Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜It Goes To Show You Never Can Tell
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
28/07/2015 I 2221 Chris Brown ( model )/Cristopher Mason Thaïs/Oreste & Lux Aeterna Verrier & Parfumeur 91
« Entre le † Ciel † et l' ☿ Enfer ☿ »


Sujet: Re: It Goes To Show You Never Can Tell
Jeu 3 Aoû - 16:37


Hiro & Gen & Hyacinthe @Yuki @Le chien-loup @Le cheval

Généralement le blond se contentait de thé ... Menthe qu'il cultivait, tilleul qu'il recueillait dans la nature etc. ... Il n'aimait rien tant que sa petite pause du soir pour consommer cette boisson qui le revigorait chaque fois. Pour le café il provenait d'un de ses clients fidèles qui le payait ainsi. A part de très rares individus qui préféraient lui donner de l'or, son petit commerce florissait surtout grâce au troc. A travers les années il attendait avec impatience le retour de certains qui lui ramenaient des choses bien précises. Comme diverses plantes ou fleurs qui ne poussaient pas dans les environs, ou même dans l'île. Parfois il se déplaçait loin comme deux ans auparavant dans le désert prêt de la cité de feu, ou très bientôt dans le Jungal, ou il savait ne pouvoir se procurer que là certaines fleurs. Celles que Thy se chargeait de lui apporter avant sa disparition. Il ne le soulignait donc pas, mais Hyacinthe partageait avec eux une de ses rares denrées qu'il ne consommait que dans les grandes occasions. Et recevoir deux amis aussi éloignés l'un de l'autre, réunis par un destin capricieux, n'en était-ce pas une ? Aussi les laissait-il échanger en profitant de l'instant qui ne se reproduirait probablement jamais. D'ailleurs il se fit la réflexion de depuis sa première rencontre il restait persuadé queHiro était un simple archer malgré ses convictions profondes de Naori. Jamais encore il le mot animiste n'avait croisé ses oreilles.

Malheureusement, et à la grande tristesse de Hyacinthe, les deux personnages se dévisageaient avec une grand méfiance. Jamais auparavant il n'eut songé à les confronter, mais il se rendait compte avoir imaginé que Hiro, tout comme Gen s'apprécieraient sûrement. Après, il comprenait que l'épisode du chien sauvage matiné de loup qui effrayait le cheval, ayant pour incidence que l'animal sauvage se retrouva dans la visée de L'Athna, créait un froid assez difficile à dissiper. Ce qui démontrait que parfois en voulant surprendre un ami on finissait pas devenir soi-même l'étonné. Et lui se retrouvait un peu perdu au milieu de l'équation. Lui le parfumeur qui aimait garder un certain pouvoir sur ce qui l'entouraient. Le verrier ne le prétendait cependant pas pour les humains, il mettait plutôt une certaine distance entre les autres et lui pour éviter trop de proximité. Afin de ne pas finir envahit chez lui. Mais certains franchissaient ce mur alors que le Calusa apprenait à les apprécier au fil des jours. Et en cet instant il eut été grandement soulagé que ce fut le cas pour chacun d'eux. Néanmoins le chemin jusqu'à la plage adoucit visiblement les angles sans forcément les faire disparaître. Et au fond Hyacinthe n'en demandait pas plus, il ne désirait pas obliger les deux terriens à se fréquenter, simplement le empêcher de s'étriper, puis surtout passer un bon moment ensemble, surtout s'il s'avérait unique en son genre.

Le verrier se réjouissait du moment où il serait seul pour discuter avec Gen, et tout pareil avec le jeune Naori. Mais pour le moment il laissait le calme et la douceur l'envahir comme toujours quand il se trouvait prêt de l'océan. Il observa ses camarades alors qu'ils prenaient possession des lieux et éclata de rire à la remarque du jeune archer « Celui qui voudrait mordre dedans tel quel serait un fou, il faut les ouvrir car c'est leur chair qui est bonne pas leurs piquants bien évidemment, je vous en cuisinerais si j'en trouve et si ce n'est maintenant ce sera la prochaine fois » Au Naori comme à l'Athna, mais certainement plus ensemble, cette composition possédait peu de chance de se retrouver de sitôt. il découvrit un visage rêveur chez Gen avant que celui-ci ne se prit pour lui affirmer qu'il se débrouillait parfaitement pour pêcher. « Je n'en doute pas Gen, d'ailleurs un jour il faudra que je vienne visiter te rendre visite dans les montagnes » Une fois Hyacinthe était venu prêter main forte aux Athnas dans leur village lors de la coulée de neige. La seule fois, mais il se rappelait de personnes courageuses face à l'adversité. Pour le moment il soulevait quelques roches au fond de l'eau pour y découvrir enfin ce qu'il y cherchait. Il attrapa sa proie d'une main pour la lever triomphalement « Et voilà notre crabe pour celui qui désirait s'en régaler » Alors que la prise agitait ses pinces avec frénésie.

avatar
04/11/2015 Hiro 86 Kamiki Ryunosuke Aucun normalement Chasseur/animiste 20


Sujet: Re: It Goes To Show You Never Can Tell
Lun 7 Aoû - 23:45

Voyant que Gen ne semblait pas le juger et, au contraire, paraissait même plutôt curieux (à défaut d’être passionné, mais bon, ce n’était pas anormal) de ce qu’il lui expliquais, le jeune Hiro continua dans sa lancée et expliqua un peu plus les croyances qui animaient sa tribu
- Chez nous, il n’y a pas vraiment de religion organisée, chacun fait à sa sauce, mais la pensée génerale est de dire que la terre est un joyau et que nous autres, les humains, sommes ses protecteurs. Nos ancêtres ont failli à leur mission mais la terre nous a donné une seconde chance de réparer nos erreurs, c’est pour ça que nous nous prêtons à penser que tout ce qui vit, tout ce qui nous entoure même, fait partie d’un tout immuable. Nous ne prenons que ce dont nous avons besoin dans la nature, pas plus, et nous savons qu’en échange nous pourrons profiter à jamais de ce paradis que l’univers a daigné à nous accorder.
Hiro était fier de son explication, certes cette explication était un peu empreinte de sa propre philosophie, mais il avait tout de même essayé de rester le plus impartial possible. Puis la conversation dériva sur la tradition de l’élevage dans la tribu de Gen et Hiro écouta avec attention, passionné par ces enseignements qui, même s’ils étaient réprouvés par les Naoris, faisaient tout de même partit du savoir élementaire de l’humanité avec l’élevage et la maîtrise du feu. Quand Gen eu terminé, Hiro répondit.
- J’avoue, je n’avais jamais pensé au dressage avant de voir ce qu’on pouvait faire avec Lou. Faut dire que notre politique très orthodoxe vis-à-vis de la nature nous l’interdit, considérant cela comme de l’esclavage… Je suis partagé. Je pense que même si une relation de dominance s’installe, cela reste dans l’ordre de la nature, tout comme la chasse. Au final, on nous autorise la chasse mais pas le dressage, c’est dommage, on se prive de pas mal de choses…
[i]Dit le jeune garçon en jetant un regard attendrit au loup que lui et Hyacinthe avaient secouru il y a quelques temps. Et dire qu’il avait pensé à l’achever en le voyant arriver avec sa pette blessée, alors qu’un tout petit coup de pouce avait suffi à le faire repartir et croquer la vie à pleines dents ! Hiro se félicitait de sa décision de faire confiance à Hyacinthe ce jour-là, et à la grande sagesse de cet homme.

Arrivés à la plage, l’explication de Hyacinthe fit rire Hiro. Evidemment, il n’aurait jamais eu l’idée de mordre dedans à pleines dents… A moins d’avoir envie e mettre fin à son existence d’une manière particulièrement douloureuse ! Mais même en décortiquant sa carapace, Hiro aurait trop peur de se ficher une aiguille dans le palais. Peut-être plus tard, quand il aurait pris de l’expérience en tant que mangeur de poisson, il pourrait tenter des choses plus exotiques telles que celles-là, mais pour le moment ce n’était clairement pas son intention. Reportant aussi son attention sur Gen, Hiro écarquilla légèrement les yeux quand il annonça venir de la montagne, il sourit.
- Encore une chose que je n’ai pas vu dans ma vie. Ici, la neige nous est hostile, mais je pense que de là où tu viens, c’est un environnement naturel, pratiquement un style de vie ! J’aimerais apprendre à la dompter come tu as dompté ces bêtes !
Déclara alors Hiro de manière figurative en s’imaginant ce à quoi pouvait bien ressembler la vallée depuis le sommet de cette montagne. Puis vînt l’heure de se mettre au travail ! Après quelques minutes passées à profiter du sable et du tout début du soleil couchant, Hyacinthe et sa clique allaient devoir pêcher sans tarder s’ils voulaient un repas décent le soir même ! Bon, au pire du pire, Hiro avait toujours une cargaison de viande et de fruits séchés dans son sac suffisamment importante pour un festin de rois à trois (enfin quatre en comptant Lou) mais le retour chez les Naoris allait se faire avec la faim à moins de chasser quelque chose sur la route. Mais dans un cas comme dans l’autre, il en avait vu d’autres ! Ce ne serait qu’un bien maigre sacrifice pour passer une bonne soirée. En parlant de sacrifice justement, le Calusa se ramena peu de temps après avec un joli crabe bien juteux, essayant visiblement de se débattre de toute la force qu’il avait pour échapper à un destin qu’il anticipait comme funeste. D’une certaine manière, Hiro avait pitié de lui, même pour une bête de cette taille, la peur était la plus abominable des émotions à ressentir avant de mourir… Mais c’était après tout la loi de la nature, la loi du prédateur et de la proie. Lui avait toujours essayé de tuer ses proies sans qu’elles ne le voient arriver, mais ce n’était pas toujours facile, il n’y avait rien que Hiro détestait plus que de devoir achever une bête en souffrance, appelant à la fois la mort de ses vœux et la craignant, il préférait quand la bestiole s’effondrait inerte, la vie soufflée de son corps avant qu’elle n’ait eu le temps de se rendre compte de ce qui lui arrivait.

Hiro secoua la tête, pour arrêter d’avoir de telles pensées funestes et essaya plutôt de se concentrer sur leur tâche actuelle : la survie ! Après tout, eux aussi faisaient partie du cercle de la nature et tout autant susceptibles de connaître une mort violente que ce petit crabe, dura lex sed lex. Hiro prit donc sa canne à pêche et se mit au travail.
- Bon, alors, vos premières leçons ? Maître Hyacinthe ?
Demanda-t-il avec une pointe d’humour.

avatar
04/10/2014 neko 804 Godfrey Gao AVENGEDINCHAINS.(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) cavalier, archer 125


Sujet: Re: It Goes To Show You Never Can Tell
Dim 13 Aoû - 21:24

Visiblement Gen et Hiro étaient capables de s’entendre quand ils parlaient de leurs tribus et des coutumes de chacun. Il écouta attentivement Hiro lui expliquer les croyances des siens. L’athna ne pouvait pas forcément comprendre, mais pouvait essayer de se dire que là-dedans, il y avait une certaine logique. Il imaginait que si on naissait là-dedans, on y croyait forcément. Du moins cela devait être plus facile d’y croire que dans son cas, il n’était pas né là-dedans. Gen parla de sa vie, du dressage des animaux. Il fut étonné de voir Hiro avancer dans sa réflexion et arriver finalement à la conclusion que tout ceci était dommage. L’homme hocha la tête, en effet. En tout cas Gen pensait ainsi. S’ils chassaient, pourquoi ne pas dresser ? Ils ne faisaient rien de mal selon lui et ne reproduisaient pas les erreurs de leurs ancêtres. Peut-être se trompait-il et avait-il une vision biaisée de la chose, il n’en savait trop rien. Il avait brièvement posé son regard foncé sur le loup, songeur. L’athna éprouvait toujours un étrange sentiment à l’égard du loup. Il ne savait pas trop quoi en penser, du bien, du mal ? C’était très difficile à dire pour le coup. Il était très ambivalent à son sujet. Ils parlèrent, échangèrent et à un moment l’athna parla de sa montagne natale. Il vit Hiro écarquiller les yeux et cela ne manqua pas de le faire sourire. Pas de moquerie, juste un léger amusement. Il oubliait que parfois, ses montagnes natales pouvaient étonner ceux qui ne les avaient jamais connues.

« Viens un jour là-haut, tu y seras le bienvenu. » Rien de mieux que de parler de chez lui et Gen se sentait immensément fier. Il parlait avec des étoiles dans le regard. La tension semblait être oubliée quelque instant en tout cas. Si le brun avait su que Hyacinthe leur avait donné son meilleur thé, avec des plantes qui n’étaient pas d’ici, il l’aurait mille fois remercié. Malheureusement pour le blond, l’archer l’ignorait et restait muet là-dessus. Il écouta Hiro parler des oursins et un sourire étira ses lèvres quand le blond parla de la chair tendre à l’intérieur. « Tu es aussi le bienvenu chez moi, mon ami. » Il y avait une réelle tendresse dans sa voix alors qu’il toucha l’épaule de Hyacinthe dans une étreinte fraternelle. Ils étaient bien plus que des amis. Les brimades que subissaient le calusa avaient convaincu Gen de lui apprendre à se défendre. Rien ni personne ne méritait pareille souffrance et surtout pas à cause de rumeur ou de vérité. Il s’en fichait de ce qu’on racontait. L’athna était ainsi, droit dans ses bottes et était extrêmement fier. Le cavalier admira son ami sortir un crabe et le regarda. « Assommons-le. Qu’en penses-tu ? » Il parlait un peu aux deux hommes pour que chacun pût rebondir sur ce qu’il disait. Gen restait avec sa canne dans l’eau, attendant patiemment. Il avait bien plus de patience que son tempérament dur ne pouvait le laisser deviner.

Il savait patienter dans l’ombre, il savait attendre les bons moments avant d’agir. Gen resta silencieux, dans ses pensées. Il en oubliait presque tous les démons capables de le tourmenter. Il oubliait presque ceux qu’il avait enterrés et aimés. Il était aux côtés de deux hommes différents de lui, probablement qui avaient aussi soufferts, mais qui semblaient si joyeux, bons. « Les naoris ont-ils aussi soufferts du tremblement de terre ? » Il le demanda simplement, regardant Hiro. A ce qu’il avait compris, cela avait touché bien des régions. Il l’avait déjà demandé à Ozvan. Il voulait juste savoir pour les autres même si les mois s’étaient écoulés. Il avait bien envie d’alimenter cette conversation, de rester léger. Peut-être bien que Gen voulait aussi oublier qu’il avait déjà donné son cœur à un homme en voyage qu’il ne reverrait il ne savait trop quand.

avatar
28/07/2015 I 2221 Chris Brown ( model )/Cristopher Mason Thaïs/Oreste & Lux Aeterna Verrier & Parfumeur 91
« Entre le † Ciel † et l' ☿ Enfer ☿ »


Sujet: Re: It Goes To Show You Never Can Tell
Dim 20 Aoû - 17:18


Hiro & Gen & Hyacinthe @Yuki @Le chien-loup @Le cheval

Marcher vers la mer, portant cette inextinguible joie qui lui enflammait la poitrine chaque fois qu'il s'y dirigeait, silencieux, mais pas solitaire, le blond savourait ces instants furtifs qui disparaîtraient aussi vite que ceux qui l'accompagnaient. Le Calusa ne se départissait jamais d'une étrange nostalgie dès qu'un peu de joie jaillissait en son cœur. Il se méfiait, marqué par son histoire, de la tournure d'une situation que quiconque eut considéré comme positive. Car dans sa chronologie de la vie il fallait peu de temps pour que tout s'enflamme pour tourner à la catastrophe. Cependant son esprit désirant s'affranchir des carcans dont il se protégeait depuis des années, refusait de se laisser gâcher ce moment. Thiziri lui préconisait toujours d'embrasser le bon quand il se présentait à votre porte, et comme pour souligner ce conseil, Lou se frotta contre ses jambes. Alors il se laissa capter sans remords par les paroles échangées entre les deux hommes, alors que ses doigts se perdaient dans la fourrure si douce de son chien-loup. Qui en réalité n'appartenait à personne, mais choisissait de rester prêt de lui ou de Hiro en reconnaissance du coup de main du Naori et du Verrier. Du moins Hyacinthe estimait cette déduction plus logique qu'aucune autre explication. D'ailleurs cette histoire de dressage dont ils parlaient le laissait extrêmement dubitatif.

« Je suppose que c'est la vision que chaque peuple se fait d'un animal domestique qui choisirait d'être avec l'humain depuis des décennies ou sauvage qui lui préférera la nature. Et si jamais une tribu se mettait à vivre en parfaite harmonie avec des ours qui dormiraient au-devant de leur demeure et mangeraient dans des gamelles, elle estimerait aussi avoir un animal domestique  » Bien que ce fut très peu plausible qu'un clan d'Ursidé en vienne à un tel comportement. Mais Hyacinthe croyait aussi que l'animal peut se montrer opportuniste, que s'il en retire plus que la situation dans laquelle il se trouve, il se dirigera certes vers le meilleur et s'adaptera en dépit des croyances des uns ou des autres. Enfin sans doute s'enlisait-il dans des pensés trop fouillées comme ça lui arrivait parfois. Aujourd'hui le blond se devait d'être léger, souriant en l'honneur de ses amis pour faire en sorte que la bonne liaison continue entre les deux. Le rire D'Hiro quand ils furent sur la plage, à l'évocation de planter toutes ses dents dans un oursin le rassura, et Hyacinthe se joignit de bon cœur à sa bonne humeur. Il ne participait pas vraiment au dialogue de ses deux amis, mais il n'en perdait pas une miette, ravi d'en apprendre autant sur l'un et l'autre. Néanmoins il sauta sur l'occasion quand Gen proposa à Hiro de venir lui rendre visite « Si tu veux je viendrais avec toi Hiro, comme ça je montrerais en même temps à Gen comme j'ai bien apprit à monter à cheval ! »

Une manière détournée de le remercier encore du magnifique cadeau qu'il venait de lui faire. Ensuite il hocha la tête de contentement, sachant qu'il serait toujours le bienvenu. Ce ne serait pas la première fois qu'il se rendrait dans ce village, mais bien chez Gen, et il se découvrait curieux des gens qui vivaient avec ce dernier. Surtout de son fils dont il parlait régulièrement.  « Ah parfait, Peux-tu le tenir deux seconde le temps que je l'assomme ? » Et sans vraiment attendre le consentement de l'Athna il lui remit dans les mains - mais pas du côté pinces évidemment ! -, puis se pencha pour récupérer une grosse pierre sous laquelle avait tenté de ce cacher le crustacé en question.  « Tu peux lâcher maintenant je suis prêt » Proposa-t-il à Gen alors qu'il laissait tomber la pierre avec force sur leur futur souper. « Et voilà il ne reste plus qu'a le faire griller et se régaler ! » Son regard croisa le visage songeur d'Hiro, un peu ailleurs, comme happé par des dilemmes particulièrement ardus. Il se demanda du coup si ce dernier avait entendu la question du tremblement de terre chez les Naoris « Tiens c'est vrai j'ai eu l'impression qu'ils n'avaient pas été affectés !  » Au même instant, filou, Lou s'empara devant leurs yeux ébahis du crabe écrasé et s'enfuit avec dans sa gueule. « Il va peut-être bien s'y casser les dents le malotru  » Déclara Hyacinthe amusé et pas un poil fâché sur l'animal.

« Ah bah Gen, va falloir que je t'en cherche un autre  » Déclara le Calusa pas découragé pour un sous alors que Hiro l'interpellait goguenard pour une "leçon"  « Mais si tu veux partir à leur recherche Gen il faut regarde en dessous des pierres près de l'eau, parfois aussi ils font des petits trous dans le sable, pendant que je vais enseigner l'art de la pêche à mon camarade rade rade » Disant cela il s'empara de la main de son ami et la serra très fort, décelant une étrange tristesse au fond du regard de ce dernier. Quand il eut rejoint Hiro il lui fit signe de le suivre « nous pouvons bouger doucement afin qu'il nous prennent pour un des leurs, mais faire silence comme à la chasse, car ils sont malins et se sauveront ... Avec le Harpon je pense que ça requiert la même habilité dont tu fais preuves avec un arc ... Veux-tu essayer ?  » Cela pouvait se révéler amusant, et tout à la fois il pouvait réussir mais revenir les mains vides. Hyacinthe pourvoirait alors à ce problème, mais il restait persuadé que le Naori se montrerait très habile à ce "nouveau" sport ...
 

It Goes To Show You Never Can Tell

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» The Hillywood Show
» Retro Taco Show.
» Rétro Taco Show 2011.
» Armée démon best of show peinture Throne Of Skulls
» Chris Sabin Vs Big Show

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: no one came back :: La mer :: La plage-