Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜AILYJAH AND WOLFGANG + You're not gonna die today.
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Invité
Invité


Sujet: AILYJAH AND WOLFGANG + You're not gonna die today.
Mer 30 Aoû - 0:47

you're not gonna die today

   
Une nouvelle journée commençait, aujourd'hui je voulais en profiter pour aller ramasser quelques plantes médicinales et me retrouver un peu seule. J'aime ma tribu, mais avec les nouveaux arrivants qui ont posé leur camps, certaines choses changent. Pour moi ça ne fait aucune différence, même si j'aimerai parler avec l'un d'eux et en apprendre plus sur eux et leur technique médicale. Ils doivent avoir toutes sortes de techniques pour se soigner.

J'avais envie d'aller faire un tour à la cabane que mon oncle ainsi que mon père auparavant m'avait construite. Une sorte de maison, mais en moins grande. J'aimais y aller pour ne pas avoir le brouhaha de la tribu. J'aime le calme de la nature. Alors c'est accompagné de mon panier que je traverse la forêt, cueillant les plantes qui pourraient m'être utile. Arriver à la rivière, je décide de retirer mes chaussures, j'aime bien marcher pieds nus, détachant mes vêtements je décide d'aller dans l'eau, il n'y a jamais personne ici, c'est ce que mon père appréciait et c'était pour cela que l'on avait choisie cet endroit. « Jamais personne ne vient ici, tu y seras à l'abris des autres » m'avait-il dit. Alors, évidemment je n'étais pas effrayé de me baigner nue dans l'eau..

   Laissant mon corps se détendre au contact de l'eau qui est fraîche je ferme les yeux pour profiter du bruit du courant et des divers bruits m'entourant. J'aime tellement venir ici, le temps s'arrête et je me retrouve avec moi-même, faisant le point sur moi et ce que je pourrais faire pour aider ma tribu du mieux que je peux. Je n'ai pas pu aider mon père quand il est mort suite à mon jeune âge, et j'aimerais que maintenant que je suis adulte aider le plus de personnes possible, je ne veux plus voir mourir quelqu'un les bras croisés.


   (c) chaotic evil


Dernière édition par Ailyjah M. Angharad le Jeu 31 Aoû - 22:55, édité 1 fois

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: AILYJAH AND WOLFGANG + You're not gonna die today.
Mer 30 Aoû - 22:27

you're not gonna die today

   
Depuis que l'Odyssée s'est rapproché, je dors mal la nuit. Je n'aime pas les savoir si proches, là, juste à côté alors que plusieurs d'entre eux nous voient encore d'un mauvais œil. Moi non plus je ne veux pas d'eux ici mais mon avis on en a rien à foutre. C'est surtout que je le sens, je sais qu'il est là quelque part. Owen, ce sale enfoiré. Je suis certain qu'il respire encore, qu'il se croit en sécurité, qu'il se pense prêt à vivre sa vie de Terrien comme ci de rien n'était. Je hais cette idée... Le savoir paisible et heureux, ça me donne envie de gerber. Alors oui, c'était plus fort que moi, il a fallu que j'aille vérifier. Que j'aille voir si mon sentiment était vrai ou si je me montais simplement la tête tout seul. Donc plusieurs fois je suis aller observer le camp, de loin, discrètement ou alors en simple passage l'air de rien. Puis un jour je l'ai vu... Je cherchais simplement au mauvais endroit. Monsieur était devenu patrouilleur. Et dire que j'aurais pu le croiser 100 fois en forêt, juste lui et moi. Cette idée est trop tentante pour la laisser passer. Oui, il faut que je le suive, que je découvre et apprenne son parcours, il faut que je trouve la faille, le moment où il sera négligeant, le moment où il sera seul. Je dois le chopper. Puis un après midi s'est arrivé. Je mangeais un peu de viande séchée, perché sur mon rocher à les regarder avancer lui et ses 3 collègues en contre bas. J'attendais un instant avant de me lever, prendre arc, flèches et ma lance pour me mettre à les suivre discrètement comme j'ai appris à si bien le faire dans ces bois. J'allais attendre le bon moment. Je sais qu'il va arriver car plusieurs fois, dans sa ronde de fin de journée, il aime aller poser sa pèche en pleine forêt. Ne me demandez pas pourquoi, pour le plaisir de la nature et l'intimité j'imagine. En tout cas, c'est ce moment précis que j'attends. Celui où il va dire à ses copains de continuer leur route pour retourner au camp, ce moment où il va s'isoler assez pour que je puisse l'atteindre sans prendre trop de risques. Car le but c'est quand même de ne pas me faire prendre, j'ai pas envie que l'Odyssée me tombe dessus, j'suis pas fou non plus.

J'espérais de toutes mes forces qu'il sorte sa putain de phrase "Partez devant, je vous rejoins, enfin vous connaissez la chanson.", j'avais le front en sueur caché dans les fourrés non loin quand soudain... Il le dit. Soupire de soulagement mêlé à mon cœur qui s'emballe. Je serre ma lance fermement le corps se blindant d'adrénaline. Mon regard se fixe alors sur lui tandis que je me mets à le suivre à pas feutrés, tout doucement, le plus discrètement possible. Je le suis alors qu'il marche dans ce petit coin qu'il apprécie puis enfin, il se fixe, détachant sa ceinture. J'inspire un grand coup et je me redresse d'un "Hey!" me plaçant face à lui en encochant ma flèche alors qu'il sursaute pour se tourner vers moi dégainant sa lame "Toi? Putain mais il serait temps que tu crève tu crois pas?". Mon arc tendu, cette flèche ciblant en plein son torse, je la tendais encore, juste un petit peu, juste ce qu'il faut pour qu'elle parte avec tellement de force qu'il n'aurait pas le temps de l'esquiver vu la courte distance. Là alors il prend conscience du danger, levant les bras en signe de reddition, me disant en avançant d'un pas lent "Oh là tout doux. C'est bon ok j'ai compris on va discuter... Tu veux qu'on discute?" je le fixe en silence, je sens la rage monter en moi l'envie folle de lâcher cette flèche mais je n'en fis rien, répondant simplement d'un ton ferme "Ne fais pas un pas de plus." et il se stop "D'accord ok, on se calme." avant que je ne fixe son arme "Lâche ça." il regarde sa lame, puis moi, puis sa lame et lève le bras doucement "Ok je vais la poser mais pas d'action irréfléchis d'accord?" et il la lance alors à deux mètre de lui avant de se remettre bien droit "Me dit pas que tu m'en veux encore après tout ce temps?" et là mes dents se serrent... J'en détends mon arc pour ranger ma flèche et jeter le tout au sol, près de là où j'avais posé ma lance "Tu as tué ma mère." et il se mit à sourire en coin "Hum non. À proprement parlé, c'est la loi de l'Odyssée qui l'a tué, moi j'ai rien fait." et là... Je craquais "Je t'ai promis que je te tuerais..." mon poing se serrant, il se mit à me fixer plus sérieusement d'un "Et bien vas-y, essaie pour voir." et là je courrais sur lui pour qu'on commence à se battre à mains nues.


   (c) chaotic evil

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: AILYJAH AND WOLFGANG + You're not gonna die today.
Mer 30 Aoû - 22:58

you're not gonna die today

   
Tout était parfait, tout était calme, je me sentais bien, je me sentais apaisé, je me sentais seule et libre. C'est si bon cette sensation d'être seule au monde, alors qu'on ne l'est pas, cette sensation de ne pas être jugé, l'impression de ne faire qu'un avec la nature et d'en faire partie. Mais mon moment de calme fut dérangé par des bruits assez léger, mais suffisant pour se faire entendre. Sortant de l'eau je me dépêche de me rhabiller.

Je n'aime pas l'idée que quelqu'un puisse m'espionner, ou bien encore que quelqu'un menace la paix qui m'entoure. Je n'aime pas la violence, je déteste ça, je n'ai jamais su comment réagir face à ça, face à l'hostilité de l'homme qui nous submerge. Comment contrôler quelque chose qui est incontrôlable ? Comment retrouver la paix qui nous habitait à notre âge d'innocence la plus pure ?

M'approchant doucement des bruits d'un pas lent et silencieux, je sens mon coeur s'emballer. L'angoisse ? L'adrénaline ? Et si c'était un homme venu du ciel ? Et si j'en rencontrais un ? Ça serait fabuleux y a tellement à apprendre d'eux et de leurs techniques.

Me faisant un passage à travers les diverses branches d'arbre, je suis le bruit qui se fait de plus en plus fort. Mais qu'est-ce que c'est ? On dirait qu'il y a deux personnes ? Non ? J'en suis pas sure, je ne suis pas pisteur ou je ne sais quoi. C'est alors que je vis la scène.

« Mais qu'est-ce que… ? » Soudain je me rendis compte que j'avais parlé à voix haute et je met alors ma main devant la bouche. Il y a deux hommes en train de se battre en face de moi. Je fais alors un pas en arrière et reste figée. Qu'est-ce que je suis censée faire … ? Je ne peux pas intervenir, ils risqueraient de se sentir agressé, déjà qu'ils ont l'air bien énervé. Si je fais demie tour et qu'il pense que je suis mal intentionné ils pourraient me poursuivre.... Je veux retourner dans ma rivière !

Je me contente alors de rester là, et de regarder ce spectacle répugnant. Mon regard se pose alors sur l'un d'eux, les cheveux noir, le regarde rongé par la haine. Il est beau garçon... très beau garçon... ARRÊTE AILY t'es entrain de dire que tu trouve un homme venu du ciel beau garçon alors que tu ne dis jamais ce genre de chose pour les tiens !


   (c) chaotic evil

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: AILYJAH AND WOLFGANG + You're not gonna die today.
Jeu 31 Aoû - 0:34

you're not gonna die today

   
Je suis cinglé.... Je l'avais à ma merci, là juste devant moi. Je n'avais plus qu'à tiré et j'ai préférais me le faire à mains nues. Prendre un risque inutile... Juste par colère et par fierté. Pour ne pas le tuer comme un lâche, pour ne pas choisir la facilité. Parce que je veux qu'il souffre comme j'ai souffert, parce que je veux qu'il meurt lentement et de mes mains, pas d'une arme, pas de loin. Mais il est garde, il sait se battre, on lui a appris à maitriser quelqu'un... Et en bonus? Il est fourbe et il ne perdit pas une seconde pour profiter d'un coup bien placé qui me fit reculer pour se jeter sur son arme blanche, un grand couteau. À mon tour je me jette sur lui, le plaquant ventre à terre mais d'un geste sec, il me coupe la joue ce qui me repousse. Et de là vont et reviennent les coups... Poings, pieds, couteau. J'arrive à le frapper mais il est bien mieux entrainé. Quel idiot je suis... J'devrais laisser tomber pourtant je n'y arrive pas, j'ai bien trop de rage en moi. Alors j'insiste et insiste encore... Jusqu'à ma mort sans doute? Car lui n'hésitera pas. Et voilà qu'il me coupe au ventre avant d'me planter son couteau dans l'épaule. Je crie de douleur, tenant ses mains fermement dans les miennes pour ne pas qu'il plonge la lame plus profondément encore. Je me dis que j'ai tout foutu en l'air... Que je vais faiblir et mourir bêtement ici quand soudain, des branches craques près de nous et une fille aux cheveux blonds clairs apparait en s'écriant « Mais qu'est-ce que… ? » figée sur place par le spectacle face à elle. Sauf que son éruption détourna l'attention d'Owen qui tourna la tête vers elle et je profitais de cette fraction de seconde pour lui mettre le plus gros coup de boule qu'il est jamais connu, lui cassant le nez net ce qui me permis de me dégager de son emprise. Un coup de poing, un coup de pieds et celui ci se retrouve retourné, couché sur le dos. J'en profite alors pour me redresser et me mettre à califourchon au dessus de lui pour le frapper encore et encore, retirant la lame de mon épaule d'un nouveau crie, tenant sa main droite avant de le frapper de nouveau, encore et encore de rage... Jusqu'à ce que je fatigue et que la douleur de mon épaule et de mon ventre me ralentisse et adoucissent mes coups. Ma main saignait elle aussi mais lui ne pouvait presque plus bouger. Alors je respirais fort, à le regarder, son visage autant en sang que le miens. Puis le couteau dans ma main je dis d'une voix froide "Pour achever un animal... C'est là qu'il faut frapper.", je serrais alors fort cette lame pour... D'un cri sec, je le frappais d'un coup franc et brutal, lui planter en dessous à droite de la cage thoracique, au niveau du cœur, inclinant légèrement celle ci pour la faire remonter pile où il fallait... Et je l'entendais s'éteindre dans un soupire, doucement, lentement... Son corps devenant moue, n'apportant plus aucune lutte, son regard glissant au loin au dessus de moi. Il venait de mourir, il était enfin mort et je venais de le tuer. Je ne saurais expliquer mon sentiment à l'instant mais je sentais comme un énorme soulagement accompagner... D'un grand vide. C'est comme ci ça n'avait rien changé, rien effacé, comme ci la douleur était toujours là malgré le soulagement de lui avoir volé sa vie. Je restais là, ainsi à le regarder quelques secondes avant de retirer le couteau de son corps, de respirer fort pour reprendre mon souffle puis de tenter de me relever avec difficulté car lourd et engourdi par mes blessures. Une fois sur pieds, je pose ma main sur mon ventre avant de me tourner vers cette fille. Elle est toujours là... Pourquoi est-elle toujours là? C'est une native, une de ces foutues sauvages. Pourtant, son regard est... Différent. Je ne saurais l'expliqué mais elle ne me regarde pas comme les autres sauf que mon instinct me dit de me méfier alors je place ce couteau entre moi et elle, levant le bras un peu, comme pour la prévenir de ne pas avancer d'avantage pour lâcher un "Qu'est ce que tu veux?" sauf que... Mon énergie me quittait d'un coup, l'adrénaline redescendait et perdant trop de sang, je m'effondrais lourdement à genou, puis sur le côté... Lâchant la lame tout en essayant de rester éveillé mais ça devenait difficile. Ma vision se trouble, pourtant je la vois encore... Elle reste là, s'avançant même vers moi. Je tâchais alors de dire dans un murmure "Non ne fais pas ça... Tu ne dois pas... Faire ça...." avant de m'évanouir pour de bon.


   (c) chaotic evil

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: AILYJAH AND WOLFGANG + You're not gonna die today.
Jeu 31 Aoû - 1:19

you're not gonna die today

   
Tout allait bien trop vite. Je n'ai jamais été confronté à ce genre de situation. Mon père n'a pas vécut assez longtemps pour m'apprendre à bien réagir devant deux hommes qui se battent. Car oui malgré qu'ils viennent du ciel, ils restent des hommes, constitués de chaires et de sangs et don la vie peut s'éteindre d'un simple geste. Alors que j'étais complètement figé, ma venue vint changer la situation, ils se tournèrent vers moi et pendant que l'un fut détourner par ma présence, l'homme aux cheveux bruns en profita pour prendre le dessus. L'échange repris de plus belle, couteau… Poings… sang… sa… sang… Il y a du sang partout sur eux. Je dois faire quelque chose, mais mon instinct m'hurlait de rien faire, et mon coeur m'assommait d'agir. Celui au regard remplis de haine fini par se mettre à califourchon sur l'autre et le rua de coups.

Rien, je ne fis rien. Lâche… J'ai toujours été douée pour m'effacer, même dans ce genre de situation, si mon père avait été là, il aurait eu honte de moi. En observant l'homme qui s'acharnait sur celui qui est à Terre, j'ai alors constater qu'il était blessé, mais gravement blessé. Puis soudain je m'arrête de respirer quand il mit fin à la vie de l'homme à Terre. Le combat est terminé, l'un à gagner l'autre a perdue… Je sentie mes joue s'humidifier, les larmes coulaient dans un silence de… mort. Je n'aime pas la mort, je me bat au quotidien contre elle pour les gens, pour qu'ils aiment la vie et continue de vivre cette vie si belle. Oui la vie est belle, il faut juste en découvrir les bons côtés et trouver ce qui nous rend heureux.

"Qu'est-ce que tu veux?" Il se tourna vers moi, couteau à la main comme pour m'avertir de ne pas m'approcher. Puis sans que je n'eus le temps de réagir il tomba à genoux pour sur le côté sur la terre piétiné par les pas de leur combat sanglant. Je m'approche alors vers lui sans aucune hésitation, comme si mon coeur avait envoyé baladé mon instinct. "Non ne fais pas ça... Tu ne dois pas... Faire ça...." Pourquoi… ?

Je regarde l'autre et vois qu'il est mort, aucun intérêt de m'attarder sur une cause perdue. Sans hésiter, je me hâte à trouver de quoi faire un brancard, avec une peau de bête, du bois et des liens solides.  J'attrape l'homme a terre sous les bras et le tire du mieux que je peux sur le brancard et le traine jusqu'à ma cabane où je l'y installe confortablement. L'endroit y est chaleureux et agréable. Une fois qu'il fut allongé sur le lit recouvert de peau de bête, je prends l'initiative de retirer ses vêtements, enfin pas tout hein, juste le haut… Je me sens mal à l'aise d'un coup.

   Le torse nu, recouvert de sang je cours chercher de l'eau fraiche, afin de nettoyer ses blessures. Il y a plusieurs plaies, mais la plus profonde est celle où le couteau a traversé la chaire. Je me mets alors à préparer une mixture de plantes jusqu'à ce que ça fasse une sorte de pâte, puis je l'étale sur ses blessures. Ça a un effet désinfectant et cicatrisant, et un effet antibiotique pour éviter les infections internes. Puis ensuite je le recouds. Je fais attention que la fièvre ne monte pas et le couvre d'une couverture. J'en profite qu'il ne soit pas encore revenu à lui pour aller me rincer les mains à la rivière. J'ai du sang partout sur moi, mais ce n'est pas grave, je m'installe sur une chaise à côté du lui et attend, je m'assoupie un peu et fini par m'endormir.
(c) chaotic evil

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: AILYJAH AND WOLFGANG + You're not gonna die today.
Jeu 31 Aoû - 22:23

you're not gonna die today

   
Il fait noir mais j'entends des sons étouffés autour de moi... Je me sens bouger, je sens qu'on me soulève, je sens la douleur. Les feuilles, le vent, l'odeur humide des lieux. C'est étrange comme sensation. Mais oui, je sens que je me déplace mais je ne saurais expliquer comment. J'ai seulement conscience que près de moi il y a de l'eau qui coule, une rivière peut-être? Je ne sais pas... Je suis perdu et j'ai simplement l'impression de rêver. Puis soudain, j'entre ouvre les yeux un instant, mais tout est flou. Je vois cette forme près de moi, ces cheveux argentés. La fille... Puis je sens cette douleur à nouveau. Je baisse le regard vers mon torse pour voir qu'elle me touche, qu'elle met quelque chose sur mes plaies, ça fait un mal de chien, trop pour rester conscient alors je m'effondre à nouveau et tout replonge dans les ténèbres.

Je ne sais pas combien de temps je suis resté assommé mais voilà qu'enfin je me réveil, durement, la tête dans le gaz mais réellement conscient cette fois. Fronçant les sourcils, je peine à ouvrir les yeux, ma vision redevenant clair progressivement, grimaçant au contact des lanternes dans la pièce. Une pièce..? Attendez là, mais qu'est ce que... Où je suis? Je me rends alors compte que je suis allongé dans un lit, recouvert de peau de bêtes que je retirais d'un geste sec pour constater mes blessures... Nettoyé et soigné. Mon regard alors dérive sur cette fille encore près de moi qui se réveil à m'entendre bouger ainsi. Pourquoi elle m'a amené ici? Pourquoi elle m'a soigné? Je ne comprends pas, je ne la connais même pas.
(c) chaotic evil

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: AILYJAH AND WOLFGANG + You're not gonna die today.
Jeu 31 Aoû - 22:49

you're not gonna die today

   
Je m'étais endormie près de lui sans compter qu'en plus de l'avoir soigné, j'étais retourné sur les lieux du drame pour me débarrasser du corps. J'avais récupéré les armes que j'avais rangé dans un coffre et enterrer le corps puis recouvert de feuilles et diverses branches pour pas que l'on puisse voir que la Terre y avait été retournée. Tout ça pour dire que je n'avais pas l'habitude de faire autant d'effort, c'est lourd un corps et creuser ça fatigue.

Puis je sentie bouger, j'ouvre alors doucement les yeux tout en baillant. Puis mon regard se pose sur lui, en effet il est réveillé. Si on apprenait qu'il est là, je pourrais avoir des problèmes… Autant lui que moi… « Tu es réveillé… » plus une remarque à moi-même qu'autre chose. Mon regard se pose sur son torse pour regarder ses blessures et je fini par détourner les yeux sur son visage. « Fait doucement, tu risquerais d'ouvrir les plaies. » Son visage est plutôt beau il a des yeux marrons, mais si triste, en ce moment c'est la panique qui règne dans son regard. Tout à l'heure c'était la haine. Je me lève et lui sert de l'eau fraiche que je pose sur la petite table juste à côté du lit, puis je fini par me rassoir.

« Comment est-ce que tu te sens ? » Oui je m'inquiète pour lui… comme je m'inquiéterais pour n'importe qui. Je ne peux pas laisser quelqu'un souffrir ou être malade, mais lui je ne sais pas peut-être parce qu'il vient du ciel, je suis intimidée, puis aussi parce qu'il est à moitié nue dans cette pièce… je me giflerais… Si ça se trouve il va essayer de me tuer… Si c'est mon destin tant pis, au moins je l'aurai sauvé. Tout le monde mérite d'être sauvé.
(c) chaotic evil

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: AILYJAH AND WOLFGANG + You're not gonna die today.
Jeu 31 Aoû - 23:10

you're not gonna die today

   
Un bref instant à émerger et elle pose à nouveau ses yeux clairs sur moi pour dire « Tu es réveillé… », je serre les dents, hochant simplement la tête brièvement le regard encore méfiant, lui demandant cash "Où je suis?". Ça reste une native, une inconnue, une sauvage et moi je ne leur fait pas confiance. Si ça se trouve elle espère quelque chose ou attends quelque chose de moi et ça je ne suis pas prêt à lui donner. Un instant d'hésitation et je me redresse en grimaçant à cause de la douleur, posant ma main sur ma plaie au ventre, pestant "Bordel de merde!", reposant mon dos contre le mur en bois. Regardant mes blessures, elle me dit alors « Fait doucement, tu risquerais d'ouvrir les plaies.», et je repose mes yeux sur elle perplexe "C'est bon je survivrais." fidèle à moi même... Borné et dans l'excès comme toujours. De là elle se lève pour aller chercher me chercher un gobelet d'eau qu'elle me pose sur la table près du lit. Le regard encore méfiant, je la regarde, regarde son geste, regarde l'eau puis repose mes yeux sur son visage avant de prendre le gobelet pour le boire d'une traite car en vérité... J'avais soif. Un soupire de soulagement, je ferme les yeux un instant quand elle me demande « Comment est-ce que tu te sens ? » une moue pensive et en fixant le plafond je fini par répondre "Étrangement bien. Enfin ça pique mais je m'attendais à pire." oui, parce qu'elle a pris soin de moi, chose que je ne comprends toujours pas d'ailleurs. Puis soudain je percute "Putain Owen. Le corps!" et je me redressais d'un coup, grimaçant à nouveau alors que je me levais sans chercher plus loin "J'ai dormi longtemps?! Il faut que j'aille me débarrasser du corps avant qu'ils ne le trouvent." sinon ça risque de foutre une sacrée merde. Pour mon camp voir même pour les autres, après tout difficile de savoir qui aurait pu faire ça on est en pleine forêt. Cherchant mon t-shirt et ma veste en panique.
(c) chaotic evil

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: AILYJAH AND WOLFGANG + You're not gonna die today.
Jeu 31 Aoû - 23:36

you're not gonna die today

   
Je le vois il me fixe d'un air méfiant… je peux comprendre je reste une « sauvage » pour eux, mais pourquoi je me serais démener pour le sauver si c'est pour le tuer après ? Non aucun intérêt. « Où je suis ? » oui je peux aussi me mettre à sa place, se bagarrer et se réveiller dans un endroit inconnus, puis avec une inconnue don vous ne faites pas confiance, ça peut paraître étrange et déroutant. « Ne t'inquiète pas tu ne crains rien ici, on est en bord de rivière à l'écart de tout le monde. » Oui ok je ne suis pas sûre que ça soit plus rassurant. Dans le genre psychopathe la cabane au bord de la rivière ça fait louche.

Il fini par boire le verre d'eau que je lui ai servi, d'une traite après m'avoir observé attentivement. Soudain, je le vois paniquer, il parle d'un certain Owen, j'en déduis que c'est l'homme qui repose à présent sous terre. Ma déduction est confirmée quand il parle du corps. Je le vois se lever d'un coup sans que je ne puisse rien faire et chercher ses affaires en panique. Je me lève aussi rapidement et me met devant lui attrapant doucement son bras. « Tu dois rester allongé ! Tu vas te faire encore plus mal ! » Je soupire et pose mon autre main sur son torse, timidement pour essayer de le pousser en arrière toujours en douceur sans lui faire mal. « Je me suis occupé de celui que tu appelles Owen, je l'ai enterré et j'ai récupéré les armes que j'ai mise dans ce coffre. » Je lui montre d'un signe de tête le coffre au fond de la pièce. Oui c'est quand même une assez grande cabane, mais on ne rentre pas à plus de deux là-dedans il ne faut pas rêver. « Quant à tes affaires, je les aient pliées, mais y a pas grand chose à récupérer, faudrait recoudre ton tee-shirt, le couteau l'a déchiré.»

Je fixe le sol, c'est là que je me rends compte que je devrais sortir de chez moi plus souvent. Un homme torse nu ce n'est pas la fin du monde… Mais je n'en ai pas l'habitude, les hommes je les évite en général, il y a Finn, qui est le garçon le plus proche que j'ai, il est un peu comme un protecteur, mais je ne le vois jamais torse nu. Certains diraient que je suis… c'est quoi le mot ? Ah oui ! Prude ! Mais cet étranger c'est différent, en plus d'être du ciel, il est beau garçon et a l'air de prendre soin de lui… Peut importe. Je me contente de garder ma main droit sur son bras et ma main gauche sur son torse, il me domine clairement en taille, il pourrait me faire voler d'une main. Mais je m'en fiche il va se faire mal.
(c) chaotic evil

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: AILYJAH AND WOLFGANG + You're not gonna die today.
Ven 1 Sep - 0:31

you're not gonna die today

   
Elle est tellement calme, paisible et tellement pas inquiète surtout. Alors que putain, je pourrais lui sauter dessus là, à l'instant même et lui faire... Tout un tas de choses, je pourrais même la tuer quoi. Je suis un inconnu qu'elle a croisé dans les bois, un mec qu'elle a surpris entrain de tuer un autre mec. Et elle? Elle est là à me regarder confiante après m'avoir soigné. Je ne comprends vraiment pas. C'est une native! Comment peut-être faire ça? Eux qui sont toujours autant... Toujours aussi... Pfff là j'y comprends rien. Non j'dois pas me laisser endormir, il y a forcément quelque chose derrière c'est pas possible d'être aussi... Gentil. Non ils ne sont pas comme ça, personne ne l'est. Pourtant elle me répond pour me rassurer « Ne t'inquiète pas tu ne crains rien ici, on est en bord de rivière à l'écart de tout le monde. » ou pas. Une cabane dans les bois? En bord de rivière et loin de tout le monde. Je fronçais les sourcils me souvenant "Mais attends, je crois que je suis déjà venu ici. Enfin, j'ai déjà vu cet endroit, je le croyais abandonné." et bien apparemment non. Bref, elle me sert à boire et là je me souviens de mon meurtre. Paniqué je me lève d'un coup pour prendre mes affaires et sortir mais soudain, elle se lève à son tour pour m'en empêcher, attrapant mon bras d'un « Tu dois rester allongé ! Tu vas te faire encore plus mal ! » et mon regard se rive net sur elle, puis descend sur sa main qu'elle vient poser sur mon torse. Je me fixe, perdu l'espace d'un instant, ne comprenant pas un tel comportement, une telle dévotion à mon égard. Pourquoi elle fait ça..? Je reste ferme, avançant malgré tout d'un pas en relevant les yeux "On s'en fou, il y a plus important. Si ce corps ne disparait pas il arrivera bien pire." mais elle soupire me stoppant à nouveau timidement, essayant de me repousser vers le lit mais tout en douceur, comme pour continuer à éviter de me blesser en me répliquant « Je me suis occupé de celui que tu appelles Owen, je l'ai enterré et j'ai récupéré les armes que j'ai mise dans ce coffre. », mon regard suit le sien vers le fameux coffre puis je la fixe à nouveau surpris, choqué même! De ce que je viens d'entendre "Tu as quoi..?" ouais là pour le coup je ne m'attendais vraiment pas à ça. Qu'une native me sauve est déjà irréel, mais qu'en prime elle me protège en supprimant mon problème à ma place? C'est impossible. Je ne bouge donc plus, de nouveau à l'écoute "Il faut que je le vois, où l'as tu enterré?" il faut que je sache, que je vérifie que c'est bien fait, qu'ils ne le trouveront jamais. Il faut vraiment que rien ne soit laissé derrière pour éviter toute suspicion à mon égard ou vers l'un des cent. Puis comme pour me faire oublier un instant, pour me détendre, elle reprend concernant mes vêtements « Quant à tes affaires, je les aient pliées, mais y a pas grand chose à récupérer, faudrait recoudre ton tee-shirt, le couteau l'a déchiré.», je détournais à nouveau les yeux vers ceux ci avant de baisser la tête "Non c'est pas grave, je les esquinte souvent c'est pas la première fois." oui la chasse ça demande de se salir, d'abimer et de se blesser. Mes affaires sont ruinées pour la plupart. Et là quelque chose se produit. Je me mets à la regarder à nouveau, moins stressé, le souffle plus serein et je lui demande "Pourquoi est-ce que tu fais ça..?" pourquoi tu m'aide? Pourquoi tu te mets en danger comme ça? Pourquoi tout ça... J'ai besoin de savoir. C'est là qu'elle fixe le sol ne bougeant pourtant pas de sa position, ses mains toujours sur mon corps alors que je prends celle qu'elle a posé sur mon torse dans la mienne pour la faire cesser ce contact qui commence à me mettre mal à l'aise moi aussi. Pas parce qu'elle me touche mais parce qu'on ne se connait pas, qu'elle est native et que jamais je me suis permis une telle situation avec l'un d'eux. Un instant à la regarder encore et je m'éloigne vers mes affaires pour enfiler mon t-shirt d'une nouvelle grimace, puis ma veste "Il va falloir que tu me montre où tu l'as enterré." prenant mes affaires dans ce coffre, avant de figer devant la lame d'Owen, là elle aussi. Je décidais de la laisser là, refermant le coffre avant de me tourner à nouveau vers cette fille.
(c) chaotic evil

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: AILYJAH AND WOLFGANG + You're not gonna die today.
Ven 1 Sep - 0:58

you're not gonna die today

   
Il croit qu'il est déjà venu ici… ? C'est impossible… Si lui l'a trouvé d'autre pourront, enfin ce n'est pas grave, la forêt ne m'appartient pas de toute manière. Peut importe. "Il faut que je le vois, où l'as tu enterré?" Quoi ? Il ne me fait pas confiance, je devais bien m'y attendre après tout. "Pourquoi est-ce que tu fais ça..?" Je relève mon regard tandis qu'il retire ma main de son torse, je me sens d'un coup plus légère et m'autorise de nouveau à respirer. Pourquoi est-ce que j'ai fais ça d'ailleurs ? C'est gênant et j'ai l'air idiote ! Tandis qu'il se rhabille je récupère mes esprits et l'art de la parole. « Car tu avais besoin d'aide. Je n'allais pas te laisser te vider de ton sang. » Le regardant enfiler sa veste il poursuit "Il va falloir que tu me montres où tu l'as enterré." Je soupire, fatiguée, mais je peux bien faire ça après tout si ça peut le rassurer.

« Bien. Suis moi alors. » j'avoue que le voir tenir une arme ne me plaît pas, je n'aime pas les armes, d'ailleurs si on m'attaquait je n'aurais rien pour me défendre, car je ne sais même pas me battre. Tu parles d'une native… une peureuse ouai ! Je finis par passer devant et je commence à marcher le long de la rivière puis prend arriver près d'un arbre, il y a une descente assez vertigineuse où une chute pourrait être fatale, d'ailleurs j'ai laissé rouler le corps de cet Owen autrement je serais tombé. Arriver en bas on marche un peu et je m'arrête. J'avais pris le soin quand je suis repartie d'essuyer mes pas derrière moi. Arrêter net je fixe le sol et lui pointe du doigt où je l'ai enterré. « Je l'ai recouvert de diverse branche qu'on peut trouver autour de nous, de pierre et de feuilles pour couvrir la terre creusée, et j'ai fais en sorte que ça ne fasse pas de grosse bosse. » Je frissonne, non je n'ai pas froid, mais je me rends compte que cette louve qui dort au fond de moi sourit, oui elle sourie, satisfaite de moi. Je me rends également compte à quel point la mort, la violence fait ressortir le pire de nous… J'ai enterré un corps… J'ai couvert cet homme qui a commis un meurtre… « C'est bon ? Rassuré ? » Je replace une mèche de cheveux et regarde mes mains, mes vêtements. Je suis sale, j'ai de la terre partout… et du sang… Faudra que je me lave avant de rentrer et que je me change autrement on risque de me poser des questions et il pourrait être en danger et moi par la même occasion.

Je prends énormément de risques pour lui. « Si tu as fini on pourrait repartir ? Tu dois prendre des forces avant de rentrer à ton camps. Et je ne pourrais pas te surveiller là-bas. » En vraie je sais qu'il me déteste, je l'ai vue dans son regard à croire que je vais lui sauter dessus et le tuer. « Tu sais, je ne vais rien te faire. » En quoi lui et moi sommes différents ? Nous sommes pareils, des humains… Des gens qui doivent chasser, construire et survivre. Je regarde alors l'arme qu'il a dans les mains et recule. Je n'aime pas ses trucs-là.

Si il voulait il pourrait m’assommer et partir, ou bien encore me capturer et m'emmener auprès des siens, même si ça risque de déclencher une guerre. Mais je suis sure que c'est quelqu'un de bien, il aurait pue le faire avant, ou me tuer avant, je ne pense pas qu'il ferait une chose pareil.
(c) chaotic evil

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: AILYJAH AND WOLFGANG + You're not gonna die today.
Ven 1 Sep - 22:05

you're not gonna die today

   
Elle a enterré le corps, caché les armes et masqué ses traces. C'est comme ci c'est elle qui avait commis ce crime et elle semblait si sereine, comme soulagé qu'il en soit ainsi. Soulagé de m'avoir sauvé? De l'avoir fait disparaitre? Dure à dire... En tout cas elle est là et elle prend soin de moi. Elle m'a sûrement évité le pire et tout ça, je ne comprends pas pourquoi elle l'a fait. Un instant à baisser les yeux, elle finit par me répondre « Car tu avais besoin d'aide. Je n'allais pas te laisser te vider de ton sang. », je la fixais un instant perplexe avant de simplement hocher légèrement la tête pour aller enfiler mes affaires. L'aurait-elle fait pour n'importe qui? N'importe quel étranger? N'importe quel autre type qu'elle aurait croisé dans une même situation? J'ai envie de lui demander mais d'abord, il faut que je sois sûr qu'Owen a disparu pour de bon. Comme ci j'avais cette peur qu'il ne soit plus là où elle l'a laissé, comme si il aurait pu se réveiller, se relever pour sortir de sa tombe et courir vers l'Odyssée. Ou vers moi... Non, il est mot j'en suis certain. Je secoue la tête à cette idée lui demandant de me montrer le chemin et sans broncher elle me répond « Bien. Suis moi alors. » avant de m'y emmener. Une grimace et je me mets à marcher derrière elle, surveillant les alentours pour vérifier que personne ne nous observe ni ne nous suit. Il faut qu'on soit seul c'est important. On marche et marche encore le long de la rivière, passant près d'un arbre pour descendre une petite falaise escarpée. Je grimaçais encore, grognant aussi légèrement la main sur mon ventre car autant l'avouer, je ne suis pas encore prêt à faire une randonnée aussi charpentée. Mais il le faut, je dois le voir. Me retournant encore et toujours presque tous les 20 pas. Je tends l'oreille également, mais rien n'y est, pas même au loin. Peut-être qu'ils ont déjà fait leur tour? Où qu'ils le cherche ailleurs. Peut-être qu'ils l'ont trouvé? Non impossible, pas ici. J'ai vérifié, les traces sont difficiles à suivre et je les effacerais au retour. Soudain on s'arrête alors qu'elle se met à fixer droit devant nous, cette zone assez sale pour me dire « Je l'ai recouvert de diverse branche qu'on peut trouver autour de nous, de pierre et de feuilles pour couvrir la terre creusée, et j'ai fais en sorte que ça ne fasse pas de grosse bosse. », je la regarde puis regarde la dite zone plus en détail, passant mon pied pour dégager un peu. Elle a bien fait son travail, il faut tout dégager pour voir que ça a été retourné. Puis cet endroit a pu être creusé pour bien des raisons, natifs compris. Ils ne viendront pas ici et ne penseront jamais à fouiller ce genre d'endroit. Je peux respirer. Pourtant, je me mets à fixer cette tombe dissimulée quelques instants, me perdant même dans mes pensées... Me souvenant de ce combat, de cette mise à mort puis de ma mère dans ce sas de décompression. Son regard... Son petit sourire, ce je t'aime inaudible qu'elle m'a susurré. C'est là que la native me demande « C'est bon ? Rassuré ? » et moi je reste figé devant cette scène, ce souvenir... J'hoche que brièvement la tête, me léchant la lèvre inférieur les yeux humides à fixer là, la tombe de l'homme responsable de tout ça. Je reste silencieux encore un moment quand elle finit par me demander « Si tu as fini on pourrait repartir ? Tu dois prendre des forces avant de rentrer à ton camps. Et je ne pourrais pas te surveiller là-bas. », là je me réveillais en quelques sortes, fronçant les sourcils avant de tourner la tête vers elle "Me surveiller..?" pour quoi faire? J'ai pas besoin d'être surveillé, pas même pour une blessure, je suis assez grand. À me voir encore hésitant elle ajoutait « Tu sais, je ne vais rien te faire. » puis ses yeux se posent sur ma lance et elle recule d'un pas, commençant à son tour à douter de moi. Un instant à hésiter et je me rendais compte que je n'avais pas envie de partir, ou plutôt que je n'avais pas envie de rentrer, pas tout de suite en tout cas. Alors j'ajoutais en hochant à nouveau légèrement la tête d'un "D'accord... Rentrons.", baissant ma lance comme pour lui montrer qu'elle n'avait rien à craindre à son tour de moi. Remettant les branchages en place, me servant d'une branche pour effacer nos traces, c'est de moi même, que je prenais l'initiative de passer devant. Vu l'endroit et tous les rochers autour, pas besoin d'effacer grand chose. Le ciel est couvert, la pluie qui va tomber cette nuit se chargera du reste et tasser la terre sur ce cadavre. Une chance pour nous, elle finira le travail en lissant la surface et effaçant ce qui peut rester de notre passage. À croire que la chance était avec moi aujourd'hui, ou est-ce elle? Cette fille aux cheveux d'argent. Sur le chemin du retour, après avoir remonté la falaise d'une énième grimace, je reprenais mon souffle main sur ma plaie avant de lui dire "Au fait, je voulais te dire... Merci." tournant le regard vers elle tout en marchant "Pour... Tout ce que tu as fait." pour m'avoir sauvé la vie d'une double façon. Puis je me risquais à lui demander "C'est quoi ton nom?" ouais parce qu'avec tout ça, je ne connais même pas son nom.
(c) chaotic evil

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: AILYJAH AND WOLFGANG + You're not gonna die today.
Sam 2 Sep - 1:07

you're not gonna die today

   
Il n’est pas encore rétabli, il doit faire attention et je le vois très bien grimacer sur le chemin. Je sais que ce n’est pas bon pour lui, il devrait être allongé à l’heure actuel et se reposer, reprendre des forces avant de repartir. Une fois arrivé devant la dîtes tombe, il reste figé un moment. À quoi peut-il bien penser ? Est-il soulagé ? OU est-il encore inquiet ? "Me surveiller..?"  Je me contente de lui faire un petit sourire timide, presque invisible. Il fini par accepter de rentrer et baissa sa lance, je soupire de soulagement je n’aime pas les armes, je n’aime pas ça du tout, et pourtant je me dis que nous vivons dans un monde où on en a besoin, du moins avoir les bases en défense. Lui visiblement il a été formé pour ça.

Il passe devant, je le suis sans un mot, je n’ose pas trop parler, en fait je ne sais pas il m’intimide, je ne pense pas que ça soit de la peur, car si je dois mourir qu’il en soit ainsi. Sur le retour en montant la falaise, je ne peux m’empêcher de le voir tenir sa plaie, j’espère que ça ne va pas se rouvrir… Sinon je devrais recoudre encore ou pire cautériser la plaie, si je peux lui éviter cette souffrance ce serait bien. "Au fait, je voulais te dire... Merci." Il tourne son regard vers moi. Je reste sans un mots, il vient de me remercier, je lui adresse alors un sourire, heureuse qu’il me remercie. Oui un rien me rend heureuse je sais. "Pour... Tout ce que tu as fait." En vraie même si il ne m’avait pas remercié ça ne serait pas grave, puisque je lui aurait sauvé la vie et ça, c’est le plus beau remerciement qu’on puisse me faire, vivre. "C'est quoi ton nom?" Fixant mes pieds je relève la tête. Je suis bête je ne me suis même pas présentée… « Je m’appelle Ailyjah, et toi ? » Je vais pas l’appeler l’homme venu du ciel toute ma vie non plus ça serais bizarre. Nous remontons à présent la rivière en direction de la cabane. « Tu sais tu n’as pas à me remercier. Contente toi de vivre, ça sera le plus beau remerciement. » Oui je suis restée sur le merci, ne me demander pas pourquoi, je suis très longue à la détente. « Je me doute que comme beaucoup d’homme venus du ciel tu ne dois pas avoir très envie de rester avec une native, mais c’est pour ton bien. »
(c) chaotic evil

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: AILYJAH AND WOLFGANG + You're not gonna die today.
Sam 2 Sep - 1:24

you're not gonna die today

   
Il est mort, Owen est mort et bien caché au fond de cette forêt. Je suis soulagé mais je ne me sens pas tellement mieux pour autant. La peine elle, est encore là, au fond de moi. Ma mère me manque... Être avec elle me manque. J'espère juste qu'elle n'a pas souffert là haut, qu'elle est... Bien, où qu'elle soit, mieux qu'ici j'imagine. Un jour j'irais la rejoindre mais pas maintenant, malgré tout ça je ne suis pas prêt. Alors reste bien où tu es Owen, j'espère que toi on t'oubliera vite.

Bref on est reparti et enfin je me décide à la remercier pour tout ce qu'elle a fait pour moi. Sans un mot, elle me répond un sourire timide en continuant de marcher jusqu'à la rivière et là je me dis que putain... Elle en a fait du chemin avec ce cadavre. Et il faut que je le souligne "Tu l'as trainé sacrément loin, comment tu as fait?" comme pour moi d'ailleurs. Petite mais sacrément coriace la blondinette. Un truc de natif cette force de vivre. Elle me donne d'ailleurs son nom au passage, ça non plus j'ai pas pensé à lui demander plus tôt, fin c'est moi quoi... Elle me répond alors « Je m’appelle Ailyjah, et toi ? », un léger sourire en coin et je dis "Wolfgang." malgré que presque tout le monde m'appelle simplement Wolf. Puis comme ci elle y pensait depuis tout à l'heure, elle ne pu s'empêcher de reprendre « Tu sais tu n’as pas à me remercier. Contente toi de vivre, ça sera le plus beau remerciement. », je tourne alors à nouveau le regard vers elle alors qu'on se rapprochait enfin de la cabane "On dirait que pour toi c'est tout ce qui compte la vie." pourtant dans un milieu comme celui ci, elle est rude et n'épargne personne. Elle ajoute « Je me doute que comme beaucoup d’homme venus du ciel tu ne dois pas avoir très envie de rester avec une native, mais c’est pour ton bien. », un nouveau sourire en coin et je secouais la tête avant de baisser le regard pour jouer un peu avec ma lance en répliquant "Ils ne sont pas tous comme ça tu sais. Certains des miens sont même très ouverts vous concernant, malgré tout ce que vous avez fait. Non, crois moi quand je te dis que je suis le plus con de la bande." tu n'as vraiment pas eu de bol en tombant sur moi en fait, je suis le pire de tous question tolérance. Ma main toujours sur mon ventre, je me décidais à la retirer remarquant alors qu'il y avait du sang sur celle ci et sur mon t-shirt... "Et merde..." quelque chose me dit que la séance d’exercice était de trop.
(c) chaotic evil

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: AILYJAH AND WOLFGANG + You're not gonna die today.
Sam 2 Sep - 1:44

you're not gonna die today

   
"Tu l'as trainé sacrément loin, comment tu as fait?" Aaaaahhhh que oui je l’ai trainé loin l’autre là, le Owen. Je crois que j’ai jamais fais autant d’exercice « J’ai fabriqué un brancard pour vous trainez. Surtout que l’autre il pèse son poids mais en haut de la falaise je l’ai balancé » Ça paraît violent dit comme ça mais c’est vraie. « C’était lui ou moi donc à choisir je me suis dit que puisqu’il est mort il craignait plus grand-chose, j’avais pas envie d’être entraîné dans la chute. » Je repense à ce que je viens de dire, mais depuis quand je parle comme ça ? C’est ignoble ! Il fini par me dire son prénom, wolfgang, tiens wolf… Mes yeux s’illumine comme si on venait de m’annoncer une super nouvelles. « C’est marrant… Le symbole de ma tribu c’est le loup. » J’aime me dire qu’il y a cette louve sauvage au fond de moi, cette louve qui me fait si peur, car je sais que si je la laisse prendre un peut de liberté sur moi, elle fera ressortir le pire… Je ne veux pas devenir sauvage, cruelle ou je ne sais quoi…

Je lui fais remarqué que tout ce qui compte c’est qu’il vive, je vois son regard se poser sur moi. "On dirait que pour toi c'est tout ce qui compte la vie." Je soupire. « La vie c’est important, bien plus que la mort, il suffit de trouver ce qui nous rend heureux et la vie devient plus belle. Moi ce qui me rend heureuse c’est de voir les gens vivre… enfin je crois que ça me rend heureuse. » Je ne sais pas comment d’écrire ce que je ressent, je ne suis pas sure de vraiment savoir ce qu’est être heureuse, j’ai connue la douleur de perdre quelqu’un, mais même quand mon père est mort, malgré la peine, j’étais dans un sens pas inquiète de l’avenir. Je me disais que mon père avait rejoint ma mère que si la vie en avait décidé ainsi c’est qu’il devait en être ainsi. Quant à devenir orpheline, je ne me suis pas inquiétée non plus, je me suis dis que j’y arriverais dans la vie sinon tant pis. « Je n’ai pas peur de mourir, si tu devais me tuer là, maintenant je répliquerais pas, déjà je ne sais pas me défendre, et surtout c’est comme ça, si la mort doit venir frapper à ma porte c’est que je n’ai plus rien à accomplir ici. »

ON continue de marcher puis il me fait remarquer que dans son clan ils sont pas tous craintif et en colère, que certains nous apprécies, que lui est le plus con comme il dit. Ça me fait arracher un petit rire étouffer. « Nous aussi nous ne sommes pas tous des sauvages, nous nous ressemblons bien plus que vous ne le pensez. » Puis il fini par regarder sa main, je fronce les sourcils. C’est bien ce que je craignais. Nous arrivons à la cabane et je me permet de prendre un de ses bras et de le passer autour de mes épaules pour l’aider à marcher. « Excuse-moi, je me permet, mais je vais t’aider à t’allonger. » Je l’aide à se poser sur le lit et là avec gêne je lui demande « il va falloir que tu enlève tes vêtements. » que c'est gênant, mais je n'ai pas le choix. Je prépare mon mélange de plante et de l’eau pour pouvoir nettoyer la plaie et prépare un petit feux. « Je suis désolée de te le dire, mais je vais devoir cautériser la plaie... »
(c) chaotic evil

Contenu sponsorisé


Sujet: Re: AILYJAH AND WOLFGANG + You're not gonna die today.

 

AILYJAH AND WOLFGANG + You're not gonna die today.

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.
» Wolfgang Amadeus Mozart [Validée]
» Everything's gonna be ok # ft Nora (Terminé)
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» ๑ This is the part of me that you're never gonna ever take away from me

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: Il était une fois des jolies histoires-