Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜I got it. I understand now. [ft Arméthyse]
maybe life should be about more than just surviving


avatar
18/06/2017 Megane 16 James Mcavoy Blondie Tavernier et Dealer/Proxénète 35
Frankenstein's Monster


Sujet: I got it. I understand now. [ft Arméthyse]
Dim 16 Juil - 19:51



► I was about to give you everything but you crushed my heart like if I was nothing for you.
I got it. I understand now.
Kamil & Arméthyse
Combien de temps depuis notre dispute ? Une petite semaine peut-être. Et depuis, aucune nouvelle. Je pensais réellement qu'elle était partie. Aucun mot à la taverne, encore moins dans les rues. Alors même si elle m'avait dit qu'elle n'avait plus l'intention de partir, je m'étais dis qu'elle avait du tout de même s'en aller.
Et maintenant, c'est moi qui était perdu. Je m'occupais encore de la taverne, de l'opium. Ma petite vie reprenait normalement son cours. Mais en arrivant comme ça, en débarquant et s'excusant... En m'avouant ses sentiments, elle avait fait exploser tout les doutes que j'avais encore. Je ne veux plus que l'on se remet ensemble et pourtant, je ne veux pas qu'elle s'en aille non plus. Paradoxe quand on y pense.
Mais je n'ai pas encore pu mettre les mots dessus. Aujourd'hui, je m'étais surpris à traîner autour de chez elle. Mais alors que je voulais juste passé devant. J'ai eu mal à reconnaître la maison. Une vieille bâtisse sans fenêtre. Mais maintenant, la porte était réparé, les fenêtres posés. La maison est même bien plus grande. Pourquoi tant de changement ? Est-ce que quelqu'un habite ici maintenant ? Ou pas ? Je m'approche des fenêtres mais ne voit rien du tout. Enfin, si. Des meubles. Connaissant Erika, autant dire que c'est plus que bizarre. Je m'approche de la porte et y entre. Par contre, je vois qu'elle ne ferme jamais à clé. Pourquoi ça ne m'étonne même pas.

Je marche lentement dans la grande pièce. Ca à plus que changer, en effet. Je regarde autour de moi. C'est limite mieux décorer que chez moi. C'est pas possible.
Moi qui voulait lui parler, ça allait être compliqué là. J'ai plus de question qu'autre chose.
Je m’assoie sur son lit et attend simplement qu'elle rentre. Si elle rentre. De toute façon, que je sois là et qu'elle rentre ou pas, elle ne le saura pas.
Mais qu'est ce que je vais bien pouvoir lui dire dans tout les cas quand elle sera là ? Elle m'avait bien dit qu'elle abandonnait. Mais je ne viens pas pour lui donner espoir mais plutôt pour m'assurer qu'elle est là.
Après tout, c'est la personne la plus proche pour moi. Je l'a voulais dans mes amis mais j'ignore si c'est trop compliqué. Pour elle, en tout cas.

Je tire sur un cahier coincé dans ma veste pour pouvoir prendre ensuite un stylo. Je reprends mes écritures, affalés sur son lit comme si tout était normal.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



avatar
21/04/2016 Arméthyse 547 Dichen Lachman None! Garde royale - stratégie et combat 271
What Is Dead May Never Die


Sujet: Re: I got it. I understand now. [ft Arméthyse]
Dim 16 Juil - 20:41



► I was about to give you everything but you crushed my heart like if I was nothing for you.
I got it. I understand now.
Kamil & Arméthyse
L'enfant du soleil enchaînait le travail et les entraînements aux combats. Elle n'en avait pas réellement besoin parce que son niveau stagnait, il demeurait bon parce qu'elle ne cessait de s'y rendre et de persévérer. Elle ne serait jamais aussi bonne que les meilleurs combattants de la cité, mais elle se sentait capable de rivaliser quand même. Ne serait-ce que contre Roan, et des culs, il en avait botté dans toute sa longue vie. Mais enfin, elle ne se sentait pas aussi occupée et fatiguée qu'elle l'aurait désirée. Ces deux activités prenaient du temps, beaucoup de temps, mais pas assez à son goût parce qu'il restait dans sa vie des longs moment de solitudes que même la présence de Nessa ne parvenait pas à combler. Pas même la petite esclave, Adhara, qu'elle s'était achetée. Un vide demeurait et même si elle savait parfaitement de quoi ça provenait, elle ne pouvait faire autrement. Aller de l'avant restant la meilleure solution, et surtout ne pas revenir sur les décisions prises. Volontairement, elle évitait d'être à proximité de la demeure Saada, de la maison de Kamil et surtout de la taverne. Autant dire que disparaître, elle savait faire. Rester aussi silencieuse qu'une tombe, elle le faisait bien trop souvent à son goût. Mais enfin, elle préférait être morte aux yeux de beaucoup de gens simplement parce que c'était plus simple à encaisser parfois.

Dans l'idée, la rénovation et l'agrandissement de son logis aurait dû être une bonne chose. Un remède à l'enfer qu'elle s'était créé et dans lequel elle vivait depuis gamine. Il aurait dû sembler plus vivant, plus accueillant. Mais elle ne se sentait pas chez elle dans ce lieux trop décoré, trop ouvert. Le changement de vie qu'elle commençait ne lui convenait tout simplement pas. Mais comme toujours, faire semblant était son fort. Et recevoir une amie comme Nessa chez elle pour une durée indéterminée avait été le bon prétexte pour tout changer. Pour rendre le lieu habitable. L'arrivée de l'esclave y avait contribué aussi. Mais de le fond, elle n'avait fait ça que pour une personne. Quelqu'un qu'elle se promettait de ne plus croiser mais qui, sans qu'elle le sache, était déjà chez elle.

Une main sur la nuque après l'effort, elle rentrait légèrement essoufflée et elle espérait que personne ne serait à la maison. Même pas son esclave, qu'elle aille gambader, elle ne s'en souciait pas vraiment. Les règles avaient été établies entre elle. Adhara pouvait vivre sa vie selon les lois de la cité, elle était techniquement plus libre que les autres esclaves. Et Nessa, elles ne faisaient que se croiser. Le boulot d'Arméthyse lui prenait de plus en plus de temps, par choix, même si elle devait pour ça délaisser son amie Athna et la laisser seule à la maison. Enfin seule, tout dépendait de ses envies, elle faisait comme chez elle après tout.

Cheminant jusqu'à sa demeure, la brune soupira légèrement lorsqu'une main agrippa le bas de sa longue veste qu'elle portait toujours. Les années passaient, mais elle n'avait pas changé tant que ça. Tout comme sa porteuse, elle vieillissait, prenait la poussière, mais elle gardait sa forme et son utilité... Se penchant alors, Arméthyse attrapa dans ses bras la fillette et poussait déjà la porte de sa demeure pour entrer.

▬ Je suis certaine que tu veux manger un peu ?

Fatalement, ça aussi ça avait changer. Dû aux rénovations, il y avait maintenant un petit espace pour le garde-manger et cuisiner. Elle n'avait plus guère de sous à cause des travaux et de l'achat d'Adhara, mais elle n'avait plus besoin de se priver puisqu'elle avait enfin sauter le pas et atteint le but de sa vie en achetant l'esclave. Il fallait de nouveau économiser pour pouvoir lui rendre sa liberté maintenant. Mais ça, elle ne le ferait plus en agissant comme dans le passé.
Une fois la porte grande ouverte, elle constata de la présence du Saada et son sourire s'estompa petit à petit alors qu'elle reposait la petite sur le sol. Krikja entra sans un mot dans la pièce et attrapa une poignée de baies qu'elle déposa dans les paumes jointes de la petite blonde. Elle la gratifia d'un sourire et de remerciement puis s'en alla aussitôt. Autant dire qu'elle se voyait en cette fille et que beaucoup de souvenirs lui revenaient. Les moments passés avec Ezra surtout. Elle se tourna finalement, les bras en arrière, les mains serrées autour du meuble. Pas un regard en direction de l'homme qui s'était invité ici.

▬ Tu t'es perdu peut-être ? Je peux t'aider ? Je connais bien l'endroit et puis c'est une partie de mon rôle de reconduire les âmes égarées. La taverne, c'est au bout de la deuxième rue, à l'angle. Tu peux pas la rater, c'est immense, ça sent le vieux, le cul et d'autres trucs pas très glorieux.

Sa mâchoire se crispa. Kamil ne faisait jamais le premier pas alors elle ne comprenait pas bien ce qu'il venait foutre ici. D'autant qu'il avait été claire. Elle lui avait promis de laisser tomber et ne plus apparaître devant lui. Alors à quoi bon ? Le repousser était plus difficile qu'avant, mais il le fallait. L'espoir avait été réduit à néant et elle ne voulait pas replonger dedans. Mais le voir ici était un choc en plus de ça. Elle se souvenait facilement de ses crises d'angoisses, ou plutôt de claustrophobie. Mais maintenant, plus rien. Il pouvait entrer et s'installer sur le lit juste comme ça. Parce que la maison n'avait plus rien d'oppressant et dans le fond, ça la réjouissait. Un soupire traversa ses lèvres et elle se détendit à peine.

▬ T'as plus peur maintenant... ?

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


 

I got it. I understand now. [ft Arméthyse]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mon Armée Peaux-Vertes!
» Liste d'armée gobelines en 750 points
» L'Armée d'Haïti, Bourreau ou Victime?
» Du code d'éthique de l'Armée Mainoise
» L'armée full boîte de conserve du métalkramé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: no one came back :: Le désert :: La cité Rahjak-