Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜From darkness to.... darkness ? [Kamil & Cassian]
maybe life should be about more than just surviving


avatar
Invité
Invité


Sujet: From darkness to.... darkness ? [Kamil & Cassian]
Lun 26 Juin - 17:09


Cassian & Kamil

From darkness to.... darkness.


Ah les Saada. Une famille aussi complexe que normale. En apparence. Aucun des Saada n'est normal. Moi ? Je le suis encore moins. Nous avons tous un grain, tous un vice caché. La folie, le besoin d'argent, de réponse. Tant de chose qui nous empêche de vivre normalement. Mais trêve de philosophie. Je ne travaille pas aujourd'hui. Un des seuls jours où je pourrais rester chez moi, avec un livre ou à m'occuper de moi. C'est quand la dernière fois que je me suis occupé de moi, d'ailleurs ? Il y a tellement de temps... Depuis que je suis revenu en fait. Que j'ai repris le commerce. De là, je pouvais garder un œil sur les autres Saada. Noah, Scylla, Cassian. Parlons en de Cassian, d'ailleurs. Je ne l'ai pas vu depuis quelques temps. Depuis qu'il s'est disputé avec Orion, en fait... C'est rare. Cassian a toujours été un habitué de la taverne. Pas uniquement pour boire mais aussi pour me tenir à l'œil. Comme si ce que je fais pouvais changer avec sa présence.

Assis non loin du commerce de Cassian, j'avais dans l'idée d'aller voir un peu comment il allait. Je n'étais pas bien proche de lui mais je m'inquiétais quand même. Comme pour Noah, Scylla, je voulais voir s'il allait bien. C'est simplement trop bizarre qu'il ne soit pas venu cette semaine. Il sort rarement mais là, même dans les rues, impossible de le trouver.
Je glisse  ma paume sur le bois et me redresse pour pénétrer dans le Noctarium. Je suis persuadé d'y trouver Cassian. Il y travaille, y passe le plus clair de son temps.

- Un Saada, deux Saada, trois Saada. Où est donc passé le quatrième.

J'avais mentionné que je n'étais pas normal. Il faut dire que ma façon de saluer ou même de montrer ma présence laissait à désirer. Je déambulais dans l'habitacle, jetant quelques coups d'œil autour de moi avant que le dit Cassian ne daigne sortir de sa cachette. Je savais déjà comment ça allait se passer entre nous. Je vais lui poser des questions, il va gueuler, m'en mettre plein la tête et LA, je saurais qu'il va bien.
Parce que bon, même s'en être l'oncle modèle, je tiens tout de même à eux. Je n'ai pas et n'aura sûrement jamais d'enfant alors on s'adapte comme on dit.

- Bouh.

Dis-je simplement dans le dos de mon neveu. Dos que je reconnais quand même malgré tout. Bien sûr, le but n'est pas de lui faire peur. C'est pourquoi, je n'ai pas crié comme un malade. Inutile de le faire.
Non, le but était de me manifester un peu plus auprès de lui.

- Je t'ai rarement vu ses derniers temps.

Code by Fremione.


avatar
13/09/2016 Anticarde 2240 Evan Peters Freckles sloth- soeur d'armes (crackship) - Tumblr (gif profil + signe) - Ashiri ♥ (picspam) Sorcier - Médecine & apothicaire spécialité Poison. 0
Semeur d'épidémies éthérées


Sujet: Re: From darkness to.... darkness ? [Kamil & Cassian]
Ven 7 Juil - 19:08

L'aube pâle d'une insomnie, encore. Les nerfs mêlés comme les racines d'une mandragore, toujours. Après une longue nuit noire, passée à scruter des pattes de mouche sur des feuilles de vélin, à la lumière vacillante d'une lampe à huile, Cassian masse ses paupières rougies, ses conjonctives veinées. Une odeur de suif emplit l'atmosphère, se mêle aux effluves de vieux papiers, aux arômes mentholés qui filtrent de ses herbiers. L'aube, c'est un instant particulier, pour un sorcier Rahjak. C'est l'instant précis où se tarit le flot des clients coupables pour laisser place à des requêtes plus charitables. La nuit, on vient trouver l'empoisonner. Le jour, on vient solliciter le guérisseur. La nuit, on veut tuer son père. Le jour, on espère sauver sa mère. Il n'y a que de rares exceptions pour franchir cet étrange couvre feu alterné, ce consensus tacite que semblent avoir établi les vengeurs et les inquiets. Quand on sait cela, l'aurore, au delà de signifier le jour naissant, l'effervescence à venir dans les rues de la Cité, prend la signification d'une trêve, de la cessation des haines. Haines qui retournent se terrer dans les tripes profondes des hommes, dans leurs derniers retranchements, et qui patienteront la tombée du soir pour reprendre le cour de leurs terribles machinations.

Au Noctarium, dans l'échoppe du Sorcier règne une étrange accalmie propre aux premières heures du matin. Méticuleusement, Cassian range les bocaux de ses substances les plus létales, parmi lesquels des fleurs aux parfums capiteux, des minerais aussi blancs que le sel, en soit rien qui ne laisse présager une mort fulgurante. Il s'attarde aussi à ranger les registres où il consigne toutes les sombres requêtes de ses clients, et qui comprennent des descriptions sordidement détaillées des victimes sur lesquelles il doit travailler. Souvent, il est même tenu d'ouvrir des enquêtes, d'embaucher des espions aux talents de voltigeurs pour épier les victimes de ses commanditaires dans leur intimité, afin de récolter des éléments utiles, des faiblesses inavouées capables d'être exploitées dans la confection d'un poison. Ces documents là ne figurent jamais au petit bonheur de ses étagères, à la portée des yeux baladeurs. Il les cloître dans des coffres aux panneaux doublés, triplées, aux serrures labyrinthiques, dans des caches destinées à survivre à d'éventuelles mises à sac ou incendies. Les heures s'écoulent, et Cassian vaque à son rangement, aussi silencieux qu'un fantôme. Le gros rat sur le comptoir, qui fait un sort à une arachide, fait un véritable tapage en comparaison. C'est pourquoi quand la clochette de l'entrée émet son petit carillon, animal et homme lèvent l'oreille, suspendant pour l'un ses agapes, pour l'autre son rangement méthodique.

Assis sur un escabeau de bois qui lui permet d'accéder confortablement à des étagères croulantes et haut perchées, le Sorcier accueille son visiteur d'un regard oblique, bref comme la foudre. La silhouette furtive d'un renard, du digne magouilleur qu'il est. Cassian ignore parfaitement s'il est content ou furieux de cette visite impromptue. Quand bien même il porte à son oncle une affection dont il se passerait bien, il met toujours un point d'honneur à se montrer hostile envers lui. Et puis que lui vaut cette visite, après tout ? Cela fait plusieurs semaines, qu'ils ne se sont pas même aperçus. Cela fait sans doute des mois et des mois, qu'ils n'ont pas honoré une conversation digne de ce nom. Cassian détourne rapidement son attention de son oncle, faisant mine de s'intéresser à l'étiquetage minutieux de ses mille bocaux multicolores. Il tâche de l'ignorer, purement et simplement, sachant pourtant qu'il ne sera plus capable de se concentrer pleinement sur son travail tant que Kamil rôdera, quelque part dans son dos.

Depuis l'automne, Cassian n'a plus mis un pied à la taverne de son oncle Orion, le frère de Kamil. Ce qui n'aurait pu être qu'une dispute passagère, des plus puériles, a littéralement empoisonné les relations familiales. Et connaissant les accointances d'Orion et Kamil, Cassian s'est vite chargé de les mettre dans le même sac, esquivant et dénigrant l'un et l'autre sans discrimination. A l'exception de Scylla, qu'il a toujours porté aux nues, le puîné Saada a toujours été très prompt à accuser, à dédaigner, à vilipender chaque tête de sa famille, quand bien même accourrait-il en cas de réel péril. Aussi, lorsque Kamil s'invite dans son dos, il se crispe de tout son corps, comme s'il avait gelé instantanément.

"Et tu me verras de moins en moins. Jusqu'à ne plus me voir du tout." Rétorque t-il d'une voix maussade, qui retentit vaguement mélodramatique. Achevant de coller une étiquette manuscrite "Joubarbes blanches, chaînon oriental des montagnes Athnas", ce n'est qu'alors que Cassian abandonne les altitudes de l'escabeau pour faire face à son oncle. Des mois ont passé, depuis son altercation virulente avec Orion. Des mois qui ont édulcoré les vifs griefs qu'il a pu ressentir à cet instant, mais qui ne l'ont pas empêché de tirer des petites conclusions parfaitement déformées par sa paranoïa. A savoir que ses oncles ne peuvent être que de mèche, et que si Kamil se tient aujourd'hui face à lui, c'est sans doute sur l'impulsion d'Orion, soit pour rabibocher le lien défait, soit pour assouvir une quelconque curiosité. L'idée que Kamil lui rende visite de manière désintéressée, juste pour s'enquérir de sa petite vie, ne lui caresse même pas l'esprit. Alors, le regard qu'il porte sur lui est gorgé de rancune, de retrait, d'une indifférence polaire, qu'il aimerait néanmoins un peu plus convaincante.

"Je suis surpris de te voir ici. Je suis même étonné que tu aies trouvé le chemin de la boutique sans te perdre dans la Cité." Un magnifique reproche, tissée d'une mauvaise foi de première qualité. Non sans lui décocher un regard accusateur, il s'offre le petit plaisir de le bousculer légèrement, de la pointe de son épaule, juste pour aller ranger un support à éprouvettes, dont il a brutalement décidé que l'emplacement idéal se trouvait sur les étagères du mur opposé. Il ne saurait néanmoins l'ignorer totalement. "Soit tu t'ennuies à mourir, soit tu as besoin d'un sorcier, j'imagine. Alors, qu'est ce qui me vaut le plaisir de ta visite, mon oncle ?" Lâche t-il, ajustant au centimètre près l'emplacement du support à éprouvettes, entre deux tas de feuillets griffonnés. Il n'attend qu'une chose. Que le prénom d'Orion surgisse dans la conversation, et alors les fauves seront lâchés.

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: From darkness to.... darkness ? [Kamil & Cassian]
Ven 14 Juil - 14:50


Cassian & Kamil


From darkness to.... darkness.

Le voir de moins en moins jusqu'à ne plus le voir du tout. Je ne peux m'empêcher de sourire doucement en coin. Bah bien sûr. C'est vrai que depuis qu'Orion et lui s'était finalement prit la tête, Cassian était aux abonnés absents. Ce qui était un peu regrettable puisque Cassian et Scylla était plutôt drôles à toujours essayer de mettre la main sur ce que je fais. "Je suis surpris de te voir ici. Je suis même étonné que tu aies trouvé le chemin de la boutique sans te perdre dans la Cité." Il est vrai que je viens rarement ici. Non pas que ça me dérange mais je n'en ai jamais l'utilité. Je n'ai pas besoin d'un sorcier, encore moins d'objets s'y rapportant. Je suis bien de mon coté, femme, opium et alcool. Pas besoin de plus de mon coté.

- Disons que j'ai rarement l’utilité de venir ici.

En général, je vois Cassian au manoir mais même là-bas, il n'y est pas par moment. Voir partout, en fait.
Il me bouscule. Je suis persuadé qu'il l'a fait exprès mais qu'il cache simplement  ça sous une maladresse. Mais bon, je ne suis pas non plus stupide, hein.
"Soit tu t'ennuies à mourir, soit tu as besoin d'un sorcier, j'imagine. Alors, qu'est ce qui me vaut le plaisir de ta visite, mon oncle ?" Le plaisir. Je me retiens de ne pas éclater de rire. Simplement parce que jamais Cassian n'est heureux de me voir.
Cassian ne me regarde même pas, pensant réellement que je m'en irais dans le cas où il m'ignore. Mais pour le coup, je suis là parce que je m'inquiète un peu pour lui. Je suis proche de Noah, Scylla ne cesse de vouloir m'espionner et Cassian. Et bien... le fait de penser que tout le monde veut sa mort ne l'aide pas non plus. Pas du tout.

- Je n'ai pas le temps de m'ennuyer avec la taverne. Maintenant que le dit propriétaire n'est plus là, l'ennuie est loin d'être présent.
Quand au coté sorcier, non. Je n'ai pas besoin non plus.  


Mais est-ce que je dois lui avouer que je m’inquiète pour lui ? Je ne sais pas. C'est mon neveu et même si je suis un oncle loin d'être modèle, il reste de ma famille. Je m'approche des étalages, lisant simplement les quelques étiquettes que je peux voir. Je fais le tour de la boutique puis reviens finalement vers Cassian.

- Disons que je m'inquiète pour toi. Comment tu vas ?

Code by Fremione.


Admin - Tears of the phoenix
avatar
12/10/2014 Brimbelle 47060 Jessica Chastain Lux Aeterna Médecin / Herboriste 340
Admin - Tears of the phoenix


Sujet: Re: From darkness to.... darkness ? [Kamil & Cassian]
Mar 7 Nov - 20:07

RP archivé suite à la suppression de Kamil

Contenu sponsorisé


Sujet: Re: From darkness to.... darkness ? [Kamil & Cassian]

 

From darkness to.... darkness ? [Kamil & Cassian]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» | When Darkness Falls
» Star Wars KotOR : Age Of Darkness V2
» mansion of darkness
» HEAVENSBEE ► hello darkness, my old friend
» « born in the darkness. » Ϟ WILLOW&OZ.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: Il était une fois des jolies histoires-