Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Our hopeless opus (Alysha)
maybe life should be about more than just surviving


avatar
06/12/2015 Lux Aeterna 30178 Sophia Bush Avengedinchains (vava) ; Oreste (image profil); Lux Aeterna (sign & gifs & fiche rp) ancienne militaire - lieutenant, stratège, garde et patrouilleuse. Quelques notions de médecine et bases en maniement des armes. 439


Sujet: Our hopeless opus (Alysha)
Sam 5 Aoû - 22:34



❝ Our hopeless opus. ❞
Murphy Cavendish & Alysha Jovayuj
(05 août 2117)


L'installation sur leur nouveau village continuait sous une chaleur écrasante. Les pierres des ruines dont Murphy espérait qu'elles deviendraient un jour sa maison retenaient la chaleur en journée et les nuits en devenaient à peine reposantes. Le froid de l'hiver dont elle s'était tant plaint quelques mois auparavant lui manquait atrocement. Le seul point positif qu'elle trouvait à cet enfer brûlant était la possibilité qu'il lui donnait de dormir dans son semblant de maison. Lorsque les températures chuteraient à nouveau, il lui faudrait retrouver le chemin des dortoirs et composer avec les ronflements de personnes qu'elle connaissait à peine et les horaires disparates de tout un chacun. Elle y avait pris goût, à cette indépendance nouvelle. Le confort n'était pas toujours de la partie; elle avait aménagé une couche qui lui suffisait, et, en cherchant le sommeil, elle savourait les ciels encrés de l'été et la multitude d'étoiles qui y brillaient. Pour l'instant, c'était tout ce dont elle pouvait avoir besoin. Avec ce village venait la sensation d'enfin retrouver un foyer. Les habitudes lui étaient vite venues, probablement parce qu'elle avait activement participé au nettoyage et à la reconstruction de la zone avant que tous ne viennent s'y installer, mais aussi et peut-être surtout parce qu'elle savait qu'enfin, ils construisaient quelque chose. Pas pour survivre, par pour se débrouiller, mais pour vivre pour de bon. Au fil des mois, sa vie semblait se greffer à celle de cette Terre. Enfin, un avenir semblait se dessiner devant eux. Enfin, ils prenaient les problèmes à bras le corps. Enfin, il lui semblait que son but prenait doucement forme sous ses yeux, qu'elle pouvait presque le toucher, qu'il devenait atteignable. Elle avait encore beaucoup à apprendre, comme eux tous, mais elle n'était plus ignorante de tout. Elle n'avait probablement jamais autant grandi que cette dernière année, mais Murphy se sentait pour la toute première fois capable de grandes choses. Ses espoirs, annihilés par la disparition de Faustine, semblaient enfin renaître de leurs cendres. C'était peut-être là le fruit d'une multitude de petites ou moins petites choses, mais elle en gardait une secrète, comme si la dévoiler pourrait la mettre en danger. C'était son âme entière qui se trouvait revivifiée, comme une étoile qui enfin éclatait de toute sa lumière lorsque ses atomes se rencontraient pour faire naître un tout nouvel univers en son cœur.

Les patrouilles, même, semblaient se parer d'un nouveau charme. Antarès gambadait autour d'elle, un peu plus loin, passait parfois hors de sa vue. Lui aussi semblait assommé par la chaleur de ce milieu de journée, mais il ne perdait jamais de son endurance. Murphy essuyait sa sueur de revers de main agacés à mesure qu'elle s'enfonçait dans la forêt mais elle n'oubliait pas le but des patrouilles pour autant. Malgré l'adaptation dont elle avait fait preuve jusque-là, elle ne connaissait pas les environs des ruines comme elle avait pu connaître ceux de leur ancien campement, qu'elle aurait presque pu explorer les yeux fermés. Elle restait alerte et vigilante, s'attendant presque à chaque instant à voir débouler un animal enragé ou un Terrien aux intentions douteuses. Elle devait être capable de parer à n'importe quelle éventualité, et la main qu'elle gardait serrée autour de son arc pouvait témoigner de la méfiance dont elle faisait encore preuve dans cette forêt qui ne semblait plus rien avoir à voir avec celle qu'elle avait fréquentée tout ce temps. C'était un nouveau de terrain de jeu pour Antarès, mais de nouvelles raisons pour elles de rester aux aguets. Elle n'avait pas peur des Terriens autant qu'elle avait peur des rencontres animales qu'elle pouvait faire en pleine nature. Les Hommes pouvaient être raisonnés, et si ce n'était pas le cas, elle avait été entraînée toute sa vie pour parer à leurs gestes les moins réfléchis. Qui plus est, son expérience tendait à lui montrer qu'ils n'étaient pas le réel ennemi ici. Elle avait rencontré des Terriens méfiants, sceptiques, bienveillants, en proie au doute ou sujets à la violence, mais jamais elle ne s'était sentie menacée par l'un d'eux comme ça avait pu être le cas lorsqu'elle avait été coursée par un ours quelques mois plus tôt ou qu'elle s'était retrouvée à découvert sous une de ces pluies acides qui pouvaient parfois tomber sur la forêt.

Murphy entendit finalement son chien grogner et japper à ce qu'elle devinait être quelques dizaines de mètres de là. Avec un peu de chance, il lui ramènerait un lapin qu'elle offrirait avec fierté à Cassandre -et avec encore plus de chance, elle échapperait à la corvée de dépeçage ce jour-là. Mais à dire vrai, ce n'était présentement pas ce qui lui pesait le plus. Les neiges gelées de l'hiver lui manquaient et elle se promit de les apprécier à leur juste valeur lorsqu'elles reviendraient dans quelques mois. La chaleur était accablante et même si elle avait tout fait pour découvrir sa peau et lui offrir quelques libertés, elle avait l'impression que chaque pas l'alourdissait un peu plus. Même sous la protection de la densité végétale que lui offrait la forêt, l'été laissait sa fournaise envelopper chaque parcelle de terre et chaque volume d'air. Elle avait attaché ses cheveux sur le sommet de son crâne mais sentait la sueur glisser dans sa nuque. Sa main était moite autour du manche de son arc et elle essayait de la déplacer sur le bois régulièrement pour s'offrir l'illusion d'une fraîcheur nouvelle. Elle s'accrochait à son rôle de patrouilleuse pourtant, restait déterminée à ne laisser passer aucun détail susceptible d'attirer son attention. Elle était de patrouille au sud du village, ce jour-là, et avait croisé un collègue qui était responsable du même territoire. Ce ne serait que lorsque le soleil descendrait dans le ciel qu'elle pourrait emprunter le chemin du retour et chercher l'abri de sa maison de pierre sans être capable, elle le savait d'avance, d'avancer un temps soit peu les travaux. L'étuve dans laquelle l'été les avait plongés avait la fâcheuse tendance à la faire chercher fraîcheur, calme et inertie. En attendant, elle faisait avec, parce que le reste du monde n'arrêtait pas de tourner et qu'elle ne devait pas baisser sa vigilance, encore moins en patrouille, encore moins maintenant qu'ils foulaient un nouveau sol dont ils ne connaissaient certainement pas encore tous les pièges. Elle guettait sur sa gauche, là où était parti Antarès, se demandant si elle allait le voir revenir avec une proie déchiquetée ou s'il était occupé à courser un danger qu'elle n'aurait pas remarqué. Elle avait toujours le doute, Murphy, même si les statistiques tendaient plutôt à lui prouver qu'il était plus souvent guidé par ses instincts de chasseur. Ce n'est qu'en entendant un craquement sourd de bois desséché qu'elle se tourna brusquement du côté opposé. Un visage émergea de derrière les arbres et elle resta coite quelques instants. « Alysha... » murmura-t-elle comme pour avoir quelque chose à dire. Ce n'était pas tant la présence d'un Terrien aux environs du campement qui la chamboulait, c'était qu'il s'agisse de la jolie brune. Elle avait presque nié leurs rencontres, les avait refoulées jusqu'à ce qu'elles semblent appartenir à une autre vie. Car Alysha personnifiait maintenant le plus grand duel qui se tenait dans son esprit, celui qui n'attendait qu'une réponse : le lâcher prise. Cette rencontre sous le soleil accablant était une piqûre de rappel, une chute violente qui marquait son retour dans les questions auxquelles elle semblait incapable de donner des réponses définitives. « Qu'est-ce que... tu fais là ? »
 

Our hopeless opus (Alysha)

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Philips GoGear Opus buuug!
» Magnum Opus ~ Forum RPG Co-Admin
» MARINE JADE HAWTHORD ► alysha nett.
» Ashes of a Hopeless Playground [RPG Urbain]
» Hopeless Life JDR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: welcome to hell :: Aux alentours de l’Odyssée-