Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Don't judge me
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: Don't judge me
Dim 28 Jan - 12:01

Et lui, qu'est-ce qu'il faisait ? Cette question avait participé à faire naitre cette honte dans le regard que la jeune femme avait pu voir, mais d'un autre côté et comme elle l'avait fort bien compris en son être intérieur, ils avaient tous eu peur, réagissant chacun à leur façon, désireux de défendre, de protéger les leurs, d'éradiquer la menace. C'est ainsi que leurs ancêtres avaient bien faillit tout détruire à tout jamais, c'est ainsi que l'Humanité plongeait le plus facilement dans les Ténèbres, mais c'est aussi ainsi qu'elle en ressortait grandie et plus forte que jamais. Les humains prenaient seulement le chemin le plus long et le plus difficile, comme souvent.

- Je suis un gona, un guerrier de ma tribu. Je protège les miens.

La suite serait un échange de regards lorsqu'il serait question du nombre qu'il y avait dans chacun de leur groupe respectif, mais Finn n'en dirait pas davantage concernant son travail et à la place il entreprit de questionner Clary sur les Skaikru et leur façon de fonctionner. Il avait déjà rencontré Leary et il était curieux de comprendre davantage ces gens, car la connaissance apportait d'apaiser la peur et de chasser les mauvaises pensées, il en était certain. C'est ainsi qu'il écouta la soigneuse lui parler de ces deux clans et de ce qui avait été fait. Ses sourcils se froncèrent au fur et à mesure des explications, son pas ralentissant visiblement alors qu'il cherchait à comprendre comment une telle tribu avait pu fonctionner de la sorte. Il finit par s'arrêter pour de bon, profitant qu'ils venaient enfin d'atteindre le sentier principal que l'homme avait emprunté avant de s'aventurer hors zone connue, son regard vert se fixant à celui de la jeune femme.

- Tu veux dire que vos anciens vous ont envoyés ici pour mourir ?

Mais ce qui l'étonnait tout autant que cette idée, c'était celle qui faisait de ceux qui avaient été envoyés là des coupables d'actions dignes de la mort, ce qui était impensable quand il voyait la façon dont se comportait Clary avec lui.

- Qu'as-tu fait aux tiens pour qu'ils veuillent ta mort ?

La question était sans doute trop directe, trop abrupte et la façon dont Finn regardait la Cent aurait pu faire croire qu'il s'apprêtait à la juger, mais en vérité il avait surtout l'air perplexe, un peu perdu par ces révélations. Avait-elle déjà tué quelqu'un ? Était-elle un monstre sous couvert de ces créatures bienveillantes dont parlaient les légendes ? Il y avait bien trop de gentillesse chez cette jeune femme pour penser un seul instant qu'elle soit capable de tuer froidement quelqu'un, alors quoi ? Un immense chagrin qui lui aurait fait commettre l'irréparable ? Un accident peut-être ? Mais on ne tuait pas quelqu'un pour une erreur, n'est-ce pas ? Décidément ces Skaikru avaient l'air vraiment étrange et le Gona commençait à comprendre pourquoi une telle rivalité pouvait exister entre ceux qui étaient arrivés ici les premiers et ceux qui avaient suivis ensuite. Si les seconds étaient la cause du malheur des premiers, cela ne pouvait que se comprendre.

Spoiler:
 

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: Don't judge me
Ven 9 Fév - 21:45

Elle avait du mal à imaginer la vie des terriens mais elle se rendait de plus en plus compte qu'elle n'était probablement pas bien différente de la leur. Ce n'était pes des barbares, anarchistes et violents, comme les siens l'avaient imaginé au départ, et l'absence de technologie ne rimait pas avec absence d'intelligence et d'organisation. Plus elle apprenait à connaître ces gens et leurs coutumes, plus elle comprenait qu'au fond ils n'étaient pas si différents des siens. En arrivant sur terre ce sont eux, les venus du ciel qui avaient été les étrangers, les envahisseurs, alors le réaction des locaux avait été justifié. Et puis merde, c'était le passé, il fallait le laisser derrière. Ruminer n'apportait que du mauvais, la brune en savait quelque chose. Ils s'arrêtèrent au bord d'un sentier que Clary n'avait jamais traversé et s'arrêtèrent, se faisant face.

- Ce n'est pas si simple, l'arche, l'endroit où on vivait était en train de mourir. On était leur seul espoir et c'était une deuxième chance pour nous aussi car c'était soit le risque de la terre soit l'exécution à nos 26 ans. Et puis on a eu de la chance en fin de compte, c'est bien habitable, dit-elle avec un petit sourire qui signifiait qu'il n'y avait aucune rancune envers les siens.

Non, point de rancune. Elle n'adhérait pas avec le système de condamnations qui avait été mis en place sur l'arche mais elle comprenait qu'ils les aient envoyés sur terre eux plutôt que d'autres citoyens. Cela avait été une situation de dernière recours, leur seule chance.

- Je ne veux pas que tu penses des miens comme d'une moitié de criminels et l'autre d'égoïstes, c'est tout simplement que la vie en haut ne nous permettait pas de faire des erreurs car cela revenait, sans que l'on s'en rende compte, à condamner tout le monde. Alors il a été fait le nécessaire pour sauver notre peuple.

La petite brune avait trouvé important de rajouter cela, après tout la seule chose qu'elle voulait, elle, c'est la paix et la bonne entente entre tout le monde et il ne fallait pas déterrer la crasse du passé. Et elle était face à quelqu'un qui comprendrait, elle en était persuadée,
quelqu'un d'ouvert d'esprit qui ne la condamnerait pas elle, ni les siens. Pourtant, le regard qu'il lui lança en l'interrogeant lui fit faire un léger mouvement de recul et baisser la tête. Sujet sensible, sujet cruel qu'elle ne voulait jamais aborder, action qu'elle ne s'était jamais pardonné, terreur du passé.

- Je... je méritais ma sentence, mais ce n'était pas le cas de tout le monde, loin de là... Voler du pain et tuer quelqu'un, c'était la même là haut. La majorité des miens n'a jamais rien fait de condamnable, et les autres... et bien nous essayons d'être meilleurs que ce que l'on était hier.

Elle ne pouvait lui dire, les mots pesaient trop lourd, dans sa bouche, dans sa gorge et dans son cœur. Seulement, elle espérait qu'il comprendrait, elle espérait qu'il n'allait pas la juger et la condamner. Mais peut être qu'elle était trop utopiste ? Peut être que cela ne pourra jamais coller entre un terrien et une cent ?

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: Don't judge me
Sam 10 Fév - 8:35

Un endroit où voler du pain et tuer quelqu'un était condamné de la même façon, un endroit où les gens vivaient si serrés les uns contre les autres qu'on était prêt à sacrifier ceux qui ne suivaient pas les lois, un endroit qui avait sans doute exigé la perfection ou quelque chose d'approchant. Mais alors, si deux hommes s'étaient battus, avaient-ils été tués pour cela ? Si quelqu'un avait faim et avait volé de quoi manger, avait-il été tué également ? Cet étrange monde qui avait existé, là-haut dans le ciel, ne semblait avoir rien de merveilleux ni d'enviable et Finn songea qu'il était bien plus heureux ici sur la terre ferme, se confortant ainsi dans l'idée qu'il n'irait jamais dans le ciel si jamais un jour on lui en donnait l'occasion. Malgré ces explications, Clary ne voulait pas qu'il mal juge les siens et le Pikuni songea qu'elle faisait preuve de beaucoup trop de bienveillance envers ceux qui étaient la cause de leur malheur, mais la question qu'il posa si directement reçu une réponse nettement plus nuancée et bien plus hésitante. Avait-elle déjà tué quelqu'un ? Cette façon dont son regard s'enfuit, cette façon qu'elle eut de reculer et de baisser la tête comme pour échapper à son courroux qui ne vint pourtant pas... Une part de lui ne comprenait que trop bien.

- C'est ce que vous êtes maintenant qui importe, pas vos erreurs du passé.

Affirma gravement le Gona, la fixant avec un regard voilà par ses propres expériences, par le sang qu'il avait pu faire couler et les vies qu'il avait pu prendre. La jeune femme devait se douter qu'il n'était pas une de ces créatures dont parlait les anciens, les "anges" qui ne faisaient que le bien. Il n'avait rien de comparable avec eux et pourtant elle l'aidait, lui, alors qu'elle aurait pu l'éliminer sans que personne n'en sache jamais rien.

- Tu n'es pas coupable pour moi, tu es quelqu'un de nouveau qui fait de son mieux et je t'apprécie pour cela.

Et il sourit, d'un sourire chaleureux et sincère, presque bienveillant alors qu'il lui tend la main comme on le ferait pour serrer celle de l'autre, lui prouvant ainsi qu'il ne craignait pas de s'approcher d'elle, de la toucher, ce qui chez lui demeurait encore la plus grande preuve de confiance qu'il pouvait avoir envers qui que ce soit.

- Moi aussi j'essaye d'être meilleur. Je ne promet rien, mais je vais continuer à essayer.

Qui a dit qu'un terrien et une Cent ne pouvaient s'entendre ? Oh bien sûr, n'importe quel autre Skaikru -Leary excepté- demeurerait un danger, une menace potentielle aux yeux de Finn, mais il pressentait que ce nouveau contact avec une personne venue du ciel l'aiderait à les accepter un peu plus, ignorant qu'à compter de ce jour ses cauchemars allaient enfin se raréfier pour laisser la place à des nuits plus paisibles.

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: Don't judge me
Ven 16 Fév - 20:01

Peu de temps était passé, deux ans, à l'échelle d'une vie, qu'est ce que c'était ? Pourtant l'arche était déjà un souvenir lointain, un rêve embrumé, les détails s'effaçant peu à peu de sa mémoire, ne laissant plus que des impressions. Son enfance surtout, déjà loin dans sa mémoire, sauf quelques scènes, quelques visages, expériences et paroles. Des belles et des mauvaises. Et la prison. Ce n'était pas que des souvenirs malheureux comme on aurait pu le penser, elle y avait aussi vécu des moments de joie. Clary avait essayé de faire du mieux qu'elle pouvait pour faire bon usage des années qui lui restaient, essayant, à son échelle, à contribuer à aider les autres et rendre leur vie un peu plus lumineuse. Elle ne se prétendait pas la bonne fée, ni l'ange sauveur, elle avait des défauts, comme tout le monde. Elle n'était pas particulièrement courageuse, parfois trop naïve et laxiste, n'ayant pas toujours le don de se faire entendre et de s'imposer pour défendre les autres comme elle l'aurait voulu. Elle ne parvenant pas toujours à saisir les rouanges des esprits les plus complexes, elle ne réussissait pas toujours à être d'une quelconque utilité. Mais elle faisait de son mieux pour ne pas gâcher cette deuxième chance. Et Finn semblait comprendre, elle voyait bien que lui aussi avait des regrets, bien qu'elle ignorait lesquels et quoi que ce soit de sa vie. 

- Oui, et il faut essayer d'éviter de les répéter... Être meilleur aujourd'hui qu'on le l'était hier. C'est bateau, mais c'est la vérité.

Et le terrien sourit avec sincérité en s'approchant et annulant l'effet de distance qu'elle avait établi sans vraiment le vouloir et à ce moment, elle se dit qu'elle avait vraiment de la chance d'être tombée sur quelqu'un comme Finn, outre le danger qu'il aurait peu représenter en tant que terrien. Elle lui rendit son sourire.

- Tu vois, on n'est pas tous si différents. Si seulement les clans pourraient comprendre ça. Je suis peut être trop utopiste mais qu'importe, la seule chose qui compte réellement c'est la paix. Tu ne crois pas qu'on ai tous déjà assez souffert comme ça ? 

Elle jeta un coup d'œil autour d'elle pour remarquer que le crépuscule commençait à s'installer. Les sous bois devenaient plus sombres et le soleil avait disparu derrière des nuages qui se coloraient de discrètes teintes pastels.


Spoiler:
 

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: Don't judge me
Sam 24 Fév - 17:52

Elle sourit en retour et il su qu'elle ne le craignait pas, que le fait qu'il se soit approché ne lui avait pas donné envie de fuir et que, au contraire, elle le laissa lui serrer la main, ce qu'il fit doucement de crainte de lui broyer les doigts avec sa poigne. Utopiste était un mot que Finn avait déjà entendu, cela se rapportait à quelque chose de trop beau pour exister, de trop bien, sans conflit ni guerre, ou quelque chose de ce genre. Il songea que dans un monde idéal, ce mot n'aurait jamais existé, mais ils vivaient dans un monde peuplé de dangers et d'inconnu, alors il comprenait qu'on puisse l'utiliser.

- Si, je le crois.

Ils avaient tous soufferts, les ennemis, les alliés, ceux qu'il ne connaissait pas autant que ses proches, cette terre également avec ce qui était arrivé à leurs ancêtres. Il se surprit à imaginer l'espace d'un bref instant un endroit où il n'aurait pas besoin d'être armé, où il aurait déjà une femme et des enfants comme son ami Seren, une vie paisible où ni la guerre ni le malheur ne s'abattrait sur lui et sa famille. Un monde si paisible que son épée rouillerait dans une remise jusqu'à tomber en poussière. Pour autant lorsque Clary jeta un regard alentours, le Gona revint à la réalité et, relâchant la main de la jeune femme, observa lui aussi les bois qui s'obscurcissaient déjà. Le temps passait beaucoup trop vite.

- Tu ferais bien de rentrer, les tiens vont s'inquiéter. Je peux finir seul le chemin désormais.

Ils avaient gagnés le sentier, il ne serait pas compliqué de s'en retourner au village, même s'il allait falloir serrer les dents pendant encore quelques heures. Lui était armé et pouvait se défendre, mais si une bête sauvage décidait d'attaquer la Cent, il n'était pas dit qu'elle puisse lui échapper. D'un certain côté ce n'était pas rassurant de la laisser s'en retourner seule, de l'autre Finn ne se voyait pas la ramener chez lui au village Pikuni. Tout était encore bien trop compliqué.

- Hâte-toi avant qu'un danger ne menace. Nous nous reverrons peut-être lorsque je serais guéri.

Il lui sourit de nouveau, songeant notamment au fameux troc qui avait lieu parfois et auquel il n'assistait jamais que de loin, en guise de garde surveillant la zone au cas où ils devraient essuyer une attaque en traitre. Peut-être qu'une prochaine fois il guettera les Skaikru présents en quête d'un visage familier avec un beau sourire. Il salua ainsi Clary d'un signe de tête, s'éloignant de son côté sans plus de cérémonie en s'aidant des béquilles improvisées, direction son village et les futures questions sur son état et comment c'était arrivé. Il espérait fort, à mesure qu'il disparaissait entre les arbres, que l'avenir serait meilleur.

Spoiler:
 

Contenu sponsorisé


Sujet: Re: Don't judge me

 

Don't judge me

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» only god can judge me → le 27 septembre 2011 à 16h14
» camaël △ just god can judge me.
» Baek Jun Ah - Please don't judge me, and I won't judge you.
» Don't judge me, I was born to be awesome, not perfect || Alexandra Wayland]
» Les Paroles de Jean Dominique:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: Il était une fois des jolies histoires-