Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜INTRIGUE N°19 : The fools who dream
maybe life should be about more than just surviving


Admin
avatar
28/05/2014 Partout et nulle part 1672 Nobody 50
Admin


Sujet: INTRIGUE N°19 : The fools who dream
Sam 9 Sep - 22:13

The fools who dream


But what about the rest of us? What about the nobodies and the nothings ? We learn to hold our heads as if we wear crowns. We learn to wring magic from the ordinary. That was how you survived when you weren’t chosen, when there was no royal blood in your veins. When the world owed you nothing, you demanded something of it anyway.


***



Dans les mines de sel court une étrange rumeur. Colportée de conversations surprises entre gardes, elle murmure que la rébellion, cette bande d’esclaves affranchis, sont à l’origine de l’explosion et de la tentative d’assassinat sur le roi. « Même qu’ils ont recruté sa nièce, jvous dis ! Enfin, sa presque nièce. ‘Savez, dans c’palais, on s’y retrouve plus ... » Seuls les voix portent dans les cœurs noircis de charbon alors que les coups de pioches pleuvent dans la pierre. « M’enfin, des esclaves, des comme nous. Comme quoi, quand même. C’est à se demander c’qu’on fout là, à creuser dans d’la merde pendant qu’ils se risquent les miches pour nos gueules d’enfoirés. » L’argument gronde dans les rangs. On argumente, quand on peut, les éclats de leurs yeux jamais n’ont brillé plus férocement. Si les gardes leur prêtaient plus attention, ils remarqueraient qu’ils ne baissent plus la tête aussi bas qu’avant sous les fouets, les oubliés du désert.

Tout a éclaté à l’aube. Quand les enchaînés ont refusé de travailler, la mine de sel s’est soudain tue. Leurs corps se sont étalés. Ils ont mimé la mort pour être plus vivants. Malgré les coups et l’humiliation, malgré les menaces, ils ont tenu bon dans l’immobilité. Jusqu’à ce que le premier corps tombe sous l’impatience des armures. La rage enfla. Les esclaves étaient aveugles, ils ne voyaient plus le danger, seulement le sang qu’il fallait faire couler pour épancher mère vengeance. Les gardes, avec leurs épées brillantes, n’avaient pas pensé que sans la peur, ils n’étaient plus qu’une poignée d’idiots qui jouaient aux rois au milieu d’une fosse d’outragés.
Ils ne firent qu’une bouchée d’eux.
Les gardes devinrent fuyards.
Les esclaves devinrent maîtres, maîtres de la mine de sel, maîtres de la montagne du désert. « Les montagnards », qu’ils plaisantaient, en pendant leurs ennemis du haut des murs.

La lune se lève, les survivants parviennent enfin jusqu’à la cité pour conter l’histoire. On ne sait pas duquel l’indiscipline chaotique chez les esclaves ou la violence resserrée de leurs maîtres craintifs a initié l’autre mais la guerre sévit dans les rues. Les révoltes éclatent aux quatre coins de la ville. Les gardes royaux s’arment jusqu’aux dents et multiplient les arrestations impulsives. C’est ainsi que vous vous retrouvez dans une grande cellule sombre d’un poste d’arrêt proche ; esclaves et citoyens mêlés, ils ne font plus la différence.




En bref



* L'intrigue se déroule le 9 septembre 2117 et sera animée toutes les deux semaines.

* Tous les terriens présents dans la cité sont les bienvenus

* Petit résumé : mauvais timing, mauvais endroit, vous êtes incarcérés lors d'une émeute avec les autres participants dans une cellule de prison, assez grande pour contenir tout le monde malgré l'espace réduit.

* Pour toute question, n'hésitez pas à contactez GM ou un staffien !

* Merci de privilégier les post inférieurs à 700 mots pour pouvoir avancer l'intrigue rapidement et de mettre un résumé sous spoiler Aucun ordre de passage n’est à respecter, pensez juste à laisser deux posts avant de reposter


Modo
avatar
02/03/2017 Thinkky/Angel 332 Zoe Saldana avengedinchains (ava), Astra (signa), Psychadelya & Angie & hennaed (icones) Conseillère chamane ~ Gardienne du savoir/Oratrice & diplomate 87
Modo


Sujet: Re: INTRIGUE N°19 : The fools who dream
Lun 11 Sep - 23:25

L’invitation, la demande de venir à la cité Rahjak, était encore entre ses mains. Elle s’était longuement interrogée, pour savoir si elle acceptait, ou si elle déclinait. Car il était dangereux de traverser le désert, qu’importait son rang. Et même en tant que conseillère de sa tribu, elle risquait de se faire capturer, elle en avait conscience. C’était ce qui l’avait poussé dans un premier temps à vouloir refuser. Puis la curiosité avait pris le dessus. Elle avait besoin de savoir pourquoi on souhaitait la rencontrer. Et ce fut grâce à toutes ces questions, qui l’empêchaient de dormir depuis plusieurs jours, qu’elle envoya une réponse positive à l’émetteur du message. Une rencontre était désormais prévue, et elle avait un peu plus d’une semaine pour s’y préparer.

Le chemin jusqu’à la cité ne fut pas des plus simples, mais après avoir bravé la mer pour aller jusqu’à l’île des kovarii, tout lui semblait nettement plus simple. Elle arriva aux portes de l’endroit, portes qu’elle connaissait vaguement pour les avoir approchées au cours de missions diplomatiques par le passé. Enfin, il fallait quand même une bonne demi-journée à cheval pour atteindre les portes de la cité… Heureusement qu’elle était partie en avance.

Elle rentra, après avoir prouvé qu’elle ne portait aucune arme sur elle, et eut le droit à la marque des visiteurs de la ville. En tant que diplomate avérée, Rowena connaissait tout ce qu’elle pouvait faire et ne pas faire dans la cité de feu. D’ailleurs, mieux valait pour elle qu’elle reste dans les lois édictées par cette tribu. Même si les Rahjak craignaient les Naoris, son statut lui serait ici inutile, notamment puisqu’elle n’était pas en visite officielle. Tout n’était qu’officieux, d’ailleurs…

Elle perçut l’homme qu’elle recherchait rapidement. Noah Saada. Elle l’avait croisé, brièvement, lors de sa précédente visite. Un garde royal, duquel elle se rapprocha, échangea les salutations d’usage. Et ils se glissèrent dans les entrailles de la cité. La chamane n’osa pas poser la moindre question, pas dans les rues, à la vue et à l’ouïe de tous. Elle attendrait donc, même si elle n’avait pas idée de ce qui se tramait dans l’ombre…

Il ne fallut qu’une dizaine de minutes avant qu’ils ne se retrouvent au coeur d’une émeute, et à peine quelques-unes de plus pour que les gardes interviennent, et que tout ce petit monde se retrouve enfermé entre quatre murs. Même Noah. Un sourcil arqué, elle se tourna vers lui, demandant : « Que se passe-t-il à la cité ? » Son ton attendait une réponse, malgré le murmure. Elle ne devait pas être au courant de tout sur le coup…

Spoiler:
 

Admin
avatar
28/07/2015 avengedinchains 1145 Rose Leslie sign by ALAS Mercenaire et voleuse 10
Admin


Sujet: Re: INTRIGUE N°19 : The fools who dream
Hier à 12:09

» the fools who dream
Le monde ne tourne plus rond. Plus rien ne tourne rond. Tu étais là, tranquillement. Quelques achats, quelques pas à peine et voilà que ta route croise celle d’inconnus et que tout part déjà en vrille. Tu ne comprends pas. Et tu n’as pas particulièrement envie de comprendre. Les choses sont comme elles sont et que ce soit facile ou non, ce n’est pas le cas. Et ça ne risque pas de changer. Les choses ne sont pas plaisantes. Mais tu ne te vois pas grogner plus fort que les hommes qui vous capturent. Un sac, ils vous mettent tous dans le même sac et ils ne cherchent pas plus loin. Et là, enfermé, tu ne sais pas où donner de la tête. Tu ne vois pas pourquoi tu es là et tu ne vois pas non plus comment t’en sortir. Saoirse est là, juste à côté de toi. Dans le même bateau que toi, bien sûr. Tu n’allais pas laisser ton esclave de côté. C’était les grosses courses, après tout. Donc tu n’allais pas négliger les bras de la jeune femme. Non qu’ils soient vraiment très épais mais.. Bon, par contre, là n’est absolument pas le sujet, tu dois principalement te reprendre en mains. Reprendre les choses en mains, du moins. Trouver une solution pour arranger les choses, trouver comment faire, trouver une solution. Bordel, t’as beau cogiter, il n’y a absolument rien qui te vient. Vraiment rien. Tout ça est parti de rien. Tout part en vrille depuis que la chef de la garde ou tu ne sais plus qui a été tuée. Et tout ne risque pas de s’arranger tout seul. Quelques minutes à peine et tout est parti en vrille. Ta rousseur aurait pu les mettre sur la voie. Mais ils n’y ont pas vraiment fait attention. La mercenaire que tu es a été prise pour une fuyarde. Toi, qui en a arrêté certains. Là, tu regardes autour de toi et tu es contente de ne pas poser le regard sur un visage connu. Sur quelqu’un qui pourrait te reprocher tout et n’importe quoi.

Une voix se fait entendre, un soupir s’échappe de tes lèvres. Ce qui se passe ? Ce n’est certainement pas parce que tu viens de la cité que tu sais quelque chose. Tout allait si vite, tout bougeait à une allure déstabilisante. Tu ne comprends pas. Tu ne comprends pas du tout ce qui se passe. Mais les choses sont comme elles sont et il n’y a rien de plus à en dire. Une situation provocante et incompréhensible. C’est un fait. Trop de personnes enfermés. Tu espères qu’ils vont bien vite voir qu’il y a une erreur dans tout ça. Parce que oui, c’est le cas. Et tu comptes vraiment sur le fait que les choses se fassent rapidement. Sinon, tu vas t’énerver, t’agacer. Et devenir violente. Mais… Ca ne risque pas de plaider ta cause, ça non plus. ” Emeute et gardes incompétents”. Est-il vraiment nécessaire d’en dire plus ? Tu n’en es pas certain. Et tu n’as pas particulièrement envie de chercher plus loin. C’est déjà bien assez compliqué comme ça. Tu t’agaces en tout cas, parce que tu ne sais pas si ça va s’arranger vite. Vous êtes nombreux, entassés comme ça. Et tu as peur que ça n’empire. Dire que tu étais seulement en train de faire quelques courses…. On ne t’y reprendra plus.

Spoiler:
 


notes » le 9 septembre 2117, intrigue.
 

INTRIGUE N°19 : The fools who dream

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dream of Ewilan
» Résumé de l'intrigue
» Hollywood Dream Boulevard
» Dream ticket :Obama/Gore
» California Dream !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: no one came back :: Le désert :: Les alentours de la cité :: Les mines de sel-