Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜You'll always be young and amused (Tam)
maybe life should be about more than just surviving


Admin - The Kids From Yesterday
avatar
25/05/2015 Emma, plum Liam & Eijah & Saoirse & Cassandre 2176 Colin Morgan luxaeterna cass(ini) profil , crack in time, Konoba paroles principalement pêcheur mais aussi amateur de troc Calusa né Rahjak, désormais réfugié chez les Pikunis après la destruction du village par le cyclone. 64
Admin - The Kids From Yesterday







You'll always be young and amused


Tamara & Near




La forêt avait mangé le reste de civilisation qui s’était établie dans le coin depuis fort longtemps mais Near continuait sa route sans se préoccuper de cet environnement bien curieux. Le passé se devait d’appartenir au passé même s’il était bien de connaitre ses origines. Lui vaguait ci et là à la recherche des siennes, d’informations qu’il pouvait récolter. Il n’avait eu de son oncle que l’indication du désert qu’il n’avait jamais cherché à franchir malgré son imprudence connue de tous. Il semblait que cette partie de l’île était la seule qu’il n’avait jamais franchie. Était-il temps de la franchir aujourd’hui, d’aller vers l’endroit où beaucoup de Reinhart avaient séjourné ? Il haussa les épaules en s’octroyant une pause. Ses affaires furent vite posées sur le sol et il se serait bien octroyé une petite sieste si l’information qu’il ne connaissait pas très bien les environs n'avait pas choisi pas ce moment pour l’avertir d’être un peu sur ses gardes. Cela attristerait Aura de le savoir mort pour une imprudence même si elle passait sa vie aux côtés d’un Athna et des cent, bien loin de chez elle, chez eux. Il soupira, n’était pas tellement contre l’idée qu’elle aide les cent, lui-même en était venu à aider l’une d’entre eux mais un Athna, sérieusement ? Enfin. Ce n’était pas ses affaires. Si elle refaisait sa vie il espérait juste qu’elle ne s’attendait pas à ce qu’il vienne les voir souvent. Il continuerait ses vadrouilles mais resterait chez les Calusa et n’était finalement pas si chagriné que cela de ne pas revoir si souvent sa mère adoptive, peut-être justement parce qu’elle n’était que sa mère adoptive et qu’il cherchait à retrouver sa véritable famille de façon plutôt hasardeuse, il l’admettait sans aucun problème.

Il ne connaissait pas très bien cette partie de l’île, n’avait jamais réellement été fureter dans le coin sachant très bien ce qu’il s’y trouvait au-delà et dans les environs. Le désert et une vallée radioactive dans laquelle il n’avait bien évidemment jamais mis les pieds. Il était inconscient mais peut-être pas complètement suicidaire. S’il ne connaissait pas tout aussi bien les recoins de cette partie de l’île, il savait néanmoins quelles directions ne pas prendre. La pause fut courte de sa volonté. Il ne voulait pas trop s’attarder dans un endroit qu’il ne connaissait que moyennement mais cela avait suffit pour le requinquer et filer sans demander son reste dans la direction du désert même s’il ne comptait pas s’y rendre seul juste parce que l’idée d’aller dans le désert lui avait clignoté dans sa tête depuis un moment maintenant. Il aimait bien fureter, attendre, voir si par chance il allait croiser quelques personnes du voyage. Cela faisait un moment qu’il n’avait pas parlé à quelqu’un du peuple du désert et la dernière fois on ne pouvait dire que cela s’était bien passé. Il avait été beaucoup trop lui-même pour qu’un de ces personnages étranges l’apprécie à sa juste valeur. Il se mit à rire, amusé par ce côté imbu de sa personne qui ne lui allait guère avant de partir sans se rendre compte qu’il avait oublié son sac rempli du nécessaire de provision et d’outil de troc qu’il avait gardé sans jamais les utiliser jusqu’à présent. Les potions. Les breuvages. Les liquides. Oui. Du liquide. Il ne pouvait les appeler autrement sous peine d’outrer les grands de la profession  qui pratiquaient cette médecine si compliquée.

Ce ne fut que quelques minutes plus tard qu’il réalisa qu’il lui manquait quelque chose avant de réaliser ce pourquoi cette impression qui le taraudait depuis qu'il s'était remis en route : il se sentait plus léger. Son sac. Il n’avait plus son sac ! Il retourna sur ses pas en se remerciant de vagabonder aussi régulièrement dans la forêt pour savoir retourner sur ses pas s’il faisait fausse route, s’il oubliait par distraction quelques unes de ses affaires. Il pouvait se montrer distrait comme précis, tout dépendait de la situation, de ses envies. Il repéra facilement l’endroit où il s'était reposé grâce aux feuilles cassées par endroits et l’endroit où il s’était assis quelques secondes plus tôt.

Mais pas de sac.

S’il n’était pas au sol … où pouvait-il donc bien être ? C’était bien sa veine, mince. Le temps de quelques minutes et quelqu’un l’avait pris. Il râla mais fut content de garder l’objet le plus précieux en sa possession toujours sur lui, dans une des poches de son pantalon. Il leva la tête tout en réfléchissant à ce qu’il allait pouvoir faire en pensant que c’était bête de s’arrêter en si bon chemin tout de même. Il avait de la ressource, pouvait cueillir quelques fruits, se débrouiller pour ne pas crever de faim jusqu’à la fin de la journée parce qu’il se refusait juste de rentrer tout de suite. Chose faite, il se retourna et capta le regard de ce quelque chose bien plus haut qu’il n’aurait du l’être en réalité. « Oh te voilà ! Merci ! » Il ne savait pas trop à qui il parlait, doutait que la personne soit même restée dans les parages mais au moins c’était fait. Cette personne n’était pas partie avec son sac comme trésor de guerre se devait d’avoir un remerciement de sa part. Le sac était accroché à une branche d’un arbre suffisamment haute pour qu’il ne puisse pas en grande perche qu’il était la saisir d’une main. Il grogna. La personne qui l’avait mit si haut avait eu pour but de faire en sorte qu’il se souvienne à l’avenir de ne plus perdre ses affaires. Il s’en souviendrait, il sentait déjà sa cheville protester devant l’effort trop violent qu’était celui de grimper de deux branches l’arbre sans personne pour lui faire la courte échelle pour pouvoir l’attraper. Sa première tentative fut un échec car même s’il pouvait avoir l’allure d’un petit singe, il n’en était pas un. Cette faculté de grimper aux arbres aussi facilement : il ne la possédait pas. Qu’à cela ne tienne, il allait prendre la deuxième option car le monde était fait de différents chemins qu’il leur était donné de suivre. Il avait besoin d’une longue branche pour tenter d’attraper cette maudite lanière qui lui faisait de l’œil sans pour autant se laisser attraper.


— code by lizzou —



Dernière édition par Near Reinhart le Jeu 1 Mar - 19:20, édité 2 fois

avatar
29/01/2017 I/RiverSoul Tael & Oz & Hyacinthe & Ten & Elouan 1133 Imaan Hamman Lux aeterna & Mini-miller ( Hela ) & kawaiinekoj Sentinelle / Artisan ( potier ) Naori 0
❄ ☩ Le ≈ Monde ∈ Du ∋ Six ≈ lances ☩ ❄




Near & Tamara #Tamear


Bien appuyée contre le tronc d'un arbre, protégée par la canopée au dessus de sa tete, La naori se laissait bercer par la douce musique de la forêt. Le derrière dans un tapis de mousses, inspectées avant pour s'assurer qu'il n'y logeait pas une colonie de fourmis, elle permettait à l'assoupissement de l'emporter vers une légère sieste. Oui elle aimait ainsi se laisser submerger par la nature pour en revenir pleine de Bonne humeur. Bien dissimulée il eut fallut un autre Naori pour la découvrir. De temps à autre un rayon de soleil se frayait un chemin à travers le feuillage venant réchauffer sa peau, provoquant ainsi un léger chatouillis qu'elle chassait comme une mouche indésirable qui refusait de disparaitre. un Lapin fuyard vint se culbuter sur ses longues jambes et la fit tressaillir. Visiblement il fuyait un ennemi, et quand Tamara eut relevé son nez elle aperçut plus loin une silhouette qui ne lui rappela rien de connu. Curieuse elle s'empressa de se lever pour observer de plus prêt en prenant bien soin de demeurer invisible au regard de l'être qui se déplaçait au loin. Quand elle se fut rapprochée, elle distingua qu'il s'agissait d'un jeune homme, il boitillait un peu d'ailleurs et elle se demanda s'il venait de se tordre la cheville. La Frisée s'amusa à le suivre quelques minutes, surtout parce qu'elle le croisait pour la première mais elle fut rassurée très vite. Il ne semblait pas habité de mauvaises intentions.

Tamara retourna donc sur ses pas pour reprendre son repos interrompu quand son pied rencontra un obstacle. Une sacoche fraîchement chu sur le sol. Juste sur les empreintes de celui qu'elle venait de quitter, ah le distrait ! La sentinelle se retrouva à genoux à soupeser la chose, hésitant à jouer l'indiscrète. Cependant elle respectait trop les affaires d'autrui, et n'eut pas apprécié qu'on força les siennes alors la frisée ne céda pas à la tentation. Certainement l'étranger reviendrait récupérer son bien. Elle eut pu lui courir derrière mais elle ne se sentait pas immédiatement l'âme d'une héroïne. Elle refusait aussi de prendre racine à faire le guet pour lui. Lui donner une petite leçon lui semblait une bonne idée afin qu'il évita de clairsemer ses affaires la prochaine fois qu'il se risquerait dans des terres inconnues. Une feuille atterrissant en tournoyant sur son nez lui donna une idée qu'elle jugeait particulièrement amusante. Elle accrocherait cela la haut, pas trop, mais juste assez pour que le garçon dusse fournir assez d'effort pour ne pas avoir envie de recommencer. Bon après, rien ne lui permettait de savoir s'il grimpait aux arbres régulièrement et s'y déplaçait comme certains de sa tribu.

La Sentinelle se retrouva rapidement perchée dans les branchages pour y accrocher la bandoulière de la besace esseulée. Évidement si l'inconnu restait la frimousse tournée vers la terre il risquait de manquer l'affaire, peut-être serait-il opportun de lui laisser un indice ? La brune y songerait quand  le temps de retourner au village se présenterait. Elle se retrouva rapidement au bas de l'arbre, et en vérifiant de là ou elle se tenait si la pièce demeurait visible ses orteils bousculèrent deux ou trois fioles tombées dans les herbes. Aussitôt elle s'en saisit pour les examiner, d'étranges liquides aux couleurs vertes ou même bleues les remplissaient. S'agissait-il d'un guérisseur ou d'un sorcier ? Alors qu'elle les décortiquait de plus prêt, tentant de déterminer les produits utilisés, son œil capta des mouvements dans les taillis. La Naori se recula rapidement pour se cacher, et veiller que le bagage ne fut pas dérobé par une personne à laquelle il n'appartenait pas. Mais euréka le propriétaire se rapprochait fouillant visiblement les environs dans la quête du trésor perdu. Ah parfait, observateur sa besace lui tapa dans le collimateur plutôt rapidement. Mais quant à la souplesse, selon Tamara il devrait encore beaucoup s'entrainer.

Alors que le garçon tentait de faire choir son bien avec un bâton bien frêle, la jeune sentinelle laissa échapper un rire de grelot avant d'apparaître « Je crois bien que tu n'arrives qu'à le faire balancer d’où tu te trouves » Puis elle se rapprocha, agile, tout en gardant une certaine distance pour prévenir un éventuel geste malheureux. Alors Tamara le dévisagea de la tête aux pieds en silence, comme si elle le jaugeait ou lui donnait un prix. Pour l'embêter en réalité car elle se découvrait d'humeur joueuse aujourd'hui. « Salut ... Il faut arrêter de semer derrière toi ! » Vidant ses poches elle lui montra les trois petites bouteilles en sa possession  « C'est quoi ? Çà se boit ? C'est un filtre ? ... Tu es un Sorcier ? » Ici pour la jeune fille, discuter revêtait un coté plutôt agréable, les bruits se fondaient quasiment dans le décors sans véritablement la déranger. Et l'allure de l'individu lui revenait bien. De son côté le jeune homme pouvait interpréter le comportement de Tamara comme moqueur ou insultant. Elle désigna la jambe du garçon « Tu es blessé ?  » Après tout elle ne possédait pas encore le don de voir a travers les tissus. « Je vais aller te chercher ton sac parce que je ne veux pas avoir ta mort sur la conscience et provoquer un incident entre nos tribus ... Mais en échange tu m'en donneras une ... Celle que tu veux  » Termina t'elle en tendant la paume vers lui avec les trois mixtures dedans.

Admin - The Kids From Yesterday
avatar
25/05/2015 Emma, plum Liam & Eijah & Saoirse & Cassandre 2176 Colin Morgan luxaeterna cass(ini) profil , crack in time, Konoba paroles principalement pêcheur mais aussi amateur de troc Calusa né Rahjak, désormais réfugié chez les Pikunis après la destruction du village par le cyclone. 64
Admin - The Kids From Yesterday







You'll always be young and amused


Tamara & Near



Alors dans cette contrée les objets disparaissaient tout seul pour réapparaître quelques instants plus tard à un endroit où l’on ne s’y attendait pas ? Que s’était-il donc passé en ce lieu pour qu’un tel prodige arrive ? De la magie ? Ceux qui se disaient mage, sorcier pour guérir même les plus affreuses et insoignables blessures et maladies étaient-ils dotés de réels pouvoirs qui ne se situaient pas dans l’art juste de soigner les gens ? C’était comme s’il avait eu une hallucination. Il pensait retrouver son sac à un tel endroit et puis pouf, il se retrouvait bien plus haut et il devait dénicher un moyen très élaboré pour le récupérer sans avoir jouer à l’escaladeur non accompli. Ce n’était pas de la magie. C’était juste une petite tête bien intelligente qui l’avait déplacé pour le faire lever les yeux du chemin qu’il voulait suivre pour observer cet endroit auquel il n’avait jamais réellement voulu s’y intéresser jusqu’à aujourd’hui.

Il avait l’air bien idiot à vouloir attraper sa sacoche sans y parvenir autrement qu’en prenant une branche branlante dans l’espoir juste que cela réussisse. Heureusement, il avait beaucoup d’espoir. Heureusement l’espoir fait vivre. Heureusement il se disait toujours qu’à défaut de magie, quelqu’un pouvait être là et s’amuser un peu de sa situation avant de venir l’aider s’il le décidait.

Un rire.

Bingo.

Quelqu’un !

« Je crois bien que tu n'arrives qu'à le faire balancer d’où tu te trouves. » Il pouffa à son tour. C’était une de ces vérités qu’il ne pouvait nier. « Salut ... Il faut arrêter de semer derrière toi ! » « C’est ce que j’étais entrain de me dire aussi. Mais heureusement y’a toujours des gens sympas pour m’aider après alors je devrais peut-être continuer à  laisser trainer mes affaires. Salut. » Il la salua d’un signe de main. « J’me disait bien que ce n’était pas la magie qui l’avait mis là. » S’il faisait d’étranges mais agréables rencontres par la suite, pourquoi pas. Il n’allait pas non plus mettre cette tactique bien manipulatrice en œuvre à chaque fois qu’il se retrouverait dans un endroit méconnu. C’était une idée qu’elle venait de lui donner mais une idée qu’il n’allait peut-être pas mettre en place. Cela dépendrait de son intuition qui ne le trahissait que très rarement. Et cette intuition là lui disait que son inconnue, bien que joueuse, allait être l’une de ces rencontres que l’on n’oublie pas de si tôt. Il tourna rapidement sur lui-même quand elle sembla vérifier d’un regard un peu persistant à qui elle avait affaire comme pour l’aider à se faire un avis sur sa personne. « J’suis comment ? Passable ? » Le sac un moment oublié, il se concentra sur la bouclée. Il la regarda vider ses poches en se demandant ce qu’elle cherchait à démontrer par ce geste avant de voir les trois fioles qu’elle tenait dans sa paume. « C'est quoi ? Çà se boit ? C'est un filtre ? ... Tu es un Sorcier ? » Un rire franc lui échappa. Non. Non. Rien de tout cela.

« Oh non, non. Heureusement non j’ferais plus de dégâts que de bien dans cette option-là. Ce n’est pas buvable. Enfin sauf si tu veux essayer et voir les effets que chacune d’entre elle donne. » Comment lui dire autrement qu’il n’avait aucune idée de ce qu’elles contenaient, qu’il avait même oublié qu’il en possédait encore dans son sac alors qu’il avait décidé depuis un moment déjà de tout abandonner dans cette histoire de faire ces tests. « Mais c’est dangereux alors on va les vider parterre, ça vaudra mieux pour tout le monde. » Elle les avait toujours entre ses doigts, déciderait de ce qu’elle voudrait faire de ces fioles mystères. « Naori ? » C’était lui qui était curieux à présent. « Tu es blessé ?  » Il secoua négativement la tête. Il était blessé mais depuis un sacré bail. Ce n’était pas une blessure dont elle devait s’inquiéter pour le futur de leurs deux tribus. « Je vais aller te chercher ton sac parce que je ne veux pas avoir ta mort sur la conscience et provoquer un incident entre nos tribus ... Mais en échange tu m'en donneras une ... Celle que tu veux. » Il hocha la tête. Récupérer son sac il voulait bien mais quant aux fioles il voulait d’abord vérifier quelque chose. « T’aimes bien vivre dangereusement toi. » Il était amusé par tant d’aplomb dans le comportement de la jeune femme. « Je sais pas si c’est une bonne idée mais d’accord. Comme ça tu m’aideras à savoir ce qu’elles contiennent. Si tu veux bien. » Elle voulait une de ses fioles, lui voulait juste savoir ce qu’elles contenaient pour mieux les jeter par la suite.


— code by lizzou —



Dernière édition par Near Reinhart le Jeu 1 Mar - 19:21, édité 2 fois

avatar
29/01/2017 I/RiverSoul Tael & Oz & Hyacinthe & Ten & Elouan 1133 Imaan Hamman Lux aeterna & Mini-miller ( Hela ) & kawaiinekoj Sentinelle / Artisan ( potier ) Naori 0
❄ ☩ Le ≈ Monde ∈ Du ∋ Six ≈ lances ☩ ❄




Near & Tamara #Tamear


Renonçant à un nid bien confectionné afin de se ressourcer au milieu de la forêt, la Sentinelle le quitta alertée par des bruits de pas. Bien mal lui en prit de céder à la curiosité car la voilà prise dans un dilemme : Courir après cet homme qui vient de semer ses affaires ou attendre qu'il revienne au risque de se retrouver face à un vilain importun. Tamara opta pour la deuxième solution, tout en prenant ses précautions. Bien se cacher, puis suspendre la besace à une branche d'arbre afin de s'amuser un peu malgré tout. Quand on a vingt ans on ne pense pas à mal, mais on arrive néanmoins à bien compliquer la vie des autres. La Sentinelle ne put retenir bien longtemps son rire de grelot devant les efforts maladroits du jeune homme revenu récupérer son bien. Elle remarque cependant assez rapidement sa boiterie, et en déduisit qu'il s'était probablement blessé dans une rixe. Ou dans un collet. Allez savoir, des fois on se fait surprendre malgré qu'on se cru très malin. Elle sortit donc de sa cachette, trahie par son espièglerie, prête à se carapater au moindre signe agressif de la part de l'inconnu. A son grand étonnement le garçon lui parla d’une façon avenante et même il rigola avec elle. Du coup elle, la frisée, se senti plutôt bien lunée à son égard. Mais de là à dire que le terrien l'avait conquise, il restait encore de la marge. Quoi que ...

Elle lui renvoya donc un signe de la main plutôt enjoué, tout en écoutant sa réponse. Un petit comique dans la jungle.  « Tu es un petit malin TOI ! » Pour amadouer le monde  « Et tu as surtout de la chance que je sois sympa en vrai ! » Dit-elle en jonglant avec les fioles pour l'inquiéter un tout petit peu. Pas trop non plus, parce qu'elle préférait discuter avec lui que de le menacer bêtement juste pour le sport. Et puis non elle ne pratiquait pas la sorcellerie, même parfois elle eut souhaité posséder ce don afin de localiser son père inconnu, dont on ne lui parlait jamais. Elle jugea inutile de le souligner parce que sous son accoutrement bizarre elle devinait bien l'esprit curieux et intelligent qui s'y cachait. Elle croisa donc les bras pour l'admirer alors que le Brun accomplissait un tour complet pour lui permettre de le jauger. Par taquinerie. Elle ne se gêna donc pas pour se rincer l'œil, après les hommes le disent tout le temps à leur femmes, si on à des yeux c'est pour voir « C'est bon tu sers pas recalé  » Fallait pas non plus trop l'encourager. Bien qu'encore jeunette, elle connaissait les tours pendables de ceux qui tentaient de se faire passe pour des anges. Malgré tout elle distinguait une certaine sincérité dans son comportement. Par exemple il eut pu prétendre que ce qu'elle tenait dans ses mains accomplissait des miracles.

« Comme si j'étais ton cobaye ?  » Questionna-t-elle à la fois intriguée et méfiante « Tu dois les tester pour le savoir ? Quels genres d'effets ? Dangereux ?  » La sentinelle le fusillait de questions, désireuse d'en découvrir beaucoup plus. S'il n'était pas sorcier, pourquoi pas guérisseur ? Ah si il prétendait malgré tout que ce qu'elles contenaient présentait un certain risque. Elle prit un contenant qu'elle souleva vers la clarté du ciel dans l'espoir de comprendre un peu mieux. Mais le liquide trouble ne lui inspira pas se se lancer cette folie. « Oui je suis Naori, tu en connais d'autres ? Et toi ... Pikuni ? » Tamara en doutait mais il ne possédait pas le caractère dure des Athnas qui parfois voyageaient en ces lieux. A eux elle ne leur faisait pas l'honneur de sortir le bout de son nez. Finalement elle s'avança rapidement vers lui déposant les mini-bouteilles précieuses dans les paumes du garçon « D'accord ! Les voilà, on s'amusera à ça après alors, je compte sur toi » Puis la Frisée lui vola son bâton en lui passant une main coquine dans les cheveux pour le décoiffer. Un peu comme une grande sœur qui voudrait prendre soin de lui, alors qu'en réalité elle savait très que le plus jeune des deux allait grimper sur l'arbre. « Je vais te faire ça, mais t'enfuis pas dès qu'il tombe par terre sinon je te courais derrière ! »

Menace enfantine. Elle grimpa aussi agile qu'un singe pour rejoindre le bien du jeune homme, puis lui lancer directement dans les bras alors qu'elle se balançait sur quelque branches frêles « Ha ha oui c'est ce qu'on dit de moi en général que je frôle toujours la catastrophe ! Et toi tu as déjà une réputation ?  » S'enquit-elle légèrement effrontée pendant qu'elle retournait vers le tronc pour rejoindre le sol en se laissant glisser sur l'écorce. « Alors on les teste tes mixtures ? »

Admin - The Kids From Yesterday
avatar
25/05/2015 Emma, plum Liam & Eijah & Saoirse & Cassandre 2176 Colin Morgan luxaeterna cass(ini) profil , crack in time, Konoba paroles principalement pêcheur mais aussi amateur de troc Calusa né Rahjak, désormais réfugié chez les Pikunis après la destruction du village par le cyclone. 64
Admin - The Kids From Yesterday







You'll always be young and amused


Tamara & Near



En voilà une qui était beaucoup plus tarée que lui et Near en était presque rassuré. C’était rassurant de savoir qu’il y avait des gens encore moins rationnels que lui même si elle l’avait été une micro seconde pour redevenir celle qui devait aimer vivre à fond la vie qu’on lui avait donnée. Un rire franc lui échappa. « D’accord. Et comment on fait après si tu as un problème ? » Elle ne voulait pas créer d’incidents entre leurs tribus mais lui le pouvait bien ? Il avait joué franc jeu après tout, tentait de l’être au possible même si ce n’était pas dans ses habitudes de tout prévoir, bien au contraire. On le lui avait souvent reproché sans pour autant qu’il cherche à apprendre de ses erreurs. Il n’était pourtant pas un mauvais bougre mais l’insouciance le collait comme son ombre. Tomber sur quelqu’un comme cette inconnue Naori avait quelque chose de rafraichissant.

« Et tu as surtout de la chance que je sois sympa en vrai ! » Il la regarda pas perturbé pour autant. Elle ne voulait pas créer d’incident entre les tribus pas vrai ? Puis bon, il verrait bien. Elle lui avait plutôt semblé curieuse à propos des fioles que dangereuse. Ils en étaient tout simplement revenus aux fioles, objets qui les rassemblaient depuis le début de leur rencontre. La jeune femme avait pris les fioles lorsqu’elles étaient tombées de son sac quand elle l’avait accroché là haut et maintenant qu’il avait récupéré ses affaires, c’était tout naturel qu’ils en reviennent aux objets qui avaient piqué la curiosité de la jeune femme. Lui n’était que celui qui lui prodiguait des explications bien sommaires parce qu’il ne connaissait en réalité rien de la sorcellerie ou de la médecine. Il avait bien été voir du côté des guérisseurs du village mais il devinait sans problème lorsqu’il était source de nuisance avec ses questions alors il s’était démerdé comme un grand en créant ses filtres hasardeux qu’il ne boirait pas même pour un bon repas.

Tout ce qu’il savait était qu’elles n’étaient pas mortelles parce qu’il avait su quels étaient les produits et mélanges à éviter en posant des questions mais c’était tout. Le mélange pouvait vous rendre malade.  Vomir par curiosité de savoir ce que contenait ces fioles n’avait rien d’engageant … enfin pour lui. Il regarda la Naori qui semblait bien tentée par l’idée d’être son cobaye. « C’est pas mortel, c’est tout ce que je sais. J’étais curieux alors comme j’embêtais avec mes questions, j’ai préféré voir par moi-même. Si une a des effets positifs ça serait pas mal. Contre les maux de têtes ou je sais pas bref, j’ai réussi une fois mais j’ai jamais su la refaire exactement pareil. » Il n’était pas médecin, c’était juste amusé pendant quelques temps à cet art qu’il avait bien fait d’abandonner jusqu’à ce qu’elle se pointe. « Ca fait longtemps que j’en ai pas fait. Calusa, enchanté. Near. » Il était le Calusa qui préférait à la fois la mer et la terre aimant changer de destination au gré du vent. Aujourd’hui il était dans les terres, demain il ne saurait lui dire où il se trouverait. Il verrait demain matin. « J’en ai croisé une. Elle n’a pas trop apprécié mon sens de l’humour. » Enfin, Varghause avait été néanmoins plutôt sympa malgré son caractère bien à elle. Cela faisait un moment qu’il ne l’avait d’ailleurs pas croisée. « C’était quand les deuxièmes sont tombés du ciel. »

Il n’avait pas l’habitude de rencontrer des Naori ni même ceux des îles dont lui avait parlé Aedan une fois. Il restait dans les  terres, rencontrait les peuples de cette seule île, celle qu’il parcourrait depuis sa naissance. « Tu t’y connais en médecine ? » Si elle s’y connaissait sans doute parviendrait-elle au mieux à l’aider, peut-être même à en confectionner d’autres de façon plus sûre mais sa mémoire lui rappela qu’il avait abandonné cette idée de fabriquer des potions pour le troc comme il le faisait auparavant. Ça l’avait aidé pendant quelques semaines mais le troc de petits objets personnels Calusa ou de ses propres confections assurément non dangereuses cette fois-ci s’étaient révélées beaucoup plus efficaces dans ses marchandages en forêt.

Il regarda à travers les petites bouteilles qui se logeaient à présent dans le creux de sa main. « D'accord ! Les voilà, on s'amusera à ça après alors, je compte sur toi. » « Si t’es toujours d’accord. » C’était par pure précaution qu’il préférait le lui demander. Il était curieux de voir ce qui allait se passer, de voir si elle allait aller jusqu’au bout de son envie de curiosité pour ces potions tout en ignorant les effets qu’elles allaient produire. C’étaient les trois dernières qui lui restaient, il ne se souvenait même pas de leur composition. « Je vais te faire ça, mais t'enfuis pas dès qu'il tombe par terre sinon je te courais derrière ! » Le jeune homme pouffa. « T’inquiète pas pour ça. T’es bien la première à vouloir savoir juste comme ça de quoi sont faites ces potions. Ça serait bête que je m’éclipse maintenant puis tu me rattraperais bien vite de toute façon. » Il n’avait pas envie de perdre son temps à courir pour rien. Autant ne pas se fatiguer. Quand elle grimpa pour récupérer ses affaires, il se souvint du lien des Naori avec la forêt. Elle se déplaçait rapidement, semblant connaitre chaque branche de cet arbre. Il ne connaissait pas très bien cette tribu. Il essaierait d’en savoir plus auprès de la jeune femme. « Et toi tu as déjà une réputation ? » Near était décidément ravi de cette rencontre. « J’crois qu’on a la même. » Il se cassait souvent la figure ne faisait pas bien attention où il allait et partait parfois sans prévenir mais comme ils le disaient bien souvent, il revenait toujours. « Alors on commence par quoi ? Tu veux sentir ? » Il ne savait pas trop comment commencer dans cette situation pour le moins inédite. En tout cas il avait une devise : si ça pue, il ne buvait pas.



— code by lizzou —



Dernière édition par Near Reinhart le Jeu 1 Mar - 19:21, édité 2 fois

avatar
29/01/2017 I/RiverSoul Tael & Oz & Hyacinthe & Ten & Elouan 1133 Imaan Hamman Lux aeterna & Mini-miller ( Hela ) & kawaiinekoj Sentinelle / Artisan ( potier ) Naori 0
❄ ☩ Le ≈ Monde ∈ Du ∋ Six ≈ lances ☩ ❄




Near & Tamara #Tamear



Parfois, dans la tête de Tamara, les jours ressemblaient à une ronde ou l'on ne pensait qu'à rire et s'amuser. Dans certaines circonstances elle baissait sa garde. Et aujourd'hui, quand l'aube se leva effaçant sa nuit pour lui offrir un matin qui débutait sur une journée de repos, elle ne désirait pas véritablement faire preuve de sérieux. Soit, elle avait espéré s'endormir pour rencontrer son animal totem pendant son sommeil afin de vivre un de ces voyager hors du corps qui la ressourçait. Malencontreusement un inconnu dérangea sans le vouloir ses plans, et maintenant, et bien elle en planifiait d'autres avec le jeune homme. Curieuse, taquine, audacieuse il lui arrivait de défier la vie. Ça la rendait beaucoup plus intéressante « ... Un totem ? » Oui, un peu trop éloignée, la fin de la question "murmurée" par le brun ne fut pas captée complètement par les oreilles abîmées de la frisée. Elle en devina donc la fin, légèrement à côté du sujet « Finalement tu en sais un petit peu plus que tu ne prétendais sur ma tribu » Pourquoi s'intéressait-il à ce fait particulier, ça ne la regardait pas. Et bien que ce fût assez personnel, ça ne participait pas du secret d'état. L'inconnu ne posséderait aucun pouvoir sur elle « Pour moi c'est le coyote, tu aimerais connaître le tien ? » La sentinelle supposait que cette coutume ne se pratiquait chez aucun autre terrien. Ça attisait sans doute la curiosité de celui-ci « Tu pourrais être surpris, celui de ma mère par exemple c'était le colibri »

Pourquoi lui racontait-elle une telle chose ? Sans doute parce que ça ne portait pas à conséquence. Et non, en aucun cas elle désirait créer un incident mais son tempérament espiègle ne perdait jamais une occasion de se glisser dans une réplique face à une opportunité trop alléchante. Et non pas que ce jeune homme incita à la taquinerie au point qu'elle voulut en jouer à ses dépens, simplement il se dégageait de lui une bonhomie qui plaisait bien à la Naori. Elle refusait de le considérer comme un ennemi potentiel même si son corps demeurait sur ses gardes, prêt à répliquer s'il effectuait un seul mouvement menaçant. Et quand il lui procura volontiers des réponses à ses innombrables demandes, Tamara se retrouva intriguée par son petit côté chercheur qui se perdait dans ses expérimentations « Ce n’est pas mortel jusqu'à présent et espérons que continue... Oui je crois que j'aurais probablement fait comme toi, testé dans mon coin, tu es un peu un artiste en réalité ... Tu inventes une nouvelle recette à chaque fois ! » Pour les maux de têtes récurrents, la frisée songea qu'elle lui eut probablement réclamé sa formule, Mais elle estima inutile de soulever ce problème, s'il ne parvenait pas à renouveler le remède  « Ah oui tu habites prêt de la mer, il parait que vous êtes un peu tous marins ... » Rumeur entendue qui pouvait se révéler parfaitement infondée, elle comptait sur son interlocuteur pour l'en informer  « Bonjour Near .... Moi c'est Tamara »

Il connaissait donc une autre Naori, mais ronchon, malheureusement bien que réputés pacifistes, ça ne leur assurait pas forcément un caractère angélique. Tamara notamment se montrait parfois sujette à des colères un peu hystériques quand on lui répétait une sempiternelle fois qu'elle ne se concentrait pas, comprenant ainsi la moitié de ce qu'on lui disait de travers. Aussi le tiers de la tribu pouvait correspondre à la légère description de Near « Ah oui, j'ai pas vu les premiers qui sont tombés mais j'en ai entendu parler, les seconds ce n’était pas très loin de chez nous, j'aime bien aller les espionner des fois » Au début elle s'amusait même à chercher leur différence à part la manière bruyante d'ont ils se déplaçaient et s'exprimaient, la sentinelle nota en particulier l'étrangeté de leur vêtements et de leurs coiffures. Leur arrivée attira beaucoup de curieux, pas étonnant que cela provoqua alors quelques rencontres inattendues « Non je ne suis pas guérisseuse, ni rien, tout au plus je fais de la poterie ou je fabrique des arcs mais ça ne nous aidera pas beaucoup dans ce cas-là je suppose ! » Néanmoins rien n'interdisait non plus de se lancer à la découverte des fioles comme un jeu ou on découvrait la surprise presque en temps réel. Elle fut ravie de constater que Near ne se lança pas dans une opération échappée belle ...

« Oui je t'aurais rattrapé vite fait, mais comme je t'ai pas encore vu courir tu pourrais aussi me surprendre... Et puis oui je suis toujours partante » Passer outre une telle occasion de s'amuser ? Jamais ! Voilà probablement pourquoi ils partageaient une même réputation bien qu'il n'eut pas décrite la sienne. D'ailleurs elle n'insista pas, beaucoup plus intéressée par les fameuses fioles. Elle en observa une rapidement dont elle admira la couleur en silence. Au moins il possédait le mérite de leur attribuer - sans le faire exprès - des tons appétissants « Celle-là je trouve que c'est un joli jaune » Inutile de se renseigner sur l'utilité du produit, cependant elle se s’inquiéta un minimum pour avoir une idée de l'endroit où ça la frapperait en bien ou en mal « C'était supposé faire quoi ? Tu t'en souviens ?  » Elle retira le bouchon, approchant ses narines du petit goulot. Bon elle se pinça d'abord le nez involontairement au cas ou les vapeurs se fussent révélées toxiques mais comme rien ne se produisit. Ni lui, ni elle ne tombaient comme des mouches, elle libéra son odorat. « Oh ça sent la pomme, ça ne peut pas être si mauvais que ça ! » Et sans laisser le temps au Calusa de lui apporter les éclaircissements demandés? elle enfourna la moitié dans sa gorge avant de se mettre à tousser avec frénésie ...

Admin - The Kids From Yesterday
avatar
25/05/2015 Emma, plum Liam & Eijah & Saoirse & Cassandre 2176 Colin Morgan luxaeterna cass(ini) profil , crack in time, Konoba paroles principalement pêcheur mais aussi amateur de troc Calusa né Rahjak, désormais réfugié chez les Pikunis après la destruction du village par le cyclone. 64
Admin - The Kids From Yesterday







You'll always be young and amused


Tamara & Near

Il avait préféré apprendre tout seul même si ses potions pouvaient être un véritable fiasco. Il ne se pensait pas soigneur, ni rien de tout ça. Il aimait bien tester et voir ce qu’il se passerait ensuite. Il savait qu’il aurait été mieux pour lui qu’il arrête mais il s’amusait trop pour qu’il se mette dans l’idée de laisser ça à ceux qui se disaient soigneurs. Alors c’était vrai que, parfois les potions avaient fonctionné et d’autres ce n’était pas vraiment ça. Il lui avait demandé si elle s’y connaissait en médecine comme Varghause mais il lui semblait comme ça vu d’œil que la réponse serait plutôt négative. Elle l’était déjà vu comment elle avait regardé les potions sans trop savoir ce que c’était, comment le pouvait-elle en même temps, il était drôle.

Mais comme elle était d’accord pour tester et bien … pourquoi pas ? Il la regarda faire, curieux de voir comment elle réagirait avec ce qu’elle avait désormais en main. « ... Un totem ? » Il la regarda un peu surpris. Il ne s’attendait pas à cette question. « Pourquoi, il faut ? » Cette question le rendait d’autant plus curieux des Naoris. « Nan on a pas de totem chez les Calusas et je crois pas chez les Pikunis et encore moins chez les Athnas. » Ça devait pas être trop leur truc à ceux de la montagne de se définir en animal ou en quoique ce soit que ça voulait dire d’avoir un totem. « Pour moi c'est le coyote, tu aimerais connaître le tien ? » « Peut-être bien. » C’était tentant. C’était tentant de le découvrir ou de comprendre comment on le découvrait  tout comme elle trouvait tentant l’idée d’en savoir plus sur le contenu de ses potions. « Tu pourrais être surpris, celui de ma mère par exemple c'était le colibri. » Il aimait bien les colibris, peut-être parce qu’il en portait un autour du cou à chaque fois qu’il se déplaçait comme aujourd’hui. « C’est un bel oiseau tout coloré. » Il lui avait un peu parlé de ses mixtures pour ne pas avoir à trop parler de son passé dont il ne saurait rien trop lui dire de plus de toute façon.

Il était curieux. Si lui c’était les potions hasardeuses, elle qu’avait-elle comme don si particulier ? Lui n’en n’avait pas réellement et se faisait très bien à l’idée de ne pas être bien particulier, juste vadrouilleur, bricoleur, troqueur et confectionneur de potions  à ses heures perdues même s'il avait arrêté depuis un moment. « Ce n’est pas mortel jusqu'à présent et espérons que continue... Oui je crois que j'aurais probablement fait comme toi, testé dans mon coin, tu es un peu un artiste en réalité ... Tu inventes une nouvelle recette à chaque fois ! » « C’est un peu ça. » Il eu un sourire ravi que quelqu’un pense enfin de cette façon. « Puis c’est comme ça qu’on trouve le bon remède pas vrai ? » Les soigneurs avaient peut-être une bonne mémoire ou notaient tout, ce n’était juste pas son cas mais puisque ses potions n’étaient pas mortelles ce n’était pas grave. Pour le moment. Pour la suite ? Cela ne comptait pas parce qu’il ne comptait pas vraiment continuer sur ce chemin-là.

« Tout à fait. » C’était très clichés mais bon ils étaient tous un peu clichés de leur propre tribu. « Un Calusa pas marin ça ferait juste un peu bizarre mais on s’y ferait. Enfin je crois. » il ne pouvait pas deviner ce qu’il se passait dans la tête de la plupart des siens mais ils étaient plutôt dans le genre tolérants enfin pour la plupart. « Oh j’ai été voir que les premiers, enfin voir. J’en ai rencontrés un ou deux comme ça. Ils sont comment les seconds ? » Il s’interrogeait, il n’avait pas pu encore les rencontrer et préférait savoir un peu à l’avance ce qui l’attendait si un jour un énième rassemblement aurait lieu. « Les premiers sont sympas enfin ils sont marrants. » il haussa les épaules, pas sur d’avoir raison sur toute la ligne mais Aliénor, elle était fun.  Il eu un sourire amusé en repensant à la brune avant d’écouter Tamara. Alors comme ça elle faisait de la poterie, c’était chouette. Near était à nouveau curieux, c’était sur que les objets qu’elle réussissait à confectionner devaient lui être bien utiles à elle et sa tribu. « C’est difficile ? » Il fut coupé dans son élan par la curiosité de la bouclée qui le fit rire un peu. « T’es un peu une dingue en fait, j’aime bien. » La plupart auraient peut-être hésité avant de boire la potion alors qu’elle n’avait pas hésité une seconde. « Attends y’a pas d’raison j’vais prendre la deuxième, c’est à la framboise je crois. » Il attendit d’abord que la quinte de toux de Tamara cesse. C'est que ça devait être meilleur à l'odorat qu'au goût. « Faire quoi ? Tu sais généralement ceux qui en boivent sont généralement malades alors sensé faire quoi je sais pas, cesser un vomissement ou l’inverse pour nettoyer l’estomac j’en sais foutrement rien. » Petit sourire amusé de celui qui observe celle qui a voulu tester sans savoir où elle mettait les pieds. « P’etre que tu devrais t’assoir. » Sait-on jamais, ils nageaient dans l’inconnu.



— code by lizzou —



Dernière édition par Near Reinhart le Jeu 1 Mar - 19:21, édité 4 fois

avatar
29/01/2017 I/RiverSoul Tael & Oz & Hyacinthe & Ten & Elouan 1133 Imaan Hamman Lux aeterna & Mini-miller ( Hela ) & kawaiinekoj Sentinelle / Artisan ( potier ) Naori 0
❄ ☩ Le ≈ Monde ∈ Du ∋ Six ≈ lances ☩ ❄




Near & Tamara #Tamear



Des petits moineaux picoraient, parmi les feuilles tombées, non loin d'eux, de multiples insectes, indifférents à la conversation que menait la Naori avec l'intéressant étranger. Curieuse, elle ne se privait pas de le questionner, ignorant encore quoi penser exactement de lui. Mais elle ne se torturait pas non plus les méninges à ce sujet, persuadée de pouvoir se défendre au moindre geste inquiétant venant du collectionneur de fioles bigarrées. Par contre elle adorait étendre sa propre culture aux autres tribus. Petit observatrice dans l'ombre - ou la lumière - la sentinelle attribuait un animal à chaque être qui ne lui déplaisait pas. Pour sur, celui-ci trônait dans ses bonnes grâces, malgré ses allures un peu méfiantes à son égard. La Naori jouait avec les autres comme une enfant, et sans jamais vraiment leur demander un avis. Ce serait beaucoup moins drôle ! Et même si leur échange prenait un court totalement différent, à cause de son Ouïe parfois défaillante - à ses dépens -, elle ne l'en trouvait pas moins passionnante « Non il ne faut pas ... Je veux dire ça t'empêcherait pas d'être toi, ni de vivre comme toujours. La preuve c'est que tu ne l'as pas attendu pour te débrouiller dans la vie » Enfin ça restait encore à prouver, mais pour ce qu'elle en distinguait malgré son boitement il ne paraissait pas manchot « Mais nous on ne considérerait pas entier si on ne faisait pas sa connaissance »

Ses prunelles s'allumèrent quand il lui "avoua" que, oui, ça ne lui déplairait pas de le connaître son totem. Mais elle préféra ne pas se précipiter, tout d'abord parce que ça ne se décrétait pas comme ça tout de go. Mais surtout il existait des rites pour rencontrer son animal-lien, s’il voulait véritablement découvrir celui que la nature lui attribuait. Et simplement se fier au jugement d'une jeune fille qui lui décréterait sans aucune recherche le premier animal que sa langue formulerait « Bah écoute si tu es toujours décidé, qu'on se revoit un jour et bien je te ferais passer les épreuves » D'ici là l'eau risque de couler sous les ponts, mais elle tiendrait parole, ça oui. Puis ses doigts effleurèrent avec douceur la bosse du pendentif sous ses vêtements quand le brun s'exprima sur les colibris. La Sentinelle résista à l'envie furieuse de le lui faire admirer. Après tout ça ne représentait rien pour lui, et pour elle un pan de vie mystérieux, précieux et inconnu. On partageait pas tout dans la vie, même si Tamara ne se montrait pas avare de commérages sur tout et rien.

De plus les objets du Garçon brillaient de trop d'attraits pour qu'elle n'y résista très longtemps, d'autant plus qu'il lui confirma bien qu'elle eut tout à fait le droit de le tenir pour un inventeur. Puisqu'il ne recomposait jamais une recette identique pour ses inventions. Fascinant ! Dangereux ! Très discutable !


Bon après pour discuter à ce qu'impliquerait un Calusa pas marin, elle ne s'estimait pas la mieux placée, mais des exceptions ça s'infiltraient un peu partout non ? « Il y en à sûrement qui doivent pas aimer l'eau ? Parce tous les naoris ne sont pas des chamans ou des druides, et certains s'en moquent de la nature ... Oui c'est rare mais j'en connais » Disons qu'ils ne respectaient pas la faune ou la flore comme on leur enseignait, et que leurs aspirations divergeaient du reste de la tribu.

Quant à la seconde salve de débarqués
« marrants aussi » Parce qu' elle ne perdrait pas autant de temps à les espionner si elle s'endormait au bout d'un quart d'heure dans son arbre, ou cachée derrière un taillis « Et Bruyants aussi, certains sont très nerveux et pleurent facilement d'autres crient beaucoup en donnant des ordres à tout va  » Voilà ce que lui apprirent ses observations en général, qu'elle partageait plutôt de bon cœur avec son interlocuteur « Après comme j'ai jamais rencontrés les premiers je ne saurais pas vraiment comparer » Logique. A eux deux ils pourraient faire une étude sur les enfants du ciel, en devenir les experts, ceux à qui on se référerait pour la meilleur manière de les aborder. Pensées absurdes qui laissèrent échapper un petit rire « La poterie ? Oh non, faut juste de la patience et un esprit créatif, je suis certaine que tu aimerais ça »

Oui, un peu dingue « Ce n’est pas pour rien qu'on me surnomme Tam-Tam ! » Elle s'étouffa dans une quinte de toux, à travers laquelle elle entendit que finalement il s'amuserait avec elle. Ah ah quel drôle ! Il soignait au petit bonheur la chance « Ça brûle la gorge comme un incendie de forêt ! je suis certaine que ça ferait fuir une armée de virus si il s'en cachait dans ma gorge » Finit-elle par dire alors qu'il le mot framboise voltigeait dans les airs « Ah oui tu as raison je préférais manger des framboises que tomber dans les pommes. Si on est encore vivants dans quelques minutes je te propose de t'emmener dans un petit coin ou on trouve plein de fruits sauvages » Oups ça tournait effectivement un petit peu dans les alentours. Et si Near eut disposé d'une vue à rayon-x il se fut aperçu de la soudaine pâleur qui se dissimulait sous la peau hâlée de la Sentinelle « C'est bizarre, il y a comme un goût d'alcool, tu en mets dedans ? Ca fait exactement le même effet » Et hop quelques pas à droite, puis hep elle dévia vers la gauche, il ne manquait plus que la petit chansonnette pour corser le tout.


:
 

Admin - The Kids From Yesterday
avatar
25/05/2015 Emma, plum Liam & Eijah & Saoirse & Cassandre 2176 Colin Morgan luxaeterna cass(ini) profil , crack in time, Konoba paroles principalement pêcheur mais aussi amateur de troc Calusa né Rahjak, désormais réfugié chez les Pikunis après la destruction du village par le cyclone. 64
Admin - The Kids From Yesterday






You'll always be young and amused


Tamara & Near

« Non il ne faut pas ... Je veux dire ça t'empêcherait pas d'être toi, ni de vivre comme toujours. La preuve c'est que tu ne l'as pas attendu pour te débrouiller dans la vie. » Il hoche la tête, pas très certain d’avoir bien compris. Il ne voit pas ce que c’est un Totem, du moins pas pour le moment. Quand elle lui dit le sien, il comprend que c’est par rapport aux animaux mais c’est tout ce qu’il sait. Il n’ira pas bien loin. « Mais nous on ne considérerait pas entier si on ne faisait pas sa connaissance. » « Alors t’as rencontré un coyote ? » Il ne sait pas trop comment ça se passe hein. Il met même de côté ses potions frauduleuses que Tamara veut bien tester. Pour le moment c’est la Naori qui l’intéresse. Enfin. Il est curieux, quoi !

Il se demande ce qu’elle veut dire avec tout ça. C’est bien étrange comme façon de penser et oui, il aimerait bien connaitre le sien même s’il peut s’en passer, même s’il ne changerait pas du tout au tout en connaissant son totem et sa signification. Enfin. Il croit. « Je changerais pas parce que je connais mon totem, enfin, l’est trop tard pour ça. » Il se marre le con, c’est vrai qu’il est trop tard pour qu’on le change, pour que même la plus grande révélation de sa vie ne le change à jamais. Il aura des révélations, peut-être, il s’en doute parce qu’avec un passé tel que le sien, des recherches telles que les siennes, il est certain qu’un changement arrivera un jour où l’autre dans sa vie mais Near étant tellement Near, il n’a jamais pensé qu’un changement pourrait … le changer. Il reste Reinhart. Il reste Calusa. Toutes les informations concernant son passé ou son totem ne seront qu’un petit plus intéressant à savoir pour comprendre le tout mais pour changer ? Non. Jamais pour changer.

« Entier ? T’entends quoi par là ? Bien sur qu'on s'en sortira vivants. C’est quoi les épreuves ? Y faut des épreuves ? » Il était curieux et étonné, répétait les questions dont elle venait de lui donner une réponse. Elle allait le trouver agaçant.

Peut-être.

« Pourquoi attendre une prochaine fois ? Même si j’serais ravi de te retrouver une autre fois pour m’aider à retrouver mes affaires. » Est-il sérieux ? On ne peut jamais être sur à cent pour cent avec lui mais c’est son côté taquin pas bien méchant qui ne peut s’empêcher d’intervenir maintenant même s’il pense qu’elle est un peu complètement elle aussi dans son monde de Totem et de Naori pour prendre à cœur une quelconque remarque. Ils sont plutôt étranges ces Naoris enfin cette Naori parce que bien évidemment il ne peut pas comparer une Naori a tout un peuple. « D’abord les potions hun ? »  Il repense à l’oiseau qu’il garde dans la poche de son pantalon, qu’il n’a pas envie de lui montrer. C’est plutôt personnel même si la mère de Tamara semblait être un colibri, enfin, avoir comme totem le colibri. C’était un peu compliqué tout ça.

« Il y en à sûrement qui doivent pas aimer l'eau ? Parce tous les naoris ne sont pas des chamans ou des druides, et certains s'en moquent de la nature ... Oui c'est rare mais j'en connais. » Calusas, Naoris, débarqués, potions, poterie, il y en avait de la discussion avec elle et c’était plutôt agréable. Il opina de la tête pour sa constatation, ils devaient y en avoir aussi chez les Calusas mais c’était tout aussi rare que les Naoris se fichant de la nature parce qu’il n’en avait pas encore croisé des Calusas n’aimant pas l’eau mais ça c’était peut-être parce qu’il passait tout son temps sur l’eau ou dans les terres alors il n’avait pas forcément l’occasion de parler avec tous les Calusas pour savoir qui étaient de ceux qui n’aimaient que moyennement l’eau. Peut-être qu’ils l’évitaient justement.

« Et Bruyants aussi, certains sont très nerveux et pleurent facilement d'autres crient beaucoup en donnant des ordres à tout va.  » « Ah bon ? » Il n’avait pas très souvent été de leur côté, en avait rencontré quelques uns lors du rassemblement des tribus mais des qui pleurent et qui sont super bruyants, il n’en avait pas rencontré. Elle avait du passer beaucoup de temps à les observer. « T’as dû beaucoup les observer depuis les arbres comme tu l’as fait pour moi. » Il grimaça à la suite. De la patience pour la poterie. Il n’était pas certain de l’avoir. Il était plutôt hyperactif à pas savoir se concentrer cinq minutes sur quelque chose, c’était sûrement pour cette raison qu’ils parlaient de tout plein de choses sans savoir se concentrer sur un sujet en particulier même si c’était vrai cette histoire de totem l’intriguait beaucoup.

« Ce n’est pas pour rien qu'on me surnomme Tam-Tam ! » Il hoche la tête clairement amusé par l’attitude qu’elle adopte. C’était marrant de la voir un peu folle ici et la savoir concentrée plus tard sur un projet en poterie. Peut-être que les deux traits de caractères n’étaient pas si contradictoires que cela. « Et t’arrives à te concentrer le temps qu’il faut pour ta poterie, bravo. » Il était pas mal impressionné par le côté multi-facettes de la jeune femme. « C’est que c’est pas si mal comme remède à la toux, dommage que je ne sache plus ce que y’avait dedans. Tu veux de l’eau ? » Il avait toujours sa petite potion qui sentait la framboise dans les mains. Il avait vu la réaction sur Tam par rapport à la précédente et cela ne le rebuta pas. Il savait ses potions non mortelles, c’était le principal. « Elles sont pas mortelles. » Il était certain de la chose, plus certain que certain même en buvant sa fiole sans prendre le temps de penser d’avantage à la question. « Ah tiens ça brule pas. C’est bon même, c’est p’etre juste un thé à la framboise froid. » Ou peut-être qu’il allait ressentir les effets de cette potion plus tard, après quelques heures, quand elle lui montrerait son coin sympa. « « C'est bizarre, il y a comme un goût d'alcool, tu en mets dedans ? Ça fait exactement le même effet » » « Pas forcément p’etre que dans la tienne j’en ai mis mais je me souviens vraiment pas. » C’était bête cette mémoire qui lui faisait défaut comme toujours. « Mais va pour l’endroit que t’aimes bien. Puis ça nous fera un coin tranquille pour nous reposer si jamais l’effet de la mienne arrive quelques temps plus tard. » Il préférait être dans un endroit sympa pour agoniser, c’était toujours ça de pris même s’il lui affirmerait encore après coup que ce n’était rien du tout et qu’il était prêt pour qu’ils s’essayent à tester la dernière fiole que Tam-Tam avait dans l’une de ses mains.

Spoiler:
 

— code by lizzou —


avatar
29/01/2017 I/RiverSoul Tael & Oz & Hyacinthe & Ten & Elouan 1133 Imaan Hamman Lux aeterna & Mini-miller ( Hela ) & kawaiinekoj Sentinelle / Artisan ( potier ) Naori 0
❄ ☩ Le ≈ Monde ∈ Du ∋ Six ≈ lances ☩ ❄




Near & Tamara #Tamear



Vivre au jour le jour, englobée dans sa propre culture, lui donnait l'impression d'une telle évidence qu'il suffisait de l'évoquer pour se faire comprendre de tous. Evidemment, elle n'imaginait pas la complexité que cela pouvait prendre aux yeux d'un autre, - Terrien ou Odysséen - quand la Sentinelle parlait de son animal Totem comme d'un être à part entière. Même si Tamara n'ignorait pas que seul leur peuple possédait cette particularité, ce qui en faisait pour elle des êtres encore plus précieux.

La jeune fille pencha la tête du côté droit en observant son interlocuteur
« Oui j'en ai déjà rencontre plus d'un, pas toi ?  » Elle ignorait si il voulait spécifiquement parler de la bête en elle-même ou de celui dont l'ombre la suivait toujours. Elle découvrait comme parfois ça pouvait s'avérer compliqué de bien se faire comprendre. Mais comme elle l'aimait bien, il avait un joli sourire et des yeux trop plein de vie pour qu'elle n'éprouva pas une envie de le connaître un peu mieux, elle décida de le mettre sur la voie « Toi quand tu rêves, est-ce que tu y vois souvent ou régulièrement un animal en particulier ? »

Ca l'amusait de voir les petites différences qui s'allumaient entre eux deux, comme des minuscules feux de joie qui leur suggéraient le sentier à suivre, tout en ne leur révélant pas les secrets qui s'y dissimulaient. Un peu distraite, elle ne parvenait pas toujours à se concentrer très longtemps, elle entendit la fin de sa phrase et se retourna vivement afin de débusquer un éventuel ennemi « Entier ? Vivants ? Tu as vu des ennemis ?  »

Tamara elle tourna sur elle-même comme une toupie, mais rien, personne, même pas un petit indice ou une branchette qui craque sous le poids d'un être humain « Tu as eu des illusions mon grand ! Et tu parlais d'épreuves ?  »

Oui elle a un peu perdu le fil de la conversation la Naori, elle s'est crut attaquée, elle se plaçait déjà devant le garçon pour qu'il ne fut pas blessé. Faudrait pas qu'on vienne les accuser de sa mort, comme ça il parait simple et avenant, mais qui sait si il ne se cache pas un invité de marque sous sa boiterie.

En réalité il parlait de l'animal Totem ! Imbécile, elle se perdait toujours dans des tas de divagations
« Oh ! » La tout de suite ! « La toute de suite maintenant ?  » La voilà tellement surprise qu'elle répétait tout haut ce qui passait dans sa caboche. Elle en applaudirait presque parce que ça l'emballait complètement « D'accord ! Tu te sens prêt ? Tu as du temps à y consacrer parce que si tu es attendu, et bien tu vas probablement arrivé en retard ! »

Ce garçon il amenait à elle un nouveau monde, alors comme un enfant curieux, elle essayait d'apprendre des tas de choses, ne contrôlant pas complètement tout ce que ses lèvres débitaient. Ne laissant pas toujours assez de temps, pour que son nouvel intérêt puisse s'exprimer tranquillement. Passant du coq à l'âne sans en éprouver aucune honte, après tout il ne pouvait se sentir que flatté d'un tel intérêt sur sa personne.

Il paraissait cependant un peu étourdi par cette tempête de mots et s'étonna de l'opinion de la sentinelle sur les débarqués. Le deuxième groupe, qui aimait à se faire appeler les Odysséens
« Oui ... Mais toi c'est différent, je voulais me reposer et j'ai cru qu'un malveillant venait troubler mon sommeil, alors je t'ai observé » Et surtout elle avait voulu lui donner une petite leçon en forme de taquinerie, parce que ça faisait un peu parti de son mode opératoire à Tamara

« Mais oui j'avoue, je suis souvent allé de leur côté, les observer, et dans les arbres comme tu dis. Je les trouve fascinants, parce que j'ai du mal à comprendre comment ils ont pu vivre si longtemps la haut ?  » De son index elle pointa le ciel « Tellement haut qu'on ne pouvait pas les voir, ni les entendre. Tu crois qu'ils ont marché sur les étoiles ?  »

Ça lui démangeait la langue de leur demander à eux, mais elle n'en connaissait aucun suffisamment pour s’y risquer. Pour l'instant. Parce qu'elle se serait renseigné pour voir, si c'était fragile les étoiles, et si on pouvait les casser facilement. Ça aurait pu expliquer les petits bouts brillants qu'on voyait filer dans la voûte nocturne quand on l'admirait en pleine nuit.

La potière, elle revint un peu sur terre quand elle crut entendre comme une légère admiration dans la voix de son interlocuteur. Et un peu de surprise mais elle ne lui en voulait pas, jusqu'à son grand-père manifesta son étonnement devant la manière dont elle parvenait à accorder toute son attention à cet art si particulier « Oui je sais rester occupée dessus le temps qu'il faut pour donner vie à ma poterie, mais c'est une passion qui se trouve dans notre sang à nous les Quetzalcoalt !  »

Oui elle n'hésitait pas à lui citer fièrement son nom de famille, de toute façon il n'en tirerait pas grand-chose, elle ne faisait pas partie de celles les plus respectées « Oh oui oui un peu d'eau parce que ma gorge me brûle et ce n'est pas parce que je parle trop mais bien grâce à tes potions mystérieuses »

D'ailleurs à son tour il avala ce que contenait sa fiole. Elle se tenait prête à la rattraper au vol la Sentinelle, s'il faisait mine de tomber par terre le gaillard ! Mais non, il se pourléchait même les babines le diable ! Quel artiste !

Encore un peu groggy, elle s'appuya sur son épaule. Bon il avouait la possibilité la présence d'alcool, alors ceci expliquait les petits vertiges qui embuaient ses yeux. Ainsi elle lui saisit la main, l'entraînant derrière elle, vers une petite clairière à la douce douce clarté ou il pourrait manger des framboises autant qu'il le désirerait
« D'accord on y va »


@Liam Cohen @Near Reinhart


Spoiler:
 

Admin - The Kids From Yesterday
avatar
25/05/2015 Emma, plum Liam & Eijah & Saoirse & Cassandre 2176 Colin Morgan luxaeterna cass(ini) profil , crack in time, Konoba paroles principalement pêcheur mais aussi amateur de troc Calusa né Rahjak, désormais réfugié chez les Pikunis après la destruction du village par le cyclone. 64
Admin - The Kids From Yesterday







You'll always be young and amused


Tamara & Near

Ils parlaient des Débarqués avec entrain. Il aimait bien parler d’eux, c’était cette petite nouveauté qui n’était plus nouvelle depuis un temps déjà mais au fond, ça serait toujours une nouveauté dans les parages tellement il y avait des choses à dire sur leur sujet. Après il n’en avait pas rencontré temps, quelques uns, peut-être une plus que les autres mais il ne se sentait pas vraiment d’en parler là. Enfin, il verrait bien. Peut-être qu’après, lorsqu’ils parleraient de totem et qu’il serait peut-être un peu trop à côté de la plaque pour s’empêcher d’en parler comme il le faisait maintenant quoique, bah, il en parlerait peut-être, ne savait pas trop quoi lui dire, ça viendrait tôt ou tard. « Oh quelques uns, j’ai aidé l’une d’entre elles dans les ruines abandonnées, avec hum, elle avait dit que c’était une prison ? » Il ne savait plus trop, c’était peut-être l’effet de la potion qui se manifestait enfin. « Mais près de leur campement j’ai jamais été non, j’ai pas envie de me créer des problèmes puis j’suis moins discret que toi aussi ça aide pas. » Effectivement, ça aidait pas à aller là-bas les observer sans qu’ils le découvrent puis c’était pas vraiment son truc à lui, lui il préférait carrément dire à l’autre quand il avait envie de discuter avec lui ou avec elle. Comme ça c’était passé avec Aliénor, comme il l’avait fait pour Tam.

« Toi quand tu rêves, est-ce que tu y vois souvent ou régulièrement un animal en particulier ? » Il réfléchissait, du moins tentait, tentait de s’imaginer un animal qui viendrait en premier lui traverser l’esprit. « Y’a un truc si on se souvient rarement de nos rêves ? » Parce que bon, ça lui arrivait peut-être une fois tous les ans de vraiment rêver et se souvenir du rêve ? Ca c’était autre chose. Il était toujours en mouvement, pas le temps de se poser pour se souvenir d’un animal qui serait plus important que les autres dans ses songes. « J’dois deviner hein et ça a aucun rapport avec un animal en particulier que je préférerais plus que les autres ? » Sinon ça serait trop facile, dommage, il aimait quand c’était simple. « Entier ? Vivants ? Tu as vu des ennemis ?  » « Oh non je parlais de la potion, enfin j’en ai jamais fait pour tuer. J’sais que certains peuvent, c’est dangereux de jouer avec ces choses là, je joue pas avec la mort. » Ça l’intéressait pas, il le laissait aux sorciers, à ceux qui étaient un peu spéciaux dans leurs têtes. Tam était spéciale mais Tam était pleine de vie, c’était totalement différent.

« Tu as eu des illusions mon grand ! Et tu parlais d'épreuves ?  » Ils avaient du mal à se comprendre c’était certain et un sourire franc se plaqua sur le visage du plus âgé. « Bah y’a pas d’épreuve pour avoir son totem ? » Il en parlait de façon évidente même si rien était évident dans ce qu’étaient les Naori. Il ne savait pas si c’était lui ou eux mais son côté simpliste en imaginait une tribu bien compliquée alors que celle qui lui faisait fasse ne semblait pas pour le moins du monde être ainsi mais résumer une personne à sa tribu c’était pas terrible pas vrai ? « Prêt, pardi, j’le suis toujours. » Il était trop curieux même si ça lui paraissait un brin compliqué même s’il avait l’air de ne pas vraiment réussir à la comprendre à chaque fois du premier coup. Ils y parviendraient d’une façon où d’une autre, cette façon de penser était nouvelle pour lui : il aimait bien.

Ils reparlent des débarqués, elle se justifie par rapport à lui et lui secoue la tête amusé une fois de plus. C’est qu’il pourrait le prendre mal sauf qu’il n’était pas comme ça, il comprenait très bien ce qu’elle voulait dire, comme ils en étaient venus à se rencontrer. « Ça aurait été dommage que tu ne vérifie pas si j’étais quelqu’un de bien. » Amusé, vraiment. Il hoche la tête à nouveau. Vivre dans l’espace c’est curieux. Même s’ils ont connus bien des galères, il préfère se dire qu’ils ont vécu sur terre, c’est bien plus rassurant que tout ce qui peut se trouver là-haut, tout ce qu’ils ne connaissent pas. Il aimait bien l’entendre parler de ce qu’elle aimait faire, ça se voyait qu’elle était passionnée. Elle passait surement des heures dans les arbres comme à la poterie comme lui en exploration ou à la pêche. « Tiens voilà de l’eau. » Il la lui tendit rapidement, espérant que ça arrange un peu son cas. De son côté, ça le rendait juste un peu euphorique mais rien de bien différent de ce qu’il se passait d’habitude. « P’etre un dauphin, tiens j’en vois un là ! Tu peux l’voir ton totem ? » P’être parce qu’il y pensait inconsciemment, c’était possible après tout, tout restait possible dès que ça portait à un sujet qu’il ne connaissait pas trop. C’était totalement le cas. La tête lui tournait un peu, c’était vraiment des potions bizarres qu’il avait là. « On devrait plus en boire, elles sont peut-être plus bonne, comme quand on mange quelque chose de pas bon et qu’on est malade après. » Généralement ça n’arrivait pas avec les plantes mais comme c’était vraiment le flou dans ce qu’il y avait mis dans ces fioles et même pour un peu tout le reste que l’once de lucidité qui lui restait lui disait de faire preuve de prudence. Il était prêt à la suivre, attendait toujours ses réponses mais les aurait sans doute là-bas, il se demandait quel coin de l’île il n’avait pas encore la chance de connaitre.

Spoiler:
 

— code by lizzou —


avatar
29/01/2017 I/RiverSoul Tael & Oz & Hyacinthe & Ten & Elouan 1133 Imaan Hamman Lux aeterna & Mini-miller ( Hela ) & kawaiinekoj Sentinelle / Artisan ( potier ) Naori 0
❄ ☩ Le ≈ Monde ∈ Du ∋ Six ≈ lances ☩ ❄




Near & Tamara #Tamear


Elle riait, heureuse comme une enfant, d'une joie dont elle ignorait d'où elle prenait racine. Cette dernière poussa soudainement, comme si une graine égarée avait trouvé son cœur assez fertile. Et y établir ce sentiment pour une durée éphémère. Ça ressemblait à des milliers de petites bulles qui explosaient à travers ses lèvres pour se transformer en grelots. La présence du jeune homme ? Sa potion magique mystérieuse un peu scabreuse ? Qu'est-ce que ça pouvait bien faire ? Elle voulait profiter du moment présent la Sentinelle ! Tout ne devait pas toujours trouver une explication logique.

Bien que les idées en feu, elle parvenait à écouter attentivement le jeune homme
« J'en ai aidé une moi-même qui cherchait un amie disparue. Mais oui, c'est ce qu'on dit, qu'une partie des ruines qu'on trouve sur cette Isle serait une ancienne prison. Il parait même qu'on enfermait les prisonniers dans des petites réduits noirs et sans fenêtres »

Du moins voilà ce que lui racontait son grand-père, l'inventait-il dans ses rêves éveillées quand il prenait des substances pour calmer ses douleurs ? Ou le tenait-il de ses propres ancêtres ? Tamara l'ignorait. Mais ça ne lui donnait pas envie d'avoir vécue dans ces temps modernes ou l'on ne respectait ni la nature, ni l'humain « Si tu veux, je t'apprendrais quelques trucs pour être discret ? Mais oui tu as raison il vaut mieux pas provoquer de mauvais incident sinon on va nous en rabâcher les oreilles jusqu'à notre mort »

Les rêves. Chez eux, les Naoris, ça prenait une signification très importante. Elle se doutait bien, d'après des conversations glanées de-ci de-là, que les autres tribus abordaient la chose différemment. Mais il existait d'autres moyens de débusquer cet animal qui nous était lié depuis la naissance et tentait de nous montrer la meilleur des voies à emprunter « Parait qu'il faut les noter quand on se réveille ... » Encore rien n'assurait de s'en souvenir en sortant du sommeil, sinon elle ne voyait pas d'autres moyens. Mais parfois votre Totem aime jouer à cache-cache, le petit malin, alors il se dissimulait pour mieux se faire désirer. Après quand on méconnaissait les aides que nous offrait la nature, on ne partait pas à leur découverte.

La voilà distraite parce qui visiblement, le garçon il ne captait pas bien tout ce qu'elle disait - Non ça ne venait pas d'elle, jamais -. Elle n'en approuva pas d'agacement, même Tamara elle estima plutôt touchant qu'il interprète de travers les paroles qui lui tombaient dans les ouïes
« Tu es un peu distrait je pense » Plaisanta-t-elle en lui assénant un léger coup de coude dans les côtes, bien étudié pour qu'il ne heurta pas. Cependant parfois elle ne mesurait pas toujours bien la force qu'il l'habitait

« Oh non non, enfin pas d'épreuves ou tu risques de perdre la vie, faut un coin tranquille et méditer ensemble pour faire sa connaissance. Puis tu peux t'aider avec des herbes qui te portent au-dehors de toi » Termina t ‘elle en touchant une de ses poches du bout des doigts pour signifier qu'elle en avait à sa disposition.

Ça ne la contrariait pas Tamara, qu'on ne connaisse pas par cœur son peuple, car elle aussi se révélait ignorante quant aux Calusas ou aux Athnas par exemple. Elle ne les fréquentait pas plus que ça, et elle ne se basait que sur des "on-dit" en ce qui les concernait. Alors elle supposait bien que ça devait être pareil pour Near, elle ne lui en portait pas rigueur, se sentant disposée à répondre à toutes ses questions. Bien qu'il sembla y avoir quelques imperfections dans leur communications, elle gardait la foi qu'ils s'en sortiraient très bien tous les deux

« C'est parfait je t'amène découvrir un lieu tranquille » Elle sautilla de quelques pas en arrière tout en l'encourageant à la suivre. Ce qu'elle aimait bien Tamara c'est que le garçon il approuvait sa façon de vérifier si elle lui accordait ou non sa confiance. Bon après il demeurait plus judicieux de rester légèrement sur ses gardes, pour l'un comme pour l'autre. Néanmoins ça gâchait un peu la fête et elle décida de vivre dangereusement cet instant un peu comme si elle devenait une grande Héroïne d'une belle histoire. Après se lancer dans l'expérience de faire découvrir une tradition Naori à un Calusa sous l'influence d'étranges potions ça n'arrivait quand même pas tous les jours ! Surtout si on y rajoutait une plante qui vous portait vers les cieux.

La Sentinelle accepta l'eau qu'il lui tendait avec reconnaissance, et l'avala d'une seul traite, en la laissant un peu débordée aux commissures de ses lèvres, ce qui engendra deux petits ruisselets qui longèrent son menton et vinrent arroser ses vêtements « Ah ah j'ai fait la sale comme une gamine mais j'avais vraiment trop soif... Merci » Elle lui rendit le fond qui restait tandis qu'il lui offrait un mot tout nouveau

« Un ... Do .... fin ? C'est un animal ça ? Ça ressemble à quoi ? Ou on le trouve ? » L'interrogea-t-elle avant de répondre à ses interrogations. Après tout elle ne s'était jamais rendue jusqu'à la mer, et comme lors de son éducation, elle perdait beaucoup de ce qu'on leur apprenait dans les cours, il se pouvait que cette information lui eut passé par-dessus la tête. Elle ne connaissait de nom que les requins, ça l'effrayait un petit peu d'ailleurs, mais dans son for intérieur elle eut aimé se battre avec l'un d'eux, pour prouver sa bravoure

« Tu le vois le Dofin ? Ou ça ? Tu peux me le décrire ? Si il y à que toi alors c'est peut-être bien lui ton Totem ... C'est la première fois qu'il te rend visite si prêt ?  » Elle riait à gorge déployée tout en cherchant autour d'elle la drôle de bête qu'apercevait Near « Oui oui  » Pouffa-t-elle « Je n'ai jamais ri comme ça, je me sens un peu étrange aussi  » Approuva-t-elle tout en tendant son épaule pour qu'il s'y appui ...



@Liam Cohen @Near Reinhart


Spoiler:
 

Admin - The Kids From Yesterday
avatar
25/05/2015 Emma, plum Liam & Eijah & Saoirse & Cassandre 2176 Colin Morgan luxaeterna cass(ini) profil , crack in time, Konoba paroles principalement pêcheur mais aussi amateur de troc Calusa né Rahjak, désormais réfugié chez les Pikunis après la destruction du village par le cyclone. 64
Admin - The Kids From Yesterday






You'll always be young and amused


Tamara & Near


Il aimait bien parler avec Tamara. C’était comme si les mots venaient tout seuls. Il n’avait pas besoin de chercher, pas qu’il se cachait en temps normal mais parfois, avec certaines personnes, les mots se trouvaient plus difficilement, c’était certain. C’était peut-être une question de caractère compatibles et même si en fait, il ne s’était jamais réellement fermé à quelqu’un parce qu’il était différent de lui. Il réfléchissait encore à cette prison visitée, à ces débarqués qui incitaient tant la curiosité qu’une certaine méfiance à leur égard. Lui était juste curieux puis il fallait dire qu’Aliénor y était pour beaucoup et qu’il l’avait peut-être tout de suite reliée à tout son peuple sans trop faire de distinction même s’il n’en avait pas encore rencontré d’autres, d’autres débarqués. Il y en aurait d’autres mais pour le moment il en restait proche comme éloigné de cette chose tombée du ciel qui lui avait amené celle avec qui il s’entendait très bien. Trop bien ? Il ne préférait pas se poser la question.

Il sentait la tête lui tourner aussi mais ça ce n’était pas bien grave hein, l’avait eu bien pire question gueule de bois mais ça c’était après plusieurs breuvages, pas juste un malheureux comme celui là et pourtant sur le moment même il n’en avait que faire. C’était marrant quand même ça tient, l’avait l’impression de réfléchir deux fois plus maintenant. Surement parce que la question abordait les débarqué, abordait la question d’un totem qu’il avait balancé au hasard lancé dans les histoires que lui avait raconté les marins. Personnellement, des dauphins, il n’avait jamais eu la chance d’en voir. C’était un animal super sociable avec eux en tout cas, c’est ce qu’il se disait de chez les Calusas et pourtant ils ne venaient pas souvent près de leur plage, p’etre bien qu’ils vivaient une peu plus loin près d’autre île. « J'en ai aidé une moi-même qui cherchait un amie disparue. Mais oui, c'est ce qu'on dit, qu'une partie des ruines qu'on trouve sur cette Isle serait une ancienne prison. Il parait même qu'on enfermait les prisonniers dans des petites réduits noirs et sans fenêtre. »  Il l’écoutait à son tour, des images plein la tête, beaucoup moins joyeuses que celle d’imaginer pour de vrai un dauphin. Il grimaça à cette vision de ces prisonniers enfermés. « C’est bien qu’il n’y en ai plus maintenant, que des ruines. » Allaient-ils parler prison, peut-être pas non c’était trop morbide mais ça restait intéressant ce qu’elle lui racontait, un bout d’histoire qu’il ne connaissait pas, qu’il pourrait raconter. « J’espère qu’elle l’a trouvé son amie. Ils ont l’air tellement perdu d’être ici et en même temps j’trouve qu’ils s’en sortent plutôt bien, t’as vu c’est deux visions bien différentes pour un seul et même peuple. » Mais pouvaient-ils considérer ces jeunes comme un peuple à part entière. Y’avait les plus vieux aussi mais il ne les avait jamais vu ensemble, c’était plutôt curieux, un ensemble de gens bien intrigants, voilà ce qu’ils étaient.

« Yup, surtout que ça commence déjà aller un peu plus avec eux alors faudrait pas que ça s’empire. » La guerre il n’y avait pas participé. A l’époque, il était encore sans avis d’eux, bien tranquille chez les Calusas. « Mais je veux bien oui, enfin plus tard là parce que je sais pas si on arrivera à quelque chose dans la discrétion dans notre état. » Dans quel état se trouvaient-ils, justement, il n’en avait aucune idée et ça lui convenait. « P’etre que les Naoris se souviennent plus facilement de leurs rêves. C’est chouette ça comme particularité. » Il le lui disait avec un clin d’œil amusé. Lui ses rêves, il ne s’en souvenait pas souvent, pratiquement jamais. Il ne cherchait pas à s’en souvenir, n’avait pas forcément envie d’en savoir plus si c’était des mauvais rêves enfin bref, il était alors plus compliqué pour lui de faire cette recherche du totem s’il ne pouvait pas rêver, enfin s’il ne se souvenait pas de ses rêves.

« Tu es un peu distrait je pense. » « Tu viens de découvrir mon trait de caractère principal. » Il suivait Tamara sans trop montrer de prudence. Elle pouvait l’amener dans un piège pour ses boissons mais avait un bon feeling avec elle, y’avait pas de raisons, ils s’étaient parlés et il l’appréciait juste comme ça. Elle avait ce côté franc sans pour autant blesser. Malgré leurs origines différentes ils avaient quelques points communs. « Perdre la vie hey, j’peux m’en sortir. » Une petite bouderie juste comme ça avec les yeux levé vers le ciel comme pour lui dire qu’il ne lui en voulait pas. Méditer ? C’était un nouveau concept ça de rester calme sans avoir envie d’aller ailleurs ou de bouger comme ils le faisaient à présent. C’était un test ça, un des test dont il avait parlé précédemment. Tous les test du monde étaient différent et celui de la méditation était tout nouveau pour lui. « J’en connais de ces plantes tu crois ? » Il était curieux, après tout il avait cueillit quelques unes d’entres elles sans forcément toujours savoir à quoi elles servaient. C’était possible. Bon il ne saurait pas créer de potion qui nous porte en dehors de nous … c’était bizarre oui, à vrai dire il n’avait pas trop compris encore ce qu’elle voulait dire par là mais il ne doutait pas qu’il allait finir par tout comprendre quand ils arriveraient là-bas, dans ce petit coin tranquille.

Il en profita pour boire un peu, ça faisait du bien toujours d’avoir un peu d’eau. Il secoua la tête avec un sourire pour la jeune femme. C’était qu’elle avait vraiment soif. Il hocha la tête à l’affirmative mais comme elle ne connaissait que la terre, peut-être ne connaissait-elle pas ou moins ceux des mers et océans, tout ce qui pouvait avoir besoin de l’eau pour vivre, de l’eau comme endroit de vie. « C’est un animal qui ne vit pas dans la forêt et pas dans l’air enfin le ciel mais il a besoin d’air pour respirer. » C’était ce qu’il pouvait lui dire pour l’animal en question parce qu’il avait entendu des histoires comme quoi ils passaient souvent aussi du temps en dehors de l’eau alors c’était qu’ils avaient besoin d’air tout autant que d’eau pour vivre, pas vrai ? « Il est pas dangereux et plutôt joueur. » C’était ce qu’il pouvait lui dire, ça lui ressemblait pas mal enfin, du moins il trouvait et si le totem devait nous ressembler, c’était vers lui qu’il choisirait mais c’était peut-être pas du tout ça. Il découvrait un peu les Naori et toute leur façon de vivre en discrétion avec Tamara. « Tu le vois le Dofin ? Ou ça ? Tu peux me le décrire ? Si il y à que toi alors c'est peut-être bien lui ton Totem ... C'est la première fois qu'il te rend visite si prêt ? » C’était marrant comme discussion ça, s’en était pas une qu’il pourrait avoir tous les jours alors il rigola avec elle. « On peut voir le Totem même s’il vit dans l’eau alors ? » Pouvaient-ils voir un Totem même s’il n’était pas présent physiquement avec eux, c’était pas dès demain qu’il comprendrait leur façon d’être, d’agir, leur peuple mais même en étant un peu vaporeux sans avoir l’esprit clair, il pouvait tenter de comprendre, en fait c’était comme si malgré ses rires et les siens, ce qu’il avait bu l’aidait à se concentrer bien mieux que d’habitude. « J’crois que j’ai bien fait d’arrêter les potions. Tu le cherchais quand tu m’as trouvé ton totem ? » Curiosité quand tu nous tiens, il avait envie d’apprendre à mieux la connaitre puis cette histoire de Totem il ne savait pas encore trop comment cela fonctionnait, pourquoi ils en avaient besoin d’un alors que eux non, c’était plutôt étrange comme façon de vivre mais il avait cette curiosité d’apprendre à les connaitre, d’apprendre à les comprendre.  

— code by lizzou —


Contenu sponsorisé



 

You'll always be young and amused (Tam)

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 06. Let's be young folks together - PV Santana
» IF I DIE YOUNG
» The Young And The Hopeless
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» tonight, we are young [04/04/12 à 14h21]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: no one came back :: La sylve-