Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜chiraz > whatever people say i am, that's what i'm not
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

avatar
15/05/2017 stockholm syndrome / solène 129 eliza taylor dakini (avatar) professeur / diplomatie & soins 196


Sujet: chiraz > whatever people say i am, that's what i'm not
Lun 15 Mai - 21:57

Code:
✜ [color=firebrick]Eliza Taylor[/color] → Chiraz Wexforth

SURNOM
Chiraz, c'est bien assez court comme ça.
ÂGE
Vingt-sept ans, déjà.
ORIENTATION SEXUELLE
Bisexuelle.
SITUATION AMOUREUSE
Célibataire.
MÉTIER / FONCTION
Professeur.
APTITUDE(S)
Diplomatie + Soins
Chiraz est une battante. Dans les jours sombres, quand l’espoir l’abandonne, c’est ce mot, cet ordre, ces quelques syllabes qu’elle aime à se répéter ; bats-toi. Bats-toi toujours plus. Bats-toi pour les tiens, pour ton peuple. Elle se le répète, encore et encore, jusqu’à ce qu’elle y croit elle aussi. L’est-elle vraiment, ou cherche-t-elle simplement à éperonner son désespoir pour se donner du courage… La jeune femme refuse de s’interroger à ce propos.

Avancer, toujours avancer, toujours continuer. Malgré tout ce qui a pu se passer sur cette maudite planète, Chiraz est incapable de perdre espoir. Pas faute de le vouloir, ceci dit. La vie aurait été tellement plus simple si elle ne s’était attendue à rien. La chute aurait été moins grande, plus aisée à accepter. Elle tâche seulement de ravaler son espoir, cette boule amère coincée dans sa gorge.

Chiraz est pragmatique. Désillusionnée contre son gré, force a été de constater que les belles unions d’âmes entre représentants de la race humaine ne se feraient pas de sitôt. Alors elle a abandonné cette idée. Une chose compte désormais : la survie de son peuple. Skaikru, la dénomination terrienne. Survivre, coûte que coûte ; survivre, quitte à prendre les décisions les plus difficiles. Et pourtant, Chiraz reste éveillée la nuit par d’obscures pensées, d’irréalisables envies, celles d’une paix durable entre les peuples, d’une vie paisible, loin des mécanismes de guerre qui ensanglantent le continent.

Renfermée. Secrète. D’aucun aimerait la comparer à une huître sans perle, renfermant d’autres mystères, pour toujours scellée. Chiraz ne se sent pas à sa place ici, sur la Terre, parmi les autres, parmi les combats. Elle s’efface devant eux, emportée par des enjeux toujours plus grands. Qu’est-elle, au final ? Quelle est sa valeur ? Elle n’en sait rien. Mais la jeune femme garde ses états d’âme. Il n’y a pas de temps ici pour les larmes. Qui serait là pour les remarquer, de toute manière ? Personne. Il n’y a personne. Des hommes mais pas d’humanité ; une phrase toute faite, mais qui prend tout son sens sur Terre. Chiraz n’a pas de confident. Chiraz n’est rien et ses sentiments encore moins.

Malgré tout, elle ne supporte pas de rester inactive, d’où son engagement dans les ‘arts diplomatiques’ - tournure pompeuse qu’elle admet apprécier. Autrefois jeune professeure d’anglais sur l’Arche, dans ce qui semble être une autre existence, Chiraz a décidé de mettre ses aptitudes au service de la communauté, et s'est très vite intéressé à la langue terrienne, le trigedasleng. Chiraz, c’est elle, cette figure de l’ombre, toujours flanquée aux côtés des têtes pensantes. Celle qu’on ne voit pas, mais qui observe. Elle comprend ce qui se dit, ce qui se passe. Plusieurs mois passés à étudier, autant qu'elle le pouvait, les terriens. Leurs coutumes, leur langue. Elle traduit quelques mots, quelques phrases, parfois, quand quelqu'un en a besoin. Elle tâche d'enseigner autant qu'elle peut une langue qu'elle maîtrise assez grossièrement, mais peut-être un peu mieux que la moyenne. Une consultante que l’on ne regarde pas, que l’on considère à peine.

La jeune femme essaie de se raccrocher tant bien que mal à ses valeurs, à ce qu’elle estime être noble. Dans la déroute générale, elle se sent souvent pitoyable d’essayer de sauver les meubles, cette vieille morale qui dirigeait le monde fut un temps. Austère, trop sérieuse, trop silencieuse, des qualificatifs dont Chiraz a souvent été affublée. Cela fait en effet bien longtemps que ses lèvres n’ont pas esquissé de sourire véritable. Trop de souvenirs, de personnes disparues, de violence pour permettre à une fleur d’éclore. Un décor trop sinistre pour que la jeune femme, courageuse malgré tout, puisse s’épanouir.
+ Comment se passait ta vie, ton quotidien sur l'Odyssée ? Quelles étaient tes fonctions ?


C’était tout ce que Chiraz avait toujours connu. Ça n’était pas tous les jours facile, mais tout était plus simple que sur Terre. Chiraz a grandi avec sa mère, son père ayant été éjecté alors qu’elle n’était qu’une petite fille. Chiraz, c’était la fille simple, qui ne payait pas de mine, qui se baladait tranquillement dans les couloirs de l’Arche avec sa mère, archiviste, ou ses amis. La vie semblait belle, parfois ; la seule ombre au tableau, c’était ce père absent, flottant au-dessus d’elle. Éjecté pour avoir agressé violemment un autre technicien. Chiraz n’a jamais compris les tenants et les aboutissants de cette histoire. Elle a grandi sans lui, sa mère palliant tout à fait à ce manque. Bonne élève et pas vraiment douée pour les travaux manuels, la jeune femme s’est rapidement tournée vers l’enseignement quand l’heure fut arrivée de choisir son métier. Elle fait partie de ce que l’on appelait autrefois ‘la nouvelle génération d’enseignants’, ceux qui n’avaient jamais connu la Terre autrement que par les hublots de la station. Son domaine de prédilection ? La littérature anglaise. La jeune femme avait dû s’imposer parmi les siens et peu était ceux qui suivaient assidûment ses cours. Après tout, qu’est-ce que représentait la littérature quand les derniers survivants de la race humaine étaient coincés dans l’espace ? Pas grand chose, apparemment. Les élèves préféraient les cours qui portaient sur la Terre, ses caractéristiques, comment y survivre, ou bien les cours plus pratiques. Chiraz aimait à penser qu’elle était le dépositaire d’une mémoire presque oubliée, celle des hommes sur Terre, gravée dans les derniers ouvrages ayant échappé à la numérisation. C’était une vie charmante que celle qu’on y décrivait, celle d’une époque passée… Malgré cela, Chiraz était heureuse de pouvoir transmettre aux quelques intéressés sa passion pour les lettres. Elle faisait son chemin, essayant de fermer les yeux sur ces malheureux qui se faisaient éjecter chaque semaine. La vie était dure, sur l’Odyssée, mais Chiraz ne voulait pas y penser et tâchait de trouver du réconfort ailleurs. Dans ce hublot, au travers duquel elle apercevait la planète bleue. Dans le regard de sa mère, de ses amis. Dans ces quelques livres qu’elle piquait parfois, tremblant parfois qu’on ne l’arrête pour vol.

+ Ton opinion sur les cents envoyés sur Terre, et sur les relations actuelles que vous entretenez avec eux ?


Un frémissement. Une sueur froide, peut-être. La nouvelle avait abasourdie tout l’équipage, à l’époque. Le pouvoir avait accepté d’envoyer cent personnes sur Terre, en n’ayant aucune idée de leur chance de survie. Chiraz avait été prise d’une sorte d’élan de compassion pour eux, les Cents comme on les avait plus tard appelé, dont elle aurait pu faire partie. Car au fond, c’était un pur hasard si elle n’était pas parmi eux. Les lois étaient strictes sur l’Odyssée, et semblaient même un peu aléatoires parfois. Les Cents étaient leurs amis, leurs amants, leurs enfants. La jeune femme avait tout de suite pensé à Atlas, qui allait peut-être mourir sans qu’elle ait pu lui dire au revoir, sans qu’elle ait pu mettre les choses au clair. Pas qu’elle tenait particulièrement à lui… Du moins plus maintenant. Mais elle tenait à éclaircir ce qui s’était passé ce jour-là, avant qu’on ne l’enferme dans les tristes geôles de la station. Pas révoltée, mais presque, Chiraz avait été en tout cas beaucoup remuée par cette décision. À l’heure actuelle, plusieurs mois après son arrivée sur Terre, Chiraz entretient globalement des relations correctes avec les Cent. De toute façon, aux yeux des autres, ils sont les mêmes. Skaikru, le peuple du ciel. Il n’empêche que parfois, Chiraz frémit face aux actions de certains, à leur manque d’empathie. La vie sur Terre les a endurcit. Et puis, d’autres fois, la jeune femme s’imagine à leur place. Ce sont des rebuts de la société, ou du moins, c’est ainsi qu’on les a catégorisé ; comment se serait-elle sentie, si on avait estimé qu’elle avait si peu de valeur qu’on pouvait l’utiliser comme cobaye ? Même si Chiraz compatit au sort des Cents et tâche d’établir des relations cordiales entre eux et l’Odyssée, elle ne peut s’empêcher de ressentir le fossé qui sépare les deux clans d’une même société.

+ Comment as-tu réagi en voyant la Terre pour la première fois quand tu as atterri ?


Chiraz se souvient très peu de son arrivée sur Terre. Des fragments lui reviennent parfois en mémoire. Le sang sur ses mains. Le sol humide sous son corps endolori. Une pluie fine qui lui mouillait les tempes. Le corps disloqué de sa mère. Des débris partout. Chiraz hurlait. Sa mère était morte ce jour-là, la faute à un équipement vieillissant. Son harnais n’avait pas tenu le choc, et la jeune femme l’avait vu mourir devant ses yeux quand le vaisseau avait pénétré dans l’atmosphère. Une victime collatérale, une partie tant d'autres. La Terre avait été porteuse de tous les espoirs pour elle. L’espoir de reconstruire une civilisation, d’enfin revenir sur les pas de ses ancêtres, l’établissement d’une société humaine, enfin… Ses espoirs de pacotille avaient volé en fumée quand Chiraz avait étreint le corps sans vie de sa mère, celle qui s’était battue pour vivre, qui avait su ravaler des larmes de rage après l’éjection de son mari, dans l’unique espoir qu’un jour Chiraz puisse voir la Terre. Elle, ne la verrait jamais. Le souvenir a un goût amer pour la jeune femme. L’espoir a brûlé. Et pourtant, l’émerveillement était grand. Il lui a fallu plusieurs mois avant d’apprécier cet endroit hostile, à trouver la beauté dans la violence. Les règles étaient différentes. La vie sur l’Odyssée était facile, si l’on savait suivre les règles. Ici, il ne s’agissait plus que de survie. Survivre, avant tout. Apprendre à dompter ce milieu inconnu et pourtant si fascinant. De toutes nouvelles sensations ont secoué la jeune femme dès ses premiers jours sur Terre. La pluie, tout d’abord. La chaleur, le froid, l’humidité. L’Odyssée était un univers aseptisée. Ici, l’on ressentait tout. La douleur des plaies, le manque de confort. Même les aliments avaient un goût différent. Tout était tellement… plus vivant. L’adaptation fut difficile. Il a fallu que Chiraz apprenne à survivre, et ce sans le soutien indéfectible de sa mère, sans ses amis, dont certains se trouvaient dans le vaisseau abîmé en mer. Se reconstruire dans une société nouvelle, sans lois pré-établies.

+ En toute franchise, des regrets sur ta vie, et certaines actions avant d'arriver ici ?


Chiraz ne regrette pas, tout simplement parce qu’elle a l’impression qu’elle a toujours mené sa vie sans avoir le choix. Sur l’Odyssée, un manquement aux règles pouvait lui coûter la vie. Alors, elle les respectait. Elle ne regrette rien, sauf peut-être d’avoir manquer de courage quand les Cents ont été envoyés sur Terre. Peut-être aurait-elle pu protester, se rebeller contre ce traitement inhumain. Peut-être aurait-elle pu laisser la rage monter en elle quand elle pensait à son père, éjecté pour une broutille. Peut-être aurait-elle pu s’impliquer sur l’Odyssée quand rien n’allait. Mais si elle l’avait fait, serait-elle encore ici pour le regretter ? Probablement pas. Elle aurait été envoyée avec les Cents, et serait morte. Alors Chiraz accepte tout ce qui lui est arrivé, et s’efforce de ne pas regarder en arrière. Les circonstances ont forgé la personne qu’elle est aujourd’hui, car elle n’a jamais pu choisir. Choisir est un luxe que l’on ne peut plus se permettre de s’offrir.

+ Ton opinion sur les terriens ? En as-tu déjà rencontré ?


Chiraz a rapidement été intriguée par les terriens. Par leurs différences, le peuple terrien lui semble particulièrement intéressant - quelque chose de presque majestueux. Pourtant, la jeune femme n'est pas naïve. Elle sait que beaucoup d'Odysséens se méfient des terriens, et souhaiteraient presque que Skaikru leur fasse la guerre. La jeune femme refuse cette logique de guerre qui voudrait que l'on rende toujours le coup à l'adversaire sans considérer d'autres voies possibles. Mais il faut survivre, se protéger, et ça, elle peut le comprendre. Les circonstances ne jouent pas en sa faveur, elle qui aimerait pourtant se rapprocher de ces peuples qu'elle tend à qualifier d'autochtones. Les terriens se montrent généralement méfiants envers l'Odyssée, qui possède des technologies et des moyens militaires qui leur sont inconnus. Chiraz est une partisane du dialogue entre les peuples, même si son avis compte finalement peu. Enseigner quelques mots de Trigadesleng autour d'elle est le seul moyen qu'elle a trouvé pour aider, à son humble échelle, la compréhension entre les peuples. Les terriens et le peuple du ciel sont différents, c'est une évidence. Pourtant, il arrive que les différences s'estompent quand la haine et la peur disparaissent. Chiraz en est persuadée. Elle a croisé à plusieurs reprises des terriens lors de ses balades solitaires - des moments presque intenses. Un regard, d'abord, suffit à construire une sorte de barrière entre les deux. Une méfiance. Malgré l'intérêt que Chiraz porte aux terriens, la peur pèse lourd sur son échine quand elle plante son regard dans le leur. D'une voix mal assurée, elle tâche d'expliquer qu'elle ne fait que passer, et montre qu'elle n'est pas armée - prenant soin de ne pas dévoiler le poignard qu'elle cache toujours à sa taille. Parfois, il lui arrive de s'abriter non loin de campements terriens, et de les observer, de voir si ce que l'on dit d'eux est vrai. Si les portraits souvent baroques qu'en dressent les Cent sont véridiques. Elle n'a jamais connu de désagréments personnels avec les terriens, et pourtant s'en méfie, davantage à cause des logiques de guerre qu'à cause de leur nature.

+ Qu'apportes-tu à la vie au campement ? Quelles sont les tâches que l'on t'attribue habituellement ? Voudrais-tu quitter les tiens maintenant que tu vis sur Terre ?


Chiraz n'est ni douée dans les activités manuelles, ni une guerrière. Concrètement, son rôle sur le camp est limité aux tâches les plus simples. Possédant quelques connaissances en médecine, héritées de son grand-père qui travaillait comme médecin sur l'Odyssée, Chiraz passe une partie de son temps à soigner les blessés, qu'il s'agisse d'un bobo ou d'une artère sectionnée. Elle est pourtant loin d'avoir toutes les connaissances requises pour cela ; mais quand la main d'oeuvre manque... De fait, on l'envoie parfois chercher des herbes ou préparer d'étranges mixtures. La jeune femme s'efforce surtout de mettre de la bonne volonté dans les actions communes ; la cohésion est pour elle la clé de leur survie. Pour elle, on ne peut pas se permettre les dissensions, qui sont pourtant promptes à apparaître. Chiraz, grâce à sa connaissance -imparfaite, certes, mais relativement correcte- de la langue terrienne et de la vie sur Terre, donne parfois quelques cours aux intéressées. La jeune femme aime ce qu'elle fait, et pense sincèrement que la connaissance de l'autre ne pourra leur être que bénéfique dans la suite des choses ; cependant, et comme elle l'avait déjà constaté sur l'Odyssée quand elle était professeure d'anglais, les problèmes concrets de la vie quotidienne prennent parfois le pas sur ce genre de préoccupations. Elle aimerait toutefois que son rôle dans la vie du camp soit plus important, elle aimerait que sa voix soit peut-être plus entendue. Mais pourquoi le serait-elle, au final... ? Elle n'était qu'une professeure. Elle n'a jamais fait de vagues - en bien ou en mal d'ailleurs. Chiraz travaille dans l'ombre ; toujours là, sans jamais s'exposer véritablement. Elle observe. Et même si la vie sur le camp lui semble parfois difficile, elle ne quitterait son peuple pour rien au monde.

+ Des angoisses/craintes/phobies/problèmes de santé à signaler?  


Chiraz est persuadée qu’il est quasiment impossible de vivre sans angoisse. Tout peut apparaître comme une menace, ici. L’Odyssée était une sorte d’écrin, et à part l’éjection, rien n’était à craindre. Tout problème était réglé. Ici, rien ne l’est. Une tempête peut vous tuer, un animal aussi, tout comme un terrien le peut. Une rébellion est vite arrivée. Les clans peuvent rapidement fomenter une attaque contre Skaikru. La seule façon que la jeune femme a trouvé pour contrer cette angoisse handicapante est de vivre au jour le jour. Se dire qu’aujourd’hui est passé et se contenter de cela. Se réjouir pour des choses simples, d’un lever de soleil au petit matin, d’une biche gambadant au loin. Souffrant d’insomnie, Chiraz a du temps pour réfléchir à toutes ces choses, et a parfois l’impression que cela l’étouffe.

Cette partie de fiche n'est pas obligatoire. Vous avez le choix entre soit répondre aux questions, soit compléter cette partie. Cependant, si vous décidez de ne pas faire votre histoire, vous devrez développer au maximum les questions et inversement.  

Si votre personnage est un scénario avec un test RP, vous pouvez également utiliser cet espace pour cela. De ce fait, si vous choisissez aussi de faire une histoire, merci de faire en sorte que l'on puisse distinguer les deux!

~ Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper.
DERRIÈRE L’ÉCRAN

Je m'appelle stockholm syndrome / solène et j'ai 18 ans. Vous pouvez donc vous en douter, je suis une fille. J'ai connu le forum grâce à un partenariat et je le trouve superbe ! J'adore le contexte et j'ai qu'une hâte, commencer à jouer   . Si possible, j'aimerais avoir un parrain afin de m'aider à l'intégration et la compréhension.


Mon personnage est un inventé et je vous autorise à en faire un scénario si mon compte se retrouve supprimé.







Chiraz Sybel Wexforth
whatever people say i am, that's what i'm not


Dernière édition par Chiraz Wexforth le Mar 16 Mai - 19:10, édité 5 fois

Admin △ Let the hunger control you
avatar
05/10/2015 Electric Soul 4431 Jensen Ackles Lux Aeterna ♥, Electric Soul & tumblr Traître en cavale & rebelle anti-esclavagiste anti-royaliste (ex-mercenaire, ex-gladiateur) | Combat & maniement des armes 1248
Admin △ Let the hunger control you


Sujet: Re: chiraz > whatever people say i am, that's what i'm not
Lun 15 Mai - 21:59

Une nouvelle bleue, ça faisait longtemps

Bienvenue et bon courage pour la fiche, tu as 7 jours pour la terminer, n'hésite pas à contacter le staff si tu as des questions

avatar
07/01/2017 Ashiri Rodakaar. 1364 Karrueche Tran. NavySunset Apprentie Conseillère druide - Soins & orateur/diplomate 113


Sujet: Re: chiraz > whatever people say i am, that's what i'm not
Lun 15 Mai - 22:00

Ohhhhhhh une Odycéenne En tout cas bienvenue ici et bon courage pour le reste

avatar
15/05/2017 stockholm syndrome / solène 129 eliza taylor dakini (avatar) professeur / diplomatie & soins 196


Sujet: Re: chiraz > whatever people say i am, that's what i'm not
Lun 15 Mai - 22:13

Kyran - Le beau Jensen chat potté Merci beaucoup

Ashiri - Merci ! Je ne connaissais pas ton avatar, mais elle est superbe!

Admin
avatar
05/03/2015 avengedinchains 2843 Jennifer Lawrence blue comet / signa Alas Leader chasse & traque 95
Admin


Sujet: Re: chiraz > whatever people say i am, that's what i'm not
Lun 15 Mai - 22:15

Bienvenuuuue

avatar
16/04/2015 I 9701 Aneurin Barnard Alex Tempêtueuse :) & AVENGEDINCHAINS & Lux Aeterna Cuisinier - Aide soignant 1676
- Hit the Road -


Sujet: Re: chiraz > whatever people say i am, that's what i'm not
Lun 15 Mai - 22:19

Bienvenue Chiraz, une Odysséenne ça fait toujours plaisir, on aimerait d'ailleurs bien en savoir un peu plus ! Bon courage pour terminer la rédaction de ta fiche et à très bientôt !

avatar
03/04/2017 Lnou 85 Ricky Whittle Pivette Forgeron / combat & maniement des armes 77


Sujet: Re: chiraz > whatever people say i am, that's what i'm not
Lun 15 Mai - 22:20

Bienvenue à toi !
Je trouve ton pseudo génial en passant. ^^

Modo - Panic Station
avatar
24/03/2017 bbchat 213 Cillian Murphy Morrigan, Anaelle, Burridane, Désolée pour le bordel. Psychologue blasé ne demandant qu'à être surpris, à nouveau emballé par cette voie qu'il a choisie. veilleur de nuit, stratège 96
Modo - Panic Station


Sujet: Re: chiraz > whatever people say i am, that's what i'm not
Lun 15 Mai - 22:23

Bienvenue dans le coin Ca fait tellement du bien de voir ce petit bout de bleu dans ce code de fiche Puis Eliza en Odysséenne je valide ce choix ** J'suis curieuse d'en lire d'avantage sur ce perso que tu nous prépares

Et puis Arctic Monkeys

avatar
06/12/2015 Lux Aeterna 27045 Sophia Bush Avengedinchains (vava) ; Ace & Oreste (images profil); Lux Aeterna (sign & gifs & fiche rp) ancienne militaire - lieutenant, stratège, garde et patrouilleuse. Quelques notions de médecine et bases en maniement des armes. 1713


Sujet: Re: chiraz > whatever people say i am, that's what i'm not
Lun 15 Mai - 22:45

Je plussoie MVDD pour les Arctic Monkeys Et une Odysséeeeenne en plus, ça fait plaisir à la petite bleue que je suis Bienvenue dans le coin jeune demoiselle, et remplis-nous cette fiche trop vide lààà

avatar
15/05/2017 stockholm syndrome / solène 129 eliza taylor dakini (avatar) professeur / diplomatie & soins 196


Sujet: Re: chiraz > whatever people say i am, that's what i'm not
Lun 15 Mai - 23:02

Gamora - Merci
Taël - Merci beaucoup ! La suite de la fiche arrive d'ici peu haha
Seren - Merci! Je te renvoie le compliment, et puis Ricky chat potté
Elijah - CILLIAAAAAAAAA[...]AAAN Haha tu m'excuseras, je suis amoureuse de cet homme et de son regard océan Merci beaucoup pour ton message ! Et oui vive les bleus, on vaincra (Arctic Monkeys, la base ! )
Murphy - Haha, team AM Merci beaucoup camarade Odysséenne, je vais de ce pas avancer ma fiche!

avatar
20/04/2016 FLY 6816 Adelaide Kane Ava + MURPHOUILLE ♥ • Signa + Neon Demon • Gifs + Tumblr Multi-tâches + Cartographe + Patrouilleur + Notion de combat au corps à corps 95
✣ Speedy Gonzales ✣


Sujet: Re: chiraz > whatever people say i am, that's what i'm not
Lun 15 Mai - 23:22

Eliza, Odysséenne, AM, que demander de plus? (il nous faudra un lien avec mon samy )
Bienvenue sur TH belle demoiselle

avatar
29/05/2016 Pivette 1753 Cynthia Addai-Robinson ava : Pivette / sign : Pivette Guérisseuse / soin & combat 922
I may be a twin but I'm one of a kind


Sujet: Re: chiraz > whatever people say i am, that's what i'm not
Lun 15 Mai - 23:33

au boulot, faut nous remplir cette fiche vide on est curieux par ici !

Bienvenue à toi et bonne rédac' pour ta fiche !

avatar
15/05/2017 stockholm syndrome / solène 129 eliza taylor dakini (avatar) professeur / diplomatie & soins 196


Sujet: Re: chiraz > whatever people say i am, that's what i'm not
Lun 15 Mai - 23:50

Aliénor - Que de compliments, merci beaucoup chat potté chat potté Et pas de soucis pour le lien, je te garde ça au chaud
Nessa - Merciiii, j'espère que vous serez pas déçus alors

avatar
29/01/2017 Lynelf 134 Xavier Dolan Ava by FLY / Sign' by okinell. (Bazz') Menuisier § Artisan et artiste 117


Sujet: Re: chiraz > whatever people say i am, that's what i'm not
Mar 16 Mai - 0:18

Bienvenue !
Eliza J'aime beaucoup ce que j'ai lu déjà ♥ Et le prénom, j'adore
Courage pour ta fiche

Admin - Tears of the phoenix
avatar
12/10/2014 Brimbelle 44732 Jessica Chastain Frimelda Médecin / Herboriste 270
Admin - Tears of the phoenix


Sujet: Re: chiraz > whatever people say i am, that's what i'm not
Mar 16 Mai - 9:56

Bienvenue parmi nous
 

chiraz > whatever people say i am, that's what i'm not

Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» The Haitian People Need a Lobbyist
» Rèl kay Makorèl: sanble nou gen boat people ki peri nan Boyton
» Boat-people: L'etat ne peut rester les bras croises
» ★ GLAMOUR PEOPLE
» People's Glory

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: personnages :: Présentations :: Fiches validées-