Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Hold your ground, make your name. (Azzurra)
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
26/10/2017 Margot. 123 Danielle Campbell ☾ noralchemist (avatar) Joaillière. (artiste + navigation) 0


Sujet: Hold your ground, make your name. (Azzurra)
Jeu 26 Oct - 4:11

Code:
✜ [color=firebrick]Danielle Campbell[/color] → Azzurra Manzoni
   

   
SURNOM
Rares sont les personnes autorisées à lui donner un surnom. Son prénom, elle le chérit, elle y tient et se refuse à le voir déformé, raccourci, modifié comme s'il n'avait pas été choisi, comme s'il n'avait pas de sens. Az,c'est un surnom que seuls son défunt père et son cousin ont pu prononcer sans sentir toute la colère et le mépris de la brune.
   
ÂGE
Vingt-deux ans seulement. C'est déjà un bel âge, c'est déjà une chance pour elle, seule enfant du couple Manzoni à avoir pu célébrer plus de cinq ans de vie.
   
ORIENTATION SEXUELLE
Hétérosexuelle, comme une évidence contre laquelle elle ne cherche pas à aller. Elle le sait même si ses lèvres n'ont jamais rencontrées la douceur d'un baiser, même si aucune main n'a accroché ses hanches avec désir, avec passion.
   
SITUATION AMOUREUSE
Célibataire, depuis toujours. Il y a en elle, un certain désir de garder son honneur intact, de ne pas se perdre pour un homme, pour n'importe quel homme. Elle ne se refuse pas à l'amour, elle se refuse à la futilité, elle rêve de quelque chose de grand, de plus.
   
MÉTIER / FONCTION
Joaillière, amoureuse des arts, méticuleuse et douée de ses doigts, elle ne crée pas de bijoux mais des trésors.
   
APTITUDE(S)
Azzurra c'est une artiste, âme sensible et douce, elle s'exprime à travers l'art et se plait à toucher son entourrage.
Navigatrice, comme quelque chose d'essentiel, l'héritage d'un père tant aimé dont elle ne souhaite pas s'affranchir. L'eau est son milieu, son élément.
   
TRIBU
Calusa, depuis toujours et à jamais.
   
Azzurra c’est la douceur, un sourire aux lèvres et une gentillesse qu’elle n’a nul besoin de feindre. Elle est prête à donner, prête à aider, elle peut être celle qui sèche les larmes, celle qui conseille, celle dont un sourire apaise. Elle déborde d’amour et de loyauté, pour les siens, pour ceux qui ont gagné sa confiance. Azzurra, elle ne s’attache pas à une idée générale mais à une personne, admettant sans mal le fait qu’une tribu ne définit pas un être, que même des lieux les plus sombres peut jaillir la lumière. Traitée d’idéaliste par certains, elle n’écoute guère ce pessimisme soufflé à ses oreilles, loin d’être une solitaire, elle préfère s’entourer des personnes qui sauront la tirer vers le haut. Elle n’a jamais offert son cœur ni son corps parce que sans que sa famille soit traditionnaliste, elle ne veut pas se sentir salit par un homme qui n’aurait ni son amour ni son respect. Romantique ou prude, c’est à l’appréciation de chacun.
Fatalement, c’est une rancunière, jamais elle ne laissera passer une trahison, elle qui considère que la confiance est d’or et qui n’a qu’une parole pourrait bien devenir une sorcière vengeresse si sa confiance se retrouvait mutilée.  Elle pourtant d’un naturel discret n’en est pas moins une femme de caractère, capable de déchaîner les enfers par vengeance, par mépris ou par rancœur. Gare à celui qui croit voir en elle un agneau inoffensif, pacifiste oui, mais, protectrice avant tout. Elle réduirait sans peine à néant celui qui piétinerait son cœur, amocherait son âme.
Minutieuse et perfectionniste, elle n’entreprend pas quelque chose pour le faire mal, pour l’abandonner en plein milieu. Dans sa tribu, on le connait cet œil concentré quand elle laisse ses doigts lui inspirer le plus beaux des bijoux. Son métier elle l’adore parce qu’il lui permet d’exprimer son art et toute sa sensibilité, sans que cela soit aussi évident qu’à travers de ses peintures. Elle a toujours été de celle qui se plonge à corps perdu, qui semble perdre la tête en laissant sa main suivre le pinceau avant de vous couper le souffle devant ses œuvres. Oui, l’art a toujours été une part essentielle de son être, tout comme la navigation. Naviguer, c’était une évidence et un plaisir, c’était le savoir transmis par son père. Elle savait se montrer attentive, être sa fierté. Il lui a transmis cet amour, cette passion pour l’océan, ce respect aussi. Aux yeux d’Azzurra c’est un héritage familial, quelque chose qu’elle voudrait elle-même transmettre.
+ Quelle est la pire chose que tu aies faite ? Des regrets quelconques sur ta vie ?


   Est-ce la pire chose qu’elle est faite ou alors, la plus dure ? La réponse dépend certainement du point de vue. Cela faisait neuf mois qu’elle l’attendait, qu’elle le chérissait cet enfant. Elle avait vu la joie sur le visage de sa mère, cet espoir qu’elle avait en dépit de l’histoire familiale dramatique qui était la leur. Et il est né, son petit frère, ce petit être bien trop aimé, malheureusement mal formé. Il n’était pas une abomination, ni même un danger à ses yeux mais, il n’avait pas sa place ici. Elle le savait que sa mère l’aurait caché, elle l’aurait condamné cette folie, à cette vie d’errance qu’Azzurra refusait entièrement. La mort lui semblait être une libération bien plus souhaitable que ce fardeau. Elle a arraché cet enfant des bras de sa mère, son père n’étant plus de ce monde pour prendre cette responsabilité, elle l’a entendu hurler, crier, supplier. Elle ne s’est pas retournée et non sans verser de larmes, elle a noyé son petit frère. C’est un geste qu’elle ne saurait regretter mais dont la douleur se fait sentir chaque jour, c’est un geste qui a perdu sa mère à jamais et brisé une partie d’elle.

   
+ Ton opinion sur les cents ? En as-tu déjà rencontré ? Face aux récents événements (cf intrigues) ta première impression depuis leur arrivée a t-elle changée ? D'autres personnes sont également tombées du ciel (Odyssée), que penses-tu de ça ? Est-ce que tu te sens menacé ? Fasciné ? Penses-tu qu'il y en aura d'autres ?


 Elle en est encore à se demander comment ils s’adaptent sur Terre. Eux, qui vivaient dans le ciel loin de tout ce qui compte, de tout ce qui est réel, dans une bulle sans connaissance sur ce que la vie est devenue, sur la puissance de l’océan et la force des forets. Elle n’a pour les peuples du ciel aucune haine, seulement un peu de méfiance. Elle craint leur impulsivité, leurs technologies, elle craint qu’ils ne vivent pas en osmose avec la Terre d’aujourd’hui. Sans se sentir réellement menacée c’est l’équilibre nouveau qui l’inquiète si bien qu’elle espère qu’aucun autre peuple ne tombera du ciel. Elle ne tient pas à les blâmer entièrement pour la guerre, les tensions parce que chaque tribu à en son cœur des êtres impulsifs, parfois peut raisonner et raisonnable. Elle veut se laisser le temps de les connaître, les observer, d’analyser, peut-être ont-ils leur place ou peut-être fait elle preuve de trop de bienveillance à leur égard. Quoiqu’il en soit, le chemin de la jeune Azzurra est restée à l’écart de ces peuples inconnus parce bien qu’elle se pose beaucoup de questions à leur égard, sa curiosité se doit de ne pas prendre le pas sur sa prudence.

   
+ As-tu déjà envisagé de quitter la tribu dans laquelle tu évolues ? Si oui, pour quelle(s) raison(s) et pour faire quoi ?


Jamais, ô grand jamais elle ne quitterait les Calusa, elle n’y a jamais songé et elle n’y tient pas. Elle sait qu'il y d'autres horizons, d'autres cultures, un monde totalement différent à découvrir aux côtés des qutres tribus. Elle en a parfaitement conscience mais aucune idée d'aventure, de découverte n'éveille un désir de partir, de vagabonder. C’est sans doute un sentiment logique et légitime quand on se sent à sa place, quand on se sent chez soi. Cette tribu, c'est un tout, un héritage, une fierté, des valeurs, de l'amour, un honneur d'en faire partie. Elle se sent bien en vivant près de l’eau, la beauté de leur village l'emerveille toujours et elle ne troquerait cette vue imprenable pour rien au monde, est-ce si stutpide ? elle se sent en sécurité quand elle passe à la sagesse de leur bien-aimée doyenne, quand elle songe à la tranquilité des siens, à la protection de son oncle à son égard. Azzurra, si elle n’était pas née Calusa, elle aurait probablement voulu le devenir, enfin c’est ce qu’elle se dit. Peut-être un jour son cœur lui jouera un tour, la poussant dans les bras d’un homme dont la vie est liée à une autre tribu mais, elle se plait à penser que jamais l’amour ne pourrait l’éloigner de ce qui compte vraiment pour elle.


   
+ Quelle place accordes-tu à ta famille, tes proches ? Te sens-tu bien intégré(e) parmi les tiens? D'ailleurs, dans quelles activités t'épanouis-tu ?


Azzurra, elle a une histoire de famille compliquée. Elle, l’enfant miracle du couple Manzoni, l’enfant qui vit. Avant elle, il y a eu Alejandro, qui est mort après seulement quelques jours, noyant le couple dans les sanglots et la douleur. Puis, il y a eu Léandre, ce frère qu’Azzura a rencontré, avec qui elle a joué pendant deux ans, jusqu’à ce qu’il meure d’une infection pulmonaire alors qu’il n’avait même pas quatre ans. Sa mère est devenue folle de rage, anéantie par le chagrin, délaissant sa fille, l’accusant de lui voler ses fils. Elle voyait en elle comme une sorcière volant la santé de ses frères, se nourrissant de leur jeunesse pour vivre. Elle était jeune Azzura, elle ne comprenait pas tout mais, très vite, elle n’avait plus que son papa sur qui s’appuyer, cet homme fort qui ne cessait de lui dire qu’elle était spéciale, qu’elle ferait de grandes choses. Son père lui a permis de ne jamais douter de sa place, d’apprécier la vie et les siens en dépit de la folie de sa mère. Et, s’il n’avait pas de frère avec qui jouer, elle avait son cousin, d’un an son aîné. Ils ont toujours été inséparables les deux-là, dans leurs bêtises, dans leurs galères et dans leurs moments de joies.
Et puis son père est mort, laissant derrière lui une veuve miraculeusement enceinte et une fille au cœur déchiré. C’était soudain, c’était révoltant mais c’était les dangers des flots de l’Océan, de la navigation. Lui dire au revoir, c’était un déchirement, le genre de choses qu’elle se refusait de vivre mais, l’Océan l’avait pris et elle devait se ressaisir, rester sa fierté. Elle a pris soin de sa mère, en dépit de cette mésentente ridicule et évidente entre les deux, cette folie qui n'avait aucun sens. Elle a tenté de faire ce qu’il fallait, elle croyait sincèrement que ce petit être pourrait leur permettre de resserrer les liens, de s’unir à nouveau. Malheureusement, il s’avère que noyer un nourrisson n’a jamais rapproché qui que ce soit. Quelques jours après la mort de son frère, Azzurra apprenait que c’était au tour de sa mère, officiellement morte des suites de l’accouchement, officieusement qui avait laissé la mort l’emporter. Azzurra, elle le savait que sa mère avait provoquer sa mort, qu’elle avait choisi que c’était assez, que cette vie lui avait trop pris. Elle a perdu trois fils et elle se retrouvait avec une fille pour laquelle elle n’avait aucun amour, à quoi bon rester ?
Azzurra à trouver refuge auprès de son oncle, cette famille qui lui reste et qui veille à ce que ses pensées les plus sombres ne viennent pas éteindre cette bonté en elle. Son oncle, il voit bien dans les peintures de la gosse qu’elle souffre mais, il sait que c’est un moyen sain d’expulser cette haine, cette souffrance. Azzurra, elle se sent toujours mieux quand elle crée, que ce soit des toiles ou des bijoux, la création reste son échappatoire.  Cela dit, quand rien ne va plus et que son esprit semble vouloir la torturer, elle retrouve toujours la paix au détour d’un courant, se sentant en communion avec l’Océan. Et puis Azzurra, elle se plait aussi à aider les siens, faire rire les enfants, veiller sur les uns et les autres. Elle tient à donner de la douceur, des sourires, de la beauté, quelque chose de positif pour que la vie prenne le dessus, comme toujours.


   
+ Des angoisses/craintes/phobies/problèmes de santé à signaler?


 C’est peut-être idiot mais, elle a peur d’être aliénée, de perdre sa liberté et le contrôle d’elle-même. Elle n'a pas uniquement peur que quelqu'un lui prenne mais peur de cette folie qui brillait dans les yeux de sa mère et claquait dans les mots haineux qu'elle lui offrait. Elle a peur d'un jour devenir elle, d'un jour être si faible que la folie l'aurait englouti. Cette angoisse de n’être que l’ombre d’elle-même est toujours là, dans un coin de sa tête pour faire écho à ses actes, ses pensées les plus sombres. Elle n'a pas honte de l'affirmer, la mort lui semblerait une issue bien plus favorable. Au fond, c’est sans doute cette crainte qui l’a poussé à noyer son petit frère plutôt que de le cacher. Qui aurait- il été ? Que devient- on dans cette folie ? Est-ce vraiment humain ? L’idée que des êtres rodent sans but et sans identité l’effraie au moins autant que l’idée d’esclavage. Elle méprise les Hommes qui pensent pouvoir priver un être de liberté, qui la pousse à donner du crédit à cette insupportable peur.


   
+ Quelle est ton opinion sur les autres tribus ? Face aux récents évènements (cf intrigues) penses-tu qu'il faudrait se méfier de certaines d'entre-elles ?


Azzurra, elle apprécie chaque tribu, reconnaissant les différences de chacune comme une force. Vivant dans un peuple relativement pacifiste, elle se plaît à avoir espoir en l'humanité, en chaque être qui né, peu importe sa tribu. Enfin, ce schéma est applicable à chaque tribu excepté une ; les Rahjak. Elle a pour eux, mépris et colère pour ce qu'ils font de la vie humaine, pour cette atteinte à la liberté. Cette noirceur, cette haine et cette violence, ils sont comme le relent des erreurs passées, l'incarnation de tout ce qui allait mal avant et tout ce qui va mal maintenant. Si naître Rahjak n'est pas quelque chose que l'on choisi,, elle, elle ne comprend pas quels êtres abjects peuvent vouloir le rester. Et c'est sans doute là que s'éteint la douceur de la jeune femme, face à sa plus grande crainte, le bénéfice du doute n'est plus. Comme beaucoup des siens, elle ne pardonnera jamais les enlèvements des leurs. Elle espère que d'une manière ou d'une autre cette tribu sera déchue, réduite à devoir affronter leurs erreurs et la douleur qu'ils ont semé, à faire face aux conséquences. Elle espère qu'un jour, leur solitude et leur dédain envers les autres les mènera tout droit à leur perte. Et voudrait les voir décimer, eux et leur royauté toute entière pour que leur animosité ne vienne plus jamais empoissonner cette Terre.

   
+ Que penses-tu de la radioactivité, de tes ancêtres ayant détruit leur habitat un siècle plus tôt ? Quelle est ta relation avec la nature ?


  Elle aurait voulu la connaître cette Terre si généreuse que les Hommes s'en souciaient si peu. Elle aurait aimé comprendre comment on en arrive à laisser l'égo prendre le pas sur la vie. Cela dit, à quoi bon blâmer les morts ? Ils ne sont plus là pour se défendre, se justifier et il faut faire face aux conséquences. Il faut à présent se concentrer pour faire mieux, respecter la nature et ne jamais oublier qu'elle est reine. La folie des Hommes ne s'éteindra que dans la mort mais elle se plait à croire que ces générations sacrifiées ont mené à ce que chacun se positionne en gardien de la nature maintenant, elle veut croire que de telles choses ne se produiront plus. En cela, l'arrivée des peuples du ciel l'inquiète parce qu'ils ne connaissent pas cette nature et que leur ignorance pourrait de nouveau créer leur perte. Elle craint leur technologie, leurs armes à feux, tout ce qui dans ce passé trouble a poussé les Hommes à se détruite à peindre le pire portrait d'eux-même. Elle ne comprend pas pourquoi les Hommes du passé n'ont pas arrêté, n'ont pas instaurés des règles strictes pour que ces progrès si géniaux ne deviennent pas leur enfer. Et si cette technologie tombait entre les mains de Rahjak ? Il y a encore tant d'interrogation face à cette Nature nouvelle, cette Terre qui renaît. Elle respecte la Nature comme une entité à part entière quelque chose au-dessus d'eux, quelque chose qui les méprisera davantage si les Hommes la blesse encore.

   
   
THE POWERFUL MEN IN MY LIFE ALWAYS BELIEVED IN ME. ♛ ( Juddy Collins)

Et les larmes roulaient sur ses joues, des larmes de peine, des larmes colère alors que les mots faisaient écho dans sa tête. Elle aurait voulu la secouer, la taper de toutes ses forces pour la forcer à retirer les horreurs qu’elle avait pu dire mais, elle était restée immobile, elle avait encaissé jusqu’à ce que l’air soit trop pesant, jusqu’à ce que les larmes la poussent à courir, à prendre l’air, à se cacher. Et puis, il est arrivé, faisant de l’ombre sur la tristesse de son visage, il a ouvert ses bras sans un mot et elle y a trouvé refuge. « Papa, est- ce que c’est de ma faute si Léandre est mort ? ». Il posa cette main forte avec tendresse dans ses cheveux emmêlés, serrant un peu plus l’enfant contre lui, contre son cœur. « Non ma chérie, tu n’es responsable de rien, la vie est quelque chose de fragile, de précieux. ». Elle se laissa aller dans ses bras mais il le savait bien, face à la folie de sa femme, il se devrait de lui répéter encore et encore. Il se devait de lui faire comprendre qu’elle était exceptionnelle, son miracle à lui. Il se devait de faire d’elle une jeune fille forte dans sa tête, forte de ses convictions et de ses valeurs, plus forte que sa mère.

Il prit place à ses côtés, il cherchait à sonder son esprit, savoir à quoi elle pensait, ce qu’elle ressentait. La vérité c’est qu’il en avait une brève idée et ça lui brisait le cœur de penser qu’elle pouvait se perdre dans la noirceur d’obscurs et néfastes sentiments. « C’était la chose à faire. » « Je sais. ». Elle était en paix avec cette décision mais elle n’était pas en paix avec la douleur du souvenir, ces images qui lui revenait en tête et ces cris déchirant qui la réveillait la nuit. « J’aurai voulu te protéger de cela. ». Elle posa son regard sur son oncle, avec un certain sérieux et une sincérité évidente. « Tu ne peux pas me protéger de tout. ». Non, il ne pouvait pas mais il essayait, lui qui avait fait une promesse à son frère, il voulait la tenir, il traitait Azzura comme sa propre fille. Il ne supportait ni sa peine, ni sa douleur, ils étaient une famille.  Il admirait la force de caractère qu’elle pouvait avoir en dépit de sa sensibilité. Et comme il n’avait jamais été doué avec les mots, avec les sentiments, il ébouriffa ses cheveux, comme si elle avait huit ans « Sale gosse, ne doute pas de mes talents de gardien. ». Elle secoua la tête, amusée malgré le fait que ce n’était pas vraiment drôle, c’était son oncle, sa façon d’être.

« Je serai toujours là. ». Elle serra sa main un peu plus fort. « Je sais, tu as toujours été là. ». Il avait toujours été là, pour l’entraîner dans les cours d’eau sous les éclats de rire, écorcher ses pieds à force de fouler le sol, arracher ses longs cheveux pris dans les arbres. Il avait toujours été son acolyte, celui sur qui elle pouvait crier pour mieux le retrouver, l’épaule sur laquelle elle pouvait s’appuyer. Il l’avait relevé quand le corps de son père était revenu sans vie, qu’il n’y avait personne à blâmer et que son cœur irradiait de douleur. Il avait écouté années après années son cœur blessé face à un amour maternel inexistant. Il avait été ce frère qui lui avait été arraché et celui qui ne la laissait jamais tomber. Il était là, il avait toujours été là et il le serait toujours. Il faisait partie de sa vie à part entière, des êtres qui vous donne envie de continuer à vivre, à vous battre même quand les évènements vous font perdre la tête. Il était là aujourd’hui parce qu’elle était seule Azzurra, il n’y avait plus son père, il n’y avait plus sa mère et elle avait noyé son propre frère. Il la connaissait trop bien pour la laisser sombrer dans la peine, il connaissait son cœur pur et ses regrets, il savait combien elle aurait voulu dire à sa mère qu’elle l’aimait, combien elle ne se sentait pas prête à vivre sans son père à ses côtés. Oh et il savait combien elle aimait son petit frère en dépit du fait qu’elle lui ait pris sa vie. Il était là parce qu’elle n’était plus une enfant, la gamine s’effaçait, elle devenait une femme. Et lui, il s’assurait qu’elle devienne une belle femme, à l’intérieur. « J’ai la dalle… ». Elle se mit à rire, ce rire légèrement surpris, un peu stupide et évident à la fois, ce rire qui coupait le silence de marnière merveilleuse. Il aimait l’entendre rire, il était le gardien de son bonheur, gardien de ce son si mélodieux. « T’as toujours faim. ». « Même pas vrai. » « Si. » « Non. » « Si » « Non ». Et ils se mirent à rire tous les deux, ils se rendaient bien comptent que leurs chamailleries étaient bien enfantines mais ils avaient trop besoin de cela, trop besoin l’un de l’autre, de cette complicité. Oh oui, ils devenaient adultes, tous les deux mais ils conservaient cette fougue de la jeunesse, ce qui faisait l’essence même du bonheur, de la vie.

ART IS YOUR EMOTION FLOWING IN A RIVER OF IMAGINATION. ♛ (Devin)
« Argh… mais comment tu fais pour faire pas devenir folle. ». Elle resta concentrée sur la pierre qu’elle était en train de poser. « Mon cher, pour ça il faut ce qu’on appelle de la patience, chose dont tu es malheureusement dépourvu. ». « Ahah, j’éclate de rire. ». Elle ne releva pas les yeux mais elle devinait sans mal sa grimace. Elle ne savait même pas ce qu’il faisait encore là, son cousin était un homme d’action, il avait besoin de courir et d’utiliser ses muscles, bien sûr qu’il trouvait le travail d’Azzurra ennuyeux. Il ne comprenait pas comment elle pouvait rester calme en mettant si doucement ces si petites choses. Il pouvait tout de même admettre que le résultat était là mais, soit. « Sérieux, on peut bouger ? ». « Non, je veux finir, va te promener, je te retrouverai. ». Il ne se fit pas prier parce qu’il savait bien que rien ne déconcentrait Azzura, quand elle se mettait à peindre ou à créer des bijoux, il n’y avait rien à faire, elle restait concentrée. Et elle appréciait ce calme qui régnait en retrouvant sa solitude, plongée dans sa création. Elle était minutieuse Azzura, elle aimait créer des trésors, quelque chose qui deviendrait précieux à la personne l’ayant choisi. C’était un peu d’art qu’elle pouvait offrir à chacun, à l’inverse de ses peintures qui regorgeaient des sentiments bien trop personnels. Parfois, quand elle songeait aux erreurs passées, à ce qui avait réduit la Terre à ce qu’elle était aujourd’hui, elle se demandait comment les Hommes avaient pu préférer les technologies et la guerre au lieu de l’art, pour quoi il avait choisi la noirceur au lieu de se laisser émerveiller par la beauté du monde. Il faut dire qu’elle avait un cœur quelque peu idéaliste la demoiselle.

THE OCEAN ROAR IS MUSIC TO MY SOUL. ♛ (Sunset)
Elle posait son regard sur l’Océan avec une certaine nostalgie, celle des moments passés avec son père. Ces doux souvenirs dans lesquels il lui transmettait son savoir et son amour pour l’Océan. Il n’y avait pas un jour où il ne lui manquait pas. Son modèle, celui qui avait perdu la vie dans les flots. Pour autant, la jeune femme ne c’était pas mise à craindre les colères de l’océan, elle le savait sauvage et imprévisible, c’était une part de sa beauté. Elle n’en était pas moins fascinée par sa splendeur, par les vagues qui s’écrasaient sur les rochers, par son calme parfois, pas ce son si apaisant. Elle était née Calusa, née pour aimer l’Océan. Elle ne se voyait par vivre loin de ces nuances de bleus, ne plus vivre les pieds dans l’eau, mener sa barque au détour du village.

I AM NOT THE WITCH IN THE FAMILY ♛ (Ichabood)
Elle entendait ces mots sortir de la bouche de leur médecin, ces mots qui annonçaient que son combat était terminé, qu’elle était morte. « yu gonplei ste odon. ». Elle entendait mais son visage restait fermé, il n’y avait ni larmes, ni émotions. Elle était comme figée dans cet instant, faisant face à ses souvenirs et à ses regrets. Elle avait de la colère et une forme de haine, parce qu’elle le savait, elle avait abandonné, elle l’avait abandonné. Pour quelle raison devait-elle être surprise ? C’est ce qu’elle avait toujours fait, la laisser, la haïr, et pour quoi au juste ? Parce qu’elle n’était pas l’un de ses petits garçons ? Parce qu’elle avait la chance d’être en vie. Elle lui en voulait d’avoir abandonné son rôle de mère, elle lui en voulait pour tellement de choses. Pourtant, c’était à elle-même qu’elle en voulait, elle s’en voulait de ne pas s’être assez battue contre cette folie, de ne pas avoir su lui faire réaliser qu’elle était là, en vie et qu’elle comptait autant que ses fils. Maintenant qu’elle était morte, la culpabilité prenait place, ce sentiment, cette certitude qu’elle aurait pu mieux faire mais qu’elle n’en aurait plus l’occasion.





.
DERRIÈRE L’ÉCRAN

   Je m'appelle Margot. et j'ai 22 ans. Vous pouvez donc vous en douter, je suis une fille. J'ai connu le forum grâce à Elow et je le trouve absolument magnifique, original et acceuillant, inspirant aussi . Si possible, je n'aimerais pas avoir un parrain afin de m'aider à l'intégration et la compréhension.


   Mon personnage est un inventé et je ne vous autorise pas (sorry ) ( mais je compte pas filer )à en faire un scénario si mon compte se retrouve supprimé.

   


   
   

   
Azzurra Manzoni
only human


Dernière édition par Azzurra Manzoni le Sam 28 Oct - 4:33, édité 20 fois

Admin △ I'll dream you real
avatar
05/10/2015 Electric Soul 6151 Dan Stevens Tik Tok & tumblr Professeur de litté/philo sur l'Odyssée, s'occupe des cultures sur Terre | Education & notions d'agriculture 25
Admin △ I'll dream you real


Sujet: Re: Hold your ground, make your name. (Azzurra)
Jeu 26 Oct - 5:17

Oh je ne connaissais pas ta bouille, elle est sympa

Bienvenue et bon courage pour la fiche, tu as 7 jours pour la terminer, n'hésite pas à contacter le staff si tu as des questions

avatar
01/10/2017 empty gold. 391 Felicity Jones vinylles idylles (ava) - crack in time (signa) - tumblr (gifs) membre du conseil, médecin et chirurgien de l'Odyssée. 39
— caught in the middle —


Sujet: Re: Hold your ground, make your name. (Azzurra)
Jeu 26 Oct - 9:20

Bienvenue parmi nous
Danielle est un super choix, je l'aime beaucoup Bon courage pour la fichette et amuse toi bien sur TH

Admin - The Kids From Yesterday
avatar
25/05/2015 Emma, plum 1731 Colin Morgan amnesisart (Ali ♥), perséphone, whatliesbeneathshouldbeleft.tumblr gif, Konoba paroles principalement pêcheur mais aussi amateur de troc 44
Admin - The Kids From Yesterday


Sujet: Re: Hold your ground, make your name. (Azzurra)
Jeu 26 Oct - 9:47

Danielle est un super choix, Calusa d'autant plus   J'suis curieuse d'en apprendre plus sur Azzurra Courage pour ta fiche

avatar
20/12/2016 ELOW ; 796 JAI COURTNEY ; ELOW ; INFORMATICIEN ET LIEUTENANT REBELLE / SPECIALISTE EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLES, NOTIONS EN MÉCANIQUE ET ELECTRONIQUE, GÉNIE INCOMPRIS ; 47
— Chi cerca, trova —


Sujet: Re: Hold your ground, make your name. (Azzurra)
Jeu 26 Oct - 10:06

TU ES LA !

J'vais encore en tomber amoureuse de ton perso, as always. En plus, j'aime tellement ce prénom et puis l'avatar.... tu sais ce que j'en penses. (mes feels, tu te souviens de ça : #lesplusbeaux)

Je te souhaite officiellement la bienvenue du coup Je suis bien contente t'avoir parlé de TH et puis tu verras, les gens ici sont nices

Oh, et ps :


avatar
16/04/2015 I 11673 Aneurin Barnard Alex Tempêtueuse :) & AVENGEDINCHAINS & Lux Aeterna Cuisinier - Aide soignant 65
- Hit the Road -


Sujet: Re: Hold your ground, make your name. (Azzurra)
Jeu 26 Oct - 11:04

Bienvenue Azzura, Jolie prénom et une Calusa en plus ! ( oui j'ai un petit faible pour eux et les naoris ), en tout cas j'ai hâte d'en savoir plus et je te souhaite bon courage pour terminer la rédaction de ta fiche

Puis je pense qu'on s'est déjà croisé du coup ( oui c'est Devos qui à donné l'alerte ) dans l'autre forum que je fréquente : Grisha sous les traits de la rousse Eleanor Tomlinson

avatar
28/02/2016 Glacy 826 Jessica Parker Kennedy Neverutopia esclave de Roan en fuite ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée 70
† Game of survival †


Sujet: Re: Hold your ground, make your name. (Azzurra)
Jeu 26 Oct - 11:08

Bienvenue avec ce sublime avatar et ce super prénom !

avatar
26/10/2017 Margot. 123 Danielle Campbell ☾ noralchemist (avatar) Joaillière. (artiste + navigation) 0


Sujet: Re: Hold your ground, make your name. (Azzurra)
Jeu 26 Oct - 11:22

Oh mais quel bel accueil, ça fait vraiment plaisir Merci tout le monde, c'est trop

Kyran, eh bien je suis bien contente de te faire découvrir la bouille de Danielle alors et puis je suis bien contente de voir Jensen, je m'en lasse pas ce sera fait sous sept jour en tout cas et #teamdécalagehoraire

Nadja, ce prénom Felicity est canon aussi, ces yeux quoi

Near, oh oui un Calusa ça viendra vite, faut me laisser le temps de reprendre l'habitude du clavier pas tactile ( 'ly shit, j'aurai jamais cru dire ça )

Elow, t'es hot, t'es foutument hot. je te donne mon corps, ma vie et voilà ( je dis ça tant que tu fais pas un Rahjak ). Mille merci de m'en avoir parler j'ai hâte de te faire kiffer Zazou

et

Taël, oh yeah, i know you guuuurl c'est top de te voir là avec un beau brun pour moi j'ai lu les descriptifs des tribus et genre, dès les premières lignes, Calusa c'était une évidence du coup garde moi un lien bien au chaud

Ezra, je te retourne les compliments, ce prénom, cet avatar et même ta signature, je kiffe


Admin
avatar
02/03/2017 Thinkky/Angel 714 Zoe Saldana Lux aeterna (ava), Astra (signa), Psychadelya & Angie & hennaed (icones) Conseillère chamane ~ Gardienne du savoir/Oratrice & diplomate 101
Admin


Sujet: Re: Hold your ground, make your name. (Azzurra)
Jeu 26 Oct - 11:37

Bienvenue parmi nous

Ohhh, j'aime vraiment beaucoup le nom choisi, il se marie très bien avec ton avatars ** (que je ne connaissais pas mais bon, c'pas très étonnant xD). Un excellent choix de tribu aussi, j'ai hâte d'en lire plus au sujet de ton perso

Bon courage pour la fiche !

avatar
20/04/2016 FLY 7944 Adelaide Kane Ava + AMNESIS • Signa + ASTRA • Gifs + TUMBLR • Multi-tâches + Cartographe + Patrouilleur + Notion de combat au corps à corps 12
✣ Speedy Gonzales ✣


Sujet: Re: Hold your ground, make your name. (Azzurra)
Jeu 26 Oct - 11:58

UNE CALUSA (il nous faudra un lien avec mon Aedan ). Et puis Danielle quoi Toujours aussi magnifique celle-là
Sinon bienvenue sur TH! Bonne chance pour la rédaction de ta fiche, j'ai hâte d'en savoir plus sur ton personnage

avatar
16/04/2015 I 11673 Aneurin Barnard Alex Tempêtueuse :) & AVENGEDINCHAINS & Lux Aeterna Cuisinier - Aide soignant 65
- Hit the Road -


Sujet: Re: Hold your ground, make your name. (Azzurra)
Jeu 26 Oct - 12:37

@Azzurra Manzoni a écrit:


Taël ( ... ) du coup garde moi un lien bien au chaud  



J'y comptais bien

avatar
09/08/2016 Chiimaira / Adrien 297 chris john millington ava: champagne mami; sign: myself Timonier du Revenge 0
Chroniqueur d’Écumeuses Aventures


Sujet: Re: Hold your ground, make your name. (Azzurra)
Jeu 26 Oct - 13:31

Whao ** Belle bouille !
Joli début de fiche aussi l'amie Calusa Content de voir les rangs de la tribu grandir, et avec autre chose que des navigateurs/pêcheurs xD

Anyway, bienv'nue sur TH, bonne fin de fichette et have fun parmi nous

avatar
29/04/2015 Joy. 591 Adriana Lima. Gamo. ♥ / Tumblr. Combattante & Navigatrice ( Pirate, dearie. ) 0


Sujet: Re: Hold your ground, make your name. (Azzurra)
Jeu 26 Oct - 14:13

Bienvenue l'artiste.
Comme le copain du dessus, c'est chouette de voir les effectifs se renflouer un peu du côté des meilleurs des Calus ! Une joaillière, en plus, original et très bon choix. **

Bon courage pour la suite !

avatar
06/12/2015 Lux Aeterna 31704 Sophia Bush AVENGEDINCHAINS de mon ♥ (vava) ; Oreste (image profil); Lux Aeterna (sign & gifs & fiche rp) ancienne militaire - lieutenant, stratège, garde et patrouilleuse. Quelques notions de médecine et bases en maniement des armes. 134


Sujet: Re: Hold your ground, make your name. (Azzurra)
Jeu 26 Oct - 15:16

Ohhh j'aime beaucoup ce que je lis jusque-là En plus quelqu'un de converti par Elow et Taëlou, ça ne peut être que quelqu'un de bien :shana: Bienvenue dans le coin en tout cas et bon courage pour la suite de cette belle fiche !

Admin
avatar
25/03/2015 avengedinchains 924 Boyd Holbrook ava by lux ;; sign : ALAS herboriste avec notion de guérisseur 0
Admin


Sujet: Re: Hold your ground, make your name. (Azzurra)
Jeu 26 Oct - 15:43

Bienvenuuuue. Au vu de qui te ramène, ça promet tout ça j'ai hâte de te voir ingame et de voir ce que tu nous réserves. un joli avatar que voilà, elle a l'air toute douuuuce
courage pour ta fiche

Contenu sponsorisé


Sujet: Re: Hold your ground, make your name. (Azzurra)

 

Hold your ground, make your name. (Azzurra)

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Hold your ground, make your name. (Azzurra)
» Hold you tight, make you mine. - Zoé&Julian
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» MAKE YOUR OWN FAIRYTALES
» And in the end, the love you take is equal to the love you make ✖ Diana Angelus Leroy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: personnages :: Présentations :: Fiches validées-