Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Wrap your roots all around my bones △ Alaska
maybe life should be about more than just surviving


Admin △ Underneath it's just a game
avatar
06/12/2015 Electric Soul 3026 Jon Kortajarena Lux Aeterna ♥ & tumblr Conseiller druide | Soigneur & orateur/diplomate 490
Admin △ Underneath it's just a game


Sujet: Wrap your roots all around my bones △ Alaska
Ven 6 Oct - 21:02

Les rayons du soleil sont timides, cachés derrière les feuilles lobées du chêne centenaire. Les feuilles commencent lentement à prendre des teintes automnales, de ci de là, autour de l'arbre de vie, mais elles ne tombent pas encore. Si les arbres qui entourent l'arbre sacré de la tribu se dégarnissent une fois l'hiver venu, ce n'est pas le cas de votre demeure, touchée par les esprits qu'elle est. Tes poumons se remplissent d'un air qui sent la fraîcheur et le froid qui arrive. Tes pas s'enfoncent dans la terre meuble, humide de la fine pluie tombée cette nuit, de la rosée du matin. Le contact avec la terre t'a toujours rassuré, calmé, d'une façon étrange. Vivre au sommet de l'arbre de vie te connecte à la nature, bien sûr, mais tu as toujours préféré le sol, l'odeur de pétrichor et la vie qui bourdonne tout autour.

Tes doigts s'attardent mécaniquement sur les paquets, lacent et délacent les liens qui les retiennent à la monture qui reste là, placide, ses oreilles bougeant seulement de temps en temps pour chasser une mouche importune. Sur son dos : provisions, matériel de survie, plantes médicinales, vêtements, couvertures, ce qu'il y a de plus basique. Ce ne sera qu'une expédition de quelques jours, ou au pire une semaine ou deux si tu t'attardes en cours de route, si tu prends un détour, si tu te rends dans les autres tribus. Pas dans un but politique, non, mais peut-être simplement pour troquer quelques uns de tes remèdes contre les leurs. Les plantes qu'on trouve dans la montagne athna ne sont pas légion, ici, après tout.

Les gestes sont habituels, automatiques, et ils t'empêchent de réellement réfléchir à la question, alors même que tu sais exactement ce qu'il se passe. Si une part de ton esprit a accepté ce fait et l'a déjà rangé comme un événement de plus dans ta chronologie, sans rien de particulier, une autre paraît vouloir éviter de s'attarder sur le sujet. Ou plus précisément sur le pourquoi de cette expédition.

Un soupir s'échappe de tes lèvres et tu passes rapidement une main à ta tempe, comme pour soulager le mal de tête que tu sens poindre. Tu n'aimes pas avoir ton esprit divisé ainsi, partagé ainsi. Ne devrais-tu pas ne pas t'en soucier ? Rationnellement, tu sais que ce n'est qu'une expédition parmi d'autres, qu'elle n'est pas si importante. Et honnêtement, tu aurais dû t'attendre à une telle annonce bien plus tôt. Quand tu l'as rencontrée, il y a un an de ça, tu n'aurais jamais cru qu'Alaska s'attarderait autant sur vos terres. La jeune femme avait déclaré entreprendre un voyage, et tu avais supposé que la forêt naori n'était qu'une étape dans son périple et qu'elle repartirait bien assez tôt vers sa vraie destination, ou du moins, qu'elle reprendrait la route. Mais ça n'a pas été le cas, à ta grande surprise. Même si tu dois avouer qu'une part traître et égoïste de toi s'en est quelque peu réjoui. Car passée la méfiance initiale, tu as fini par apprécier Alaska. Pas seulement pour ses connaissances médicales, même si c'est la première chose qui a attisé son intérêt, parce que tu es un druide avant tout et que tu as toujours cherché à améliorer tes connaissances et que tu sais pertinemment que le peuple du ciel est plus avancé sur ces choses-là. Et c'est vrai que tu as appris, que tu en sais désormais davantage sur leurs méthodes de soins, sur leur apprentissage, et tu gardes ces informations précieusement dans un coin de ton esprit. Mais tu as également fini par apprécier Alaska pour sa différence, sa curiosité, sa douceur. La façon dont elle ne te juge pas, n'attend rien de toi, arrive à t'apaiser aussi, d'une certaine façon. Peut-être cela t'a-t-il fait simplement du bien d'être Harlan, et pas le conseiller druide de ta tribu. De ne pas devoir justifier tes actions, tes décisions ou ton raisonnement. De ne pas sans cesse être critiqué pour tes choix ou ta façon d'être. D'être simplement toi et de ne pas devoir penser à la tribu, de ne pas devoir porter un poids qui, tu dois l'avouer, te pèse ces derniers temps.

Tu ne peux pas oublier les mots durs de Rowena à ton égard. Et si tu sais rationnellement que l'autre conseillère a eu en grande partie raison, qu'elle a probablement voulu agir, sinon pour ton bien, au moins pour le bien de la tribu, ses paroles ont quand même été une gifle pour toi, un coup bien plus dur à encaisser que tu ne l'aurais cru. Manipulateur. Fautif. Choix néfastes. Coupable de mener la tribu à sa perte. Des mois après et tu ne parviens pas à les oublier et ils hantent chacun des gestes que tu fais, chaque décision que tu prends. Tu préfères désormais faire profil bas, laisser Ashiri reprendre le plus gros de tes tâches politiques, vu qu'apparemment tu es meilleur guérisseur que diplomate. Quelques jours loin de la tribu te feront probablement du bien. Même si pour ce faire, tu dois emmener Alaska chez les jeunes Skaikru. Si Caleb a accueilli favorablement la nouvelle, lui qui n'a guère apprécié que tu laisses une étrangère vivre si près de chez vous, toi, c'est autre chose qui tiraille ton coeur. Déception ? Tristesse ? Tu ne sais pas vraiment, ou plutôt, tu ne veux pas savoir et tu enterres ces émotions au plus profond de toi. C'est mieux pour Alaska de rejoindre les siens, n'est-ce pas ? Même si tu es étonné qu'elle ait préféré ne pas rejoindre les autres hommes du ciel, qui ont déménagé de leur campement il y a peu, tu ne peux la juger sur les décisions qu'elle prend. Tu sais que sa relation avec ce deuxième groupe est compliquée, même si les raisons exactes te sont encore quelque peu obscures. Malgré vos discussions, tu ne comprends pas encore tout à fait la réalité de ce qu'elle a vécu là-haut. Mais la moindre des choses que tu pouvais faire, quand elle t'a fait part de sa décision de rejoindre les jeunes Skaikru, c'était de lui proposer de l'accompagner. Même si elle s'est améliorée pour survivre dans la nature, par rapport à ses débuts, tu t'inquiétais des ennuis qu'elle pouvait rencontrer sur la route. Et puis, ce n'est pas comme si cela te dérangeait de quitter la tribu, au contraire.

Quand enfin, tout te semble prêt, tu finis par sortir du village, à côté du cheval plutôt que sur son dos, et tu prends la direction de la clairière où Alaska a fini par s'installer.

Ton regard note aisément les détails qui ont changé, ce feu éteint, ces affaires rassemblées, ce campement démonté. Autant de signes d'un départ imminent. Ton sourire est quelque peu forcé, quand tu finis par apercevoir la chevelure blonde de la jeune femme.

« Bonjour, Alaska. Prête à partir ? »
 

Wrap your roots all around my bones △ Alaska

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bones...
» Skin and Bones
» « Bones Shop »
» Présentation : Emily Bones
» Cuban musicians embrace their Haitian roots

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: no one came back :: La sylve-