Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜A lone fool out in the sun ~ Armétis
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

avatar
01/11/2015 Glacy 1420 Brett Dalton luxaeterna (avatar), Frimelda (signature) ancien militaire - maniement des armes - statège 1234
- Whatever it takes -


Sujet: Re: A lone fool out in the sun ~ Armétis
Lun 21 Aoû - 15:59

« Pas aimer grand monde, non. » J'esquissais un sourire. Peut-être avons nous plus de points communs que je le pensais. A vrai dire, ce n'était pas que je n'aimais pas grand monde, plutôt que j'avais tendance à penser que pas grand monde ne m'aimait. Non pas que l'inverse n'était pas vrai alors que je comptais mes amis sur la main? Et pourtant j'en avais des personnes auquel je tenais. La vérité étant sans doute que j'avais juste trop peur de faire dans le sentimental ou de montrer la vulnérabilité derrière l'homme. Comme s'il était plus simple de montrer qu'on ne s'attachait pas pour ne pas être brisé en arrière. Comme s'il était plus simple de tout envoyer balader et de leur faire du mal en premier plutôt que d'être blessé le premier. Toujours la même crainte d'être blessé autant que mon père m'avait blessé, autant que d'autres m'avaient blessés en disparaissant dans la nature, en mourrant. Mais à vrai dire je me faisais autant de mal à moi-même en faisant comme si de rien n'était, en n'agissant pas réellement. Me faisant du mal en les rejetant pour me faire rejeter après, à faire comme si j'étais un connard arrogant alors que cela n'était pas le cas, pas réellement. Prétendant toujours et encore que leurs opinions ne comptaient pas alors qu'elles comptaient plus qu'ils n'avaient idée, que chacun de leurs mots pouvaient autant m'aider à me détruire qu'à aller de l'avant. Un coeur de glace que je n'avais pas bien que j'avais toujours fait passé l'humanité avant des proches. Ce que j'avais fait à Ailina, ce que je savais que je pourrai faire encore. Prêt à mourir si cela voulait dire que le plus grand nombre vivait. Une culpabilité pour autant qui n'était pas apaisée qui ne le serait jamais alors qu'autant que je pouvais prétendre n'avoir aucun remord, je savais que c'était faux. Juste trop fier pour montrer le contraire. Juste trop fier pour laisser voir qui j'étais vraiment. Des images tourmentées qui disparaissaient toutefois dans mon esprit alors que je canalysais mon énergie dans le combat à venir.

J'avais toujours aimé m'entraîner autant que j'avais toujours apprécier défier les règles. Ironique à quel point je pouvais les suivre jusqu'à l'extrême en faisant éjecter mon père de l'arche, là-haut dans l'espace pour les rompre l'instant d'après pour le mouvement rebelle. Faisant payer. Faisant justice moi-même. Mais au-delà de cela, il avait toujours été certain que j'avais été doué pour combattre. Ayant toujours aimé les aspects stratégiques de notre entraînement, pouvoir manier une arme entre mes mains autant que j'avais toujours apprécié me mesurer aux autres. Et si je comptais gagner, j'étais autant heureux de pouvoir m'améliorer et apprendre de nouvelles techniques. L'objectif de devenir meilleur pour ne plus être pris par surprise. Préférant avoir le contrôle que leur laisser le contrôle. Pouvant encore me rappeler le jour où Richard m'avait planté une fléchette dans le postérieur sur ordre du conseil. Un épisode que je n'avais toujours pas digéré dans ma fierté même si cet épisode ne m'avait donnée qu'une raison de plus de vouloir être meilleur. Etre sur terre avait autant une des raisons qui m'avait poussé à vouloir m'améliorer. Et cette possibilité m'était donnée par ce combat avec Arméthyse.

Un combat qui s'annonçait amical autant que j'avais conscience de ses remarques. Elle n'était pas comme les siens mais cela ne voulait pas dire qu'elle n'irait pas de main basse parce qu'elle n'avait pas d'arme. Ne pouvant que me rappeler la miche de pain qu'elle tenait avec une certaine violence avant que cette miche de pain ne se fasse en partie dévorée par sa monture. Elle avait accepté de réaliser ce combat dans les règles, en tant qu'égal mais cela ne voulait pas dire que d'autres feraient de même. Ayant déjà retenu sa remarque pour les prochaines rencontres que j'aurai avec des natifs bien que pour le coup toute mon attention était focalisée sur elle. Je savais qu'elle pouvait faire preuve de violence, ne pouvant que m'en douter alors qu'il était certain qu'elle savait combattre et manier les armes. Il serait une erreur de la sous-estimer. Et pourtant je réussissais à emporter la première manche pour ainsi dire. Si le but n'était pas de remporter le drapeau du vainqueur et d'avoir une couronne de laurier, il ne semblait pas moins que les points étaient comptés. Je le savais et elle aussi alors qu'un esprit de compétition s'installait entre nous. La combattante qui tombait pas moins à terre, le sang coulant le long de son nez alors qu'elle levait son visage vers moi. Je la regardai se redresser, lui laissant le temps pour sans pour autant cesser de l'observer. Conscient qu'elle pouvait paraître moins sonnée qu'elle l'était, qu'elle pouvait faire semblant comme on le faisait tous. Et si j'avais été galant peut être que j'aurai attendu mais je ne le fus pas en me jetant de nouveau dans sa direction, mon poing qui se rapprochait de son visage. Toutefois, ce fut son pied qui s'écrasait contre le mien, pouvant déjà sentir l'impact de son genoux contre ma colonne vertébrale. « Pas mauvais dans ses manières, Chris. » Des mots qui résonnaient dans ma tête alors que je poussais un  grognement, heurtant le sol, touché. Reprenant ma respiration, sous l'impact de son coup. Elle pouvait faire mal et j'en avais désormais la certitude autant qu'elle voulait gagner. Les rôles inversés alors que j'étais cette fois-ci à terre et elle en tête. Pas moins le désir de m'arrêter alors que tout comme elle j'étais déterminé à succéder. Mon pied qui balayait soudainement ses jambes pour la faire tomber sur le sol alors que je me jetais sur elle, tentant d'ignorer la douleur causée. Faisant peser mon poids sur elle pour tenter de prendre le dessus et l'écraser, n'ayant eu l'aperçu que d'une fraction de ses capacités.  Mes doigts qui se refermaient sur son bras pour le tordre alors que ma bouche se rapprochait de son oreille. « Tu peux renoncer. » Une certitude bien que je doutais qu'elle le fasse pour autant.



avatar
21/04/2016 Arméthyse 648 Dichen Lachman None! Garde royale - stratégie et combat 116
✣ Chaos is a ladder


Sujet: Re: A lone fool out in the sun ~ Armétis
Lun 21 Aoû - 21:49


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


♦ A lone fool out in the sun ♦

Chris Ҩ Arméthyse
« Each friend represents a world in us, a world not born until they arrive, and it is only by this meeting that a new world is born. » Anais Nin.











Le coup de la Rahjak avait atteint sa cible. Parfaitement porté et exécuté correctement, pile dans le point sensible du dos, laissant Chris grogner et s'effondrer comme elle avait pu l'espérer quelques instants plus tôt. Une petite vengeance. Une douce victoire. Son premier point obtenu durant ce combat. Un point non négligeable d'ailleurs. Mais c'était sans compter sur la vigilance qu'elle avait pour un temps délaissé, contente d'elle-même alors qu'il n'était pas encore temps de se jeter des fleurs puisqu'elle se retrouva déjà par terre sous le balayage de jambe du Skaikru. Un peu à l'image de celui qu'elle avait pu faire. Mais contrairement à lui, lorsqu'elle s'écrase pour la seconde fois par terre, elle ne roula pas. Elle resta étaler avec un sourire couillon sur les lèvres. Toujours aussi fière d'avoir pu taper dans sa colonne vertébrale et de lui avoir arracher un grognement. Un grognement très masculin, presque bestiale. Un grognement qu'elle s'imaginait parfaitement pouvoir entendre dans d'autres circonstances, plus intime. Il devait être ce type d'homme. A prendre les choses en main malgré sa carrure plutôt maigrichonne si on le comparait à un gars du désert. Ca n'était pourtant ni le moment, ni l'endroit pour laisser place à ce genre de divagations. Peut-être qu'il l'avait plus étourdi qu'elle ne le pensait. Elle continuait de sourire bêtement sans réellement se défendre, se laissant prendre au piège sous lui. Sous son corps alors qu'il l'immobilisait avec force et tentait de lui faire mal au bras. Lui aussi affichait un sourire, mais il imposait aussi l'autorité et la dominance dans une telle position. Puis finalement un murmure. Renoncer ? Même pas dans ses rêves les plus fous elle ne le ferait. Elle pencha légèrement la tête sur le côté pour pouvoir l'observer à loisir tout en continuant de sourire.  « On avoir dis sans arme... Ah mais peut-être que ça n'être pas une arme dans ton pantalon. » De nouveau taquine, elle tira légèrement la langue. La violence semblait avoir abandonné son coeur, et la légèreté et l'humour revenait plus facilement. Une facette d'elle qu'elle ne montrait pas forcément à tout le monde ou pas aussi rapidement. Le combat n'était pas achevé, loin de là. Mais même si elle ne semblait plus aussi hostile, plus aussi bagarreuse et sérieuse, l'adage qui disait "Il faut se méfier de l'eau qui dort" n'avait jamais été aussi bien appliquer que maintenant. Tenir ses bras était une idée judicieuse, peser de tout son poids aussi, mais quelque chose manquait pour l'immobiliser pleinement. Elle glissa alors ses cuisses autour du bassin de Chris et tenta de le serrer comme dans un étau. Persuadée qu'elle réussirait, à un moment où à un autre à lui briser quelques os, si vraiment elle y mettait toute sa force et toute sa volonté. Mais voyant bien que ça n'y changerait pas grand chose, elle le relâcha finalement et étendit ses jambes, s'étirant comme un chat, comme si de rien était.  « Tu peser un poids plume, ma jolie. » Elle tenta alors de gigoter ses bras pour se délivrer, mais rien à faire. Arméthyse ne voyait pas bien comment se sortir de là. Enfin si, elle se doutait. Il suffisait de le mordre jusqu'au sang ou bien de lui envoyer son meilleur coup de boule. Mais ça semblait bien trop violemment. Même si c'était un combat plus ou moins sérieux, elle s'imposait des limites. Mais renoncer, il n'en était toujours pas question. Surtout que si elle le faisait, elle devrait lui rendre un service, ou faire ce qu'il lui dirait de faire. Parce que malgré qu'elle soit née dans le désert, c'est une femme de parole, qui ne promet pas dans le vent. Alors elle remplirait sa promesse. Elle le devrait. Mais la question ne se posait pas tant puisqu'elle ne voulait pas se résoudre à abandonner.

Non. Chris n'avait pas encore gagné non plus. Krikja se mit alors à siffler et subitement, son fidèle compagnon Lune approcha, baissa sa tête et bouscula le corps de Chris loin du sien. Délivrée grâce à sa monture, elle se redressa finalement en lâchant un petit rire. Cela ne pouvait pas être considéré comme de la triche étant donné qu'un animal n'est pas une arme, non ? Elle glissa une main dans le pelage du cheval en guise de remerciement puis elle s'approcha de Chris et tendit la main. « Si tu vouloir renoncer, tu le pouvoir aussi... »


fiche par century sex

avatar
01/11/2015 Glacy 1420 Brett Dalton luxaeterna (avatar), Frimelda (signature) ancien militaire - maniement des armes - statège 1234
- Whatever it takes -


Sujet: Re: A lone fool out in the sun ~ Armétis
Mar 22 Aoû - 14:00

Ayant le dessus cette fois-ci alors que le combat semblait tourner à mon avantage. Elle maintenue au sol, suffisamment fort pour la maintenir alors que je tordais son bras en parallèle, tentant de l'empêcher de bouger. L'incitant à renoncer tout comme elle le faisait elle aussi. Un brin de compétition installé. « On avoir dis sans arme... Ah mais peut-être que ça n'être pas une arme dans ton pantalon. » Ne pouvant m'empêcher de lever les yeux au ciel. Cela ne faisait aucun doute que ce n'était pas ce que j'avais prévu venant de sa part. Non pas que je la connaissais réellement, n'ayant vu qu'une part infirme d'elle, une fraction de secondes. Une femme dont je connaissais rien autant que j'étais conscient qu'elle savait se battre. Arméthyse semblant se détendre alors que les expressions de son visage changeaient et qu'elle me tirait soudainement la langue. Soudainement malicieuse. Ce qui ne semblait pas être courant. N'ayant pu qu'être parti pris en surprise alors qu'en effet, je ne m'y attendais tout simplement pas. « J'imagine que tu ne le découvriras pas là. » Un jeu qui pouvait se jouer à plusieurs. Conscient que comme à la guerre qu'en amour tous les coups restaient permis. Un combat amical qui n'avait pas encore pris fin toutefois. Arméthyse qui tentait de resserrer l'étau, de prendre le dessus. Nos deux visages encore proches. Nos corps proches alors qu'elle resserrait en effet l'étau, tentant de prendre le dessus sans réussir à y arriver. Un sourire qui se dessinait sur mon visage alors que mon regard plongé dans le sien, je ne pouvais que la taquiner davantage. « Tu sais que cela ne va pas marcher. » C'était le cas, je le savais alors qu'il était facile de résister. Des tentatives qui restaient vaines pour le moment. Des tentatives qu'elle parut comprendre continueraient de rester vaines sur cette voie.  « Tu peser un poids plume, ma jolie. » « Ma jolie... » Manquant de lever les yeux au ciel alors que je n'étais visiblement pas rendu au bout de mes peines. Une native que je ne pouvais m'empêcher d'apprécier. Une rencontre qui avait donné lieu à une conversation un peu branlante, à ce combat amical et maintenant à ceci. N'ayant pas le contrôle de la situation non pas que cela me dérangeait alors que oui étrangement je m'étais mis à l'apprécier.  « Tu renonces ou ? » Ne pouvant m'empêcher de lui poser la question alors que j'enfonçai le clou. Elle était en position de faiblesse pour le moment bien que je ne doutais pas qu'elle pouvait tenter de vouloir reprendre le dessus. Un combat qui restait amical bien que je ne pouvais qu'être tenté de voir si elle allait renoncer. Ce qui n'était pas encore le cas mais qui pouvait l'être à tout moment si elle acceptait de le faire, si elle acceptait de renoncer. Ce que je doutais toutefois alors que cette même lueur de détermination régnait dans son regard autant qu'il régnait dans le mien.

Et soudain un sifflement qui retentissait. Des bruits de sabot. Tournant la tête que pour être poussé sur le sol par son équidé. Roulant par terre alors que les éclats de son rire retentissait. Une chute amoindrie bien que je ne pouvais que ressentir les conséquences de ses coups précédents contre ma colonne vertébrale. Serrant les dents. Comme s'il était hors de question de montrer une trace de vulnérabilité, de se montrer en position de faiblesse. Une douleur qui serait éphémère bien que je doutais que je pourrai la ressentir encore pendant plusieurs jours. Prenant une inspiration pour calmer les battements de mon coeur qui s'étaient accélérés sous l'afflux de l'adrénaline. Les bruits de pas de la combattante rahjak qui s'approchait alors que je me détendais. Sa main qui se dressait devant moi. « Si tu vouloir renoncer, tu le pouvoir aussi... » Attrapant sa main tendue alors que je me relevais aussitôt. Mon regard pas moins posé sur elle. « Jamais. Toi ? » Et c'était le cas, il paraissait juste impossible de renoncer. N'ayant aucune conscience encore que je finirai par renoncer après la mort de Robb, que je sombrerai même totalement et que je me perdrai pendant un long moment. Mais pour le moment, ces événements n'étaient pas encore arrivés et j'étais encore prêt pour lui faire face. « Prête pour un nouveau round ? » La défiant du regard, la défiant de renoncer alors que je me tenais déjà prêt à l'attaquer. Mon regard qui se posait l'espace de quelques secondes sur sa monture qui se tenait à ses côtés, sur qui elle s'était appuyée cette fois-ci pour gagner. « Sans le cheval cette fois. » Autant conscient que si elle avait triché, elle l'avait fait plus ou moins dans les règles en n'utilisant aucune arme. Mon regard qui se détournait pour se poser sur mes lames qui reposaient toujours dans l'herbe. Des lames dont je prenais soin, que je ne comptais toutefois pas utiliser maintenant alors que ce combat restait amical. Elle avait usé de son cheval comme allié, mais dans ce combat amical, les lames n'étaient pas les bienvenues alors que ce qui comptait rester de voir jusqu'où l'autre était prêt à aller et d'apprendre partant de là. Reportant mon attention sur elle alors que j'hochai la tête avant de me diriger rapidement vers elle non sans tourner autour comme le ferait deux adversaires. Scrutant sa silhouette, tentant toujours de repérer ses forces et faiblesses avant de passer à l'attaque. La tentative d'être le premier, d'être le plus rapide pour porter le premier coup. La tentative de l'acculer et de découvrir une faille dans sa cuirasse. Enchaînant les mouvements, tentant de trouver une faille non sans cesser de me méfier, ne pouvant que me douter que ses coups pourraient être à la hauteur. Et cela d'autant plus si dans un sens elle défendait l'honneur de sa tribu.  « Non snap ? » Tentant de la déstabiliser en la provocant, en insinuant qu'elle était moins rapide. Autant une tactique que celle de parler pour tenter de prendre l'avantage et de déstabiliser l'autre. Des techniques que je comptais user à bon escient.


avatar
21/04/2016 Arméthyse 648 Dichen Lachman None! Garde royale - stratégie et combat 116
✣ Chaos is a ladder


Sujet: Re: A lone fool out in the sun ~ Armétis
Dim 27 Aoû - 22:28


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


♦ A lone fool out in the sun ♦

Chris Ҩ Arméthyse
« Each friend represents a world in us, a world not born until they arrive, and it is only by this meeting that a new world is born. » Anais Nin.











Le jeu du chat et de la souris. Parfois Krikja était la souris, parfois elle était le chat. Une situation qui était née sans qu'elle s'y attende. Un chat qui avait été apprivoisé bien trop vite et qui, déjà, jouait avec la souris. Souris qui devenait aussi le chat par moment. Oui, ce Chris était une énigme. Dans toute sa longue vie, Arméthyse avait souvent croisé des personnes de ce genre qu'elle voulait absolument décrypté et tant que ça n'était pas fait, elle ne lâchait pas l'affaire, quitte à s’insinuer partout et à déranger, à devenir lourde. Un combat improvisé, rien que ça. Avec un parfait inconnu. Les gens qui la connaissaient ne l'auraient pas reconnue. Mais elle avait provoqué le combat. Elle commençait à perdre, puis avait su tirer le avantage de son animal pour inverser les rôles. Lui prêtant sa main pour le relever. Une sorte de mini trêve, un temps pour souffler de façon amicale. « Jamais. » Lâcha-t-elle alors en retour à sa propre décision. Évidemment qu'elle n'allait pas abandonné. Même si en soi, il n'y avait rien à y gagner, pas réellement du moins, sauf un léger service à rendre à l'autre -léger, elle n'en savait encore rien d'ailleurs-. Mais le petit instant de repos semblait déjà terminé. Déjà debout, il annonçait le second round. Elle esquissa un sourire en soutenant son regard remplis de défis et elle hocha la tête. « Même pour le troisième, où je compter te terrasser. » Un rire rauque. Elle n'en pensait pas un mot. Déjà parce qu'elle avait annoncé au début du combat qu'il ne fallait pas tuer l'autre mais aussi parce que dans l'idée, elle comptait sur ce second round pour le mettre à terre. Pas définitivement. Juste assez pour qu'il n'y ait justement pas de troisième round. Elle claqua ses poings l'un contre l'autre comme pour faire sonner ses mots un peu plus fort et elle pencha la tête. Un nouveau rire lui échappa légèrement lorsqu'il lui somma de ne pas utiliser le cheval à nouveau. Une sorte de tricherie qui ne pouvait pas être présenter comme telle puisque l'animal n'était pas une arme. Mais effectivement, elle avait eu une aide supplémentaire que lui ne pourrait avoir. A moins qu'un animal n'arrive subitement à son appel, un loup, un gros chien, une biquette, ou n'importe quoi d'autres. Même si les gens du ciel n'étaient pas là depuis très très longtemps, ils avaient dû avoir le temps d'apprivoiser animaux et nature, au moins un minimum. « Tu devenir mon cheval serviteur bientôt, pas t'inquiéter pour ça ! » Le sourire en coin qui incurvait ses lèvres en disait long. Elle se l’imaginait parfaitement à quatre pattes, lui grimper dessus et faire un tour, comme ferait un adulte avec un gosse. Mais ils n'en étaient pas encore là et cette idée enfantine était bien bizarre. En réalité, ce type-là lui rappelait beaucoup d'hommes qu'elle avait côtoyer petite. Peut-être était-ce pour ça qu'elle avait la sensation de se sentir plus Erika qu'Arméthyse en face de lui ? Qu'elle était plus joyeuse et taquine qu'elle ne pouvait l'autre d'ordinaire ? Aucune idée. Mais c'était pas mal troublant. L'espace d'une seconde, elle n'était plus là, tellement prisonnière de ses pensées qu'elle ne le remarqua pas toute suite tourner autour d'elle. Mais lorsqu'elle revint à l'instant présent et qu'il n'était plus sous ses yeux, elle tourna rapidement la tête et plongea ses yeux dans les siens. Le scrutant. Au moindre geste, elle saurait réagir et se défendre. Le laisser approcher et attaquer plutôt que de foncer dans le tas, ainsi ça serait plus simple de percer ses défenses et de l'avoir. De le toucher et le faire perdre. Mais rien. Juste des mots lancés par Chris pour l'agacer sans doute, la faire réagir, la déstabiliser et l'avoir. Détourner l'attention. Une tactique que l'on apprend en premier, qui paye souvent ses fruits avec des bleus. Mais pas avec quelqu'un d'entraînement comme elle. Et lui dire qu'elle était lente alors qu'elle ne l'était pas, ou sans doute pas, non. Grave erreur. Secouant sa tignasse brune, elle rétorqua du tac au tac : « Parler pas de toi si méchamment. » Tirant la langue à nouveau comme une enfant, elle fit un pas en avant en s'imposant de toute sa hauteur. Mais pas de second pas. Elle croisa les bras autour d'elle. « Je te laisser gagner parce que tu être tout petit et pas très fort. » A son tour, elle lui parlait pour le ridiculiser et ainsi le pousser jusqu'à la colère mais aussi pour lui montrer qu'elle aussi savait faire ça et qu'elle avait compris le stratagème. Sauf qu'elle jouait aussi la comédie. Elle décroisa les bras et tourna ensuite autour de lui. Non, elle n'allait pas s'élancer la première. « Petit jeu qui pouvoir durer très longtemps si tu pas décider de venir me taper, Skaikru. Si tu attendre de tomber de la terre jusqu'au ciel, tu attendre longtemps. Tu devoir venir en premier. Tu venir ma jolie ? »


fiche par century sex

avatar
01/11/2015 Glacy 1420 Brett Dalton luxaeterna (avatar), Frimelda (signature) ancien militaire - maniement des armes - statège 1234
- Whatever it takes -


Sujet: Re: A lone fool out in the sun ~ Armétis
Lun 28 Aoû - 18:32


« Jamais. » Incapable d'abandonner. Nous étions tous deux incapables de laisser tomber cette partie, incapable de prononcer ces petits mots. Comme si abandonner signifiait se montrer faible. Incapables de supplier, de demander miséricorde. Un combat amical dont la sentence n'était pas définitive. Il était en effet certain que le sang ne coulerait pas aujourd'hui à moins qu'un geste ne soit fait, à moins qu'une maladresse se produise. Ni elle, ni moi ne comptant entamer une guerre, préférant au contraire mesure nos compétences en combat dans cette joute amicale. Ne comptant pas faire couler son sang, ni la tuer et si son n'en venait qu'à se mettre à couler, il serait alors certain que ce n'était pas intentionnel. Intentionnelle, l'était notre volonté à rester debout, à continuer de combattre malgré les petits accrocs. Un même mantra. Un entraînement qui continuait dont j'en annonçai la couleur alors que le second round était lancé quelques minutes après. Ne perdant pas un instant ou même l'once d'une seconde pour lui faire face de nouveau. S'arrêter signifierait autant perdre du temps que s'affaiblir alors que les muscles se relâcheraient. Il fallait battre le fer chaud. Un round qui ne semblait pas l'effrayer autant que je pouvais la narguer et tentais de la déstabiliser. « Même pour le troisième, où je compter te terrasser. » « J'attends de voir ça ! » Une étincelle de défi. Une once de moquerie. Cela ne faisait aucun doute que si l'on m'avait dit plutôt dans la journée que j'allais rire avec un natif, je ne l'aurai pas forcément cru ou du moins je n'aurai pas imaginé cette scène se produire. Mais elle se produisait déjà alors qu'autant que nous faisions corps à corps, nous ne venons qu'à échanger des piques. Amusé alors que j'avais sans le vouloir cette impression de la connaître depuis longtemps. A l'aise à ses côtés alors que toutes traces de méfiance avaient disparu. Les barrières étaient tombées au fur à mesure que nous réussissons à converser. Arméthyse elle-même paraissant plus détendue alors qu'un sourire apparaissait sur ses lèvres sans qu'elle ne s'en rende compte forcément, comme si elle retrouvait quelque chose qu'elle avait perdue. Ne lui en faisant toutefois pas la remarque alors que je préférai me concentrer sur ses mouvements, ses intentions pour ce second round. Et autant qu'elle cognait ses poings l'un contre l'autre, comme pour m'intimider, je ne pus que faire une référence à son cheval. Monture dont elle s'était plus ou moins servie pour tricher comme pour tenter d'appuyer où cela pouvait faire mal. Ce qui ne réussit pas. « Tu devenir mon cheval serviteur bientôt, pas t'inquiéter pour ça ! » Je secouai la tête. Comme si je voulais refuser de me laisser déconcentrer alors que sans le vouloir en lui prêtant attention, je me laissais bel et bien déconcentré. « Qu'est-ce que tu vas utiliser cette fois ? un bout de pain pour m'assommer ? » Cependant le réel combat n'avait pas encore commencé de nouveau.

Un combat que j'entamais en premier pour tenter de trouver une faille dans sa cuirasse, une faiblesse dans sa stratégie. Enchaînant les mouvements pour l'acculer autant que le loup tenterait d'acculer l'agneau dans la bergerie. Voulant qu'elle soit sur la défensive, qu'elle soit en position de faiblesse. N'en venant qu'à prendre la parole aux mêmes instants pour de nouveau forcer à la destabiliser. Ce qu'elle tentait de faire elle aussi. « Parler pas de toi si méchamment. » « Je parlais de toi ! » Et si elle fit un pas, j'en fis de même. Un pas qui nous séparait. La scrutant et l'observant de plus près autant qu'elle le faisait. Un second round différent du premier pour voir qui craquerait en premier, qui gagnerait. « Je te laisser gagner parce que tu être tout petit et pas très fort. » Ne levant que les yeux au ciel non sans la regarder alors qu'elle se mettait à décrire des cercles autour. Immobile alors que je l'observais. « Petit jeu qui pouvoir durer très longtemps si tu pas décider de venir me taper, Skaikru. Si tu attendre de tomber de la terre jusqu'au ciel, tu attendre longtemps. Tu devoir venir en premier. Tu venir ma jolie ? » « Mais j'ai tout mon temps, pas toi ? » Moqueur alors qu'autant que possible je savais qu'elle tentait de reproduire le même schéma, tentant de s'assurer que je craquerai en premier. Faisant un pas vers elle puis un de côté, continuant cette étrange danse où nous étions les deux danseurs sans pour autant foncer sur elle pour l'instant. Préférant plutôt détourner son attention. « Pourquoi tu es ici d'ailleurs ? » Une véritable tentative alors que je tentais de voir quelle direction elle pourrait emprunter. M'approchant un peu plus pour reculer avant de recommencer non sans cesser de parler comme pour voir quand est-ce qu'elle se laisserait embarquer dans la conversation. Espérant qu'elle y croit, qu'elle croit que la conversation m'intéressait désormais plus que le combat. « Le désert doit te manquer non ? » A vrai dire j'étais autant curieux et presque conscient que ce jeu pouvait autant bien me faire tomber que moi qu'elle. Car involontairement je me laissais autant entraîner dans cette conversation dont je tentais d'avoir le contrôle.

avatar
21/04/2016 Arméthyse 648 Dichen Lachman None! Garde royale - stratégie et combat 116
✣ Chaos is a ladder


Sujet: Re: A lone fool out in the sun ~ Armétis
Mer 30 Aoû - 10:06


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


♦ A lone fool out in the sun ♦

Chris Ҩ Arméthyse
« Each friend represents a world in us, a world not born until they arrive, and it is only by this meeting that a new world is born. » Anais Nin.











Il était impensable pour la Krikja de se dire qu'elle était là, en plein milieu de la forêt avec un Skaikru, en train de se battre gentiment, par plaisir et non par contrainte. Bien qu'elle n'aimait pas se battre, là, c'était plaisant puisque amical et voulu. Elle riait avec lui, se sentait elle-même et ça n'était pas quelque chose de commun. Pas quelque chose d'aussi facile d'habitude. Ce Chris du ciel avait définitivement un truc spécial et elle voulait mettre le doigt dessus. Être proche aussi rapidement d'un inconnu comme lui, ça n'était pas habituel, pas normal, il y avait forcément un truc. Peut-être que le soleil du désert lui avait trop tapé sur la tête et qu'une fois arrivée ici, elle s'était mise à délirer ? Mais non. Parce qu'elle avait parfaitement sentit les coups du garçon tout à l'heure et sans doute les sentirait-elle encore sous peu, alors ça ne pouvait être une illusion, ni un mirage, pas même une hallucination, il était bien réel ce type-là. Et cette idée était plutôt... réconfortante. Peut-être bien que pour la première fois depuis très longtemps, l'inconnu ne l'avait pas jugée sur son appartenance à la tribu Rahjak. Et ça... ça faisait réellement du bien. Le pire de tout, c'était qu'elle s'amusait vraiment bien avec lui, se détendant petit à petit sans s'en apercevoir. Ce jeu du chat et de la souris était plaisant. Et alors qu'elle lui indiquait qu'un fois k.o elle l'utiliserait comme cheval, il lui rétorquait déjà autre chose. L'attaquer avec un morceau de pain ? Vraiment ? Elle pouffa légèrement, moins concentrée sur le moment puis elle désigna ses mains vides. « Plus de pain à manger. Je devoir te manger toi pour survivre, il ne falloir pas tomber au combat, petit gona. » Mais le combat, il n'en y en avait pas réellement. Quelques coups jetés de-ci de-là que l'un et l'autre pouvaient éviter facilement en ne bougeant rien qu'un peu. Plus une joute verbale qu'un vrai combat. Ce second round était particulier, plus de l'ordre de la moquerie, de la taquinerie, un jeu bon enfant plutôt qu'un combat entre deux guerriers. Mais si elle prétendait le laisser gagner à cause de son apparence maigrichonne, il ne fallait rien faire de cette information parce que ça n'était tout simplement pas la réalité. Elle ne le laisserait pas gagner. Elle l'attirait sur un nouveau terrain, plus glissant en prétendant lui laisser la victoire alors que le jeu continuait mais il le comprenait parfaitement au vue de ses réactions et de ses mots. Elle continuait à sourire chaleureusement alors qu'il lui indiquait avoir tout son temps. Ah oui. Touchée. Elle, elle devrait rentrer. Le chemin était long. Son cheval bien fatigué. Et son but de départ n'était pas atteint du tout, mais finalement, elle ne pensait plus aller plus loin, ça ne servait à rien. Mieux valait profiter de l'instant présent avec ce bonhomme et repartir, histoire de pouvoir arriver avant le levé du soleil. Ou sinon au petit matin. Elle dormirait longuement avant de prendre le boulot le lendemain soir, une vie pas toujours évidente pour concilier son boulot et son envie de sortir de la cité pour voir du pays. Mais enfin, sacrifier des heures de repos et de sommeil valait bien le coup.

Elle haussa subitement un sourcil lorsqu'il fit quelques pas qu'elle ne comprit pas nécessairement au début, elle continuait les cercles autour de lui. Tel un astéroïde ayant dévié de sa trajectoire, prêt à venir s'encastrer dans un autre tandis que Chris recommençait à poser des questions sur elle. Pourquoi était-elle ici  ? Une très bonne question. « La destinée m'a conduite jusqu'à petit gona, pour le rencontrer. » Elle cessa alors ses mouvements pour ne pas s'entourner non plus et elle haussa les épaules. Bien sûr, elle se doutait qu'il s'agissait d'une ruse, mais elle semblait y prendre part peu à peu jusqu'à ce qu'il n'avance et ne recule de nouveau. Grillé. Elle comprenait. Elle commença alors à applaudir et la seconde question de Chris termina aux oubliettes. « Bravo, tu m'avoir presque convaincue. » C'est alors dans un mouvement plus rapide, comme pour lui foncer dessus bien qu'elle soit très proche qu'elle bougea en sa direction. Sans compter sur le trou dans lequel elle mit le pied. Autant elle avait analyser Chris, autant elle avait oublier la logique et de s'assurer ou elle mettait les pieds. Perdant l'équilibre maladroitement comme une imbécile, elle plongea tout de même sur Chris pour l'entraîner avec elle et une fois contre le sol, vautrée sur lui, elle se remit à rigoler. A nouveau, elle laissait la petite Erika en elle s'éveiller et s'amuser comme elle l'aurait fait jadis. « Ils être où tes points d'appuis pour me rattraper ? Tu être pas très douée, ma jolie... » Elle disait ça, mais elle n'en pensait pas moins à son propre sujet. Tomber comme une crêpe, en combat réelle aurait été la mort assurée. Mais il ne s'agissait que de Chris, alors elle savait qu'elle ne craignait rien. Parce que oui, elle lui offrait déjà sa confiance, sans vraiment savoir ni pourquoi ni comment il pouvait bien la mérité. Après tout, elle ne le connaissait pas et ils n'avaient rien vécus ensemble pour pouvoir se laisser aller autant et lui faire confiance aveuglement de pareille façon. « Je déclarer le match nul... On gagner tout les deux, tu d'accord ? »


fiche par century sex

avatar
01/11/2015 Glacy 1420 Brett Dalton luxaeterna (avatar), Frimelda (signature) ancien militaire - maniement des armes - statège 1234
- Whatever it takes -


Sujet: Re: A lone fool out in the sun ~ Armétis
Mer 30 Aoû - 13:31


Il y avait peu de possibilité qu'elle m'attaque avec une miche de pain autant qu'elle avait manqué de le faire à l'instant où je l'avais trouvé. Une arme qu'elle ne pourrait toutefois pas utilisé alors que la moitié avait été mangée par son cheval, mais il en restait toujours une autre moitié. Un cheval qu'elle avait usée comme un coup de pouce pour tricher autant que je n'avais accepté le coup. Préférant toutefois penser qu'elle ne se servirait pas de sa miche de pain comme une arme. Et alors qu'elle pouffait de rire, je ne pus que secouer la tête, amusé, en entendant ses mots. « Plus de pain à manger. Je devoir te manger toi pour survivre, il ne falloir pas tomber au combat, petit gona. » « Pas comestible. » Désignant mon corps par la même occasion pour lui montrer qu'il n'y avait rien d'intéressant là, non pas qu'il n'y avait pas de chair ou de muscle, je ne comptais juste pas être mangé à son repas. Ne pensant pas qu'elle puisse être cannibale autant que sa tribu n'était pas décrite dans les meilleurs termes du monde possible alors qu'au contraire c'était comme si sa tribu était celle qui était la plus hostile. Non pas que je jugeais quelqu'un en raison de sa tribu. Ne regrettant pas de discuter avec elle, ne pouvant même que constater qu'elle parlait vraiment bien ma langue. Ne regrettant pas non plus ce combat amical autant que je pouvais que rétorquer aussitôt. « Je ne suis pas tombé. Tu l'es. » Ne pouvant que lui rappeler qu'elle était tombée à terre comme moi, peut-être même plus que moi au final. Aucun ne voulant céder autant que l'atmosphère était plutôt détendue. « Qu'est-ce que tu fais en vrai là-bas ? » Une question alors que j'étais curieux en effet. Elle m'avait dit qu'elle n'était pas réellement une combattante mais pour autant elle savait combattre. Un combat qui dérivait légèrement de sujet autant que je commençais à perdre ma concentration. Ce que je ne souhaitais pas à vrai dire, voulant plutôt l'entraîner sur le terrain que je souhaitais qu'elle aille. Avançant pour reculer sans arrêt. Comme une danse où je tentais de dériver son attention, l'entraînant sur un sujet de conversation puis un autre pour la conduire dans une position de faiblesse. N'en venant autant qu'à demander ce qu'elle faisait là. Une question alors que j'étais curieux en réalité. « La destinée m'a conduite jusqu'à petit gona, pour le rencontrer. » Je secouai la tête, manquant de nouveau de lever les yeux au ciel. Ce n'était pas réellement la réponse que j'attendais, ce n'était vraiment pas la réponse que j'attendais. En fait ce n'était pas réellement une réponse, au-delà de cela, je pensais m'attendre à une réponse plus explicite très certainement. Mais qu'importait. Ma seconde question tombant aux oubliettes alors qu'elle comprenait où je voulais en venir. Ne m'étant pas attendu à moins d'elle à vrai dire. Elle s'arrêta soudainement pour applaudir, ayant compris. Certain que cela serait arrivé à un moment ou l'autre. « Bravo, tu m'avoir presque convaincue. » J'esquissai un sourire, c'était ce que j'avais voulu. Ce que je n'avais pas réussi à vrai dire. Ne réagissant pas assez vite cette fois-ci alors qu'elle m'attaquait. Ou du moins elle aurait voulu m'attaquer si ce n'était le sol traître qui se trouvait à ses pieds. N'ayant pas le temps de la prévenir ou de faire quoique ce soit alors que déjà elle tombait en direction du sol, m'entraînant à la suite alors que je tentais de la rattraper. Une tentative qui échoua alors que nous nous retrouvions de nouveau l'instant plus tard par terre.
« Ils être où tes points d'appuis pour me rattraper ? Tu être pas très douée, ma jolie... » « Toi, trop lourde ! » Ne pouvant m'empêcher d'esquisser un sourire moqueur alors qu'à vrai dire ce n'était pas ce que je pensais ou quoi. Je n'avais juste pas été assez rapide, autant qu'il était certain qu'elle ne pesait pas un poids plume loin de là. « Je déclarer le match nul... On gagner tout les deux, tu d'accord ? » Je lui jetai un regard, comme si je semblais hésiter avant de hocher la tête pour lui montrer que j'étais d'accord. Ce qui était le cas alors que le combat était à la base amical, et qu'au-delà de cela nous devenions des gagnants tous les deux. Roulant pas moins sur le sol pour lui faire de la place autant que je ne tardais à prendre la parole. « Cela devient une habitude. » Ce qui semblait devenir le cas étrangement.

Restant un instant là par terre sans me soucier des apparences avant de finir par me relever et la regarder. Mon regard posé sur elle pendant l'espace d'un instant avant que je ne tarde à reprendre la parole de nouveau, plus curieux cette fois-ci. « Comment dire ami dans ta langue ? » Un mot que je ne connaissais pas et qui pourrait toutefois être utile. Je savais qu'il pourrait être utile même là alors qu'en effet, je me demandais ce qu'elle penserait de cette idée. Une idée qui m'effleurait l'esprit rapidement alors que j'en venais qu'à me demander si elle accepterait seulement cette proposition. N'étant pas sûr de cela alors qu'à vrai dire nous ne connaissons pas réellement, alors qu'à vrai dire il était compliqué d'imaginer sa potentielle réaction ou réponse. Voulant toutefois tester le coup et voir ce qu'elle me répondrait alors qu'autant qu'elle et moi avions conscience qu'une conversation plutôt détendue s'était installée. Ce qui était le cas, je le savais. Reportant mon regard sur elle alors que je reprenais la parole l'instant d'après. « Que dis-tu qu'on soit ami ? toi et moi ? » Une proposition qui semblait peut être un peu niaise mais en soit j'étais curieux, et j'appréciais la conversation qui s'orchestrait entre nous. Toujours autant curieux envers les terriens, et autant curieux de savoir comment elle allait réagir.

avatar
21/04/2016 Arméthyse 648 Dichen Lachman None! Garde royale - stratégie et combat 116
✣ Chaos is a ladder


Sujet: Re: A lone fool out in the sun ~ Armétis
Mer 30 Aoû - 15:21


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


♦ A lone fool out in the sun ♦

Chris Ҩ Arméthyse
« Each friend represents a world in us, a world not born until they arrive, and it is only by this meeting that a new world is born. » Anais Nin.











La chute d'Arméthyse avait plus ou moins mis fin à la discussion puisqu'elle avait oublié de ce fait, les questions que Chris avait pu lui posée. Mais avec un peu de concentration cela reviendrait bien vite. Affalée sur lui, elle continuait de rigoler comme une imbécile alors qu'il se moquait d'elle en indiquant sa lourdeur. Elle n'y croyait pas réellement parce qu'elle n'était pas si grosse, mais en réalité son poids n'était pas dû à sa nutrition ni sa physionomie mais plutôt à ses muscles. Se battre demandait beaucoup d'effort et musclait fatalement, autant les hommes que les femmes. Alors lourde, peut-être bien finalement. Mais déjà, elle se souvenait ce que Chris lui avait dis lorsqu'elle l'avait menacé de le manger lui plutôt que l'infime morceau de pain qu'il restait, Chris avait précisé ne pas être comestible et c'était désigné. Hors, même si elle ne le touchait pas avec attention non plus et qu'elle demeurait juste affalé sur lui, elle sentait un corps parfaitement musclé et bien formé. Moins maigrichon qu'elle le pensait finalement. Malheureusement, ce petit plaisir de sentir le corps d'un homme contre elle était de courte durée puisqu'il roula déjà pour lui laisser la place. Elle s'affala alors dans l'herbe, les bras croisés derrière la nuque tandis qu'il se redressait déjà l'impatient. Elle ne posa pas de question, mais elle n'avait pas saisis ses mots. Une habitude.. Par rapport à quoi donc ?

Mais déjà, en réfléchissant bien, les questions qu'il avait posée revenait à la surface, plus en avant dans la mémoire de la Rahjak. « La nature me manquer, je venir profiter un peu pendant journée de non travail. J'être gardienne de la royauté dans mon pays, tu savoir ce que c'est ? Tu quoi faire chez les tiens ? Pourquoi tu être par-ici et pas chez toi, ma jolie ? » Elle pencha légèrement la tête sur le côté, avide d'en apprendre sur lui, une curiosité qu'elle ne dissimula même pas. Elle déposa ses paumes sur le sol et se releva finalement pour être à sa hauteur. Et la demande du Skaikru la rendit perplexe. Une demande d'un mot bien précis dans sa langue à elle, mais avant même qu'il ne formule une question pour lui donner s'ils pouvaient être amis, elle avait déjà lu à travers les lignes. Ou du moins, elle pensait l'avoir fait. Il précisa et concrétisa ses pensées. Elle hocha la tête. « Lukot. Yu laik ai lukot. Tu être mon ami. » Une affirmation et non une question. C'était bien la première fois qu'on le lui demandait. Généralement, les liens se nouaient tout seul, sans avoir besoin de mettre des mots dessus. Sauf lorsqu'elle avait été gamine, les enfants ont souvent besoin de concrétisé, de mettre des mots pour être certains. Mais là, ça semblait bien bizarre et en même temps utile.

Les croisa les bras autour de sa poitrine et l'observa. Est-ce que c'était toujours aussi simple pour les Skaikru de lier des amitiés ? Jusqu'à présent, elle n'en avait rencontré que des jeunes. Mais effectivement, elle avait tendance à réussir à nouer des relations positives. Mais là.. C'était vraiment rapide avec ce type-là et elle se demandait bien pourquoi. Un piège peut-être ? Non. Elle n'était personne. Il n'y avait aucune gloire à s'en prendre à elle. Aucun gain. Qu'une perte de temps. « Vous être des oursons en peluche chez les tiens. Être ami avec tout le monde si facile ? » Déjà l'intérêt et la curiosité augmentait parce qu'elle pouvait à présent en apprendre davantage sur les gens venus du ciel.


fiche par century sex

avatar
01/11/2015 Glacy 1420 Brett Dalton luxaeterna (avatar), Frimelda (signature) ancien militaire - maniement des armes - statège 1234
- Whatever it takes -


Sujet: Re: A lone fool out in the sun ~ Armétis
Mer 30 Aoû - 18:50


Allongé dans l'herbe à ses côtés, je restais là un instant, les bras croisés. Ce n'était pas souvent que je me permettais de rester détendu ainsi, de baisser ma garde. Toutefois, j'étais autant conscient que si une menace apparaissait subitement, son cheval non seulement nous avertirait mais nous serons sans doute eux aussi suffisant à nous deux pour vaincre cette menace. La barrière de méfiance étant tombée alors qu'à cet instant, je me contentais de étrangement de profiter de cet instant. Par moment cela semblait juste bizarre alors que tout paraissait juste sortir de l'ordinaire comme là. La jeune femme répondit alors à mes questions, me détournant de mes pensées alors que je reposais mon attention sur elle. « La nature me manquer, je venir profiter un peu pendant journée de non travail. J'être gardienne de la royauté dans mon pays, tu savoir ce que c'est ? Tu quoi faire chez les tiens ? Pourquoi tu être par-ici et pas chez toi, ma jolie ? » « Vous avez un roi et une reine ! » La surprise pouvant se lire dans mon ton alors qu'en effet j'étais surpris et curieux. Mon intérêt qui était piqué en effet alors qu'elle avait éveillé ma curiosité. Si j'avais pu en savoir plus sur les naoris nous avaient aidé lors de notre descente sur terre, ou plutôt après, il n'en restait pas moins que je ne connaissais pas encore tout. J'avais aussi pu me renseigner sur les pikunis et les calusas, ayant discuté avec Elouan et Alysha. J'avais pu les rencontrer, discuté avec eux, en apprendre plus sur les moeurs mais c'était différent. Je ne savais pas encore tout et à vrai dire je ne savais pas grand chose sur les rahjaks si ce n'était que son peuple était surtout hostile, que nombreux étaient méfiants à son égard. Ce qui n'était pas forcément mon cas autant que je pouvais encore me rappeler ses conseils. Et au-delà de cela, j'étais en effet curieux de connaître les moeurs de sa tribu, d'en savoir plus. Ne pouvant m'empêcher de poser de nouvelles questions aussitôt. « Comment cela se passe par chez toi ? J'ai seulement entendu des rumeurs que ton peuple était méfiant, tenace et qu'il avait de nombreux gona. » Glissant cela au passage, espérant ne pas la rendre méfiante ou l'offenser alors qu'à vrai dire, je ne jugeais pas. Loin de là, ne pouvant pas juste penser qu'on pouvait juger sans connaître. Non plus que cela j'étais curieux, sans doute autant qu'eux à notre égard dès lors que nous étions arrivés sur terre. Conscient tout autant que des tensions existaient, que des guerres avaient eu lieux avant que la paix ne vienne, que la guerre pouvait être déclarée à tout moment. Ce qui n'était qu'une raison nécessaire de plus de patrouiller autour du campement, de rester sur ses gardes alors que la présence de militaires restaient nécessaires. Prenant toujours autant mon rôle à coeur qu'avant autant que j'espérai que les choses changent de notre côté, que le conseil disparaisse pour faire place à une autre ère pour ainsi dire plus juste.

Changeant pas moins de sujet pour en aborder un autre plus sérieux et autant plus léger en lui proposant un peu maladroitement qu'on soit ami. A vrai dire je ne me serai sans doute imaginé faire cela mais je l'avais bel et bien fait, l'ayant fait en lui demandant la traduction du mot ami. Une demande maladroite alors que je n'avais jamais fonctionné comme cela, pouvant toutefois me rappeler ce que c'était quand nous étions tous en bande, quand on avait pas à se soucier des conséquences de nos vies. Un âge d'or qui avait pour dire disparu alors que je me retrouvais à la regarder, pas moins sérieux. Arméthyse me répondant alors. « Lukot. Yu laik ai lukot. Tu être mon ami. » « Yu.. Yu laik ai lukot. » Répétant ses mots après elle pour me favoriser avec les termes, pour me favoriser avec leur tonalité et ce qui devait être dit correctement. Ne comptant pas écorcher des mots et faire l'erreur de transformer une demande d'amitié en la faisant devenir une déclaration de guerre ou quoique ce soit. Elle m'observa, ses bras croisés sur sa poitrine, peut-être se demandant ce que je voulais dire par là. Autant que j'étais certain qu'elle avait pour ainsi dire répondu à ma question de manière positive à moins qu'elle ne m'ait donné que la réponse à ma question. Une autre possibilité alors qu'il y avait toujours des sous-entendus. « Vous être des oursons en peluche chez les tiens. Être ami avec tout le monde si facile ? » Je ne pus m'empêcher de rigoler pour la première fois en entendant ses mots. Réellement amusés alors que je pensais à ses mots. Elle n'avait pas idée de la vérité. « Non. » Ne pouvant m'empêcher de secouer la tête alors qu'en effet c'était vrai. J'étais du genre méfiant, à ne pas me lier facilement avec les autres. Quant aux autres si c'étaient se liaient plus facilement, il n'en restait pas moins que la méfiance allait souvent de pair avec la curiosité à vrai dire envers les natifs ou les autres personnes. Des personnes qui étaient toutes différentes les unes des autres autant que nous restions prudents. La combattante n'ayant pas idée de ce qui se passait au campement alors qu'à vrai dire un mouvement rebelle existait dans l'ombre. La méfiance et la colère là. N'insistant toutefois pas sur ce point, ne tentant même pas de développer alors que ce serait trop compliqué. « Vous ? » Je doutais que ce soit le cas, encore plus en vue du conseil qu'elle m'avait donnée, encore plus alors qu'elle m'avait dit que je devrais me méfier des siens qui n'hésiteraient pas à vouloir me tuer. « Toi, tu es un ourson en peluche. » Et si elle avait prononcé ses mots, je ne pouvais que me demander si elle savait ce que cela voulait dire, ne pouvant que reconnaître qu'elle s'en sortait plutôt bien. Une conversation qui continuerait sans doute encore à aller bon train.


avatar
21/04/2016 Arméthyse 648 Dichen Lachman None! Garde royale - stratégie et combat 116
✣ Chaos is a ladder


Sujet: Re: A lone fool out in the sun ~ Armétis
Ven 6 Oct - 23:46


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


♦️ A lone fool out in the sun ♦️

Chris Ҩ Arméthyse
« Each friend represents a world in us, a world not born until they arrive, and it is only by this meeting that a new world is born. » Anais Nin.











Toujours cette même réaction alors qu'elle annonçait à l'enfant du ciel qu'elle était une gardienne royale, ce qui impliquait fatalement qu'il avait bien un échelon hiérarchique bien supérieur au sien. Roi et reine, cela surprenait toujours lorsqu'elle en parlait et elle savait que dans quelques tribus lointaines à la sienne, il n'y avait plus un tel statut. Plutôt des dirigeants, plusieurs, à prendre des décisions communes alors que chez elle, tout n'était décidé que par une même famille, et encore, une seule personne en vérité. Et même si la curiosité de Chris pouvait être mal placée ou mal vue, elle n'en fit rien cette fois-ci, parce qu'il semblait ouvert d'esprit et que ça lui plaisait bien. A moins qu'il ne s'agisse d'un leurre, mais elle en doutait réellement et préférait croire à son intérêt plutôt qu'autre chose. La raison était simple. Elle l'appréciait déjà beaucoup. Être elle-même n'était pas chose facile, surtout pas au sein de sa tribu, mais devant lui, non seulement elle n'avait pas besoin de se cacher, mais elle n'avait rien à prouver non plus. Et elle l'avait bien compris à travers le petit jeu qu'ils venaient de terminer.

Mais déjà, Chris relançait de nombreuses questions, qu'elle ne parvenait pas nécessairement à saisir intégralement et au lieu d'y répondre, elle lui offrit une moue agacée. Il recommençait. Son intérêt était si grand pour les Rahjaks qu'il ne répondait pas aux questions qu'elle lui posait alors qu'elle avait autant envie que lui de découvrir du pays. Elle grommela alors : « Je pas répondre à toi alors que tu pas répondre à moi. » D'autant plus qu'elle n'allait pas lui dire si oui ou non son peuple était composé majoritairement de guerriers, parce que c'était le cas et ça, il devait bien le savoir ou se douter que oui. L'hostilité et la ténacité -ce dernier mot qu'elle n'avait d'ailleurs pas compris- était tout deux une part importante de la tribu également. Faire ressentir la peur était une priorité pour certains. Elle n'insiste pas pour obtenir des réponses. Peut-être n'avait-il pas envie de répondre, ce qu'elle pouvait accepter, mais au lieu du silence, elle préférait une réponse claire, histoire de ne pas attendre, de savoir qu'elle questions elle pouvait ou ne pouvait pas poser. Mais enfin, elle avait l'impression que Chris était comme un enfant, la moindre distraction lui faisant oublier les questions qu'elle avait pu poser. Et là, le fait de lui avouer avoir un roi l'avait trop perturbé.

Puis finalement, il répéta les mots de l'amitié. Elle esquissa un sourire alors qu'il rigolait à sa nouvelle question, à savoir si les siens étaient tous des gentilles personnes et amicales comme lui, parce que c'est tout ce qu'il lui inspirait, d'une certaine façon. Mais sa réponse tenait en un mot. Alors qu'elle-même faisait des efforts pour essayer de le contenter, il n'en faisait pas vraiment de son côté à lui. Elle plissa la bouche et tendit le bras pour pincer l'épaule de Chris en guise de punition. Dans le fond, Arméthyse savait que c'était la petite Erika d'antan qui se manifestait en elle, et pas la guerrière Rahjak qu'elle était censée être à présent. Son masque tombait peu à peu sans qu'elle s'en rendre compte. Elle se sentait déjà bien en compagnie du Skaikru, mais elle ne se rendait pas compte à qu'elle point. Si rapidement... que ça en était déconcertant.

Il lui retourna la question. Forcément, elle n'avait pas répondu à sa question de tout à l'heure, mais c'était plus ou moins la même en vérité. Et non, les Rahjaks n'avaient rien d'oursons en peluche. D'ours pourquoi pas... austère et agressif. Mais pas plus. Elle secoua alors la tête puis rigola à son tour lorsqu'il indiqua qu'elle en était un. La Krikja pointa alors son index sur sa propre personne et pencha la tête sur le côté en fixant les prunelles de Chris. Pas certaine s'il la taquinait ou s'il était sincère. « J'être un ourson en peluche, moi ? Tu être certain de ce que tu dire là ? J'être douce, ça d'accord. Mais je pouvoir te casser les dents, tu te souvenir ? » Un nouveau petit rire s'échappa de sa gorge alors qu'elle restait sagement debout, en face de lui. L'animal de compagnie approcha alors de sa cavalière pour lui souffler près du visage. Elle ferma les yeux et glissa sa main sur le doux pelage du quadrupède pour le caresser. Elle comprenait bien que Lune souhaitait repartir, dans la volonté d'aller lentement sur le chemin du retour. Elle essayait de prendre cette bête-ci plutôt qu'une autre, comme si ce cheval lui appartenait alors qu'en réalité, elle mettait un bon prix pour l'avoir et pouvoir se déplacer plus facilement. Un business Rahjak qui marchait bien en ville, forcément. Les voyageurs ne manquaient pas... « Tu vouloir lui monter sur le dos ? Ou peut-être sur le mien ? » Elle lui fit un clin d'oeil et de nouveau, un rire fila d'entre ses lèvres.


fiche par century sex

avatar
01/11/2015 Glacy 1420 Brett Dalton luxaeterna (avatar), Frimelda (signature) ancien militaire - maniement des armes - statège 1234
- Whatever it takes -


Sujet: Re: A lone fool out in the sun ~ Armétis
Dim 8 Oct - 11:06


« Je pas répondre à toi alors que tu pas répondre à moi. » « Demande moi. » Ce qu'elle ne faisait pas réeellement si ce n'était m'offrir des moues agacées alors que je lui posais de nouvelles questions. Ne pouvant que remarquer qu'elle semblait agacée par mes questions alors que même là, même si notre lien avait évolué, elle continuait de se montrer méfiante à mon égard. Ce que je pouvais comprendre bien qu'à vrai dire alors que ma curiosité avait été éveillée par l'idée qu'elle ait un roi, j'avais oublié les questions qu'elle m'avait posé. Ce qui était le cas autant que je ne pouvais que chercher à trouver les réponses qu'elle désirait obtenir. Un échange qui ne pouvait que se faire que si nous consentions tous deux à nous donner des informations. Me rappelant finalement la teneur de ses propos alors que je lui répondais alors finalement. « Je suis un soldat, un gardien si tu veux. Et nous sommes sur terre parce que nous ne pouvions plus vivre là-haut. » Ce qui était le cas alors qu'il nous était impossible de rester dans l'espace, mais argumenter sur notre passé ne serait que trop long. A vrai dire je doutais qu'elle puisse comprendre l'ampleur de la technicité de nos problèmes, du moins ceux que nous avions eu avant. Non pas que je sous-estimais son intelligence ou que je croyais que nous étions supérieurs à elle, si ce n'était que nous n'avions pas les mêmes technologie. En soit ce qui s'était passé là-haut dans le ciel appartenait justement au passé, alors que maintenant nous étions-là. Cependant je savais que le sujet était délicat alors qu'il y avait toujours la possibilité qu'ils croient que nous étions leurs ennemis, que nous venions un peu plus les envahir. Ce qui n'était pas le cas bien que je ne pouvais que croire qu'un échange pouvait avoir lieu, que nous pouvons cohabiter si ce n'était coopérer. Répétant les mots de l'amitié  pour ainsi dire afin de lui faire comprendre que je n'étais pas son ennemi. Ne pouvant que réinstaller une barrière ou tenter de renforcer ce lien pour éviter le moindre des problèmes.

Ne pouvant voir que d'autres traits de la guerrière apparaissait alors qu'elle semblait sourire un peu plus. Comme si à cet instant elle n'était pas tant la guerrière qu'une autre personne, semblant plus prête à rire, à sourire. Comme si sourire n'était pas permis là où elle vivait, qu'elle avait dû devenir quelqu'un d'autre. Ne pouvant m'empêcher de la taquiner et de la comparer à un ours en peluche, ce qu'elle n'était pas à vrai dire. « J'être un ourson en peluche, moi ? Tu être certain de ce que tu dire là ? J'être douce, ça d'accord. Mais je pouvoir te casser les dents, tu te souvenir ? » Un rire s'échappa d'elle et je ne pus que sourire en voyant son équidé s'approchait d'elle. La jeune femme qui n'en venait qu'à se décrire comme une personne douce, ce qui ne semblait pas être le cas à première vue alors que je pouvais encore me rappeler le regard qu'elle m'avait lancé au début en brandissant sa miche de pain. Bien que conscient qu'en effet, elle était sans doute capable de casser les dents de n'importe qui, qu'elle était sans doute même capable de tuer autant que je ne l'avais jamais vu à l'oeuvre. Conscient que dans ce monde autant que je pouvais la taquiner, aucun ourson en peluche n'existait alors que les hommes forgeaient leurs caractères au fil des épreuves. Et cette terre si elle représentait une seconde chance pour ceux venus du ciel mettait n'importe qui à l'épreuve. Ceux qui foulaient son sol étant mis en effet à l'épreuve aussitôt face aux changements climatiques, aux rencontres faites, à l'hostilité. Des menaces qui existaient bel et bien mais qui pouvaient être désamorcées pendant quelques instants alors que l'esprit se focalisait sur un autre sujet. Mon regard qui se reposait sur la jeune femme alors que trop rapidement je m'étais perdu dans mes pensées. « Tu vouloir lui monter sur le dos ? Ou peut-être sur le mien ? » Répondant à son clin d'oeil alors qu'un jeu semblait s'être installé bien qu'à cet instant, j'étais tout même plus captivé par l'équidé que par elle. Des équidés qui n'existaient pas sur l'arche, des animaux qu'à vrai dire je n'avais jamais pu voir auparavant. Et à chaque fois je ne pouvais qu'être captivé par ce que je découvrais dans ce monde.  Une rencontre qui était autant fascinante alors qu'il était certain que personne n'aurait pu imaginer de nature qu'un lien puisse se créer entre ceux venus du ciel et ceux qui avaient survécu sur cette terre. Pourtant c'était le cas alors qu’imperceptiblement un lien se créait, ce qui était ores et déjà le cas à cet instant alors que la rencontre avec la guerrière était bien une occasion qui m'était donnée, une occasion en or dans un sens de pouvoir lui parler, de pouvoir en découvrir plus sur son peuple ou sur elle. Mon regard qui rencontrait le sien et qui se figeait alors que c'était avec un sourire, sans la quitter du regard, que je prenais la parole. « Montre-moi. »

avatar
21/04/2016 Arméthyse 648 Dichen Lachman None! Garde royale - stratégie et combat 116
✣ Chaos is a ladder


Sujet: Re: A lone fool out in the sun ~ Armétis
Mar 17 Oct - 14:32


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


♦️ A lone fool out in the sun ♦️

Chris Ҩ Arméthyse
« Each friend represents a world in us, a world not born until they arrive, and it is only by this meeting that a new world is born. » Anais Nin.











Le sourire que se forgeait la Rahjak devant ce petit homme du ciel ne s'éteignait pas. Au contraire, il ne faisait que grandir et devenir un peu plus chaleur à chaque secondes. La conversation était rétablie, tout du moins, il avait enfin compris qu'une conversation devait aller dans les deux sens, que cette discussion ne devait pas se terminer en un interrogatoire, parce qu'il posait beaucoup plus de questions qu'il ne répondait aux siennes et elle ne s'était pas gênée de le lui faire remarquer. Sans doute avait-il compris puisque déjà, il répondait aux questions qu'elle avait posée, comme s'il les avaient laissés dans un coin de sa tête pour y répondre plus tard. En tout cas, il était claire qu'il s'en souvenait puisqu'il répondait enfin. Un gardien alors. Comme elle finalement. Même s'il n'était pas celui d'un roi, le métier était le même. Et elle s'aperçut ainsi qu'ils avaient plus en commun que ce qu'ils le pensaient sans doute.

Elle ne revint pas sur les paroles passés, les questions qu'elle avait éviter, parce qu'elle était excitée à l'idée de lui faire découvrir l'équitation. Oui, comme une enfant, elle voulait lui montrer comment monter, lui apprendre à bien se positionner, à aimer ça, à partager son amour pour la nature et pour les animaux. Car oui, Arméthyse était totalement différente de ses confrères. Elle pencha alors la tête alors qu'il lui laissait le choix de lui montrer. Elle tapota le dos de son animal qui déjà, fléchissaient les pattes pour se coucher et lui permettre de monter sur son dos. D'ordinaire elle n'utilisait pas cette ordre-là, elle n'en avait pas besoin car elle savait monter. Mais pour cette fois, elle préférait faciliter la tâche du garçon. « Tu monter. Je me mettre derrière toi et te tenir. » Elle passa une jambe de l'autre côté du flanc du cheval et s'installa plus en arrière, loin de la crinière pour pouvoir laisser toute la place à Chris sur la scelle fixée à l'équidé. Évidemment, elle ne craignait pas que l'animal ne puisse porter trop de poids, parce qu'il en avait nécessairement l'habitude, avec tout ce que les voyageurs Rahjak trimballait, il pouvait bien porter deux personnes sur son dos, d'autant que Chris n'avait pas l'air bien gros. Musclé oui, mais pas gros. « Je te tenir par la taille. Et peut-être que nous tomber amoureux comme dans mes livres. » Une pensée à voix haute plus qu'une vraie réplique adressée au Skaikru. Elle s'amusait comme une gamine encore une fois. Préférant s'imaginer des histoires de gamine, de prince charmant et d'amour, plutôt que d'affronter la réalité qui pouvait se présenter à elle, peut-être bien qu'il allait lui voler le cheval et la laisser planter-là. Mais non. Elle avait déjà confiance et l'air de rien, elle laissait Chris entrer son univers si il en avait envie, soulignant qu'elle possédait beaucoup de livre et qu'elle aimait ça. Raison aussi pourquoi elle pouvait le comprendre plus ou moins bien et lui parler assez correctement : les livres. « On faire une petite ballade ! Okay, mon ami ? »


fiche par century sex

avatar
01/11/2015 Glacy 1420 Brett Dalton luxaeterna (avatar), Frimelda (signature) ancien militaire - maniement des armes - statège 1234
- Whatever it takes -


Sujet: Re: A lone fool out in the sun ~ Armétis
Mer 25 Oct - 20:34

« Tu monter. Je me mettre derrière toi et te tenir. » J'hochai la tête avant de la suivre doucement, faisant attention à mes gestes. Si je n'étais pas effrayé, je préférai autant prendre mon temps pour avoir des gestes assurés, n'ayant jamais monté un équidé. Me mettant toutefois à l'oeuvre alors que j'en venais finalement à prendre de la hauteur. Mes doigts qui se refermaient plus délicatement sur la crinière de l'équidé auquel je me raccrochais, prenant le temps de retrouver mon équilibre. Une sensation nouvelle alors que je me retrouvais désormais à plusieurs centimètres au-dessus du sol, jugé sur sa monture. Ne pouvant que constater qu'Arméthyse était plus à l'aise, autant que je ne pus que m'inquiéter que sa monture ne se casse en deux. Comme s'il ne serait pas possible pour le cheval de ne pas supporter notre poids. Ce qui ne serait pas le cas alors qu'à proportion nous étions mêmes des poids plumes face aux possibles charges supportés. Pas moins prudent et méfiant alors qu'en effet je ne pouvais m'empêcher d'être particulièrement prudent comme par crainte de tomber. Ce qui ne serait sans doute pas le cas mais tout était nouveau justement. « Je te tenir par la taille. Et peut-être que nous tomber amoureux comme dans mes livres. » Mon regard qui aurait pu se reporter sur la rahjak si je n'étais pas occupé à rester assis en équilibre, à m'assurer que je ne tomberai pas. Faisant autant attention alors que je n'osais pas me retourner brusquement autant que j'en venais à tourner la tête finalement pour lui jeter un coup d'oeil. N'ayant pu que retenir ce qu'elle disait, les mots qu'elle prononçait alors qu'elle faisait part de sa passion pour les livres. « Les livres c'est parfait ! » En effet bien que maintenant il n'y avait plus de trop possibilités pour lire, j'avais toujours pu m'y intéresser et en profiter pour m'enrichir. Me retournant pas moins pas forcément méga confiant alors que je restais prudent mais émerveillé. « On faire une petite ballade ! Okay, mon ami ? » « Okay mais doucement ! » Me moquant gentiment de moi-même alors qu'en effet je préférai autant y aller doucement en effet. N'en venant pas moins à devenir plus à l'aise au bout de quelques instants alors que je ne pouvais que sourire. « C'est génial ! » Une vérité alors que cela l'était et pas moins la nécessité de devoir retourner au campement alors que les heures continuaient de s'écouler. « ... Mais faut que je retourne au campement mon amie... » Le cas alors qu'en effet il était temps de repartir en effet, malheureusement alors que pendant quelques heures je n'avais pu qu'un peu plus apprécié ces moments avec elle.

avatar
21/04/2016 Arméthyse 648 Dichen Lachman None! Garde royale - stratégie et combat 116
✣ Chaos is a ladder


Sujet: Re: A lone fool out in the sun ~ Armétis
Jeu 26 Oct - 11:08


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


♦️ A lone fool out in the sun ♦️

Chris Ҩ Arméthyse
« Each friend represents a world in us, a world not born until they arrive, and it is only by this meeting that a new world is born. » Anais Nin.











L'enfant du ciel met du temps. Beaucoup plus de temps qu'il n'en faut mais la Rahjak ne se moque pas. Parce qu'elle se souvient parfaitement de la première fois où elle est montée sur un dromadaire. Bon, c'est légèrement plus bas et moins effrayant qu'un cheval, mais tout de même. A l'époque, elle avait eu sacrément la frousse, la peur de tomber. Elle ne pouvait que se douter ce que Chris ressentait et pensait. Et s'asseoir à l'arrière du cheval pour pouvoir le rattraper en cas de problèmes ou de manque d'équilibre était sensé le rassuré et également percevoir s'il lui faisait confiance ou non. Peut-être était-ce un peu tôt pour jauger ça, mais elle était quelqu'un d'impatiente, alors elle n'hésitait jamais à découvrir le plus de choses possibles et ça, le plus rapidement qu'il était possible.

Finalement, Chris réussit à grimper et à rester en place, bien qu'elle remarquait une certaine crispation du corps du garçon, elle lui laissait tout le temps de se détendre, d'appréhender et de constater de la faciliter à faire du cheval. Mais lorsqu'elle lui parla de livre et de tomber amoureux, il sembla réellement piqué au vif ce qui l'amusa. Tapotant légèrement le derrière de l'animal pour qu'il commence à se mouvoir, elle glissa ses paumes autour de la taille de Chris, aussi bien pour se tenir elle que lui. Le maintenant en place alors que l'animal avançait avec lenteur. Elle aurait très bien pu lui demander d'aller au galop juste pour mettre un coup de chaud et faire flipper son ami, mais non, au contraire, elle voulait réellement lui offrir une bonne découverte. Plusieurs minutes défilent et la ballade semble appréciable aussi bien pour elle que pour lui et ça la réjouissait énormément. Génial, c'était le mot. Elle esquissa un sourire, sourire qui déjà se fanait à vue d'oeil lorsqu'il expliqua qu'il devait rentrer. Déjà ? Elle était un peu déçue même si elle ne comprenait pas bien pourquoi. Même si le début avait été compliqué, elle avait énormément apprécié la compagnie du garçon. D'un mot, le cheval cessa sa marche et Arméthyse relâcha la taille de Chris pour se laisser tomber les pieds joints sur le sol. « N'avoir pas peur de sauter par terre, ça n'être pas haut, rien te casser à la descente. » La bouche légèrement pincée comme l'enfant qu'elle semblait paraître à ses côtés. « Tu vouloir m'abandonner, c'être très méchant tu savoir ? Tu penser que je pouvoir revenir te voir un jour ? » Elle se voyait déjà passer dans le coin en espérant pouvoir passer de nouveau un moment avec lui. Car de toute façon, il serait bien impossible que lui ne vienne la voir à la cité. Mais enfin, l'espoir était là, associé à l'envie de sa compagnie.


fiche par century sex

avatar
01/11/2015 Glacy 1420 Brett Dalton luxaeterna (avatar), Frimelda (signature) ancien militaire - maniement des armes - statège 1234
- Whatever it takes -


Sujet: Re: A lone fool out in the sun ~ Armétis
Sam 4 Nov - 19:14


Une chevauchée unique. Des sensations que je n'avais jamais ressenti. Une soudaine prise de hauteur. L'adrénaline qui courrait dans mes veines. Passé ce sentiment appréhension, c'était avec le sourire que je pus apprécier la promenade en sa compagnie. Et pourtant la nécessité de rentrer au campement non pas que je voulais partir, mais je devais rentrer. Des responsabilités qui m'attendaient. De patrouille. Ne pouvant juste passer outre pour lui faire plaisir bien que cela aurait pu être une éventualité. Devant y aller. Ce que je tentais de lui expliquer, espérant qu'elle ne m'en veuille pas bien que cette fois-ci il y avait moins de crainte qu'elle tente de me tuer avec sa miche de pain. Une miche de pain qui n'avait pu être que dévoré que par son cheval. Amusement. Alors qu'en effet cela restait génial. Une promenade grisante alors que je ne pouvais que profiter pleinement pour une fois. Un sentiment de liberté, de pouvoir échapper à ses responsabilités. Et autant l'impossibilité de repousser ces mêmes responsabilités. La jeune femme qui acceptait pourtant cette idée alors que l'allure ralentissait, que le cheval retournait au pas. Et déjà elle sautait souplement sur le sol, à l'aise. « N'avoir pas peur de sauter par terre, ça n'être pas haut, rien te casser à la descente. » J'esquissai d'un signe de tête avant de sauter à mon tour sur le sol. Ne pouvant au passage que constater qu'elle avait raison, que ce n'était pas si haut que cela. Ma main qui s'arrêtait sur le flan du cheval alors que je lui accordais une caresse. Reportant mon attention sur Arméthyse que pour voir sa mine boudeuse. Ne pouvant m'empêcher de sourire face à sa bouche pincée alors qu'elle paraissait en effet prête à bouder. Un sourire amusé au bord des lèvres. « Tu vouloir m'abandonner, c'être très méchant tu savoir ? Tu penser que je pouvoir revenir te voir un jour ? » « Je sais mais je ne t'abandonne pas, on se reverra. » Comme une promesse. Ce que j'espérai alors que j'avais pu en effet apprécier sa compagnie et profiter de sa présence à mes côtés bien que le début de notre rencontre ne s'annonçait pas si réjouissant que cela. « Tu peux revenir bien sûr. » Hochant la tête alors que c'était le cas, que l'idée qu'elle puisse revenir me trouver ne me dérange pas loin de là. M'approchant soudainement et si ce fut avec peut-être une certaine gène que je m'approchais d'elle pour la serrer un court instant dans mes bras. Un geste qui rompait avec les mouvements plus combatifs, plus fraternels qu'avait les soldats entre eux. Mais j'avais apprécié sa compagnie et autant que possible même si j'avais retenu les leçons, je savais que ce serait avec plaisir que nos chemins se recroiseront un jour. Me reculant pas moins et après un dernier hochement de tête en sa direction, je me détournais d'elle pour m'enfoncer dans les bras. Laissant la guerrière rahjak et sa jument se remémorer cette étrange rencontre entre deux êtres totalement différents et pourtant pas si opposés.
 

A lone fool out in the sun ~ Armétis

Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Mon Armée Peaux-Vertes!
» Liste d'armée gobelines en 750 points
» L'Armée d'Haïti, Bourreau ou Victime?
» Du code d'éthique de l'Armée Mainoise
» L'armée full boîte de conserve du métalkramé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: Il était une fois des jolies histoires-