Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Time have passed, are we still the same ?
maybe life should be about more than just surviving


avatar
07/02/2017 66 Sky Ferreira 20


Sujet: Time have passed, are we still the same ?
Mer 8 Mar - 13:25

Time have passed, are we still the same ?
Une forme légère se faufile parmi la foule qu'elle frôle de près. Des mains habilles tâtent, cherchent et explorent les poches des passants sans que ceux ci ne se rendent compte de rien. Habile blonde, mauvaise fille ! Vendre ses potions ne lui suffit donc pas ? Apparemment non. En ce moment, le commerce n'est pas très rentable, les Rahjaks sont méfiants, cette revenante ne leur inspire pas confiance. Déjà que de base les sorciers n'ont pas bonne réputation alors quand on est traître en plus on n'arrange pas son cas. Tan pis, Skyra a appris à survivre. Skyra est débrouillarde. Skyra sait ce qu'elle a à faire.
Les marchands hurlent, la foule parle fort et le soleil tape sans remords, mais la blonde est de bonne humeur. Pas de raisons particulières à ça, il ne lui faut pas d'événement extérieur pour l'influencer. Un jour, elle se réveille et tout lui semble beau, elle pense à un futur prometteur. Et puis d'autres matins, tout est immonde, sa vie craint et elle se sent enfermée, coincée. Aucune perspective, aucun espoir d'un futur meilleur, elle a juste envie de tout quitter de nouveau. L'herbe est toujours plus verte ailleurs...
Mais aujourd'hui... aujourd'hui elle se sent bien. Aujourd'hui tout est beau. Pour l'instant.
Soudain, un visage familier attire son attention. Tiens, ça faisait longtemps. Ce ne sont pas de mauvais souvenirs. La blonde s'avance, pourquoi ne pas lui parler ? Ils s'étaient vus brièvement pendant son duel de potions mais n'avaient pas eu l'occasion d'échanger un mot.

- Demyan. Ça fait un bail. Qu'est ce que tu deviens ?

Elle est naturelle, son ton est léger, plutôt enjoué et comme d'habitude un brin sarcastique. Un sourire en coin est collé à ses lèvres lui donnant la mine d'un enfant malicieux.
lumos maxima

avatar
29/01/2017 Ipiutiminelle 63 Bradley James © Avatar Mari-Jane Ambassadeur {Diplomate-Négociateur} du peuple Rahjak ; Maniement des armes : boomerang ; Notions en Botanique 20
✹ Je crois au Soleil ✹
✹ même quand il ne brille pas ✹


Sujet: Re: Time have passed, are we still the same ?
Mer 22 Mar - 8:42



Time have passed, are we still the same ?




Être libre voila une idée bien saugrenue quand on est prince et que rien n'est sensé être trop pour vous. Certains pensent que ceux qui dirigent peuvent tout, qu'ils sont libres de toute action, de vivre selon leurs envies mais c'est bien loin d'être le cas. Il n'y a pas de pire cage que les barreaux dorés qui semblent si lâches mais qui sont filet. Toujours je suis retenu, emmuré dans un protocole qui m'étouffe trop souvent.

Combien de fois n'ai-je pas tenté de pouvoir m'affranchir des limites ? Combien de fois n'ai-je pas rêvé d'être un autre sans jamais le tenter. Je pourrai tout abandonner, je pourrai tout quitter, mais aurais-je vraiment le courage de ne plus jamais être moi ? Je n'en suis pas certain. Rêver est une chose, Vivre en est une bien différente. Je peux être pour un temps un homme qui n'est rien, un homme qui n'a rien, mais l'être à jamais ? Suis-je déjà trop englué dans mon petit confort que pour pouvoir un jour l'abandonner ?

Le soleil vient de se lever et déjà la ville se réveille et s'agite, du haut d'une fenêtre du palais, j'entends la clameur naître parmi les hommes. Les matins de marché sont si vivants... J'aspire à arpenter les étals comme un homme simple, un homme du monde, mais en regardant les ombres derrière moi, je sais que je ne pourrai jamais l'être vraiment. J'attrape pourtant une cape et j'en glisse une autre dans mon sac. Faisant signe aux gardes, je descends de mon perchoir pour me diriger vers les portes qui me coupent si efficacement du monde.

Pour l'heure je me tiens sage. Shell serait si fière de moi. Quoi qu'elle soupçonnerait sans doute que je cache quelque chose avec ce visage d'ange. Elle n'aurait certainement pas tort. Elle me connaît si bien. Mais s'il est bien dur de la perdre elle, ce n'est pas le cas de tous les hommes du palais et aujourd'hui... je crois bien qu'on m'a assigné un bleu et son mentor. Erreur.

Habillement je m'engage dans l'artère la plus remplie. Que de badauds, certaines odeurs dès le matin me piquent le nez mais je ne fais pas fine bouche. Tourne, tourne, évitement, glissement et voila que je m'éloigne de plus en plus des hommes qui me suivent. Telle l'anguille je me faufile. J'entendis distinctement qu'on me dit d'attendre, de ralentir. Mon sourire naît et s’épanouit. Je serai bientôt libre.

Il ne m'a fallu que quelques minutes pour fausser compagnie à ceux qui se targuent d'être mes gardes du corps et maintenant vêtu d'une cape de voyageur simple et banal, ils risquent de me chercher longtemps si toutefois je prends garde. J'ai quitté l'artère principale par sécurité et me voila observer les chalands comme un homme normal. Enfin.

Une forme vive se dirige vers moi. D'abord curieux, je repère des mèches blondes caractéristiques. Cette femme je la connais... Skyra, une femme libre, sauvage. Une femme qui a accompli ce que je me suis toujours retenu de faire. Partir sans se retourner, partir et voir le monde... Comme j'aimerai savoir ce qu'elle a pu voir, ce qu'elle a pu faire... J'ai aidé à son retour, mais jamais nous n'avons pu parler. Je sais les rumeurs folles qui courent sur elle, les mauvaises paroles, les insultes aussi. Il n'est pas bon  de trahir la cité et les hommes ici ont la rancune tenace. Pourtant je suis certain qu'elle voulait juste être libre, tout comme moi.

Mon sourire répond à sa bonne humeur. Elle me semble si joyeuse et si joueuse. Aujourd'hui je me souviens, je me souviens combien elle m'a manqué et combien je l'ai envié.

«  Skyra… Oh tu sais moi… une petite liberté, je savoure. Tu m’as vu les semer ? Je ne t’avais pas repérée, toujours aussi agile. Comme un serpent »

fiche codée par rawr


Dernière édition par Demyan Draghsteel le Mar 11 Juil - 16:01, édité 4 fois

avatar
07/02/2017 66 Sky Ferreira 20


Sujet: Re: Time have passed, are we still the same ?
Mer 5 Avr - 20:30

Time have passed, are we still the same ?
" Skyra… Oh tu sais moi… une petite liberté, je savoure. Tu m’as vu le semer ? Je ne t’avais pas repérée, toujours aussi agile. Comme un serpent "

Le sourire un coin s'élargit sur des lèves, elle apprécie le compliment. Elle parcourt la foule du regard un instant mais ne voit personne se précipiter vers eux alors elle répond ;

- Non mais je vois que tu as réussi. Dis moi Demyan, je ne comprendrai jamais, à qui bon être haut placé si on est privé de toute sa liberté ? À ta place depuis longtemps je me serais envolé ! Enfin, il ne m'en fallait pas autant pour le faire tu vas dire. Alors, toujours aussi chiante la vie au palais ?

Le fille du désert se souvient bien de ces temps passés à s'introduire dans le palais pour le rejoindre. C'était une bien jolie époque, légère et enjouée, dénuée de complexité, de problèmes, d'emmerdes. Parallèlement dans sa vie ça n'était pas la joie mais Skyra avait une telle faculté à se vider la tête que ça avait été comme un monde différent où plus rien ne comptait. Le palais avait été parfait pour se vider la tête, dès qu'elle arrivait là bas elle arrivait généralement à tout oublier. En même temps, elle venait souvent dans ses bons jours mais parfois dans ses plus mauvais aussi. En plus, entourée de richesses elle ne pouvait s'empêcher de picorer un peu et ne revenait jamais les mains vides. Petit oiseau mal élevé. Mais ça l'arrangeait puisque grâce à ses trouvailles qu'elle revendait elle avait bien plus d'argent qu'avant. Et c'était à peu près son seul revenu puisqu'elle ne travaillait pas encore vraiment.  
Et puis un bon jour, envolé l'oiseau effronté. À présent ça faisait quatre ans, elle ne savait ce qu'il était devenu jusqu'à le voir à son retour pendant le duel des potions. Mais ils n'avaient pu se parler.
La jeune femme fouille un instant dans les énormes poches de sa veste trop grande et en sort une pomme. Elle croque dedans. Tous ces étals remplis de nourriture lui avaient donné faim. Partout autour d'eux les commerçants s'agitent et des odeurs délicieuses dansent dans l'air.

- Dis tu veux pas qu'on s'achète un truc à manger et à boire ? Je crève de faim !

Par on, elle veut dire tu. Ils le savent tous deux très bien et dans un certain sens c'est normal vu la différence de classe sociale qu'il y a entre eux. Chose qui n'avait jamais vraiment semblé le déranger, ce qu'elle apprécie.
lumos maxima


Dernière édition par Skyra Nordström le Mer 28 Juin - 21:29, édité 1 fois

avatar
29/01/2017 Ipiutiminelle 63 Bradley James © Avatar Mari-Jane Ambassadeur {Diplomate-Négociateur} du peuple Rahjak ; Maniement des armes : boomerang ; Notions en Botanique 20
✹ Je crois au Soleil ✹
✹ même quand il ne brille pas ✹


Sujet: Re: Time have passed, are we still the same ?
Lun 5 Juin - 12:03

Spoiler:
 



Time have passed, are we still the same ?


Chiante la vie au palais ? C'était le cas de le dire. Joli lion dans sa cage dorée qui rêve de grands espaces qu'il n'a jamais vraiment connu. Être libre quand on est le fils du roi c'est un peu compliqué car chaque personne guette chacun de vos gestes en tout temps, en toute occasion. Même enfant je n'étais pas libre sauf que je ne m'en rendais pas compte. En grandissant mon jeu favori était d'échapper à la gouvernante, puis aux gardes... encore aujourd'hui d'ailleurs mais cela ne dure jamais longtemps. J'ai beau vouloir la liberté je m'attache moi-même des chaînes de contraintes. Ma plus grande réussite est certainement d'avoir pu faire accepter mon désir d'être l'ambassadeur de mon peuple. D'une certaine manière c'est le plus que je pouvais obtenir... Vouloir plus c'est bien, mais difficile à avoir. Je l'ai enviée et jalousée quand elle est partie mais je ne sais pas si j'aurai pu en faire de même. Je me demande de quoi elle a vécu, comment elle a vécu et ce qu'elle a vu. J'aimerai écouter ses récits mais j'ai peur de me faire encore plus de mal. De vouloir l'impossible.

« Oui toujours… On va dire qu'elle manque un peu de sel, avec ce qui est arrivé à Irina... je crains d'être encore plus surveillé. Heureusement j'arrive toujours à échapper à mes chers gardiens »

Je fis la grimace. Que ma cousine et son escorte avait été attaquée n'était pas un mystère et je ne prenais aucun risque à en parler à mon ancienne amante même si beaucoup de notre peuple la pensait traîtresse. Pour moi elle était juste profondément libre, contrairement à moi, et je ne lui tenais pas rigueur de ses envies. J'aurai aimé pouvoir être comme elle d'une certaine manière, je crois. Elle pouvait être tout ce que je n'étais pas.

« Je rêve de pouvoir aller où je veux tu sais … mais je ne sais pas, il y a toujours quelque chose qui me retient ici, qui m’empêche de… tu sais »

Je soupire mais mon sourire revient vite. Je sais que si je le voulais vraiment, il me serait possible de partir. Combien de fois n’ai-je pas semé les gardes comme aujourd’hui et pourtant je reviens toujours comme un bon petit toutou à la maison, comme si j’avais peur d’être libre tout en désirant être libre. C’était paradoxal. J’enviais ce que je n’avais pas, mais j’avais peur de tout perdre pour l’obtenir. Elle, elle n’avait pas hésité, elle était partie, elle avait fait ce qu’elle voulait et elle était revenue. Moi, moi je ne savais pas si on me permettrait une telle chose et surtout quel serait mon défi lorsque je rentrerai… si on me laisserait rentrer ensuite et puis… Peu importe ce qu’on en dira, un prince ne sera jamais aussi libre qu’une personne du peuple, jamais…

«  Bien sûr je te l’offre, choisis ce qui te fait plaisir. Juste … si on pouvait éviter les abords du palais et l’allée principale ce serait top »

Je lui fis un petit sourire canaille avant de me rapprocher d’elle et de caresser sa joue presque comme au bon vieux temps et pourtant pas vraiment.

«  Tu m’as manqué tu sais ? Il faut que tu me racontes… il faut que tu me dises c’est comment être libre »

J’avais envie qu’elle me raconte ce que c’était de ne pas être moi, de pouvoir vivre son rêve, d’aller n’importe où les pas pouvaient nos porter sans contrainte, sans vrai but, juste… décider et aller. Ne pas devoir rendre des comptes, faire semblant et jouer un rôle toujours. Avec elle c’était naturel, avec elle tout semblait facile. Nous n’étions pas du même monde et pourtant parfois je l’enviais, oh pas pour tout bien sûr, mais au moins pour ça. Quand elle voulait quelque chose, elle ne s’embarrassait pas des conventions et des lois, elle le faisait, et c’était tout. Je savais qu’elle volait, elle aurait pu finir esclave pour cela et… moi j’avais toujours fermé les yeux. Enfin… je ne les avais pas fermé pour tout.

Surprenant quelques regards désobligeants sur elle, je lui demandais presque sans y toucher.

«  Ils ne pardonnent pas rapidement hein ? Tu as beau avoir réussi, ils n’arrivent pas à se faire à ton retour »

Chez nous on disait que réussir le défi de sa spécialité te réintégrait et que tout redevenait comme avant. Oui, c'était la théorie, mais en pratique les gens avaient du mal à faire l'impasse sur une fuite, une désertion ou peu importe comment ils appelaient le fait de quitter la tribu pour un temps ou pour longtemps. En plus ces derniers temps avec les tensions qui couvaient, tout le monde était un peu sur les nerfs et certaines situations banales prenaient parfois des proportions incroyables. Il n'était pas bon de partir en ces temps troublés mais il n'était pas meilleur de revenir. Elle devait faire attention à elle...

fiche codée par rawr

avatar
07/02/2017 66 Sky Ferreira 20


Sujet: Re: Time have passed, are we still the same ?
Jeu 29 Juin - 14:02

Time have passed, are we still the same ?
« Oui toujours… On va dire qu'elle manque un peu de sel, avec ce qui est arrivé à Irina... je crains d'être encore plus surveillé. Heureusement j'arrive toujours à échapper à mes chers gardiens »

La blonde grimaça ;

- Heureusement oui ! Tu es totalement piégé ici. C'est comme une grande prison en fait ; tu ne peux pas sortir de la ville pour aller où tu veux et même à l'intérieur de celle-ci tu es poursuivi par tes petits gardes... Je sais pas comment t'arrives à supporter ça, depuis longtemps j'aurais sauté d'une fenêtre du château.

Clairement elle ne pouvait s'imaginer survivre un jour comme ça, son caractère ne le lui permettrait tout simplement pas. Dès son plus jeune âge elle avait été une enfant dissipée qui crachait sur les règles et les ordres et aimait faire ce que bon lui semblait. Demyan lui était différent, plus posé, plus réfléchi, mais il n'y avait pas que ça. Il avait envie de liberté, ça se voyait, mais au contraire de Skyra il avait des chaînes qui le retenait. Un devoir. Une famille. La blonde elle n'avait plus rien nul part et était destinée à vagabonder, effrayée de rester trop longtemps au même endroit car ça créait des liens, et elle avait peur des liens, car c'était des chaînes, et dans son expérience ça finissait mal. S'engager quelque part, pour quelque chose lui semblait bien trop effrayant. Et peut être c'est ce qui faisait d'elle une gamine perdue, car bon malgré ses 24 ans on ne pouvait pas vraiment la qualifier d'adulte, sans réel objectif, une épave flottant dans l'immensité de la mer. Ça l'avait aidé au début, maintenant c'était tout simplement sa vie, solitaire, nomade. Oui, elle aimait bouger, elle en avait besoin mais pourtant elle ne savait plus vraiment où elle voulait aller à présent, ce qu'elle voulait faire. Pas d'objectif, pour l'instant ça lui convenait, mais sera ce le cas longtemps ? N'en voulait pas elle plus, au fond d'elle, sans se l'avouer ?

« Je rêve de pouvoir aller où je veux tu sais … mais je ne sais pas, il y a toujours quelque chose qui me retient ici, qui m’empêche de… tu sais »

Elle pointa son torse d'un doigt accusateur.

- Le seul qui te retient ici c'est toi, et tu le sais. Moi aussi je me retenais, mais au final le cours des choses m'ont facilité le choix.

Elle haussa les épaules négligemment comme si tout ça était loin derrière elle maintenant, la mort de sa sœur, la culpabilité, le suicide de sa mère, toute son enfance. Elle avait ce don de parler de tout légèrement, même des pires choses, sans laisser transparaître une once d'émotion, avec de la négligence et sa traditionnelle attitude je-m'en-foutiste.

«  Bien sûr je te l’offre, choisis ce qui te fait plaisir. Juste … si on pouvait éviter les abords du palais et l’allée principale ce serait top »

- Naturellement.

Il lui caressa légèrement la joue, un geste naturel mais comme tout droit sorti du passé. Ils étaient là à discuter tranquillement comme il y a quelques années et pourtant tous deux avaient quelque chose de différent que les années et les expériences avaient créées.

«  Tu m’as manqué tu sais ? Il faut que tu me racontes… il faut que tu me dises c’est comment être libre »

Skyra soupira ;

- C'est génial. Rien à voir avec ici. Tu vas où tu veux, quand tu veux, avec qui tu veux. C'est comme de recommencer éternellement à différents endroits, tu arrives personne ne te connaît, tu peux choisir d'être qui tu veux. Mais faut aussi apprendre à se débrouiller, seul c'est galère au début, faut trouver les bonnes personnes, s'arranger avec elles, être prêt à tout pour avoir ce que tu veux. Avec certains ces facile, ils sont soit naïfs, soit trop gentils soit manipulables. Mais avec d'autres mieux vaut faire très attention.

Elle haussa les épaules ;

- T'apprends sur le tas quoi.

«  Ils ne pardonnent pas rapidement hein ? Tu as beau avoir réussi, ils n’arrivent pas à se faire à ton retour »

Elle soupira avec mépris et dit assez fort tout en plantant son regard dans les yeux de quelques passants tandis qu'ils se dirigeaient vers une taverne ;

- Parce que c'est des petits chiots effrayés, ils suivent aveuglément les ordres et montrent les crocs à tout ce qui sort de l'ordinaire. Et certains sont juste jaloux de n'avoir pu se casser comme moi.

Elle baissa la voix ;

- De toute façon je ne sais même pas si je vais rester.

lumos maxima

avatar
29/01/2017 Ipiutiminelle 63 Bradley James © Avatar Mari-Jane Ambassadeur {Diplomate-Négociateur} du peuple Rahjak ; Maniement des armes : boomerang ; Notions en Botanique 20
✹ Je crois au Soleil ✹
✹ même quand il ne brille pas ✹


Sujet: Re: Time have passed, are we still the same ?
Sam 22 Juil - 21:16



Time have passed, are we still the same ?


Je souris comme toujours, je fais comme si de rien n'était mais nous savons tous les deux que c'est faux, nous savons tous les deux qu'en cet instant je joue un rôle comme souvent. Elle dit que je vis dans une cage dorée et je le sais pertinemment seulement je ne suis pas certain de pouvoir laisser tout cela derrière moi, comme si j'étais ma propre prison. Cela je ne lui dis pas en cet instant, je ne sais même pas si je pourrai lui dire à voix haute que je crois que je manque simplement de courage, le courage de tout abandonner et de tout recommencer. Combien de fois ne me suis-je pas cherché des excuses pour ne pas partir ? Je ne saurai les compter.

Elle, elle ne se gène pas pour me le dire en face et j'aurai tellement envie de lui dire que c'est faux, qu'il y a autre chose... Seulement je n'ai pas envie de lui mentir, je n'ai pas envie de faire ce que nombre de gens ont pu faire avec elle.

« Peut-être »

Ce mot sonne comme un aveu dans ma bouche et il me laisse un goût amer sur la langue. Elle me caresse la joue dans un geste tendre et j'ai envie de la serrer dans mes bras. Contrairement à la plupart des gens qui gravitent autour de moi, elle n'a jamais joué de faux semblants, elle a toujours été sincère, peut-être même trop et c'est ce que j'ai toujours aimé chez elle. Elle n'a jamais voulu jouer un rôle avec moi, elle était tout simplement elle.

« Tu veux déjà repartir ? Tu n'es pas heureuse ici ? »

Quelle phrase stupide, je m'en serai mordu la langue mais il est trop tard, je l'ai prononcée. Qu'a-t-elle ici si ce n'est des regards hostiles ? Il faudra du temps avant que le peuple ne se calme et d'ici là elle sera peut-être lassée des gens qui parlent dans son dos. Elle n'a plus de famille ici, quant à ses amis, je ne sais pas s'il y a encore quelqu'un qui est là pour elle... à part moi. Et même si je suis quelque part piégé ici, elle sait qu'elle ne me perdra pas si elle s'en va à nouveau, qu'importe si je suis prince, qu'importe ce qu'elle pourrait faire, je n'ai aucunement l'intention de la renier, pas comme certains ici.

« Oublie ça, c'était stupide de ma part, tu as des projets ailleurs ? Un endroit où tu voudrais vraiment vivre ? »

Je ne la pensais pas avoir envie de s'établir quelque part alors qu'elle me parlait de repartir à peine revenue dans sa ville natale mais je pouvais toujours lui demander. Elle avait peut-être trouvé quelque part au loin son oasis à elle... mais alors pourquoi était-elle revenue ? Qu'y avait-il ici qui aurait pu la faire revenir ? Je ne savais pas si j'avais le droit de lui poser la question, de lui demander pourquoi.

« Alors tu veux aller où ? Je suis l'humble serviteur de madame en cette belle matinée »

Détourner un peu la conversation alors que je me questionne toujours sur le pourquoi de son retour. C'est bon de se sentir un peu libre même si je sais que tout cela n'est que passager, que ce moment que je m'octroie, je le payerai plus tard. J'ai besoin de ces instants volés, j'ai besoin parfois de juste être moi sans tout ce protocole qui m'accable.

« Tu seras encore là pour la fête de l'été ? »

Cette année encore j'en serai le maître de cérémonie, peut-être l'occasion de leur montrer à tous qu'elle avait sa place ici... et alors peut-être qu'elle resterait encore un peu. Avais-je cependant le droit de la retenir parce que moi je ne pouvais partir ? N'étais-je pas égoïste ?

C'est alors que du coin de l’œil je vis le bleu qui m'avait accompagné dans la ville animée... pas le temps de réfléchir. Je plaquais Skyra contre un mur et avec la passion d'un amoureux transi je ravis ses lèvres, enfouissant mes doigts dans ses cheveux, espérant qu'elle jouerait le jeu, espérant qu'elle s'abandonnerait comme autrefois, quand c'était encore réel.

fiche codée par rawr

avatar
07/02/2017 66 Sky Ferreira 20


Sujet: Re: Time have passed, are we still the same ?
Mer 26 Juil - 20:41

Time have passed, are we still the same ?
« Tu veux déjà repartir ? Tu n'es pas heureuse ici ? »

La question la surprit un peu. Heureuse ? L'était-elle ? Qu'est ce que ça voulait vraiment dire ? Elle voulait repartir car elle en avait marre alors sûrement qu'elle ne l'était pas, qu'elle n'avait pas trouvé ce qu'elle cherchait ici. Au fond elle le savait bien, elle n'était pas faite pour rester à la même place, et surtout pas ici où elle n'était pas vraiment la bienvenue, elle était revenue surr un coup de tête, pour voir, pour re-essayer.

« Oublie ça, c'était stupide de ma part, tu as des projets ailleurs ? Un endroit où tu voudrais vraiment vivre ? »

Elle haussa les épaules. Elle n'avait jamais vraiment eu de projets, planifier ce n'était pas trop son truc.

- Je sais pas, je verrais sur le coup, comme je le sens.

Comme d'habitude. Elle était partie sans plan, sans idée précise en tête et elle comptait recommencer. Elle ne savait pas encore quand mais était presque sûre que ça arrivera dans quelques temps. Pas la peine de se projeter. Elle fera marcher encore sa boutique de potions quelques temps, ça commençait à lui rapporter vraiment pas mal car malgré la difficulté éprouvé à son retour, la clientèle commençait à se faire fidèle.

« Alors tu veux aller où ? Je suis l'humble serviteur de madame en cette belle matinée. Tu seras encore là pour la fête de l'été ? »

Elle observa les alentours avec un sourire pendant un instant puis aperçut une taverne à quelques mètres de là. Elle lui attrapa la main pour le tirer par là, écartant la foule sur son passage.

- Là ça m'a l'air bien. La fête de l'été ? J'en sais rien, peut être bien.

Soudain il la plaqua contre un mur collant sa bouche contre sienne. Skyra bien que surprise par ce geste soudain, n'y vit pas d'inconvénient à le laisser faire. Après tout, combien de fois n'avait elle pas embrassé puis couché avec des parfaits inconnus pendant ces quatre premières années ? Certains la qualifieraient de fille facile mais elle savait juste ce qu'elle voulait et n'hésitait pas à le prendre, choisissant ce qui lui plaisait , se refusant au reste. Alors pourquoi pas son ancien amant ? Du coin de l'œil, elle aperçut un uniforme et comprit rapidement. Elle lui rendit son baiser, sûre d'elle. Ça lui rappela quand ils étaient plus jeunes, l'époque où ils s'adonnaient aux plaisirs charnels quand bon leur semblait, s'amusant avec légèreté, sans jamais de complications.

lumos maxima

avatar
29/01/2017 Ipiutiminelle 63 Bradley James © Avatar Mari-Jane Ambassadeur {Diplomate-Négociateur} du peuple Rahjak ; Maniement des armes : boomerang ; Notions en Botanique 20
✹ Je crois au Soleil ✹
✹ même quand il ne brille pas ✹


Sujet: Re: Time have passed, are we still the same ?
Dim 13 Aoû - 18:29



Time have passed, are we still the same ?


Je souris à sa réponse. Vague elle l'était toujours, se laissant porter par le courant. Plus libre que je ne le serai jamais même en partant de cette tribu. J'étais né Prince et sans doute que personne ne me laisserait jamais l'oublier que ce soit ici ou ailleurs. C'était sans doute pour cela que j'aimais parfois jouer un autre rôle, me cacher sous les traits d'un homme normal, un homme semblable au commun des mortels. Être si libre qu'elle ne pourrait jamais n'être qu'un rêve pour moi et je l'enviais de pouvoir le vivre moi qui n'avait jamais osé trancher mes attaches. Certains auraient pu dire que je pouvais aussi bien devenir roi à la place du roi et faire mes propres lois mais je n'avais jamais eu l'ambition de régner, de devoir revêtir encore plus de responsabilités. Je préférais laisser cela aux autres tout en pestant contre le système. Un paradoxe.

Je haussais les épaules la laissant m’entraîner. Espérant qu'elle resterait juste encore un peu et puis la veste de ce garde piqua mon regard... et ce baiser. Skyra ne me repoussa pas et je sentis en moi une profonde joie alors qu'elle se laissait elle aussi emporter par notre étreinte. Le garde passa et pourtant le baiser ne prit pas tout de suite fin. Je caressais une dernière fois ses lèvres des miennes avant de lui souffler un merci d'une voix un peu rauque.

Puis, brisant cet instant où nous étions comme coupés du monde et de son agitation, ce fut moi cette fois qui l’entraînait à l'intérieur de la taverne vers une table un peu à l'écart. Il n'y avait pas grand monde, tout le monde était sans doute encore au marché, et nous avions presque pour nous cet endroit. Bien vite une dame un peu enrobée à la couleur du chocolat fondant vient prendre notre commande et je laissais Skyra passer commande pour elle alors que je commandais une crêpe salée. Un met presque trop cher nous qui vivions si loin de la mer, et pourtant...


« Je l'ai échappé belle encore une fois... Pourquoi ne peuvent-ils ne seraient-ce que me laisser une seconde ? »

Nous savions tous deux la réponse surtout que ces temps-ci l'agitation et les bruits de révolte couraient parmi le peuple mais ma question n'attendaient pas vraiment de réponse. C'était plus une plainte de ma part lancée dans le vent.

« Avec un peu de chance je tiendrai jusqu'au coucher du Soleil, dans les deux qui me suivent aujourd'hui il n'y en a qu'un de valable. Tu penses que tu pourrais m'apprendre de nouvelles recettes de potion ? Des choses que tu as appris durant tes voyages ? »

fiche codée par rawr

avatar
07/02/2017 66 Sky Ferreira 20


Sujet: Re: Time have passed, are we still the same ?
Mar 22 Aoû - 11:49

Time have passed, are we still the same ?
L'idée d'être sans cesse poursuivie par quelqu'un la rendait malade. Être prince, c'est à dire un des plus hauts placés et n'avoir pourtant aucune liberté, quel paradoxe ! Alors au final elle préférait faire partir du peuple même si cela devait être sans un sou et sans toit, au moins il y avait la liberté, aussi amère puisse-t-elle être dans la misère. Et puis Skyra, elle s'en était toujours bien sortie. Sûrement qu'être une femme, jeune et peu difficile pour les coups d'un soir, si le physique lui plaisait, l'avait bien aidé pendant ses voyages. Quand on a des atouts, faut bien tous les utiliser et au diable la morale et des conneries du genre. Et si en plus ça lui plaisait ! Et derrière, il y avait toujours moyen d'en tirer quelque chose d'intéressant, le vol allant souvent de pair avec cette activité.
Elle plaignait cette vie monotone qu'il menait, tout en sachant pertinemment que ce n'était pas ce qu'il voulait. L'envie lui prenait même de lui balancer quelques goutes d'une potion dans le verre et de profiter d'un lourd sommeil pour le traîner hors de la ville, ni vu ni connu. Chose qu'elle serait totalement capable de faire si seulement les chances qu'on l'a rattrape ne serait triplés, et c'était moyen puisqu'elle y risquait minimum sa tête.
La remerciant il l'entraîna vers une taverne peu remplie, une délicieuse odeur de plats flottant dans l'air et retournant l'estomac de la blonde. Ses repas étaient des plus désordonnés, elle pouvait passer des jours à ne grignoter que des bouts de pain et des fruits, puis d'autres, bien plus rares, où elle avait un appétit d'ogre. Et cela ne faisait pas de mal à son corps, déjà bébé elle était un peu trop maigre au contraire des autres bambins joufflus. Elle, enfant précoce avait bien failli crever, mais au final elle s'en était sortie, mais gardant cette frêle morphologie. Ni grande, ni musclé, elle s'était fait refaire le visage plusieurs fois, provocant bien plus fort, ne retenant jamais la leçon.
Ils s'installèrent à une table et Demyan prit sa commande. puis quand la serveuse se tourna vers Skyra celle-ci plissa les yeux et réfléchit un instant puis dit ;

- Moi aussi je veux une crêpe, mais sucré, ou avec de la confiture si il y a.

Ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas mangé un truc chaud comme ça, se contentant habituellement de produits séchés peu chers qui ne lui demandaient pas d'effort de préparation particulier. Alors là elle pourra se régaler. Pendant ses voyages elle en avait mangé des choses étranges, pas toutes bonnes.

« Je l'ai échappé belle encore une fois... Pourquoi ne peuvent-ils ne seraient-ce que me laisser une seconde ? »

- Parce que t'es un prince et que tu sais pas les gérer correctement, retroqua-t-elle. Regarde, si tu les empoisonnes, je peux te donner de très bonnes potions pour ça, juste pour avoir quelques heures de répit, que vont-ils te faire ? Ou te les achètes, je suis sûre qu'ils aiment l'argent ! Moi en tout cas on pourrait facilement me corrompre.

Fiable, elle ne l'était pas, et ne l'avait jamais été. Elle allait là où c'était mieux pour elle, faisait ce qui l'arrangeait. Et elle n'en avait pas honte, c'est comme ça qu'elle avait survécu, sinon depuis longtemps elle ne serait plus qu'un cadavre sans vie.

« Avec un peu de chance je tiendrai jusqu'au coucher du Soleil, dans les deux qui me suivent aujourd'hui il n'y en a qu'un de valable. Tu penses que tu pourrais m'apprendre de nouvelles recettes de potion ? Des choses que tu as appris durant tes voyages ? »

Elle s'étira et réfléchit un instant. Des années d'errance où elle avait plus appris que dans toute son existence.

- Comme je te l'ai dit je peux t'apprendre à bien faire dormir tes adorables gardes, ou les tuer si tu veux. Ou n'importe quoi d'autre, j'ai appris tellement de choses pendant ces années. Je sais même chasser, tiens, même si j'ai failli me faire bouffer par un ours la dernière fois ! J'ai failli crever tant de fois putain, les gens ne sont pas plus tolérants vis à vis du vol qu'ici, tu peux en croire mon expérience ! Mais quand t'as faim, t'as faim, tu t'en fous des conséquences.
lumos maxima

avatar
29/01/2017 Ipiutiminelle 63 Bradley James © Avatar Mari-Jane Ambassadeur {Diplomate-Négociateur} du peuple Rahjak ; Maniement des armes : boomerang ; Notions en Botanique 20
✹ Je crois au Soleil ✹
✹ même quand il ne brille pas ✹


Sujet: Re: Time have passed, are we still the same ?
Lun 11 Sep - 17:11



Time have passed, are we still the same ?


Elle me faisait sourire. Toujours Skyra avait une réponse pour tout. Tout semblait si simple et si enfantin dans sa bouche, il était dommage que tout ne puisse se résoudre aussi facilement qu'un papillon se pose sur une fleur. Elle pensait que je ne gérais pas correctement mes gardes mais elle oubliait que ce n'était pas moi qui commandait ceux qui me surveillaient car oui c'était plus de cela qu'il s'agissait à mon sens que de la protection. Mon frère et mon père disait que c'était pour mon bien mais moi je me sentais juste totalement piégé. Je devais jour après jour ne faire que paraître devant eux, jouer un rôle qui ne me convenait pas et dont je ne voulais pas.

« Si seulement tout pouvait être si simple... Un prince ne peut pas tuer ses gardes Skyra... On finirait par moi-même me punir pour infraction aux lois. Ils seraient trop heureux de m'écarter à jamais  »

Les acheter pouvait être une idée plutôt que de continuellement devoir trouver une ruse pour m'échapper de leur surveillance mais qui jouerait sa vie pour un peu d'argent ? Pour manquement à leur devoir je savais que Père pourrait les faire payer bien trop cher. Pas sur qu'ils acceptent si la vie de leur famille ou la leur était en jeu. Elle n'avait personne, c'était sans doute pour cela qu'elle ne réalisait pas l'importance de ce qui pouvait être en jeu.

« Je ne suis pas certain qu'ils soient autant dans le besoin qu'il sacrifierait les leurs et peut-être même eux-même. As-tu oublié qui était mon Père ? »

Non je n'aimais pas mon père car pour moi il n'avait de père que le nom mais dans beaucoup de famille de mon peuple, je me demandais si le même cas de figure n'existait pas. Pour mon peuple seule la force semblait importante et je n'avais jamais connu véritablement un esprit de famille mis à part avec celle que je me créais au fil de mes amitiés. Ne vivais-je que dans un monde du chacun pour soi ou ne me montrait-on rien d'autre seulement parce que j'étais prince ? Je voulais un jour vivre au delà des faux semblants de mon monde mais serais-je prêt à ce que les gens soient véritablement franc avec moi ? Cela existait-il seulement ? Mis à part Skyra, et sans doute mes deux meilleurs amis, personne n'avais jamais osé être franc avec moi.

« Ils auraient des ennuis mais sans doute pas plus que d'habitude en me perdant si je les endors, pourquoi pas... ou une paralysie passagère peut-être ? Me regarder partir et être impuissant à m'en empêcher... »

Je l'écoutais me compter des bribes de ses aventures et toutes ne me faisaient pas rêver. Je me demandais si je devais avoir peur qu'un jour elle ne revienne pas. Combien de fois avait-elle échappé à la mort ? Sans doute ne me le confierait-elle pas. Je n'avais pas envie qu'un jour elle finisse dans un caniveau sans que personne ne lui apporte les sacrements auxquelles elle avait droit mais le saurais-je seulement ? Et rien ne me disait que je lui survivrais...

« Juste... essaye de prendre soin de toi, d'accord ? »

Sur ces entrefaites, on n'apporta nos plats et dans le silence de notre dégustation, je deviens pensif.

fiche codée par rawr
 

Time have passed, are we still the same ?

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I'm looking at you through the glass... Don't know how much time has passed
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: no one came back :: Le désert :: La cité Rahjak :: Les commerces-