Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜BAELFIRE ; Be grateful for whoever comes because each has been sent as a guide
maybe life should be about more than just surviving


avatar
16/07/2017 79 Karen Gillan Lux Aeterna & tumblr Pêcheuse & Chasseuse / Sculptures sur bois à ses heures perdues. 0


Sujet: BAELFIRE ; Be grateful for whoever comes because each has been sent as a guide
Lun 31 Juil - 16:38


be grateful for whoever comes because each has been sent as a guide - BAELFIRE & HEDVIG

Le soleil se levait paisiblement sur le village des Pikunis. Les maisonettes commençaient à s'éveiller, quelques individus passaient le pas de leur porte, encore endormis, s'étirant parfois. Pourtant, ce qu'elle préférait dans ce moment de la journée, c'était le calme. Le calme avant la tempête. Alors si parfois, certes, il arrivait à la rousse de dormir plus que de raison, elle adorait aller voir les moutons de son père et jouer un peu avec, les nourrir aussi parfois quand elle y pensait. Et puis elle marchait à travers le village, saluait les quelques âmes matinales et parfois se posait sur la place du marché pour commencer à sculpter pendant que Nuage avait le droit à son petit déjeuner et que les commerçants s'installaient quasi-silencieusement.

Ce jour-là cependant, Hedvig Geirson avait dévié de sa trajectoire habituelle. Elle s'était assise près des moutons de son père et avait laissé Nuage gambader avec ses amis. Puis elle s'était endormie, dos contre la clôture de pâturage. La tête penchée sur le côté, ses cheveux voilant son visage et la bouche entrouverte, elle n'avait pas entendu, entre quelques ronflements, Ragnar, son fatigué et triste de père, s'approcher d'elle pour lui jeter un saut d'eau dessus.
C'est un cri surraigus qu'elle poussa en tentant de se lever brusquement. Nuage approcha comme pour la défendre mais finit par brouter à ses pieds. Ragnar, lui, malgré tout l'amour qu'il devait, quelque part au fond de son coeur, porter à sa fille, lui montrait comme à son habitude qu'il en avait marre de ses petites lubies.
" Tu as un lit pour dormir. Tu les as nourris ? "
Hedvig croisa les bras en faisant une mine boudeuse. Elle aimait son père plus que tout au monde, mais elle détestait la façon donc il la traitait. Elle savait pourquoi, au fond, elle le savait. Et elle s'en voudrait toujours. Mais elle en payait doublement le prix. Ca relle s'en voulait, et son père lui en voulait, mais ne le lui avouerait jamais.
Mais comme Hedvig restait Hedvig, elle décroisa brusquement ses bras, retrouva un sourire étincelant, et déposa un baiser sur la joue de son papa.
" Bonne journée! "

Et elle partit en trottinant, les bras virevoltant autour d'elle, Nuage sur les talons.
" Tu oublies ton filet de pêche! Et ta lance! " entendit-elle au loin. Elle leva son pouce, en guise d'accusé de réception, et continua sa petite trotte. Elle savait où aller.
- - -


Elle avait de le voir comme une envie de faire caca.
Mais elle ne pouvait pas rentrer comme ça. Alors elle s'assit devant la maison de Baelfire, prit le premier bâton de bois qu'elle trouva, sortit son couteau et entreprit la sculpture la plus pathétique de l'histoire des sculptures. Peu importait, elle avait l'habitude de lui donner les sculptures, et sans nulle doute ne serait-il pas heureux de la voir de si bon matin, alors elle devait un peu se faire pardonner.

Parfois, elle se demandait pourquoi et comment ils avaient réussi à devenir ce qu'il semblait êtres des ... amis ? Des jeunes gens qui s'appréciaient presque ? Puis elle décidait qu'elle s'en foutait. Elle adorait le faire chier, c'est tout ce qui comptait.
" Nuage, trouve-moi un autre bout de bois steuplais... "
Et monsieur Nuage obéit et s'attaqua à tous les bouts de bois du coin.
" Oi! Un plus gros que ça, qu'est-ce que tu veux que je fasse avec une brindille ? OH! NON UN PLUS GROS, RAMENE MOI UN RONDIN DE BOIS "
Ses demandes se transformaient en cris, et elle finit par se lever pour rejoindre Nuage quelques mètres plus loin.

- - -


Hedvig soupira. Adossée à la porte de la maison de Baelfire, entourée d'essais de sculpture non concluants, elle avait décidé de lâcher l'affaire. Nuage s'était endormie contre son bras, et la rousse n'allait pas tarder à rejoindre Morphée non plus. Elle avait eu THE révélation : lui apporter le petit déj aurait été méga poli, en fait... mais non. Elle grommela quelques mots incompréhensibles dans sa barbe puis hurle.

BAE TU TE REVEILLES ? J'M'EN FOUS QUE TU SOIS AU LIT, TU RAMENES TES FESSES, je t'ai fait plein de sculptures d'un coup, t'es pas obligée de venir les voir hein " Elle essaya de les cacher sur les côté en un gros tas puis frappa à la porte derrière elle sans même regarder. " Par contre tu peux venir me voir ! "

Elle devait aller pêcher, mais vous savez ce qu'on dit, quand on a vie de faire caca, faut pas attendre.

made by roller coaster

Admin
avatar
25/03/2015 avengedinchains 890 Boyd Holbrook sign : ALAS herboriste avec notion de guérisseur 66
Admin


Sujet: Re: BAELFIRE ; Be grateful for whoever comes because each has been sent as a guide
Dim 27 Aoû - 19:39

» be grateful for whoever comes because each has been sent as a guide
Le temps passe et surtout le temps depuis que tu es arrivé dans cette tribu. Les Pikunis ont su t’accueillir à bras ouverts comme tu ne t’y attendais absolument pas. T’es pas du genre à croire aux gens. De manière général, tu parviens toujours à te persuader qu’ils finiront par te trahir tôt ou tard, ce n’est jamais une très grande réussite. Mais tu as besoin d’y parvenir, tu as besoin de voir les choses venir comme tu le désires et ce genre de chose. Ce n’est pas toujours aussi simple que tu le voudrais. Mais tu fais avec et tu imagines que c’est bien suffisant comme ça. Mais tu comprends que ce ne soit pas toujours une grande réussite. Tu es content d’avoir atterri dans une tribu qui t’accepte comme tu es sans trop te poser de question. On te laisse construire les choses comme tu le souhaites, on ne t’ennuie presque jamais. Et de temps en temps, on vient même te voir pour te demander de l’herbe en tout genre, des plantes médicinales. Tu fais ton petit business et tu en es bien content. Ce n’est pas toujours évident mais tu essaie de faire en sorte que cela le soit. Et c’est le plus important, non ? En plus, tu te souviens assez facilement que c’est eux qui t’ont offert cette maison.

Allongé dans ton lit, tu regardes autour de toi. Tu n’as jamais vraiment posé de question. Tu l’aurais pu mais tu n’en as jamais eu le courage ou même l’envie. Tu n’as pas envie de connaître l’histoire de cette famille parce que tu n’es pas certain d’avoir les épaules pour le supporter. Tu n’as pas la force et tu n’as pas envie d’avoir la force. S’ils ne sont plus là, les scénarios envisageables ne sont pas bien nombreux. Ils ont pu partir de leur plein grés, ou ils ont pu mourir quelque part. Tu ne veux pas savoir parce qu’il y a plusieurs chambres, parce que c’est une grande maison et qu’il y avait quelques bibelots d’enfants. Tu n’as pas tout jeté. Tu n’as besoin que d’un espace rien qu’à toi et tu as claqué leurs affaires dans la chambre de l’enfant. Au moins comme ça, si un jour ils reviennent, à défaut de pouvoir récupérer la maison, ils pourront garder leurs affaires. Et c’est un assez bon début. De ton point de vu, du moins. Parce que oui, s’ils débarquent et réclament la maison, tu ne risques pas de la donner aussi facilement. Ce n’est pas comme ça que ça fonctionne, et ça ne risque pas de changer. Hors de question, même. Mais ;.. Voilà. Cette maison a une histoire que tu ne connais pas et que tu ne veux pas connaître. Tu n’es pas forcément très à l’aise à ce sujet et tu ne sais pas non plus ce que tu dois en dire, mais c’est ainsi que sont les choses et tu ne peux rien faire contre ça. Ce village t’a accueilli en pensant que la famille ne reviendrait pas. Alors… Maintenant, tu ne cherches pas plus loin. Certains événements ont laissé quelques maisons vides. Et ça n’a rien de vraiment étonnant. Puisque la vie continue, ces maisons sont données à d’autres et la vie continue, encore et toujours. On ne pleure pas éternellement les personnes qu’on a perdu. Ca fait mal un temps mais on finit par aller de l’avant parce qu’on ne peut pas soi-même rester dans le passé en espérant aller mieux. Ca ne nous tombe pas sur le bout du nez. Et tu le sais bien puisque tu as perdu tes parents. Tu n’as pas vraiment eu le choix. C’est ainsi, voilà tout.

Depuis ton lit, tu entends un peu de bruit dehors. C’est un village qui n’est pas très grand et il y a toujours un peu d’agitation, tu n’y prêtes pas vraiment attention, bien sûr. George est parti en virée cette nuit, il n’est toujours pas rentré. Cette buse va finir par te faire craquer. Tu t’es attaché à lui hein, mais quand il disparaît comme ça, t’as envie de le plumer. Il a ton caractère, et s’il le pouvait, il te dirait bien des saloperies. T’as même pas de doutes. M’enfin bref. BAE TU TE REVEILLES ? J'M'EN FOUS QUE TU SOIS AU LIT, TU RAMENES TES FESSES, je t'ai fait plein de sculptures d'un coup, t'es pas obligée de venir les voir hein ". Un soupir s’échappe de tes lèvres. Ca, ce n’est clairement pas George. Malheureusement, tu sais de qui il s’agit mais tu n’es pas certain de vouloir qu’il s’agisse d’elle. Hedvig la relou. Bon, avec le temps, tu as fini par l’apprécier mais y a une heure pour emmerder les gens, non ? Toi, t’es bien installé dans ton lit et tu ne te prends pas la tête, t’es bien quoi. Alors pourquoi est-ce qu’il faut qu’elle t’emmerde hein ? Surtout que ses sculptures, tu en as rien à foutre. " Par contre tu peux venir me voir ! ". Et voilà qu’en plus, elle se met à frapper avec frénésie sur la porte de chez toi. Tu soupires une nouvelle fois et te décides enfin à sortir de ton lit. En plus, t’es même pas habillé. Au cours des minutes qui suivent, tu enfiles juste un pantalon. Ouais, t’aimes dormir à poil. Tu te tracasses pas à mettre un haut. En cette période de l’année, il fait super chaud. Et tu ne risques pas d’outrer les gens juste pour ça hein. Si c’est le cas, tant pis pour eux. Tu finis par enfin ouvrir la porte avec un air blasé sur les traits. « J’ose croire qu’un jour tu arrêteras d’être insupportable et de foutre le bordel devant ma porte ». Ouais mais ça, ce n’est franchement pas gagné, si on veut avoir ton avis.


notes » w/ Hedvig, devant chez Baelfire, le 31 juillet 2117
 

BAELFIRE ; Be grateful for whoever comes because each has been sent as a guide

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Neal Cassidy | I know you're Baelfire
» Baelfire} broken pieces
» Death ends a life, not a relationship PV Baelfire
» [Guide] Le charpentier
» [Guide] Le verger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: no one came back :: La plaine :: Le village des Pikunis-