Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Trouble in the heartland
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
14/11/2015 Isa & I My boy D'Arbanville & Oz & Hyacinthe & Elouan & Tam-Tam 3733 Katie Melua Kyran adorable & Avengedinchains & Lux aeterna Mécanique & Nanotechnologie 99
ψ Cat on a Hot Tin Roof ψ


Sujet: Re: Trouble in the heartland
Mar 3 Juil - 17:36


Richard & Gen  & Tennessee


Cette disparition brutale laissa des traces indétectables dans l'âme de Tennessee. Elle n'eut pas appelé ça du chagrin à l'époque, mais à force de fréquenter Murphy,  ( @Murphy Cavendish ) elle se rendait peu à peu à l'évidence qu'elle éprouvait, elle aussi, à un degré moindre, - Enfin elle s'en persuadait - cette émotion nommée peine, qui vous tirait les larmes des yeux. Sauf que chez elle ça pinçait un peu trop fort ses tripes, au point de lui donner envie de vomir, mais surtout de s'éloigner très loin. Du souvenir. Un peu compliqué quand il s'ancrait dans votre ciboulot.

Alors qu'elle essuyait avec une certaine énergie toute cette boue à moitié séchée qui la recouvrait, ses ongles s'enfoncèrent dans la paume de ses mains. Entendre ainsi parler de cet ami défunt, la bouleversait encore. Il lui demeurait difficile de penser à lui comme un malade, alors qu'il restait à l'origine celui qui avait ouvert sa conscience à l'injustice. A cause de lui elle rejoignit les rebelles. Maintenant on pouvait discuter de leur utilité, mais auparavant elle aimait à se comparer à une révolutionnaire.

Connaissant sa propre difficulté à exposer un point de vu compréhensible, et dénué de trop de froideur, elle préférait donc laisser la parole à Gen. Par respect aussi, car il représentait celui qui la transformerait en petite terrienne parfaite... Enfin sans tout à fait perdre son esprit Céleste non plus.


Toute cette situation triturait sa conscience. Merde. Pourquoi la terre compliquait tout, pourquoi la simplicité de L'Odyssée s'envolait avec son atterrissage sur la terre ferme ? Elle ne supportait pas que l'on transforma Tristam en monstre, même si il avait été à deux doigts de la tuer. Elle se demanderait toujours, si on s'était contenté de l'assommer, si il eut été possible de lui faire reprendre ses esprits. Malgré tout elle refusait de trop s'attarder à ses pensées dérangeantes, parce qu'elles accusaient un peu Gen, et elle n'ignorait pas à quel point ce geste l'affectait, le tourmentait.

Mais loin d'être idiote elle n'ignorait pas les conclusions auxquelles en arriverait Richard. Elle voulait garder son amitié, son estime, La bouclée n'agissait jamais dans le but de l'éloigner d'elle mais surtout pour s'améliorer sans se faire taper sur les doigts. Et elle respectait la vie privée du garde, tout en ne la connaissant pas sur le bout des doigts. Un soupir de soulagement s'échappa de ses lèvres quand il leur fit entendre qu'il comprenait la situation. Elle osa un pas, puis deux vers lui tandis que le Terrien lui proposait en quelque sorte de se joindre à eux


« Oui » Elle répondait aux deux hommes « Je serais morte » Ça elle ne pourrait jamais le nier, ni remercier assez l'Athna. Elle qui embrassait cette nouvelle vie à bras le corps, comme jamais elle ne l'aurait imaginé « Oui parfois c'est plus difficile pour certains de s'adapter, mais ça nécessite pour tous des concessions »

Encore un pas vers son premier protecteur, l'homme de l'ombre, celui qu'elle croisait si souvent dans les couloirs quand elle respirait la au-dessus des nuages, dans l'espace. Tennessee, elle crut lire l'hésitation dans le regard de celui-ci, mais elle n'en mettrait pas sa main au feu, elle décodait si mal les expressions du visage des autres... Néanmoins elle fit un geste vers Richard, comme pour l'encourager à les rejoindre « Oh la belle opportunité, tu en mettrais plein la vue aux autres »

Non pas que ce fut ce que le garde recherchait, mais il possédait malgré tout une certaine fierté. Du moins il lui paraissait parfois en distinguer les prémices. Bon elle lança un petit regard en coulisse vers Gen. Il n'appréciait surement pas qu'elle se mêla d'une conversation qu'il jugeait se dérouler entre lui et le visiteur inattendu. Oui il lui inculquait une discipline à laquelle elle se dérobait bien trop souvent chez les Odysséens. Sans doute que ça en soulagerait d'aucuns s'ils venaient à le savoir

 « Ouaihh » S'exclama t'elle quand Richard accepta à sa façon la proposition du Natif  « Comme ça on pourrait s'entraîner ensemble ?  » Oui elle se projetait déjà dans un futur ou il s'opposerait pour s'améliorer.

Par contre un autre sujet un peu épineux passait le bout de son nez, elle décida de ne pas intervenir ... Tout de suite. Entre Gen et elle le secret s'imposa tacitement sans véritables exigences. Un besoin de ne pas se dévoiler au monde pour mieux enrichir ce lien un peu hors du commun. Et puis parce qu'elle n'évoquait jamais ces rencontres terriennes, depuis celui qui tenta de la tuer. Pourvu que ça dégénère pas, alors que ça finissait par emprunter une bonne tournure ...



@Richard Coben @Gen Deng

Membre du mois
avatar
04/10/2014 neko Eirik Thorvald, Skylar Rees, Leary Wrath, Cyd Raye 1288 Godfrey Gao AVENGEDINCHAINS.(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) cavalier, archer Athna 63
Membre du mois


Sujet: Re: Trouble in the heartland
Ven 27 Juil - 22:41

L’ambiance était particulière et c’était un numéro d’équilibriste qui s’effectuait en ce moment-même. Le brun avait conscience de la présence de Richard et sa vivacité d’esprit. A vue de nez, Gen aurait dit qu’il était légèrement plus vieux que lui. Le terrien comprit très vite que le fait qu’il ait tué Tristam ne convenait pas à Richard, mais qu’il ne le dirait jamais. Bien entendu, il y avait une justice chez les natifs, mais Gen avait agi dans l’urgence du moment, à une époque où aucune trêve n’existait. Il aurait pu être accusé d’avoir tué lui Tennessee et d’avoir des problèmes s’il ne l’avait pas sauvée. L’athna avait compris que ce n’était pas le bon moment de s’expliquer et qu’ils n’auraient probablement jamais cette discussion. C’était inutile de se bagarrer sur des valeurs qui n’étaient pas communes. Tennessee reconnut qu’elle serait morte sans son intervention. Gen lui toucha l’épaule pour lui signifier que tout allait bien. Il n’exigeait pas sa reconnaissance éternelle. Il n’était pas ce genre d’homme qui ressentait le besoin de se faire remercier plusieurs fois alors que l’action qu’il venait de faire lui paraissait normale. Oui ce monde n’était assurément pas fait pour les gens du ciel et il fallait s’adapter malgré tout. Il hocha la tête quand Tennessee parla de concession. « Cela prendra du temps, mais vous vous y ferez. » C’était tout ce qu’il leur souhaitait.

Gen savait que seul le temps les aiderait. Il le pensait réellement. Il regarda Richard et décida de lui proposer quelque chose pour faire preuve de bonne intention. La réponse de Richard le laissa perplexe. L’archer avait beau maîtriser l’anglais, cet anglais-ci était bien élaboré. Gen plissa les yeux en réfléchissant. Cela voulait-il dire oui ou non ? Il comprit à la réaction de Tennessee et à la suite des paroles de Richard qu’il était d’accord. Le cavalier sourit à cette réponse et lui tendit sa main. « Je pourrai t’apprendre. Je suis sûr que tu peux m’apprendre des choses aussi. » Tennessee était visiblement de très bonne humeur et cela le rendit heureux pour elle. Il préférait la voir sourire, que de sentir de la tristesse chez elle. « Je pense que oui, vous pourriez vous entraîner ensemble. Tu en sais maintenant des choses. » Dit-il à son élève en arquant un sourcil. C’était aussi pour lui un moyen de la tester. Un bon élève était celui qui retenait les choses, les appliquait et savait expliquer ce qu’il faisait. Il avait beau entraîner Tennessee jusqu’à l’épuisement, avec toujours les mêmes mouvements pour qu’elle les imprime dans son corps, il attendait quelque chose de précis d’elle. Il attendait qu’elle sache aussi les expliquer pour pouvoir les décrypter chez les autres. Si elle ne savait pas le faire, alors son enseignement ne servait à rien. Il était en tout cas content que Richard soit prêt à apprendre de lui.

Le brun lâcha alors que les siens ne savaient toujours pas pour ce qu’il faisait et il n’aurait jamais dû dire cela. Il comprit que c’était une erreur dès que les mots franchir la bouche de Richard et il le regarda très calmement. « Il y a peut-être la trêve, mais mon peuple a toujours été méfiant du tien. Avoir une trêve ne veut pas dire que tout le monde vous apprécie. » Il y avait une trêve qui interdisait de se taper dessus et de se tuer, entre autres, mais cela ne voulait pas dire qu’ils devaient s’aimer, boire ensemble, danser au coin du feu. Gen regarda attentivement Richard. « Chaque peuple a ses mœurs et ses méfiances. Certains vous apprécient plus que d’autres. » Chez les siens, l’entente était clairement mitigée. Lui était pour et considérait certains enfants du ciel comme valables. Même s’il n’était pas naïf au point de croire qu’ils étaient tous gentils et beaux. Il se demandait comment Richard allait réagir à ses paroles. Il le sondait du regard, un brin sur la défensive même s’il essayait d’en montrer le moins possible.

Admin
avatar
23/05/2015 avengedinchains charlie/baelfire/astrid/elias/meeka 1552 Andrew Lincoln ava by HOODWINK ; sign by beylin Chef de secteur devenu chef de la garde après le crash. 27
Admin


Sujet: Re: Trouble in the heartland
Sam 20 Oct - 10:23


Trouble in the heartland

24 mars 2117 ;; Il n’est pas facile de laisser les gens avancer, il n’est jamais facile de lire ce qui pourrait bien se passer et difficile de déterminer si ça pourrait bien se passer. Un soupir s’échappe de ses lèvres à cette idée. En réalité, ce qui lui pose problème dans la situation ici, c’est avant tout l’idée qu’elle puisse avancer sans lui et qu’elle soit en mesure de se construire à une distance trop grande de lui. Richard aime contrôler le monde et s’il n’est pas manipulateur, c’est avant tout parce qu’il apprécie de savoir ce que les gens font et il aime voir que tout se passe toujours bien. Sauf que ce n’est pas à lui de décider de ce genre de chose. Il ne peut pas imposer aux gens de rester près de lui s’ils n’en ont pas envie et puisque Tennessee est une grande fille, elle est disposée à faire absolument tout ce qu’elle veut. Il a tendance à oublier le fait qu’il ne peut pas protéger tout le monde. C’est juste difficile à admettre. Bien sûr, il n’y a pas que ça, il y a aussi cette pointe de jalousie qui lui arrache un peu l’estomac, bien plus qu’il ne pourrait l’admettre, d’ailleurs. Après tout, Richard a toujours voulu nouer un lien privilégié avec les Natifs pour tout apprendre de leur culture. C’est un curieux vis à vis du mode de vie qu’ils ont eu jusqu’à maintenant. Mais ça ne veut pas dire que c’est évident. Ce n’est pas évident du tout.

Faire des concessions pour survivre, c’est une chose qu’il comprend et qu’il conçoit avec une aisance évidente. Il n’est guère possible de venir ici et de prétendre que tout se passera bien, il est impossible d’agir en laissant entendre que ce monde sera en mesure d’ouvrir la porte et de faciliter les choses. Les choses ne se sont jamais passé comme ça. C’est une affaire un peu compliquée, disons mais les choses sont comme elles sont et il n’est pas nécessaire de chercher plus loin. Richard conçoit que les concessions soient normales mais ça ne veut pas dire que c’est évident, au contraire. Et en plus de ça, il ne faut guère oublier que c’est une chose qui doit se produire des deux côtés. Les concessions ne se font pas que d’un côté sinon, il est question de sacrifice inutile. Et ça ne fonctionne pas comme ça. ” S’adapter nécessite de faire des concessions puisqu’on ne peut pas vivre de la même manière que nous vivions, avant tout ça”. Avant de venir sur Terre, quand tout était mesuré au moindre centimètre parce que les libertés étaient impossibles.

Forcément, quand le Natif propose de lui apprendre son savoir, il en sautillerait presque sur place, s’il n’était pas maître de ses émotions et incapable de les exposer de la sorte sans passer pour un imbécile. Mais c’est une chose qu’il recherche depuis qu’il est arrivé ici et qu’il a pu en cotoyer certains qui se montraient agréables. Les choses ne sont jamais évidentes mais qu’est-ce qu’on pourrait faire, hein ? Les choses ne se passent jamais comme on le voudrait. Mais bref, finalement, la situation s’offre à lui et tout devient plus facile à gérer, d’une certaine manière. Cet homme qui lui offre une opportunité aussi belle, il ne risque pas de reculer, désormais. Pourtant, ce ne sera pas dans le but que Tennessee lui donne, malgré un fin sourire qui se glisse sur ses traits à cette idée. Richard sait qu’il est respecté par les siens, et que personne ne doute de ses capacités. Pour autant, revenir avec des connaissances Terriennes, il ne nie pas que ce serait un gros plus. Après tout, il grandit, vieillit et s’affaiblit. Alors forcément, il lui faut bien un petit quelque chose pour montrer qu’il est encore capable de faire les choses comme il faut ? Parce que c’est de ça qu’il est question, un peu, non ? Quant à l’idée de lui apprendre des choses, oui, sans doute. Mais il a bien du mal à voir de quoi il pourrait bien s’agir, au vu de la situation actuelle. ” J’ai du mal à voir ce que je pourrais t’apprendre moi-même que tu ne saches pas déjà. Mais nous pourrons échanger nos savoirs, oui”. Et il serre la main qui est tendue dans sa direction. Quant à l’idée de s’entraîner avec la jeune femme et bien oui, pourquoi pas. Ce sera même avec plaisir. De toute manière, il ne refuse jamais un entraînement.

L’idée d’une trève, c’est un bout de papier, un traité qu’on a rédigé sur lequel on se rattache quand les choses peuvent dégénérer. Cependant, Richard a l’expérience suffisante pour dire que ça ne se passe pas toujours comme on pourrait le vouloir. Sur certains aspects, d’ailleurs, certaines choses peuvent très mal se passer, en fonction du contexte d’une situation. Cependant, il estime que les choses ont suffisamment évolué pour que les gens n’aient plus à se cacher lorsqu’ils se retrouvent. Sinon, ça veut dire que l’entente est bien plus fragile qu’on ne veut bien l’admettre. Il ne veut cependant pas qu’on lui prête une naïveté qu’il ne partage pas. ” Je sais parfaitement que la trêve ne fait pas tout et ne suffit pas à rapprocher chaque individu. Je te rassure, mon peuple reste méfiant du tiens, d’une personne à une autre, les choses peuvent devenir plus compliquées”. Peu importe le groupe, il y a toujours la part de bonnes et de mauvaises personnes. On ne peut pas faire aveuglément confiance à tout le monde à moins d’être simplet. Il n’est pourtant pas nécessaire de rentrer dans un débat inutile dans l’acte actuelle. Ils ont tous les deux consciences du fait que les choses ne se passent pas toujours comme on le voudrait. Dans un monde utopique, leurs peuples seraient réunis et heureux, la guerre serait loin et l’entente serait grande. Mais… Ils sont dans la réalité et les esprits ne se contrôlent pas.

Spoiler:
 
AVENGEDINCHAINS

avatar
14/11/2015 Isa & I My boy D'Arbanville & Oz & Hyacinthe & Elouan & Tam-Tam 3733 Katie Melua Kyran adorable & Avengedinchains & Lux aeterna Mécanique & Nanotechnologie 99
ψ Cat on a Hot Tin Roof ψ


Sujet: Re: Trouble in the heartland
Sam 8 Déc - 22:00


Richard & Gen  & Tennessee


Nul besoin d'exiger de Tennessee pour qu'elle offre une reconnaissance sans faille à quelqu'un qui posait ne acte généreux avec elle, mais qui réussissait surtout à pénétrer dans son petit cercle. Ce qu'elle refusait aux autres, elle le donnait avec l'option illimitée à ceux-ci. Oh elle ne le disait pas, ne le clamait à personne mais elle se comportait régulièrement d'une manière diamétralement opposée selon qu'elle vous appréciait ou non. Et il se trouvait qu'en ce moment elle faisait face à deux de ses personnes.

Aussi les instants légèrement tendus du début la firent paniquer intérieurement se persuadant qu'elle se trouvait face à la possibilité de perdre un des deux, ce qu'elle n'acceptait absolument pas. Au point qu'elle finit par se dire qu'elle se jetterait au milieu s'ils en venaient à se battre. Bien heureusement ce petit point critique s'apaisa non sans qu'il existât encore quelques tensions. Mais beaucoup plus minimes.

Elle eut souhaitée convaincre chacun de la valeur de l'autre, cependant elle ne possédait pas le don de s'exprimer avec brio, trop directe, franche, sans nuance elle savait qu'elle irritait plus facilement que de réussir à se faire entendre. Ou alors pour des raisons qui lui échappaient, d'autres souriaient, amusés, à ses propos.  

Bien que la bouclée s'efforça de décoder les signes, ou de lire entre les lignes pour ne pas rater certaines subtilités du langage qu'employait souvent ses pairs, l'idée que Richard puisse éprouver de la jalousie lui passait complétement par-dessus la tête. Elle l'admirait grandement, et n'eut jamais été lui soupçonné de tels sentiments. Sans doute lui donnait-elle du fil à retordre, Autant rebelle dans l'âme qu'avec le groupe secret dont elle faisait partie mais qui se dégradait doucement, elle obéissait difficilement à toute forme d'autorité. Et ceci surtout depuis qu'elle découvrait le monde.

Pourtant elle s'escrimait à produire des gros efforts pour ne pas désappointer l'odysséen. Aussi quand il accepta la poignée de main de Gen, Tennessee elle jubila intérieurement, surtout que le terrien semblait d'accord pour s'occuper des deux à la fois. Elle se demanda si pour l'Athna ce ne serait pas une ruse pour la forcer à progresser plus encore, et l'obliger à maitriser son énergie un peu trop épuisante par moment.

« Tu as vu Richard, je pourrais t'apprendre des choses ... La preuve que c'est un bon prof... Maître pour avoir autant de patience avec moi » S'exclama-t 'elle s'y voyant déjà, tandis que les hommes continuaient à échanger entre eux.

A présent elle se montra discrète, pour donner l'occasion à Gen et Richard d'aller vers une conclusion positive dans être interrompus. Probablement qu'elle s'en retournerait avec l'Odysséen et que cette leçon devrait être reportée à plus tard. Et bien que cela la contraria, elle devina que ça testerait sa patience.

Doucement elle retourna vers la rivière pour se débarbouillée en évitant le plus possible de s'enfoncer dans la terre mouillée. D'ailleurs la boue qui la recouvrait commençait à sécher en pinçant sa peau. Elle s'agenouilla afin de mieux tremper ses bras qu'elle frotta ensuite avec une grande conviction. Ensuite elle n'eut pas le choix que de se mettre à genoux pour tremper sa chevelure et la débarrasser de toutes les impuretés qui l'encombraient. Évidement elle dû s'enfoncer ensuite dans l'eau jusqu'aux genoux car si elle revenait dans cet état au camp, certains ne manqueraient pas de se poser des questions. Et autant ne pas trop attirer l'attention tant qu'on pouvait l'éviter. Elle arracha quelques feuilles pour s'essuyer et ne pas dégouliner sur place avant que de revenir discrète - une fois n'est pas coutume - auprès des deux hommes...



@Richard Coben @Gen Deng  
Spoiler:
 

Contenu sponsorisé



 

Trouble in the heartland

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Trouble in the heartland
» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia
» Trouble mnémonique ou mnémotechnique,la methodologie du mensonge politique
» Quand la neige éclatante trouble les esprits... [PV Yuko]
» Libre ♣ Oh dear, we're in trouble. | abandonné

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: place of death :: La rivière-