Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Rekha/Finn~I'm better than you.
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
04/08/2017 Rek', Red. 302 Holland Roden avengedinchains (enfin trouvée un vava qui me plait) Chasseuse, traqueuse. Elle est comme une ombre prête à attraper sa proie. 265
J'peux pas croire qu'derrière la lune y a plus d'espoir.


Sujet: Rekha/Finn~I'm better than you.
Mer 30 Aoû - 19:05

Après 2 bonne heures de marche, Rekha a enfin atteint sa destination : le village des Pikunis. D'après ce qu'elle a entendu, les Kaoriis et les pikunis ont une bonne relation, ça lui permettrais d'avoir de bonne relation avec d'autre grounders. Deux gardes sont postés devant l'entrée du village, elle les salua avec un jolie sourire, pour ne pas qu'il est une mauvaise impression sur elle, et la jeune femme leur expliqua ce qu'elle trafiquait dans les parages. Vu son attitude et sa façon de traiter ces deux hommes de haut, ils comprirent qu'elle disait la vérité et la laissa entrer.

   Comme elle l'avait prévu, avoir un logement n'est pas gratuit. La rouquine leur troqua de la peau de crocodile, elle en avait abattu un petit, avant de partir en voyage, et la transportait dans son sac depuis tout ce temps. Ce n'était pas très lourd, ni encombrant. Elle lui donna et le suivit avant qu'il ne s'arrête devant une des petites maisons du village. Il n'y avait qu'une seule pièce, mais ça lui suffisait largement. Rekha déposa ses affaires délicatement sous son lit, se reposa quelques minutes et prit la gourde de son sac avant de sortir de son logement. Elle était vide, et la chasseuse était morte de soif. Elle se redressa sur ses pieds, ouvra la porte et sorti de la pièce. Boum ! La chasseuse se retrouva sur le sol en tailleur, un petit peu confuse de ce qui venait tout juste de se produire. "Ça fait mal..." Elle s'empara de sa gourde étalée sur le sol, puis se releva. D'une main, elle ôta sa capuche qui lui recouvrait la tête et continua son chemin vers la fontaine.

  L'endroit était très calme, quelques oiseaux chantaient en cœur, percher sur leurs branches. Certains s'envolaient en direction d'un autre arbre où se poser. Au beau milieu de la plaine, éclairé par le soleil, se situait un puits de pierre, décoré par les plantes vertes qui poussaient le long de la roche. L'eau clair, reflétant ce qui se trouvait au-dessus, c'est-à-dire le ciel, était fraîche. La jeune femme en avala une gorgée, humidifia son visage et remplit sa gourde jusqu'à ce qu'elle soit totalement remplit. La brise du vent jouait avec ses cheveux qui fouettait doucement son visage. Gênée, elle les attacha en chignon, laissant une mèche ornée son visage.

La nuit commençait à tomber, et la jeune chasseuse avait totalement oublier d'aller chasser son dîner. Il restait encore une petite heure, mais ça lui suffisait pour trouver un gibier caché dans la forêt. Épée attachée autour de sa taille et arc dans la main, elle s'enfonça petit à petit dans la forêt sombre à la recherche de son repas.


Dernière édition par Rekha Nemira le Dim 10 Sep - 16:24, édité 1 fois

avatar
14/08/2017 Ketro 226 Alex Pettyfer Pivette Gona/Combat & Agriculture 824
The secret side of me

I never let you see


Sujet: Re: Rekha/Finn~I'm better than you.
Dim 10 Sep - 9:37

Une journée comme une autre sous le ciel, à une époque où il n'y avait encore aucun humain qui n'en était tombé, où une paix relative régnait entre toutes les tribus et où la seule ombre à ce tableau était pour Finn ces histoires d'esclavagisme dans le désert. Un endroit où il serait bien allé s'il n'avait eu à cœur de protéger les siens, car l'on avait besoin que les guerriers restent au village pour remplir leur rôle. Ainsi la vie suivait-elle son cours chez les Pikuni, les uns et les autres étaient libres d'aller et venir pourvu qu'ils montrent patte blanche, l'hospitalité de cette tribu n'était plus à prouver depuis bien longtemps et il n'était pas rare de croiser régulièrement de nouveaux visages au détour d'une maison. Le Gona se contentait en ce jour de patrouiller, il n'y avait pas eu d'incident, pas même mineur, si bien qu'il était revenu dans l'enceinte de leur lieu de vie d'un pas tranquille. Un groupe d'enfants jouaient non loin de la fontaine et il les observaient en passant, sourire aux lèvres en se rappelant combien il aimait chahuter avec ses camarades quand il avait leur âge, notamment lorsqu'il voyait Seren durant l'une des fêtes communes et qu'ils en profitaient pour se mesurer l'un à l'autre. Ils ne manquaient jamais une occasion de croiser le fer ou bien de rouler dans l'herbe en se faisant toutes sortes de prises, finissant couverts de bleus, riants et heureux de cette amitié presque fraternelle. Tout à ses pensées, le Gona ne vit pas la porte d'une maison s'ouvrir un peu vite et ne remarqua que trop tard la silhouette qui vint le percuter. Si lui recula d'un pas sous le choc -encore heureux qu'il marchait d'un pas tranquille- l'autre tomba en arrière sur les fesses, lâchant une protestation sur le fait qu'elle s'était faite mal. Aïe, une femme étrangère en plus.

- Pardon je ne t'avais pas vue.

Il lui tendit la main, mais déjà l'inconnue attrapait sa gourde pour se relever, ôtant sa capuche pour révéler clairement son visage et, sans même lui adresser un regard ou un mot, s'éloigna vers la fontaine. D'abord surpris par une telle réaction, Finn fronça rapidement les sourcils avant de lui emboiter le pas, passablement mécontent qu'on l'ignore ainsi, quand bien même c'était en partie de sa faute si elle était tombée.

- Hey je te parle !

La héla-t-il, moitié encore surpris, un quart mécontent et un dernier quart intrigué. Elle ne s'était même pas retournée, n'avait même pas prêté attention à lui et s'occupait maintenant de remplir sa gourde d'eau fraiche comme si le monde entier n'existait pas autour d'elle. Le Pikuni s'arrêta à quelques mètres et entreprit de l'observer plutôt que d'essayer d'aller l'attraper par le bras ou l'épaule. Déjà parce qu'elle portait tout comme lui une épée au côté et que tout bon guerrier qui se respectait avait forcément des réflexes qu'il valait mieux ne pas déclencher, ensuite parce que si ça se trouvait, elle ne l'entendait pas. Il avait déjà rencontré des personnes qui n'entendaient rien, pas un son, pas le moindre. Ils étaient rares lui avait-on dit, sans doute parce qu'ils ne survivaient que rarement jusqu'à l'âge adulte, incapables qu'ils étaient d'entendre venir un danger et donc de s'enfuir à temps. Peut-être cette femme était-elle dans ce cas et alors il ne pouvait lui en vouloir de n'avoir rien entendu. Elle avait ces gestes comme si elle pensait que personne ne l'observait, passant de l'eau fraiche sur son visage, nouant ses cheveux de cette façon dont seules les femmes savent le faire. Désormais plus intrigué qu'énervé, il la regarda s'éloigner vers la sortie du village et entreprit de lui emboiter le pas, saluant les gardes au niveau des portes en passant. Curieux, il songea que cette étrangère agissait bizarrement et garda ses distances, jusqu'à-ce qu'elle ne pénètre dans la forêt alors même que la nuit allait bientôt tomber.

- ... Hey !

Finn savait -ou croyait savoir- que lui crier après ne servirait à rien, pourtant il l'avait fait avec force, se mettant à courir après la brune avec une détermination nouvelle. Soit cette femme était folle ou inconsciente, soit elle cachait quelque chose, à moins qu'elle ne se rende pas compte qu'elle risquait de croiser un reaper dans ces bois et qu'elle ne pourrait pas s'en sortir toute seule, sans parler de ces animaux gigantesques qui rôdaient et pouvaient abattre un jeune arbre d'un seul coup. Bon coureur, le Pikuni rattrapa la chasseuse en quelques dizaines de secondes et, cette fois, osa lui saisir le bras alors même qu'elle progressait au milieu des broussailles.

- Où est-ce que tu vas comme ça ?! Tu ne sais donc pas que c'est dangereux de se promener la nuit ?

Bon, peut-être n'était-ce pas très malin de sa part non plus de l'avoir suivie, tout d'abord parce qu'elle se rappellerait peut-être que c'était contre lui qu'elle s'était cognée au village, mais aussi parce qu'il l'avait suivit et se trouvait également dans cette forêt, au coucher du soleil, avec elle. Franchement, qui des deux était le plus fou ?

avatar
04/08/2017 Rek', Red. 302 Holland Roden avengedinchains (enfin trouvée un vava qui me plait) Chasseuse, traqueuse. Elle est comme une ombre prête à attraper sa proie. 265
J'peux pas croire qu'derrière la lune y a plus d'espoir.


Sujet: Re: Rekha/Finn~I'm better than you.
Dim 10 Sep - 12:16

Pendant sa jeunesse, elle avait apprit à être silencieuse comme le vent. Ses pas était si léger que les feuilles mortes ne craquaient pas sous son poids. On ne voyait presque plus rien, elle avait aussi apprit, comme tout autre chasseur, à distinguer dans l'obscurité. Elle ferma ses paupières pour mieux voir. Elle n'avait besoin de ses yeux pour repérer une proie, juste de ses oreilles. Qu'entendait-elle ? Le bruit des feuilles qui étaient secouées par la brise, les oiseaux qui s'envolaient vers le ciel... Les oiseaux ?  Ce n'était pas normal, Rekha avait été très silencieuse, ils n'auraient pas pu la remarquer.
Quelqu'un, quelqu'un est là. Ses pas sont lourds et rapides, il court. La jeune femme ouvrit ses yeux,  prête à jaillir son arme pour trancher la gorge de cet individu. Attend. Il criait quelque chose.
Une main agrippa son bras droit.

-Où est-ce que tu vas comme ça ?! Tu ne sais donc pas que c'est dangereux de se promener la nuit ?

Par réflexe, elle se retourna, sorti un poignard de sa poche et positionna la lame en dessous de sa gorge. Elle le fixa droit dans les yeux avec un regard noir rempli de colère. Mais de quoi se mêle t-il ? Son visage lui disait quelque chose. Elle l'avait peut-être croisée au village, peu importe. La chasseuse pouvait dire adieux à son repas, tout ce bruit avait sans aucun doute fait fuir toutes les bêtes sauvages qui rodaient dans les environs.
Il était seul, mais armé d'une épée.
Elle claqua sa langue avant de lui répondre, avec énervement :

-En quoi ça te regarde, homme ? Tu ne sais donc pas te mêler de ce qui te concerne ?

La jeune femme le provoquait, elle était agacée par ce qu'il venait de faire. Elle ne retira pas son arme de sa gorge, il lui devait une réponse. A cause de lui, elle ne mangera pas son dîner. Et ça l'agaçait encore plus.

Tous les oiseaux s'étaient envolés, il n'en restait pas un. Les lapins s'étaient nichés dans leur terriers, les écureuils dans les arbres, les sangliers, les biches et autres devaient être rendus à l'autre bout de la forêt à l'heure qu'il est. Il ne restait plus que la rivière, peut-être que les poissons n'avaient pas entendu ce vacarme. Ah, mais Rekha ne savait pas péché. C'était le domaine des Iskaar, pas des Kovarii. Elle devra jeûner ce soir, la dernière fois qu'elle l'avait fait s'était 3 semaines après qu'elle soit parti. Il faisait beaucoup trop sombre pour pouvoir tuer un animal, de plus qu'il faisait froid cette nuit là. La souffrance était désagréable mais surmontable. Le lendemain la famine pris le dessus, elle chassa une famille de sanglier et ne laissa aucun reste. Aucun, sauf les os beaucoup trop dur pour être mangeable.

Son ventre gargouilla, comblant le silence et le calme qui rodait. Elle était gênée, mais tenta de le cacher. De tout façon, il n'allait pas lui offrir un repas. Rekha avait l'habitude que ce soit chacun pour soi.  Peu de personne partage gratuitement, il y a toujours un prix. Elle l'avait comprit assez vite durant son enfance.
Elle claqua la langue.
Elle espérait qu'il n'avait rien entendu, mais c'était peu probable.
Même improbable.

avatar
14/08/2017 Ketro 226 Alex Pettyfer Pivette Gona/Combat & Agriculture 824
The secret side of me

I never let you see


Sujet: Re: Rekha/Finn~I'm better than you.
Dim 10 Sep - 12:39

S'il s'était fait un peu plus tôt la réflexion au village quant aux réflexes que pouvaient avoir ceux qui portaient une arme, il eut la confirmation de sa présomption à la seconde même où il empoigna le bras de la jeune femme pour la faire pivoter face à lui. La lame qui jaillit d'un étui dissimulé il ne savait où vint se placer sous sa gorge avec une telle rapidité que Finn avait à peine eut le temps de comprendre et d'amorcer un pas en arrière, en vain puisque la lame avait suivit son mouvement, demeurant trop proche de sa peau pour ne pas qu'il ressente ce presque contact. Si lui avait l'air surpris, ses yeux noisettes grands ouverts, elle au contraire semblait vouloir le tuer du regard et il ne douta pas à cet instant que s'ils avaient été ennemis, réellement ennemis, il aurait eu la gorge tranchée sans que l'inconnue ne sourcille. Son énervement était palpable, tout comme sa gestuelle et son claquement de langue ne laissaient aucun doute quant à son agacement.

-En quoi ça te regarde, homme ? Tu ne sais donc pas te mêler de ce qui te concerne ?

Homme. Cette seule appellation, sans doute vouée à clairement les différencier, fit naitre un sourire amusé sur les lèvres du Gona qui rit légèrement avant de soudain écarter d'un geste vif la main qui tenait l'arme, bondissant de côté par réflexe avant de rire pour de bon, clairement amusé. On ne l'y prendrait pas deux fois avec celle-là.

- Déjà je m'appelle Finn, petite sauvage, et non j'ai la fichue manie de m'occuper de ceux qui quittent le village à la tombée de la nuit. Tu as beau porter une épée, si tu croises un reaper je ne donne pas cher de ta peau, sauf si tu cours vite. Je voulais juste m'assurer que tu pourrais te défendre, mais apparemment tu ne te débrouilles pas trop mal.

C'était en soi une petite provocation que de dire cela alors qu'elle avait bien faillit lui trancher la gorge et qu'elle aurait pu le faire sans difficulté, mais il ne voyait pas pourquoi il se laisserait faire par cette arriviste qui ne connaissait visiblement pas cette partie de leurs terres ni comment il convenait d'agir. L'observant des pieds à la tête, une main sur le manche de son épée au cas où il lui faudrait dégainer -sait-on jamais avec ce genre de furie- il s'apprêtait à dire quelque chose quand un gargouillis résonna dans l'air entre eux deux, provenant clairement de l'estomac de sa vis-à-vis. Le Pikuni cligna des paupières, étonné, puis éclata d'un rire léger et dénué de toute animosité, secouant la tête avant de reprendre la parole, s'amusant de la situation et de ce son naturel que lui-même laissait involontairement entendre parfois.

- Ahahah ! C'était donc ça ! Mais il fallait le dire que tu étais sortie pour chasser ! Remarque je comprends que ça ne soit pas évident quand on est une étrangère, mais si tu es prête à risquer ta vie pour un repas, viens donc plutôt manger chez moi, ça sera un peu moins dangereux.

Il avait sourit en disant cela, comme si c'était une chose naturelle et passablement drôle, comme si ce n'était pas la première fois qu'il invitait quelqu'un à partager son repas, mais il faut dire aussi qu'il ne manquait trop de rien et qu'une bouche de plus le temps d'un repas ne ferait pas un gros trou dans ses réserves. A voir si cette petite sauvage accepterait de suivre "un homme" ou bien si elle avait s'entêter à rester de nuit dans la forêt.

avatar
04/08/2017 Rek', Red. 302 Holland Roden avengedinchains (enfin trouvée un vava qui me plait) Chasseuse, traqueuse. Elle est comme une ombre prête à attraper sa proie. 265
J'peux pas croire qu'derrière la lune y a plus d'espoir.


Sujet: Re: Rekha/Finn~I'm better than you.
Dim 10 Sep - 15:24

-Déjà je m'appelle Finn, petite sauvage, et non j'ai la fichue manie de m'occuper de ceux qui quittent le village à la tombée de la nuit. Tu as beau porter une épée, si tu croises un reaper je ne donne pas cher de ta peau, sauf si tu cours vite. Je voulais juste m'assurer que tu pourrais te défendre, mais apparemment tu ne te débrouilles pas trop mal.

Il lui donna un surnom, déplaisant. Mais elle avait fait de même donc la chasseuse ne répliqua pas. De toute manière, il n'avait pas besoin de connaître son prénom, ni d'où elle vient.

-Très bien, Finn. Mais, dit moi, qu'est-ce qu'un reaper ?

Elle avait prononcée son prénom lentement juste pour lui renvoyer sa provocation. Il avait parlé de reaper, ce qui attisa sa curiosité. La jeune femme n'avait aucune idée de ce que c'était. Elle ignorait beaucoup de choses à propos du continent, de sa faune et sa flore. Peut-être que c'était vraiment dangereux et que ce jeune homme venait de l'empêcher de s'engouffrer dans l'obscurité de la forêt pour ne pas qu'elle se jette dans la gueule du loup. Il est toujours compliqué de comprendre les faits et gestes des gens.

Après ce gargouillis étrange qui résonna dans son estomac, Flynn éclata de rire.
Il l'avait entendu, en même temps avec le calme qui régnait, qui ne l'entendrait pas ?
Le rouge lui monta aux joues. Elle avait honte, tellement honte. Elle tourna les yeux pour observer autre chose que lui. Son cœur battait vite, un mélange de colère et de gêne se lisait sur son visage. Elle inspira un bon coup, calma sa respiration et reprit une expression neutre.
En revanche, lui était toujours amuser par ce qu'il venait d'entendre.

-Ahahah ! C'était donc ça ! Mais il fallait le dire que tu étais sortie pour chasser ! Remarque je comprends que ça ne soit pas évident quand on est une étrangère, mais si tu es prête à risquer ta vie pour un repas, viens donc plutôt manger chez moi, ça sera un peu moins dangereux.

Pourquoi avait-il proposer à une étrangère de manger chez lui ? Rekha trouvait ça étrange. Elle se méfiait énormément, il comptait sans doute lui faire du chantage en échange de quelque chose de précieux, comme son manteaux en fourrure d'ours un peu trop grand pour elle. Il y a toujours un prix.

-Qu'est-ce que tu veux en échange ? Va droit au but et dit moi ce que tu veux. On offre pas un repas comme ça aux étrangers, à ce que je sache. Peut-être que chez vous s'est différent, mais je n'en ai pas la certitude.

Si ça se trouve, il voulait juste faire preuve de gentillesse. Elle n'arrivait pas beaucoup à distinguer le bien du mal. Pendant son voyage, elle avait rencontrée une femme. Celle-ci lui avait proposer de partager le sanglier qu'elle venait de chasser. Au moment où Rekha ne si attendais pas, elle menaça de la tuer si elle ne lui donnait pas son manteau en peau d'ours. Elle était déçu, et en colère. L'étrangère regretta immédiatement ce qu'elle venait de faire. La lame de son arme s'était retournée contre elle, juste sous sa gorge. La chasseuse l'avait laissée partir après avoir dessinée une croix sur son épaule droite. Ça signifiait la trahison pour Rekha. C'était sa signature.

-Rentrons au village.


Rekha ne voyait presque plus rien. Elle passa à côté de Fynn et se dirigea vers la clairière en marchant lentement. Le soleil n'était plus visible, les étoiles brillaient dans le ciel noir et sombre. La jeune femme ne pouvait pas apercevoir la lune qui était cachée par les arbres. Elle s'arrêta et détacha ses cheveux roux qui tombèrent le long de son dos. Elle passa une main derrière eux et les ramena du côté droit de son visage. Le froid de la nuit arriva, et elle le sentait. Rekha frotta ses mains afin de les réchauffer.


Dernière édition par Rekha Nemira le Dim 10 Sep - 16:24, édité 1 fois

avatar
14/08/2017 Ketro 226 Alex Pettyfer Pivette Gona/Combat & Agriculture 824
The secret side of me

I never let you see


Sujet: Re: Rekha/Finn~I'm better than you.
Dim 10 Sep - 16:10

- Quelque chose que tu ne veux pas rencontrer.

Lâcha-t-il avec une soudaine et brève gravité, avant que sa bonne humeur ne reprenne le dessus et que son sourire ne revienne à la charge sur son visage. Il n'avait pas spécialement envie de parler de la menace de ceux qui tuent sans éprouver le moindre remord et qui pouvaient faire de la nuit leur alliée, mieux valait rentrer au plus vite au village et, quelques secondes plus tard, la jeune femme lui donna la meilleure des excuses pour ce faire lorsque son estomac cria famine avec force. Ce fut tout naturellement que Finn lui proposa l'hospitalité, non pas qu'accueillir une étrangère armée jusqu'aux dents soit la meilleure des idées, mais il fallait bien reconnaitre qu'on ne laissait personne mourir de faim dans sa tribu, cela allait à l'encontre de tout ce en quoi il croyait et ce pour quoi ils vivaient. Même en tant que Gona, il ne renierait jamais ce qu'il était au plus profond de lui. Évidemment, en bonne personne pleine de suspicion et de méfiance, la chasseuse lui demanda ce qu'il voulait en échange et, s'amusant de la tournure de la situation, son interlocuteur fit mine de réfléchir, se prenant le menton entre les doigts.

- Hmmm voyons voir... Qu'est-ce que je pourrais bien te demander en échange ? En voilà une question intéressante.

Son sourire s'élargit plus encore et, faisant un pas dans sa direction, il lâcha d'une voix volontairement grave et posée destinée à accentuer la gêne chez sa vis-à-vis.

- Pourquoi pas un sourire ? Hm ? Je suis sûr que tu es beaucoup plus mignonne quand tu n'essayes pas d'égorger les gens.

Il s'écarta, riant un peu, la trouvant adorable à réagir de la sorte sans mensonge, elle était comme une pierre précieuse à l'état brut, que personne n'avait encore taillé convenablement. En tout cas il ne comptait pas la laisser se méprendre sur ses intentions.

- Et sache que pour ma tribu, si, on peut offrir quelque chose à quelqu'un sans rien attendre en retour. Nous ne sommes pas du genre à profiter de la faiblesse des autres.

-Rentrons au village.

Finn acquiesça et entreprit de la suivre d'un pas mesuré, la main sur le manche de son épée. Non pas qu'il s'inquiéta de ce qu'elle pourrait faire, mais plutôt parce que pendant le court laps de temps durant lequel il venait de discuter, la nuit était définitivement tombée et l'on commençait à ne plus y voir grand-chose. L'air se rafraichissait également et, si la chasseuse avait pour elle une fourrure d'ours massif, le Pikuni pour sa part n'avait guère qu'une simple veste en cuir tanné qui ne faisait qu'arrêter le vent, sans guère lui tenir chaud plus que ça. Mieux valait effectivement rentrer le plus vite possible, car si ce n'était les bêtes sauvages, ce serait le froid qui finirait par l'atteindre.

- Dis-moi, j'ai une question... Plusieurs en fait. Tu as l'air bien loin de chez toi, une envie de voyage ou bien tu fuis quelque chose en particulier ?

Finn, où comment mettre les deux pieds dans le plat et avec de l'élan s'il vous plait. Certes il savait bien que ce genre de questions pouvait contrarier son interlocutrice, mais il n'était pas du genre à mentir ni à se forcer à faire la conversation en parlant de choses inutiles et creuses. Puisqu'elle allait partager son repas, le minimum pour sa propre sécurité à lui -hey c'est qu'elle savait manier le couteau- c'était qu'elle lui parle un peu des motifs qui l'avaient poussée à venir au village des Pikunis.

avatar
04/08/2017 Rek', Red. 302 Holland Roden avengedinchains (enfin trouvée un vava qui me plait) Chasseuse, traqueuse. Elle est comme une ombre prête à attraper sa proie. 265
J'peux pas croire qu'derrière la lune y a plus d'espoir.


Sujet: Re: Rekha/Finn~I'm better than you.
Dim 10 Sep - 17:48

Elle n'eut qu'une réponse brève. Rekha n'insista pas, elle sentait de la froideur dans sa voix. Elle essayera d'aborder le sujet plus tard, ou voir pas du tout. En tout cas, cette chose doit sans doute les effrayés plus qu'autre chose. Le sujet a vite prit une autre tournure à cause de son estomac qui criait famine. Le voilà en train de lui demander, avec une expression très joyeuse, quelque chose d'étrange en échange d'un repas.

- Pourquoi pas un sourire ? Hm ? Je suis sûr que tu es beaucoup plus mignonne quand tu n'essayes pas d'égorger les gens.

Confuse, elle répondit avec un ton perdu et un sourire narquois.

-Pardon ?

Un sourire, elle avait bien entendu. Se moquait-il d'elle ? Probablement. Elle laissa tomber son petit sourire narquois et reprit une expression neutre.

-Si c'est tout ce que tu demandes, c'est d'accord. Mais je ne souris pas comme ça débilement. Il me faudra une raison, bonne chance pour réussir.

Il était plus facile pour elle de s'amuser avec les femmes de sa tribu. Elles étaient soudées, s'aimaient comme des sœurs peu importe leurs différences. Il y en avait toujours une pour détendre l'atmosphère. Tout ça lui manquait terriblement. Elle savait que le voyage était encore long, et qu'elle ne reverrait sa famille et ses amies que dans longtemps. Elle-même ignorait dans combien d'années elle rentrerait chez elle, à la maison.

-Et sache que pour ma tribu, si, on peut offrir quelque chose à quelqu'un sans rien attendre en retour. Nous ne sommes pas du genre à profiter de la faiblesse des autres.


Il disait la vérité, Rekha le sentait. Elle avait encore jugé les hommes trop vite. Oui, les hommes. Elle avait beaucoup de mal à parler avec eux. D'habitude, ils ne lui parlent pas, et reçoivent seulement les ordres que la jeune femme leur donne. C'est ainsi chez les Kovariis, et ça ne risque guère de changer. Quant aux femmes, pour elles s'étaient totalement différent. Elle ne les jugeait pas au premier abord, non, elle leurs parlait tout simplement. C'est ensuite qu'elle verrait si elles étaient fiable et digne de confiance.
Elle ignorait beaucoup de choses sur les autres tribus, mais au final toutes se ressemblaient d'une manière ou d'une autre. Ce soir, elle se permettra de manger chez un homme. Si tout ce qu'il veut est un simple sourire, pourquoi pas. S'il tente de la tuer ou de lui faire du mal, Rekha est armée jusqu'aux dents. Un poignard dans sa poche, un autre dans sa chaussure. Plusieurs lames fines et pointus plantées à l'intérieur de son manteau, son épée à sa hanche gauche et son arc accroché  dans son dos accompagné d'une dizaines de flèches. Elle est toujours prête à se battre, peu importe la situation.

Nous marchions tout les deux vers le village. Il y avait au moins une centaine de mètres, approximativement, entre la forêt et le campement. La lune commençait à être visible depuis la clairière, elle éclairait le chemin vers notre destination.

-Dis-moi, j'ai une question... Plusieurs en fait. Tu as l'air bien loin de chez toi, une envie de voyage ou bien tu fuis quelque chose en particulier ?

Il semblait curieux. Il comptait lui offrir, ou plutôt lui faire payer en quelque sorte, un repas donc la moindre des choses était de répondre à ses questions, même si elle n'en avais pas vraiment l'envie. Elle prit une intonation calme, et lui expliqua ses raisons sans rajouter des détails particuliers.

-Une envie de voyage, depuis toute petite. J'avais envie de nouveauté, de découvrir le monde. Ma première destination était chez les Pikunis. Apparemment notre entente, plutôt celle de nos tribus,
Elle toussota avant de continuer sa phrase :

-s'entende plutôt bien, donc me voilà.

Il ne devait en aucun cas se méprendre de leur relation. C'était un homme quand même ! Et puis quoi encore ? Si on apprenait qu'elle, une Kovarii, faisait copin-copin avec un homme, la jeune femme aurait la colère de la tribu sur le dos !

avatar
14/08/2017 Ketro 226 Alex Pettyfer Pivette Gona/Combat & Agriculture 824
The secret side of me

I never let you see


Sujet: Re: Rekha/Finn~I'm better than you.
Dim 10 Sep - 23:09

Défi relevé et accepté, Finn eut un large sourire amusé à l'idée qu'il lui faudrait parvenir à faire naitre une telle expression sur le visage de la chasseuse, mais après tout pourquoi pas ? C'était là un objectif comme un autre et on ne pourrait pas lui reprocher d'avoir mis de bonne humeur son invitée au repas du soir. A la voir et à l'entendre pourtant on se demandait ce qu'elle avait pu vivre et endurer pour réagir de la sorte. Il y avait bien des idées qui traversaient l'esprit du Gona, mais il préférait les garder de côté et aviserait le moment venu pour lui poser d'autres questions plus personnelles. En attendant le plus gros du trajet se passa dans un silence tout relatif alors qu'ils quittaient la couverture des frondaisons pour n'avoir plus que l'immensité du ciel au-dessus de leurs têtes, bardé d'étoiles brillantes sur un océan d'obscurité que la lune éclairait à peine malgré l'absence de nuages. L'air était frais, mais leur marche d'un pas relativement rapide, bien que mesuré, leur évitait d'avoir froid et leur conversation achevait de les réchauffer un brin. Ainsi donc elle avait toujours voulu voyager ? Vouloir être dépaysé était paraissait-il une félicité, mais seule et armée de la sorte ?

- Et donc vous vous êtes entrainée comme la meilleure des guerriers de votre tribu juste pour pouvoir voyager en toute tranquillité ? C'est assez radical comme façon de procéder, un peu comme cette fourrure sur votre dos.

L'avait-elle réellement tué de ses propres mains ou bien s'agissait-il d'un cadeau ? Il avait du mal à l'imaginer seule face à une bête de cette envergure, mais si elle savait tuer aussi bien qu'elle savait manier le couteau, alors on pouvait raisonnablement envisager que cette jeune femme était une arme vivante à laquelle il valait mieux ne pas tourner le dos.

- Oui l'entente de nos "tribus", tout à fait. Mais tu as bien choisit en venant d'abord à la rencontre de mes semblables, les Pikunis sont réputés pour leur hospitalité et leur accueil chaleureux. Nous sommes très tolérants l'air de rien, à quelques exceptions près.

Mais ça n'était pas le moment de parler des conflits qu'il pouvait y avoir et encore moins de l'animosité toute personnelle que Finn éprouvait envers certains membres d'une tribu basée dans le désert et dont on était sûr et certain qu'ils pratiquaient l'esclavagisme. Le village était à portée de regard, les portes étaient fermées et gardées par des hommes faisant le guet côté intérieur. Ils avaient largement dépassé l'heure à laquelle il était raisonnable de rentrer, qui sait ce qu'on allait penser ou même suspecter.

avatar
04/08/2017 Rek', Red. 302 Holland Roden avengedinchains (enfin trouvée un vava qui me plait) Chasseuse, traqueuse. Elle est comme une ombre prête à attraper sa proie. 265
J'peux pas croire qu'derrière la lune y a plus d'espoir.


Sujet: Re: Rekha/Finn~I'm better than you.
Mar 12 Sep - 20:46

La petite discussion entre les deux grounders avait toujours lieu pendant qu'ils traversaient la plaine. Rekha marchait la tête haute, c'était ainsi qu'elle se comportait en présence d'un homme. Ne pas baisser la tête en face d'un mâle, il pensera que s'est un signe de faiblesse. Son visage n'exprimait ni de la joie, ni de la nostalgie. Il affichait plutôt une expression neutre. Elle faisait toujours cette tête là. Elle n'affichait aucune expression, aucun sentiment sauf la colère. La chasseuse avait drôlement changée depuis son départ. Elle ne s'autorisait pas à laisser paraître sa véritable personnalité, celle qui se trouvait derrière sa carapace. C'était question de sécurité, et il fallait qu'elle fasse perduré leur réputation de femme froide et sans pitié. Tout le monde ment, tout le monde trompe.
Elle n'avait pas encore un opinion sur Finn. Il lui fallait plus de temps pour savoir quel type de personne il était.

- Et donc vous vous êtes entrainée comme la meilleure des guerriers de votre tribu juste pour pouvoir voyager en toute tranquillité ? C'est assez radical comme façon de procéder, un peu comme cette fourrure sur votre dos.

-Juste pour voyagé ? Tu ne sais rien, Finn.

Rekha claqua sa langue avec agacement.
Oui, il ne savait rien. Pour qui se prenait-il ? Il croyait que s'était facile pour une Kovarii de quitter son nie pour se rendre en terre inconnue ? Rare était les femmes qui osaient partir découvrir le monde, les hommes étaient totalement différent là-bas et elles n'aimaient pas ça. Elle positionna sa capuche sur sa chevelure rousse et soupira.

-Je fais parti des meilleures, c'est vrai. Mais je ne suis pas LA meilleure.

Elle haussa le ton en prononçant le "la" pour bien lui montrer qu'il sous-estimait les femmes. Seule, elle avait pu mettre Finn hors combat en une fraction de seconde. Il valait mieux pour lui de ne pas la prendre de haut.

- Oui l'entente de nos "tribus", tout à fait. Mais tu as bien choisit en venant d'abord à la rencontre de mes semblables, les Pikunis sont réputés pour leur hospitalité et leur accueil chaleureux. Nous sommes très tolérants l'air de rien, à quelques exceptions près.

Il changea de sujet, pour parlez de nos tribus même si il ignorait totalement de laquelle elle provenait.
Les Kovariis étaient eux aussi très chaleureux et hospitalier, mais peu de personne le savait à cause de leur fameuse réputation.
La Kovarii s'arrêta net, et stoppa leur discussion.
Pourquoi ? Et bien, parce que les portes du village était fermés et bien surveillées par une dizaine de soldats armés.
Rekha ne comptait absolument pas rester dehors au beau milieu de la nuit avec des "reaper" qui rodaient dans les parages. De plus qu'elle ignorait toujours ce qu'était des "reapers".
D'un mouvement brusque, elle s'avança vers les portes closes et cria avec une voix forte mais amical pour ne pas offenser les gardes :

-Ouvrez ces portes, je vous prie. Un des vôtres est actuellement avec moi car il m'a gentiment raccompagné au village.

Elle avait été polie, et avait prit un ton qui n'était pas menaçant pour une fois. Aucun des gardes ne répondirent, ce qui provoqua l'impatience de la jeune femme. Mais qu'attendaient-ils ?
Elle fixa Finn pour qu'il agisse, plongeant son regard dans le sien, et lui donna une petite tape à l'épaule.

-Dit quelque chose, bon sang ! Je ne vais pas rester ici pendant une éternité !

avatar
14/08/2017 Ketro 226 Alex Pettyfer Pivette Gona/Combat & Agriculture 824
The secret side of me

I never let you see


Sujet: Re: Rekha/Finn~I'm better than you.
Mer 13 Sep - 9:01

Apparemment l'ironie ne faisait pas partie du vocabulaire de la jeune femme et la taquinerie de Finn tomba à l'eau aussi sûrement qu'un soufflé ne monte pas et demeure un tas de pâte chaude sans relief. Il ignorait si chez elle les gens parlaient différemment, s'ils utilisaient des expressions particulières ou bien prenaient toujours les choses mot pour mot, mais visiblement c'était le cas pour celle qui marchait à ses côtés et l'homme préféra acquiescer en silence quand elle lui dit qu'il ne savait rien. Certes il était loin de tout savoir, mais si elle ne comprenait pas qu'il ne croyait pas un seul instant à l'envie de voyager sans autre motif que de découvrir le monde, alors autant ne pas insister plus avant. Au lieu de ça il sourit lorsqu'elle dit ne pas être "la" meilleure de sa tribu, songeant que les femmes de cette dernière devaient être redoutables.

- C'est à moi que tu vas donner envie de voyager avec de telles paroles.

Puis la conversation dériva sur leurs tribus respectives, bien qu'il ignora de laquelle venait Rekha, mais cet échange qui aurait pu être instructif pour le Pikuni s'arrêta en même temps que leurs pas. La nuit était tombée et, forcément, les portes du village étaient fermées et gardées par suffisamment d'hommes pour permettre d'assurer un roulement durant les rondes. Finn s'apprêtait à saluer ceux-ci quand la chasseuse à ses côtés s'avança pour le faire et leur demander d'ouvrir la porte. Il y eu des regards échangés, non pas qu'ils soient méfiants, mais un peu malgré tout. L'un d'eux se souvenait avoir vu les deux filer chacun leur tour dans une direction et voilà qu'ils revenaient côte à côte. Cela ne dura que quelques brèves secondes durant lesquelles l'impatience de son invité ne manqua pas de faire sourire le Gona lorsqu'il reçu la tape sur l'épaule.

-Dit quelque chose, bon sang ! Je ne vais pas rester ici pendant une éternité !

- Hey pas la peine de s'exciter, c'est juste qu'ils...

- Hey Finn ! Tu sais pourtant qu'il faut rentrer avant la nuit, alors quoi ? Tu raccompagnes les belles voyageuses maintenant ?

Il y eu quelques rires sans méchanceté aucune, cela semblait davantage être une taquinerie amicale qu'une provocation quelconque, d'autant plus que Finn lui-même afficha un large sourire amusé. Ah ils se savaient bien à l'abri derrière les murs de pierre, sans parler de ceux qui guettaient depuis les hauteurs des chênes géants.

- Je l'ai vu partir toute seule et je me doutais qu'elle ne savait pas qu'elle trouverait porte close à son retour, je voulais m'assurer que vous ne la laissiez pas dehors bande de brigands.

- Oh non t'exagères là ! On laisse jamais personne dehors passé la nuit tombée, on est pas des bêtes. Pas de repa derrière vous ?

- Non pas le moindre, mais si tu continues à nous faire attendre, tu vas attirer toutes les créatures du coin.

- Ça va ça va, tu sais bien ce que c'est... Allez ouvrez vite vous autres ! On a une dame qui attends à la porte.

On cria plusieurs directives et les lourdes portes furent suffisamment entrouvertes pour que deux personnes puissent s'y glisser, puis on les referma rapidement tandis que plusieurs hommes surveillaient les opérations, épée à la main. On semblait prendre très au sérieux la sécurité et l'intégrité du village, quand bien même celui-ci était paisible et pacifique. Sans doute cette prudence avait-elle jouée dans la survie des Pikuni, allez savoir. Une fois derrière les murs, le Gona sourit à son invitée et lui indiqua l'homme qui approchait, le garde qui venait de s'adresser à eux.

- Laisse-moi te présenter notre voyageuse, vieux filou, je parie que c'est parce que tu étais sous le charme que tu as oublié qu'il fallait la laisser entrer.

- Moque-toi donc l'inconscient, moi au moins je respecte les règles, je ne tiens pas à voir des bêtes sauvages forcer les portes. J'espère que vous comprenez jeune dame.

Termina le garde à l'intention de la chasseuse, lui offrant un sourire qui se voulait amical malgré son air un peu bourru de nature. Il semblait beaucoup plus âgé que Finn, probablement approchant la cinquantaine au vu des cheveux gris parcourant ses cheveux autrefois entièrement bruns. Il avait une barbe entretenue partiellement argentée et ses yeux aux coins ridés trahissaient une vie entière de plaisanteries et de bonne humeur. Probablement une version plus vieille de ce que le Gona deviendrait un jour.

avatar
04/08/2017 Rek', Red. 302 Holland Roden avengedinchains (enfin trouvée un vava qui me plait) Chasseuse, traqueuse. Elle est comme une ombre prête à attraper sa proie. 265
J'peux pas croire qu'derrière la lune y a plus d'espoir.


Sujet: Re: Rekha/Finn~I'm better than you.
Ven 15 Sep - 18:20

Inspire, expire. Rekha baissa son rythme cardiaque, desserra les poings et dévoila sa charmante chevelure en retirant la tête d'ours qui couvrait sa tête. Quelques torches en tout cas leur permettaient de surveiller l'horizon sans grande difficulté, ils n'eurent pas de mal à voir le visage de la jeune femme.
L'homme tenta de lui dire de se calmer, mais il fut couper par l'un des gardes positionnés. Rekha ne pouvait pas voir son visage nettement, mais il n'était pas très jeune.

- Hey Finn ! Tu sais pourtant qu'il faut rentrer avant la nuit, alors quoi ? Tu raccompagnes les belles voyageuses maintenant ?


Ah, ces hommes... Exaspéré par leur humour déplacé, elle leva les yeux au ciel tout en laissant s'échapper un petit soupir. Il y eu quelques rires, puis Finn expliqua la situation au vieux bonhomme.

- Je l'ai vu partir toute seule et je me doutais qu'elle ne savait pas qu'elle trouverait porte close à son retour, je voulais m'assurer que vous ne la laissiez pas dehors bande de brigands.

J'aurais grimpée par-dessus les barrières.
Elle se força à ne pas laisser le fond de ses pensées parler à sa place, même si elle en avait grandement envie. S'ils continuaient à parler comme ça, ces fameuses bêtes finiraient par accourir dans notre direction afin de nous dévorer. Le grand portail en bois s'ouvrit pour que les deux compagnons rentrèrent dans l'enceinte du village. Les portes se refermèrent aussi tôt qu'ils les passèrent.
Un vieille homme s'approchait d'eux, c'était donc celui qui leur parlait depuis le haut des postes de surveillances. La lumières de la torche enflammée éclairait le visage de ce dernier. Des rides cernaient son visage. Une barbe grisâtre couvrait son cou.

- Laisse-moi te présenter notre voyageuse, vieux filou, je parie que c'est parce que tu étais sous le charme que tu as oublié qu'il fallait la laisser entrer.

Méprisant. Elle n'en pouvait plus de leur bavardage, surtout si le sujet principal de la discussion était elle. Jamais elle ne craquerait pour ce vieux croûton.

- Moque-toi donc l'inconscient, moi au moins je respecte les règles, je ne tiens pas à voir des bêtes sauvages forcer les portes. J'espère que vous comprenez jeune dame.
Elle acquiesça d'un petit sourire narquois.

-Oui. Mais, pouvez vous m'en dire un peu plus sur ces "bêtes" ?  En particulier le reaper, votre ami n'a pas voulu m'en dire plus.

Le sourire du garde disparu en une fraction de seconde. Ils ne rigolaient pas à propos de ces créatures, absolument pas. Il marchait silencieusement, pendant quelques minutes. Il ne comptait pas répondre à sa question, ce qui l'agaçait vraiment. Les mensonges, les cachotteries, les secrets.

-Je veux savoir. Maintenant.

Sa voix changea net. Elle pris son ton autoritaire de femme dominante, celui qu'elle utilisait pour donner des ordres aux hommes Kovariis. Lorsqu'elle parlait de cette manière, elle avait l'impression d'avoir le plein pouvoir.
Le grand gaillard fit volte-face et la regarda droit dans les yeux.

-Es-tu sûr de vouloir le savoir ? Tu ne pourras pas revenir en arrière.
Si elle en était sûr ? Bien-sûr que oui, quelle question.
-Sûr à 100%.
Il ferma les yeux, les rouvrit et regarda cette fois-ci Finn.
-Très bien...

avatar
14/08/2017 Ketro 226 Alex Pettyfer Pivette Gona/Combat & Agriculture 824
The secret side of me

I never let you see


Sujet: Re: Rekha/Finn~I'm better than you.
Ven 15 Sep - 19:48

Il avait fait son possible pour garder un air joyeux et faire en sorte que le passage des portes gardées se fassent sans encombre -après tout on ne laissait pas forcément entrer quelqu'un vêtu d'une peau d'ours, ça donnait un drôle de genre- mais s'il y a bien une chose à laquelle Finn ne s'était pas attendu, outre le fait que la chasseuse commençait à saturer des échanges/taquineries entre le gona et le garde, c'était qu'elle posa directement la question à ce dernier au sujet des reapeurs. Il y eut un blanc dans la conversation et, si jusqu'à présent l'homme d'un certain âge avait regardé Rekha avec un peu de curiosité et de sympathie, cette fois son expression se fit grave et sombre. Ils commencèrent à s'éloigner des portes d'un pas mesuré, leur ainé gardant le silence tandis que le Pikuni leur lançait un regard indéchiffrable. Lui non plus ne semblait guère enjoué à l'idée de parler de ces êtres.

- On ne peut pas le lui cacher.

- Très bien...

Il prit une profonde inspiration, stoppant leur marche, jetant un regard alentours avant de fixer cette voyageuse qui n'avait sans doute jamais entendu parler de ces histoires et qui, de ce fait, n'avait sans doute encore jamais enfanté.

- C'est plus triste qu'autre chose jeune dame. Nos ancêtres ont commis des atrocités et ont faillit détruire notre Terre, mais ça vous le savez déjà. La Nature a du s'adapter pour survivre, mais certains enfants dans les tribus sont nés avec des... des problèmes. Certains ne survivaient pas plus de quelques instants, d'autres étaient difformes, monstrueux, souffrants de nombreux maux. Par pitié la plupart étaient tués pour ne pas prolonger leur supplice, mais certains n'avaient pas le cœur à tuer la chair de leur chair, le sang de leur sang. On sait que certains enfants furent abandonnés en pleine nature, livrés à eux-mêmes et aux bêtes qui auraient pu passer par là... On dit que ce sont ceux qui ont survécus qui sont devenus des reapers, des monstres sans pitié qui n'hésitent pas à s'en prendre à quiconque croiserait leur chemin. On raconte bien des choses à leur sujet, je ne saurais dire ce qui est vrai de ce qui n'est que conte de vieux fous, mais il parait qu'ils sont capables de mettre à bas un guerrier aguerri.

La main du Gona vint se poser sur l'épaule du garde et un regard compatissant passa entre eux, le plus âgé hochant la tête avant de reporter sur Rekha un pâle sourire sans joie, teinté de résignation.

- Les reapeurs sont à mon sens plus dangereux que certaines bêtes et beaucoup plus sauvages. Finn a eu raison de vous accompagner.

Ce dernier esquissa un rictus et tapota l'épaule de l'homme avant de se tourner vers la chasseuse, lui offrant cette fois un sourire destiné à chasser la sombre ambiance qui s'était installée autour du trio.

- Bon, et si on rentrait ? Personnellement je crois que si je ne mange pas rapidement, c'est moi qui vais finir par sauter sur tout ce qui bouge. Mon vieil ami, je viendrais vous voir toi et ta femme demain prendre des nouvelles, passe-lui le bonsoir de ma part en attendant.

- C'est d'accord, reposez-vous bien les jeunes.

Le Pikuni salua le garde qui s'en alla retourner à son poste avant de soupirer un peu fort, pivotant vers Rekha en semblant hésiter sur la suite que pouvait prendre leur conversation.

- Est-ce que ta curiosité est rassasiée ?

Sait-on jamais, peut-être avait-elle encore d'autres questions à lui poser, mais il était évident que ce sujet était extrêmement délicat, d'autant plus que cela touchait directement les familles durant des moments qui auraient du être heureux.

avatar
04/08/2017 Rek', Red. 302 Holland Roden avengedinchains (enfin trouvée un vava qui me plait) Chasseuse, traqueuse. Elle est comme une ombre prête à attraper sa proie. 265
J'peux pas croire qu'derrière la lune y a plus d'espoir.


Sujet: Re: Rekha/Finn~I'm better than you.
Sam 16 Sep - 20:04

La Kovarii n'avait jamais entendu parler de ces histoires, jusqu'à maintenant. Chaque tribu avait ses propres contes que l'on racontait aux enfants pour qu'ils comprennent dans quel genre de monde vivait-on. Pas de fumée sans feu, et oui. Ces légendes vraies sont apparus depuis que nos ancêtres aient détruit la planète. Elles semblaient toutes similaires, mais la bête en question était différente. Non pas la bête, plutôt l'enfant. Les reapeurs étaient des enfants, condamnés à vivre dans la souffrance et dans la solitude. Ce n'étaient pas leur faute, en prenant du recul. Les deux hommes, ne semblait pas comprendre que les seuls fautifs ici, étaient les parents de ces gamins. Ils n'ont pas voulu abrégés la souffrance de leurs mioches seulement par peur de sang, ou de meurtre ? C'était un choix égoïste qu'ils avaient fait. Pourquoi personne ne prend de recul pour finalement comprendre que ces enfants n'avaient pas le choix ? Ce disait Rekha. Elle avait tendance à prendre du recul, analyser les choses, et faire son propre opinion qui est souvent différent des autres.

-L'instinct de survie. Ces pauvres enfants n'avaient pas le choix, vous savez. Ils ont vécus seul dans les profondeurs de la forêt face à de nombreux autres monstres.

Elle ressentait de la nostalgie et de la compassion. Son regard le montrait. La jeune femme savait que ce qu'elle venait de dire aurait de graves conséquences. Le vieux bonhomme sera sûrement choqué par de telles propos. Elle avait vu juste à en voir l'expression de celui-ci. Il ne répondit rien, en revanche ses yeux sombres exprimait l'incompréhension.
Finn coupa la conversation en proposant de rentrer manger un bon repas, ce qui lui fit grandement plaisir.
Le garde quant à lui était retourné à son poste de surveillance. La chasseuse se retourna pour faire face au jeune homme qui s'adressait à elle.
- Est-ce que ta curiosité est rassasiée ?
A moitié, en fait. Bon elle avait apprit pas mal de choses à propos des reapers, mais elle savait qu'il y en avait d'autres, des bêtes.  
Mais s'en était assez pour ce soir, les questions pourront attendre.
-Oui, elle l'est.
Une petite goutte d'eau tomba du ciel et vint s'écraser sur le nez de la jeune femme. Puis de plus en plus de gouttes tombèrent à l'infini. Elle leva la tête pour observer le ciel, qui était caché par les nuages. Aucune étoiles était visible à présent, et la lune demeurait cachée. Un torrent de pluie déferlait sur le village, les deux jeunes adultes furent trempés de la tête au pied. Les cheveux roux de Rekha étaient tout mouillés, elle n'avait pas eu le temps de les protéger à l'aide de sa capuche.
-Bon, je te suis ! On va finir tout les deux trempés si nous restons plantés là !
La maison de Finn se trouvait à l'opposée de la sienne. S'il pleut comme ça toute la soirée, elle ne pourra pas rentrer chez elle, risquant de salir son manteau et d'abîmer ses chaussures. Elle y tenait beaucoup, à ces petits accessoires futiles.
C'était une charmante petite tanière. Elle attendait que Finn lui proposait de rentrer dedans. C'était la moindre des politesses, on entrait pas dans la propriété de quelqu'un sans y avoir été convié.

avatar
14/08/2017 Ketro 226 Alex Pettyfer Pivette Gona/Combat & Agriculture 824
The secret side of me

I never let you see


Sujet: Re: Rekha/Finn~I'm better than you.
Dim 24 Sep - 11:56

Finn avait été soulagé de voir que ni le garde ni la chasseuse n'avaient continué au sujet des reapeurs, sujet hautement sensible qui n'était pas forcément de leur responsabilité, mais plutôt de celle de leurs prédécesseurs. C'était toujours quelque chose de douloureux que de parler de ces enfants qui auraient du mourir et qui au final avaient été livrés à la forêt et aux bêtes qu'elle contenait, ce qui pour autant leur avait offert une chance de survie. Et aujourd'hui ils étaient une sorte de menace latente dont on ne parlait qu'à demi-mots et encore, pas lorsqu'on pouvait éviter le sujet. Quoi qu'il en soit, le Gona avait su convaincre la jeune femme de se rendre chez lui à présent pour aller manger, mais c'était sans compter sur le temps qui avait choisit de se gâter à vitesse grand V, passant d'un ciel relativement clair et dégagé à chargé de nuages déversant des torrents d'eau. Peut-être qu'une tempête approchait, à moins que cela ne soit qu'un passage rapide d'une pluie qui ne durerait pas, toujours est-il qu'ils accélérèrent le pas jusqu'à arriver devant la maison de l'homme. Celle-ci est en bois dont les murs solides entourés de monticules de terre les protégeant sont surmontés d'un toit en tuiles plates, idéal en cas d'intempéries comme ce soir. L'hôte ouvre la porte et rentre rapidement se mettre à l'abri, puis se retourne en constatant que son invitée reste sur le pas de la porte.

- Et bien entre, qu'est-ce que tu attends ?

Il la regarde passer l'encadrement et va refermer derrière elle, sans pour autant qu'il y ai le moindre système de clef, juste une sorte de verrou de métal qui vient se loger dans un anneau du même matériau fixé au mur. Frémissant à cause de la pluie qui a bien failli les tremper jusqu'aux os, Finn secoue ses cheveux humides puis ôte sa veste qu'il dépose sur une chaise à proximité, désignant une autre à côté d'un geste de la main.

- vas-y installe-toi, je vais nous faire du feu.

La cheminée de pierre se trouve un peu plus loin dans la pièce et le Gona s'y dirige d'un pas rapide, prenant sur le côté des brindilles et des feuilles sèches qu'il surmonte de quelques bûches coupées. A l'aide de deux silex taillés il allume la base et s'occupe de la remuer doucement pour alimenter les braises et les faire partir en petit feu dont l'odeur se répand doucement dans la pièce. L'homme tourne le dos à son invitée, signe de confiance bien qu'il ait encore son épée au côté tandis qu'il s'active à aviver son feu, lequel finit par prendre rapidement au bout de quelques courtes minutes. Satisfait, il se relève en souriant et va allumer plusieurs bougies sur la table et les quelques meubles en bois qu'il possède. L'intérieur est confortable, une table et plusieurs chaises, un coin servant à préparer le repas, un petit réservoir d'eau qui se remplit avec un seau posé sur le côté, peu de décoration au final dans la pièce de vie principale, quelque chose d'assez rustique et d'authentique, que leurs ancêtres auraient pu comparer à la pièce de vie d'une ferme avec un sol en pierre, des murs de bois et des poutres apparentes au plafond.

- Fais comme chez toi, je vais nous préparer le repas. Si tu as besoin de te changer, j'ai quelques habits qui pourraient convenir le temps que les tiens sèchent.

Loin de lui l'envie de la voir se déshabiller, mais il ignorait si cette peau d'ours était aussi étanche qu'elle en avait l'air ni non plus à quand remontait la dernière fois qu'elle avait changé de vêtement, bien qu'aucune odeur particulière ne se fasse sentir. De toute façon elle n'était là que le temps du repas et, au plus tard, jusqu'à-ce que la pluie s'arrête, pas de quoi anticiper sur l'organisation des jours à venir.

avatar
04/08/2017 Rek', Red. 302 Holland Roden avengedinchains (enfin trouvée un vava qui me plait) Chasseuse, traqueuse. Elle est comme une ombre prête à attraper sa proie. 265
J'peux pas croire qu'derrière la lune y a plus d'espoir.


Sujet: Re: Rekha/Finn~I'm better than you.
Dim 24 Sep - 16:13

Finn n'avait pas perdu de temps pour allumer le feu de la charmante petite cheminée placée dans un recoin de la maison. Rekha n'était pas du genre frileuse, mais se réchauffer un peu ne faisait pas de mal. Avant d'entrer, elle avait retirée ses longues bottes toutes boueuses et les avait posées à côté de la porte d'entrée. Puis elle ôta sa cape qui n'était pas imperméable, malheureusement. Les poils mettaient beaucoup de temps à sécher, elle pourra le renfiler seulement dans quelques jours, voir plus si le temps s'annonce mauvais. Sur le côté de la cheminée se trouvait un petit crochet. Rekha ne perdit pas de temps pour placer son vêtement dessus afin qu'il sèche rapidement avec la chaleur qui émanait du feu. La jeune femme ne portait qu'un léger haut noir entaillé au niveau des épaules. Il n'y avait pas de manche, son avant bras droit était décoré par une panthère noir, représentant sa tribu. Elle s'était fait tatouée une semaine avant de partir, ce tatouage représentait sa fierté, son honneur qu'elle n'abandonnera jamais. Et ce stigmate en était la preuve.
La Kovarii prit ensuite son temps pour examiner la pièce dans laquelle elle se trouvait. Bois, pierre, les matériaux principaux pour construire un endroit où vivre. L'intérieur semblait chaleureux, mais elle savait qu'il ne fallait pas trop qu'elle se sente à l'abri. Toujours rester sur ses gardes, toujours. Rekha se déplaça lentement, slaloment entre les meubles qui comblaient la grande pièce. Du bout des doigts, elle caressa la table faite de bois. Quelques écorches s'étaient plantées dans sa peau, qu'elle enleva rapidement à l'aide de ses ongles.

- Fais comme chez toi, je vais nous préparer le repas. Si tu as besoin de te changer, j'ai quelques habits qui pourraient convenir le temps que les tiens sèchent.

Celui-ci allumait des bougies un peu partout. Même s'il était occupé, il avait remarqué que la jeune femme était trempée, malgré ce qui l'a recouvrait. Seulement le haut de son t-shirt était humide, mais pour son pantalon, il était totalement humide. Mieux valait éviter d'attraper froid. Elle acquiesça d'un hochement de tête, tout simplement.
C'était une situation qui lui plaisait guère. Là voilà qui acceptait l'aide d'un homme. Ça la faisait passer pour une femme faible, et elle détestait ça. D'habitude, c'était le mâle qui demandait de l'aide, suppliant à genoux devant les femelles. Elle se répéta encore une fois, que ce mode de vie ne s'appliquait, malheureusement, que chez elle. Il valait mieux qu'elle s'habitue vite au fait qu'ici, elle n'est en aucun cas supérieur aux hommes.
En revanche, elle avait aussi remarquée que celle d'ici se faisaient respecter. Ce qui l'a soulagea. Les pires hommes qu'elles connaissaient, c'était les Iskaars. C'était eux, qui prenaient les femmes de haut.

Elle secoua la tête, pour arrêter de penser à tout ça. Elle fit quelques pas et se retrouva dos à Finn qui continuait à allumer les bougies de la pièce. Aucunes arrières pensées envahirent son esprit.

-Où puis-je me changer ?

Rekha ne comptait pas se déshabiller devant lui, il en était hors de question ! Elle était pudique, comme toutes les femmes. Et de plus, elle ne connaissait pas ses intentions. Et s'il l'agressait ? Non, il n'avait pas l'air d'être comme ça, se disait-elle. Mais elle se rappela aussitôt qu'il ne faut pas juger quelqu'un aussi vite. Ce n'était pas parce qu'il semblait accueillant, tout souriant, que c'était sa vraie nature. Rekha savait de quoi elle parlait -ou plutôt pensait- car elle-même cachait sa vraie personnalité pour se protéger.

Contenu sponsorisé


Sujet: Re: Rekha/Finn~I'm better than you.

 

Rekha/Finn~I'm better than you.

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Finn Hudson - go go go !
» d. alexei romanov. ► finn harries.
» Where is my mind ( Finn Avery )
» Finn ϟ Teddy l'ourson Câlin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: no one came back :: La plaine :: Le village des Pikunis-