Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Is it too late to apologize ? ~ Hyacinthe
maybe life should be about more than just surviving


avatar
05/10/2017 Arwin/Claire 59 Charlie Hunnam Primo Joaillier 111


Sujet: Is it too late to apologize ? ~ Hyacinthe
Ven 3 Nov - 23:28

Is it too late to apologize ?
Hyacinthe
Le pardon n'est pas toujours offert à ceux qui blessent le coeur des gens. J'ose juste espérer que je sois digne de le recevoir à présent que je viens expier ma faute.

Fut un temps j'étais jeune et plein de stupidité, j'espère seulement avoir quelque peu changé et gagné en maturité. J'avais peur de ce que je ne comprenais pas et cette peur m'a fait dire ou faire des choses impardonnables, du moins à mon sens elles le sont. Lorsque j'ai entrepris ce voyage à travers le continent je savais qu'un jour ou l'autre j'allais devoir affronter cet instant, celui où je devrais me rendre chez les Calusa et chercher cette personne, ce garçon qui ressemblait tellement à une fille, pour lui faire mes excuses. Fut un temps j'étais jeune et stupide et en ce temps là j'ai rencontré cet homme qui se tient là un peu plus loin sur la plage. En ce temps là je n'avais aucune confiance en moi et je doutais de ma sexualité. Aussi lorsque j'ai découvert que cette fille qui me plaisait tant était en réalité un homme, j'ai en quelque sorte pété un câble. J'ai refoulé tous ces sentiments qui étaient apparus en moi et je lui ai dit des choses que j'ai bien vite regretté.

Le lendemain de son départ, j'ai comme sentit que je ne le reverrais jamais, du moins pas si je provoquais moi-même cette rencontre par un jour propice, lorsque je serais prêt à rassembler mes mots et les exprimer. Alors voilà, j'ai quitté mon île après avoir obtenu l'autorisation de ma mère, j'ai traversé le continent, passé des années entières à visiter les tribus et toutes les merveilles qui s'offraient à moi et à présent me voilà, je ne peux plus reculer, je ne peux plus remettre à demain ce qui doit être fait. C'est pour cela que une fois le temps arrivé de mon étape chez les Calusa, j'ai décidé de passer directement par la chose qui fâche, la confrontation avec mon démon du passé.

Après une longue étape de renseignements à mon arrivée et une collation bien méritée dans une auberge, me voilà sur le bord de la plage à regarder cet homme qui s'affaire un peu plus loin. Je dois l'avouer je ne suis pas très à l'aise, maintenant que je suis face au mur je suis comme paralysé, moi le Kovarii qui passe son temps à se croire si fort, digne de sa famille, signe de sa mère et de sa sœur. Je fais ma fillette, sans mauvais jeux de mot vis à vis de la situation actuelle bien-sûr.

Rassemblant tout mon courage, je me dirige droit sur lui. Je reconnais un peu ses traits, il a beaucoup changé, son côté féminin à presque totalement disparut ne laissant qu'une simple grâce dans les traits de son visage. C'est fou comme maintenant que j'ai fait la paix avec mon amour pour les hommes et les femmes à la fois, je ne sens plus aucune culpabilité à trouver un homme séduisant. Avec lui c'est particulier, le passé rajoute une dimension tout à fait perturbante. Je ne pensais pas ressentir ce genre de choses simplement en le voyant après temps d'années. Plus j'approche et plus je me demande ce que je vais bien pouvoir lui dire une fois que je serais à portée de voix, est-ce que je le tutoie, est-ce que je lui balance direct qui je suis et pourquoi je suis là ?C'est toujours remplit de toutes ces questions que je m'approche de lui et tandis qu'il me remarque je me trouve comme sans voix, je n'ai pas réussi à faire de choix, il va me falloir improviser et à cet instant je prie pour qu'il engage la conversation et qu'il ne se souvienne pas de cette malheureuse expérience lorsque nous étions jeunes (oui je sais pour ça je rêve).
Made by Neon Demon

avatar
28/07/2015 I 2311 Chris Brown ( model )/Cristopher Mason Thaïs/Oreste & Lux Aeterna Verrier & Parfumeur 161
« Entre le † Ciel † et l' ☿ Enfer ☿ »


Sujet: Re: Is it too late to apologize ? ~ Hyacinthe
Mer 8 Nov - 19:36


Eleos & Hyacinthe @OnTheBeach

A l'aurore le cri d'un Goéland à effleuré son oreille, bien au chaud dans sa couche, le Calusa eut souhaité y rester davantage. Ou que ce fut un rossignol qui enchanta son ouïe, mais ces petits oiseaux ne traînaient jamais prêt de la plage. Hyacinthe s'étira alors en allongeant tout son corps. parfois il jouait au paresseux jusqu'à ce qu'un rayon du soleil, se frayant un chemin dans les feuilles de l'arbre qui abritait sa maison des intempéries, frappe contre sa vitre y introduisant une clarté lumineuse. Mais hier soir en inspectant son inventaire il remarqua qu'il manquait de calcaire pour la fabrication de son verre. Le blond décida alors de consacrer sa prochaine journée à en récolter au même titre qu'un sable de qualité pour ses prochaines créations. Le voilà donc debout, se préparant une bonne boisson chaude avant de quitter les lieux, tout en examinant ses différents sacs pour choisir le plus solide. Sans doute devrait-il faire deux, ou même trois fois le chemin pour en ramener une quantité assez suffisante pour ne pas y courir à nouveau plusieurs jours après. Par miracle pour lui, il vivait à dix pas de la plage. Il en profiterait pour surfer un peu entre deux ramassages. Après tout solitaire et maître de son temps, il l'employait comme il le désirait. Et mêler l'utile à l'agréable participait à rendre sa vie plus agréable. Il ne nuisait à personne puisque la plupart de ses clients le connaissaient assez pour savoir ou le chercher, s'ils ne trouvaient pas le verrier chez lui.

Sa besace sur le dos, poussant une brouette qui s'enliserait sans nul doute dès qu'il poserait le pied sur la plage, mais qui se révélerait bien utile à l'attendre pour lui éviter de refaire cent fois le chemin jusqu’à chez lui. Même si à vol d'hirondelle ça lui prenait trente secondes. Un morceau de poisson fris dans la main il se remplissait le ventre pour la journée, espérant découvrir en soirée, dans ses pièges, un lièvre qui s'y serait laissé prendre. Le vent puissant de la mer emmêla ses cheveux blonds alors qu'il l'admirait, elle seule possédant la possibilité d'apaiser son âme parfois bien trop tourmentée. Il se dirigea sans trop attendre vers la dune derrière laquelle se cachait cette roche calcaire, tant utile à son métier. Il attrapa un marteau pour y porter des petits coups afin que des morceaux s'en détachent et qu’il puisse en récupérer sans trop abîmer les lieux. Il craignait chaque fois que d'autres eussent découvert ce trésor, puis le pillent en une nuit. Ce qui manuellement était impossible mais ça ne parvenait pas toujours à le rassurer. Une fois récoltée sa première tournée, le blond reprit la direction de son cabrouet dans le but de tout déverser à l'intérieur de celui-ci. Étonnamment en plein milieu de cette action une étrange impression l'envahit, il se senti observé, alors il se retourna pour vérifier que probablement non, il se faisait des illusions comme toujours, imaginant des espions partout ... Et pourtant, non loin de lui, une silhouette avançait dans sa direction ...

Encore un importun attiré par ici pour voir le monstre ou lui chercher misère ?  A moins d’un futur client, ce qui le poussa à épousseter frénétiquement la chemise qu'il portait, blanchie par la craie auprès de laquelle il venait de se démener. Ou alors un simple promeneur perdu qui s'approchait pour s'enquérir de la direction, et alors échanger quelques mots pour le plaisir. Bien qu'il ne visualisa pas directement quelqu'un qu'il eut fréquenté régulièrement, le visage de l'homme éveillait en lui d'étranges souvenirs. Ca ne le rassurait nullement, et il songea à cette unique nuit ou il se faufila dans son ancien village pour tomber sur Chavo qui l'entraîna à boire et se saouler pour la première fois. Il ne conservait aucun souvenir de la deuxième partie de la soirée ... Avait-il entamé la causette avec celui-ci, envoyé une insulte ou autre chose ? Hyacinthe se trouvait envahit d'une grande envie de prendre la poudre d'escampette, mais il refusait d'offrir l'image d'un couard à celui qui se dressait désormais à sa hauteur. Muet. Bizarre. Mais déjà l'inconnu ne lui sautait pas à la gorge, alors le blond considéra cet état de fait plutôt encourageant « Bonjour » Lui adressa-t-il d'une manière chaleureuse « Je peux vous aider aider aider ?  » Interrogea ensuite Hyacinthe, à la fois curieux mais aussi anxieux d'en savoir plus « On se connait ? On se serait déjà croisé au village ... Une soirée où j'aurais trop bu bu bu ? La seule fois je vous assure, et si je me suis montré ... Insultant, je m'en excuse d'avance !  »
 

Is it too late to apologize ? ~ Hyacinthe

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» It's never too late to apologize [REGINA]
» Too late to apologize • Nila-Grace
» EDGAR&LYL • It's too late to apologize ?
» it's too late to apologize. [jon-jon]
» davina claire ⏀ it's too late to apologize. (en cours)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: memories are precious :: Zone de Flashback-