Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜la fontaine de sang (w/saoirse)
maybe life should be about more than just surviving


avatar
15/03/2016 Juliette/holly-wood 438 Eva "sexy badass" Green @schizophrenic (avatar) + @astra (signature) + eva daily (gifs) + shellaufouet (profil) Mercenaire ~ combat et maniement des armes. 0


Sujet: la fontaine de sang (w/saoirse)
Jeu 13 Avr - 1:05

la fontaine de sang

saoirse
&
shanareth
Comment a elle pu te faire ça à toi ? Comment a elle pu être si égoïste ? Comment a elle pu s'enfuir de la sorte, sans penser aux conséquences que cela engendrerait à sa découverte. En rentrant de mission, tu pensais retrouver ta belle, revoir son visage après deux longues semaines - mais tout ce que tu as eu le droit c'est à ta demeure complètement saccagée et Roan qui t'y attendait, plantant sa dague sous ta gorge - menaçant de te la trancher si tu ne lui disais pas où tu avais caché Ezra. Tu ne comprenais rien de ce qui disait ce balourd. Comment ça où tu avais caché Ezra. Tu étais en mission et quand tu es partie, elle était encore à la cité - comment aurais-tu pu la cacher ? Tu l'as insulté, lui a demandé de te donner plus d'information sur la fuite de la brune. Un mois qu'elle avait quitté la cité de feu - un mois de recherche infructueuse, pour finalement la retrouver dans le village en ruine, près de la tribu calusa. Ce n'est pas le soulagement, mais la haine qui a infiltré ton être lorsque tu l'as retrouvé - et pour la toute première fois, tu as osé lever la main sur elle. Le cœur piétiné, et la confiance anéantie- tu n'as rien voulu savoir, préférant couper court avant de la tuer pour de bon - lui souhaitant dans un énième coup de rage de ne plus recroiser ta route, car dans le cas contraire, tu la traiterais comme une esclave et rien ne t'empêchera de la ramener à la cité par la force. C'était l'unique et dernière fois que tu tombais amoureuse d'une esclave.

La dernière fois que tu crois les belles paroles, les mensonges d'une femme croyant pouvoir te changer, croyant pouvoir faire de toi plus qu'un monstre sans cœur. Une femme qui a fait semblant de t'aimer, pour pouvoir te poignarder par derrière. Une femme que tu as pourtant appris à aimer - une femme a qui tu as appris à se défendre. Tu aurais du le voir venir - mais ta faiblesse pour les courbes a eu raison de toi - et c'est bien fait pour toi, tu avais qu'à réfléchir avec ton cerveau, plutôt qu'avec ta libido. Ton père t'avais prévenu de ne jamais croire ou de copiner avec les esclaves, avec ces vermines qui n'attendent qu'une chose, de pouvoir s'enfuir. C’est la dernière fois que tu te laisses embobiner de la sorte. Tu n'aimais déjà pas beaucoup les esclaves, maintenant, c'est pire. Le prochain que tu croises, risque de passer un très mauvais quart d'heure - le plus long de sa vie misérable. Complètement incontrôlable, brisée, devenue instable - tu serais prête à tuer si l'une de ces vermines venait à se mettre en travers de ton chemin. En parlant de vermines, en voilà une qui s'approche. Une que tu connais bien, que tu as longtemps martyrisée lorsqu'elle était au service de la maison Najma - celle qui a eu le culot de te pousser dans les escaliers dans l’espoir de te tuer. Saoirse.

Malheureusement, elle n’appartient plus à la belle Najma – mais à Astrid, la rouquine au tempérament de feu, qui même si tu lui demandais à genoux ne te laisserait pas toucher à l’esclave qu’elle a payé de ses poches. Si autrefois, tu aurais respecté la loi, visant à ne pas toucher l'esclave d'un autre que quelque manière que ce soit, de peur de subir les conséquences de tes actes - aujourd'hui, tu n'en as strictement plus rien à foutre, plus rien à perdre ayant déjà tout perdu avec l’amour et la confiance que tu avais confié à Ezra. Tu étais assise sur les marches du Temple, attendant le bon moment, le bon bouc émissaire pour pouvoir passer tes nerfs dessus et Saoirse tombe à pic. Et l’esclave qu’il te faut, celle qui n’osera pas lever la voix plus haut que toi – et même si elle a l’imbécilité de le faire, tu n’hésiteras pas à la remettre à sa place et tant pis si Astrid te tombes sur le coin du museau. Descendant les marches, ton regard se plante sur la jeune femme, ne la quitte pas d’un cil – alors qu’elle s’engouffre dans la foule, tu fais de même, et tente de te frayer un chemin jusqu’à elle. Baissant la tête, tu lui fonces dedans – un vilain coup d’épaule, fait exprès pour que tu puisses réclamer des comptes, puisque évidement tu n’y es pour rien et que c’est elle la seule fautive dans l’histoire. « Tu ne peux pas regarder où tu marches, non ? Et baisses les yeux quand je parle, esclave. » Dis-tu à voix haute, exagéré pour que tout le monde entendent et se retournent sur vous. Si l’un ose intervenir ou tente de t’empêcher de faire ce que tu as prévu t’entreprendre, alors c’est sur lui ou elle que tu te défouleras et déversera toute ta haine et ta colère.

camo©015

Modo - Apocalypse Please
avatar
13/04/2016 Mystery Light 1420 Taissa Farmiga nephilim & Signa : Ali ♥ ISHTAR & Saez Esclave Rahjaks, ancienne Pikuni (notion botaniste, soin) 19
Modo - Apocalypse Please


Sujet: Re: la fontaine de sang (w/saoirse)
Sam 3 Juin - 1:57




Beaucoup de choses se sont déroulées depuis qu’on l’a retrouvée en bas des escaliers, depuis que Cassian l’a soignée. Elle ne peut pas dire qu'elle va mieux. Pour le moment, en tout cas, elle va bien. Elle se dit que peut-être, elle peut se faire à cette vie qui, au fond, n’est pas si terrible. Les Rahjaks en prennent pour leur grade et entendre les murmures quand elle foule le sol de la cité la fait sourire intérieurement parce qu’elle ne se risquerait pas à le montrer. Pas pour le moment alors que les gens sont à cran parce que les Rahjaks ont eu la bonne idée d’aller dans le lieu où ils étaient désignés comme coupables. Dans sa tribu. Chez les Pikunis. Elle se souvient de son envie d’aller rejoindre Astrid lors des allées et venues de la mercenaire dans les Terres. Elle n’aurait pas souhaité y être, c’est certain. Rien de mieux pour une rechute dans le moral que de se faire de faux espoirs.

Que penser des Cent qu’ils avaient du croiser dans ce déplacement ? Saoirse n’était plus certaine de leur en vouloir d’avoir été libéré par les Naori. C’était tant mieux pour eux. Si elle, une terrienne, avait du mal à s'y faire dans un tel endroit, quelle était la place d’un enfant du ciel dans des terres comme celle des Rahjaks. Nulle. Elle avait oublié la raison de sa présence dans ces ruelles. Ce n’est pas la première fois qu’elle vient dans ces ruelles et elle ne se dirige pour autant pas vers le marché. Elle se dirigeait vers l’endroit où se déroulaient ces combats illégaux dont elle avait entendu parler en retrouvant d’autres esclaves au marché. C’était monnaie courante, les esclaves étaient comme un réseau. Il suffisait de tendre l’oreille pour obtenir l’information désirée. Elle n’avait pas la moindre idée de ce qui l’attirait là-dedans. Il y avait juste cette envie de pouvoir cogner un bon coup alors qu’elle ne se serait jamais dite des années auparavant comme quelqu’un de violent. Elle ne l’est toujours pas. Elle se défend, rend coup après coup quand elle le peut, ne veut pas se laisser faire dans cet univers où elle n’a plus rien à dire.

Elle jure à voix basse. Si cela va mieux, cet univers, elle ne pourra jamais s’y faire. Cassian la retrouvera sûrement plus d’une fois en bas d’un escalier. Pas aujourd’hui. Elle n’a pas eu cette envie en tête en se réveillant ce matin, en nettoyant la maison comme le lui avait demandé Astrid. Cela se passe plutôt bien entre elles malgré les maladresses de l’une et de l’autre. Astrid ne changera pas qui elle est pour une esclave et Saoirse ne s’est pas encore décidée à changer totalement pour ce peuple qu’elle supporte tant qu’elle peut. Elle n’a pas eu que des mauvaises rencontres à la cité mais les mauvaises l’emportent bien facilement sur les bonnes. Comme ce coup à l’épaule qui la fait grincer des dents et cette voix qui lui donne envie d’avoir assez de force dans le poing pour la faire taire une bonne fois pour toute et tant pis pour les conséquences. Une Shanareth à moitié K.O, gisant sur le sol, voilà une image bien intéressante pour celle qui se récolte les paroles vénéneuses de celle qui a été la première à la bousculer. « Tu ne peux pas regarder où tu marches, non ? Et baisses les yeux quand je parle, esclave. » Elle s’invente des histoires, Saoirse ne la regardait pas. Au mieux, elle cherchait un visage connu dans la foule. Pourquoi pas Astrid.  La jeune esclave se masse l’épaule avant de poursuivre sa route. La journée commençait bien. Elle continuerait à se dérouler de la façon la meilleure possible. Il lui suffirait juste d’ignorer superbement celle qu’elle aurait bien aimé voir six pieds sous terre.
 

la fontaine de sang (w/saoirse)

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Don de sang
» Monture sang-froid et homme lézard
» création de sang
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......
» Il ne faut pas boire de sang.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: no one came back :: Le désert :: La cité Rahjak-