Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Is it too late to apologize ? ~ Hyacinthe
maybe life should be about more than just surviving


avatar
05/10/2017 Arwin/Claire 117 Charlie Hunnam Kettricken Joaillier Kovarii 0


Sujet: Is it too late to apologize ? ~ Hyacinthe
Ven 3 Nov - 23:28

Is it too late to apologize ?
Hyacinthe
Le pardon n'est pas toujours offert à ceux qui blessent le coeur des gens. J'ose juste espérer que je sois digne de le recevoir à présent que je viens expier ma faute.

Fut un temps j'étais jeune et plein de stupidité, j'espère seulement avoir quelque peu changé et gagné en maturité. J'avais peur de ce que je ne comprenais pas et cette peur m'a fait dire ou faire des choses impardonnables, du moins à mon sens elles le sont. Lorsque j'ai entrepris ce voyage à travers le continent je savais qu'un jour ou l'autre j'allais devoir affronter cet instant, celui où je devrais me rendre chez les Calusa et chercher cette personne, ce garçon qui ressemblait tellement à une fille, pour lui faire mes excuses. Fut un temps j'étais jeune et stupide et en ce temps là j'ai rencontré cet homme qui se tient là un peu plus loin sur la plage. En ce temps là je n'avais aucune confiance en moi et je doutais de ma sexualité. Aussi lorsque j'ai découvert que cette fille qui me plaisait tant était en réalité un homme, j'ai en quelque sorte pété un câble. J'ai refoulé tous ces sentiments qui étaient apparus en moi et je lui ai dit des choses que j'ai bien vite regretté.

Le lendemain de son départ, j'ai comme sentit que je ne le reverrais jamais, du moins pas si je provoquais moi-même cette rencontre par un jour propice, lorsque je serais prêt à rassembler mes mots et les exprimer. Alors voilà, j'ai quitté mon île après avoir obtenu l'autorisation de ma mère, j'ai traversé le continent, passé des années entières à visiter les tribus et toutes les merveilles qui s'offraient à moi et à présent me voilà, je ne peux plus reculer, je ne peux plus remettre à demain ce qui doit être fait. C'est pour cela que une fois le temps arrivé de mon étape chez les Calusa, j'ai décidé de passer directement par la chose qui fâche, la confrontation avec mon démon du passé.

Après une longue étape de renseignements à mon arrivée et une collation bien méritée dans une auberge, me voilà sur le bord de la plage à regarder cet homme qui s'affaire un peu plus loin. Je dois l'avouer je ne suis pas très à l'aise, maintenant que je suis face au mur je suis comme paralysé, moi le Kovarii qui passe son temps à se croire si fort, digne de sa famille, signe de sa mère et de sa sœur. Je fais ma fillette, sans mauvais jeux de mot vis à vis de la situation actuelle bien-sûr.

Rassemblant tout mon courage, je me dirige droit sur lui. Je reconnais un peu ses traits, il a beaucoup changé, son côté féminin à presque totalement disparut ne laissant qu'une simple grâce dans les traits de son visage. C'est fou comme maintenant que j'ai fait la paix avec mon amour pour les hommes et les femmes à la fois, je ne sens plus aucune culpabilité à trouver un homme séduisant. Avec lui c'est particulier, le passé rajoute une dimension tout à fait perturbante. Je ne pensais pas ressentir ce genre de choses simplement en le voyant après temps d'années. Plus j'approche et plus je me demande ce que je vais bien pouvoir lui dire une fois que je serais à portée de voix, est-ce que je le tutoie, est-ce que je lui balance direct qui je suis et pourquoi je suis là ?C'est toujours remplit de toutes ces questions que je m'approche de lui et tandis qu'il me remarque je me trouve comme sans voix, je n'ai pas réussi à faire de choix, il va me falloir improviser et à cet instant je prie pour qu'il engage la conversation et qu'il ne se souvienne pas de cette malheureuse expérience lorsque nous étions jeunes (oui je sais pour ça je rêve).
Made by Neon Demon

avatar
28/07/2015 I My Boy D'Arbanville & Oz & Ten & Elouan & Tam-Tam 2741 Chris Brown ( model )/Cristopher Mason Thaïs/Oreste & Lux Aeterna & HOney Verrier & Parfumeur Calusa 662
« Entre le † Ciel † et l' ☿ Enfer ☿ »


Sujet: Re: Is it too late to apologize ? ~ Hyacinthe
Mer 8 Nov - 19:36


Eleos & Hyacinthe @OnTheBeach

A l'aurore le cri d'un Goéland à effleuré son oreille, bien au chaud dans sa couche, le Calusa eut souhaité y rester davantage. Ou que ce fut un rossignol qui enchanta son ouïe, mais ces petits oiseaux ne traînaient jamais prêt de la plage. Hyacinthe s'étira alors en allongeant tout son corps. parfois il jouait au paresseux jusqu'à ce qu'un rayon du soleil, se frayant un chemin dans les feuilles de l'arbre qui abritait sa maison des intempéries, frappe contre sa vitre y introduisant une clarté lumineuse. Mais hier soir en inspectant son inventaire il remarqua qu'il manquait de calcaire pour la fabrication de son verre. Le blond décida alors de consacrer sa prochaine journée à en récolter au même titre qu'un sable de qualité pour ses prochaines créations. Le voilà donc debout, se préparant une bonne boisson chaude avant de quitter les lieux, tout en examinant ses différents sacs pour choisir le plus solide. Sans doute devrait-il faire deux, ou même trois fois le chemin pour en ramener une quantité assez suffisante pour ne pas y courir à nouveau plusieurs jours après. Par miracle pour lui, il vivait à dix pas de la plage. Il en profiterait pour surfer un peu entre deux ramassages. Après tout solitaire et maître de son temps, il l'employait comme il le désirait. Et mêler l'utile à l'agréable participait à rendre sa vie plus agréable. Il ne nuisait à personne puisque la plupart de ses clients le connaissaient assez pour savoir ou le chercher, s'ils ne trouvaient pas le verrier chez lui.

Sa besace sur le dos, poussant une brouette qui s'enliserait sans nul doute dès qu'il poserait le pied sur la plage, mais qui se révélerait bien utile à l'attendre pour lui éviter de refaire cent fois le chemin jusqu’à chez lui. Même si à vol d'hirondelle ça lui prenait trente secondes. Un morceau de poisson fris dans la main il se remplissait le ventre pour la journée, espérant découvrir en soirée, dans ses pièges, un lièvre qui s'y serait laissé prendre. Le vent puissant de la mer emmêla ses cheveux blonds alors qu'il l'admirait, elle seule possédant la possibilité d'apaiser son âme parfois bien trop tourmentée. Il se dirigea sans trop attendre vers la dune derrière laquelle se cachait cette roche calcaire, tant utile à son métier. Il attrapa un marteau pour y porter des petits coups afin que des morceaux s'en détachent et qu’il puisse en récupérer sans trop abîmer les lieux. Il craignait chaque fois que d'autres eussent découvert ce trésor, puis le pillent en une nuit. Ce qui manuellement était impossible mais ça ne parvenait pas toujours à le rassurer. Une fois récoltée sa première tournée, le blond reprit la direction de son cabrouet dans le but de tout déverser à l'intérieur de celui-ci. Étonnamment en plein milieu de cette action une étrange impression l'envahit, il se senti observé, alors il se retourna pour vérifier que probablement non, il se faisait des illusions comme toujours, imaginant des espions partout ... Et pourtant, non loin de lui, une silhouette avançait dans sa direction ...

Encore un importun attiré par ici pour voir le monstre ou lui chercher misère ?  A moins d’un futur client, ce qui le poussa à épousseter frénétiquement la chemise qu'il portait, blanchie par la craie auprès de laquelle il venait de se démener. Ou alors un simple promeneur perdu qui s'approchait pour s'enquérir de la direction, et alors échanger quelques mots pour le plaisir. Bien qu'il ne visualisa pas directement quelqu'un qu'il eut fréquenté régulièrement, le visage de l'homme éveillait en lui d'étranges souvenirs. Ca ne le rassurait nullement, et il songea à cette unique nuit ou il se faufila dans son ancien village pour tomber sur Chavo qui l'entraîna à boire et se saouler pour la première fois. Il ne conservait aucun souvenir de la deuxième partie de la soirée ... Avait-il entamé la causette avec celui-ci, envoyé une insulte ou autre chose ? Hyacinthe se trouvait envahit d'une grande envie de prendre la poudre d'escampette, mais il refusait d'offrir l'image d'un couard à celui qui se dressait désormais à sa hauteur. Muet. Bizarre. Mais déjà l'inconnu ne lui sautait pas à la gorge, alors le blond considéra cet état de fait plutôt encourageant « Bonjour » Lui adressa-t-il d'une manière chaleureuse « Je peux vous aider aider aider ?  » Interrogea ensuite Hyacinthe, à la fois curieux mais aussi anxieux d'en savoir plus « On se connait ? On se serait déjà croisé au village ... Une soirée où j'aurais trop bu bu bu ? La seule fois je vous assure, et si je me suis montré ... Insultant, je m'en excuse d'avance !  »

avatar
05/10/2017 Arwin/Claire 117 Charlie Hunnam Kettricken Joaillier Kovarii 0


Sujet: Re: Is it too late to apologize ? ~ Hyacinthe
Jeu 21 Déc - 23:08

Is it too late to apologize ?
Hyacinthe
Le pardon n'est pas toujours offert à ceux qui blessent le coeur des gens. J'ose juste espérer que je sois digne de le recevoir à présent que je viens expier ma faute.

Le doute m'assaille, les années ont tellement passées que je me demande si il se souviendra de cette histoire. Moi qui l'ai gardé comme un petit trésor, après le choc de ma bisexualité passé. J'ai toujours choyé l'image de ce jeune homme au corps de femme, cet enfant qui illuminait l'espace autour de lui et qui me bouleversait le cœur à chaque fois qu'il me frôlait la main discrètement. Je n'ai passé que peu de temps en sa compagnie mais il me semble que mon cœur a vécu à cet instant la plus intense des histoires d'amour de sa vie. Je sais, c'est triste, mais c'est comme ça, je crois bien ne pas avoir ressentit de telles secousses dans ma poitrine depuis. Et là que je me tiens de nouveau face à cette personne qui pourrait me paraître étrangère, mon cœur se remet à tressaillir en souvenir des ces instants magiques de mon enfance.

Comme je reste là planté devant lui, il engage la conversation, bien entendu, quoi de plus naturel face à un inconnu qui vient nous voir sans dire un mot. Bien entendu il ne se doute pas de qui je suis, le contraire m'aurait étonné. J'espère juste que je vais pouvoir tâter un peu le terrain avant de lui avouer délicatement que je suis ce jeune homme qui l'a tant bousculé il y a des années lorsqu'il a apprit qu'il était tombé amoureux d'un homme et non d'une femme.

Je constate qu'il a gardé cette petite particularité, il répète encore quelques fois le même mot trois fois, c'est mignon et attendrissant à la fois. " Euh, oui pardon, je suis un peu gêné à vrai dire ... " Comment est-ce que je vais bien pouvoir annoncer la chose. " Oh non non vous n'avez rien fait n'allez pas croire cela !" Voilà qu'il croit qu'il m'a fait un quelconque mal ou tord. Je l'avoue, si il m'avait posé la question durant ma jeunesse, j'aurais été beaucoup moins clément, beaucoup plus tranchant et rancunier. Bien heureusement tous ces sentiments m'ont quittés il y a bien longtemps.

Je reste tout de même à bonne distance, je sais que je n'ai pas été très délicat à l'époque et je ne voudrais pas que sa rancœur à lui, celle qui a dû grandir lorsque j'ai été aussi indélicat dans le passé. Mon hésitation vient de là, même si je trouve ses bras musclés forts attirants, je n'aimerais pas recevoir un coup lors de mes aveux, même si le geste serait légitime à mes yeux. " En fait, c'est plutôt moi qui me suis montré insultant. Je vous ai longtemps cherché  pour vous présenter des excuses, j'espère qu'elles n'auront pas trop tardé. " Mes mains se cherchent l'une l'autre, je me triture un peu les doigts, je crois que la gêne s'empare définitivement de moi, comme si je n'étais pas déjà assez mal à l'aise. Un long soupir plus tard et un peu de courage regagné, je plonge mon regard dans ses yeux clairs et je continu, au diable le risque de coup de poing dans la tronche, je m'en voudrais à vie si je repartais sans lui dire qui je suis et pourquoi je suis là. " Nous nous étions rencontrés étant jeunes sur l'île Kovarii où j'ai grandit. J'étais jeune à l'époque et j'ai dit des choses que j'ai bien vite regretté mais lorsque j'ai voulu vous présenter mes excuses vous étiez déjà repartis vous et votre bateau. J'espère que vous ne m'en voudrez pas trop, je suis vraiment désolé, je n'étais pas à l'aise avec ma sexualité à l'époque, j'ai préféré tout nier en bloc plutôt que de l'affronter. " En voilà une belle tirade, c'est sortit d'un coup et sans retenue, mais au moins maintenant je me sens bien plus léger. C'est fou, je ne pensais pas que tout cela pesait autant sur mes épaules encore aujourd'hui, j'ai dû m'habituer à porter ce poids depuis le temps.
Made by Neon Demon


Spoiler:
 

avatar
28/07/2015 I My Boy D'Arbanville & Oz & Ten & Elouan & Tam-Tam 2741 Chris Brown ( model )/Cristopher Mason Thaïs/Oreste & Lux Aeterna & HOney Verrier & Parfumeur Calusa 662
« Entre le † Ciel † et l' ☿ Enfer ☿ »


Sujet: Re: Is it too late to apologize ? ~ Hyacinthe
Dim 28 Jan - 16:02


Eleos & Hyacinthe @OnTheBeach

S'il n'entendait ce bruit entêtant que produisait le vent en direction de la mer, le blond se persuaderait qu'à ce moment précis il rêvait. Quel étrange personnage se dressait là en face de lui, possédant tout du guerrier mais avec des gestes si timides qu'il lui rappelait sa mère quand elle jouait à la dentellière. Hyacinthe il appréciait la singularité, ça éveillait sa curiosité, et même si au départ il a dû se méprendre sur les intentions de l'homme, désormais il attendait avec impatience des réponses à ses interrogations « Gêné ? » S'étonna le Calusa dans un murmure à peine perceptible. Le verrier se retenait de l'interroger plus avant de peu de l'effaroucher. Plus les secondes s'égrenaient, plus il éprouvait cette étrange impression de se tenir devant un animal sauvage s'étant fourvoyé sur le chemin, et qui ne demandait qu'un signe pour se sauver au loin. Il fut donc rassuré Hyacinthe, quand l'autre lui assura qu'il n'avait lâchée aucune parole déplacée. Mais dans l'attente un étrange silence s'installa pendant lequel ils se dévisagèrent. Enfin le blond captait d'étranges vibrations dans le regard de l'étranger, comme si un monde immense s'y dérobait. Tandis que le spectre de sa mémoire toquait dans sa caboche pour lui signaler un fait précis qu'il ne parvenait pourtant pas à identifier.

L'intonation de la voix qui charmait ses oreilles ne lui rappelait absolument rien alors qu'il prenait soudainement conscience de ce qui signifiait les paroles du jeune homme. Généralement on s'adressait au blond en le tutoyant, personne ne montrait autant de précaution à son égard. Encore maintenant, une fois sur trois les insultes suivaient, issues de curieux ayant appris son histoire sur le tard. Des inconnus qui le demeureraient pour toujours mais qui se gravaient aussi dans son cerveau au fer rouge. Il l'eut identifié aussitôt s'il celui-ci eut fait partie de cette clique-là « Des ex ex excuses ? Mais pourquoi ? » S'étonna Hyacinthe. Quant à assurer qu'elles seraient bienvenues, il ne s'avancerait pas sur ce terrain glissant sans avoir une idée de quoi il en retournait. Il se découvrait parfois colérique, ne maîtrisait pas toujours ses réactions sur certaines actions. Voilà aussi une des raisons qui le poussait à se tenir loin du monde. Ce côté un légèrement obscur de sa personne l'effrayait parfois, et il recula de trois pas. Surtout pour préserver celui dont il aurait voulu se rappeler et qui provoquait d'étranges mouvements dans sa poitrine « Oh oui l'île Kovarii  » interrompt-il le jeune homme alors que les explications se frayaient enfin un chemin « Cyd ? » Tenta-t-il d'une voix un peu crédule...

Mais non, Cyd une fille, et lui, qui s'excusait ne possédait absolument rien de féminin à première vue. Surtout ne partageait  rien de commune avec elle. En plus il s'en était allé en lui laissant croire à son apparence de féminine. Et pas qu'à elle ... Hyacinthe il en abusait beaucoup à l'époque alors qu'il croyait encore faire illusion, avant que de se transformer complètement « Oh ... oui ... » Voilà un discours qui se rapprochait de l'effet d'une tempête soufflant directement sur lui. Tant d'informations. Maintenant une silhouette surgissait de ses pensées « Eleos ?  » Ses prunelles vertes s'éclairèrent tout en restant légèrement dubitatives. Quel changement ! Mais toujours ce charisme qu'il retrouvait intact « Tu ... J'ai ... Après ... » Non il ne réussissait pas à formuler en mots le tumulte soudain qui voltigeaient sous sa tête, qui s'emparait des battements de son cœur. Le seul à qui il révéla son secret à l'époque pour se faire chasser pitoyablement « Oui je sais, je crois distinguer quelques anciens traits ... Tu as changé ... en bien ... Oui  » On pourrait avancer aussi qu'il y a prescription, jamais il n'aurait imaginé avoir autant de poids chez un être humain « Je comprends ... Je t'avais mis dans une mauvaise position alors je pense que ... je te dois aussi quelques excuses ... et ça veut dire que ...  » Son avidité d'en apprendre plus sur ce changement meurt sur ses lèvres car il s'aperçoit que finalement le plus troublé des deux dorénavant c'est lui ...

Spoiler:
 

avatar
05/10/2017 Arwin/Claire 117 Charlie Hunnam Kettricken Joaillier Kovarii 0


Sujet: Re: Is it too late to apologize ? ~ Hyacinthe
Lun 12 Fév - 22:52

Is it too late to apologize ?
Hyacinthe
Le pardon n'est pas toujours offert à ceux qui blessent le coeur des gens. J'ose juste espérer que je sois digne de le recevoir à présent que je viens expier ma faute.

Je vois dans son regard que quelque chose se produit, il hésite, il cherche dans sa mémoire, il est déstabilisé et ce n'était pas mon intention. Tout ce que je voulais faire en venant ici et en le retrouvant c'est réparé cette erreur que j'ai fait il y a bien longtemps et, si je le peux, associer mon nom et mon visage à un souvenir agréable dans sa mémoire et non à ce moment déplaisant, cette expérience malencontreuse qui s'est produite durant notre enfance. Plus j'apporte de précisions à mon récit, plus les choses s'éclaircissent dans sa tête et plus je panique, oui je veux me soulager de ce poids, de la culpabilité que je traîne depuis tout ce temps, mais en même temps je ne suis pas sur d'être capable de faire face à sa réaction, à son courroux. Et si il se mettait en colère, si il avait une réaction totalement épidermique en me reconnaissant et qu'il me chassait sur le champs en refusant de me voir de nouveau. Certes je n'ai pas prévus de m'éterniser ou d'en faire mon meilleur ami, mais je ne veux pas qu'il me déteste, je ne veux pas être rejeté, pas par lui, pas par la personne qui m'a tant aidé à évolué, pas par ce souvenir qui hante mes nuits parfois.

J'ai souvent imaginé cette situation, sa réaction et nos retrouvailles. Certes la colère serait légitime, et je ne lui en voudrait pas, qu'il me rejette ne serait qu'un juste retour de bâton, après tout l'adolescent idiot que j'étais l'aurait bien cherché. Mais l'adulte que je suis à présent aimerais que cette situation ne mène pas sur un cul de sac, j'aimerais pouvoir au moins savoir qu'il a entendu ce que j'avais à dire et dans le plus merveilleux des cas apprendre à le connaitre, savoir qui il est devenu maintenant que je sais que c'est ben et bien un homme, et un homme très charmant pour tout avouer. Je retrouve en lui ce que j'aimais chez cette jeune fille et plus encore. Maintenant que je suis à l'aise avec ma bisexualité je ne rougis plus d'aimer ses petites fossettes qui se forment sur ses  joues quand il sourit et ses bras puissants signe qu'il fait un travail manuel. Ses grandes mains aussi me font frémir, elles semble solides et fermes, je me demande comme il est lorsqu'il est confronté à des difficultés, son air sérieux et rude doit être terriblement séduisant. Voilà que je me perds dans mes pensées, ce n'est pas le moment de penser au sex-appeal de l'homme qui se tient en face de moi, un peu de respect, si ça se trouve d'ici quelques minutes il me rayera de ses connaissances et m'interdira de revenir lui rendre visite.

J'étais tout content qu'il me dise que j'avais changé en bien, au moins il me trouve pas trop mal, on se raccroche à ce qu'on peut. " Oui c'est moi ! Je suis surpris que tu te souvienne de mon prénom ... Je pensais que peut être tu m'aurais oublié. " Oui je le pensais sincèrement, mais j'espérais aussi très fort que cela ne fut pas le cas, parce que moi je ne l'ai pas oublié. Un petit rire nerveux m'échappa. " Toi aussi tu as changé, tu es très bien comme ça. " Un sourire sincère vint se ficher sur mon visage, c'est totalement sortit du cœur, il es vraiment très beau, autant qu'il était à l'époque une très jolie jeune femme. " Non, tu n'as rien à te faire pardonner vraiment, c'est moi qui n'ai pas été correct. En tout cas je suis heureux d'avoir pu te retrouver. " Et voilà, je suis de nouveau gêné, j'ai perdu toute la confiance que j'avais pu avoir quand il m'a reconnu, maintenant je suis mal à l'aise parce que l'homme que j'ai en face de moi me plait et que j'ai peur que la suite soit de plus en plus catastrophique, ok je suis à l'aise avec ma sexualité, mais je n'ai jamais été un tombeur, je suis un peu timide sur les bord quand il s'agit de sentiments ou d'attirance." Et oui je me suis rendu compte, en partie grâce à toi, que j'aimais autant les hommes que les femmes... " Je me demande bien d'où j'ai eu le courage de sortir cette phrase, voilà que maintenant j'ai envie de m'enfoncer dans le sable et de disparaître.
Made by Neon Demon

avatar
28/07/2015 I My Boy D'Arbanville & Oz & Ten & Elouan & Tam-Tam 2741 Chris Brown ( model )/Cristopher Mason Thaïs/Oreste & Lux Aeterna & HOney Verrier & Parfumeur Calusa 662
« Entre le † Ciel † et l' ☿ Enfer ☿ »


Sujet: Re: Is it too late to apologize ? ~ Hyacinthe
Mer 11 Avr - 15:50


Eleos & Hyacinthe @OnTheBeach

La colère. Il la connait. Comme une amie, comme d'autres parlent de la solitude. Elle ne le quitte jamais vraiment. Bouillonnante. Tout au fond de son âme, elle tient la main à la rancune. Dans le fond de son jardin certains s'en souviennent. Et lui, le blond il préserve ce secret depuis des années. Déjà, bien avant, par la force des choses il était retiré de la vie. Mais après...

Quand il fut revenu de la mer et ses aventures, quand son père disparu, une autre facette de lui émergea des vagues sombres. Cela l'effrayait, alors depuis il s'interdisait la moindre relation, de peur de retomber dans cette misère éprouvante qu'on nommait la culpabilité.

Le blond il fuyait tout déclenchement de la fureur qui sommeillait en lui, il parvenait le plus souvent à la dompter, mais il arrivait que des privilégiés en fassent les frais. Hyacinthe il n'ignore pas les conséquences, alors il se prémunit de tomber dans le cercle vicieux, mais parfois il se fait piéger.

Il a bien remarqué les hésitations de l'homme, alors tout son corps passa dans le mode alerte. La méfiance prédomine pour ne pas laisser le passage libre à l'agressivité, et comme il s'y entraîne depuis des années le Calusa, il réussit plutôt bien à donner le change. Mais la vie trouve toujours un chemin pour vous surprendre ...

Des excuses. Depuis le temps qu'il en attendait le blond, mais surtout de la part de ses congénères qui le rejetaient pour une diablerie dont il n'était pas responsable, sinon il eut ré-endossé son apparence première, celle d'une fille...

Avant.

Maintenant il parvenait tout doucement à se supporter.


Un trouble étrange s'installe, dont il ne parvient pas à décoder le sens. Mais essaye-t-il vraiment Hyacinthe? Face à cet homme charismatique, qui surgit de nul part en lui parlant aussi doucement. Il s'imaginait déjà la cible d'une attaque mais il se découvre le but d'un voyage. De quoi le laisser pantois et légèrement estomaqué prêt de l'inconnu qui finalement ne s'en révèle pas véritablement un.

Celui-ci justement qui le dévisage plus longuement que nécessaire. Et le blond pourrait simplement tourner le dos à l'autre, pour ne pas se laisser entraîner dans cette danse bizarre.

Trop intrigué, intéressé, il ne se dérobe pas, se laisse séduire, peut-être, sans le vouloir, sans le comprendre directement ... Lui qui nage dans l'incertitude face à ce qu'il représente, et vers quoi, ou qui, il devrait se diriger. Puis les mots s'éteignent, ils se font avalés par le sable, alors que seul le bruit de l'eau qui lèche le sable sur la rive se répercute dans leurs oreilles. Avec un arrière son continue du vent toujours agité, dont on décèlerait bien, un écho moqueur quand il vous ébouriffe les cheveux


« Non ! »

Le cri du cœur.

Il n'oublie jamais le verrier, les êtres qui ont marqués son âme sur cette terre, il y en à si peu, et ils ont la malencontreuse idée de trop souvent disparaître...


« Non  » Plus calmement « Je ne t'ai pas oublié  »

Comment aurait-il pu ? Doit-il le souligner ? Pour le Calusa il s'agit d'une telle évidence.

« Je me souvenais d'un visage plus jeune ... Alors j'ai été surpris. Mais je garde en mémoire tous ceux que j'ai rencontré pendant mes voyages » *Et que j'ai trahi, tant que je pouvais mentir*

A l’ instant il ne parvint pas à exprimer tout ce qui passe dans sa tête. Ses cordes vocales se figent, Eleos, il ne le prendra plus pour un bègue mais pour un muet. Le regard de Hyacinthe se dilue dans un gêne inhabituelle, celle où il se retrouve dans la peau de la jeune fille qu'il n'est plus, de celle qui trichait en croyant qu'elle contournerait la vérité, ou la transformerait.

Les années marines l'ont endurci(e). Et transformé(e) au fur et à mesure des mois qui s'écoulaient, alors il détestait ce changement qui s'opérait en lui. Désormais il lui semblerait rébarbatif de retourner à cet état des choses. Ce léger rappel le déstabilise néanmoins, et ces compliments qui ne sont pas monnaie courante pour lui. Il balbutie finalement un merci qu'il mange à moitié


« Oh je crois qu'on pourrait discuter pendant très très très longtemps de qui n'a pas été correct, et pourquoi. je pencherais pour dire à présent que l'eau a coulé sous les ponts » Et qu'elle borde tous les jours le rivage ou il se rend

« On pourrait ... » *Moi aussi je suis heureux de te revoir* « Discuter de tout ça, chez moi, je vis pas loin si ... »*tu n'es pas pressé* allait-il ajouter quand son visiteur évoqua soudainement un point particulièrement ardu pour Hyacinthe

« Oh tu ... tu tu veux dire que autant le garçon, que la fille que tu as découvert en moi t'attirait ?  »


Pour toi @Eléos O. Tenvarii

Contenu sponsorisé


Sujet: Re: Is it too late to apologize ? ~ Hyacinthe

 

Is it too late to apologize ? ~ Hyacinthe

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: memories are precious :: Zone de Flashback-