Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜The great enigma (Ft Teagan)
maybe life should be about more than just surviving


Modo - Supermassive Black Hole
avatar
04/11/2014 Mystery Light 24149 Thomas B.-Sangster lux aeterna Signa ©crack in time ♥ Unicorn, crackship whihakayda, paroles City Light Blanche Ancien kidnappé des Rahjaks. Apprenti soignant ancien traqueur 104
Modo - Supermassive Black Hole


Sujet: The great enigma (Ft Teagan)
Jeu 12 Oct - 12:36




Ils allaient bientôt se diriger vers le campement de l’Odyssée et lui avait pris le parti de s’éloigner un peu du campement pour juste, réfléchir à tout ça. L’émissaire envoyé pour leur donner l’invitation avait été un peu gauche certes mais cet autre groupe ne l’avait-il pas toujours été envers eux ? Il savait qu’il irait par curiosité mais avait toujours cette crainte que quelque chose tourne mal que cela soit de leur fautes aux Cent ou à ceux qui n’étaient peut-être pas tous d’accord non plus pour qu’une telle intrusion se fasse. Il avait aussi envie de croiser certaines têtes, de savoir aussi si d’autres étaient en vie. En soit non, il n’avait pas forcément envie d’aller voir le campement des Odysséens : il avait déjà le siens.

Il était curieux, bien évidemment mais ne s’y intéresserait pas plus que ça parce qu’il y aurait beaucoup plus d’enjeux que ça dans le but d’aller les rejoindre. La continuité était évidente et il craignait qu’elle ne divise leur groupe. Peut-être que cela se produisait-il même déjà sans qu’il ne s’en soit rendu compte. S’en doutait-il ? Peut-être. Chacun avait des avis différents par rapport à leurs aînés. Il s’était éloigné des débats jusqu’à aller dans la forêt même s’il n’avait jamais l’esprit bien tranquille mais là, au moins, il pouvait s’entendre penser. Il avait marché un moment sans y ressentir le malaise qui l’avait assaillit auparavant, ce sentiment d’insécurité qui le prenait lorsqu’il s’en allait loin sans une présence à ses côtés. Cela voulait-il dire qu’il ne craignait plus qu’il se produise le même évènement d’il y a presque trois ans ? Il n’en savait trop rien parce que cette crainte n’était pas toujours présente, semblait bien aléatoire, n’avait pas réellement été présente lorsqu’il avait par exemple croisé Astrid. Il s’était occupé un moment de la jument qu’Oz lui avait donnée en souvenir d’un ami commun avant de reprendre la route.

Il s’était efforcé aussi d’aller de l’avant parce qu’il savait pertinemment qu’il ne resterait pas ainsi calfeutré dans le campement parce que c’était la seule façon à ce que rien ne lui arrive. Alors que justement tout pouvait arriver. Il n’était pas un trouillard, avait souvent caché sa part d’angoisse sous des couches de sarcasme. Ça l’avait aidé sur le moment même, ça l’avait aidé quand il avait du se remettre à traquer avec Cassiopée mais au final, ce n’était que lorsqu’il partait seul qu’il voyait la différence. La forêt lui semblait plus grande, prête à l’accueillir sur ses terres sans que la crainte ne le force à faire demi-tour beaucoup plus tôt que prévu. La forêt avait ce don là. Par les ombres sur le sol, par les arbres qui pouvaient parfois se montrer bienveillants ou menaçants, chaque interprétation de ce qu’il voyait pouvait le mener à avoir l’esprit tranquille où angoissé lorsqu’il y rendait seul.

Il était dans ses bons jours qui lui donnaient envie de sourire, d’aller de l’avant, de se dire que l’annonce de l’envoyé de l’Odyssée n’était peut-être pas une si mauvaise idée que certains le pensaient. Face aux Grounders ils étaient divisés alors qu’une véritable alliance était possible. Pas tout de suite. Pas dès qu’ils auraient vus de quoi ils avaient l’air dans leur nouveau campement mais c’était possible. Il était parti depuis un moment, ne s’était pas rendu compte du temps qui passait toujours beaucoup trop vite lorsque que l'on était perdu dans ses pensées si bien qu’il ne remarqua pas tout de suite que ses pas l’avaient menés bien malgré lui vers l’ancien campement des Odysséens et qu’il s’apprêtait à longer le marécage, chose qu’il aurait évité, préférant faire un détour plus qu’autre chose. Il n’avait pas vraiment réfléchi à l’endroit où il se dirigeait et après coup pourquoi pas, peut-être avaient-ils oubliés de récupérer certaines choses qui leur seraient utiles.

avatar
05/10/2017 Laetitia. 24 Dylan O'Brien. Bramble heart. 0


Sujet: Re: The great enigma (Ft Teagan)
Sam 14 Oct - 16:31

Les nuits sur Terre sont courtes. Depuis que l'Odyssée s'est posée sur cette magnifique planète, le jeune Peverell a bien du mal à dormir plus de cinq heures d'affilées. Il se réveille assez souvent, quand tout paraît trop calme. En effet, le beau brun a du mal à se sentir en sécurité. Pour autant, il n'y a ni guerres, ni morts violentes, mais il a encore bien du mal à être en pleine nature. C'est bien plus perturbant de dormir au beau milieu d'un endroit si vaste que toute une vie ne pourrait pas suffire pour tout visiter, plutôt que de se glisser entre les bras de Morphée, dans une grande navette spatiale dont on connaît chaque mètre carré, ou presque. Pour autant, Teagan adore la Terre. Il se sent chez lui, plus ou moins. Il a appris à connaître de nouvelles choses, des détails que même ses professeurs sur l'Odyssée, en lui avait jamais raconter. Peut-être ne les connaissaient-ils tout simplement pas, peu importe. La seule chose dont il est sûr, c'est que désormais, ils sont de retour chez eux. Et bon sang, ce que cela est agréable.

Respirer l'air pur. Entendre les oiseaux chanter. Sentir le souffle du vent contre sa peau blanche. Boire l'eau des rivières, après les avoir filtrer, bien entendu. Ou encore … Épier certains animaux sauvages, caché derrière des buissons. Il n'y a pas à dire, sa vie est bien plus intéressante, depuis que l'Odyssée s'est posée sur Terre, malgré toutes les pertes humaines et matérielles qu'ils ont subi depuis. Teagan ne reviendrait certainement pas en arrière si l'on pouvait lui en offrir l'occasion. La seule raison qui pourrait le pousser à un tel choix, serait le souvenir de sa mère. Sa douce mère, qui n'a pas survécu très longtemps, en ce milieu si hostile. Secouant doucement la tête en y pensant, le jeune homme finit par se lever, alors que le soleil n'a pas encore pointer le bout de son nez. Il soupire, s'étire longuement, puis enfile des vêtements propres assez rapidement. Rester enfermer entre quatre murs n'est plus dans ses cordes depuis qu'il a découvert la liberté, le fait de pouvoir marcher, des heures durant, au milieu de la faune et la flore.

Teagan termine de se préparer, rejoignant rapidement l'endroit de rendez-vous avec les autres explorateurs, sachant que deux d'entre eux partent assez tôt, ensemble le matin. Il leur lance un faible sourire, ayant pris ses provisions, au cas-où il en aurait besoin s'il se perd en chemin, bien que cela serait tout de même assez étonnant de sa part. Puis, alors que les deux demoiselles discutent entre elles, durant le début de route, le beau brun ne peut s'empêcher de lever parfois les yeux au ciel. « Et toi, Teagan, t'en penses quoi ? » La voix de la jolie rouquine est bien trop loin pour que le concerné l'entende, leur ayant finalement fausser compagnie, pour aller aux alentours du campement, cherchant des traces, le moindre indice d'un animal sauvage dans le coin. Sait-on jamais. Aux yeux de Teagan, la forêt a le don de le rendre plus serein, plus détendu. Lui-même. Il se sent chez lui, au milieu des arbres, des odeurs de la nature elle-même. Et il ne pourrait décemment plus s'en passer à présent.

Ce n'est que lorsque des bruits de pas se rapprochant se font entendre, près du marécage, que le beau brun se redresse rapidement, sourcils froncés, glissant doucement une main dans sa poche, près à dégainer son couteau de chasse. Il faut bien être armé, en forêt, puisque l'on ne sait jamais sur quelle chose ou quel genre d'humains l'on peut tomber. Restant immobile, Teagan tend l'oreille. Les pas sont plutôt réguliers, il y a deux coups à chaque fois. Une branche craque et le garçon tourne la tête vers la droite, haussant un sourcil lorsque son regard se pose sur l'indésirable. Liam. « Je ne pensais pas te voir dans le coin. » Lâche-t-il simplement, un peu froidement, le regard neutre. Il inspire, se détendant, lâchant finalement sa poche, avant de s'approcher du beau garçon, venant lui tendre la main pour le saluer avec politesse. Il est toujours un peu maigrichon, mais Liam a toujours été ainsi. « Qu'est-ce que tu fais dans l'coin ? » Il demande, suspicieux, malgré lui. Après tout, Liam ne fait pas parti du camp des Odysséens. Non. Il est avec les Cents. Ceux qui ont été envoyé sur Terre bien avant tout le monde, alors que personne ne savait s'ils avaient des chances de survivre ici.

Modo - Supermassive Black Hole
avatar
04/11/2014 Mystery Light 24149 Thomas B.-Sangster lux aeterna Signa ©crack in time ♥ Unicorn, crackship whihakayda, paroles City Light Blanche Ancien kidnappé des Rahjaks. Apprenti soignant ancien traqueur 104
Modo - Supermassive Black Hole


Sujet: Re: The great enigma (Ft Teagan)
Ven 3 Nov - 2:53




Il essayait de ne pas penser à tous les mauvais souvenirs qui le liaient au marécage et avança. C’était la meilleure chose qu’il pouvait faire pour aller de l’avant. Il n’allait pas non plus regarder chaque parcelle de cette forêt pour ressasser le passé. Il préférait mettre les mauvais souvenirs de côté mais n’en oubliait pour autant pas les dangers de cet endroit. Il se dépêcha et contourna donc ce coin du marécage dans lequel il était bien possible qu’il se perde et disparaisse dans de mystérieuses et douloureuses conditions. Ce n’était pas le moment de penser à ça, aux crocodiles qui devaient s’y trouver. Il se dirigeait vers l’ancien campement des Odysséens en espérant ne plus y trouver grand monde. Il savait que, tout comme les cent, certains d’entre eux étaient restés mitigés lorsqu’on leur avait annoncé qu’ils allaient vivre ailleurs. Ailleurs. Ce n’était pas si mal de se dire d’aller vivre loin de cette zone dangereuse mais c’était aussi plus loin et il leur avait fallut tout transporter pour être plus proche de leur campement et aussi de la plaine et des Pikuni et pourtant plus éloigné des Naoris qui les avaient bien aidés depuis le début de leur crash sur terre. C’était difficile de se dire que bientôt ils allaient former qu’un groupe ‘uni’ mais c’était ce qui allait se produire et seuls les plus naïfs d’entre eux pouvaient ne pas voir ce rapprochement ainsi. Et il pensait bien que les siens avaient tous compris ce déménagement ainsi.

Enfin, ils n’en étaient pas encore là. Pour le moment ils allaient juste voir leur campement d’ici quelques jours et c’était tout. Ils verraient par la suite. Cela ne servait à rien de tenter de comprendre quels seraient les prochains gestes de l’Odyssée envers eux les prochains jours à venir parce qu’il ne pouvaient que le deviner et se prendre la tête avec ça et il n’en avait pas la moindre envie. Tout de suite, il avait envie d’arriver devant leur vaisseau, de redécouvrir cet endroit qu’il ne parvenait presque plus à imaginer dans sa tête. Avant. C’était comment avant, quand ils étaient encore dans l’espace ? Il avait oublié tellement il s’était fait au nouvel environnement beaucoup plus vert, beaucoup plus vivant de la terre. Beaucoup plus dangereux aussi, mais au moins ils vivaient, c’était l’essentiel. Des mois plus tôt il n’aurait pas pensé de la même façon mais chacun changeait au fil de ses expériences sur cette terre qui était encore bien étrangère pour eux de bien des façons.

Il aimait bien réfléchir à tout ça, cela rendait la route moins longue mais aussi, il faisait moins attention aux alentours. Ça lui arrivait mais depuis qu’il s’en était sorti du désert, il avait toujours été chanceux, même cette fois-là où il était tombé sur Astrid. Il l’avait recroisée chez les Pikunis puis c’était tout. Il avait eu la chance de ne pas croiser sur l’un d’entre eux depuis lors. « Je ne pensais pas te voir dans le coin. » Il sursaute légèrement, tourne la tête de pour tomber sur une tête qu’il reconnait facilement. Il est surpris là aussi, à vrai dire, il ne pensait pas le trouver en vie. Il hausse les épaules, pas trop certain de savoir quoi répondre à cette question. Sauf peut-être. « Idem. » C’est lancé sans jolie phrase pour arrondir ce qu’il pense. Il l’observe un peu sans savoir trop quoi faire surtout lorsque le brun s’avance à son tour comme pour le saluer. Ce n’est peut-être pas la situation la plus étrange à laquelle il assiste depuis qu'il est sur terre mais s’en est pas loin. Ils ne se comportent pas du tout comme s’ils ne s’étaient pas vus pendant tout ce temps, comme si Liam ne lui en avait pas voulu de n’avoir rien fait (ce qui est vrai, il ne lui en veut pas), comme si c’était normal que ni l’un ni l’autre n’aient cherché à savoir si l’autre était en vie depuis le départ.

Il le regarde un peu désarçonné par cette main qu’il lui tend et réfléchi un moment avant d’en  faire de même. Le mouvement n’est pas spontané mais il a le mérite d’être là, comme un premier pas vers celui qu’il n’a pas vu pendant toutes ces années, qui a grandit, qui a changé. Il ne sait pas trop. Pas trop comment réagir parce qu’il a changé lui aussi. S’il n’est pas complètement l’opposé il n’est plus le même que la personne qu’il fut sur l’Odyssée. Il est hésitant lorsque sa main est dans la sienne mais la laisse s’échapper de l’emprise de Teagan après quelques secondes. « J’pensais traîner dans l’coin depuis que vous avez choisi de déménager. » Il se doute que c’est pas forcément Teagan qui a choisi le déplacement mais c’est ça, ils déménagent, ils ont peut-être oublié des trucs. Liam en doute mais cela ne fait pas trop de mal de vérifier. « Et toi ? C’est le vaisseau qui te rend nostalgique ? »

Spoiler:
 

avatar
05/10/2017 Laetitia. 24 Dylan O'Brien. Bramble heart. 0


Sujet: Re: The great enigma (Ft Teagan)
Lun 20 Nov - 19:07

Si sur l'Arche, le garçon avait l'impression de passer ses journées à tourner en rond, sur Terre, tout est si différent. Il ne s'ennuie pas. Il passe le plus clair de son temps à explorer les environs, découvrir de nouvelles plantes, rencontrer de superbes spécimens animaliers en tout genre. Il faut avouer que venir vivre ici a été la plus belle chose dans sa vie, bien que survivre est assez difficile dans ce milieu hostile, Teagan ne sait pas s'il aurait tenu jusqu'à une mort naturelle sur l'Arche, sans jamais faire un seul faux pas, avec toutes les règles idiotes. Comme de n'avoir qu'un seul enfant. C'est triste. Tous enfants uniques. Bien qu'il aie pu se rapprocher d'une ou deux personnes durant son enfance, il faut avouer que le beau brun ne sait pas ce que cela fait d'avoir une petite sœur ou un petit frère, alors que les Terriens, eux, ont ce privilège. Il les envie, bien qu'il les déteste parfois, pour certains. Avec leurs airs de durs à cuir, les je-sais-tout, les violents, les menaçant du regard. Il aimerait que tout le monde puisse vivre en harmonie totale, sans avoir à faire des marchés pour garder une place dans le cœur des autres. Mais visiblement, cela restera ainsi encore un long moment.

Alors qu'il se perd dans ses pensées, suivant d'un pas tranquille les deux personnes devant lui, Teagan finit par les abandonner, ralentissant le pas, avant de filer à vive allure pour ne pas se faire rattraper. Il espère simplement qu'ils le laisseront tranquille. Il préfère parfois être seul. Pour penser. Réfléchir. Ou tout simplement pour oublier. Certaines morts. Certaines disparitions. Certaines nuits solitaires désagréables durant lesquels il aimerait avoir quelqu'un pour le rassurer, quand il se sent un peu faiblard, alors qu'il est, en temps normal, fort et courageux, un peu trop têtu, parfois, et également assez sûr de lui. Il le faut. C'est un devoir envers lui-même.

Le beau brun se dirige tranquillement en direction de l'ancien campement des Odyssées. Il a les mains moites, ses pieds glissent parfois, raclant le sol, la terre parfois boueuse et les feuilles humides qui l'obligent souvent à se retenir à un arbre. Il n'a jamais dit être très agile après tout. En revanche, Teagan possède un très bon sens de l'orientation, ainsi qu'un coup de crayon vraiment superbe. Néanmoins, sa petite balade en solitaire est de courte durée, puisqu'une bonne demie heure plus tard, le jeune Peverell se retrouve en face d'un ancien camarade, sur l'Odyssée. Liam Cohen. Un beau garçon. Au visage poupard, enfantin. Aux traits fins. Aux cheveux à l'odeur fruitée, une odeur qui le suivait, quand il marchait devant Teagan, déstabilisant un peu trop ce dernier à son goût, lorsqu'ils étaient encore dans le même camp.

Ses lèvres s'agitent, un peu trop rapidement à son goût, comme s'il avait besoin d'entendre la voix de ce garçon, qu'il n'a pas aidé, le jour où il a tué l'un des gamins lui faisant vivre un petit calvaire. Oh. Le jeune Peverell s'en veut désormais, bien qu'il aie du mal à l'avouer, mais une chose est sûre, il recommencerait cette erreur à chaque fois. Parce qu'il sait désormais qu'aujourd'hui, ils peuvent se retrouver, se croiser, bien qu'ils soient presque comme des étrangers. Tentant de l'approcher de manière agréable, Teagan lui tend la main, Liam mettant un moment avant de la lui serrer, un peu trop rapidement au goût du moins costaud. Il répond rapidement, de manière quelque peu désagréable, à croire qu'il le dérange. Et c'est sûrement le cas. « Je ne pensais pas te voir ici. Ni même personne d'autre d'ailleurs. Le vaisseau ? Un peu. J'suis nostalgique de pas mal de choses. » Il hausse des épaules, roublard, alors qu'il regarde autour d'eux, sortant sa petite gourde pour boire quelques gorgées d'eau. « Comment tu vas ? » Une question simple et rapide, mais pourtant assez efficace. « T'es plus musclé. Mais t'as toujours la même tête. Tu fais quoi dans l'coin, vous récupérez des trucs du vaisseau ? » Il indique, sans laisser la moindre émotion traverser son visage, bien que son regard reflète très certainement un léger amusement, et soulagement.

Contenu sponsorisé


Sujet: Re: The great enigma (Ft Teagan)

 

The great enigma (Ft Teagan)

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Men ki jan 2 kou deta fini ak Haiti/GREAT LEADERS OF THE CENTURY: ARISTIDE, MAN
» Great American Bash (RAW) - 20 juillet 2008 (Résultats)
» The Great American Bash - 28 juin 2009 (Résultats)
» The Great War
» A great day for freedom (19/06, 19h42)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: welcome to hell :: Aux alentours de l’Odyssée :: La tourbière embrumée-