Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Guess who's back [Skyra]
maybe life should be about more than just surviving


avatar
28/02/2016 Glacy 632 Jessica Parker Kennedy bazzart esclave de Roan en fuite ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée 99


Sujet: Guess who's back [Skyra]
Lun 17 Juil - 20:32

J'avais entendu qu'elle était de retour. La sorcière était de retour comme ils le disaient. J'avais entendu les rumeurs, tendue l'oreille pour savoir ce qui était vrai et ce qui était faux. Elle était partie et désormais elle était de retour. A croire que les gens que je connaissais avaient la tendance habitude de vouloir m'infliger des coups de poignard dans le dos en disparaissant du jour au lendemain. On racontait qu'elle avait été au-delà de la cité, vécut dans le monde extérieur. Et désormais elle était de retour. Dans un sens autant que je pouvais m'imaginer de nombreux scénarios, je peinais déjà à comprendre pourquoi elle avait voulu revenir. Si j'avais eu l'occasion, j'aurai fui sans hésiter sans me retourner. Ce que j'avais tenté de faire. J'avais tenté de fuir la cité. J'avais été rattrapé et vendu à Roan par Astrid. Je n'y avais pas réussi, mais si je l'aurai pu, cela ne faisait aucun doute que je ne me serai pas retournée, je serai partie et j'aurai exploré le monde sans revenir en arrière.

Mais c'était avant ce jour que je l'avais rencontrée. Je l'avais rencontrée peu après mon arrivée au bordel. Changement de statut. Changement de vie. A vrai dire j'étais toujours une esclave sauf que je ne l'étais plus dans l'atelier de couture de Basile, j'avais été vendue à l'un des bordels de la ville. Là pour complaire les désirs des hommes, femmes qui passaient et s'arrêtaient dans ces lieux en quête d'un désir charnel. Ma vie qui avait changé à l'instant où j'avais tenté de tuer Basile. Mais ma vie n'avait pas seulement changé là alors que j'avais perdue de vue Erika. Ou plutôt Arméthyse. Cette dernière était devenue un fantôme comme Skyra. Un arrière-goût amer en bouche. La seule différence était qu'Erika n'avait pas fui, elle avait au contraire profiter de la générosité de la princesse. Placée sous sa protection, son ascension dans la cité avait été fulgurante. Consciente de la vérité désormais. Consciente que nous n'avons plus rien en commun alors que la méchanceté avait détrôner la complicité qui nous liait quand nous étions des gamines. Des gamines que nous étions plus. Oubliés les moments passés en compagnie de Maia à jouer à la poupée avec cette dernière. Une jolie brune aux grands yeux qui avait trouvé la mort. Un instant nostalgique alors que les souvenirs revenaient à la surface autant que ce léger goût de tristesse mélangé à l'amertume. Skyra aussi je l'avais protégée. La rencontrant alors que j'étais au bordel, je le lui avais évité le pire et je m'étais rapprochée d'elle. La prenant sous mon aile alors qu'elle était devenue une petite soeur autant qu'Arméthyse l'avait été. Et puis elle aussi, elle était partie. Elle avait disparu du jour au lendemain sans laisser un mot. A croire que c'était toujours les mêmes qui restaient là. Désespérant par moment à l'idée de rester dans la cité à regarder les uns partir et s'en aller, disparaître de ma vie alors que je restais là pour eux.

Fermant mes paupières un instant. La tentative d'oublier. Les rayons du soleil qui se déposaient sur mon visage alors que je restais là quelques secondes, le long d'un mur à prendre le soleil. L'espace de quelques minutes, de quelques secondes où plus rien ne semblait compter. Et puis, je me remis en mouvement. Reprenant des chemins que je connaissais, suivant des ruelles dans lesquelles j'avais couru petite, empruntant des passages que j'avais suivi les uns plus dangereux que d'autres en direction du lieu où elle devait se trouver. En effet, j'allais bien la trouver. Pas tant là pour le désir de savoir pourquoi elle était partie ainsi que pour accomplir la mission qui m'avait été confiée. Du moins, elle n'avait été que le clou que j'avais enfoncé alors que Roan m'avait donné le marteau pour que je puisse frapper sur le clou. Blessé au combat. Un coup d'épée. Et s'il n'en venait qu'à clamer que ce n'était qu'une égratignure, il n'en restait pas moins que j'étais trop méfiante pour laisser la plaie s'infecter. Si je connaissais à avoir le don de le soigner, mon regard ne pouvant que s'attarder sur ses traits, il n'en restait pas moins que je m'étais saisi de l'occasion. Faire une pierre deux coups alors qu'autant que j'avais besoin d'un potentiel remède, j'avais ce désir qui me poussait à aller la voir.

Et arrivée, j'y étais finalement. Contemplant la bâtisse avant de pousser la porte avec délicatesse non sans jeter un regard autour de moi. La méfiance là alors que quelques uns étaient autour, semblant surveiller mes mouvements. La méfiance de mise alors qu'autant que j'étais une esclave, j'avais de multiples raisons d'être sur mes gardes. Pas seulement parce que je jouais à un jeu dangereux avec Roan, mais aussi parce que mercenaires, marchands d'esclaves se trouvaient dans le coin. Aucun d'entre eux n'avait forcément un bon avis des esclaves. Et les risques ne s'étaient qu'augmentés depuis que j'avais commencé à me lier un peu plus avec Shanareth, nulle sûre que je tirerai quelque chose de bon de là alors qu'une épée de Damoclès semblait être suspendue au-dessus de ma tête. Détournant le regard alors que je cherchais la silhouette de Skyra qui ne semblait pas être en vue. Me décidant à prendre la parole en espérant qu'elle soit là. « Skyra es-tu là ? »

avatar
07/02/2017 65 Sky Ferreira 10


Sujet: Re: Guess who's back [Skyra]
Ven 21 Juil - 14:35

Putain où était elle ? Où est ce qu'elle avait mis cette putain d'herbe puante ? Skyra fouillait frénétiquement toute la pièce encombrée de fioles, de boîtes étiquetées, de récipients vides et pleins abandonnés sur la table et dans les étagères. Fallait bien gagner sa vie alors elle faisait ce qu'elle connaissait le mieux, ce pourquoi elle avait été formée ; les potions. Mais être bordélique ne l'aidait pas et elle égarait régulièrement des ingrédients un peu partout dans la pièce puis passait des heures à les retrouver, bouillonnante de rage, comme maintenant.
Mais malgré ça elle aimait bien ce qu'elle faisait, c'était d'ailleurs une des seules choses qui lui plaisait ici. Bien sûr, elle trouvait les poisons plus amusants à préparer que les potions pour guérir mais savait bien qu'il fallait faire les deux pour que le commerce fonctionne. De plus les affaires commençaient peu à peu à mieux marcher, au début peu de gens venaient, ayant peur d'elle, de la "traîtresse", puis la rumeur a couru comme quoi il y avait un peu plus que les potions classiques là dedans. De ses voyages, Skyra avait appris énormément et trouvé de nombreuses nouvelles plantes aux propriétés très intéressantes et avait appris à les utiliser. C'était d'ailleurs les seules choses qu'elle avait gardés tout au long de ses voyages et en avait ramené beaucoup ici. Au début les clients étaient plus que méfiants mais quand certains plus audacieux essayèrent certains de ses mélanges les autres suivirent quand apparurent les effets escomptés.
Mais cette vie ne lui convenait pas vraiment. Vendre ses préparations sur la route était une chose, mais rester des journées enfermée dans cette pièce, et des mois prisonnière dans cette ville commençait à être beaucoup trop lassant. Elle revoyait sans cesse les mêmes visages passer, elle s'habitua à eux, apprit un peu à les connaître et maintenant ils l'ennuyèrent, déjà.
Un bruit retentit à l'entré et la blonde entendit quelqu'un l'appeller, elle soupira agacé. Ça devait encore être Nys, cette femme insupportable qui n'arrêtait pas de la presser pour qu'elle finisse sa potion le plus rapidement possible. Cette même potion pour laquelle elle était actuellement à la recherche d'un des ingrédients.

- Putain Nys je te jure que si tu reviens encore une fois avant ce soir je t'étoufferai avec ton putain de poison...

Non, Skyra n'avait pas forcément le don d'entretenir un bon contact avec la clientèle. Rageuse elle se dirigea vers l'avant-boutique pour la chasser dehors, deux fioles pleines dans la main qu'elle manqua de casser, et c'est alors qu'elle s'arrêta net. Ce n'était pas Nys. Ce n'était même pas un des clients habituels. Non, c'était un visage du passé. Quelqu'un qu'elle avait connu pendant longtemps, dans cette ville même et puis qu'elle s'était forcé à oublier il y a des longtemps. Elle se remettait lentement de cette surprise procuré par un visage qu'elle connaissait bien et qui après des années revenait maintenant à elle.

- Ezra.

Revoir quelqu'un qui avait été important pour elle et avec qui elle avait réussi à couper les ponts avait quelque chose d'effrayant pour la blonde, comme tout contact humain un peu plus poussé.


avatar
28/02/2016 Glacy 632 Jessica Parker Kennedy bazzart esclave de Roan en fuite ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée 99


Sujet: Re: Guess who's back [Skyra]
Ven 21 Juil - 18:43

Je n'étais pas sûre qu'elle soit là, pas totalement. J'avais suivi les rumeurs, revenant au final là où tout avait commencé. Ayant parcouru les ruelles rapidement, tête baissée alors que je me dirigeais vers les quartiers où l'on ne trouvait que ce genre de personnes pour ainsi dire. Allant là où je pensais la trouver. Et je ne pensais pas me méprendre, ayant confiance en mon instinct alors qu'au final je savais exactement où j'allais. Pour autant le risque existait : celui que les rumeurs aient été fausses, et qu'elle ne soit pas là. Bien qu'autant elle pouvait juste être absente, ce que j'en doutais toutefois alors que je poussais la porte. Une pièce principale dans lequel un bazar monstre régnait. Il y avait des fioles un peu partout, des boîtes étiquetés dont je ne réussis à lire le nom alors que j'étais trop loin. Non, j'étais au bon endroit. M'approchant un peu plus des tables les plus proches alors que je jetais un regard aux mixtures qui se trouvaient là. Il y avait des fioles remplies de liquide mais aussi des récipients vides qui s'entassaient sur les tables. L'impossibilité d'en voir le bout ou de réussir à savoir quelle fiole était laquelle à moins de vivre là. Et je n'étais pas pour autant prête à m'y risquer. Après tout, il y avait autant là de potions pour guérir que des poisons. Ne doutant toutefois pas que l'usage de poison serait vaine alors qu'un empire pouvait tomber en usant de certaines fioles à bon usage. Des poisons souvent invisibles à l'oeil nu qui étaient parfaits pour tuer en toute discrétion. Des poisons qui étaient usés dans la cité autant que les coups de fouet résonnaient dans l'air, que les lames scintillaient. Des armes d'autant plus dangereuses qui étaient souvent utilisées par ceux qui voulaient arriver à leur fin sans être repérés, des vipères tous autant.


Continuant à m'avancer un peu plus non sans jeter un coup d'oeil aux étagères, à ce qui se trouvait sur les tables. Personne n'était en vue et pourtant je ne désespérai pas, certaine qu'elle était là ou autant que je pouvais l'être. L'appelant. « Putain Nys je te jure que si tu reviens encore une fois avant ce soir je t'étoufferai avec ton putain de poison... » Un écho retentissant alors que ses mots me parvenaient. Ne pouvant m'empêcher de sourire, alors que j'avais bel et bien eu raison et que Skyra était là. Skyra et son sens du commerce légendaire. Et autant que d'autres, ce n'était qu'un rappel que la jeune femme pouvait être une menace pour d'autres. Capable de mélanger facilement des ingrédients, capable de se servir de poisons sans doute aussi facilement qu'il était possible pour d'autre de se servir d'une épée. Dangereuse elle l'était bien que pour d'autres; elle n'était qu'une traîtresse ayant disparue de la cité. Un retour à laquelle elle avait été soumis durement alors qu'on ne quittait pas la cité du soleil sans être impunie. Une disparition de sa part qui m'avait laissé un arrière-goût amer en bouche autant que la disparition d'Erika l'avait fait. M'avançant un peu plus sans prononcer un mot, entendant le bruit de ses pas et le tintement de fioles. Son visage teinté par la surprise alors qu'elle manquait de casser les fioles qu'elle tenait entre ses doigts. Pas autant surprise que je l'étais alors que je savais pourquoi j'étais là, ayant ores et déjà passé ce contrecoup. « Ezra. » « Skyra. » Ayant répondu d'un ton égal bien que neutre.

Mon regard qui s'attardait sur sa silhouette, sur les détails désormais perceptibles qui avaient changé chez elle. Il paraissait certain qu'elle avait changé autant qu'elle était restée la même et avait conservé ce ton familier qu'elle employait pour s'adresser presque grossièrement aux autres. Non pas qu'il y en avait nombreux pour s'adresser avec politesse dans la cité du soleil où un nombre de brutes s'illustrait avant tout. « Les rumeurs disaient donc vraies. Tu es bien de retour. » Une note d'amertume que je réussissais à dissimuler bien que mon regard aurait pu trahir cette pointe de consternation. Autant de possibilités. Celle de lui crier dessus et d'être partie sans un mot tout comme l'avait fait Erika ou plutôt Arméthyse comme elle se faisait appeler, me plantant un nouveau coup de poignard dans le dos. Celle de lui faire un câlin qui serait autant teinté d'amertume et de soulagement de la voir vivante, en chair et en os. Celle d'agir comme si de rien n'était. Il y avait tellement de scénarios et pas de réaction adéquate. Restant l'espace d'une seconde à la regarder, ne pouvant pas moins sentir la lassitude qui s'emparait de moi. Cette lassitude de voir les autres partir puis revenir comme si de rien n'était, comme si d'autres n'avaient jamais comptés. Détournant un instant le regard pour détailler la pièce et les fioles qui s'entassaient avant de finir par me retourner vers elle. Une décision prise au quelle je comptais me tenir, celle de ne pas se retourner en arrière. Après tout autant je savais la vérité, l'ayant désormais vu de mes propres yeux, il ne restait pas moins que je n'étais pas là que pour cela, que pour ses beaux yeux. « Je suis là pour affaires. J'aurai besoin de remèdes, ou d'une potion pour soigner les plaies... » Dommage qu'il n'en n'existait pas pour soigner les coeurs brisés.



avatar
07/02/2017 65 Sky Ferreira 10


Sujet: Re: Guess who's back [Skyra]
Mer 26 Juil - 11:33

Skyra dévisagea la jeune femme devant elle. À peine changée, un visage qu'elle reconnaîtrait entre mille mais pourtant il y avait l'ombre d'épreuves traversées pendant ces quelques années. Elles avaient été proches jadis, ça avait été comme une grande sœur pour elle. Et puis Skyra l'avait lâché, laissé derrière elle comme tout le monde. Sans un mot, sans un au revoir. Mais elle ne l'avait pas oublié. Et elle était contente de la revoir. Cette fille l'avait attiré comme un aimant quand elle était plus jeune, son statut d'esclave faisant de sa vie tout ce que Skyra ne voulait pas dans la sienne. L'opposé exact de ses rêves de liberté qui jadis occupaient son esprit tandis qu'elle courait farouchement dans les rues de la cité. Un animal sauvage, sa cage était vaste mais pourtant elle voulait s'en échapper. Aller toujours plus loin. Ezra elle pouvait à peine en rêver. Elle avait essayé pourtant, et en avait payé le prix.

« Les rumeurs disaient donc vrai. Tu es bien de retour. »

Une voix neutre, presque froide. Est ce qu'elle lui en voulait ? Pourquoi ? Parce qu'elle était partie ? Skyra avait du mal à comprendre ce qu'elle faisait aux gens qu'elle laissait derrière elle, ce qu'ils pouvaient ressentir. L'idée qu'elle pouvait les blesser ne lui effleurait même pas l'esprit. Skyra la fixa quelques instants, tentant de lire son expression puis la jeune femme reprit ;

« Je suis là pour affaires. J'aurai besoin de remèdes, ou d'une potion pour soigner les plaies... »

Skyra alla lentement poser des fioles sur une des étagères encombrées, trouvant à peine de la place entre les fioles et les récipients entassés. Elle pensa aux années et aux épreuves qui les séparaient, elles devaient avoir tellement à se raconter ! Skyra mourait d'envie de lui dire comment c'était d'être libre, de lui raconter ses voyages, de lui décrire ces pleines, ces montagnes, ces forêts, ces lacs, ces rivières, cet océan qu'elle avait vus. Puis lui parler des villages, des personnes qu'elle avait vus et connues. Lui raconter, lui faire vivre tout ce dont elle ne pouvait que rêver. Ignorant la froideur apparente de la jeune femme elle s'approcha doucement et souleva le menton de la brune comme pour examiner son visage de plus près, après des années de séparation, un petit sourire aux lèvres.

- Si t'étais là que pour les affaires pourquoi tu serais venue me voir, moi ? Il y a plein d'autres sorciers dans le coin. Dis moi Ezra, t'es pas contente de me revoir ?

Elle planta son regard dans le sien comme pour la défier de dire le contraire. Allait-elle se braquer ? Skyra n'en savait rien mais le comportement de son amie n'influencera pas le sien en tout cas, c'est comme ça qu'elle était la blonde. Toujours à agir comme si elle était seule au monde.

avatar
28/02/2016 Glacy 632 Jessica Parker Kennedy bazzart esclave de Roan en fuite ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée 99


Sujet: Re: Guess who's back [Skyra]
Mer 26 Juil - 21:24

Je l'observais alors qu'elle se décalait, allant poser les fioles qu'elle tenait dans ses mains sur d'autres étagères. Elle semblait indifférente à ma froideur apparente alors qu'au lieu de se rétracter, elle en venait à s'approcher de nouveau. Ses doigts qui se posaient sur ma peau alors qu'elle soulevait mon menton, un sourire au coin des lèvres. Indifférente à mon humeur alors qu'un éclat passait dans son regard. Ne tardant à la regarder droit dans les yeux sans bouger, ne rompant pas le contact alors qu'elle prenait la parole. « Si t'étais là que pour les affaires pourquoi tu serais venue me voir, moi ? Il y a plein d'autres sorciers dans le coin. Dis moi Ezra, t'es pas contente de me revoir ? » La regardant un instant imperturbable avant qu'un sourire ne vienne se dessiner sur mon visage. Un masque qui se fissurait, se craquant. La tension qui retombait. Légèrement. « Autant que je suis contente de te revoir, j'aimerai juste gifler ton joli minois pour que tu comprennes à quel point tu m'as blessé quand tu es partie sans un mot. » La vérité alors que j'avais autant envie de lui faire du mal que j'étais soulagée qu'elle soit là vivante, en chair et en os. Perdant un petit peu ce masque que j'avais tenté d'abordé sans grand succès alors que je la regardais sans pour autant bouger ou me reculer. « Je suis heureuse de voir que tu te portes à merveille. » Une note de sarcasme dans mon ton cependant alors que tout n'était pas effacé. Etant juste lasse de tous ces départs, de ces personnes qui disparaissaient subitement de ma vie sans prévenir comme s'il était trop demandé de savoir où elles allaient, pourquoi elles partaient sans un regard en arrière. Des coups de poignard plantés dans mon dos qui autant qu'ils me blessaient, renforçaient ma cuirasse. Alors peut être aurais-je du lui dire merci, tant à elle qu'à Erika ou plutôt Arméthyse. Mais dans la cité du dieu du soleil, les merci sa valaient et ne pouvaient se donner comptant. Comme s'il fallait le mériter à mes yeux pour recevoir ce mot certes ordinaires qui valait plus que ce qu'il n'en disait.

Reportant mon attention sur elle pour détailler les traits de son visage. Ne réussissant encore à la comprendre réellement. Ne sachant toujours pas les pourquoi du comment. Je ne savais pas pourquoi elle était partie, pourquoi elle avait décidé de s'échapper si subitement sans un regard en arrière. Mais ceci n'était pas la seule question sans réponse alors que je ne savais pas non plus pourquoi elle avait décidé de revenir dans la cité. Qui aurait cette idée alors que là les hommes devenaient esclaves, où ils étaient alors considérés comme des objets. Il n'y avait pas de réelle justice sinon celle cruelle et brutale du sang. Ne pouvant comprendre pourquoi elle était revenue alors comme de nombreux autres esclaves j'aspirai à une meilleure vie. Certains l'avaient eu comme Arméthyse. Mais d'autres comme moi aspiraient encore à plus alors que je ne pouvais que rêver de ce qui se trouver par-delà de ces murs. N'ayant jamais quitté la cité réellement si ce n'était pour les fêtes et lorsque Shanareth m'avait conduit au coeur du désert. Pas d'autres sorties pour griser mon imagination. Seul mon esprit débordant pouvait m'aider à dépeindre de nouveaux paysages. Aspirant pas tant à découvrir le monde qu'à pouvoir être libre, qu'à pouvoir faire mes propres choix. Des tentatives ratées et pourtant encore là je continuais d'espérer. Sans doute était-il pour cela que mes retrouvailles avec Skyra étaient autant teintées d'amertume alors qu'elle aurait pu m'emmener avec moi la première fois. Mais elle ne l'avait pas fait, et désormais elle était de retour comme s'il ne s'était rien passé, comme si elle n'était pas partie il y a des années. Un sourire aux lèvres et ce même trait d'audace dont elle ne s'était jamais départie. Quelques minutes où le ton douloureux de l'amertume pouvait être oublié avant qu'il n'en vienne qu'à resurgir. « Tu n'aurais pas du revenir. » Des mots prononcés avec une certaine douceur bien qu'ils emportaient avec eux une certaine froideur. Des mots qui n'étaient que vérité, qui ne traduisaient que ce que je pensais alors que j'estimais que Skyra aurait mieux fait de rester loin de la cité.

avatar
07/02/2017 65 Sky Ferreira 10


Sujet: Re: Guess who's back [Skyra]
Mer 9 Aoû - 10:29

Elle sembla luter un instant pour maintenir un visage glacial mais un sourire finit par fendre ses lèvres. Sans vraiment le réaliser Skyra se retrouva soulagé, elle n'aurait pas aimé qu'Ezra la rejette, aujourd'hui elle voulait juste que tout redevienne comme au par avant, juste pour quelque temps avant que leurs chemins se séparent sûrement de nouveau car Skyra ne se laissait jamais trop attacher aux personnes, du moins elle essayait, et croyait très bien réussir. Mais au fond la vérité était toute autre, elle fuyait ce dont elle avait le plus besoin, toujours hanté par ce qui était arrivée à sa sœur, à cause d'elle, à cause de sa haine destructrice envers leur mère.

« Autant que je suis contente de te revoir, j'aimerai juste gifler ton joli minois pour que tu comprennes à quel point tu m'as blessé quand tu es partie sans un mot. »

Elle grimaça, comme pour protester à cette idée. La brune restait donc rancunière hein ? Pas facile de la dérider, sa colère était palpable mais encore une fois Skyra décida de l'ignorer en affichant une expression amusé, presque provocatrice malgré-elle. La blonde haussa les épaules avec une expression neutre ;

- C'était pas le but, mais j'étais pressé, j'avais mes raisons...

Pourrait Ezra vraiment lui envoyer sa main dans la face pour ça ? Elle n'en savait rien, elle le méritait sûrement, des années les séparaient à présent et la jeune femme face à elle semblait avoir tout de même changé. Skyra ne savait ce qu'elle avait vécu mais n'imaginait rien de bien heureux puisqu'elle était toujours esclave qui, à ses yeux, étaient de loin la pire vie que l'on pouvait avoir. Ezra semblait plus tenir à la vie qu'à la liberté puisqu'elle était toujours là, Skyra ne l'aurait pas fait mais elle ne savait rien des raisons de la brune, peut être bien qu'elle avait des rêves, ou des projets, tout ce qui manquait à Skyra. Alors forcément le goût de la vie n'était pas si fort et on pouvait se permettre de la risquer.

« Je suis heureuse de voir que tu te portes à merveille. »

Skyra se retint d'afficher une grimace agacé, percevant une note de sarcasme dans cette voix fière. Elle ne voulait pas oublier, hein ? Faire comme si de rien n'était. Skyra elle ne voulait pas des retrouvailles compliqués, était ce si dur d'effacer ces années ? Oui elle était partie, sans prévenir, mais elle avait ses raisons qui étaient bien solides d'ailleurs. Mais Ezra ne les connaissait pas, et lui en voulait, ça crevait les yeux, mais la blonde ne comptait pas s'excuser, elle ne le faisait jamais et ne comprenait pas vraiment la colère de son amie. Elle continuait de la fixer, une vague d'émotions différentes défilant devant ses yeux, tandis de l'agacement, tandis de la nonchalance et tandis de la joie de revoir ce visage encré dans ses souvenirs depuis des années. Non, elle ne l'avait jamais oublié, elle s'était juste efforcé de le ranger dans un tiroir, au fond.

« Tu n'aurais pas du revenir. »

Un ton étrange, doux et amère à la fois, l'amour teinté d'amertume à l'idée de cette amie disparue depuis des années, partie sans rien lui laisser, pas d'au revoir, pas d'explication. Et malgré elle quelque chose se serra dans l'estomac de la blonde à entendre cette phrase, elle ne comprit pas vraiment quoi, mais c'était là. Pour ne plus à le sentir et ne plus devoir la regarder dans les yeux, car ce regard, trop froid, trop blessé, lui commençait à devenir insupportable elle se détourna et d'un pas léger et nonchalant s'activa autour saisissant différentes fioles pour les mettre sur un plan de travail encombré. Puis, un petit sourire fendit son visage pâle. Un des plus blancs de la cité qui tendait à arborer des beaux teints halés, comme celui d'Ezra.

- Si je n'étais pas revenue on ne se serait pas revues ! Tout se passe exactement comme il le faut.

Elle marqua une pause puis continua, moins gaie.

- De toute façon je pense pas rester longtemps, cet endroit, cette ville, ces gens, ça commence à me taper sur les nerfs.

Comme pour ponctuer ses propos, la tête ailleurs, elle cassa une fiole fragile dans sa main son contenu rougeâtre se répandant sur elle en picotant légèrement sa peau, elle jura.

avatar
28/02/2016 Glacy 632 Jessica Parker Kennedy bazzart esclave de Roan en fuite ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée 99


Sujet: Re: Guess who's back [Skyra]
Mer 9 Aoû - 14:16


L'observant alors qu'elle se détournait, visiblement blessée par mes mots. Des mots qui étaient crus que je n'avais pu que lui adresser. La rancoeur ayant un arrière-goût amer. La rancoeur et les départs sans mots. Et autant que je pouvais réussir à passer outre, il n'en restait pas moins que cette pointe d'amertume existait bel et bien. Autant que j'étais heureuse de la voir sauve, j'étais autant amère face à son retour que tant face à l'idée qu'elle ait pu décidé de revenir ici. Une erreur. Une royale erreur alors que rien n'aurait pu la pousser à revenir ici, mais elle était revenue malgré la violence qui régnait, malgré l'atmosphère qui pesait. Certes, elle n'était pas une esclave. Et de ce fait, elle ne pouvait pas comprendre. Enfin autant qu'elle voudrait comprendre, elle ne le pourrait pas. Elle avait le choix. Elle était libre. Ce que je n'étais toujours pas. Toujours prisonnière de mes chaînes et incapable de réussir à passer outre les portes de la cité, incapable de passer outre mon maître. Non je pouvais comprendre ce point, ne pouvant comprendre alors qu'elle avait le monde qui s'offrait à elle cette volonté ou raison tordue qui l'avait poussée à revenir ici. Voyant bien toutefois qu'elle avait du mal à se faire à ce regard glacé que j'avais posé sur elle. « Si je n'étais pas revenue on ne se serait pas revues ! Tout se passe exactement comme il le faut. » « Tu veux dire que partir sans un mot pour revenir faisait partie de ton plan ?! » Ma voix qui était montée d'un cran alors que ses mots avaient revêtu une certaine amertume. Et bien plus que cela alors qu'elle venait plus ou moins de dire que c'était ce qu'elle avait voulue.

Mais déjà elle reprenait la parole. « De toute façon je pense pas rester longtemps, cet endroit, cette ville, ces gens, ça commence à me taper sur les nerfs. » « Donc cela faisait à la fois partie de ton plan et en plus je dois faire partie de ces gens qui te tapent sur les nerfs. Merveilleux ! A quel prix es-tu revenue, je me le demande ? » Peut-être autant de colère que de curiosité. Une question directe que je ne pouvais que me poser. J'avais entendu les rumeurs mais les rumeurs ne disaient jamais toute la vérité. Elle ne comportait que des mots entendues dans le vent. Il n'y avait jamais rien de plus ou de moins. Et dans un sens, oui, j'étais réellement curieuse de savoir ce qui s'était passé. Curieuse de savoir comment elle avait réussi à passer les portes de la cité non seulement une fois mais deux fois tant à l'aller qu'au retour. Elle était sortie par la grande porte alors que je n'avais jamais réussi à poser mes doigts sur les battants si ce n'était que quelques fois accompagnée de Roan ou de Shanareth bien que cette fois-ci j'avais soudoyé les gardes. Mais rien n'était pareil alors que là n'était pas la question de sortir pour revenir que de partir sans un regard en arrière. Ce que Skyra n'avait pas fait alors qu'elle était revenue à la cité, en franchissant de nouveau les portes sans que je réussisse même encore là à en connaître l'explication.

Tentant de garder la tête froide, de clarifier mes pensées alors que j'étais là avant tout pour Roan, pour lui ramener les remèdes dont il avait besoin. Je n'avais pas à en faire une affaire personnelle bien que pour le coup, je n'avais pas pu m'en empêchée d'en avoir fait une. Blessée par ses actions. Blessée face à son départ alors qu'elle s'était éloignée, la tête haute certes mais sans un mot. Et aux mêmes instants que je ponctuais ses mots, je ne pus qu'entendre le bruit d'une fiole qui se casse. Les éclats de verre qui se mirent à tinter contre le sol alors qu'ils retombaient par terre. Certains se plantant aussi dans sa chair. Mais au-delà de cela le liquide se répandait, picotant sa peau alors qu'elle poussait un juron. Une distance franchie en quelques secondes alors que je me retrouvais auprès d'elle non sans avoir évité les morceaux de verre et la flaque de liquide. Jetant un coup d'oeil à sa main d'un air critique alors que je n'avais aucune idée de ce que pouvait contenir cette fiole. Des sentiments disparus remplacés par une dose d'inquiétude. Une voix plus pressante alors que je prenais aussitôt la parole, déjà prête à m'occuper de sa main non sans maugréer. « Si stupide ! Qu'est-ce que contenait la fiole ? Du poison ? Est-ce que ta peau te brûle ? Je te jure Skyra si c'était un moyen de me retenir, tu vas devoir faire mieux que cela ma jolie ! » Une série de questions alors que délicatement mais assurément j'examinai sa main. Je ne comptais quand même pas la perdre sitôt retrouvée. Râlant en partie alors que oui l'inquiétude avait pris le pas sur la colère face à l'idée qu'elle puisse perdre sa main ou pas s'en sortir. Seul le dieu du soleil lui-même pouvait savoir ce qu'elle trafiquait avec ses fioles alors que je n'avais pour ainsi dire aucune connaissance en la matière. Pourtant si je savais manier les poisons autant que les dagues, peut être que cela aurait-il été bien plus simple pour moi de retrouver ma liberté. Ce qui n'était pas encore gagné, loin de là.

avatar
07/02/2017 65 Sky Ferreira 10


Sujet: Re: Guess who's back [Skyra]
Sam 12 Aoû - 17:55

Les réponses d'Ezra l'agacèrent au plus haut point d'où peut être sa maladresse ou plutôt son énervement car qui connaît bien Skyra ou l'a déjà observé au quotidien sait parfaitement que la blonde est aussi agile qu'un chat au milieu de tout ce bazar et ne casse jamais rien. Sans le vouloir du moins. Mais cette petite fiole, elle ne s'en était même pas rendue compte, avait été trop serré dans son poing énervé et le fin verre s'était cassées petits morceaux sous la pression. Mais c'était la faute de la brune aussi, elle n'avait qu'à pas tout comprendre de travers et déformer ses propos ! Skyra serra les dents rageuse, rares étaient ces personnes qui arrivaient à la pousser aussi loin, elle qui d'habitude avait l'air de se foutre de tout ! Voilà pourquoi je ne veux pas des amis ou des merdes du genre, ça me fait toujours des problèmes !
Quand la fiole se cassa Ezra se précipita immédiatement vers elle pour examiner les petites blessures causés par les bouts de verre.

« Si stupide ! Qu'est-ce que contenait la fiole ? Du poison ? Est-ce que ta peau te brûle ? Je te jure Skyra si c'était un moyen de me retenir, tu vas devoir faire mieux que cela ma jolie ! »

Skyra ne peut s'empêcher d'aborder un sourire triomphant, non pas parce qu'elle avait fait exprès de casser cette fiole mais parce que la réaction d'Ezra révélait une l'inquiétude sincère et fit réaliser à Skyra qu'au fond rien n'avait changé ente elles. Ezra voulait lui faire croire le contraire, lui montrer son chagrin, sa colère, mais derrière il y avait toujours ces mêmes sentiments fraternels qui les avaient abrités tandis que, il y a des années, une gamine blonde, farouche et mal élevée, courait dans les pieds d'une brune, plus âgée mais tout de même bien jeune, travaillant déjà dur mais tolérant la présence de l'autre, peut être parce qu'elle la distrayait un peu dans ses journées sombres et monotones. Alors une étrange idée traversa l'esprit de Skyra, l'effleurant rapidement, tel un vol d'oiseau. La nuit où elle était partie, n'était ce pas une mais deux sœurs qu'elle avait perdues ? Mais déjà, sans se dépérir de son petit sourire elle lança ;

- Ça va, tranquille, m'en sortirai, il est pas trop dangereux celui là.

Elle alla au dessus d'un bac contenant un mélange de liquides à l'aspect douteux et à l'aide d'un verre préleva de l'eau dans un seau avec lequel elle se rinça la main puis alla fouiller un instant dans un tiroir pour un sortit une pince qu'elle lança à Ezra.

- Retire moi ces bouts de verre, tu veux ? Je le ferais bien moi même mais je risque de me foirer vu que je ne suis pas ambidextre.

Des souvenirs remontèrent dans son esprit. Combien de fois, étant petite, ne s'était-elle pas blessé en courant et grimpant partout comme une imbécile, et combien de fois n'était elle pas venue voir Ezra, plutôt que sa mère, pour qu'elle l'aide à s'en occuper ? C'était drôle comment elle s'était sentie comme attirée par cette fille qui vivait ce qui était son pire cauchemar tandis qu'elle, au moins, pouvait courir et traîner librement dans les rues de la cité. Peut être que de voir quelqu'un vivre ça l'avait rassuré, en quelque sorte ? Elle avait alors le sentiment d'être plus libre, et que la vie qu'elle avait n'était pas la pire, en fin de compte. Elle regarda soudain Ezra droit dans les yeux, une bouffé de rébellion la submergeant tout à coup, pas pour elle, non, mais pour son amie. Elle était comme ça Skyra, ses réactions, ses sentiments, tout en elle était complètement imprévisible, changeant d'humeur d'un instant à l'autre.

- T'en as pas marre, cracha-t-elle, de rester ici à servir de toutou à des cons ? T'as moins de valeur qu'un objet, c'est invivable ! Autant tenter le tout pour le tout, quite à mourir pour être libre !

avatar
28/02/2016 Glacy 632 Jessica Parker Kennedy bazzart esclave de Roan en fuite ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée 99


Sujet: Re: Guess who's back [Skyra]
Dim 13 Aoû - 10:35


La colère qui était ores et déjà remplacée par un sentiment d'inquiétude. Je n'avais aucune idée de ce qu'il y avait dans la fiole, n'ayant aucune idée de son contenu. Je ne savais pas s'il y avait dedans du poison, un produit dangereux ou si elle ne craignait rien. Inquiète autant que mes mots m'avaient pu m'emporter. Un instinct trop protecteur envers elle qui refaisait son dessus alors que j'examinai sa main, ne pouvant que me demander ce que je pourrai faire. Examinant sa main comme si je savais de quoi il en retournait alors que je n'en n'avais aucune idée, alors que je n'étais pas une sorcière comme elle. C'était elle la sorcière qui savait user fiole et poison, sachant exactement ce qu'elle faisait. A côté j'étais bien démunie, n'ayant juste pu que reglisser dans ce rôle de grande soeur qu'autre chose. Toutefois au lieu de m'inquiéter, ce fut avec un sourire qu'elle me répondit. « Ça va, tranquille, m'en sortirai, il est pas trop dangereux celui là. » Comme si elle n'avait pas pu se départir de ce petit air suffisant et satisfaisant qu'elle abordait si bien. Un sourire qui était autant agaçant qu'irrésistible. « Certaine ? » Non pas que je souhaitais remettre en doute ses compétences, et ses propos mais je préférai autant être certaine. Après tout, je ne doutais pas qu'elle pouvait autant m'affirmer qu'elle allait bien alors qu'au final elle serait en train de connaître une mort douloureuse. Beaucoup tentaient de montrer qu'ils étaient invincibles, pour beaucoup leurs blessures n'étaient rien si ce n'était des égratignures. Nombreux prêchaient par arrogance alors que dévoilaient ses faiblesses dans la cité était marque de vulnérabilité. Et on savait tous que quand un était faible, les rapaces accouraient pour espérer s'emparer des restes. Mais sans doute était-ce les mercenaires qui tentaient le plus de montrer que rien ne pouvait les atteindre alors que c'était faux. Tout homme était mortel de l'esclave de bas étage, au mercenaire, au noble, aux princes et princesses qui vivaient dans une luxure sans pareille. Légèrement rassurée alors que je la voyais se préoccuper de sa main, la rinçant sous l'eau. L'eau qui était autant une denrée rare, encore plus dans la cité et il n'en n'était pas rare que certains en meurent. Posant mon regard sur elle et sur la pince qu'elle tenait entre ses mains que j'attrapai, ayant déjà comprise où elle voulait en venir. « Retire moi ces bouts de verre, tu veux ? Je le ferais bien moi même mais je risque de me foirer vu que je ne suis pas ambidextre. » Désignant une caisse un peu plus loin qui suffirait pour faire un siège, je lui indiquais d'aller se poser là-bas, la suivant au passage. « Ne bouge pas, entendu. » Moins une question qu'un ordre alors que je me mettais à l'oeuvre. Ce n'était pas si difficile que cela quand on avait manier une aiguille depuis petite. Non enlever des éclats de verre dans la chair de quelqu'un n'était rien en comparaison de devoir coudre encore et encore des motifs plus compliqués sur des étoffes magnifiques qui étaient à destination du palais. Me mettant à la tâche alors que j'enlevais morceau de verre par morceau de verre délicatement comme si ce travail relevait de la plus haute précision. N'en faisant pas quelque chose de bourrin au contraire de certains alors que je m'appliquais pour que sa main lui redevienne comme tel. Comme si je ne pouvais pas m'empêcher de mettre du coeur à l'ouvrage. La pince qui dérapait, manquant de laisser un sillon de sang sur sa chair alors que Skyra prenait la parole violemment.

« T'en as pas marre, de rester ici à servir de toutou à des cons ? T'as moins de valeur qu'un objet, c'est invivable ! Autant tenter le tout pour le tout, quite à mourir pour être libre ! » Presque surprise par ses mots alors que la jeune sorcière s'emportait un peu plus. Mon regard qui se posait sur elle alors que je continuais à enlever les derniers éclats de verre qui avaient entaillé sa main, lui parlant calmement. « Tu ne penses pas que je sais ça ? On est tous conscient que notre vie ne vaut rien, que des nous sommes des objets pour eux. » Une vérité alors qu'autant je changeais de main en main il n'en restait pas moins que les maîtres pouvaient se débarrasser des esclaves comme ils le souhaitaient. Ils pouvaient nous vendre, faire de nous leur putain, nous tuer sans que d'autres puissent y trouver à redire. Une vie à servir à genoux qui m'horripilait alors que comme d'autres je rêvais de m'enfuir. Mais nombreux ne tentaient pas le coup, prisonnier dans un étau de peur. Fuir j'avais tenté le coup, mais je n'avais pas réussi et je savais que si je le voulais de nouveau ce ne se serait pas pour me faire rattraper en cours de route. Des désirs dangereux toutefois alors qu'on pouvait me châtier pour moins que cela. Et si j'avais confiance en elle, il n'en restait pas moins que je n'avais aucune certitude qu'elle n'ait pas changé alors que cela faisait plusieurs années que nous n'étions pas vues. « Est-ce que je t'ai raconté ce qui s'est passé avant que je n'arrive au bordel, ou même entre les mains de Roan. Dans les deux cas, j'ai eu la vie sauve mais il est certain que j'aurai pu connaître un sort bien pire alors que je n'ai pas tenté de fuir une fois mais deux. La première, j'ai tenté de tuer mon maître Basile au passage. J'avais même pas treize ans. Il m'a volé mon innocence en retour. La seconde, j'ai réussi à fuir le bordel mais j'ai été rattrapé par Astrid et revendu à Roan. J'aurai pu connaître un sort plus affreux, j'aurai pu être condamné à aller aux mines comme chaque esclave qui change de maître trop de fois. Alors oui, ma vie ne vaut rien mais je suis en vie alors que d'autres ont leur tête accrochée à un piquet. Je ne dis pas que je n'aimerai pas être libre mais pas tous les rêves ne deviennent réalité. Et plus que cela, je ne suis qu'une esclave, je ne peux pas sortir aussi facilement que toi de ma demeure d'autant que si je prenais cet aller simple, tous les mercenaires seraient à mes trousses. Peu seraient assez fou pour défier à ce point leur chance ou la mort. »

avatar
07/02/2017 65 Sky Ferreira 10


Sujet: Re: Guess who's back [Skyra]
Mar 15 Aoû - 14:23

Avec douceur, la brune entreprit d'enlever bout par bout les éclats de verre jonchés dans sa main. Cette scène portait le parfum du passée et projeta Skyra des années en arrière tandis qu'elle était enfant. C'était d'assez doux souvenirs, cette époque n'avait pas été bien mauvaise. Certes, elle ne se souvenait pas savoir été une enfant particulièrement heureuse mais du moins elle vivait dans l'insouciance totale, sans les démons d'aujourd'hui qui tentaient de lui pourrir la vie. Ces souvenirs douloureux qu'elle avait enfoui au fin fond de son être tendaient de plus en plus à vouloir refaire surface et elle les rejetait violemment, s'accrochant sur le moment à ce qu'elle trouvait de distrayant, le sexe, le vol ou quelque action insensé en dangereuse. N'importe quoi lui faisant oublier. Et puis ces moments passaient et elle arborait alors une toute autre humeur, au grès de sa bipolarité.
Cet emportement soudain pour la situation d'Ezra et son, ce qui lui semblait de l'inactivité face à celle-ci, ne venait pas de nul part, non. Sûrement qu'il était là depuis des années, au fond d'elle, peut être même depuis les premiers jours où elle la connut. Mais il avait décidé de sortir maintenant, sans prévenir, sans raison particulière. Un peu trop brusquement, manquant elle même de se faire blesser par la pince qui dansait sur sa peau. Mais elle s'en foutait, à présent et écoutait la réponse d'Ezra les yeux plissés, déjà prête à contester avant qu'elle n'ai prononcé un seul mot. La brune était calme, comme si elle s'était déjà répété ces phrases des milliers de fois dans la tête. N'était ce juste pas des excuses, au final ? Certes, sa vie était en jeu, il n'y avait rien de plus dangereux mais pourtant ça restait des excuses, valables ou pas. Son sort avait été douloureux, violent et horrible et elle avait déjà eu le courage de vouloir s'en soustraire à deux reprises. N'importe qui aurait compris sa peur, loué sa bravoure et pleuré son malheur, mais pas Skyra. Pour elle, tant qu'il restait un espoir, aussi maigre soit-il, de s'en sortir, il fallait tenter le tout pour le tout. La blonde refusait l'idée que son amie était condamnée, elle ne lui souhaitait pas ça. Alors peut être qu'on pouvait la trouver bien froide, bien insensible et peu compréhensive face à la douleur des autres, mais c'était juste sa façon d'être, sa façon de voir les choses qui n'était pas différente vis à vis d'elle même. Non, leurs vies n'étaient pas comparables à l'heure qu'il était mais Skyra aussi s'était sentie piégée dans cette cité et au final elle n'avait pas risqué bien moins en s'échappant, laissant deux cadavres derrière elle. Certains l'aurait qualifié de coup de folie, d'acte irréfléchi mais pas elle, car, même quand elle revenait sur la situation, elle ne regrettait rien de ce qu'elle avait fait après la mort de sa sœur. Si c'était à refaire, elle aurait agi exactement de la même manière. Elle aussi avait risqué tout en partant, et encore une fois en revenant, et elle s'en était sortie. Alors, pour Ezra aussi ça lui semblait possible.

- Tu as déjà été folle deux fois, tu n'aurais pas du mal à recommencer. Moi j'ai risqué gros, en partant puis en revenant, et beaucoup me qualifient de dégénérée. Tant mieux pour eux. Et tu sais quoi ? Je vais recommencer. Je vais me re-barrer d'ici tôt ou tard, hors de question que j'y passe ma vie. Là c'est juste un stop dans mes voyages, le temps de recharger un peu les batteries tu vois, c'est fatigant de fuir tout le temps, et puis l'argent, tout ça quoi... Mais mourir pour ta liberté ça en vaut la peine, moi j'aimerais bien. Bon ce serait un peu dommage de claquer avant d'avoir vu un peu de tout ça. Tu peux même pas imaginer, c'est canon là bas, le désert et au delà, les montagnes, et la mer putain ! Faut voir ça au moins une fois dans sa vie, je crois que j'y retournerais en premier, cette étendue d'eau sans limites, c'est incroyable !

Ses yeux brillèrent tandis qu'elle se remémora ses voyages et l'envie de partir sur le champ la démangea.

avatar
28/02/2016 Glacy 632 Jessica Parker Kennedy bazzart esclave de Roan en fuite ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée 99


Sujet: Re: Guess who's back [Skyra]
Jeu 17 Aoû - 16:38


« Tu as déjà été folle deux fois, tu n'aurais pas du mal à recommencer. [...] Faut voir ça au moins une fois dans sa vie, je crois que j'y retournerais en premier, cette étendue d'eau sans limites, c'est incroyable. » « Tu es folle, tu sais cela ? » Un ton plus affectueux alors qu'en effet je trouvais qu'elle l'était. Pour autant j'agissais comme elle, pouvant être autant considérée suicidaire qu'elle l'était ou même folle de vouloir tenter l'aventure, de vouloir tenter le grand jeu. Skyra qui s'emportait, décrivant un peu plus les paysages qu'elle avait vu, ne pouvant que me faire rêver davantage. Bien entendu, j'en rêvais alors qu'en effet j'espérai pouvoir franchir les murs de la cité. J'espérai voir les grains de sable qui s'alignaient pour en former une étendue une nouvelle fois. J'espérai apercevoir de mes propre yeux un oasis et non pas espérer seulement que ce soit un miracle, une illusion. Je continuais d'espérer et de rêver au-delà de cela de paysages vifs en couleur. Ne pouvant que me demander à quoi rassemblait le monde. Ne pouvant que me demander à quoi ressemblait la forêt et au-delà de cela la mer dont parlait les marchands qui échangeaient leurs produits sur la grande place au détour d'un voyage. Incapable de résister à la tentation alors que je ne pouvais m'empêcher de m'attarder un peu plus, de tendre l'oreille en espérant saisir des bribes de la conversation. Et souvent c'était le cas alors que les conversations, les détails de leurs aventures ne pouvaient qu'alimenter mon imagination. Ils ne faisaient pas attention à moi, et mieux, cela était alors que dans mon intérêt je ne pouvais que me faire discrète non sans jamais cesser de rêver comme le ferait toujours une part de mon esprit pour échapper à la brutalité de ce monde.

Mon visage qui ne pouvait pas moins redevenir sérieux alors que si elle avait déjà risqué gros en s'aventurant là-bas, que pour moi les enjeux ne seraient que doublés. Mon regard qui s'attristait légèrement alors qu'il y avait toujours ces barrières entre leur monde et le mien. « La différence entre nous, c'est que tu as réussi à fuir, oui mais que pour moi fuir ne sera que plus difficile. Je suis une esclave Skyra, je risque bien plus que toi. J'ai failli perdre ma tête plus d'une fois, et je sais que si je pars alors ce sera pour de bon. Mais je ne pourrai partir d'un simple claquement de doigts comme tu l'as fait, pas alors que s'ils me rattrapent ce sera pire, et je préfère largement mourir que finir entre leurs mains. » Certes elle avait fui elle aussi, elle avait risqué les mêmes sanctions mais elle avait toujours ce privilège que je n'aurai jamais. Elle avait passé des épreuves pour revenir mais elle était là désormais, nonchalante avec son sourire si assuré. Un choix qui ne pourrait jamais s'offrir moi alors que partir signifiait ne jamais revenir en arrière. Fuir à jamais pour ne pas être rattrapé, pour être libre à jamais. Ne pouvant sentir cette même étincelle qui faisait palpiter mon coeur alors qu'elle venait de s'exprimer, ne pouvant trouver cette même flamme en elle alors qu'elle était revenue parce que quoi... ? qu'il lui manquait de l'argent, et qu'elle en avait marre ? Ayant du mal à la comprendre, ne réussissant pas à pouvoir exprimé tout ce que j'avais sur le coeur alors que je préférai tout simplement me taire. Trop de barrières. Un espace entre les mondes, les personnes qui ne pourraient pas être comblées d'un simple coup de baguette ou de claquement de doigts. Détournant la tête l'espace d'un instant alors que mon regard s'attardait sur les fioles qui étaient posées sur les étagères. Proche d'elle et pourtant loin. Restant l'espace de quelques secondes ainsi avant d'en venir à reprendre la parole comme si de rien n'était, comme si je ne voulais qu'oublier les différences qui existaient entre nous et ne pas gâcher l'atmosphère. Mes doigts qui rejetaient des mèches brunes en arrière alors que je me mettais à nouer rapidement mes cheveux en une natte avant d'en finir par poser mon regard sur elle et reprendre la parole avec un sourire. « Parle moi de ce que tu as vu. Est-ce que les couleurs sont aussi vives qu'ici ? Est-ce que les arbres montent plus hauts que le ciel ? A quoi ressemble la mer ? As-tu vu d'autres natifs ? Oh, est-ce que tu as vu ceux qui sont descendus du ciel ? » Les questions qui s'enchaînaient alors que la curiosité prenait le pas sur la tristesse ou l'amertume alors que j'en venais à prendre la parole. Ne pouvant réussir à m'arrêter alors que je n'en venais qu'à poser question sur question que pour me stopper net de peur qu'elle soit déjà perdue. Consciente que c'était autant une opportunité qui s'offrait à moi pour savoir si ce qui disait être vrai. Des questions que je posais sans que je puisse totalement oublier pourquoi j'étais venue ici au début alors que Roan attendrait toujours mon retour, nécessitait toujours ces remèdes. Mais en attendant, j'avais toujours un peu de temps. Mon regard qui se posait de nouveau sur elle avant que je reprenne la parole non sans désigner l'espace encombré autour de moi. « Est-ce que tu voudrais pas qu'on aille autre part pour qu'on puisse discuter plus tranquillement... assise ? » Un regard autour alors qu'il n'y avait pas réellement de place alors que les fioles s'alignaient, qu'un bazar monstre régnait et que je ne lui avais trouvé qu'un siège en retournant une caisse. Une conversation que je préférai autant avoir loin des regards et oreilles indiscrètes de ces potentiels clients. Le secret ne pouvant que régner alors que dehors la loi du silence et du sang continuait de s'appliquer.

avatar
07/02/2017 65 Sky Ferreira 10


Sujet: Re: Guess who's back [Skyra]
Dim 27 Aoû - 17:17

« Tu es folle, tu sais cela ? »

Skyra rit franchement, amusée. Combien de fois ne lui avait on pas déjà dit ça ? La blonde savait bien que ses comportements avaient souvent quelque chose de peu banal, peut être de par leur caractère totalement imprévisible. Jamais elle n'avait voulu changer une facette de sa personnalité, peut être était ce parce qu'elle ne savait pas se remettre en question. Trop sûre d'elle, sans une once d'auto critique envers ses conneries, qu'elle ne considérait d'ailleurs pas comme telles. Enfin, elle n'était pas non plus narcissique, absolument pas même, mais elle considérait juste toutes ses actions comme le meilleur choix du moment et ne regrettait rien. Et si les conséquences étaient mauvaises c'était sûrement un moindre mal avec quelque chose de meilleur qui l'attendait derrière.

« La différence entre nous, c'est que tu as réussi à fuir, [...] et je préfère largement mourir que finir entre leurs mains. »

Skyra haussa les épaules, comme si ce n'était pas un sujet de grande importance. Rien ne l'était pour elle de toute manière.

- Enfin si je re-pars, et je le ferai, là non plus je ne pourrai jamais revenir, mais ça me dérange pas. Enfin si ils me rattrapent pas de deuxièmes chances quoi, à part si je fais jouer mes connaissances peut être... Mais tu n'as pas tord, ça sera encore plus difficile pour toi, ils se rendront vite compte de ta disparition et ton maître mettra bien plus en œuvre pour te retrouver que les mercenaires le feront pour moi. Je suis rien, je n'ai pas d'importance et je ne compte pour personne, c'est pratique. Toi c'est l'amour propre de ton maître que tu risques de toucher. Mais fais gaffe, quand tu réfléchis trop tu finis toujours par ne pas oser. Je le sais parfaitement, la peur est tenace.

La jeune femme était consciente de la différence qu'il y avait entre elles, non seulement sur le plan social mais aussi psychologique. Elle voyait bien que la brune ne comprenait pas sa décision de revenir ici, mais elle était comme ça Skyra, trop tordue, trop compliqué pour être comprise. Elle s'était mise en tête de revenir pour réessayer de vivre un peu ici, et l'avait fait. Sûrement que parce que où qu'elle allait ses périodes de dépression revenaient et dans cet état là, elle détestait tout ce qui se trouvait autour d'elle et voulait par tous moyens y échapper. Même si elle était dans la plus belle des vallées, à côté de la plus magnifique des cascades, ou dans la ville la plus joyeuse. Alors elle faisait les choses les plus insensées.
Retrouvant son bonne humeur Ezra la bombarda de questions sur ce qu'elle avait vu, puis lui proposa ;

« Est-ce que tu voudrais pas qu'on aille autre part pour qu'on puisse discuter plus tranquillement... assise ? »

Skyra hocha la tête en se levant. Elle s'approcha de la porte de la boutique qu'elle ferma et verrouilla, balançant une pancarte devant pour indiquer que c'était fermé. Puis elle fit signe à Ezra de la suivre jusqu'au fond de la pièce, où un étroit escalier montait abruptement.

- On n'a qu'à monter dans ma chambre.

Elle grimpa les marchés deux à deux pour arriver dans une petite pièce éclairée par la vive lumière du soleil qui se déversait par la fenêtre, malgré les rideaux devant pour garder un peu de la fraîcheur de la nuit dans la chambre. Ici non plus l'ordre ne régnait pas, mais ce n'était pas aussi catastrophique qu'en bas vu que Skyra n'avait pas beaucoup d'affaires, alors elles n'eurent pas de mal à trouver une place sur son lit.

- Les couleurs sont belles, dit-elle, la nature est tellement plus colorée que ce que je pensais... Et la mer c'est de l'eau à l'infini, jusqu'à l'horizon, et il y a des vagues c'est à dire que ça s'agite tout le temps... enfin c'est dur à expliquer. Je suis allée dans presque tous les clans, leurs traditions sont tellement différentes qu'ici ! Et oui, je suis aussi allée roder du côté des hommes du ciel et j'en ai rencontré quelques uns. Ils sont... intrigants. Et leurs constructions sont tellement étranges !

Quelques souvenirs joyeux s'imprimèrent dans son esprit et elle regretta soudain se trouver de nouveau ici, dans cette ville pourrie quand on la connaîssait trop.

avatar
28/02/2016 Glacy 632 Jessica Parker Kennedy bazzart esclave de Roan en fuite ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée 99


Sujet: Re: Guess who's back [Skyra]
Dim 27 Aoû - 20:12


« Enfin si je re-pars, et je le ferai, là non plus je ne pourrai jamais revenir, mais ça me dérange pas. [...] Toi c'est l'amour propre de ton maître que tu risques de toucher. Mais fais gaffe, quand tu réfléchis trop tu finis toujours par ne pas oser. Je le sais parfaitement, la peur est tenace. » Ne tardant à lui répondre aussitôt. « La peur est une entrave oui, mais le feu qui existe lui, il ne s'éteint pas. » Consciente que ce feu n'était pas prêt de s'éteindre alors que quoiqu'il pouvait se passer dans ma vie, j'avais toujours ce même désir de fuir. En rêvant depuis que j'étais petite. En rêvant même alors que je cousais les ouvrages à destination des membres de la royauté. En rêvant en me promenant sur la grande place, en entendant les marchands et les voyageurs parlaient de ce monde qui existait au-delà de les murailles de la cité. Chaque instant de ma vie était caractérisé par ce même fait alors que je continuais toujours de rêver d'être libre. Un désir qui s'enflammait qu'un peu plus dès lors que je voyais les miens être maltraités, dès lors que je les voyais vendre des esclaves comme s'ils étaient des fruits. N'ayant aucune décence. N'ayant aucune retenue alors que pour eux nous n'étions que des objets, des fruits qu'ils pouvaient vendre ou jeter dès lors qu'ils devenaient pourris. Je les détestais pour cela. Une colère qui coulait dans mes veines. Des flammes qui s'entretenaient d'elles-mêmes sans jamais s'éteindre alors que je le voulais toujours. Voulant toujours être libre ne serait-ce que plus que l'espace d'une seconde. Voulant être libre pour pouvoir voir le monde mais au-delà de cela pour avoir le choix. Un choix difficile à faire alors que tenter de fuir était toujours risqué. Risquant bien plus qu'elle alors que justement j'étais la possession de Roan. Roan qui n'était pas Basile, ni les hommes du bordel alors qu'en effet j'étais pour lui sa propriété. Consciente des regards qu'il posait sur moi autant que ceux qu'il jetait aux autres personnes qui s'approchaient un peu trop près de lui. Jouant avec le feu, jouant là-dessus pour tenter de gagner la partie à long terme. « Je sais ce que je risque. Je sais ce qu'il est. Mais chaque homme a sa faiblesse. Parfois la liberté se mérité. Parfois être patient et endurer en silence nous permet juste d'atteindre notre but et de s'assurer que les failles grandissent. » Lui avouant finalement mon désir de fuir et autant ce jeu auquel je jouais. Me confiant finalement à elle, mon regard en partie en transe alors qu'en effet je savais ce que je faisais. Comptant arriver à mes buts. Comptant faire tomber les pions et réussir à atteindre mon but tôt ou tard. Reportant mon attention sur elle alors que je lui proposais d'aller ailleurs, dans un endroit plus discret pour avoir une conversation plus intime. N'ayant pu m'empêcher de jeter un regard autour par méfiance, par crainte. Consciente que les murs avaient des oreilles et que les ombres pouvaient dissimuler des adversaires de taille.

« On n'a qu'à monter dans ma chambre. » J'hochai la tête, l'idée me convenait et je savais qu'au moins là-haut il y aurait personne pour nous entendre ou surprendre notre conversation. Il n'y aurait pas de client trop curieux. Préférant que les secrets soient gardés et que je tenais encore à ma tête. Ne tardant à la suivre à l'étage et à arriver dans la pièce qui lui servait de chambre. Là-haut, un certain bazar régnait bien que cela ne faisait aucun doute qu'il était moins important de ce que j'avais déjà vu en bas. Hésitant un instant avant de finir par m'installer sur son lit non sans avoir déplacé les objets qui se trouvaient dessus, les posant soigneusement un peu plus loin. La colère qui était tombée pour faire place à la curiosité alors que j'étais en effet curieuse de savoir ce qu'elle avait vu. « Les couleurs sont belles, la nature est tellement plus colorée que ce que je pensais... Et la mer c'est de l'eau à l'infini, jusqu'à l'horizon, et il y a des vagues c'est à dire que ça s'agite tout le temps... enfin c'est dur à expliquer. Je suis allée dans presque tous les clans, leurs traditions sont tellement différentes qu'ici ! Et oui, je suis aussi allée roder du côté des hommes du ciel et j'en ai rencontré quelques uns. Ils sont... intrigants. Et leurs constructions sont tellement étranges ! » Mon regard qui ne changeait pas de direction alors c'était comme si je buvais ses paroles. Ne pouvant que m'imaginer ce qu'elle décrivait, ne pouvant tout autant qu'en vouloir plus. Désireuse de connaître les détails, de connaître les anecdotes de son périple pour savoir ce qu'elle avait vu. Mon imagination déjà à l'oeuvre alors que je ne pouvais qu'imaginer les lieux qu'elle décrivait sans pouvoir réellement en dépeindre une image réelle. Celle que j'imaginant étant bien plus floue mais tout autant prometteuse alors que je ne pouvais que continuer à rêver encore et encore. « Parle moi des tribus que tu as vu. Parle moi de leurs coutumes. Parle moi de ceux venus du ciel, sont-ils comme ont les décrit ? ont-il la peau si pâle qu'ils le disent ? » Curieuse, alors que je voulais savoir. Ne pouvant m'empêcher de lui poser de nouvelles questions. Curieuse de savoir si les rumeurs étaient vraies. « Où irais-tu en premier si tu réussissais à repartir et que tu avais le choix ? » Toujours ce même peut-être alors qu'il n'était pas certain qu'elle réussisse à franchir les portes une deuxième fois. Cependant j'étais autant consciente qu'elle avait bien plus de chance de réussir que je n'en n'aurai jamais alors qu'elle n'avait pas de maître derrière-elle, elle était dans un sens quasiment assuré de ne pas vivre avec la peur de voir des mercenaires surgir dans le recoin des arbres. Une menace qui existait alors que si je réussissais à franchir les portes, comme tous autres esclaves qui avaient réussi, je serai traquée. Eux n'ayant que la volonté de me ramener à la cité ou de planter ma tête sur un pique. Un monde de brute auquel je comptais toutefois échapper qu'importait le coût.
 

Guess who's back [Skyra]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Guess who's back ?
» Guess who's back?
» GUESS WHO'S BACK MOFOS!!!!
» KATHLEEN ► guess who's back?
» Guess who's back... ft. Arianne Martell & Oberyn Martell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: memories are precious :: Zone de Flashback-