Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Jason Reshk
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
04/05/2017 Anticarde 184 Adam Driver My self Second et maître artilleur du Moissonneur. (Combat spécialité explosifs, navigation) 285
Percussionniste du Chaos


Sujet: Jason Reshk
Ven 5 Mai - 1:43

Code:
✜ [color=firebrick]Adam Driver[/color] → Jason Reshk

SURNOM
Jason est déjà un surnom, son vrai patronyme étant inconnu.   
ÂGE
33 ans.
ORIENTATION SEXUELLE
Hétérosexuel.
SITUATION AMOUREUSE
Célibataire.
MÉTIER / FONCTION
Second et maître-artilleur du Moissonneur.
APTITUDE(S)
Combat, explosifs, navigation.
TRIBU
Pirate, Iskaar banni.


De prime abord, Jason semble de nature sociable et plutôt ouvert, enclin à l'échange et au partage. Très porté sur le second degré, on peut facilement le prendre pour un grand plaisantin avant de saisir l'ampleur du désastre sous-jacent. A savoir qu'il peut agir avec une réelle inconséquence. Il est le genre d'énergumène qui ne mesure pas la portée de ses actes, qui n'en a pas envie, qui tourne le dos aux retentissements que peuvent avoir ses pires exactions. Il vit l'instant présent, la seconde suspendue, il vogue sur la sensation que lui crache son cœur. Pas de remords, pas de regrets, jamais un regard en arrière, sur son sillage massacré. C'est odieux d'imaginer que fort de ses méfaits, il est le genre d'homme à dormir sur ses deux oreilles, sans qu'une once de culpabilité ne vienne le tirailler. Sa bonne conscience a rendu le tablier. Que laisse t-elle à la place, dans la béance de son esprit ? Quelque chose de froid, qui sonne comme de l'acier corrodé. Quelque chose qui contraste avec son abord chaleureux, avec sa facilité à prêter une oreille aux déconvenues des uns et des autres. Ne nous leurrons pas, s'il est capable d'empathie, s'il se fend volontiers de bons conseils, ces instants de grâce sont toujours bien circonstanciés. Dès lors que cela lui portera ombrage, il retournera sa veste en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Il est capable de rassurer, d'écouter, tant qu'il n'a pas à se mouiller. Ce que font la plupart des gens. Une hypocrisie très commune, pas vrai ? Sa bonhomie est une pure fumisterie, une arnaque monumentale.
Il agit avec la même insouciance, la même impulsivité qu'un enfant, à ceci près qu'il écume les mers, et dans une moindre mesure les terres depuis trois décades passées. Ce n'est pas de l'immaturité. La vérité est qu'il a allègrement franchi le point de non-retour, qu'il a voué son âme aux gémonies, qu'il a tiré un trait sur l'idée du grand Pardon. Il se sait perdu. S'il existe quelque chose après la Mort, et ses croyances d'Iskaar lui confortent une telle pensée, il est certain de trinquer. Mais les années ont tassé les peurs qui jadis le picotaient. Sa culpabilité s'est alors muée en une abstraction totale. Et puis, il a vu tant de nobles âmes mourir en gorets égorgés que sa foi est profondément ébranlé. Peu importe, alors ?
Ses instants de remise en question sont rares, mais surviennent quelques fois, quand il se trouve désœuvré. Ce qu'il ne supporte pas. Jason a toujours quelque chose à faire. A la limite de l'hyperactivité. Jason est toujours au cœur du raffut, d'une rixe. Il brasse d'ailleurs une énergie incroyable au quotidien, véritable débauche de kilojoules, mange pour quatre et ne se couche qu'une fois fourbu. Non, décidément, il n'a aucune énergie à offrir à la conscience pantelante qui est sienne.
Il a côtoyé la mort et l'atrocité de si près, que deux voies se présentaient à lui : celle d'un sombre repenti hanté par les cris et les visages ébaubis, ou celle du scélérat plus ou moins assumé qui tâche de se distraire de ces réalités, qui accepte telle qu'elle est la laideur des hommes.
Il est laid. Il le sait. Haut comme trois pommes, on le moquait déjà, avec ses oreilles décollées et sa physionomie trop longue, trop maigre, trop tordue. Son goût pour les acrobaties et les contorsions faisaient de lui une bête curieuse, qui suscitait autant la peur que la curiosité. Encore aujourd'hui, alors qu'il escalade les cordages et les vergues, on dirait une grande araignée délacée, dont le roulis des muscles donnent l'illusion que sous sa peau se chamaillent de petits monstres. Forte tête, il ne s'est néanmoins jamais laissé faire. L'âge mûr lui a conféré un peu plus de charmes, et s'il décrie ouvertement en avoir quelque chose à faire, force est d'admettre qu'il fait quelques efforts d'apprêt, qu'il s'astreint à d'éprouvants exercices physiques afin de gainer son buste d'anguille. Sans doute couve t-il une vague sensibilité, sous ses grands airs décomplexés.
Jason n'a qu'un seul credo : la survie dans un monde hostile. Il est capable d'amitié et d'affection, et alors il défendra farouchement ceux qui se sont glissés dans sa vie. Mais il n'a pas lieu de s'appesantir sur la veuve et l'orphelin, sur l'inconnu frappé d'infortune. Il se tient bien loin de toute utopie, sait que la vie a son lot de gagnants et de perdants, que les bons sentiments sont de lourds bagages quand on aspire à vivre décemment. Il se projette à court terme, savoure sa vie d'aventures, de découvertes et de conquêtes. Il s'épanouit aussi grandement dans les fonctions qu'il occupe à bord du Moissonneur. L'artillerie. Cela le fait tressaillir. Il a développé une espèce de passion malsaine pour l'explosion, pour le feu, pour le désordre. Il aime les forêts de sabres, les cieux obstrués de fumées, le tonnerre d'une explosion dont le souffle brûlant vient aviver ses bronches, les lueurs boréales des feux grégeois. Inutile de voir plus loin que ces instants d'émerveillements, qui remplissent ses yeux d'ardeurs pyromanes. Ces moments d'extase l'ont déjà poussé à incendier et à dynamiter des bâtiments pour le seul plaisir des yeux. C'est là que sa vie palpite, c'est là qu'elle vaut la peine d'être vécue, quand l'air se tord brutalement et que monte l'odeur de la poudre noire.

+ Quelle est la pire chose que tu aies faite ? Des regrets quelconques sur ta vie ?


Des tueries, Jason en a quelques unes à son actif. Si sa douce enfance a été agrémenté de violents passages à tabac, dont il était plus souvent l'instigateur que le bouc émissaire, sa liste de méfaits a explosé dès qu'il a embrassé la piraterie. Son premier meurtre l'a peut-être perturbé. Les suivants se sont succédés dans une indifférence notoire. Depuis plus de dix ans, maintenant, pillages et abordages sont son lot quotidien. Ces pratiques désormais bien huilées ont quelques peu émoussé de sa sensibilité pour autrui, pour la vie en général. Il en arborait même une pointe de sadisme, car il aime particulièrement le bruitage que font les corps estropiés. Le craquement sinistre des os, leurs esquilles déchirant les chairs irriguées, les gorges hurlantes, noyées par des flots vermillons. Pour lui, le combat a quelque chose d'un spectacle fait des sons et de vents. Il aime tuer, blesser, et ressent une excitation toute particulière lorsqu'il croise la route d'un bon bretteur capable de lui donner du fil à retordre. Tout lui semble un jeu. Il rirait de ses propres blessures, synonymes de challenge.
Nombres de personnes ont péri, dans son sillage, et Jason se doute qu'un sort funeste l'attend quelque part, dans un virage de l'existence. Qu'un jour, à trop jouer avec le feu, à danser entre des lames en liesse, il finira par trouver plus retors que lui. D'autant plus que le temps passe, et qu'il commencerait presque à se faire vieux, dans le milieu. Étonnamment, l'idée de mourir l'amuse presque. Il voit chaque journée nouvelle comme un sursit accordé. Des regrets, alors ? Pas vraiment, ou du bout des lèvres, quand il n'a rien d'autre à faire que penser. De manière générale, Jason ne se tourmente pas sur les crimes commis. La vie est un immense panier de crabes. Il est obligé d'écraser quelques vies pour voir la lumière du soleil, et sans doute l'écraserait-on s'il devait faiblir. C'est de bonne guerre.


+ Que penses-tu du continent et des tribus qui s'y trouvent? T'y es-tu déjà rendu? Si oui, pour quelle raison?


A ses yeux, rien ne vaut l'Océan et ses horizons démontés. Jason a d'ailleurs grandi bercé par les contes insulaires qui mettent en scène des tempêtes magistrales et des monstres venus des abysses, fait de cuirasses dentées et de tentacules géantes. Pour autant, le continent n'est pas sans attiser sa soif d'aventure. A la fleur de l'âge, lorsque sa grand-mère était encore assez vaillante pour voyager, il l'accompagnait souvent le long des routes commerciales, maritimes ou terrestres, pour prendre part au troc. De petites épopées qui les menaient dans la péninsule des Calusas, aux pieds des contreforts Athnas, sur l'île des Kovariis qu'il connaît assez bien, et en de plus rares occasions dans les profondeurs du continent. Il se souvient qu'il attendait après le départ cœur battant, lacets du baluchon serrés, avide de fouler ces terres exotiques. Une fois pirate, ses découvertes continentales ont fait florès. Jason s'accorde parfois quelques semaines, voire une lune sur le plancher des vaches. Avec le reste de l'équipage, ils ont pris l'habitude de faire étape à la Cité Rahjak, seul pied à terre où les camelots ne font pas souci de la provenance de leurs marchandises parfois saugrenues, leur permettant de profiter des nuits festives et débridées qui siègent dans le giron des dunes. Il aime aussi à randonner dans les zones sauvages, bruissante de prédateurs. Du reste il n'est pas rare que quelque mercanti lui donne rendez-vous au beau milieu de nulle part, désireux de mener les négoces à couvert des regards indiscrets. Autant d'occasions qu'il saisit à bras le corps pour rompre la routine, sans pour autant y lambiner de trop. Il a le mal de terre, sent ses phobies pointer le bout du museau à l'heure ou il laisse la houle derrière lui, pour un sol qui lui est aussi intangible que le plan d'une enclume.


+ Ces deux dernières années, deux étoiles sont tombées du Ciel. On raconte que ce sont des hommes, venus dans des boîtes de métal, qui se seraient maintenant établis sur le continent. Quelle est ton opinion là-dessus ?


Difficile de rester indifférent devant ces histoires invraisemblables. Lors de ses diverses expéditions, Jason ne manque jamais de questionner les locaux à ce sujet, s'amusant à collecter les avis. Evidemment, il se sent peu concerné par la trame des conflits et des alliances qui peut bien courir avec ces étranges visiteurs, comme il se moque éperdument des mouvements politiques entre les tribus du continent. Ce monde n'est pas le sien. Il n'en est qu'un observateur détaché, voit tout ce ramdam avec le recul du dieu laxiste qui se prélasse sur un parterre de nuages. Cela dit, il ne manque pas de s'enquérir des heurts qui déchirent les tribus avec le même enthousiasme que s'il s'agissait d'un pur divertissement. Alors, concernant ces enfants du ciel, il ne peut qu'être mitigé. Une partie de lui se berce d'incrédulité, et tout ce qu'il entend sonne comme racontars. L'autre partie ne peut être qu'enthousiaste d'une telle venue, songeant au savoir dont ils sont dépositaires. Car s'il ressent un vague intérêt pour leurs coutumes, Jason redouble de curiosité lorsqu'il s'agit d'imaginer les armes de cette civilisation prétendument avancée. Il a entendu dire que certains avaient eu recours à des armes à feu, au moment des premiers contacts qui furent houleux. Il aimerait voir ces petits chefs d'oeuvre de ses propres yeux, savoir comment cela fonctionne, quelles délicatesses peut arborer une petite mécanique cracheuse de feu. Malheureusement, son mode de vie ne le prédispose pas à ces rencontres fortuites, et son inconscience débridée ne l'a pas encore poussé à aller folâtrer à la lisière des campements skaïkrus.


+ Des angoisses/craintes/phobies/problèmes de santé à signaler ?


Jason a la santé de fer qu'il mérite. Il a hérité d'une longue carcasse d'échalas aux allures dégingandées, et c'est non sans effort qu'il est parvenu à s'étoffer. De bon matin, il s'en va faire des tractions dans les gréements. Les jours de tempête, il lui arrive d'aligner des séries de pompe dans sa petite cambuse. En pleine forme, il est capable d'acrobaties qui donnent le tournis, de contorsions qui laissent à penser qu'il descend du lézard, que son squelette est fait de bois vert. Rien ne semble alors à même de le faire reculer. Sauf peut-être quelques phobies dormantes. Car Jason éprouve une vraie peur panique de l'immobilité. Plus encore du silence. Lorsqu'on sait ça, il semble que son agitation de tous les instants, que son amour pour les explosifs, pour les feux d'artifices, pour la musique, pour le mouvement, sont autant de remparts contre ses démons enfouis. Il ne saurait l'expliquer. Il se sait issu d'une famille d'artistes massacrés. Il se souvient vaguement du silence absolu qui régnait là où d'ordinaire se déliaient les chants, les contes et les danses. Mais il était si jeune... Il ne se souvient même plus du visage de ses proches. Il était même trop jeune pour ressentir la moindre haine, pour fomenter la plus minable vendetta, tellement jeune qu'il ne se souvient plus des paysages qui l'environnaient alors, quand bien même a t-il l'intime conviction d'être un Iskaar. Cela dit, rares sont ceux qui lui connaissent cette particularité, et pour cause : le monde est bruyant ! Plus encore à bord d'un navire où grincent cordages, cabestans, boiseries, ou claque la voilure dès la première brise, ou tonne le pont du piétinement de tout un équipage de tueurs. Il n'y a que dans l'intimité que cette phobie affleure. Alors, il tendra l'oreille plus attentivement. Il y a toujours un son à portée d'ouïe. Il y a toujours sa flûte de Pan, le sifflement du capitaine, les gargouillis du vaisseau, et puis le murmure des tempêtes que souffle le grand Kraken.


+ Que penses-tu de la radioactivité, de tes ancêtres ayant détruit leur habitat un siècle plus tôt ? Quelle est ta relation avec la nature ?


Iskaar, il a grandi au milieu d'écorces bleutées, d'arbres capables de tutoyer les nuages en quelques années à peine. La radioactivité est à ses yeux un phénomène naturel, aussi légitime que la tempête, que la neige, que le fracas des glaciers, que la crue des rivières à la saison des reverdies. Bien sûr, il a entendu dire que ces ondes meurtrières, que ces ennemis invisibles étaient le fait d'autres, d'ancêtres malfaisants, de fous. A ses oreilles, néanmoins, cela sonne comme du folklore. S'il est quelque part, aujourd'hui, des hommes qui souffrent de difformités qui les érigent parfois au rang de monstres, un tête à tête avec un ours aurait pu leur causer les mêmes désagréments. La nature est cruelle, elle ne cesse d'éradiquer les faibles, et ceux qui pâtissent de ces ondes sont un maillon en voie d’extinction. Il paraît qu'ils ont détruit leur habitat, après avoir mis à genoux la nature. De manière assez prosaïque, Jason trouve qu'ils ont bien mérité cette rouste exterminatrice, que cela faisait partie des règles du jeu. Seules leurs technologies, vantées aux bouches de certains Rahjaks de sa connaissance, sont en mesure d'attiser un peu de son intérêt. De manière assez irrationnelle, Jason affirmerait qu'il se sont brûlés les ailes en essayant de voler, qu'un brin d'intelligence aurait certainement refréné ces ardeurs idiotes. Pour autant, il est le premier à semer des explosifs à la diable, oublieux de leurs conséquences parfois dramatiques. La nature ? Sans la vénérer, sans la respecter à proprement parler, il est capable de l'admirer et d'admettre sa grande suprématie. Son coeur bat pour l'Océan. Mais il reste très attaché aux reliefs aigus de son île, des forêts de conifères qui fleurent bon la sève et les embruns. Ce sont peut-être là les seuls paysages dont il prend soin, parce qu'ils l'ont vu grandir, et que moult souvenir se niche dans la vue des icebergs, des glaciers, des sapins et des landes rases. Malheureusement, ses visites sont extrêmement rares, compte tenu des précautions qu'il doit prendre pour échapper à la vigilance de ses pairs. Qui ne sont plus ses pairs.


+ Que penses-tu du passé légendaire liant les Kovariis et les Iskaars ? Y accordes-tu de l'importance, du crédit ? Quel est ton ressenti vis-à-vis de l'autre tribu ?


Jason ne peut s'empêcher d'éprouver une sorte de fascination indicible pour les Kovariis. S'il peut s'amuser à leur prêter une myriade d'adjectifs avilissants, au nom des vieilles animosités qui lient leurs tribus respectives, ce n'est que pour mieux couver son intérêt pour elles. On lui a conté plus d'une fois l'histoire des sanglantes noces qui engendrèrent les Kovariis, et il en conçoit un mélange d'hilarité machiste et de circonspection. Imprégné jusqu'à l'os des mœurs Iskaar, Jason a toujours considéré les femmes comme des fées du logis incapables de prôner la violence. Étonnamment, c'est depuis qu'il a rallié le pavillon noir que sa vision des femmes a changé, qu'elles ont cessé d'être des mères et des artisanes. C'est sur le pont du Moissonneur qu'il les a vues dégainer les coutelas et se jeter dans la mêlée tête la première, sans avoir froid aux yeux. Ce qui a conforté son respect silencieux pour les Amazones. Il connaît bien leur île, pour y avoir fait du troc jadis, mais force est d'avouer qu'il ne s'y est jamais senti à l'aise. Et pour cause, quand bien même il n'est plus le macho qu'il était, il peut tenir des propos assez railleurs sur le compte de ces demoiselles.


+ Quelle place accordes-tu à ta famille, tes proches ? Te sens-tu bien intégré(e) parmi les tiens ? D'ailleurs, dans quelles activités t'épanouis-tu ?


Sa famille, c'est le Moissonneur. Le seul frère qu'il a jamais eu, c'est son capitaine. Jason ne rêve à nulle autre existence que celle là. Ses projets grandiloquents, ses pulsions de carnage, il lui suffit de les esquisser du bout des rêves pour les exaucer dès l'aube, en un claquement de doigts. Particulièrement soudés avec ses frères et sœurs d'armes, il n'hésite pas longtemps avant de secourir l'un d'entre eux, quitte à passer sous les lignes ennemies, quitte à passer pour un pur inconscient. Il a l'âme d'un défenseur, tout au fond de lui, et a tendance à veiller sur les quelques personnes à qui il tient. D'ailleurs, il continue de visiter la vieille femme qui l'a élevé, les jours de Solstice d'hiver et parfois le reste de l'année, de manière très subreptice. Il lui rapporte des denrées exotiques et pleins de petits présents qu'il cueille à l'arbre de ses pillages. La pauvre femme ignore qu'il a rejoint la grande confrérie des pirates. Enfin, la vérité serait plutôt qu'elle ne cesse d'oublier cette vérité qui lui meurtrit le cœur à chaque fois qu'elle l'entend. Car si son vieux corps perclus a enduré vaille que vaille toutes les avaries qui sont le lot du grand âge, elle a l'esprit toqué, les yeux voilés de nuages cotonneux. Depuis des années, elle accueille en son logis Jason comme s'il avait dix huit ans. Rien ne change, alors qu'elle décline avec la lenteur des tortues géantes. Et il ne saurait lui rappeler la réalité des faits, ne voulant malmener ce qui lui reste d'esprit.
Car même pour elle, il ne renoncerait pas à sa vie grand train. Si enfant, il savait confectionner de pauvres feux d'artifices destinés à diaprer les ambiances des conteurs, il a eu tout le loisir de se perfectionner à bord du Moissonneur. Passé maître dans l'art des explosifs, Jason peut passer des nuits entières à manipuler le salpêtre, le soufre et le charbon de bois. Il s'est même confectionné des lunettes à coques, faites de bric et de broc, pour se prémunir des échardes que lui crachent à la figure ses cocktails molotov. Des petites explosions accidentelles qui ont l'art de réveiller tout le bateau, au plus noir de la nuit. Mais plus personne ne s'inquiète, depuis le temps. C'est même distrayant de voir la bleusaille bondir des écoutilles en cherchant un ennemi des yeux. Jason rêverait d'arborer une barbe fournie. Mais à chaque fois qu'une expérience tourne mal, barbe et moustache se retrouvent en première ligne pour s'embraser, le condamnant à se raser de près. Il suffit de le voir glabre comme un sou neuf pour deviner que ses essais de la nuit n'ont pas été très concluants.
S'il s'occupe des feux grégeois, des explosifs et de tout projectile enflammé avec son équipe d'artilleurs, Jason a également réhabilité deux canons. Deux antiquités remontées du fin fond des Océans, et qui ont bénéficié de ses bons soins plusieurs années durant avant d'être opérationnels. Ils sont le fleuron de son arsenal. Hyperactif, cette passion lui laisse néanmoins quelques instants qu'il consacre à son conditionnement physique, à ses étirements et acrobaties, à rôder du coté des marmites, et à la musique. Il a toujours une flûte de Pan accrochée à sa ceinture, pour meubler le silence des mers d'huile.


Petite chronologie :

♦ N'a que peu de souvenir de son enfance, faisait partie d'une famille d'artistes, se souvient d'acrobates et de musiciens.
♦ A le très vague souvenir d'une tuerie.
♦ S'est fait recueillir par une vieille Iskaar qui l'a plus ou moins adopté. C'est elle qui l'a nommé Jason, en référence à l'un de ses contes préférés. Lui-même n'est pas certain d'être né Iskaar, et sa grand-mère adoptive, qui n'a plus tous ses esprits, se trouve incapable de lui dire où elle l'a trouvé.
♦ A grandi parmi les Iskaars, a appris les rudiments de la navigation.  A continué de travailler les arts (acrobaties, musique, confection de feux d'artifice), seul héritage de ses parents.
♦ A effectué quelques voyages avec sa grand-mère, notamment chez les Kovariis, les Calusas et les Athnas, plus rarement aux confins du continent.
♦ A retourné sa veste pour prendre le parti de son futur meilleur ami, Abel, alors paria, lors d'une confrontation d'enfants.
♦ Ils ont grandi ensemble, ont hissé le pavillon noir et pris la mer. Jason avait alors plus de 20 ans.
♦ S'est fait à sa vie de pirate, est devenu maître-artilleur du vaisseau, semble très satisfait de l'existence qu'il mène.
♦ Revient sur son île à l'occasion du Solstice d'hiver, pour voir sa grand-mère, et quelque autres fois, de manière très subreptice.

DERRIÈRE L’ÉCRAN

Je m'appelle Anticarde et j'ai 29 ans. Vous pouvez donc vous en douter, je suis un axolotl. J'ai connu le forum grâce à Nessa, même si ça remonte à 8 mois, et je le trouve extraordinaire, trop de swag en vous ! Trop de beauté dans ce design, d'idées de génies, de trames de malades, de bonnes ambiances, de fous à lier dans tous les coins (allez que ça y va, le pluriel ). Si possible, je n'aimerais pas avoir un parrain afin de m'aider à l'intégration et la compréhension. (Je pense que je saurais me débrouiller comme un grand garçon, maintenant   )


Mon personnage est un inventé et je ne vous autorise pas à en faire un scénario si mon compte se retrouve supprimé.









Jason Reshk
Ici résonne la vie, la fureur, les fous rires du diable, les rêves du bout du monde.


Dernière édition par Jason Reshk le Sam 6 Mai - 2:54, édité 34 fois

avatar
06/12/2015 Lux Aeterna 27045 Sophia Bush Avengedinchains (vava) ; Ace & Oreste (images profil); Lux Aeterna (sign & gifs & fiche rp) ancienne militaire - lieutenant, stratège, garde et patrouilleuse. Quelques notions de médecine et bases en maniement des armes. 1713


Sujet: Re: Jason Reshk
Ven 5 Mai - 2:14

Citation :
je suis un axolotl

Coucou toi





Rebienvenue toi, j'aime déjà beaucoup ce que je lis Hâte de lire la suite et de voir le monsieur en jeu *-*

Modo - Supermassive Black Hole
avatar
04/11/2014 Mystery Light 22199 Thomas B.-Sangster blue comet Signa ( NEON DEMON), crackship soeur d'arme, paroles City Light Blanche Ancien kidnappé des Rahjaks. Apprenti soignant ancien traqueur 726
Modo - Supermassive Black Hole


Sujet: Re: Jason Reshk
Ven 5 Mai - 2:24

*se glisse dans la vie de Janson pour n'avoir avoir plus aucun problème*
Reeeebienvenue avec ce personnage qui promet
Manque plus que la suiite J'ai hâte d'en savoir plus

MDRRR j'dis que c'est un signe parce que j'viens d'attraper un Axoloto

avatar
04/05/2017 Anticarde 184 Adam Driver My self Second et maître artilleur du Moissonneur. (Combat spécialité explosifs, navigation) 285
Percussionniste du Chaos


Sujet: Re: Jason Reshk
Ven 5 Mai - 2:34

Coucou les insomniaques  

Murphy : Merci beaucoup toi  (et je me trouve très mignon sur ce gif ! )

Liam : Tu es en train de dire que tu as attrapé mes frères et soeurs ? Ils sont pas un peu à l'étroit dans tes bidules ? Merkiii, promis je serais gentil

avatar
14/03/2017 fio 165 Willy Cartier angel dust (ava) + raeve (signa) pêcheur (zoologie et navigation) 54
if i'm lost ξ don't find me


Sujet: Re: Jason Reshk
Ven 5 Mai - 6:47

omg Adam!!! ce mec est juste beaucoup trop cool, ça me tue de jamais le voir sur des forums donc je ne peux que valider ce choix
et puis en pirate, yaaaaaas je kiffe grave tout ce que j'ai lu est grave cool, Jason gère rebienvenue parmi nous!

avatar
09/08/2016 Chiimaira / Adrien 190 chris john millington avengedinchains Timonier du Revenge 293
Chroniqueur d’Écumeuses Aventures


Sujet: Re: Jason Reshk
Ven 5 Mai - 9:55

Rebienvenue vieille branche
Alors comme ça, on s'fait avoir par l'inspiration à des heures pas possibles et on prévient même pas les copains qu'on poste son DC ?

Sacré énergumène que ce Jason, Babibel doit jubiler dans son coin d'avoir un tel second ! Et nous on veut lire les questions restantes !
Allez. Au boulot. je vois tout je sais

PS : promis j'dirais ton vrai nom à personne

Admin △ Underneath it's just a game
avatar
06/12/2015 Electric Soul 2288 Jon Kortajarena Schizophrenic & tumblr Conseiller druide | Soigneur & orateur/diplomate 1259
Admin △ Underneath it's just a game


Sujet: Re: Jason Reshk
Ven 5 Mai - 10:12

Aaah, le voilà le pirate qui aime les explosifs, il s'est fait attendre

Tu connais la maison, je t'évite le blabla sur la fiche, tu le connais hein

Bienvenue et éclate-toi bien avec ce nouveau perso

avatar
02/02/2017 Nexus 433 Rick Genest Nexus Capitaine du Moissonneur | Maniement des armes & navigation 45
Le Porte-Mort


Sujet: Re: Jason Reshk
Ven 5 Mai - 11:00

MON BROOOOOOO!
c'est que tu te fait désiré mon frère! Mais ça valait la peine parce que ce début de fiche déboite du tonnerre! M'enfin c'est pas comme si on savait que t'avais une plume, de fifou hein je vois tout je sais Grâce à toi, le moissonneur n'en sera que meilleur! Bon courage pour ta fiche bro, à ta validation on ira manger quelqu'un pour fêter ça (et au pire tu me regardera faire en sirotant une bière).
*s'en va gaiement en sifflotant un petit air motivant pour son frangin de coeur*
ET PLUS VITE QUE CA! AU BOULOT MATELOT, JE VEUX VOIR CETTE FICHE TERMINE AVANT LA NUIT!

avatar
06/04/2017 Aenah / Marie 76 Mimi Elashiry LoneWolf Guerrière et chasseuse 139


Sujet: Re: Jason Reshk
Ven 5 Mai - 12:43

Rebienvenue parmi nous !!!
J'ai hâte de voir évoluer ce nouveau petit perso.

avatar
01/05/2017 202 Summer Fontana Navigation: En cours d'acquisition 117


Sujet: Re: Jason Reshk
Ven 5 Mai - 13:07

Re-Bienvenue

Je suis déjà In Love de ton new perso, mais ça tu le sais déjà Je vais aller monter un fan-club tiens... Avec distribution de bonbons et de t-shirt à l'effigie de Jason

Bref bon courage avec ta fiche

Admin ~ Broken child
avatar
26/12/2014 oreste 6205 Mackenzie Foy ultraviolence(avatar) signa (oreste) gifs (cstia) de petites mains à cuisinière, si elle traîne souvent dans le garde-manger, elle sait aider où ya besoin, et surtout, placer les fainéants là où ya besoin. 73
Admin ~ Broken child


Sujet: Re: Jason Reshk
Ven 5 Mai - 14:55

Pfff... ce perso... vas-y avec Adam Driver en plus
Comment on fait nous pour résister hein

Admin
avatar
23/05/2015 avengedinchains 1264 Andrew Lincoln lux ♥ / sign by Alas Chef de secteur devenu chef de la garde après le crash. 220
Admin


Sujet: Re: Jason Reshk
Ven 5 Mai - 16:48

polalaaaa
cette fiche déchire déjà teeeellement
vite, je veux en lire pluuuuuusssssss

avatar
04/10/2014 neko 711 Godfrey Gao AVENGEDINCHAINS.(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) cavalier, archer 170


Sujet: Re: Jason Reshk
Ven 5 Mai - 17:17

woaaaw ce perso promet *-* bon courage pour la suite^^

avatar
29/01/2017 Lynelf 134 Xavier Dolan Ava by FLY / Sign' by okinell. (Bazz') Menuisier § Artisan et artiste 117


Sujet: Re: Jason Reshk
Ven 5 Mai - 17:51

Mes VDDs ont tout dit, ce début de fiche est oufissime et la plume toujours aussi belle
J'ai hâte de le voir en action Mais pas de le croiser xD

Courage pour le reste et rebienvenue chez toi ! ♥

avatar
04/05/2017 Anticarde 184 Adam Driver My self Second et maître artilleur du Moissonneur. (Combat spécialité explosifs, navigation) 285
Percussionniste du Chaos


Sujet: Re: Jason Reshk
Ven 5 Mai - 18:04

Comme vous êtes trop adorables  

Tek : Pour le choix de l'avatar, j'ai changé d'avis au dernier moment, juste après avoir vu Paterson, alors que j'avais imaginé et conçu le personnage avec une autre bouille ! Ca s'est joué in extremis, ahah ! Merci beaucoup pour les compliments

Ciaph' : J'ai eu pitié de ton sommeil d'agneau innocent, que je ne voulais pas troubler, tu comprends je vois tout je sais Merci beaucoup poteau (Quant au vrai patronyme, c'est top secret Ton silence contre une binouse !)

Kyky : Merkiiii Je vais essayer de ne pas pondre un pavé

Abel : Merci pour tes compliments mon frère ! Il faut savoir se faire désirer, comme on se trouve être un gentilhomme de fortune ! Mais je t'en prie, prépare la barbac, moi je m'occupe des bougies d'anniversaire et des pétards pour nos retrouvailles

Hécate : Merci beaucoup

Lüyah : Note que je suis sûr que ça dérangerait pas Jason A très bientôt ma minette

Thaio : Merkiii toi (quand à ceux qui résisteront, j'ai mes explosifs )

Richou
: Ronnnh, ça me fait super plaisir J'espère que le reste sera à la hauteur de tes attentes, dans ce cas

Gen : Merci beaucoup !

Heïnrik : Oh, merci pour tes compliments Et ne t'inquiète pas, sur l'île des Iskaars, j'essaie de me faire très discret...
 

Jason Reshk

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Créations de Jason
» Jason Derulo || Wallpaper || Gus' Art'
» Jason Allison
» Prèsentation: Jason Bourne
» (n°16) Rêves et Réalité [PV Jason Blake]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: personnages :: Présentations :: Fiches validées-