Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜INTRIGUE N°19 : The fools who dream
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : Précédent  1, 2

Admin △ I'll dream you real
avatar
05/10/2015 Electric Soul 5945 Dan Stevens Avengedinchains ♥ & tumblr Professeur de litté/philo sur l'Odyssée, s'occupe des cultures sur Terre | Education & notions d'agriculture 42
Admin △ I'll dream you real


Sujet: Re: INTRIGUE N°19 : The fools who dream
Mer 15 Nov - 14:57

C'est une chevauchée infernale.

Ton cheval souffle sous toi, poussé par l'effort de devoir slalomer entre les rues étroites et jonchées de cadavres, entre les feux qui brûlent toujours et les cris stridents. Il panique, mais tu serres les rênes, serres pour le forcer à avancer, toujours courir plus loin. Sortir de la cité, échapper aux gardes, retrouver les mines. Vous en sortir vivants, malgré les flèches qui sifflent et sifflent, comme mille serpents autour de vos têtes. Tu vois des chevaux qui tombent, t'entends des gens qui hurlent de douleur, mais tu peux pas te permettre de t'arrêter. Tu crois que t'es touché à un moment, mais tu te retournes pas, t'as pas le temps,  tu dois sortir de ce nid de vipères, et essayer de faire sortir tout le monde avec toi.

Quand l'exclamation te parvient aux oreilles, tu te raidis, jures sourdement entre tes dents. Tu te retiens de tourner la tête pour voir si c'est bien le visage Noah qui se trouve derrière toi. Tu reconnais la voix, t'es sûr que tu te trompes pas. Merde ! Entre toutes les personnes possibles et imaginables, y'a fallu que ce soit lui que tu embarques.

L'amertume dans ta bouche est vieille, tellement vieille, mais tu préfères pas y penser. Tu lui réponds  pas, parce que c'est pas le moment d'avoir une discussion coeur à coeur alors quand t'essaies d'échapper aux flèches de ces maudits gardes. Les rues semblent infinies, et les portes tellement loin. Tu pousses et pousses encore ton cheval, et t'espères sincèrement que ta monture craquera pas avant que vous n'atteignez le désert. S'il faut, tu te battras et t'emporteras avec toi le plus grand nombre de pourris possibles mais tu veux pas finir comme ça, putain, tu veux pas.

Enfin, les portes se dressent devant vous, toujours ouvertes, et à peine mieux gardées. Tu fonces sans réfléchir, fonces et fonces encore.

Quand c'est le sable froid et le ciel noir qui vous accueillent, tu te retournes enfin pour voir si les gardes sont à vos trousses. Tu vois bien des chevaux et des gardes, mais c'est moins que ce que tu croyais. Avec un peu de chance, le chaos créé à la cité les tiendra occupés. Puis, enfin, tu reportes ton regard vers Noah. Noah que t'as pas vu depuis plus d'un an, avant que t'accomplisses ta vengeance, avant que tu libères Eirik et passes traître. Ça te semble presque une autre vie, désormais.

« T'as rien ? » demandes-tu, voix rauque.

Et puis enfin, enfin, tu regardes la troupe qui t'accompagne. Et ton coeur se serre en voyant tous ceux qui sont tombés. Tu cherches leurs yeux, leurs visages, et tu notes ceux qui sont restés en arrière. Frappés, morts peut-être. Torturés, s'ils ne le sont pas encore.

Le ciel se teinte du gris de l'aube qui approche, quand enfin, vous atteignez les cavernes des mines, éreintés, en sang. Tu chutes quand tu descends de cheval et tu grimaces sous l'entorse que tu te tapes. Les montures se reposent enfin, rescapés et rebelles sont évacués. Tu réponds par un simple hochement de tête à celui qui vous salue. Visage toujours couvert, t'observes, le regard vide, toutes les victimes. Tu reconnais parmi elles une conseillère naori et tu diriges un sorcier vers elle en priorité. T'as pas besoin de te mettre les Naoris à dos, même si t'as aucune idée de ce qu'elle fout là.

Finalement, tu te tournes vers les rescapés, t'adresses à eux :

« On vous demande pas de rejoindre le mouvement, d'adhérer à nos idées ou de nous être pour toujours redevables. On veut mettre fin à l'esclavage, pas en créer un nouveau. » Parce qu'alors, vous ne vaudrez pas mieux qu'Arkhip et son règne de terreur et ça, tu le veux pas. Tu ne tournes pas la tête vers Isham, mais les mots sont dirigés vers lui. « Le roi n'a pas de pitié, et s'il y avait un seul soupçon que vous auriez pu causer du trouble, vous auriez pu y passer. On vous demande seulement de pas miner nos efforts, de pas nous saboter. Vous pourrez retrouver la liberté une fois que la situation sera plus sûre. »

Spoiler:
 

Admin
avatar
28/05/2014 Partout et nulle part 1734 Nobody 39
Admin


Sujet: Re: INTRIGUE N°19 : The fools who dream
Sam 25 Nov - 21:50

The fools who dream

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

But what about the rest of us? What about the nobodies and the nothings ? We learn to hold our heads as if we wear crowns. We learn to wring magic from the ordinary. That was how you survived when you weren’t chosen, when there was no royal blood in your veins. When the world owed you nothing, you demanded something of it anyway.


***

Vous êtes restés là quelques heures, entourés de ces rebelles dont vous ne savez rien, au mieux, ou dont la cause vous révulse, au pire. Vous avez soigné les blessés, écoutant les propos de celui qui apparaît comme le chef de cette troupe. Intrigués, effrayés ou encore en colère, vos émotions diffèrent les uns des autres face à la situation. Pourtant, aucune chaîne n’a été posée sur vos bras. Vous êtes libres de vaquer à différentes occupations, de discuter avec les « travailleurs », de vous occuper comme vous le souhaitez…

Un nuage de sable s’élevant au loin attire l’attention. Tout le monde se met sur ses gardes, notamment les rebelles armés. Puis une silhouette seule se détache, cravachant son cheval. Épuisée, assoiffée, blessée, elle – ou plutôt il – s’écroule aux pieds de Kyran : « Les gardes… Retenus par les gladiateurs… Ils arrivent. Isaak... » Un dernier crachat de sang sur le sable, avant que la vie ne s’évanouisse.

Le silence s’abat, et tous les regards se portent vers l’horizon. On attend l’arrivée imminente pour certains, on prépare la fuite pour d’autres. Les rebelles savent que leur temps est compté, ils ramassent leurs affaires, et décampent dans la foulée, avec les esclaves souhaitant rejoindre leur camp. Juste à temps, alors que les gardes apparaissent au loin, se rapprochent rapidement. Certains esclaves tentent de reprendre les armes, de leur faire face, mais leurs efforts sont rapidement réduits à néant par la cruauté et la violence du prince rahjak.

Les kidnappés, eux, sont épargnés, et sont ramenés dans la foulée à la cité par la garde royale. Aux plus en forme, on leur demande de raconter les événements. Ceux gravement blessés sont placés entre les mains des sorciers les plus compétents, puis en convalescence.

La rébellion n’est peut-être pas parvenue à renverser le pouvoir, mais elle a posé les bases d’une possible prochaine révolution...




En bref


* L'intrigue se clôture, vous avez une semaine pour faire part des derniers ressentis de votre personnage.

* Petit résumé : Vous avez obtenu quelques heures de tranquillité, jusqu'à ce qu'un homme ne s'écroule devant vous, blessé (et mort), expliquant que les gardes royaux étaient en chemin. Les rebelles s'activent pour partir avant leur arrivée. Les esclaves sont réprimés et tués par Isaak (prince héritier) et la garde royale. Quant aux kidnappés, ils sont ramenés à la cité, soignés et questionnés (quand ils peuvent).

* Pour toute question, n'hésitez pas à contactez GM ou un staffien !

* N'oubliez pas les répercussions des dés sur votre personnage (si les séquelles restent plusieurs semaines ou mois).
 

INTRIGUE N°19 : The fools who dream

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Dream of Ewilan
» Résumé de l'intrigue
» Hollywood Dream Boulevard
» Dream ticket :Obama/Gore
» California Dream !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: Il était une fois des jolies histoires-