Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Antara} What do you think about what's been said?
maybe life should be about more than just surviving


avatar
25/05/2015 Isis/Sara 2017 Laura Vandervoort ava: hopie; sign: isis Cartographe / apprentie chasseuse 30
Live & Explore
Don't Only Survive


Sujet: Antara} What do you think about what's been said?
Lun 13 Fév - 11:42



What do you think about what’s been said ?
soirée du 5 novembre 2116


Kyara J. Blake & Antanas S. Avallon

Tout ça ne lui disait rien qui vaille, à Kyara. Au final, rien n’avait été résolu pendant cette réunion, bien au contraire. Néanmoins, elle avait pu mettre des visages sur les noms de ceux qui avaient kidnappé certains des leurs l’année précédente. C’était déjà une avancée. L’attaque qu’ils disaient avoir subie, elle ne savait si c’était du lard ou du cochon. Machination ? Véritable attaque ? Mais de la part de qui ? D’un côté, elle ne pouvait croire qu’ils s’étaient eux-mêmes infligés des blessures de ce type. Mais dans ce cas, cela signifiait que, quelqu’un dans l’ombre machinait pour faire exploser la paix précaire qui régnait sur le continent. Quelqu’un voulait la guerre. Mais entre qui et qui ?

La blonde, sceptique, regarda partir certains de ses compatriotes les plus pressés. Elle-même préférait attendre le lendemain matin pour faire route de jour. Elle n’était pas la seule, d’ailleurs, et elle installa son petit campement avec d’autres débarqués en périphérie du village des Pikunis, à un endroit qu’ils leur avaient désigné. Elle ne parla à personne de ses doutes, préférant les garder pour elle, des fois qu’on penserait qu’elle affabulait. Mais elle les gardait bien précieusement dans un coin de sa tête. Pouvait-elle enquêter pour étayer ses soupçons ? Non. Pas ici. Pourtant, elle n’avait pas envie de rester là, bien sagement auprès du feu. Peut-être pouvait-elle faire connaissance avec certains des terriens qui se trouvaient là pendant les discussions. Peut-être avec celui avec lequel elle avait échangé sur la fin, d’ailleurs. Ou avec le premier qu’elle croiserait et qui semblerait prêt à engager la conversation avec une débarquée.

« Je vais me promener un peu. » annonça-t-elle à ses compagnons avant de se relever. Elle passa sa cape – tellement plus pratique que les blousons qu’ils portaient avant, même si en plein hiver, elle comptait bien porter les deux – sur son dos et s’éloigna du foyer pour se rapprocher du village. Pour son plus grand amusement, le premier terrien qu’elle croisa fut justement celui avec lequel elle avait échangé une plaisanterie. Esquissant un sourire, elle s’approcha de la maison sur les marches de laquelle il travaillait sur une épée. « Heya. Ai laik Kyara kom Skaikru » Après tout, ils n’avaient pas eu le temps de se présenter un peu plus tôt. Ce n’était pas grand-chose, mais cela faisait partie des choses qu’Eirik lui avaient apprises. Elle avait prononcé la phrase lentement, prenant garde à sa prononciation. La blonde reprit ensuite, en anglais : « Alors ? Que penses-tu des décisions qui ont été prises ? » Enfin… Si on pouvait parler de décisions…

avatar
05/10/2016 Ipiutiminelle 166 Hugh Jackman So' Guerrier & Chasseur > ₪ Combat au corps à corps et armes blanches. Doué aux armes de jets et à l'arc. ₪ Chasseur ₪ Eleveur et dresseur d'oiseaux de proie pour la chasse et la livraison des messages. ₪ 120
Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever


Sujet: Re: Antara} What do you think about what's been said?
Ven 17 Fév - 2:00

What do you think about what's been said? #Kyara J. Blake

« Soyez assis avec toute la majesté inaltérable et inébranlable de la montagne. Laissez votre esprit s'élever, prendre son essor et planer dans le ciel »

[ Sogyal Rinpoché ]

Le Conseil s'était terminé et comme je m'y attendais un peu cela n'avait été que des palabres pour se rassurer. Personne ne savait rien, personne ne pouvait ouvertement accuser personne et tout le monde devait faire bonne figure. Tous ces petits jeux de pouvoir m'ennuyaient. Je préférais nettement l'action. Pour pour mon cousin et pour ceux qui contrôlaient chaque tribu, il semblait que de telles réunions étaient utiles... Je trouvais que c'était beaucoup de bruit pour rien. Tout cela... on aurait pu le boucler en dix, peut-être quinze minutes, cela avait pris des heures. J'étais resté stoïque, droit en attendant, espérant presque qu'il se passe quelque chose mais tout avait été désespérément calme, calme et tendu... Je n'avais même pas eu à prendre vraiment la parole. Je n'avais pas été là pour ça. C'était aux chefs de se faire des courbettes, nous, nous étions surtout là pour écouter et pour dire que nous étions unis derrière lui. Peut-être aussi pour dissuader quelqu'un de tenter quelque chose aussi. Il y avait déjà eu la mort non naturelle d'un chef, il ne fallait pas que d'autres succombes, surtout quand tant de gens d'origines différentes se trouvaient réunis.

Les cents n'avaient pas paru à leur place, ils n'avaient pratiquement pas parlé... Je ne sais pas vraiment ce qu'ils ont gagné à être venus. Montrer qu'ils habitaient eux aussi la même terre que nous ? Peut-être. Étrangement personne n'avait voulu raviver les tensions encore fraiches entre nous et pas un homme n'avait osé suggéré que la mort du chef Pikuni pouvait être aussi de leur fait et non celui du peuple du désert. En vérité, tout le monde aurait pu être coupable mais certains avaient moins d'intérêts que d'autres dans l'affaire. Les Athnas et les Calusas n'avaient plus de problèmes avec les Pikunis depuis des décennies par exemple. Aucun de nos deux peuples n'avait gagné quelque chose avec cette mort et nous ne nous étions d'ailleurs même pas soupçonnés entre nous. Directement comme souvent on avait accusé les Rahjaks. Ils avaient si bon dos. Personnellement j'avais plus l'impression d'un coup monté que d'autre chose mais qui aurait intérêt à ce que les Pikunis et leurs alliés entrent dans une nouvelle guerre ouverte avec le peuple des sables... je ne voyais que le peuple du ciel... et encore... Je n'avais surement pas toutes les cartes en main et au final cela n'avait pas vraiment d'importance. Ce n'était pas moi qui déciderait d'une guerre, je ne ferai que la mener si elle devait un jour avoir lieu. A titre personnel en tout cas je n'avais rien contre le peuple des jeunes du ciel. Je jugerais rarement sur une entité et préférait considérer les gens à titre individuel. C'était sans doute pour cela aussi que je ne mettais pas tous les Rahjaks dans le même panier.

Alors que la nuit était déjà tombé, éclairé par le feu à la flamme vive devant la maison qui m'avait été allouée pour mon séjour, j'aiguisais l'une de mes lames retrouvées. Cela apaisait mon esprit et me permettait de réfléchir tout en étant concentré sur ma tâche. Seul le bruit du frottement de la lame contre la dureté de la meule brisait le silence, c'était si agréable après l'agitation du jour. Demain je partirai, je n'avais déjà que trop tardé dans ce village. Arrivé plus tôt par le fait que j'avais conduis le jeune Taël en ces lieux, je commençais à saturer de toute cette population excitée.

Quelques pas dans la nuit me firent lever les yeux de mon ouvrage et dans la lumière vacillante je vis apparaître une jeune blonde. La même qui m'avait mis en garde contre les dangers du lancer de poulet. Je la laissais approcher sans rien dire, rebaissant mes yeux sur mon ouvrage. Visiblement elle avait envie de parler. Etais-je le seul encore levé qu'elle était venue vers moi ? Je l'ignorai. Lentement j'arrêtais le mouvement de ma pierre circulaire avant de poser ma lame à côté de moi et je la regardai. Sa voix avait été lente et un peu hésitante. Elle ne devait pas parler couramment ma langue maternelle. Elle avait cependant de la chance, plus que la plupart des Athnas, j'avais cultivé mon anglais apprenant en lisant des ouvrages depuis longtemps oubliés. Cependant pratiquant peu oralement, ma prononciation était parfois devinée.

« Enchanté, Kyara fille du ciel, je suis Antanas »

Nous n'étions pas assez proches pour que je lui dise de m'appeler familièrement par mon surnom, quant à mon peuple, vu ma position lors du conseil, j'imaginais qu'elle avait dû le comprendre ? Je ne lui en dis rien en tout cas. Si elle doutait, elle n'aurait qu'à me poser la question. J'étais presque surpris qu'elle m'approche ainsi... connu pour mon côté assez taciturne, j'étais peu souvent abordé de la sorte.

« Plates, mais attendues »

Si elle ne connaissait pas bien la langue des terriens, elle n'avait pas dû comprendre grand chose des pourparlers. Je me demandais si elle venait me voir moi au nom de son peuple ou juste parce qu'elle avait envie de parler et qu'elle ne savait pas dormir. J'avais déjà arrêté mon ouvrage à son arrivée... peut-être pouvais-je pousser un peu plus le vice de ma sociabilité ?

« Tu peux t'asseoir si tu veux »

Je lui désignais une souche d'arbre libre à côté de moi qui l'attendait presque comme une invitation.

© 2981 12289 0

avatar
25/05/2015 Isis/Sara 2017 Laura Vandervoort ava: hopie; sign: isis Cartographe / apprentie chasseuse 30
Live & Explore
Don't Only Survive


Sujet: Re: Antara} What do you think about what's been said?
Sam 25 Fév - 11:17

What do you think about what’s been said ?
soirée du 5 novembre 2116


Kyara J. Blake & Antanas S. Avallon

C’était amusant que le premier terrien sur lequel elle tomba fut celui avec lequel elle avait brièvement échangé à la fin des conversations. Celui qui avait balancé un os de poulet dans les buissons derrière eux. Ce fut donc avec un sourire qu’elle s’approcha de l’homme qui aiguisait une lame à la lumière d’un feu devant une maison. Etait-il chez lui ici, elle n’en avait pas la moindre idée. Une chose était certaine, il ne lui semblait pas l’avoir croisé pendant la guerre, ni dans les montagnes l’année précédente lorsqu’elle était coincée dans cette grotte. Et c’était sans doute mieux ainsi. Elle pouvait se mettre devant une page blanche pour écrire une nouvelle rencontre en toute objectivité. Par certains côtés, elle parvenait à retrouver sa curiosité envers les terriens, curiosité qu’elle avait perdue pendant près d’un an. Secouant la tête, Kyara s’approcha un peu plus et se présenta en langue terrienne. « Enchantée, Antanas. » Elle n’était pas réellement surprise qu’il parle anglais. Après tout, il lui avait déjà répondu dans cette langue plus tôt dans la journée… Et il était plus facile de trouver un terrien parlant anglais qu’un débarqué parlant terrien… Même s’il y en avait quelques uns parmi eux. Elle-même ne se considérait pas réellement comme parlant la langue des autochtones, bien qu’elle connaisse quelques phrases. Mais elle n’avait pas eu l’occasion de beaucoup pratiquer depuis qu’elle n’était plus avec Eirik, le terrien qu’elle considérait comme son mentor. Par certains côtés, elle regrettait de ne pas être restée avec lui, au printemps. Même si… Kyara jeta un regard vers l’endroit d’où elle venait. Non. Elle ne regrettait pas d’être rentrée parmi les siens. Elle aurait, simplement, aimé que les relations entre eux et les peuplades terrestres s’apaisent au point qu’ils puissent se mélanger les uns aux autres. Mais à voir les désaccords entre tribus, ce n’était pas demain la veille.

Reportant son attention sur celui avec lequel elle venait d’engager la conversation, Kyara lui demanda son propre avis sur les discussions. C’était important d’avoir l’avis d’un natif, clairement. Pendant les discussions, elle n’avait pas tout compris. Heureusement, certains de ses camarades s’étaient trouvés près de terriens parlant anglais leur ayant traduit une grande partie de ce qu’il se disait, camarades qui avaient tout raconté aux autres membres de leur petit groupe. La blonde était un peu… Sur la réserve, et hocha la tête à la réponse d’Antanas avant de s’exécuter lorsque celui-ci lui désigna une souche d’arbre pour s’asseoir. « Tu crois en leur innocence, toi ? Et à cette attaque qu’ils disent avoir subie sur la route ? » Elle ne savait quoi en penser. D’un côté, simuler une attaque, c’était un peu gros. De l’autre, après ce que Rose, Taël et Liam avaient vécu entre leurs mains, ils étaient capables d’avoir fait semblant. D’un autre côté, s’ils n’avaient pas inventé, c’était pire encore. Cela voulait dire que la paix était encore plus précaire que ce qu’ils pensaient tous. Encore plus fragile. Cela voulait dire que quelqu’un intriguait dans l’ombre pour déclencher un nouveau conflit. Cette idée était tellement effrayante que la blonde en frémit.

avatar
05/10/2016 Ipiutiminelle 166 Hugh Jackman So' Guerrier & Chasseur > ₪ Combat au corps à corps et armes blanches. Doué aux armes de jets et à l'arc. ₪ Chasseur ₪ Eleveur et dresseur d'oiseaux de proie pour la chasse et la livraison des messages. ₪ 120
Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever


Sujet: Re: Antara} What do you think about what's been said?
Dim 26 Fév - 23:16

What do you think about what's been said? #Kyara J. Blake

« Soyez assis avec toute la majesté inaltérable et inébranlable de la montagne. Laissez votre esprit s'élever, prendre son essor et planer dans le ciel »

[ Sogyal Rinpoché ]

Elle semblait avenante cette fille du ciel, je ne voyais pas dans son regard la méfiance et la crainte de certains. Elle avait même osé une plaisanterie pendant le conseil avec moi, c'était une chose que l'on se permettait rarement avec moi, allez savoir pourquoi, et c'était assez rare que pour être souligné. C'est peut-être pour cela que je ne cherchais pas à la chasser. J'ignorai si elle avait participé à la bataille qui avait opposé nos deux peuples, je n'avais pas en mémoire son visage mais il y avait eu tellement de mouvements, tellement de gens, tellement de tout. Une guerre n'était jamais belle. J'étais un guerrier, un homme que l'on peut qualifier de destiné à l'affrontement et cela avait été un choix de ma part. Je voulais protéger les miens et j'aimais l'adrénaline qui parcourait mon corps lors des combats. J'en aimais moins certaines conséquences dont la perte des êtres chers. Le peuple du ciel comme ceux de la terre y avait beaucoup perdu et je n'étais pas certain qu'il y avait eu quelque chose de gagné. Les tensions avaient été trop vives, trop grandes et pour moi elles ne semblaient pas encore apaisées. Il n'y avait eu qu'à voir ce qu'il s'était passé lors du conseil. Les terriens n'étaient pas encore prêt à faire confiance et j'étais presque certain que les siens aussi étaient dans l'incertitude. Et puis il y avait ceux qui au-delà du manque de confiance, ne voulaient tout simplement rien avoir à faire avec les gens du ciel. Ma tribu était de ceux-là. Moi je n'étais pas aussi obtus. J'en avais déjà fréquenté des fils et des filles du ciel comme elle... Un peu, brièvement.

« Que j'y crois ou non ne change pas grand chose. Je ne suis pas un de ceux qui décident. Mais il était...bête de penser que mêmes s'ils étaient coupables, qu'ils le diraient. Tout ça... c'était juste du vent. Des mots pour calmer »

J'essayais de m'exprimer comme je le pouvais dans des termes simples. Le mot bête n'était pas celui que je voulais dire mais je ne savais comment exprimer exactement ce que je voulais dire dans son langage. Elle comme moi devrait faire des efforts si nous voulions communiquer. La compréhension était à ce prix.

« Les Rahjaks ne sont pas tous menteurs, pourquoi inventer une attaque et se blesser si fort si c'est juste pour paraître. Ça ne tient pas la route »

Je ne savais pas si elle faisait partie de ceux qui avaient été il y a quelques temps aux mains des Rahjaks comme le jeune homme du nom de Taël que j'avais accompagné dans ce village avant que le conseil ne commence. Elle avait peut-être des idées arrêtées sur ce peuple et des aprioris naturels. Je n'en savais rien. Moi la plupart du temps je tentais de ne pas mettre tout le monde dans le même sac, je préférais me faire ma propre opinion sur les gens. J'avais quelques contacts avec les Rahjaks,  tous n'étaient pas fermés envers les autres tribus et j'y avais même un ami que je pouvais qualifier de plus que proche... Mais il était vrai que je me méfiais un peu plus de ce peuple que d'un peuple pacifiste. C'était dans la nature de l'homme d'envisager les choses, je n'y faisais pas exception, la différence était peut-être que je tentais de ne pas m'y arrêter et de voir plus loin. Pour moi si les Rahjaks avaient voulu simuler une attaque, ils n'auraient pas blessés aussi fort certains de leurs gens. Il y avait tant de méthodes pour simuler des blessures ou une attaque... La comédie me semblait exclue mais ce n'était pas moi qui mènerait l'enquête.

« Approche-toi du feu si tu as froid, je ne te mangerai pas »

En la voyant frisonner, je pensais qu'elle supportait difficilement le climat hivernal qui s'était installé dans nos contrées. Je ne savais pas s'il faisait beaucoup plus chaud là d'où elle venait mais elle ne me semblait pas très vêtues et les nuits étaient de plus en plus froides. Cet hiver était particulièrement rude.

« Que pense ta tribu de tout ça ? Vous avez encore du mal en vous quand vous les regardez et pensez à eux, n'est-ce pas ? Vous... Vous voulez qu'ils disent faux »

Je posais mon regard sur elle alors que je parlais, je ne voulais pas la blesser par mes paroles, mais elles sonnaient plus comme certitudes que comme questions.

« Si les Grands finissent par dire que les Rahjaks sont libres de soupçons, ils risquent de se retourner vers les seuls qu'ils penseront qu'ils pourraient tirer profit d'une guerre entre les peuples de la terre »

Ce qui voulait dire ceux du ciel que ce soit sa tribu ou celle des autres qui étaient venus après. Je ne voulais pas lui faire peur, mais c'était ce que je pensais, une possibilité. Notre paix était si fragile, elle ne tenait qu'à un fil et il était possible que certains désiraient qu'elle ne soit que souvenir.

© 2981 12289 0

avatar
25/05/2015 Isis/Sara 2017 Laura Vandervoort ava: hopie; sign: isis Cartographe / apprentie chasseuse 30
Live & Explore
Don't Only Survive


Sujet: Re: Antara} What do you think about what's been said?
Sam 18 Mar - 21:48

What do you think about what’s been said ?
soirée du 5 novembre 2116


Kyara J. Blake & Antanas S. Avallon

« Tu as raison. S’ils sont coupables, ils ne l’admettront jamais. » répondit Kyara. Bien entendu, pour la jeune femme, cela signifiait aussi que jamais les terriens ne sauraient la vérité sur qui avait tué leur chef. La blonde savait que les siens n’avaient rien à se reprocher. Elle en aurait mis sa main à couper. Après… « Peut-être est-ce quelqu’un qui a agi en marge de sa tribu ? » suggéra-t-elle à Antanas en haussant les épaules. Peut-être était-ce un membre de la tribu victime qui avait voulu faire un coup d’état ? Mais ça, elle ne le dirait à personne… A part peut-être aux siens.

La blonde, en tout cas, n’avait pas relevé l’imprécision de langage du terrien. Celui-ci parlait déjà très bien anglais. Bien mieux en tout cas qu’elle parlait leur langue. Elle aurait aimé la parler mieux. Mais à quel prix ? Il aurait fallu qu’aujourd’hui encore elle soit avec Eirik. Eirik qu’elle avait revu quelques jours plus tôt et dont elle n’avait pas manqué de constater l’absence. Elle le savait ô combien solitaire, mais elle aurait aimé qu’il soit là quand même. Peut-être se désintéressait-il de tout cela ? Elle ne pouvait le croire. Elle avait bien pu constater sa curiosité sur les relations entre eux et les tribus. Peut-être y avait-il ici des gens qu’il ne voulait surtout pas croiser ? Ou peut-être, étant un solitaire, n’avait-il pas été au courant ? La blonde était incapable de se souvenir de si elle lui en avait parlé ou non, de cette confrontation.

S’efforçant de revenir au moment présent, elle fut obligée d’admettre qu’ils auraient été complètement fous de se blesser eux-mêmes pour faire croire à une attaque. Elle avait été idiote de suggérer cette éventualité. Personne n’était assez malade dans sa tête pour ça, n’est-ce pas ? Elle fut tirée de ses pensées, dans lesquelles elle s’égarait de nouveau par Antanas qui l’invitait à se rapprocher du feu si elle avait froid. Et, même si elle ne l’aurait pas avoué, le fait était qu’elle commençait à ressentir le froid de la nuit. Elle se rapprocha donc en esquissant un petit sourire. « Je n’ai pas peur de toi. » dit-elle simplement avant qu’il ne lui demande l’avis des siens sur tout ça. Elle n’aurait trop su le dire. Elle n’avait même aucune idée de la façon dont elle devait le formuler. Elle ne pouvait qu’essayer d’exprimer le plus clairement possible ses pensées, ce qui n’était pas toujours chose aisée. « Je crois que pour ceux d’entre nous qui ont été emprisonnés, c’est impossible de les croire. Pour les autres… Nous sommes forcément influencés par ce qu’ils ont subi et ce qu’ils nous ont racontés. » Finalement, ses propos, une fois prononcés, ne lui semblaient plus aussi brouillons qu’ils avaient pu l’être sous son crâne. C’était peut-être une bonne chose. Même si les paroles qu’il lui rétorqua lui glacèrent le sang dans les veines, la faisant frissonner à nouveau. « Nous n’aurions rien à gagner d’une nouvelle guerre… Même si elle concernait uniquement les tribus. Quant à nos ainés, nous les avons prévenus, il y a des mois de cela, lorsque nous avons pu prendre contact avec eux, que nous avions trouvé un compromis, disons les choses comme ça, entre vous et nous. » Bon… Elle-même avait un peu beaucoup pété un câble, à ce moment-là, mais d’autres comme Ailina étaient parvenus à rester maîtres d’eux-mêmes. Et puis ils étaient tellement loin… se garda-t-elle d’ajouter à voix haute.

avatar
05/10/2016 Ipiutiminelle 166 Hugh Jackman So' Guerrier & Chasseur > ₪ Combat au corps à corps et armes blanches. Doué aux armes de jets et à l'arc. ₪ Chasseur ₪ Eleveur et dresseur d'oiseaux de proie pour la chasse et la livraison des messages. ₪ 120
Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever


Sujet: Re: Antara} What do you think about what's been said?
Lun 27 Mar - 17:19

What do you think about what's been said? #Kyara J. Blake

« Soyez assis avec toute la majesté inaltérable et inébranlable de la montagne. Laissez votre esprit s'élever, prendre son essor et planer dans le ciel »

[ Sogyal Rinpoché ]

Des suppositions, nous n'avions que cela et aucun indice. Qu'il s'agisse d'un exilé, d'un terrien ou d'un enfant du ciel... Ce dernier semblait doué pour dissimuler ses traces. C'était comme chercher une aiguille dans une meule de foin avec les yeux bandés, mais cette réflexion, à quoi était-ce bon de la dire à voix haute ?

« Il faudrait que cette personne soit soit très connue de ce village pour entrer sans éveiller les soupçons et y circuler à la vue de tous, soit très douée pour se dissimuler. Parler dans le vide ne nous ferra pas trouver la solution. Nous ne savons rien »

C'était une manière comme une autre de clôturer un sujet que je pensais stérile. Nous n'avions pas assez d'informations pour tenter de comprendre et lancer des noms ou des possibilités incessamment à voix haute ne nous ferait qu'attraper un mal de tête, et non nous apporter une solution miracle.

« Tu ne sembles pas beaucoup aimer vos aînés »

C'est du moins ce que j'avais cru comprendre dans le ton qu'elle avait pris mais je pouvais me tromper. Elle était peut-être simplement fatiguée par les événements et la longue route qu'elle avait dû entreprendre pour venir jusqu'à ce village. Je la regardais alors qu'elle était maintenant bien plus proche de moi. Elle semblait frêle, pas une guerrière mais je savais que les apparences pouvaient être trompeuses. Elle pouvait bien cacher son jeu et puis la force brute n'était pas la seule vraie force dans un monde comme le nôtre.

« Est-ce que tu aimes cette terre ? J'ai entendu dire que votre monde là-haut était très différent de celui-ci »

Une porte pour changer de sujet, mais j'espérais que je ne la peinerai pas plus. Peut-être qu'elle avait préféré son monde de métal que celui où elle vivait désormais. Elle avait peut-être plus perdu que je ne pouvais l'imaginer, je ne savais rien de ce qu'avait pu être sa vie avant d'arriver ici et elle pouvait avoir perdu des amis, ou une famille. Elle pouvait regretter ce qu'elle avait toujours connu et désirer une chose qui ne pouvait arriver, que tout redevienne pour elle comme avant.

© 2981 12289 0

avatar
25/05/2015 Isis/Sara 2017 Laura Vandervoort ava: hopie; sign: isis Cartographe / apprentie chasseuse 30
Live & Explore
Don't Only Survive


Sujet: Re: Antara} What do you think about what's been said?
Mer 29 Mar - 23:22

What do you think about what’s been said ?
soirée du 5 novembre 2116


Kyara J. Blake & Antanas S. Avallon

Kyara aurait pu éclater de rire à la remarque du terrien sur son amour de ses ainés. C’était vrai qu’elle n’était pas fan de ceux qui les avaient envoyés sur Terre pour y mourir. Manque de bol pour eux, ces jeunes criminels avaient survécu et, lorsqu’ils s’étaient retrouvés, le Conseil avait voulu les cataloguer encore un peu plus en leur donnant le statut de prisonniers libérés, si sa mémoire était bonne. « Disons que… Je ne suis pas d’accord avec la façon dont ils ont fait les choses. » commença-t-elle en essayant de garder un ton neutre. « Ils nous ont envoyé sur Terre sans savoir si on pourrait survivre ou non sous prétexte qu’on avait fait des conneries dans l’espace. Nous n’étions pour eux que de la chair à canon. La plus jeune du groupe avait quoi… 12 ou 13 ans quand on est arrivés sur Terre. Et je trouve ça inadmissible. Nous n’avons pas eu le choix. Ils auraient pu sélectionner des volontaires. En ce qui me concerne, je me serais de toute façon portée candidate. Mais non. On a pas eu le choix. Nous étions des prisonniers, nous étions quantité négligeable. » Autant pour la neutralité. Dix mois après les retrouvailles, elle en voulait toujours autant à ses ainés. Pourtant, elle ne les mettait pas tous dans le même panier. Certains valaient mieux que d’autre mais elle n’avait pas envie d’évoquer cela… D’autant que ça faisait maintenant quelques mois maintenant qu’elle n’avait pas vu Seth qu’elle sentait de plus en plus loin d’elle, lui qui avait su l’apaiser lorsqu’elle avait littéralement pété un câble face au Conseil. Secouant la tête, elle chassa le garde de ses pensées pour se concentrer sur le terrien à ses côtés et qui lui posait à présent d’autres questions.

Cette fois, la blonde ne put retenir un large sourire. « Quand nous étions dans l’espace, j’étudiais les données sur la Terre. J’étais fasciné par cette planète que nos ancêtres avaient abandonnée. J’aurais voulu naître sur Terre. L’espace, c’est froid, glacé. Nous étions, au fond, dans une grosse boîte. Enfermés. Quand nous sommes arrivés ici, j’ai vraiment respiré. J’ai commencé par explorer, découvrir. J’avais soif des espaces, des couleurs, des odeurs, de liberté. Je ne retournerais dans l’espace pour rien au monde. Je suis bien, ici. Si je leur en veux pour la façon dont nous sommes arrivés ici… Il n’empêche que je suis heureuse d’être là. » Et ça, c’était la stricte vérité. Depuis qu’ils étaient arrivés sur Terre, elle avait découvert qu’elle ne supportait pas de se retrouver dans des espaces clos. Si ça ne tenait qu’à elle, elle passerait sa vie dans la forêt… Malgré les dangers que recelait la planète. Elle s’était faite sans trop de mal à cette nouvelle vie. Ca lui avait presque semblé une évidence, malgré les difficultés. La chasseuse tourna un instant la tête vers l’endroit où elle campait avec les autres Cents restés sur place, se disant que si les autres décidaient de rejoindre leurs ainés, elle resterait de son côté. Jamais elle ne retournerait avec ceux qui avaient voulu les envoyer à la mort.

avatar
05/10/2016 Ipiutiminelle 166 Hugh Jackman So' Guerrier & Chasseur > ₪ Combat au corps à corps et armes blanches. Doué aux armes de jets et à l'arc. ₪ Chasseur ₪ Eleveur et dresseur d'oiseaux de proie pour la chasse et la livraison des messages. ₪ 120
Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever


Sujet: Re: Antara} What do you think about what's been said?
Lun 17 Avr - 18:48

What do you think about what's been said? #Kyara J. Blake

« Soyez assis avec toute la majesté inaltérable et inébranlable de la montagne. Laissez votre esprit s'élever, prendre son essor et planer dans le ciel »

[ Sogyal Rinpoché ]

Pas d’accord sur leur manière de faire les choses semblait être l’euphémisme du siècle mais je ne dis rien. Il était libre à elle de m’expliquer comme elle le voulait ce qu’elle pensait ou prétendait penser. Nous n’étions pas amis, nos deux peuples étaient bien loin de l’être aussi, elle n’avait aucune raison de me faire confiance ou de vouloir se confier à moi que ce soit pour ses états d’âmes ou des choses plus importantes encore et je la comprenais. Nous avions tous nos secrets.

Des prisonniers, des quantités négligeables, je connaissais cela, j’avais fait la guerre et… quand les prisonniers n’avaient pas d’importance pour l’échange alors ils ne valaient pas grand-chose. En temps de guerre je comprenais mais dans le ciel, je n’avais pas entendu qu’il y avait eu une guerre. Elle disait qu’ils avaient fait des conneries là-haut et de ce que j’avais compris là c’était l’espace qui coutait cher, comme les ressources d’ailleurs, peut-être pire encore que les nôtres en plein hiver. Cela justifiait-il de sacrifier des enfants ? Pour mon peuple comme la plupart des peuples de la terre, la vie des enfants étaient sacrées. Je comprenais sa rage. Nous, nous n’aurions pas accepté ça, mais les siens ne s’étaient pas rebellés contre ça, ils avaient acceptés.

« Nous ne sacrifions pas nos enfants, nos enfants sont très importants ici »

Du moins les enfants normaux car ceux qui avaient des tares étaient écartés ou purement éliminés. Il n’y avait pas de place chez nous pour la malformation. La terre avait souffert et parfois elle nous prenait bien plus que notre progéniture. Les anciens disaient que nous avions rendu malade notre terre et qu’elle tentait de guérir mais que nous devions l’aider en éliminant ce qui ne devait pas être. J’avais parfois vu l’horreur dans les yeux d’une mère, j’avais parfois vu le désespoir d’un père qui noyait la chair de sa chair au visage ou au corps difforme avant de le purifier par le feu. Oui j’avais vu des choses que je ne voulais lui confier. Elle semblait si pure encore, si innocente.

« La terre rend à ceux qui l’aiment »

Certains des enfants de l’espace n’arrivaient pas à comprendre notre terre, ils ne s’adaptaient pas et ne voulaient pas s’adapter. Elle, elle semblait l’idéaliser et l’aimer. J’avais peur qu’un jour elle tombe de haut ou ne se mette en danger car notre terre était sans nul doute belle mais aussi dangereuse et il ne fallait pas l’oublier sous le couvert d’admirer ses beauté.

« Belle, dangereuse et capricieuse, tous les jours nous tentons de l’apprivoiser un peu »

Son regard se perdit vers le campement des siens dans le village et je me surpris à regarder comme elle ces feux mourants et l’absence de mouvement. Les lieux semblaient si calmes après l’effervescence de la journée, c’était tellement reposant.

« Demain je vais reprendre la route, j’aimerai passer près de la côte avant de rentrer. J’aimerai être là cette année pour les fêtes du printemps. Ton peuple aussi fête-il le renouveau de la nature ? »


© 2981 12289 0
 

Antara} What do you think about what's been said?

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: memories are precious :: A Timey Wimey Thing :: Zone de Flashback-