Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Mistery machine | Ft. Samandre
maybe life should be about more than just surviving


avatar
Invité
Invité


Sujet: Mistery machine | Ft. Samandre
Mar 10 Oct - 22:43


- MISTERY MACHINE -

Un mois, presque un mois s'est écoulé depuis leur installation au sein du nouveau campement. Chacun s'affaire à ses différentes occupations: restaurer les nouveaux bâtiments, mettre en place les lieux communs qui rythmeront la vie de chacun des Odysséens. Au milieu de cette foule et de ce chahut incessant se trouve Sam. Le garçon marche à vive allure, l'air déterminé, un sac sur les épaules. Enfin ça c'est pas nouveau. Ce sac il le trimbale partout où il va, quoi qu'il fasse. Nan. Ce qui est différent c'est sa façon de marcher, cette étincelle qu'il a dans le regard alors qu'il se dirige tout droit vers les cuisines. C'est là qu'il la voit, elle, les cheveux attachés, le nez légèrement retroussé et ses yeux bleus qui en ferraient chavirer plus d'un. Le gamin ravale sa salive et prend son courage à deux mains. Cela fait maintenant plus de deux ans qu'ils se voient et apprennent à se connaitre chaque jour qui passe. Pourtant, le blond a toujours cette boule au ventre lorsqu'il croise son regard, cette maladresse qui resurgit lorsqu'elle est dans les parages. En parlant de maladresse, le voilà qu'il s'avance vers la jeune fille, se prenant au passage les coins de tables qui sont placées ça et là. C'est avec cette entrée fracassante qu'il se poste devant Cassandre, un sourire débilement amoureux plaqué sur les lèvres.

- Salut Cassie ! T’es prête ?


...

Les voilà, les deux protagonistes de notre histoire. Ils se retrouvent en bas, au sein du centre névralgique de leur société. Les appareils sont exposés, rangés tel des entités au sein d'un vieux wagon abandonné. Sam y jette un coup d'œil en passant mais Cassie lui tire la manche, lui faisant signe d'avancer. Elle a ce regard qui veut tout dire, cette sorte de reproche qui lui demande de rester concentré sur leur « mission ». Les voilà dans le métro souterrain. Lampe torche à la main, les deux adolescents s'enfoncent, suivant de près les rails de l'ancien véhicule. Depuis leur arrivée dans ce nouvel endroit, les deux amis n'ont de cesse de découvrir les alentours, allant chercher toujours plus loin le goût si agréable de l'aventure. Et les voilà de nouveau face à l'inconnu. L'adrénaline monte légèrement, tout comme les battements du cœur de Sam.

- T’es sûre qu’on a le droit d’aller ici ? Enfin, ça me parait pas très rassurant quand même…

Il a les chocottes, tremblerait presque si la jeune fille n'était pas à ses côtés. Le peu de lumière qui leur permet de voir où ils mettent les pieds provient de la lampe qui lui a été confiée. Malgré la réticence à vouloir s'engager dans les entrailles de la terre, Sam prend son courage à deux mains et continue d'avancer, un pied devant l'autre. Cassandre lui donne cette confiance en lui qui le surprend à chaque fois. C'est comme-si elle avait le pouvoir de faire en sorte que toutes ses inquiétudes et ses peurs disparaissent. Le garçon jette alors un regard vers son acolyte, un sourire plein de confiance plaqué sur son visage. Avec elle à ses côtés, il serait capable de faire face à n'importe quelles situations, aussi effrayantes soient-elles.

by exception

Admin - Falling Away with You
avatar
23/09/2016 MysteryLight Liam, Near, Elijah, Saoirse, Jade 2961 Natalia Dyer carson. gif profil Murphy ** Signa, Sial (Alaska) gif loudsilence. Cuistot Odyssée 120
Admin - Falling Away with You


Sujet: Re: Mistery machine | Ft. Samandre
Mer 8 Nov - 3:08



MISTERY MACHINE


Cassandre & Sam

Elle était prête pour l’exploration. Depuis le temps ! Elle avait vu ce souterrain depuis qu’ils avaient aidé un petit peu à repérer les lieux avec Gustave, Skyler, Isaïah ainsi qu’avec Sam qui était venu également à la découverte de l’endroit dans lequel ils vivaient à présent. Elle était ravie de partir à l’aventure avec lui une fois encore. C’était le métro. Un endroit qu’ils utilisaient mais pas totalement parce qu’ils ne savaient pas ce que l’on pouvait y trouver et l’air curieux que Cassandre avait gagné en arrivant sur Terre, l’avait poussé à embêter un peu Sam jusqu’à ce qu’il accepte d’y aller avec elle. L’arrivée remarquable dans sa nouvelle cuisine depuis un mois fit sourire Cassie qui se retourna à l’entente de son surnom décidément bien ravie de cette journée pas comme les autres qu’ils allaient passer à crapahuter dans le métro. Des affaires à ne pas toucher, ce n’était pas ce qui l’intéressait, ce qui l’intéressait c’était ce qu’il y avait au-delà.

Trop curieuse qu’elle était Cassandre hocha vivement la tête à la demande de Sam. « Evidemment. » Elle ne lui demanda pas s’il l’était aussi parce qu’il était venu pour l’emmener là-bas alors c’était qu’il devait l’être tout autant qu’elle même si la maladresse qu’il venait de montrer pouvait faire penser le contraire. Elle fait attention quand après un moment ils y arrivent. Elle n’a pas envie qu’on l’accuse d’avoir déménagé des choses importantes par mégarde mais tout est dans un wagon de métro alors une fois passé ce reste d’un passé révolu, ils peuvent y aller tranquillement. Il y a quelques torches et elle s’en empare d’une pour jusqu’ou il n’y en aura plus. C’est essentiel la lumière et puis si au pire ils ont peur, ils piqueront un sprint du côté de la sortie, de la civilisation qui se recrée qu’ils viennent de quitter.

Ils sont encore dans la partie ‘rénovée’ de cette ancienne ligne de métro quand Sam s’interroge. « Je ne crois pas non, c’est bien pour ça qu’on est là non ? Pour voir ce qu’il y a de l’autre côté. Peut-être pas tout de suite mais si on fait cent mètres c’est déjà une grande aventure. » Elle sourit un peu, pas du tout consciente des dangers de l’endroit dans lequel la nature commence à reprendre ses droits quand elle s’avance. Sam a l’air un peu plus rassuré même si elle se doute qu’il vient principalement pour ne pas la laisser y aller seule. Elle secoue la tête et rajoute d’un ton plus posé. « Au moindre bruit suspect on retourne vers le wagon, c’est promis. » Elle espère qu’il n’y aura pas de bruit suspect. Elle espère aussi qu’ils ne rentreront pas tout de suite parce que le fait qu’ils ne soient pas allés bien loin dans l’exploration de cet endroit l’intrigue énormément. Elle se demande ce qu’ils ont pu y trouver et cherche dans son sac le couteau de chasse qui lui sert principalement pour dépecer les lapins qu’on lui amène à la cuisine. « J’ai pris ça pour le cas où. » Elle le lui montre en lui tendant au préalable la torche. Elle ne l’a jamais utilisé pour se défendre de qui que ce soit, ne sait pas s’en servir mais aime bien l’idée d’avoir cette arme quand elle sort désormais. Ça la rassure même si elle n’a jamais eu de raison d’avoir peur sur cette Terre sauf les récits qu’on lui a racontés mais qu’elle n’a pas vécus. Elle a eu beaucoup de chance et elle le sait.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dernière édition par Cassandre Darcy le Dim 7 Jan - 1:58, édité 3 fois

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: Mistery machine | Ft. Samandre
Lun 27 Nov - 20:21


- MISTERY MACHINE -

Les voilà tous les deux dans l'antre de la bête. Le vent souffle légèrement, vient siffler aux oreilles de Sam qui commence à se demander si leur idée en est une bonne. Alors qu'ils s'enfoncent doucement, le gamin ne peut s'empêcher de jeter un coup d’œil aux matériels déposés ça et là part les gens du campement. Beaucoup de technologie, des pièces retrouvées dans les décombres et aux alentours de leur ancien et nouveau campement. Le garçon aime s'intéresser à ces objets qui avaient marqué le passé de tant et tant de personnes, que ce soit leur peuple ou celui d'avant l'explosion nucléaire. Chacun avait vécu les choses à sa façon, ses ancêtres avaient eu de la chance, sans vraiment savoir comment, d'être sur ce vaisseau qui les emmena bien loin de la terre. Ils avaient été chanceux, ils n'en demandaient pas tant. Puis le voilà, lui, le résultat de tous ces changements, lui qui n'avait pas connu ses grands-parents, qui n'avait pas pu entendre leur récit sur cette aventure qu'il trouvait plus que fabuleuse. Il aurait aimé les connaître, savoir ce qu'ils avaient vécu, ce qui avait fait qu'ils en étaient arrivés ici.

Curiosité et soif de savoir vont de pair chez ce bonhomme qui continue de scruter les objets avant de rejoindre Cassandre qui s'est déjà bien avancée. Les palpitations de son petit cœur s'accélèrent. Est-ce la peur de l'obscurité, de ce trou béant qui s'enfonce un peu plus dans la terre ou bien la présence de cette fille qu'il n'arrive pas à quitter des yeux? Un peu des deux sûrement. Ses membres tremblotes alors qu'ils continuent de s'enfoncer dans la bouche de la bête affamée de leurs âmes d'enfant perdu. L'imagination débordante, des tas d'idées lui passe par la tête, aussi bien réalistes que complètement folles. Et si les vampires existaient? Pire, des zombies!

Alors qu'il fait part de ses inquiétudes à son acolyte, la jeune fille lui répond presque aussitôt, comme si elle savait dès le départ ce qu'il fallait lui dire pour le rassurer. Le regard plus assuré, Sam acquiesce d'un vif coup de tête et répond par un sourire à celui de la brunette. Cent mètres c'est pas grand chose après tout? Cent mètres c'est sortir du campement pour faire une petite balade en forêt? Il se rassure du mieux qu'il peut en ce disant cela.

- Au moindre bruit suspect on retourne vers le wagon, c’est promis.

Oui. Il hoche une nouvelle fois de la tête en direction de Cassandre comme si parler allait le faire changer d'avis. Il ne veut pas la laisser y aller seule mais, en même temps, la curiosité qui l'anime le pousse à avancer. Si elle n'avait pas voulu l'accompagner il aurait bien trouvé une autre personne pour l'accompagner. Il aurait peut-être dû demander à une bonne dizaine de personnes avant de tomber sur la bonne mais il aurait trouvé. En tout cas il est heureux de pouvoir faire ce petit bout d'aventure avec elle. Alors qu'ils continuent leur marche vers l'obscurité, la belle sort de son sac un couteau de cuisine. L'image de l'objet l'interpelle puis il se détend. Au moins ils auront ça pour se défendre en cas de problèmes. Avant de lui montrer plus en détail l'arme, elle tend au gamin sa lampe torche qu'il s'empresse de prendre entre ses mains. Il observe la lame, est confiant en ce qu'elle pourra en faire si la situation l'exige. Lui n'a à aucun moment pensé à prendre de quoi se défendre et regrette un peu à l'instant présent.

- J’espère qu’on en aura pas besoin. Mais c’est une bonne idée!

Il lui rend sa torche alors qu'elle range l'arme dans sa sacoche. Maintenant il n'y voit presque plus rien. Face à eux s'offre la pénombre la plus sombre qu'il n'est jamais vu de sa vie. La faible lumière qui émane de leur lampe est comme une lueur d'espoir au beau milieu des ténèbres. Cela le rassure et l'effraie. Sans vraiment en prendre conscience, le gamin s'est rapproché de cassie au point qu'il l'oblige presque à devoir se décaler elle aussi. Il a peur mais son courage prend le dessus et il avance sans trop se soucier de ce qu'il pourrait croiser.

- Tu penses qu’on va y trouver quoi là-bas? Pas de zombies j’espère, j’suis pas vraiment fan de ces machins-là.

Cette dernière image était une pensée constante chez le jeune homme qui avait beaucoup trop lu de livre sur le sujet lorsqu'il était encore sur l'Odyssée. Les morts-vivants pouvaient-ils être réel? Avaient-ils existé un jour? Il se doutait bien que ce qu'il avait pu lire n'était que des contes mais un doute subsistait avec le temps. Ramener les morts à la vie, en voilà une bien étrange idée.

by exception

Admin - Falling Away with You
avatar
23/09/2016 MysteryLight Liam, Near, Elijah, Saoirse, Jade 2961 Natalia Dyer carson. gif profil Murphy ** Signa, Sial (Alaska) gif loudsilence. Cuistot Odyssée 120
Admin - Falling Away with You


Sujet: Re: Mistery machine | Ft. Samandre
Dim 7 Jan - 1:57



MISTERY MACHINE


Cassandre & Sam

Elle était devenue beaucoup trop curieuse à force de s’aventurer dans la forêt pour dessiner des animaux. Elle était tombée sur des Terriens mais pas des biens dangereux alors elle avait confiance en l’aventure qu’elle réalisait aujourd’hui avec Sam. Ils n’étaient pas si loin du campement, dans le fond et ça s’était rassurant. Il y avait cette facilité de faire demi-tour et des possibilités de découvrir beaucoup de choses alors la découverte l’emportait cette fois-ci sur la prudence même si elle avait emporté un couteau. Elle savait qu’elle se montrait beaucoup trop sûre d’elle, de son coup alors que c’était tout autre en réalité. Elle l’était bien sûr, elle n’était pas effrayée mais c’était vers l’inconnu qu’ils se dirigeaient à présent. Un inconnu qui faisait peur et qui était à la fois beaucoup plus intriguant qu’effrayant.

Elle ne savait pas s’ils iraient bien loin, n’avait pas envie qu’ils se perdent mais au pire ils iraient toujours tout droit et verraient bien ce qui les attendraient au bout du chemin … s’ils arrivaient au bout avant de faire lâchement demi tour. Elle ne parlait pas que de Sam mais d’elle aussi. Si la curiosité l’emportait sur le moment, n’était pas dit que la crainte prendrait le pas dans l’heure qui suivrait. « Peut-être mais j’l’ai jamais utilisé en dehors de la cuisine. J’devais aller en forêt avec Murphy pour voir un peu, enfin, chasser ou juste observer, du genre quoi mais j’ai pas fait. Pas encore. » Elle avait un couteau mais ne savait pas s’en servir, c’était comme si elle n’avait pas d’arme. « T’as déjà eu à t’en servir ? » Elle lui demandait par curiosité pour savoir s’il ne lui était pas arrivé des malheurs en forêt. Elle lui disait par là qu’elle s’était toujours débrouillée pour s’en servir indemne, avait toujours eu cette chance incroyable d’être tombé sur des terriens sympa qui étaient plus à apprendre qu’à vouloir l’attaquer. Qu’en était-il de Sam qui s’aventurait plus qu’avant en dehors du campement ? Elle avait envie de savoir, croisait des doigts pour qu’il n’ait pas eu de problèmes jusque là. Peut-être lui en aurait-il parlé. Peut-être pas. Elle espérait que oui mais c’était vrai aussi qu’elle ne lui avait pas parlé de ses propres rencontres. C’était peut-être le moment mais elle attendait d’abord sa réponse qui serait, du moins l’espérait-elle rassurante. « J’espère simplement qu’elle ne va pas rendre l’âme. » Elle parle de la lampe qui les guidera un moment même si des torches éclairent un petit bout du devant du métro, ce n’est pas le cas pour le reste qu’ils n’utilisent pas, qu’ils n’ont pas pris la peine d’explorer. Pourquoi, elle n’en sait rien. peut-être parce qu’ils avaient déjà assez de place dans un espace sécurisé que pour parcourir ce reste qu’ils s’apprêtent à franchir. C’est idiot ce qu’ils font, c’est dangereux mais la curiosité prends là le pas sur la prudence.

Ils sont côte à côte, avance d’une allure d’escargot. P’etre bien qu’elle a un peu peur, finalement. Elle suit inconsciemment le pas de Sam pour ne pas le perdre dans la pénombre qui est au-devant d’eux. Rester à deux quoiqu’il en coute, ne pas se perdre dans ce souterrain, ne jamais contourner sauf si la paroi le leur empêche. Peut-être seront-ils déçus de découvrir qu’il n’y a rien au bout, peut-être n’arriveront-ils pas jusque là pour le découvrir, peut-être tout un tas de chose mais ce qu’elle sait à présent c’est qu’ils sont ensemble et c’est ce qui compte.

« Tu penses qu’on va y trouver quoi là-bas? Pas de zombies j’espère, j’suis pas vraiment fan de ces machins-là. » Elle hésita un moment. C’était une bonne question. Elle espérait que la radioactivité n’avait pas créé des zombies sinon … « J’espère pas sinon on n’est pas dans la merde. » Elle l’avait lâché dans un rire nerveux. Les zombies c’étaient des histoires racontées dans des mini films comme avant. Elle n’en avait jamais réellement vu, c’était compliqué la gestion de l’énergie du vaisseau. Elle ne s’était jamais imaginée la gaspiller pour regarder des choses comme avant, des choses dont on ne parlait plus du tout aujourd’hui, qui étaient complètement obsolètes. « Je sais pas, un autre univers ? P’etre qu’au bout y’a des montagnes enneigées ou la mer ? » Elle n’avait jamais été bien loin du campement, ne connaissait en rien ou pas grand chose de l’île. Juste des noms de tribus qu’elle ne savait pas où situer. « Tout est mieux que des zombies. » Elle avait un sourire amusé même si elle n’en pensait pas moins. Son idée d’humain transformé par la radioactivité comme elle l’avait fait pour les animaux était tout à fait plausible. « Je sais pas tellement. Tu sais si y’a d’autres humains que les tribus, bien plus différents qu’eux et nous réunis ? » Difformés, abimés, à qui la terre n’avait réellement pas fait de cadeau.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: Mistery machine | Ft. Samandre
Mar 23 Jan - 19:01


- MISTERY MACHINE -


*Un pas après l'autre, un pas après l'autre*

Malgré la tremblote qu'il ressent dans ses jambes frêles, il continue d'avancer vers l'obscurité, éclairée d'une simple lampe de poche. Il le sait, le pressent, celle-ci finira bien par les lâcher, surement au moment où ils en auront le plus besoin. Après c'est toujours comme ça que ça se passait dans les films d'horreur, nan? Les gens se mettent à courir dans tous les sens, la panique l'emporte sur la raison et ils finissent tous morts au fond d'un ravin. L'image d'une pile de chair et d'os tous les uns sur les autres le fait frissonner et lui rappelle cette fois où lui et Tennessee étaient tombés sur un monticule de corps déchiquetés et pourrissant à vu d’œil. L'odeur était nauséabonde tout comme l'image qui elle resterait à jamais gravée dans sa mémoire. Il accélère un peu le pas et se rapproche de Cassie qui n'a pas l'air plus effrayé que ça par la situation. En même temps, avec un couteau entre les mains elle doit se sentir bien plus en sécurité que lui ne l'est. Jusqu'où allaient-ils pouvoir avancer comme ça? Sur quoi pourraient-ils tomber? Sam était curieux de le découvrir mais certains événements du passé freinaient sa curiosité pourtant avide de savoir.

- T’as déjà eu à t’en servir ?

La voix de la jeune fille le sortie de ses horribles pensées avant de l'y replonger quelques secondes après. C'était comme si elle jouait avec un yoyo et que sans le savoir elle lui avait enlevé puis remis ses souvenirs, d'un coup sec. Il n'avait pas peur à proprement parler mais il n'était pas à l'aise. La dernière sortie qu'il avait faite hors du campement ne s'était pas vraiment passée comme prévue mais heureusement il avait pu s'en sortir indemne et ce, grâce au courage incroyable qu'avait eu la brune aux cheveux bouclés. Sam se racla la gorge puis finit par prendre la parole, peu assuré dans sa voix.

- Il y a quelques mois de ça je suis sorti du camp avec Tennessee. Je lui ai promis de rien dire mais bon, je sais que je peux te faire confiance. On a croisé une espèce de renard hybride qui nous a attaqué.

Sam commence à dénuder son épaule pour montrer à la jeune fille la seule trace qu'il lui reste de cette aventure macabre. Une cicatrice, quatre points, marques des griffes de la bête qui était parvenue à transpercer le tissu de ses vêtements. La blessure n'avait pas été dangereuse pour sa vie, peu profonde par chance. Mais ces quatre marques, bien que légères, resteraient une image gravé dans sa peau, image pour le moins traumatisante.

- Bon c’est pas grand chose mais j’ai bien faillit y rester. Heureusement qu’elle était là.

Un sourire qui se voulait rassurant s'afficha sur les lèvres du jeune homme. Il lança un regard à son interlocutrice. Ce n'était rien de grave, rien de grâce, une simple cicatrice. Le monde dans lequel ils vivent peut être aussi beau que cruel et il espère au plus profond de lui qu'elle ne verra jamais la laideur de ce monde. Il espère qu'elle gardera cette naïveté au fond du cœur, dans son âme. Il sera là pour la défendre, pour lui éviter un tel événement. Il ne veut pas qu'elle soit marquée comme ça, ne veut pas voir son corps ce recroqueviller à la vue du danger. Sam est certain qu'elle se battra, qu'elle survivra mais elle en perdra sa si belle innocence.

Sans vraiment le remarquer, c'est Sam qui prend la tête, suivi de près par Cassandre. Ils avancent doucement, tâte le terrain, essayent de faire attention où ils posent les pieds. L'obscurité les engloutit petit à petit et bientôt ils ne sont plus qu'un point de lumière dans le noir complet. Les inquiétudes du jeune homme persiste encore et encore, tourmente son esprit continuellement. La présence de la brunette le rassure mais cela n'empêche pas son esprit d'être aussi imaginatif qu'à l'accoutumé.

- J’espère pas sinon on n’est pas dans la merde.

Ils rigolent, un peu mal à l'aise, un peu effrayé surement. Il se doutait bien que les Zombies n'étaient pas réels mais le doute subsistait toujours. Les images des films qu'il avait adoré voir étant encore sur l'Odyssée refaisaient surface une à une. Quelle idée stupide il avait eu de les regarder.

- Je sais pas, un autre univers ? P’etre qu’au bout y’a des montagnes enneigées ou la mer ?

L’image plut à Sam. La neige, il adorait la neige. Le manteau blanc qui recouvrait la terre entière à l’heure où la nature s’endormait pour revenir plus belle au printemps suivant. Sam soupira avant de prendre la parole et ce, dans le même souffle de voix que la jeune fille.

- Tout est mieux que des Zombies…

Ils l'avaient dit à l'unisson, comme si naturellement ils se rassuraient l'un l'autre. Cela fit sourire Sam et détendit un peu l'atmosphère pesante qui avait pris place petit à petit autour d'eux. L'image de la neige sur les hautes montagnes lui rappela alors un bien jolie poème qu'il avait lu une fois dans les archives. Quelque chose qui sonnait bien jolie aux oreilles, venant d'un écrivain des temps ancien dont il n'avait que le nom: Hugo. Un sourire relâché resta quelques instants sur le visage du jeune homme à la réminiscence de ce souvenir d'enfant. C'est alors qu'une nouvelle fois Cassie le sortie de ses pensées. Elle se demandait simplement si d'autres humaines pouvaient exister, des êtres qui seraient surement bien différents d'eux et de nous. Sam ne pensait pas que les individus, en soit, soient très différents. Tous fonctionnaient de la même façon, avec des poumons, un cœur et un cerveau. Ils n'avaient que les coutumes et les mœurs pour se différencier les uns des autres. Le jeune homme haussa des épaules puis déclara peu sûr de lui.

- Je sais pas trop. Ce serait intéressant je pense de découvrir une nouvelle manière de concevoir la vie tel que nous ou eux pouvons la connaitre. S'il est vrai que des gens vivent là-dessous, je me demande surtout comment ils ont pu faire pour survivre autant de temps sans sortir. A moins que ta théorie sur l'univers parallèle existe. Peut-être qu'ils sont bien là où ils sont?

Il ne pensait pas que des gens puissent survivre aussi longtemps sous terre mais, la vision de Cassie et sa question l'avait intrigué. Elle avait autant d'imagination que lui pouvait en avoir et c'est surement ce qui lui plaisait chez elle. De toute façon, ils seraient tous deux fixés d'ici quelques minutes. Et s'il s'avérait qu'une des deux théories étaient vraies, ils partiraient surement en courant, jambes à leur cou et ne mettraient plus jamais les pieds dans l'antre du démon.

by exception

Spoiler:
 

Admin - Falling Away with You
avatar
23/09/2016 MysteryLight Liam, Near, Elijah, Saoirse, Jade 2961 Natalia Dyer carson. gif profil Murphy ** Signa, Sial (Alaska) gif loudsilence. Cuistot Odyssée 120
Admin - Falling Away with You


Sujet: Re: Mistery machine | Ft. Samandre
Mar 8 Mai - 13:35




MISTERY MACHINE


Cassandre & Sam

Elle avait une arme mais ne s’en était jamais servie autre que pour préparer des plats. Était-ce rassurant ? Pas vraiment. Elle espérait sincèrement ne pas avoir à s’en servir mais on l’aurait sans doute bien engueulée si elle était partie à l’aventure sans se protéger d’autant plus qu’ils étaient deux pour une arme et qu’elle n’était pas certaine que Sam sache se débrouiller bien mieux qu’elle en la matière. Devoir se battre contre des terriens relevaient d’un sketche comique à l’humour noir d’une fin qu’elle préférait ne pas imaginer alors oui avoir une arme était peut-être rassurant mais en l’occurrence, elle ne servirait à rien.

Il parlait zombie, elle pensait terriens pas commodes dont elle avait oublié le nom. Elle en avait entendu parler une fois avec un terrien qui lui avait un peu expliqué mais n’en avait fort heureusement jamais vu. Parler de ce qu’ils pouvaient trouver de l’autre côté de ce chemin qui semblait indéfiniment long était comme un passe temps plutôt rassurant dans la semi obscurité du lieu dans lequel ils se trouvaient. « Il y a quelques mois de ça je suis sorti du camp avec Tennessee. Je lui ai promis de rien dire mais bon, je sais que je peux te faire confiance. On a croisé une espèce de renard hybride qui nous a attaqués. » Elle l’écouta curieuse. Il lui avait fallut un bout de temps pour sortir ne serait-ce que du vaisseau, elle se doutait bien qu’une telle sortie devait avoir laissé des traces. « Tu aurais du me le dire avant. » Elle joue avec le couteau Cassie, un peu nerveux à l’idée que cette aventure avec Tenesseee aurait pu avoir des conséquences plus grave encore pour Sam, préfère ne pas y penser. Elle sait qu’elle a eu beaucoup de chance, que d’autres n’en n’ont pas eu autant. « Heureusement oui. Je savais pas. Je t’aurais p’etre pas entraîné si j’avais su. » Ils ne savaient pas sur qui ils pouvaient tomber et si l’inconnu intriguait Cassandre parce qu’elle n’avait pas eu de telles aventures, avait toujours eu de la chance, rencontré les bonnes personnes, l’expérience de Sam avait du lui laisser des traces bien plus que les physiques qu’elle voyait à présent. « Si tu veux on peut faire demi tour, on ne pourra pas aller bien plus loin, ça a beau m’intriguer mais j’veux rentrer entière faut pas croire. » Elle le lançait d’un ton qui se voulait rassurant, elle ne comptait pas faire l’inconsciente en se dirigeant au petit bonheur la chance. Ils s’étaient dirigés déjà bien assez loin. « J’ai toujours eu beaucoup de chance mais en même temps j’me suis jamais trop éloignée du campement. J’ai vu une jument malformée un jour ou j’ai faillit perdre un pied à cause d’un piège caché par beaucoup trop de feuilles. » Ils en étaient à se raconter les expériences vécues sur terre qu’ils ne s’étaient pas dites jusqu’à présent. « Quelqu’un m’a aidée, il s’appelle Gen, c’est un Athna. J’ai dessiné sa jument. J’ai toujours eu beaucoup de chance tout comme sa jument d’être encore en vie. » Ils avaient pris l’habitude de tué les malformés qui ne pourraient pas vivre cette vie sans en subir les conséquences du rejet et de la souffrance. Yuki avait eu le soutient de Gen, ce renard n’avait eu le soutient de personne et avait trouvé la meilleure solution de l’attaque pour se protéger.

Elle était contente que Sam s’en soit sorti, que Ten eut été là mais espérait quelque part que ce renard soit encore en vie. C’était assez contradictoire en voulant que rien arrive à son ami mais elle comprenait la réaction de l’animal blessé depuis toujours. Elle reste songeuse un moment avant de rattraper Sam qui a pris la tête des opération la rassurant ainsi dans le doute qu’elle avait eu sur le moment d’être venu ici en sachant ce qu’il lui était arrivé quelques mois plus tôt. Elle repense aux montagnes dont parle Sam, les montagnes de Gen l’Athna. Elle avait eu en vie de les voir mais peut-être pas aujourd’hui, c’était peut-être trop tôt pour qu’ils aillent de l’avant comme des aventuriers sans peur ce qu’ils n’étaient pas.

Tout est mieux que les zombies oui, ils étaient bien d’accord sur ça, ce qui fit sourire Cassandre mettant son inquiétude de côté le temps d’un éclat de rire nerveux mais qui avait eu le mérite d’exister dans cet endroit qui ne prêtait pas au jeu de la rigolade. « Je sais pas trop. Ce serait intéressant je pense de découvrir une nouvelle manière de concevoir la vie tel que nous ou eux pouvons la connaitre. S'il est vrai que des gens vivent là-dessous, je me demande surtout comment ils ont pu faire pour survivre autant de temps sans sortir. A moins que ta théorie sur l'univers parallèle existe. Peut-être qu'ils sont bien là où ils sont? » « C’est que j’aurais l’impression de me retrouver dans l’un de ces livres de sciences fictions. » Cela restait des livres même si tout était lu sur des écrans tactiles lorsqu’ils étaient encore là-haut. Elle se demandait si des livres existaient encore, des vrais, pas simplement son carnet à dessin comme d’autres rares familles pouvaient en avoir gardé eux, un par famille c’était déjà bien rare que de tels objets aient survécus.  « Oh je suis certaine qu’ils sont bien où ils sont. C’est toujours bien trop compliqué par ici. » Ils devaient faire attention à tout même si elle avait eu de la chance jusqu’à présent, elle avait envie de trouver parfois un coin où la vie serait bien plus paisible qu’elle ne l’était en réalité même s’ils s’en sortaient finalement pas si mal.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dernière édition par Cassandre Darcy le Lun 9 Juil - 14:48, édité 1 fois

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: Mistery machine | Ft. Samandre
Mar 22 Mai - 15:43


- MISTERY MACHINE -

Il avait peur, un peu, moins qu’au moment où ils s'étaient enfoncés dans le tunnel. Il ne savait pas sur quoi ils pouvaient tomber, s’il pourrait prendre la défense de Cassandre. Il en aurait le courage, c’est certain, mais la fuite resterait toujours la meilleure option pour lui. Il finirait par la prendre par la main avant de faire demi-tour en courant le plus vite possible. En tout cas pour le moment il marchait en avant, toujours sur ses gardes prêt à réagir au moindre bruit suspect. Il ne tremble plus, garde juste bien en main la lampe de poche que lui a donné son père et regarde la lame que Cassandre a ramené. C’est sûrement elle qui finirait par prendre la défense de Sam, elle était bien plus courageuse que lui pensait-il. Malgré les choses qu’ils avaient vécu chacun de leur côté, il savait que la jeune femme avait toujours été plus forte que lui et le serait de plus en plus en grandissant. Même si elle ne savait pas se battre et serait assez courageuse pour le faire, enfin c’est comme ça qu’il le voyait. Lui-même savait se défendre d’après les enseignements de Chris mais il préférait largement éviter le combat. Il était une brindille qu’on pourrait plier en un coup et ça il le savait. Depuis qu’il était jeune il n’avait jamais été bagarreur ou même à la recherche de la baston. Sam préférait faire sa vie, loin du monde qui pouvait lui être hostile, lui et ses bouquins. Cela venait sûrement de son père qui lui avait toujours dit que ce battre n’était jamais la meilleure solution. Même sur terre, Sam continuait de suivre cette idée tout comme son père qui n’avait pas changé d’avis. Malgré un monde qui valorisait les tensions et les coups, jamais le gamin n’avait céder à passer de ce qu’il considérait comme le côté obscure de la force. Cassie en était pour beaucoup aussi et lui avait permis à la fois de tenir le coup et de rester plus ou moins celui qu’il avait toujours été.

Sans vraiment savoir pourquoi ils en vinrent à parler de ce moment où Sam s’était retrouvé face au renard radioactif. Ce souvenir lui paraissait si loin et pourtant, l’évènement datait d’il y a seulement quelques mois. Cela avait plus l’air aujourd’hui d’un rêve que d’un moment réellement passé. La réflexion de la jeune fille le met un peu mal à l’aise. Oui, il aurait du lui dire. Mais il ne voulait pas l'inquiéter pour rien et puis il avait promis à Tennessee qu’il ne dirait rien. Le gamin avait prit pour habitude depuis leur arrivée sur terre de tout raconter à la dessinatrice en qui il avait trouvé une amie de confiance. Cependant, il jugeait que certaines choses n’avaient pas à être mises en avant. Il y avait ce qu’il pouvait ressentir pour elle qu’il n’osait pas, d’une part, se l’avouer et, d’autre part, lui dire à elle. Il ne souhaitait pas la perdre pour un truc dont lui-même n’était pas sûr. Alors il laissait sous silence, se disant qu’un jour cela finirait peut-être par changer. Il remarque que la brunette joue avec le couteau qu’elle a entre les mains. Elle était nerveuse? Cela le ravit, d’une certaine manière, que cette vieille aventure l'inquiète. Elle tenait à lui comme lui pouvait tenir à elle et cela le rassura. Cassie finit par reprendre la parole, une pointe d’inquiétude dans la voix. Sam n’avait pas vraiment eu conscience du danger quand il était parti, avait oublié quand il était revenu. Ce moment restait dans son esprit comme un timelapse, quelque chose qui ne s’était, au final, pas déroulé. Un sourire qui se voulait rassurant sur le visage, il lança un regard amusé en direction de la jeune fille.

- Mais nan, t’inquiètes. Si j’avais pas eu envie de venir je serais pas venu. Et puis t’es là donc tout se passera bien, j’en suis sûr.

Au côté de la jeune fille il était confiant et savait où il allait. Et puis rencontrer un renard ici serait vraiment de la malchance pour le gamin qui n’en avait pas vraiment eu beaucoup jusqu’ici. Heureusement elle était là pour contrebalancer ce qu’il était. Alors ils continuèrent d’avancer comme si de rien était, continuant d’échanger sur leur vécu respectif. Certes ils étaient très bons amis depuis qu’ils s’étaient retrouvés sur terre mais cela n’empêchait pas qu’ils n’étaient pas toujours coltiné ensemble. D’un côté Sam trouvait ça intéressant d’en apprendre plus sur elle, sur comment elle pouvait être en dehors de leur relation. Pour lui, les relations étaient comme des parties de vie différente qui formait les personnes. Pour chaque personne qu’il côtoyait, une part de lui-même était différente. C’est comme ça que l’homme évoluait et ce dernier avait toujours besoin de contacte avec d’autres humains.

- J’ai toujours eu beaucoup de chance mais en même temps j’me suis jamais trop éloignée du campement. J’ai vu une jument mal-formée un jour ou j’ai faillit perdre un pied à cause d’un piège caché par beaucoup trop de feuilles.

C’est ce qu’il pensait tout à l’heure. Lui avait eu la malchance de tomber sur une bête sauvage, elle la chance de voir un simple animal déformé par le temps. Lui-même n’était pas parti bien loin du campement et pourtant cela ne l’avait pas empêché de se faire attaquer. Mais il n’en voulait pas au monde d’attirer les problèmes. C’était comme ça, ça l’avait toujours plus ou moins été. Cassandre était là pour égaliser tout ça et faire en sorte qu’il n’y est ni chance, ni malchance. C’était plutôt étrange pour lui de penser ça tellement il croyait peu en autre chose que ce qui était écrit dans les bouquins. Il était plutôt terre à terre malgré ses pensées plutôt irréelle. A vrai dire il préférait se fier à ce qu’il connaissait ou à des explications pertinentes. Des zombies ici c’était possible, un loup-garou sûrement moins. Quoique, ils ne savent pas encore ce que cache tout ce continent. Peut-être que la bête qui les avait attaqué avec Tennessee était une sorte de lycanthrope, pas comme tous pouvaient le penser mais le force et la rage du renard lui avait fait vaguement penser à ça.

- On en gardera des traces de cette vie sur terre. C’est plutôt positif je pense. Ça montre qu’on a vécu des choses au moins.

Il lui souria une seconde fois, toujours cet air enfantin et rassurant sur le visage. Maintenant il n’avait plus peur d’aller dans ce tunnel et de s’avancer dans l’obscurité.

- Quelqu’un m’a aidée, il s’appelle Gen, c’est un Athna. J’ai dessiné sa jument. J’ai toujours eu beaucoup de chance tout comme sa jument d’être encore en vie.

- Gen tu dis? Ce nom me dit vaguement quelque chose. Au moins t’es en un seul morceau, c’est le principal.

Il avait entendu ce prénom quelque part mais il ne savait plus où. C’était sûrement le terrien que Tennessee lui avait proposé de rencontrer. Il ne savait plus vraiment, cela faisait un certain temps maintenant qu’ils en avaient parlé. Cela lui fit notamment penser qu’il fallait qu’ils en reparlent. Sam n’avait pas rencontré énormément de terriens au cours de sa vie ici, sur terre. A vrai dire il préférait les éviter mais là, avec Tenn les choses seraient bien plus simple. Et puis s’il avait aidé Cassandre alors il ne pouvait qu’être très gentil. Cela le rassura d’une certaine manière et l’envie de le rencontrer le titilla d’autant plus.

Ils étaient d’accord sur le fait que les zombies, fallait mieux pas s’en approcher. Parler à l’unisson le fit bien rire et elle aussi. On entendit le son de leur voix résonner dans l’étrange tunelle qui les menait ailleurs. Des rires d’enfants encore un peu insouciant de la vie qu’ils menaient ici. Même si Sam prenait de plus en plus conscience de ce qu’il se passait sous leurs yeux, il avait encore du mal avec l’obscurité que pouvait cacher la beauté de ce nouveau monde. Il ne pensait pas que tout était bon ou mal, que la plupart des choses étaient surtout des nuances de gris, mais parfois la noirceur emplit les coeurs de douleur. Cette idée, il a du mal à s’y faire, du mal à penser que des gens soient foncièrement mauvais. Chacun à sa part de bonté, il suffit juste de la trouver. C’est un peu ce que lui a apprit Cassandre en venant le sauvé ce jour-là, ce jour où pour lui tout était perdu. Elle lui avait montré la voie, l’avait rassuré sur ce qu’il était et sur son avenir ici. En y repensant il trouvait sa réaction un peu bête mais c’était comme ça. Il eut un petit pincement au coeur en repensant à cet instant suspendu dans le temps. Tellement de choses avaient changé depuis. Le gamin finit par exposer son idée sur ce qu’avait dit plus tôt la jeune fille. Une autre forme de vie que la leur? Après tout, c’était possible. Les grounders ne s’étaient jamais douté que des gens vivaient au-dessus de leur tête alors pourquoi se dire que d’autres populations vivent sous leur pied. Cette idée lui fait un peu peur mais en même temps l’intrigue.

- C’est que j’aurais l’impression de me retrouver dans l’un de ces livres de sciences fictions.

Il rigola à cette réflexion et hocha doucement de la tête. Les livres de sciences fictions, c’est toujours ce qu’il avait préféré quand il était sur l’Odyssée. Et là c’était un peu ça. Des zombies, des loups-garous, des univers parallèles et autre invention de l’homme. Tout cela ramenait à ce que le blondinet pensait et s’imaginait. Le monde était mystérieux et il y avait certainement beaucoup de choses qu’ils ne connaissaient pas encore. Même les terriens qui étaient nés ici ne devait pas connaître toutes les subtilités de ce monde qui les entourait. Cassandre reprit la parole. Compliqué était le mot. Les choses étaient tellement emberlificotées que parfois le gamin ne savait plus trop où donner de la tête. Les oppositions qu’eux-même avaient créé entre ciel et terre, Sam trouvait ça un peu ridicule. Après, lui-même se méfiait des grounders et ne préférait ne pas les approcher. Cependant, peut-être que cette peur était né de ce que les autres avant eux, les cents, avaient installés en débarquant ici. Certes, ce n’était pas de leur faute. Ils avaient été envoyés à cause du conseil et de décisions politiques qu’il trouvait injuste. Il se demandait parfois comment le monde pourrait être si les choses ne s’étaient pas passées ainsi, si le traité avait eu lieu plus tôt, si cette guerre n’avait tout simplement pas existé. Il n’ose même pas imaginer comment était cette journée macabre où tant de gens on perdu, où lui a vu sa mère mourir dans ses bras.

- Compliqué, c’est le mot. Je me demandes parfois pourquoi les gens se prennent autant la tête. C’est pas comme si on allait les attaquer à la moindre embrouille.

Enfin certain en était capable mais pas eux. Sam continua d’avancer, tenant la lampe de poche bien droite en direction du sol. Il n’y avait rien de bien intéressant par-ici mais discuter avec elle s’était la chose la plus cool qu’il y avait à faire en ce monde. Il se demandait bien sur quoi ils allaient pouvoir tomber s’ils continuaient de s’enfoncer ainsi dans l’obscurité. Peut-être des bestioles? Sûrement. La seule chose qu’il n’espérait pas voir c’était des intrus, humains ou animaux.

by exception

Spoiler:
 

Admin - Falling Away with You
avatar
23/09/2016 MysteryLight Liam, Near, Elijah, Saoirse, Jade 2961 Natalia Dyer carson. gif profil Murphy ** Signa, Sial (Alaska) gif loudsilence. Cuistot Odyssée 120
Admin - Falling Away with You


Sujet: Re: Mistery machine | Ft. Samandre
Lun 9 Juil - 14:50





MISTERY MACHINE


Cassandre & Sam

C’était comme une impression de faire partie d’une aventure alors que c’était juste le souterrain, pas loin du campement, là ou tout était stocké, là où rien ne devrait leur arriver parce que ce n’était pas loin, c’était juste un petit moment avec Sam dans ces grottes et ça donnait l’impression de oui, de faire partie d’une grande aventure comme celle de ceux qui étaient partis parfois bien longtemps d’ici alors que ça n’avait jamais vraiment été le cas pour elle. Pour lui elle ne savait pas tellement, ne s’amusait pas à suivre ses faits et geste, était juste vraiment contente, ravie lorsqu’ils passaient du temps ensemble mais c’était bon de savoir aussi que chacun d’entre eux était capable de s’en sortir sans avoir ce besoin constant de la présence de l’autre. C’était mieux comme ça, beaucoup plus sain enfin, elle le supposait. Elle aimait bien l’idée aussi même si elle n’aimait toujours autant pas avoir à être seule, de savoir se débrouiller sans l’aide des autres même si finalement cette aide elle en avait la plupart du temps besoin mais dans ces cas là elle se débrouillait avec les personnes qu’elle croisait et pour le moment elle devait bien admettre qu’elle avait eu énormément de chance.

Heureusement que Tennessee avait été là, promis, elle ne dirait rien même s’il n’y avait pas grand  chose à cacher, enfin ce n’était pas un drame si tout le monde s’en était sorti indemne, vrai ? Il aurait du le lui dire avant mais une promesse est une promesse, elle comprend. Elle va tenter de ne pas trop s’inquiéter aussi désormais si elle ne le voit pas dans le campement plusieurs heures durant, elle sait qu’il reviendra, c’est ce qu’il a toujours fait, c’est ce qu’ils ont toujours faits. Ils ont essayé, se sont tenus à cette promesse non dites que de revenir en entier à chacune de leur escapade en solitaire ou accompagné de quelqu’un d’autre. Elle lui proposait de faire demi-tour, ne voulait pas lui forcer la main. Il n’y avait rien de bien intéressant dans ces grottes même si c’était curieux de voir qu’elles tenaient debout, qu’elles ne s’étaient jamais vraiment écroulées depuis qu’ils étaient-là, pas même un éboulement de pierres. Bon, elles étaient là depuis longtemps, semblaient solides, avoir été construites, du moins c’est ce qu’elle pensait, par des hommes avec des techniques qui leur était propres, qu’ils n’avaient pas peut-être sauf en théorie. Puis comme il lui avait raconté son expérience de la terre, elle en avait fait de même. Ils s’échangeaient leurs aventures respectives, c’était plutôt intéressant de voir comment cela se passait pour l’autre depuis qu’elle l’avait sorti de la carlingue de l’Odyssée. « Mais nan, t’inquiètes. Si j’avais pas eu envie de venir je serais pas venu. Et puis t’es là donc tout se passera bien, j’en suis sûr. » Elle avait ce petit sourire, était contente de sa réponse même si elle ferait attention au moindre de ses signes. Si cela devenait trop risqué même s’il n’osait le lui dire, ils rentreraient.

Parler du lieu dans lequel ils étaient les fascinait et faisaient fonctionner leur imagination qu’ils avaient beaucoup utilisée dans l’espace. Du moins elle ne savait pas ce qu’il en était de Sam qui lui avait toujours semblé plus terre à terre mais cette terre ronde et inaccessible de là-haut les avait poussé à explorer cette partie de l’imaginaire qui était plutôt réfrénée dans l’espace tant les règles étaient strictes pour le bien de tous. Ici c’était différent mais là aussi ils voyaient ce qu’ils n’avaient pu voir toutes ces années passées dans les étoiles alors côté imagination on pouvait mieux faire. Il y avait néanmoins ces animaux abîmés par la radioactivité, ceux qu’elle n’avait pas encore vu et ce tracé des galeries qui menaient elle ne savait où, oui, finalement, l’imagination marchait tout aussi bien sur terre que dans l’espace. « On en gardera des traces de cette vie sur terre. C’est plutôt positif je pense. Ça montre qu’on a vécu des choses au moins. » Elle hocha la tête tout en réfléchissant à ce qu’on avait pu lui dire, ils avaient été chanceux oui mais c’était peut-être parce qu’ils avaient une bonne bouille, qu’ils inspiraient confiance mais voilà, la confiance de ces animaux qu’ils ne connaissaient pas ou plutôt qu’ils ne reconnaissaient pas, c’était plutôt compliqué. Même ceux dressés pouvaient se montrer difficile sur cette terre qui l’avait tout autant été avec eux.

« Des pas trop grandes quand même j’espère. » Elle voulait bien vivre mille et unes péripéties mais ferait toujours un peu plus attention qu’elle ne l’avait fait durant les premiers mois sur terre. Elle n’aurait pas toujours autant de chance et ne voulait pas garder de séquelles de sa naïveté. Être dans cette grotte était une aventure mais c’était risqué, elle l’admettait, ne savait plus trop que penser de ce qu’ils imaginaient de l’autre côté. Elle n’avait pas trop envie d’aller au-delà d’un certain point même si sa curiosité était grande, entre l’imaginaire et la réalité, parfois, mieux vaut ne pas l’affronter toute suite, la deuxième, du moins, pas juste à deux comme ça sans trop rien pour se défendre qu’un couteau de cuisine. Parler finalement d’un univers parallèle les aidait à avancer dans celui-ci sans trop se poser de question tout en s’en posant l’air de rien. C’était juste plus facile d’avancer sans un silence lourd de gens inquiets qui ne savaient pas trop comment faire sans se méfier de tout et de rien. « Compliqué, c’est le mot. Je me demande parfois pourquoi les gens se prennent autant la tête. C’est pas comme si on allait les attaquer à la moindre embrouille. » « C’est un peu ça oui mais c’est difficile de leur faire changer d’avis, j’ai essayé mais bon, j’veux pas non plus trop me prendre la tête quand j’en rencontre un qui veut bien m’aider, ça serait bête qu’il se montre menaçant d’un coup juste parce qu’on a une vision des choses différentes. C’est comme pour la radioactivité, tout ça. Pour eux c’est directement de notre faute alors que bon, j’suis bien contente d’avoir été dans l’espace même si c’était compliqué, juste différemment compliqué. » Ils laissaient tomber l’imaginaire d’un coup pour parler de choses bien terre à terre, c’était étrange de parler ainsi entre eux, c’était pas mal d’avoir quelqu’un pour en parler, quelqu’un de son âge qui ne chercherait pas toujours à vouloir d’office avoir raison, enfin, ils se laissaient plus facilement parler que les adultes, c’était tout. « On est sérieux d’un coup t’as vu ? » Elle lui donna un coup de coude dans l'épaule comme pour le chambrer, c’est vrai que ça lui ressemblait à lui de l’être mais pas forcément à elle. « On est allé loin déjà là non ? Tu crois qu’on devrait mettre un signe pour leur dire après que jusque là on est en sécurité ? » Elle n’en savait trop rien, se posait beaucoup de question lorsqu’elle se retrouvait ici, c’était comme s’ils étaient en patrouille sans pour autant l’être.

Spoiler:
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Admin △ Underneath it's just a game
avatar
06/12/2015 Electric Soul Kayden Elwood & Einar Helgusson 7607 Jon Kortajarena Electric Soul & tearsflight Conseiller druide | Soigneur & orateur/diplomate Naori 926
Admin △ Underneath it's just a game


Sujet: Re: Mistery machine | Ft. Samandre
Ven 16 Nov - 14:05

RP archivé suite au départ de Sam
En ligne

Contenu sponsorisé



 

Mistery machine | Ft. Samandre

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mistery machine | Ft. Samandre
» Amélioration du Léviathan ; Installation de la machine à vapeur !
» Vending machine
» La machine à hasard!
» Et cette machine dans ma tête ♫

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: Il était une fois des jolies histoires-