Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜The memory of strategy | Ft. Elijah Callaghan
maybe life should be about more than just surviving


avatar
28/12/2016 AMNESIS ALIENOR + AEDAN + KARAH + ANDREW 1850 COLIN FORD AVATAR + LUX • SIGNA + ASTRA - SOLOSANDS ZOOLOGISTE + STRATÈGE 10
✣ Lonely Boy ✣




- The memory of the strategy -

Cela fait des mois maintenant qu'il s'est mis en tête de le faire. Cela lui manque et il ne manque plus qu'une pièce pour que le plateau soit fonctionnel. Il pourra enfin apprendre à Cassie les rouages de ce jeu de réflexion qu'il apprécie tant. Sam a pris pour habitude, le soir alors qu'il n'arrive pas à dormir, de tailler dans des petits morceaux de bois des pièces d'échecs. Il fait ça dans l'ombre, sans que personne ne le remarque ou ne l'aperçoive. Il se cache, préfère que cette activité reste dans son jardin secret. Certes il le partagera avec Cassie mais s'est particulier, elle est la seule qui est capable d'y entrer sans problème. Il en aura fallu du temps, des coupures et des bandages pour en arriver à ce résultat plutôt satisfaisant. Ces mois de patience et d'acharnement lui auront au moins appris à tailler du bois comme un chef même si la lame n'est jamais loin de lui couper le pouce.

Il est tard, le soleil se couche et les gens rentre un à un dans le dortoir. Sam est encore dehors, sort de son sac son précieux trésor et termine de tailler la pièce manquante. Derrière la grande bâtisse qui leur sert d'abris pour la nuit, le gamin taillade le malheureux bout de bois qui se trouve entre ses mains déjà bien amoché par le travail de la terre. Les dernières lueurs du soleil l'éclair assez pour qu'il puisse travailler sans se couper. Il prend son temps, après tout rien ne presse. Il se demande bien si d'autre gens voudront y jouer. Après tout, l'échiquier du vaisseau était pas mal utilisé quand il était encore solide et en état de marche. Peut-être qu'il pourra proposer le sien aux autres ? Cela permettra peut-être de faire naître quelque vocation au sein des plus jeunes de leur camp ? Il n'en sait trop rien mais l'idée qu'il puisse être utile à la communauté l'enchante.

Le dernier coup est donné, un sourire soulagé apparaît sur le visage en sueur du gamin. Il fait encore chaud pour la période et le moment de la journée. A moins que ce ne soit la peur de se rater qui le fasse autant transpirer ? Bas, peu importe, l'œuvre est terminée, il ne manque plus qu'une personne pour pouvoir jouer avec lui. Il hésite à aller chercher Cassie mais se ravise en se disant qu'il est bien tard pour l'inviter à contempler son jeu de stratégie fait main. C'est alors qu'un bruit de pas se fait entendre, se dirigeant vers le garçon qui s'empresse de ramasser ce qu'il était en train de faire. Puis la figure longiligne et imposante se place face à lui, bloquant de son corps la lumière du soleil qui se couche. Sam ne perçoit que les pieds de l'inconnu. Doucement il relève la tête et reconnait instantanément l'homme qui est face à lui.

- Mr. Callaghan? Qu’est-ce que vous faites là ?


by exception

Admin - Panic Station
avatar
24/03/2017 bbchat Liam Cohen, Saoirse Crowley, Cassandre Darcy, Near Reinhart 1598 Cillian Murphy Ali, amnesisart ♥, signa Perséphone + bckstreetbystumblr, gif profil Murphy Lux aeterna ♥ Paroles signa : Public Service Sroadcasting Evrest Psychologue blasé ne demandant qu'à être surpris, à nouveau emballé par cette voie qu'il a choisie. veilleur de nuit, stratège Blue for the win, Odysséen. 69
Admin - Panic Station





The memory of strategy  


Elijah & Sam


Il passe entre les ‘maisons’ sans vraiment se dire qu’un jour ou l’autre l’une d’entre elles sera la sienne. Il a du mal à se projeter, il a toujours eu du mal. C’est comme ça et on s’y fait puisqu’il n’y a jamais grand chose que l’on puisse faire contre ça. Il n’a pas envie de chercher à pallier ce problème. Tant mieux si certains se sont déjà faits à leur petit chez eux dans ces anciennes ruines, lui a toujours l’impression que tout va s’écrouler d’un moment à l’autre. C’est sur que c’est plus solide que le vaisseau de l’Odyssée mais il reste nostalgique de l’ancien campement. Il comprend ceux qui ont voulu changer de lieu, changer d’air mais tout s’est fait beaucoup trop vite. Il n’approuve pas entièrement cette décision mais la décision a été prise et ils doivent maintenant s’y faire ou rester. Rester n’aurait pas été un problème, pas pour lui en tout cas mais après tant de mois passés à vive ensemble il commence à s’y faire à cette vie en communauté, lui le solitaire qui a du mal à se départir de son jugement lorsqu’il s’agit d’être avec les autres.

On le supporte, on ne le supporte pas il en a strictement rien à faire mais on ne le fera pas penser autrement que cette décision a été prise trop vite, tout ça pour se rapprocher d’un groupe de dissidents qui ne va leur apporter que des problèmes. S’il a toujours été d’accord avec les décisions du conseil, celle-ci n’en fait pas partie. C’est compliqué parce que s’il comprend cette envie de ne faire qu’un groupe, cette perspective lui flanque d’avance la migraine lorsqu’il arrive pas loin de la plus grande bâtisse retapée sur trois étages. Il observe ce gosse qui ne l’a pas encore vu, celui qui construit un reste de leur passé et nostalgiquement, il se demande si les terriens en ont eux aussi, s’ils ont différentes règles que ceux qu’on leur a apprises. C’est amusant de comparer les différences, de se dire que ce gosse il est peut-être un peu moins con que la plupart des adultes dans ce campement. Il ne sait pas où il en est dans la confection du jeu qu’il ne voit pas en entier mais le trouve persévérant dans son entreprise. Il n’a pas abandonné à la première difficulté et c’est plutôt bon signe.

« Et bien. Je suis là. » Un sourire amusé de sa réplique idiote à la question du gamin se glisse sur son visage avant de lui lancer ce regard curieux de celui qui a bien vu pendant quelques secondes ce qu’il tentait de construire. « Tu l’as au complet ? » Il est curieux de voir s’il a réussi à tailler les trente-deux pièces de ce jeu de stratégie. « Tu t’es donné beaucoup de mal. » Ca lui rappelait l’Odyssée, indéniablement. Des petits souvenirs de cet idiot plus doué que lui. Restait plus à voir s’il savait transposer ce jeu à la vie réelle. S’il était facile de prédire certains déplacements de pions, c’était pas toujours aussi simple lorsque l’on se confrontait à la vraie vie et aux vrais gens. « Tu t’ennuyais ? » Il pourrait y avoir plusieurs raisons d’une telle réalisation mais il se borne à ne lui donner que la première qui lui vient à l’esprit. Il y en aura d’autres plus tard mais pour le moment il n’a pas envie de se casser la tête.


Spoiler:
 

— code by lizzou —



Dernière édition par Elijah Callaghan le Mar 23 Jan - 2:26, édité 2 fois

avatar
28/12/2016 AMNESIS ALIENOR + AEDAN + KARAH + ANDREW 1850 COLIN FORD AVATAR + LUX • SIGNA + ASTRA - SOLOSANDS ZOOLOGISTE + STRATÈGE 10
✣ Lonely Boy ✣




- The memory of the strategy -

Prit de panique par l'arrivée de cet inconnu, Sam s'empresse de ranger l'échiquier dans son sac en toile. Il porte ce dernier à ses épaules et s'apprête à partir, ne voulant pas se faire réprimander pour rester si tard en dehors du dortoir. Même s'il sait pertinemment que rien ne lui sera reproché, la carrure longiligne et assez étrange de la personne qui s'approche de lui le fait quelques peu flippé. C'est quand il reconnaît le visage de son ancien psychologue que tout de suite ses muscles se détendent et les battements de son cœur reviennent à la normal. Que faisait-il là? Pourquoi venait-il dans sa direction? Depuis qu'ils avaient débarqué sur terre, les deux hommes n'avaient pas vraiment parlé, Sam n'ayant pas ressenti le besoin de voir cette icône de son passé. Il se souvient qu'à l'époque il portait une attention toute particulière à cette personne qui était bien différente de tous ces gens qu'ils pouvaient côtoyer. Même si le physique et la personnalité assez marginale de l'individu l'avait toujours plus ou moins effrayé, il portait une confiance toute particulière à l'homme qui se cachait derrière la bête. Oui, il avait toujours cette métaphore en tête même si au final, il s'avérait bien plus humain que dans son imaginaire de jeune garçon naïf. Peut-être était-ce le mot psychologue qui avait introduit en lui des images peu flatteuses de Mr. Callaghan? Ou serais-ce encore l'admiration qu'il pouvait lui porter qui était retranscrit de la sorte? Il n'en savait trop rien et se mélangeait entre ce qu'il imaginait et ce qu'il savait réel. Avec l'âge Sam avait rapidement compris que cet homme avait eu une place conséquente dans sa courte vie, que sans lui il n'aurait peut-être jamais compris à quel point il pouvait être intelligent, le surdoué.

- Et bien. Je suis là.

Un sourire amusé se plaque sur le visage de l'interlocuteur, sourire auquel Sam répond timidement. Elijah est et a toujours été vu par le blond comme un mentor. Et contrairement aux autres adultes dont l'intello se foutait éperdument de savoir s'il plaisait ou non, il avait toujours essayé de faire bonne figure face à cet homme et de se montrer à la hauteur sans vraiment en prendre conscience. C'était comme s'il était programmé pour être comme ça en la présence de cette âme du passé.

- Tu l’as au complet ?

Sam se crispe alors que la question vient d'être posé. Certes il comptait partager son ouvrage mais ne pensait pas devoir le faire aussitôt. Des souvenirs remontent, ils se souvient, se souvient des heures qu'ils avaient passés tous les deux devant le grand plateau, bougeant les pièces, essayant de déjouer les stratégies de l'un et de l'autre. L'un des meilleurs souvenirs qu'il avait de son adolescence dont il sortait à peine.

- Tu t’ennuyais ?

La voix d'Elijah le sort de ses souvenirs mélancoliques et le ramène à la réalité. S'ennuyait-il? Pas qu'il le sache, ou alors il ne l'avait pas ressenti comme ça. Il sourit une nouvelle fois timidement face à la question de son interlocuteur avant de répondre brièvement.

- Juste une envie. Ça me manquait, ce jeu me manquait. Et puis c’est pas bien compliqué à faire.

Il disait ça mais cela faisait maintenant plus d'un an qu'il travaillait dessus sans relâche. Il s'était coupé plus d'une fois, avait passé un nombre incalculable de fois à l'infirmerie pour coupures, échardes, ampoules et autres petits problèmes en tout genre. Il en garderait d'ailleurs quelques cicatrices en souvenir de ses heures passées sur l'échiquier maintenant utilisable.

- Vous voulez en faire une partie? Comme avant.

Sam avait posé ça comme ça, sans vraiment savoir si c'était le moment de la poser ou même si lui avait envie d'y jouer. Il voulait juste revivre le passé pendant quelques instants, se retrouver encore petit garçon innocent face aux bien futiles problèmes de la vie sur l'Odyssée. Cela le fit sourire, sourire rempli de mélancolie et d'admiration, l'admiration d'en être arrivée jusque là sans être mort et en un seul morceau.
by exception

Admin - Panic Station
avatar
24/03/2017 bbchat Liam Cohen, Saoirse Crowley, Cassandre Darcy, Near Reinhart 1598 Cillian Murphy Ali, amnesisart ♥, signa Perséphone + bckstreetbystumblr, gif profil Murphy Lux aeterna ♥ Paroles signa : Public Service Sroadcasting Evrest Psychologue blasé ne demandant qu'à être surpris, à nouveau emballé par cette voie qu'il a choisie. veilleur de nuit, stratège Blue for the win, Odysséen. 69
Admin - Panic Station





The memory of strategy  


Elijah & Sam


Il n’a pas à répondre à sa question. Il est simplement là. « Dois-je avoir une raison d’être là comme toi à l’arrière du bâtiment qui nous sert de dortoir ? » C’est une question comme une autre. Sam a une raison, celle de construire ce jeu qu’il a pourtant bien caché jusqu’à présent. Il aurait pu le remarquer c’est vrai mais il n’a pas fait attention. Ce n’est qu’aujourd’hui qu’il voit les heures de travail du plus jeune dans cet endroit pourtant pas si à l’écart du groupe. Le voilà qui range déjà ses affaires avec précipitation comme un gamin pris en faute. Elijah hausse des épaules, c’est lui qui voit, il fait ce qu’il veut. Il fait mine de s’intéresser au jeu qu’il a mis du temps à construire. S’il s’est donné du mal ce n’est pas pour le cacher comme il le fait. Il n’a pas à paniquer, les choses ont changées et puis, ce n’est qu’un jeu. Ce n’est pas comme s’il avait fabriqué quelque chose pouvant leur nuire, ce n’est qu’un jeu qui pourrait aider les plus têtes brûlées à réfléchir. Ça serait bête de le garder pour soi. Ce jeu là, c’est con d’y jouer tout seul, à moins qu’il ne l’ait préparé pour quelqu’un ? Peut-être. Mais là aussi ce n’est pas ces affaires, ce qui l’intéresse dans leur situation. « Juste une envie. Ça me manquait, ce jeu me manquait. Et puis c’est pas bien compliqué à faire. » Elijah roule des yeux, ça le fait sourire ça aussi, ce petit côté qu’il a si jeune de se sentir un poil supérieur à ses semblables. « Quand même. Y’a trente-six pièces. Faut trouver les bois de couleur différentes mais les mêmes à chaque fois. Et travailler le bois tu l’as appris qu’ici alors non c’est pas forcément pas bien compliqué à faire. » Il répète ce qu’à dit le gamin mais pas sur un ton moqueur alors que ça aurait pu l’être pour d’autres. Il lui pointe simplement les faits. Il s’est mis en tête de construire ce jeu d’échec, de travailler le bois pour que toutes les pièces soient le plus fort possible ressemblantes au jeu.

Il se doute bien qu’elles ne seront pas la copie conforme mais il sait que Sam aura eu l’envie d’être le plus précis dans ces pièces qu’il a réalisées. Ça lui rappelait le passé alors qu’ils allaient vers un futur incertain en s’établissant ici. Il était pas mal curieux de voir le résultat de tant d’heures de travail. « Vous voulez en faire une partie? Comme avant. » Et pour le coup il ne peut pas s’empêcher de rire un peu. C’est tout aussi spontané de cette question qu’il n’attendait pas pour l’avoir vu ranger le tout en vitesse. Il hoche la tête en se demandant combien de parties le gamin a imaginé dans sa tête avant aujourd’hui. « D’accord. » Il s’assied sur le sol, fait encore attention a sa jambe par pur réflexe même n’a plus rien aujourd’hui. « Pas dit que tu me battes cette fois. » Oh, Elijah l’avait battu de temps à autres, le gamin n’était pas non plus infaillible mais c’était bien de le souligner, juste pour annoncer la couleur. S’il n’avait pas joué depuis un moment, les parties d’échecs se jouaient plus désormais avec les gens, suffisait simplement de comprendre comment ils fonctionnaient et sur ce plan là, il ne doutait pas qu’il avait une longueur d’avance sur Sam. « Tu as pris des bois de couleur différentes je suppose ? » Il était curieux de voir d’abord comment le gamin s’y était pris. « Montres moi d’abord, pas facile de faire un cavalier ! » Peut-être avait-il aussi transformé littéralement toutes les pièces pour qu’elles soient plus faciles à réaliser pour quelqu’un qui avait du beaucoup se pointer à l’infirmerie sans trop donner de raisons pour ses multiples blessures aux mains. Y’avait aucune raison à ce qu’il s’explique, les médecins étaient habitués : le nombre de blessés était monté en flèche depuis qu’ils étaient arrivés sur terre.




— code by lizzou —


avatar
28/12/2016 AMNESIS ALIENOR + AEDAN + KARAH + ANDREW 1850 COLIN FORD AVATAR + LUX • SIGNA + ASTRA - SOLOSANDS ZOOLOGISTE + STRATÈGE 10
✣ Lonely Boy ✣




- The memory of the strategy -

D'abord apeuré puis rassuré, enfin autant qu'il puisse l'être, Sam reste. Elijah, il le connaissait depuis longtemps, il savait à qui il avait affaire et cela lui convenait de tomber sur lui. Depuis leur descente sur terre, le jeune homme n'avait jamais pensé à recommencer ses visites mensuelles qu'il avait et cela lui allait, enfin c'est ce qu'il pensait. A vrai dire ces moments lui manquaient parfois. Même si l'idée même d'aller voir un psychologue l'avait rebuté au début, plus il apprenait à connaître Elijah, plus il sympathisait avec lui plus il trouvait sa compagnie agréable. Il était l'une de ces personnes qui le comprenaient, qui avait sût dès le départ que Sam était différent. Et cela lui avait fait plaisir d'échanger avec lui, les moments qu'il avait passé dans cette salle sur l'Odyssée ne lui avait pas déplu au bout d'un certain temps. Alors il est plus calme, moins broyé par ce stress continuel qu'il ressent depuis son enfance. Le garçon commence à exposer les faits, ce qu'il fabrique là, tout seul dans son coin. Depuis le crache tout ce qu'il avait d'avant avait disparu presque entièrement et certaine chose manquait plus que d'autre au surdoué. Les échecs en faisaient partie. Puis en plus de cela s'ajoute le facteur Cassandre, ce qui l'avait poussé une nouvelle fois à entreprendre son ouvrage maintenant finit. A sa réponse, son interlocuteur roule des yeux et laisse échapper un sourire plutôt amical. Sam ne sait pas vraiment comment le prendre, il ne dit rien, sourit un peu gêné. Il ne sait jamais trop comment être avec les gens même si ceux-ci on tendance à venir naturellement vers lui. Parfois il a l'impression d'avoir un aimant collé dans le dos, comme si chaque personne qu'il croisait se sentait obligé de venir le voir. Parfois cela l’agace mais la plupart du temps il est heureux de faire de nouvelles connaissances. Puis là ce n’est pas comme-ci il ne le connaissait pas, il peut lui dire ce qu’il veut sans craindre de représailles.

- Quand même. Y’a trente-six pièces. Faut trouver les bois de couleur différentes mais les mêmes à chaque fois. Et travailler le bois tu l’as appris qu’ici alors non c’est pas forcément pas bien compliqué à faire.

Sam hausse des épaules puis hoche de la tête. Oui c'est vrai que vu comme ça c'était loin d'être simple, c'est vrai qu'il lui a fallu plus d'un an pour en finir avec son projet mais il l'avait fait. Tailler le bois c'était avéré compliqué au début mais plus il l'avait pratiqué, plus il avait excellé dans le domaine. Les marques qui se trouvaient sur ses mains étaient la preuve de ce travail acharné qu'il avait entreprit de faire. Puis il apprenait vite, assimilait rapidement les choses qu'il y avait à savoir. Les pièces, bien que travaillées simplement que ce soit dans la taille ou leur forme étaient tout à fait utilisable et se différenciaient les unes des autres. C'est alors qu'il proposa à son interlocuteur de faire une partie. C'était sorti comme ça, sans vraiment y réfléchir. Cela lui ferait remonter quelques souvenirs, joie et tristesse mélangés. Un sourire un peu maladroit se dessinait sur son visage tandis qu'Elijah acquiesça d'un hochement de tête un d'un léger “d'accord”. Tous deux s'assirent au sol, l'un face à l'autre.

- Pas dit que tu me battes cette fois.

Cette réflexion fit sourire le gamin qui ne répondit rien. Il voulait gagner? Alors il allait devoir se battre jusqu'au bout car le gamin ne lui laisserait aucune chance. Cela lui rappela par instance les parties qu'il avait pu jouer avec son père. Ce don pour la logique lui venait de son paternel mais parfois l'idée qu'il lui ressemblait tant l'énervait. Pas qu'il n'aime pas son père, loin de là. Mais l'idée de lui ressembler, de ne pas avoir une identité propre, l'idée qu'à chaque fois qu'on le voyait c'était au travers des actions de son père, cela l'énervait. Elijah avait été pour ainsi dire le seul à le voir lui comme Sam Colins, un garçon un peu paumé au milieu d'une tempête appelée vie.

- Tu as pris des bois de couleur différentes je suppose ? Montres moi d’abord, pas facile de faire un cavalier !

L'homme avait l'air bien plus émerveillé que n'importe qui sur ce campement. On aurait facilement pu le comparer à un enfant dans un magasin de jouets. Cela amusa le jeune homme qui s'empressa de sortir son ouvrage de son sac de toile. Le plateau était simple, légèrement coloré une case sur deux par un espèce de mélange entre des cendres et de la cire d'abeille qui avait séché et laissait une couche plus sombre. Il avait utilisé le même procédé pour les pièces qui auraient dû être noires. Chaque élément était unique car travailler avec du bois que Sam avait pu récupérer. Ils étaient tous différents, reflétaient chacun une âme.

- De la cire d'abeille et un peu de cendre. Pour faire une sorte de couche plus foncé pour voyez. Comme l'encaustique utilisée durant l'antiquité un peu. C’est pas noir mais ça s’en rapproche.

Il lui tendit l’une des pièces puis lui donna les autres. Il serait tout simplement les noirs, tandis que Sam garderait les blancs.

- Bon ils risquent d’être encore un peu collant mais avec le temps ça devrait aller. J’espère que vous n’avez pas perdu la main depuis le temps.

Un sourire narquois sur les lèvres, il commence à placer ses pions sur le plateau. Ce retour en arrière lui faisait le plus grand bien et il oublia pendant quelques instants qu’il était sur terre et que bientôt le soleil disparaitrait au loin.

by exception

Admin - Panic Station
avatar
24/03/2017 bbchat Liam Cohen, Saoirse Crowley, Cassandre Darcy, Near Reinhart 1598 Cillian Murphy Ali, amnesisart ♥, signa Perséphone + bckstreetbystumblr, gif profil Murphy Lux aeterna ♥ Paroles signa : Public Service Sroadcasting Evrest Psychologue blasé ne demandant qu'à être surpris, à nouveau emballé par cette voie qu'il a choisie. veilleur de nuit, stratège Blue for the win, Odysséen. 69
Admin - Panic Station








The memory of strategy  


Elijah & Sam


Il ne savait pas pourquoi il était venu ici, il n’était pas du genre à se cacher même si dans l’fond, tout le monde pouvait bien les voir rien qu’en se décalant un peu ou si l’envie les prenait de faire le tour de la bâtisse pour voir ce qu’ils auraient pu bien louper. Ils pensaient tous à s’installer et en voilà un qui faisait différemment, c’était plutôt étonnant, il aimait bien. S’installer c’était important ouais, non, pas vraiment, ils étaient là après tout, ils auraient tout le temps de penser à se retaper ces petites maisons sans aucun intérêt. Il avait du mal à s’imaginer dans l’une d’entre elles. Ils n’y resteraient jamais bien longtemps de toute façon. C’était un miracle déjà que les cent aient réussi à maintenir leur petit campement depuis tout ce temps. Ils étaient là depuis beaucoup moins longtemps qu’eux et voilà qu’ils avaient déjà décidé de changer de lieu de vie, à quoi cela servait-il de réellement s’installer si l’on venait à trouver un endroit encore meilleur que celui-là par la suite ? Il n’y avait aucune certitude pour qu’ils restent ici bien longtemps même si l’endroit avait de son charme, il ne pouvait pas le nier. C’était tentant ouais, de faire comme tout le monde alors il avait essayé de retaper une maison avec l’un d’entre eux, ils verraient bien combien de temps leurs constructions bancales allaient tenir. Si l’un s’y connaissait un peu en construction, lui pas du tout. Il avait juste donné un coup de main, le travail ne lui faisait pas peur, ne lui avait jamais fait peur.

Il le regardait avec son jeu d’échec fait maison, qu’il avait mis du temps à réaliser. C’était sûrement la première fois qu’il tentait le jeu avec quelqu’un depuis tout ce temps comme lui. C’était peut-être la première fois aussi qu’ils pensaient au jeu tout simplement, juste à s’amuser, simplement. Tous à trop réfléchir, lui le premier, à ne pas penser simplement à penser à autre chose qu’à l’univers pas forcément toujours bien rassurant qui les entourait. C’était une bonne idée ce jeu d’échec comme un autre d’ailleurs, il y en avait sur l’Odyssée et bien d’autres moyens pour diminuer la pression qu’était de vivre dans l’espace mais ici bas, il n’y avait pas grand-chose, tout était la pour leur rappeler qu’ils étaient descendus les seconds, qu’ils avaient le savoir mais qu’ils ne connaissaient pas grand chose s’ils s’amusaient à comparer avec ceux qui vivaient sur cette terre. Ils parvenaient à s’adapter, c’était déjà pas si mal mais pour combien de temps. Ça c’était une question non répondue et qui n’aurait pas de réponse jusqu’à la toute fin.

Il n’était pas défaitiste, peut-être un peu. Enfin. Ce n’était pas l’important, pas grave. Ils s’en sortaient plutôt pas mal pour le moment. « De la cire d'abeille et un peu de cendre. Pour faire une sorte de couche plus foncé pour voyez. Comme l'encaustique utilisée durant l'antiquité un peu. C’est pas noir mais ça s’en rapproche. » Il l’imaginait aller dans les ruches, avait du récolter quelques piqûre mais se dit qu’il avait plus sûrement eu de l’aide de terriens, une connaissance qu’il s’était faite depuis qu’ils étaient sur terre probablement. Cela faisait un moment et puis le gamin était attachant, ça se comprenait que l’on veuille bien l’aider pour un projet qui n’était pas dangereux. « Bon ils risquent d’être encore un peu collant mais avec le temps ça devrait aller. J’espère que vous n’avez pas perdu la main depuis le temps. » « Pas grave. » Il parlait des pièces, du jeu en lui-même. Avait-il perdu la main ? Probablement, il s’en fichait un peu en réalité. Il connaissait les règles, tenterait d’évaluer les coups d’avance que pourrait réaliser Sam mais ce n’était pas dit que même avec ça, ils réussissent tous les deux à battre l’autre. Peut-être feraient-ils match nul, c’était possible après tout. « Tu veux commencer ? » Il regardait le tableau, reconnaissait les pièces unes à unes. « C’est cool d’avoir réalisé ce jeu. Un projet, même sur l’Odyssée, y’en avaient pas beaucoup pour les réaliser jusqu’au bout. » Ce n’était pas évident, il y avait plein d’embuches et à chacune d’entre elles, la détermination s’effilochait peu à peu. Ca a du lui faire du bien de ne pas avoir eu besoin de trop d’aide aussi, de réaliser qu’il pouvait commencer à apprendre à réaliser les choses par lui-même, qu’il n’était plus un enfant.


Spoiler:
 

— code by lizzou —


avatar
28/12/2016 AMNESIS ALIENOR + AEDAN + KARAH + ANDREW 1850 COLIN FORD AVATAR + LUX • SIGNA + ASTRA - SOLOSANDS ZOOLOGISTE + STRATÈGE 10
✣ Lonely Boy ✣




- The memory of the strategy -

Il aurait pu y passer encore plus de temps mais il avait hâte. Depuis ce jour où Cassandre l'avait sortie de sa tristesse, il s'était juré qu'il lui apprendrait comment on joue. Il avait donc hâte de lui apprendre et de se retrouver à ses côtés pour lui montrer à quel point ce jeu pouvait être passionnant. Mais pour le moment c'était face à Elijah qu'il se retrouvait. Celui-ci avait été l'une des premières personnes avec qui Sam avait appris la stratégie et ce par le biais de l'échec. Ce fut d'abord son père qui l'initia mais le psychologue lui permis de développer de plus en plus son stratagème pour obtenir la victoire. Contrairement à son géniteur, ce dernier ne lui laissait pas de cadeau et mettait en place tous les coups possibles et inimaginables pour gagner. Cela l'avait donc poussé à se surpasser et à étudier et anticiper toutes les démarches.

Le gamin commença à expliquer comment il en était arrivé à un tel résultat. Du miel, des cendres et du bois, rien de plus. Certes il avait d'abord eu des difficultés, avait dû faire plusieurs essaies avant de trouver la bonne consistance et la bonne manière de faire. Tailler le bois, au final, n'avait pas été l'épreuve la plus longue dans le processus de création. Il avait chopé des ampoules, eut des entailles sur les doigts et attrapé quelques piqûres d'abeilles mais le résultat en valait totalement la peine. Alors, pendant qu'il installait le plateau il ne pouvait s'empêcher de contempler les pièces qu'il avait mis tant de temps à fabriquer. C'était la première chose qu'il avait accompli sur terre. La première chose matérielle, la première chose dont il était réellement fière. Un léger sourire se dessinait sur le visage du jeune adulte, signe de sa joie.

- Tu veux commencer?

La question le surpris un peu tellement il était perdu dans ses pensées. Finalement, après quelques secondes de réflexion, il fit non de la tête. Si celui face à lui commençait il pouvait avoir l’avantage, sur au moins un coup.

- Je vous laisse cet honneur.

Il afficha un sourire amical et attendit que l’homme déplace son premier pion. En même temps, celui-ci reprit tranquillement la discussion et salua le travail que Sam avait pu accomplir. C’était cool, oui. Le compliment le fit rougir légèrement, il aimait les compliments mais n’était jamais vraiment à l’aise avec ceux-là.

- En même temps on avait tout là-haut. A moins d'être dans la mécanique il n'y avait pas grand-chose pour laisser libre court à son imagination...enfin de mon point de vue. Et même eux, ils avaient des plans à suivre, des règles à respecter et des tas de contraintes qu'on a plus maintenant.

Certes Sam regrettait de ne plus vivre dans l'espace. Il avait aimé ce petit cocon flottant dans le vide, cet endroit où il avait grandi. Les premiers jours sur terre avaient été plus que difficiles mais aujourd'hui il était heureux d'être là. Plus les années avançaient plus il se rendait compte de la chance qu'ils avaient d'être là. En un sens ils étaient plus libre. Mais les dangers allaient en conséquence de cette liberté nouvelle, chose qu'il avait pris conscience il y a peu de temps aux côtés de Tennessee. L'image de la bête lui revint à l'esprit et il en frissonna. Jamais il ne voudrait la revoir, jamais plus il ne sera aussi naïf qu'il l'était à cet instant.

by exception

Admin - Panic Station
avatar
24/03/2017 bbchat Liam Cohen, Saoirse Crowley, Cassandre Darcy, Near Reinhart 1598 Cillian Murphy Ali, amnesisart ♥, signa Perséphone + bckstreetbystumblr, gif profil Murphy Lux aeterna ♥ Paroles signa : Public Service Sroadcasting Evrest Psychologue blasé ne demandant qu'à être surpris, à nouveau emballé par cette voie qu'il a choisie. veilleur de nuit, stratège Blue for the win, Odysséen. 69
Admin - Panic Station








The memory of strategy  


Elijah & Sam


Ce n’était pas rien de se dire qu’on allait prendre le temps de construire un jeu. Un jeu utilisé depuis la nuit des temps sous différentes formes. Ce n’était pas forcément avec des cavaliers, souvent ceux-là avaient pris forme humaine sur un échiquier plus grand que nature. Ce n’était pas rien de savoir y jouer et d’avoir envie d’y jouer ici alors que seule la survie semblait compter. Ils étaient après tout sur un jeu d’échec sans le savoir même en débarquant sur terre là où les pièces avaient déjà été lancées quelques années plus tôt. Le gamin avait de la ressource, assez en tout cas pour créer ce jeu. Suffisamment pour s’en sortir hors du périmètre du campement ? Il n’en a aucune idée. C’est différent ici, ils ont plus de paramètres dès le départ à prendre en compte.

Mais pour un temps ce jeu semble pas mal enfantin sans pour autant l’être. Il l’aime bien l’idée de ne pas toujours calculer même si c’est ce qu’ils feront sans hésitation. C’est un jeu sans l’être. Comme la vie, du moins cela dépend de qui monologue  sur le sujet. Le jeu ? Oh il a forcément oublié certaines tactiques mais au fond, cela reste un jeu de stratégie pour tenter de deviner comment l’autre pense. Il hoche la tête, comprend bien qu’il lui a fallut du temps pour concevoir ce jeu et quelques prises de risques. S’il est encore là c’est que finalement peut-être qu’en dehors du campement il s’en sortirait sans trop de mal même si on a du l’aider. Du moins il suppose.

Il s’en fiche de si les pièces sont un peu collantes à cause de cette cire d’abeilles. Perdu la main ? Probablement mais ça ce n'est pas important. Le gamin il a pas l’air de donner beaucoup d’importance à ce qu’il fait. C’est dommage. Il ne lui demande par pour autant d’être hautain mais d’avoir un peu d’estime pour le travail accompli, ce n’est pas bien compliqué. « Je vous laisse cet honneur. » « Ah c’est sympa ça ! » Sympa, il n’en sait trop rien. C’est pas toujours évident de savoir quelle pièce sera la décisive peut-être pour le restant de la partie. « En même temps on avait tout là-haut. A moins d'être dans la mécanique il n'y avait pas grand-chose pour laisser libre court à son imagination...enfin de mon point de vue. Et même eux, ils avaient des plans à suivre, des règles à respecter et des tas de contraintes qu'on a plus maintenant. » « Les règles étaient nécessaires comme celles de ce jeu. » Il ne sera jamais d’accord avec la plupart peut-être, par rapport à comment c’était là-haut. Il ne va pas commencer le débat, ce n’est pas le moment même si Sam l’entame malgré lui. « Les contraintes sont justes différentes. Il n’y a pas que les projets comme le tiens. C’est sur tu n’aurais pas pu en faire un dans l'espace. Mais choisir ta voie, la famille, avoir un métier qui te convienne, tout ça c’est des projets et l’imagination n’a rien à voir là-dedans, les lois de l’Odyssée non plus. » Enfin si elles régulaient un peu tout mais là encore c’était nécessaire s’ils ne voulaient pas que tout parte en vrille plus tôt que prévu. Maintenant ? Il y a des contraintes, ils doivent apprendre à vivre différemment, à se supporter les uns les autres alors qu’avant l’on pouvait simplement s’activer à être utile sur l’Odyssée sans vraiment avoir à se coltiner tout le monde. Ici c’est différent, il y a peut-être un peu plus d’interaction, fait qu’il n’est pas certain d’apprécier, du moins dans certains cas.

Il décide d’avancer un des pions qui se trouvent au dessus du fou, lui-même à côté de sa dame. Ca faisait un bail qu’il n’a pas joué, il profite simplement de ce jeu pour bavarder cinq minutes avec le plus jeune comme pour voir à travers le jeu ce qu’il pensait de leur situation, de voir comment il s’en sort mais à première vue juste comme ça il dirait qu’il s’en sort plutôt bien.


Spoiler:
 

— code by lizzou —


avatar
28/12/2016 AMNESIS ALIENOR + AEDAN + KARAH + ANDREW 1850 COLIN FORD AVATAR + LUX • SIGNA + ASTRA - SOLOSANDS ZOOLOGISTE + STRATÈGE 10
✣ Lonely Boy ✣




- The memory of the strategy -

Il avait passé beaucoup de temps là-dessus et il en était plutôt fière. Sam montrait que très rarement ce qu’il faisait. C’était pas vraiment le genre à étaler sur ce qu’il accomplissait même si bien souvent il le faisait sans faire exprès. Déballer sa science, montrer ce qu’il savait aux autres. C’était devenu une habitude pour lui qui connaissait et ne cessait d'emmagasiner des informations. Il aimait bien apprendre mais il aimait encore plus partager au détriment parfois de ces relations avec les autres. Sur l’odyssée il n’avait jamais vraiment voulu aller vers les autres, et les autres ne s'intéressaient pas vraiment à lui. Il était le fils du prof, le petit génie incompris ou encore le fayot des adultes. Sam n’avait jamais été du genre à ne pas suivre les règles. Il faisait simplement ce qu’on lui disait de faire sans chercher à trop comprendre. Il était jeune et un peu paumé, bien plus qu’aujourd’hui. La descente sur terre, bien qu’au début fut difficile, se transforma vite en quelque chose de positif pour le gamin qui se mit à moins suivre ce qu’on lui disait de faire et à plutôt chercher à faire ce que lui voulait. La création de cette échiquier était une petite partie de ce changement qui s’opérait de jour en jour sur le jeune homme. Et puis il y avait Cassandre qui l’aidait beaucoup à ce niveau là aussi, qui lui permettait d’enfin se sentir utile et surtout de se considérer comme une personne à part entière. Il n’était plus cette bête de foire aux milles connaissances, il n’était plus que Sam, le gamin perdu des odysséens.

Mr Callaghan s’apprêtait à jouer son premier coup tandis qu’il répondait à Sam. Les règles étaient la base de toute civilisation organisée. Elles permettaient de maintenir un certain équilibre au sein des groupes et priviligiait bien souvent l’égalité et l’harmonie au sein d’un peuple. Cependant, ces lois-là restent bien souvent des chimères et il se trouve toujours une personne pour déroger à celles qui sont mises en places. Sam pensait notamment aux cents, ou même encore aux différents jeunes qui avaient été enfermés au fil des années. La prison était une solution comme tant d’autre mais il ne pensait pas que cela changerait grand chose à ce que ces enfants pouvaient ressentir. Lui-même s’était demandé comment il aurait évolué si pas malchance il lui était arrivé de se retrouver parmi-eux. Aurait-il eu la même vision des choses? Aurait-il grandit de la même façon? Il n’en savait trop rien mais c’était des questions qui l'intéressaient énormément et dont il ne pouvait s’empêcher d’y réfléchir. En signe de réponse il hocha la tête puis Elijah continua:

- Les contraintes sont justes différentes. Il n’y a pas que les projets comme le tiens. C’est sur tu n’aurais pas pu en faire un dans l'espace. Mais choisir ta voie, la famille, avoir un métier qui te convienne, tout ça c’est des projets et l’imagination n’a rien à voir là-dedans, les lois de l’Odyssée non plus.

Son point de vu était intéressant et Sam ne pouvait qu'acquiescer en signe d’approbation. Sam avait toujours tout basé sur ce qu’il savait et se reposait bien trop souvent sur ses acquis. Son imagination, il la laissait faire et c’est bien souvent elle qui guidait ses pas. Il n’avait jamais vraiment réfléchi à ce qu’il voulait devenir. Sur l’odyssée, il aurait suivit sans hésiter la voix de son père et serait à son tour devenu professeur. Peut-être aurait-il finit parmis le conseille odysséen après des années de services? Maintenant tout cela était bien obsolète tellement les possibilitées étaient multiples. Délicatement, son adversaire vient déplacer un des pions de bois. Voilà que vient le moment pour Sam de jouer. Quelle stratégie devrait-il utiliser? Il y réfléchit encore. Un peu hésitant, il approche sa main du plateau et vient prendre entre ses doigts le petit pion situé en première ligne. Il finit par l’avancer d’une case. Son regard se pose alors sur le psychologue et quelques flashback lui reviennent en mémoire. Il était vraiment heureux d’être là à cet instant alors que le soleil commençait doucement à se coucher, laissant ses derniers rayons réchauffer la peau des deux joueurs.

- Je pense au contraire que l'imagination fait beaucoup dans l'idée d'avoir un avenir. Vous ne pensez pas?


by exception

Contenu sponsorisé



 

The memory of strategy | Ft. Elijah Callaghan

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» {Flashback} Back From The Dead [Klaus, Kol & Elijah]
» Elijah Mikaelson
» seule avec sa petite enfin c'est ce qu'elle pense(elijah)
» ♣ Lost Time Memory ♣
» Partenariat avec Lost Time Memory ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: welcome to hell :: Le campement de l’Odyssée :: Les habitations-