Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Keep holdin' on
maybe life should be about more than just surviving


avatar
07/08/2017 36 Olga Kurylenko Esclave / Chasse / Zoologie 146
The lion eats his fill and then

The wolf cleans up the mess ◈


Sujet: Keep holdin' on
Mer 9 Aoû - 13:29



KEEP HOLDIN' ON
there was only me and my disgrace
Alors voilà... Tout ce qu'il a pu lui dire, toutes ces fois où il lui jurait qu'il ne se séparerait pas d'elle tant qu'elle saurait le satisfaire... Toutes ces années... Tout cela n'avait donc aucune importance ? Après dix-sept ans, dix-sept longues années à lui être fidèle, loyale, il se séparait d'elle. La corde autour de son cou, il l'emmenait sur la place du marché et elle savait très bien pourquoi il le faisait.

"S'il te plaît..."

Souffla-t-elle, loin de vouloir être ainsi abandonnée. Cela pouvait paraître étrange de vouloir rester auprès d'un homme qui l'avait condamnée à l'esclavage, mais il avait été sa seule constance ces dix-sept dernières années et malgré tout le cauchemar que cela pouvait être parfois... Il avait toujours été là malgré tout. Il était difficile d'imaginer sa vie autrement tout comme il était facile de savoir ce qu'on perdait.

"Ferme la Fecha !"
"Je ferai tout ce qu'il faut, s'il te plaît, ne m'abandonne pas"

Supplia-t-elle malgré tout en traînant des pieds pour essayer de fuir ce qu'elle craignait tant. Pitoyable n'est-ce pas ? Mais les choses étaient bien plus compliquées qu'elles en avaient l'air. Apeurée, elle commençait à sentir la panique enserrer son cœur alors qu'elle le suppliait encore de ne pas la revendre. N'en pouvait plus de l'entendre, il la corrigea, probablement pour la dernière fois. Finissant recroqueviller au sol, se protégeant la tête, elle encaissa les coups en criant à peine tant elle y était habituée, comprenant alors qu'il attendait d'elle qu'elle se taise. Après de longues minutes de ses sévices, il l'obligea à se relever et reprendre le chemin, redevenant docile, obéissante, loyale. Au fond d'elle, elle espérait qu'en se montrant serviable, il changerait d'avis, ne l'abandonnerait pas ainsi, pas après tout ce temps.

Même lorsqu'elle se retrouva avec les autres esclaves sur l'estrade, elle crut encore qu'il changerait d'avis et fut incapable de douter de lui. Lui jetant des coups d'œil attristée, elle lui suppliait encore muettement de ne pas aller jusqu'au bout, mais lui... Lui avait bien trop besoin d'argent pour se permettre de la garder quand bien même elle lui avait été dévouée. La vente commença, les nouvelles têtes en premier, elle... Elle serait probablement vendue en dernière, elle n'était pas très jeune, mais elle était robuste et surtout... L'éducation était finale plus vraiment à faire là où les autres avaient encore tout à apprendre, elle... Il n'y avait simplement pas à se fatiguer et beaucoup la connaissait déjà bien assez pour connaître sa valeur.

Son tour arriva et elle baissa la tête en comprenant alors qu'elle était pour la troisième fois de sa vie, abandonnée. La première fois avait été son propre peuple refusant de chercher à venger la mort de ses parents et obtenir justice, la seconde fois ça avait été eux à nouveau... Lorsqu'elle se rendit compte qu'ils la laisseraient pourrir ici... Et voilà la troisième fois... Lui...
Au fond d'elle, elle le haïssait probablement autant qu'elle l'aimait, c'était un sentiment étrange qu'elle était incapable de véritablement expliquer si ce n'est que le voir la céder ainsi était extrêmement douloureux moralement. Cela n'avait probablement pas de sens, ni de logique, mais de toute façon... Qui se souciait de comprendre l'état d'esprit d'un esclave ?

Finissant par relever la tête et accepter son sort malgré la douleur, elle fixait un point dans l'horizon, percevant à moité la description qu'on pouvait faire d'elle. Malgré les marques récentes de coups, elle se tenait debout. Se crispant lorsqu'on la toucha, mais elle se savait forcer de subir alors elle subissait, la tête droite et se tenant face à la foule, patientant face à son destin.  
⇜ code by bat'phanie ⇝

avatar
21/04/2016 Arméthyse 592 Dichen Lachman None! Garde royale - stratégie et combat 920
✣ Chaos is a ladder


Sujet: Re: Keep holdin' on
Jeu 10 Aoû - 17:02




♦ Keep holdin' on ♦

Luna Ҩ Arméthyse
« Fear cuts deeper than swords.» G. R. R. Martin.











Être restée à la citée n'a pas été une idée si mauvaise. Kamil avait eu raison d'insister, de l'obliger à se rendre compte à quel point quitter les lieux était une erreur à ne pas commettre. Puis le destin avait ensuite frappé, sa meilleure amie avait été dans le besoin. Décidant de vivre chez l'enfant du soleil pendant quelques temps. Il a été bien compliqué de renouer avec son boulot de gardienne qui la démotivait tant. Mais Arméthyse a finalement réussi à s'y remettre et à retrouver la détermination et le morale. Se sentir utile pour quelque chose ou pour quelqu'un a toujours été le moteur principale en elle, sa seule raison d'être et de vide. Avoir aidé Ezra a fuir la cité était un début. Héberger Nessa était un second gros bout de cette existence. Alors quitter la cité, il n'en était plus question. D'autant plus qu'Irina comptait sur sa gardienne pour la protéger, alors partir était totalement exclue. Et puis qui s'occuperait de refiler un trognon de pain à ce petit Sven, en cachette si ça n'était pas elle ?  Non qu'il n'en ait encore réellement besoin. Mais elle était certaine qu'elle pouvait encore se rendre utile. Toujours. Les esclaves ne manquaient ici et même si elle ne parvenait pas à faire quelque chose de vraiment incroyable et de concret pour que cela change. Aujourd'hui était le grand jour ! La maison de la Rahjak a été agrandie pour pouvoir accueillir Nessa de façon plus confortable mais aussi pour que la claustrophobie du Saada ne l'empêche plus d'entrer. Des meubles. Des fenêtres, quelques pièces en plus. Cela a coûter cher, mais toutes ces années de travail et d'économies ont enfin servies. Au lieu de se nourrir correctement, elle épargnait, dissimulant un petit pécule par-ci par-là pour pouvoir s'en servir. Et même si la construction d'un petit nid plus douillet avait mangé une bonne partie de cet argent, il en restait. Et même si inconsciemment, elle savait ce qu'elle voulait en faire depuis des années, elle n'avait jamais osé le faire. Et pourtant, ça allait changer aujourd'hui, sans même qu'elle s'en rende compte.

Assisse sur le toit d'une baraque, une pomme et un couteau dans les mains. Elle mâchouillait généreusement son fruit juteux en observant d'un oeil dédaigneux la scène qui se passait quasiment sous ses pieds. La vente d'esclaves. D'ordinaire elle se tenait loin du marché à ses horaires pour ne pas voir ça. Une réunion de sales types près à mettre le paquet pour obtenir des serviteurs, des prostituées, ou des gamines dans lequel vider leurs bourses... Déplorable. La chance d'avoir un bon maître était minime. Elle se souvenait parfaitement du sien, elle avait déjà eu du bol d'être la fille de sa mère et d'avoir été gardée près d'elle. Mais être libérée de ce fardeau avait été tout aussi extraordinaire. Ceux-là, juste en bas, n'aurait pas cette chance. A moins de prier très fort le Dieu du Soleil et de croire en lui, ce qui n'était pas le cas de la Krikja.

Un esclave. Puis deux. Un bon paquet de vendu en cette journée toujours aussi gâtée par l'astre solaire. Elle termina son fruit et souffla le pépin dans la nuque d'un type en bas. Il se retourna mais ne la remarqua pas. Elle jubila en silence mais son sourire s'estompa dès lors que la dernière esclave se présenta. Pas des moindres.... Luna. Elle ne la connaissait pas tant que ça, elle n'était qu'une connaissance qu'elle avait jadis aidée. Pas de lien particulier, mais assez pour qu'Arméthyse ressente de la colère en la voyant là. Son foutu maître était connu pour les jeux dans la cité, d'après quelques échos, la gardienne savait qu'il devait à un paquet de fric et s'il en était venu à vendre la petite Luna, alors c'est qu'il était sacrément dans la merde. Mais vue comme la traitait, ça n'était pas un mal pour Luna, à moins qu'elle ne tombe sur bien pire que lui. Et dans le coin, il y avait toujours pire...

Les mains se levaient déjà une par une, allant du sale type du coin jusqu'au pire enculé de la cité. Et la somme proposée pour l'esclave était ridicule. Luna possédait des atouts pourtant. Mais le chiffre allait bien vite monter en la déshabillant, ça, il ne fallait pas en douter. Parce que vue de derrière, elle était déjà bien faite, alors le reste ne devait l'être qu'encore plus. Même ça, ça n'importait pas Krikja. Elle poussa un profond soupire et descendit du toit, piétinant les caisses empilées qui lui avaient permis de monter. Elle sauta les pieds joins dans le sable et approcha de la foule sans réellement sans rendre compte. Elle bouscula un à un les loubards, jouant des coudes pour atteindre le devant de l'estrade. « Moi, je la prend. » Lâcha-t-elle alors que le silence s'installa. Une ancienne esclave achetant une esclave... Il y avait de quoi en avoir le souffle couper et bientôt les murmures s'installèrent. Les jugements aussi. Deux grosses bourses bien pleines balancées sur l'estrade, elle fixa le vendeur qui secouait la tête. Il n'allait pas être si conciliant, elle devrait se saigner les veines pour paraitre convaincante. Jamais elle n'aurait pensé dépenser autant d'argent en une journée, surtout pas pour l'achat d'un esclave... Même les travaux chez elle n'avait pas coûté aussi cher. Mais elle céda et envoya deux autres grosses bourses sur l'estrade. « Elle est à toi. » Lança-t-il en ramassant déjà l'argent. Krikja roula des yeux et tendit la main dans la direction de Luna. « Miya Luna. »
 

fiche par century sex

avatar
07/08/2017 36 Olga Kurylenko Esclave / Chasse / Zoologie 146
The lion eats his fill and then

The wolf cleans up the mess ◈


Sujet: Re: Keep holdin' on
Jeu 10 Aoû - 19:19



KEEP HOLDIN' ON
there was only me and my disgrace
Le soleil était rude tout comme les hommes, les enchères commençaient doucement, peut-être même trop aux yeux de l'ancien maître de Luna. Cette vente était censée l'aider à éponger ses dettes et il espérait en tirer un bon prix. Sous son regard sévère, elle se sentit à nouveau misérable de le décevoir encore une nouvelle fois même s'il l'abandonnait. Fermant les yeux, elle savait qu'on ne tarderait pas à la dénuder pour faire monter les offres, mais avant même que cela n'arrive, une voix s'éleva et deux bourses pleines tombèrent sur l'estrade. Elle ouvrit les yeux pour poser son regard givré sur cette voix. Ce visage, elle le connaissait, elle l'avait parfois aidé à se soigner après l'une des corrections qu'elle avait reçu. Elle lui en avait été reconnaissante, mais elle n'avait jamais cherché plus que l'aide qu'elle lui avait lui-même fourni. Elle s'était contenté de son attention, fugace, sans profiter de la situation pour tenter d'être déloyale envers son ancien maître.

Les murmures de la foule, l'échange de regard, elle pouvait percevoir toute la tension et elle fut d'autant plus surprise de voir alors deux autres bourses pleines rejoindre les premières. Annonçant la fin des enchères. Elle en resta complètement sous le choc, pas certaine de valoir une telle somme d'argent. Elle eut un mouvement de recul lorsqu'elle tendit la main vers elle, pensant par réflexe qu'elle se ferait corriger d'entrée de jeu pour qu'elle ne s'avise pas de prendre les quelques moments de gentillesses qu'elle avait eut envers elle comme une faiblesse. Mais au lieu de sentir la douleur, il n'y eut rien, rien d'autre que cette voix à nouveau qui lui demandait de la suivre.

Entendre son véritable prénom lui faisait toujours un drôle d'effet, c'était rare, tellement qu'elle-même avait cessé depuis quelques années déjà de se présenter sous le prénom de Luna. Elle acquiesça doucement, loin de prendre cette main tendue, supportant que trop mal les contacts physiques et ne pouvant s'empêcher malgré tout de se méfier. Descendant de l'estrade, elle osa à peine lever les yeux vers elle, trop habituer à ce qu'Irmin le lui interdise généralement.

"Mafta yu op"

Répondit-elle timidement, mal à l'aise en sentant tous les regards posés sur elles, elle était plutôt impatiente de quitter la place du marché pour rejoindre n'importe quel endroit que sa nouvelle maîtresse le désirait. Non loin, Irmin cracha au sol, plutôt énervé. L'idée de perdre Luna le mettait peut-être de mauvaise humeur ou alors était-ce le fait qu'elle finisse entre les mains d'une ancienne esclave ? Il ne resta pas bien longtemps dans les parages et quitta rapidement le marché pour retourner à ses propres affaires. Emboîtant le pas à Arméthyse, elle ne savait quasiment rien d'elle si ce n'est qu'elle l'avait aidé quelques fois pourtant...

Luna n'arrivait pas à se défaire de cette méfiance, autour de son corps trainait encore la corde qui lui servait plus ou moins de laisse et qu'elle tendit naturellement à la Krikja. Docile, complètement enfermée dans son rôle, elle ne poserait effectivement aucun problème à un maître, mais pour quelqu'un comme cette femme, qui semblait attendre d'elle quelque chose de bien différent, les choses s'annonçaient d'être beaucoup plus difficile.
⇜ code by bat'phanie ⇝

avatar
21/04/2016 Arméthyse 592 Dichen Lachman None! Garde royale - stratégie et combat 920
✣ Chaos is a ladder


Sujet: Re: Keep holdin' on
Jeu 10 Aoû - 20:15




♦ Keep holdin' on ♦

Luna Ҩ Arméthyse
« Fear cuts deeper than swords.» G. R. R. Martin.











Un regard plein de méfiance. Voilà ce qu'elle reçut d'abord de sa nouvelle esclave, mais elle ne s'en formalisa pourtant pas. Ça n'était pas son genre. Arméthyse gardait la main tendue en direction de son acquisition, se doutant parfaitement des questions que l'esclave pouvait se poser. Quitter un maître et attérir chez un autre, ça, pour le coup, elle ne l'avait jamais vécu. Elle ne pouvait décemment pas se mettre à la place de Luna mais elle comprenait pourtant. Et ce regard-là, ces deux prunelles méfiantes, la Krikja les imaginait parfaitement bien sur le visage de Sven. Elle aurait aimé l'acheter lui, plus que n'importe qui d'autres, mais jamais elle n'en avait eu la possibilité, et il était peu probable que cela soit le cas un jour. Ezra aussi, ça aurait pu être le cas un jour. Mais elle n'avait pas suivie assez les mésaventures de son ancienne amie pour pouvoir lui venir en aide. Et elle le regrettait beaucoup. Alors forcément, voir un visage connu sur l'estrade de vente de ce foutu marché l'avait juste poussé, sans réfléchir réellement, à se jeter à l'eau et à rendre la vie plus supportable à au moins un esclave dans la cité.

Skadi s'approche finalement, et descend de là sans prendre la main tendue de sa maîtresse. Mais encore une fois, Krikja ne lui en tiendra pas rigueur. Bien que tactile par rapport à d'autres, elle ne la forcerait pas. Pas toute suite. Elle avait conscience qu'il ne fallait pas brusquer les choses avec cette petite créature tout juste chamboulée par un changement de vie, de quotidien, de maître tout simplement.

Prenant la tête du wagon, Arméthyse chemina de nouveau au milieu de la foule avant d'en sortir. Déjà les villageois s'en allaient, un par un. Le spectacle était terminé. Les esclaves tous vendus. La place du marché n'avait plus qu'à se vider et à laisser le lieu désert mais pourtant toujours souillé par ce réseau d'esclave que Krikja abhorrait. Plus vite partie, et mieux elle se sentirait. Et à n'en pas douté, son esclave aussi. Elles continuèrent à fouler le sable, passant devant auberges et habitations dans l'allée principale. Mais finalement, l'esclave lui tendit une corde qu'Arméthyse n'avait jusqu'à présent pas remarqué. Et comment rater ça ? Elle se stoppa net dans sa marche et glisse les doigts sur la corde, sans tirer. Un instant l'air choqué. Puis un sourire s'imprima sur ses lèvres, elle approcha un peu plus de l'esclave et glissa ses doigts aux niveaux de la corde nouée à son cou. Tenant celle-ci éloigné de la peau de la femme, elle attrapa une petite dague de sa main libre, dissimulée sous sa grosse veste puis elle vint couper le lien. Elle rangea rapidement l'arme à sa place initiale et balança la corde tout entière au milieu de la rue. Devant quelques yeux de passants abasourdis. Krikja allait s'attirer des problèmes. Traité un esclave de façon correcte était plus choquant que s'en prendre à eux. La logique Rahjak, une logique qu'elle n'acceptait pas. Mais à l'avenir, elle devrait se contenir et faire cela en privé pour ne pas attirer les ragots et le sort surtout. Redevenir esclave allait vite par-ici et elle voulait à tout prix éviter ça. « Yu laik nou fecha. Yu laik kru. Sangedakru. » Ce même sourire demeurait sur ses lèvres alors qu'on pouvait lire la sincérité en elle. Aucune animosité. Pas l'ombre d'une méchanceté. « Enfin du désert, ou peut-être pas. Rentrons à la maison. Tu me raconteras ton histoire. » Reprenant la route, elle tourna à l'angle d'une nouvelle ruelle et s'enfonça dans les quartiers les moins jolis, les moins riches. Mais sa maison, maintenant renovée, avait plus de gueule que n'importe qu'elle autre ici. Hélas. Ca tapait un peu à l'oeil maintenant. Mais elle n'allait pas s'en plaindre. Elle s'arrêta et désigna la porte de la maison, l'esclave pouvait y entrer à loisir. Y demeurer jusqu'à sa liberté. Y prendre ses marques, y avoir des affaires personnels. Une vie presque normale en somme. « Tu n'as pas d'affaires ? Des vêtements ? Que sais-je ? »
 

fiche par century sex

avatar
07/08/2017 36 Olga Kurylenko Esclave / Chasse / Zoologie 146
The lion eats his fill and then

The wolf cleans up the mess ◈


Sujet: Re: Keep holdin' on
Jeu 10 Aoû - 22:49



KEEP HOLDIN' ON
there was only me and my disgrace
Lorsqu’elle s’approcha d’elle, elle dut retenir un nouveau mouvement de recul, redoutant qu’elle ne resserre la corde qu’elle avait autour du cou, mais au lieu de cela, elle sentit la brûlure de celle-ci diminuer légèrement alors qu’elle dégageait très légèrement sa nuque. Sa mâchoire se crispant à la vue de la dague. Tirant sur corde pour s’en éloigner de peur de voir cette lame se planter dans sa gorge. Pourtant, la seule chose qu’elle récolta fut d’être complètement libérée de cette entrave qui avait laisser derrière elle une marque rouge autour de sa nuque, mais qui découvrait aussi la marque de son animal totem gravé dans sa peau. Ses yeux remplis d’incompréhension et de peur se posèrent sur elle qui pourtant s’efforçait de se montrer douce, gentille et rassurante.

Ces mots la prirent un peu au dépourvu, entraînant une sensation chez elle de malaise. Loin de mesurer la chance qu’elle avait, elle avait surtout l’impression que l’attitude un peu trop subservive d’Arméthyse pourrait finir par lui être fatal d’autant qu’il y avait longtemps qu’elle n’avait pas entendu quelqu’un l’a considéré en égale. Elle ne sut même pas quoi lui répondre tant elle était surprise, reprenant alors machinalement la route jusqu’à chez elle. Sur le chemin, elle ne put retenir un regard en direction des rues qui se dirigeaient vers la maison d’Irmin, au lieu de ça, elle s’enfonça dans les quartiers les plus pauvres de la cité jusqu’à faire face à une maison qui sortait un peu du lot par rapport au reste.

Malgré qu’elle lui désignait la porte d’entrée, l’invitant très certainement à rejoindre l’intérieur, elle resta dehors à observer les lieux avant de la regarder elle. Elle ne rentrerait pas, pas avant elle en tout cas. Elle secoua légèrement la tête aux questions de sa nouvelle maîtresse.

"Non... Irmin avait besoin d’argent"

Expliqua-t-elle sobrement, le peu d’affaire plus ou moins personnelle qu’elle avait pu avoir avait fini par être vendu et au final, ce qu’elle portait était absolument tout ce qui lui restait. Sa tunique était usée, abîmée, ne protégeant pas vraiment de la morsure du soleil qui était bien trop rude pour la peau d’une Naori qui était né à l’ombre protectrice des arbres. Toujours terriblement mal à l’aise, elle regarda à nouveau la maison avant de passer une main sur sa nuque, ayant presque la sensation d’être nue sans cette corde.

"Vous... N’auriez pas du"

Osa-t-elle malgré tout commenté avec peu d’assurance. Ceux et celles qui l’avaient connu enfant ou adolescente auraient aujourd’hui bien du mal à reconnaître leur congénère tant elle avait été brisée. Devant son commentaire qu’elle savait déplacé, elle posa ses yeux sur le sol, reculant d’un demi-pas alors qu’elle cherchait déjà à plus ou moins se justifier.

"Vous pourriez... Avoir des problèmes..."

Elle venait déjà de perdre un maître aujourd’hui et le sentiment d’abandon était terriblement présent elle, pas prête de vouloir à nouveau en perdre un second surtout en sachant qu’on lui réserverait probablement un sort horrible dans ces conditions.
⇜ code by bat'phanie ⇝

avatar
21/04/2016 Arméthyse 592 Dichen Lachman None! Garde royale - stratégie et combat 920
✣ Chaos is a ladder


Sujet: Re: Keep holdin' on
Jeu 10 Aoû - 23:45




♦ Keep holdin' on ♦

Luna Ҩ Arméthyse
« Fear cuts deeper than swords.» G. R. R. Martin.











Les minutes défilaient déjà alors qu'elle se tenait encore à l'extérieur avec son esclave toujours près d'elle. Il lui semblait qu'elle était bien peu bavarde et aussi lente qu'une tortue à rester plantée là. Mais elle comprenait que Luna ne veuille pas agir. Elle avait trop longtemps vécu dans la contrainte et les débuts étaient plus que compliqués pour s'en sortir. D'autant qu'elle n'était pas libre à proprement parler. Arméthyse se frotta la nuque et poussa un profond soupire alors qu'elle expliquait ne pas avoir d'affaires. Ce débile profond avait tout vendu et elle se retrouvait avec une jolie esclave, habillée comme un sac et presque nue en fait. Et quasiment plus aucun sous pour l'habiller. Non, elle n'allait pas utiliser le reste de sa fortune décimée pour habiller la demoiselle. Il fallait mieux le garder pour manger. Car maintenant que le projet d'achat d'esclave était réalisé, elle n'avait plus lieu de mettre énormément de côté. Se serrer la ceinture, c'était terminé. Elle méritait bien deux repas par jour maintenant. Comme la petite esclave mériterait de manger aussi. Il fallait rester fort dans la cité pour se battre au quotidien. Pour survivre, tout simplement.

Ses yeux de lynx s'arrêtent à la nuque endoloris de Luna et elle remarque la marque. Elle approche, sans la toucher pour ne pas occasionner la gêne et observe plus près. Elle sourit gentiment. « Un totem animal... tu serais pas une Naori par hasard, mignonne ? » Il ne fallait pas être fin connaisseur pour le savoir. Les Naoris en possédaient tous un, et elle connaissait assez de personnes de cette tribu pour le savoir. Elle se souvenait parfaitement de l'araignée totem de l'une de ses ancienne amie... Vous ? Elle roula des yeux et grogna légèrement. Un peu plus bourrue cette fois-ci « Me tutoie pas. Et puis entre, on va pas rester là à se dorer les miches, si ? » Finalement, toujours aussi consciente que l'esclave ne semblait pas apprécier la proximité, elle tapota volontairement son dos pour lui intimer de se dépêcher d'entrer. Mais ça aussi, ça lui rappelait cette amie du passé. Des souvenirs plutôt mauvais cette fois, hélas. Elle pencha la tête.

Mais l'esclave marquait un point, elle pourrait en avoir. Et les problèmes pouvaient se répercuter sur Luna. Elle en avait conscience. Être esclave était vraiment une position délicate et injuste. Comme avec Irmin, à cause de ses dettes, c'était elle qui avait été vendue, elle avait pris alors même qu'elle était innocente, sans doute. La faute retombait toujours sur l'esclave avant celle du maître. Une dure loin de la jungle, la jungle du désert. « T'en fais pas. Tout le monde à des problèmes. C'est pas à moins qu'on viendra causer des soucis en premier. » Elle en était persuadée. Même si elle n'était pas forcément appréciée de tous ici, elle était gardienne royale, et sa proximité avec Irina Draghsteel était connue. Alors forcément, elle se sentait intouchable la plupart du temps.

Retirant le bracelet de cuir à son poignet, elle désigna finalement la marque au fer rouge désignant son appartenance passée à l'esclavage. « On est pas si différente. Je sais que tu te méfies, mais je peux imaginer ce que tu as vécue. Je cherche pas une esclave pour me servir. Juste pour faire une bonne action. Maintenant entre, je te prie. On va pas parler de ça dehors... »
 

fiche par century sex
 

Keep holdin' on

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The common thread that links Cuba, Haiti, Guyana and Bolivia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: no one came back :: Le désert :: La cité Rahjak :: Les commerces-