Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜✹ L'on ne joue qu'avec le feu ✹
maybe life should be about more than just surviving


avatar
29/01/2017 Ipiutiminelle 63 Bradley James © Avatar Mari-Jane Ambassadeur {Diplomate-Négociateur} du peuple Rahjak ; Maniement des armes : boomerang ; Notions en Botanique 20
✹ Je crois au Soleil ✹
✹ même quand il ne brille pas ✹


Sujet: ✹ L'on ne joue qu'avec le feu ✹
Mar 21 Fév - 14:38



L'on ne joue qu'avec le feu



S’évader, c’est sans doute mon rêve le plus cher quand je suis entre les murs dorés de ma prison, enfin du palais. Ce palais qui est censé être un peu le mien aussi. Cet endroit où j’ai tant de souvenirs de rires, de joies, de peines aussi. Ces dernières, je ne les montre jamais, du moins pas à eux, ces courtisans idiots qui rient avec vous devant et se moquent de vous derrière. Je hais les faux semblants, le protocole et toutes ces choses et pourtant vivre loin d’ici me semble impossible. Je suis attaché à mes terres, au Soleil… et à ces gens. Mes gens.

Aujourd’hui est un jour agréable, un jour où je peux être ailleurs. Nous sommes partis tôt juste Shell et moi, alors que les premières lueurs de l’aube seulement apparaissaient à l’horizon. Voyager sur des bêtes en pleine chaleur, c’est dur. Quand nous le pouvons, nous l’évitons. Il ne sert à rien de tuer les pauvres êtres qu’on a peiné à faire élever. Certains préfèrent les chameaux dans le désert, moi je préfère les chevaux même si les déplacements sont plus délicats. Pour les desseins que je nourris après… Je trouve cela juste… mieux.

Alors que le Soleil, ce cher astre qui veille sur nous, suivait sa course dans le ciel, la chaleur se faisait plus intense. J’aime la chaleur… mais sur l’injonction de ma garde du corps préféré, je resserrais le voile sur mon visage et sur ma tête. Risquer de souffrir n’était pas ce que je recherchais et même si nous étions, nous enfants des sables, plus résistants que les autres peuples aux morsures parfois sauvages de notre bienfaiteur, nous devions tout de même prendre garde. Après près de trois heures et demi de route, nous arrivâmes enfin auprès des rahjaks que nous étions venu voir. Un vieil ami qui préférait vivre hors de la cité mais qui restait fier et fidèle à notre peuple. Parfois il envoyait une invitation afin que nous descendions le voir quand il avait une information qu’il ne pouvait confier à un oiseau, ou juste quand il avait besoin de denrées. Moi je l’aimais bien et je m’arrangeais quand je le pouvais avec l’homme de confiance que nous avions, l’homme de liaison, pour prendre sa place. J’étais avide de ne pas tourner en rond par chez nous et… c’était une manière comme une autre de respirer. Père n’était pas toujours friand de mes petites escapades mais pour l’heure, il les tolérait et c’était ce que je pouvais espérer de mieux pour l’instant. Mes rêves d’aller passer du temps dans une autre tribu n’étaient que des envies chimériques. Lui demander encore en ces temps troublés ne me ferait que me heurter à un refus, je le savais.

Il avait besoin de parler le vieil Amarant. Nous restâmes bien plus longtemps que je ne l’avais envisagé. Je pus convaincre Shell de nous rendre dans la forêt à près d’une demi-heure de notre position non pour laisser courir nos chevaux, mais pour y passer la nuit. Je n’avais juste pas prévu toute cette neige… J’avais oublié que si les nuits sont froides par chez nous, nous…nous n’avons pas cette poudre blanche. Nous trouver un endroit sec fut plus délicat qu’escompté et après que Shell nous ait préparé un feu, elle me chargea de l’entretenir le temps de trouver notre repas. Nous avions prévus de rentrer… Nous n’avions rien prévu pour faire étape… Je frissonnais tandis que je m’enroulais dans la couverture de mon cheval. Elle était un peu odorante… mais pour le coup, je ne la sentais même plus. Je laissais perdre mon regard dans les douces flammes dansantes. C’était si beau le feu… Je regardais une flamme chauffer le bois, un morceau tomber en braise… Captivant. J’étais si bien et la chaleur cuisant ma peau et la rendant sans doute rouge me faisait sourire rêveusement. Des craquements se firent entendre derrière moi et je tendis l’oreille, un animal ? Shell ? Quelqu’un d’autre ? J’étais aux aguets et machinalement je caressais l’une des deux pâles de mon boomerang.

" Shell ? "

Demandais-je à tout hasard. Cependant son retour me paraissait improbable, trop rapide. J'avais comme l'intuition que ce ne pouvait être elle.

fiche codée par rawr

Admin △ Let the hunger control you
avatar
05/10/2015 Electric Soul 5516 Jensen Ackles Tag & tumblr Traître en cavale & rebelle anti-esclavagiste anti-royaliste (ex-mercenaire, ex-gladiateur) | Combat & maniement des armes 490
Admin △ Let the hunger control you


Sujet: Re: ✹ L'on ne joue qu'avec le feu ✹
Dim 4 Juin - 9:54

RP archivé suite à la suppression de Dwyaen

avatar
04/07/2017 101 Jack White Doudou COMBAT + ARTISTE 67


Sujet: Re: ✹ L'on ne joue qu'avec le feu ✹
Mer 27 Sep - 5:29


L'ON NE JOUE QU'AVEC LE FEU


L'hiver. Un ami pour certains, un ennemi pour d'autres.Tout dépend comment on l'aborde.

Moi, je me suis préparé. J'ai travaillé dur pour me éviter le froid. J'ai chassé, pêché et ramasser suffisamment de bois pour ne pas paniqué. Le pire ennemi dans ce temps glacial, c'est nous-même. La peur...

S'imaginer les pires scénarios, se retrouver sans nourriture, sans protection; seul face à cette couche de neige qui peut nous tuer en l'espace de quelques heures. Nous sommes facilement les perdants face à la nature morte. La panique nous prend et il suffit de quelques instants pour se retrouver étendu, vidé de la moindre chaleur...

Ce genre de cauchemar, je l'ai suffisamment crains pour ainsi l'éviter. Il m'a fallu du temps pour quantifier mes ressources convenablement. Ainsi, j'ai rarement le besoin de m'aventurer loin de mon campement.

Pourtant, il me prend, quelques fois, de m'y aventurer afin de m'assurer de ma protection. J'ai cette manie de croire que je suis observé, qu'on tente de me traqué. Que mon passé peut me rattraper...

C'est plus fort que moi, je me dois de faire un parcours autour de mon territoire, question de me rassurer.

Alors, lorsque la nuit tombe, avant de prendre le chemin du sommeil, je sors pour scruter les environs.

Je suis un citoyen de cette forêt depuis longtemps, mais elle a souvent le don de me surprendre, parfois.

Et en cette période hivernale, les surprises se multiplient.

Des visiteurs...Ils étaient deux. Deux intrus qui se croient permis allumant des feux un peu partout...

Je les observais du haut d'un arbre, d'un regard méfiant. L'idée de les voir si près de mon campement me rendait tendu. En aucun cas je veux qu'on découvre ma résidence. Je ne serais plus à l'abris et ce n'est pas à moi de me plier et de changer de place.

C'est à eux de partir.

Je me dois de les repousser, quitte à les faire fuir.

L'occasion se présente lorsque l'un d'eux quitte leur campement.

À moi de jouer...

Mon audace de monter dans un arbre glacée s'est joué contre moi. À la moitié de ma descente, mes pieds ont glissés. Une couche de glace couvre une bonne partie de l'écorce au bas de l'arbre . Je n'ai pas pu m'agripper à temps faisant une terrible chute. Le corps complètement immobile en bas de l'arbre, encaissant très mal le choc. Mon bras gauche est complètement éraflé saignant à quelques endroits. Je me trouve complètement ridicule. Très heureux d'en être le seul témoin...

Peut-être pas...

" Shell ? "

Une voix d'homme. De toute évidence, celui tout près du feu. Je peux oublier l'effet de surprise, maintenant. Pourtant, je n'abandonne pas mes intentions.

Je me redresse lentement sentant quelques muscles endoloris. En me concentrant sur la provenance de cette voix.

Je suis encore assez loin de lui, mais je peux, quand même m'amuser...

Je reste camouflé par les arbres qui nous séparent. De ma voix forte:

" Qui ose brûler mon territoire ?"

Codage par Libella sur Graphiorum
 

✹ L'on ne joue qu'avec le feu ✹

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» On ne joue pas avec le feu, au risque d'y perdre des plumes...
» Quand on joue avec le feu, on se brûle.
» Qui veux jouer avec moi?
» Un arbre, deux arbres... un millier d'arbres... On joue à cache-cache?[PV]
» Ce que vous pouvez faire de bien avec le pokémon distribué (Evoli)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: place of death :: La forêt profonde-