Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜DWYAEN WHEESK - I'M LONELY BUT I AIN'T THAT LONELY YET [Retour]
maybe life should be about more than just surviving


avatar
04/07/2017 101 Jack White Doudou COMBAT + ARTISTE 67


Sujet: DWYAEN WHEESK - I'M LONELY BUT I AIN'T THAT LONELY YET [Retour]
Mar 4 Juil - 16:24

Code:
✜ [color=firebrick]Jack White[/color] → Dwyaen Wheesk

SURNOM
Forest Ghost
ÂGE
36
ORIENTATION SEXUELLE
Hétérosexuel
SITUATION AMOUREUSE
Célibataire
MÉTIER / FONCTION
Ancien Guerrier/Barde
APTITUDE(S)
Combat/Artiste

TRIBU
Naori bannis / Solitaire

Il se cache dans cette forêt. Nous sentons sa présence. Cette aura mystérieuse qui nous rend aussi inconfortable, aussi craintif. Un pas de plus, un pas de trop, il peut surgir de n'importe où vous regardant de ses yeux noirs vifs. Certains croient qu'il s'agirait d'un fantôme. Ils osent le prétendre ayant vu son teint blanc, comme si son sang était glacé, évaporé de son corps. Que va-t-il nous faire ? Tout dépendra de son humeur, s'il aura pitié de vous ou non...

Le rideau est tombé sur cette âme errante. Un grand coup de vent s'est emparé de sa lumière ne devenant que l'ombre de lui-même. Une ombre noir et silencieuse. Pourtant, malgré les épreuves, elle semble avoir une ambition quelconque. Personne n'a pu le découvrir, puisque personne ne souhaite en savoir d'avantage.

• Autonome: J'ai été condamné et je dois apprivoiser la solitude. Ce qui, je croyais, allait être une aventure ardue, est devenue presque bénéfique pour moi. Je n'ai plus d'obligation envers qui que ce soit. Je suis mon propre maître. Pourtant, je me mens à moi-même. Je dois souvent faire face à ce que je déteste le plus: moi. Me questionner, tenter de me comprendre, de me connaître, de m'aimer. Je dois passer par là afin de pouvoir partager mon quotidien avec quelqu'un. Mais qui voudrait s'approcher d'un banni ?

• Asocial: Je suis arrivé à la conclusion qu'il faut parler le moins possible pour être en sécurité. Ne rien divulguer qui pourrait faire de moi une proie facile. Mon silence et ma discrétion me permettent de survivre. Cela me permet d'écouter, sentir l'énergie qui se dégage d'une personne, d'un animal. Ses intentions, qu'elles soient bonnes ou mauvaises. De toute façon, je n'ai jamais été très bavard. Ma timidité prend le dessus sur moi. Je préfère éviter toute conversation, questionnement.

• Orgueilleux: Des maux de crâne à force de me questionner sur ce que j'ai fais. Au départ, tout était clair et personne pouvait me contredire. J'avais eu raison d'agir de cette façon. J'ai resté droit devant le Conseil m'entêtant sur ma version des faits. Je ne regrettais rien. C'était eux les responsables. Puis, en vieillissant seul ici, une faille se créée sur mon orgueil comprenant tranquillement ce qu'ils voulaient me dire. Cependant, pas question de m'avouer coupable. Pas encore...

• Irascible: La raison de ma chute. La raison pour laquelle je me trouve ici, seul dans cette forêt. Je tente de retrouver le chemin de la lumière, mais une force en moi reste encrée dans la noirceur, dans la colère. Je ne peux pas éliminer ma haine aussi facilement. Elle fait partie de moi. Ou bien serais-ce moi qui refuse de pardonner, de tourner la page ?

• Protecteur: Chacun a le droit à son cheminement. Tout cela dans le respect et dans l'harmonie avec notre belle Mère Nature. Je me fais le devoir de la protéger. Il m'arrive aussi de croiser des gens et de les aider. Je sens leur détresse et je les évite de sombrer dans la douleur ou le mal. Je ne demande rien en retour. J'essaie simplement de me racheter, de retrouver ma lumière...

• Vaillant - Téméraire: J'ai des convictions et je n'ai pas peur de me battre pour qu'elles soient respectées. J'ai rarement baissé les bras si quelqu'un a besoin de moi. Peu importe comment je vais y parvenir. J'en paie souvent le prix, mais je n'aurais pas peur de recommencer.

• Romantique: Oui, je suis de ceux qui rêvent, qui espèrent sans nécessairement l'obtenir. Je tente de rester froid et intouchable, mais une véritable tempête d'émotions me traverse le corps. Tant de choses me bousculent : un levé de soleil, la prestance d'un animal ou la beauté d'une femme.

• Mélancolique: Comment ne pas voir la noirceur autour de moi ? Je me retrouve à errer autour de ses arbres, regarder les jours passer me demandant si cela vaut la peine de voir le lendemain. J'essaie de regarder devant, espérant un avenir plus favorable pour moi et notre Terre, mais c'est difficile. Et ces hommes qui descendent du ciel n'améliorent pas les choses. Ils sont la raison de bien des conséquences.

• Virtuose: Je remercie le ciel de m'avoir donné ce don qui me permet de m'accrocher. De me donner espoir. Quelques notes, des paroles et je me transporte ailleurs, dans un univers plus beau que celui-ci. J'attire peut-être l'attention, mais la plupart prétend que c'est la forêt qui chante et cela me va très bien.
+ Quelle est la pire chose que tu aies faite ? Des regrets quelconques sur ta vie ?


Ne plus avoir le respect de ma mère et de mes semblables. D’un autre côté,  je ne devrais pas me sentir coupable puisque j’ai tenté de révéler la vérité. Ce sont eux qui ont tort.

Il est vrai que si j’avais pu contrôler ma colère, je n’en serais pas là. Cet homme aurait été jugé pour son comportement et pas moi.

Pourtant, malgré tout ces questionnements, ces remords cachés, je préfère savoir ma mère en sécurité, qu’avec lui.

+ Ton opinion sur les cents ? En as-tu déjà rencontré ? Face aux récents événements (cf intrigues) ta première impression depuis leur arrivée a t-elle changée ? D'autres personnes sont également tombées du ciel (Odyssée), que penses-tu de ça ? Est-ce que tu te sens menacé ? Fasciné ? Penses-tu qu'il y en aura d'autres ?


Je ne peux pas. Je ne peux pas rester indifférent en songeant à ces hommes. Une colère immense me pèse. Je ne supporte pas de voir ces étrangers débarquer sur notre Terre.

C'était intriguant au départ. J'étais de ceux qui les observaient de loin. Nous essayions de comprendre comment ils étaient apparus et ce qu'ils faisaient ici. Les voir mettre pieds dans un tout autre univers. Ils ressemblaient à des animaux sortant de captivité. Aucunement adapté à la vie en nature. En tant que Naori, nous devions les aider, ne serait-ce que pour leur apprendre quelques notions, afin qu'ils puissent vivre adéquatement. La cueillette, la chasse, la vie en forêt. Bref le nécessaire et même plus.

Malgré ces nombreux moments passés avec eux, je ne pouvais retirer ce doute qui me rongeait envers ces gens. Je suis conscient qu'il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier. Que les enfants d'aujourd'hui ne sont pas responsables de la bêtise de leurs ancêtres, mais ils n'ont guère appris du passé. De leurs erreurs.

Non, ils n'ont pas changé. Ils n’ont jamais changé. J'ai vu. Je les ai vu maltraiter la nature. Tuer, salir, polluer... Ils recommencent. Ils vont causer notre perte... encore une fois.

J'ai refusé de me taire et je continue de le crier. Ces gens du Ciel sont des ennemis de notre Mère Nature.

Même si je suis seul, je persiste et je me battrai.

Ai-je tort ? Peut-être, mais prouvez-le.


+ As-tu déjà envisagé de quitter la tribu dans laquelle tu évolues ? Si oui, pour quelle(s) raison(s) et pour faire quoi ?


Je ne l’ai pas envisagé, non. On m’a forcé de le faire. On m’a condamné au bannissement. Maintenant, je vis avec la forêt étant le seul maître de mes journées depuis plus de 5 ans. C’est une situation qui a ces bons côtés, tout comme des mauvais. J’apprends à les connaître tranquillement.

+ Quelle place accordes-tu à ta famille, tes proches ? Te sens-tu bien intégré(e) parmi les tiens? D'ailleurs, dans quelles activités t'épanouis-tu ?


Je… Je ne tiens pas à en parler. Tout ce que je peux dire, c’est que je comble mes journées à ma survie. J’ai une petite habitation juchée dans les arbres que j’ai pu fabriquer avec le peu de mes connaissances. Je me découvre aussi des talents pour la chasse et la pêche. Sinon, j’ai pu me construire un petit instrument à cordes avec lequel je joue régulièrement le soir. J’endors la forêt de ma voix et de ma mélodie.

+ Des angoisses/craintes/phobies/problèmes de santé à signaler?


Mon fort tempérament m’a conduit ici. Je dois apprendre à le contrôler pour éviter de plonger plus bas.

Alors, je joue de la musique et je chante pour me calmer, ce qui, surtout, m'empêche de me retrouver seul avec moi-même.

Penser. Constater ma solitude et le manque d'attachement que j'ai envers quoi que ce soit. C'est effrayant de penser que ma mort, mon départ n'ébranlera plus personne.. .et que je n’ai personne à qui en parler...

C’est dans ces occasions que je pense à mère et à ce qu’elle doit être en train de faire… sans moi.


+ Quelle est ton opinion sur les autres tribus ? Face aux récents évènements (cf intrigues) penses-tu qu'il faudrait se méfier de certaines d'entre-elles ?  


Ce n'est plus une priorité pour moi, désormais. Je n'appartiens à personne, je ne dois rien à qui que ce soit, je chante à qui veut bien l'entendre...

Je me consacre à mon cheminement personnel au travers de mes actes dans le creux de la forêt. Je prône le respect de la nature et tout ce qui s'y rattache, y compris l'être humain. Je tente de réparer mes erreurs en venant en aide à des gens en détresse. Bien sûr, je dois plier sur mon orgueil, car je crois toujours que de mauvaises âmes airent parmi nous qu’importe le clan, la race, la couleur du visage. Donc je me méfie, gardant la main près de ma dague.

Si un être se retourne contre la nature, contre moi, je n'aurais pas peur de me battre. Certaines personnes le savent, d'ailleurs. Ce surnom qu'on me donne, le fantôme de la forêt, me plaît bien justement, car j'apparais quand il le faut, ne dérangeant qu'en cas de besoin.


+ Que penses-tu de la radioactivité, de tes ancêtres ayant détruit leur habitat un siècle plus tôt ? Quelle est ta relation avec la nature ?


On ne peut pas rivaliser avec la nature et on ne pourra jamais. Elle domine depuis la nuit des temps, alors pourquoi tenter de la maîtriser ? Je n'ai jamais compris cette entêtement dans l’histoire de l’homme sur le désir de contrôler ce qu'ils ne peuvent pas comprendre. On parvient à voir encore les dégâts qu'ils ont causé. Quelques espèces ont été affectées par leur bêtise, ne pouvant pas retrouver leur état originel. Cela me désole de constater cette soif de puissance par une espèce aussi faible.
La nature, je n’ai plus qu’elle, maintenant. C’est une amie. Je la comprends. Je me fais un devoir de la protéger.



Dès que j’entends son nom. Dès qu’on parle d’elle, j’ai du mal à respirer et je fuis.

J’aurais dû être là dès le départ. Ne pas la laisser seule avec lui. Elle me disait que je la surprotégeais, mais il y avait une raison.

Ce type… Ma mère a pris soin de lui après l'avoir retrouvé blessé, gisant au pied d’un arbre, couvert de sang séché. Il s’était évanoui, affaiblit. Aucune arme sur lui, aucune signe apparent. Il n’appartenait à aucune tribu. Un inconnu.

Peu importait, tout Naori qui se respecte aurait fait la même chose. C’est une de nos priorités. Nous prenons soin de tout être vivant ayant des difficultés. Néanmoins, j’avais du mal de voir cet homme dormant dans le lit de mon père. J’apercevais déjà un côté obscur chez lui, mais ma mère ne le jugeait pas.

En effet, elle se portait garante de cet homme le temps qu’il se rétablisse lui offrant le gîte et la nourriture. Je n’avais pas mont mot à dire à ce sujet. Mon père aussi avait du mal à la contredire, de son vivant. Elle prenait les directives de notre famille, mais je ne pouvais pas m’empêcher de vouloir la protéger. La protéger de tout et de rien pour éviter qu’elle se confronte à quoi que ce soit. Elle était tout pour moi… Tout ce que j’avais de plus cher. Alors la voir s’attacher à un autre homme, un homme de l’extérieur, sans lieu fixe. Je n’étais pas très emballé.

Je sentais cette proximité quai augmentait de jours en jours. J’étais de plus en plus tendu. Je n’appréciais pas de les voir ensemble. J’en perdais ma concentration, mon sommeil et ma joie. Je devenais aussi froid et dur comme de la pierre. Je ne pouvais plus le cacher. Dès que je posais mes yeux sur lui, mon visage changeait.

Et il l’avait remarqué.

Aucune parole n’était nécessaire. Il suffit d’un échange de regard et l’énergie qui s’en dégage pour comprendre ce que l’autre perçoit de nous.

Ce que j’ai senti n’était pas agréable. C’était réciproque entre nous. Je ne l’aimais pas et il ne m’aimait pas. Je lui bloquais le chemin entre ma mère et lui. Chaque fois qu’il tentait de la toucher ou de l’amener en forêt, je lui faisais obstacle. Ces derniers temps, je sentais qu’il tentait quelque chose, comme s’il faisait tout pour m’éloigner de ma mère.

D’où venait-il ? Pourquoi était-il nomade ? Que lui était-il arrivé pour atterrir au pied de cet arbre ? Je cherchais à découvrir ce qui se cachait derrière ce regard, cette façon d’être, mais il parvenait à contourner mes questions ou simplement changer de sujet. Comment pouvait-elle ignoré cela ?

Et ma mère qui n’avait aucun souci avec ce brouillard sur son passé. Au contraire, cela faisait partie de son charme, disait-elle. Ce côté mystérieux. Je ne pouvais pas lui en vouloir, d’une certaine façon. Mon père nous a quitté, il y a longtemps. Elle a travaillé très dur en tant que veuve, ces dernières années. Elle ne songeait pas retrouver une attention quelconque envers un homme. Elle se concentrait plutôt sur mon éducation et le bien-être de notre tribu. Et, toute femme affectionne ces moments de courtoisie chez un homme, non ? Se sentir admirée et désirée...

Non, je ne peux pas lui en vouloir, puisque j’en aurais fait autant, aveuglé par ce désir d’être important pour quelqu’un et être aimé.

Mais moi, je n’étais pas aveugle. Quelque chose clochait chez ce type et ma mère devait le savoir.

J’ai tenté à plusieurs reprises de lui faire entendre raison.

Jusqu’à ce qu’elle craque :

«  Ton père est mort, Dwyaen ! Je l’ai aimé et je l’aime toujours, mais il ne reviendra pas, mon fils ! Je ne veux pas finir seule, tu entends ?!  D’où te vient cette colère infâme envers cet homme ?! Pourquoi tu ne désires pas mon bonheur ?! »

Il ne s’agissait pas d’elle, mais de lui…

Je m’entêtais. Je refusais de le laisser prendre les devants. Je devais protéger ma mère.

Alors, pendant qu’elle était partie faire la cueillette, je me suis permis de confronter cet homme. Il était en train de couper du bois, éloigné du village.

Il n’allait plus me fuir…

Je lui ai demandé de partir, de laisser ma mère tranquille, de regagner sa quête hors de notre territoire. Bien sûr, il refusait catégoriquement, me regardant avec ce stupide sourire. Puis, un léger rire :

« Tu crois que je vais t’obéir ? Partir comme cela, sans dire au revoir à une si belle femme ? Non, mon gars. Je m’y plais ici. Vivre en forêt, en pleine nature. Plus de problème… Libre. »

Il souriait de plus belle, sortant son jeu. Ce n’était pas le même homme courtois et romantique que ma mère affectionnait…

« J’ai des sentiments pour ta mère et je crois qu’elle en a pour moi, n’est-ce pas ? Ohhh, j’ai trouvé la plaie ! Regardes-toi. Tu trembles. C’est cela qui te choque ? De savoir que tu n’es plus l’homme de la maison. Que je deviens de plus en plus important à ses yeux… Tu ne te sens plus autant aimé... et ton père disparaît tranquillement de sa tête. Tu vas devoir apprendre à me respecter, gamin. Tu ne veux quand même pas faire de la peine à ta mère ? »

Je n’ai pas pu me retenir. C’était trop pour moi. Mes poings se sont formés et je lui ai cloué le bec d’une bonne droite sans croire qu’il allait répliquer, mais il l’a fait.

Nous nous battions, roulants au sol, bougeant dans tous les sens, gueulants comme des bêtes. Puis, il est parvenu à m’écraser au sol par son poids, m’agrippant par la gorge :

«  Tiens, ce même regard apeuré sous mes yeux… Tout comme toi, un homme a tenté de m’éliminer… mais tu vas finir tout comme lui. T’en fais pas, je prendrais bien soin de ta mère… »

Je sais me défendre. Ce n’est pas un problème. Seulement, emporté par une colère noire, je suis incontrôlable. En quelques secondes, je venais de rencontrer la véritable personnalité de cet homme. Comprendre ce qu’il était et ce qu’il voulait faire… avec ma mère.

Une pierre. J’ai pu la prendre, malgré la pression sur ma gorge.

Son cri sortit violemment de sa gorge alors qu'elle tapait sur sa tempe… Ses mains se détachaient de moi. Il venait de tomber à la renverse. Je profitais de ce moment pour me reculer de lui et me redresser… complètement essoufflé.

Je le regardais ramper, la tête saignant légèrement, encore secoué par le choc.

Je voyais rouge. Je voyais noir. Cet homme incarnait le mal. Le mal envers ma famille. Je devais l’arrêter.

Je l’ai donc frappé encore et encore avec cette pierre.

Il a fallu qu’on m’arrête. Je continuais de hurler, de l’insulter. J’étais hors de contrôle. Une véritable bête sous l’emprise de la rage. Mon cœur battait la chamade et mon sang était brûlant. Je n’étais plus moi-même.

Je me débattais sous l’emprise de deux de mes confrères qui venaient d’arriver sur les lieux. Il était hors de question qu’ils me libèrent dans cet état.

Mais c’est en voyant son visage. Ce regard triste et anéanti de ma mère que je me rendis compte de ce que je venais de faire. J’avais tué un homme…

Je ne bougeais plus en la voyant s’approcher de moi, dans un triste état. J’avais le sang de son amoureux sur le visage. Il fallait que je lui explique.

« Maman… »

Je la regardais, les yeux noyés de pleurs.

Je venais de sauver ma mère et je ne pouvais pas la toucher.

J’étais sous le choc.

Tout comme au moment de ma sentence par le Conseil : on me condamnait au bannissement.

Ma colère, mon attitude, ma violence, mon meurtre étaient au cœur de leur explication. Selon eux, le bannissement me permettra de me connaître et de découvrir la raison de cette rage qui me tourmente. De faire des rencontres qui m’ouvrira les horizons. Apprendre à aider sans juger…

Je n’ai pas arrêté de me débattre, de crier l’injustice, de les contredire et tenter d’expliquer réellement ce qui s’était passé.

Je les ai insulté à plusieurs reprises :

« Vous êtes complètement fou ! Puisque je vous dis que j’ai protégé ma mère et la tribu de cet homme !  C’est sans doute un de ceux qui sont descendu du Ciel ! On ne peut pas les laisser entrer chez nous aussi facilement ! Vous êtes aveuglé par la gentillesse et le bon vouloir !  Vous allez mener les Naori à leur perte de cette manière ! »

Tous ces regards sur moi. Ces murmurent lors de ma condamnation. L’absence de ma mère lors de mon départ…

C’était terminé.

Je n’étais plus le même à leurs yeux. Je ne suis plus personne...

Il fallait mieux partir…

***

Et maintenant. Quelques années plus tard, je me réveille encore chaque nuit. Je me repasse sans cesse ce moment dans ma tête. Un remords naissant au fond de moi. Tout cela, c'est peut-être de ma faute...

Non, je ne préfère ne pas y penser...
DERRIÈRE L’ÉCRAN

Je m'appelle Doudou et j'ai une vieille âme. Vous pouvez donc vous en douter, je suis une fille. J'ai connu le forum grâce à Alysha et je le trouve toujours aussi attrayant. Si possible, je n'aimerais pas avoir un parrain afin de m'aider à l'intégration et la compréhension.


Mon personnage est un inventé et je vous ne vous autorise pas à en faire un scénario si mon compte se retrouve supprimé.







Dwyaen Wheesk
I'M LONELY BUT I AIN'T THAT LONELY YET

avatar
27/07/2014 Sammix 16746 Barbara Palvin Cristaline + Tumblr Ramasseuse de fruits & plantes / Agricultrice / Parcourir la forêt à la recherche de nouvelles plantes & fruits 211
Sans peurs et presque sans reproches


Sujet: Re: DWYAEN WHEESK - I'M LONELY BUT I AIN'T THAT LONELY YET [Retour]
Mar 4 Juil - 17:21

Re-bienvenue par ici

avatar
30/06/2017 Jessou 178 Amanda Seyfried cranberry Herboriste/médecin 14


Sujet: Re: DWYAEN WHEESK - I'M LONELY BUT I AIN'T THAT LONELY YET [Retour]
Mar 4 Juil - 17:31

Bienvenue (ou re bienvenue si j'ai bien compris )

Admin △ Let the hunger control you
avatar
05/10/2015 Electric Soul 5744 Jensen Ackles Tag & tumblr Traître en cavale & rebelle anti-esclavagiste anti-royaliste (ex-mercenaire, ex-gladiateur) | Combat & maniement des armes 780
Admin △ Let the hunger control you


Sujet: Re: DWYAEN WHEESK - I'M LONELY BUT I AIN'T THAT LONELY YET [Retour]
Mar 4 Juil - 17:32

Re-bienvenue Je repasse sur ta fiche du coup

Citation :
« Vous êtes complètement fou ! Puisque je vous dis que j’ai protégé ma mère et la tribu de cet homme !  C’est sans doute un de ceux qui sont descendu du Ciel ! On ne peut pas les laisser entrer chez nous aussi facilement !

Je ne rappelle pas si j'ai fait une remarque lorsque j'ai validé la dernière fois mais ceux qui viennent du Ciel ne parlent pas trigedasleng et ne peuvent absolument pas se faire passer pour des terriens Donc soit Dwyaen s'est entêté de façon peu logique qu'il s'agit d'un débarqué et le Conseil l'a considéré comme fou, soit tu peux simplement en faire un solitaire. Comme tu le sens^^

Et je pense te l'avoir déjà dit mais attention à l'orthographe aussi

avatar
06/12/2015 Lux Aeterna 30166 Sophia Bush Avengedinchains (vava) ; Oreste (image profil); Lux Aeterna (sign & gifs & fiche rp) ancienne militaire - lieutenant, stratège, garde et patrouilleuse. Quelques notions de médecine et bases en maniement des armes. 429


Sujet: Re: DWYAEN WHEESK - I'M LONELY BUT I AIN'T THAT LONELY YET [Retour]
Mar 4 Juil - 17:35

Bon retour

avatar
04/07/2017 101 Jack White Doudou COMBAT + ARTISTE 67


Sujet: Re: DWYAEN WHEESK - I'M LONELY BUT I AIN'T THAT LONELY YET [Retour]
Mar 4 Juil - 17:54

Merci pour cet accueil.

Kyran: L'homme venait de l'extérieur de la tribu. Donc, peut être un banni aussi ou un solitaire. Dwayen pense qu'il s'agit du gars du ciel, peut-être...Si c'est pas possible, j'ajusterais. Le simple crime a fait expulsé Dwyaen de son clan.


Dernière édition par Dwyaen Wheesk le Mar 4 Juil - 17:58, édité 1 fois

avatar
16/04/2015 I 10790 Aneurin Barnard Alex Tempêtueuse :) & AVENGEDINCHAINS & Lux Aeterna Cuisinier - Aide soignant 720
- Hit the Road -


Sujet: Re: DWYAEN WHEESK - I'M LONELY BUT I AIN'T THAT LONELY YET [Retour]
Mar 4 Juil - 17:55

Re-Bienvenue Dwyaen

Admin △ Underneath it's just a game
avatar
06/12/2015 Electric Soul 3197 Jon Kortajarena Electric Soul & tumblr Conseiller druide | Soigneur & orateur/diplomate 782
Admin △ Underneath it's just a game


Sujet: Re: DWYAEN WHEESK - I'M LONELY BUT I AIN'T THAT LONELY YET [Retour]
Mar 4 Juil - 18:06

Oui je comprends, ce que je veux dire, c'est qu'on ne peut pas le prendre pour un cent ou odysséen. Les débarqués ne parlent pas la langue des terriens et les terriens ne conversent pas entre eux en anglais ou vraiment très rarement. Bref, si ça avait été un cent/odysséen, il aurait été tout de suite repéré (il ne connaîtrait pas les coutumes terriennes, ne saurait pas parler trigedasleng, serait habillé différemment) et n'aurait même pas pu entrer dans le village naori. Donc nous sommes d'accord qu'il s'agit d'une pure fantaisie sans fondement de la part de Dwyaen ?

avatar
04/07/2017 101 Jack White Doudou COMBAT + ARTISTE 67


Sujet: Re: DWYAEN WHEESK - I'M LONELY BUT I AIN'T THAT LONELY YET [Retour]
Mar 4 Juil - 18:12

Ah oui, bien sûr. Je laisse Doudou avoir certaines lacunes et entêtement non-fondé. Je n'ai pas de problème.

Admin △ Underneath it's just a game
avatar
06/12/2015 Electric Soul 3197 Jon Kortajarena Electric Soul & tumblr Conseiller druide | Soigneur & orateur/diplomate 782
Admin △ Underneath it's just a game


Sujet: Re: DWYAEN WHEESK - I'M LONELY BUT I AIN'T THAT LONELY YET [Retour]
Mar 4 Juil - 18:15

Parfait dans ce cas, je revalide

   
Bienvenue parmi nous !


   
une nouvelle aventure commence pour toi


   → Nos félicitations ! Tu as vaincu l'épreuve de la fiche ! Te voici donc validé(e). Nous te souhaitons la bienvenue parmi nous et sommes heureux de te compter parmi nos membres !

   → Avant tout, je te conseille de vérifier que nous ne t'avons pas oublié(e) dans le bottin, et que nous t'avons aussi ajouté(e) au bon groupe. Si ce n'est pas déjà fait, file vite lire les annexes ainsi que le règlement, c'est très important pour que tu ne puisses pas avoir de mauvaises surprises par la suite.

   → Une fois ces formalités passées, tu peux désormais te lancer dans l'aventure The Hundred et aller créer ta fiche de liens ainsi que ta fiche RPs ! N'oublie pas non plus de remplir ton profil et n'hésite pas à faire une demande de rang personnalisé. Un petit passage par ici te donnera accès à ton groupe et à toutes les évolutions auxquelles ton personnage pourrait participer sur le forum.

   → Tu as hâte de rp, ça y est ? Cette section est faite pour toi, tu as également la possibilité de pimenter ton rp grâce à l'intervention d'un personnage, ou encore de générer une péripétie à l'aide du système de dés. Par contre, si tu as dans l'idée de faire un rp entre cent et Odysséen, merci de te rendre à ce sujet. D'ailleurs, attention à bien prendre en compte la notion des distances entre les différents lieux en jetant un coup d'oeil à la cartographie !

   → Si tu trouves le forum trop grand, que tu soies novice ou habitué des rpgs, il est tout à fait compréhensible que tu t'y sentes perdu(e). Libre à toi alors de venir demander un ange gardien qui t'aidera tout au long de cette aventure. Pour demander un parrain, c'est ici. Et si tu ne sais pas qui fait quoi ici, tu peux également jeter un coup d’œil aux statistiques qui te permettront de voir si tu es le seul à exercer ton métier ou s'il y en a d'autres !

   → N'oublie pas de voter régulièrement sur les tops sites de la PA ! C'est important pour faire vivre le forum. Et puis, un petit clic (ou quatre), ce n'est pas grand-chose. N'hésite pas à parler de nous autour de toi, c'est toujours apprécié.

   → Pense à souhaiter la bienvenue aux nouveaux, c'est important pour une bonne intégration ! Et pourquoi pas faire des demandes de liens et de RPs par la suite ?

   → Pour finir, toute l'équipe espère que tu t'amuseras bien sur The Hundred

   

avatar
04/07/2017 101 Jack White Doudou COMBAT + ARTISTE 67


Sujet: Re: DWYAEN WHEESK - I'M LONELY BUT I AIN'T THAT LONELY YET [Retour]
Mar 4 Juil - 18:26

Merci! Très honorée de vous retrouvez.

Modo - Supermassive Black Hole
avatar
04/11/2014 Mystery Light 23916 Thomas B.-Sangster ice and fire Signa ©crack in time ♥ Unicorn, crackship whihakayda, paroles City Light Blanche Ancien kidnappé des Rahjaks. Apprenti soignant ancien traqueur 770
Modo - Supermassive Black Hole


Sujet: Re: DWYAEN WHEESK - I'M LONELY BUT I AIN'T THAT LONELY YET [Retour]
Mar 4 Juil - 20:11

Rebienvenue avec du retard
 

DWYAEN WHEESK - I'M LONELY BUT I AIN'T THAT LONELY YET [Retour]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Such a lonely day ...
» such a lonely day • ROKSANNA
» Where you a lonely boy? (libre)
» Every Lonely Monsters
» 05. Hi lonely man !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: personnages :: Présentations :: Fiches validées-