Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜It Goes To Show You Never Can Tell
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
28/07/2015 I 2262 Chris Brown ( model )/Cristopher Mason Thaïs/Oreste & Lux Aeterna Verrier & Parfumeur 87
« Entre le † Ciel † et l' ☿ Enfer ☿ »


Sujet: It Goes To Show You Never Can Tell
Dim 12 Fév - 14:34


Hiro & Gen & Hyacinthe @Yuki @Le chien-loup @Le cheval


La chaleur du petit feu qui grésillait dans la pièce réchauffait l’atmosphère. La cabane ne payait pas de mine mais grâce à l'aide des êtres qui gravitaient autour du blond elle tenait debout. Réparée par des tas de petites mains qui s'offrirent quand elles rendirent visite au verrier. La porte entrouverte le Calusa observait le chien-loup aux aguets dans la neige. Finalement après sa rencontre avec Baelfire, il décida de revenir le chercher le portant jusque chez lui afin de le soigner. Hyacinthe se persuadait qu'une fois remis il s'en irait retrouver la nature sauvage qu'il connaissait depuis toujours. Mais ce dernier décida de rester dans les environs. Apprivoisé non, l'animal se laissait approcher quand il le désirait, on ne pouvait pas le contraindre, d'ailleurs Hyacinthe aimait cette sauvagerie qui émanait de lui. Aujourd’hui le blond devait aller pêcher dans la mer froide car l'envie de poisson frais se faisait sentir. Un peu plus compliqué que pendant les autres saisons cette activité n'en restait pas moins passionnante pour son nouveau compagnon, qui ne manquait jamais de l'accompagner pour réclamer son du. La plupart du temps la bête chassait pour apaiser ses propres besoins, mais elle ne refusait jamais un met venu de la mer. Sans doute en souvenir de son sauvetage.

Le parfumeur finalement le ne baptisa pas, il ne trouvait pas de prénom qui lui eut convenu alors il disait simplement "Lou" pour attirer son attention. Et ça semblait très bien convenir au canidé métissé de loup. L'air de rien il prenait beaucoup de place dans la vie de Hyacinthe qui désormais vérifiait tous les matins s'il le voyait. Parfois il pouvait rester absent un ou deux jours mais il surgissait toujours d'un taillis quand quelqu'un s'approchait de la maison prouvant qu'il ne s'éloignait jamais vraiment très loin que pour attraper une proie. Ou éventuellement rencontrer un de ses congénères. Du moins voilà ce que s'imaginait le verrier. Pour le moment Hyacinthe buvait une boisson chaude concoctée avant de se revêtir de vêtements plus chauds pour affronter le froid. Le blond n'oubliait pas ce jour ou il faillit rendre l'âme après avoir été battu, puis laisser pour mort par Raphael. Si Shane ne l'eut pas trouvé il ne serait plus de ce monde, vaincu par le la froidure de l'hiver. Il vérifia aussi son équipement s'assurant qu'il ne lui casserait pas entre les mains car dans ce cas il devrait revenir sur ses pas et perdrait un temps précieux.

Non pas qu'il ne puisse pas disposer de ses heures comme il le désirait mais la serre reconstruite en grand partie lui octroyait une maximum de travail. Tout d'abord parce que la plupart de ses plantes, fleurs, arbustes périrent dans le tremblement de terre. Aussi devait-il déjà faire certaines expéditions pour se procurer certaines graines pour prévoir la floraison à venir. Heureusement pour lui son atelier ne fut pas ébranlé, et là il possédait encore beaucoup de fioles emplies de diverses essences. Mais ça ne durerait pas, et très il se sentirait à l’étroit ne pas pouvoir disposer d'une palette de flagrances comme il s'y était habitué. Alors bien décidé il saisit son harpon puis se retrouva sur le seuil de sa demeure à refermer la porte trois fois de suite. Finalement il tourna la tête vers celui qui l'honorait de sa présence silencieuse « Alors Lou tu m'accompagnes cette fois-ci ?  » Le calusa n'en doutait pas un instant mais il remarqua que les oreilles de l'animal se pointait dans une autre direction. Ce dernier fixait un point vers l'intérieur des terres, et soudainement il s'élança vers les bois alors que surgissait une petite silhouette que le blond cru bien reconnaître : Hiro ...


Dernière édition par Hyacinthe Bosco le Dim 9 Avr - 19:53, édité 1 fois

avatar
04/11/2015 Hiro 88 Kamiki Ryunosuke Aucun normalement Chasseur/animiste 10


Sujet: Re: It Goes To Show You Never Can Tell
Mar 14 Fév - 23:44

De son côté, Hiro arrivait seul… Il lui avait fallut quelques minutes d’errance pour trouver la cabane que son ami Calusa utilisait comme planque, mais au final il finit par tomber dessus sans trop de difficulté car elle se trouvait plus où moins là om il lui avait indiqué, et comme Hiro n’était pas du genre à se perdre, le résultat était donc pour lui une victoire de plus d’orientation dans la forêt.

En approchant cependant, le garçon eu la surprise de se faire accueillir par un invité à fourrure plutôt inattendu ! D’abord méfiant, Hiro plongea sa main sur son couteau avant d’écarquiller les yeux en reconnaissant le chien-loup que lui et le Calusa avaient sauvé quelques semaines plus tôt.Il posa un genou à terre et prit une posture plus accueillante.
- Héééé ! Salut toi !
Dit-il alors que le chien se rapprochait de lui et semblait vouloir lui proposer de lui caresser l’encolure. Hiro s’exécuta presque immédiatement et prit beaucoup de plaisir à réchauffer ses doigts dans le pelage de la bestiole par cette froide journée. Peu après, ce fut au tour d’Hyacinthe de venir les rejoindre. Hiro releva alors la tête et l’adressa avec un sourire.
- Tu l’as ramené finalement !
Dit-il en riant avant de tendre sa main à son aîné et ami.
- Comment vas-tu ? Et lui ? Il s’acclimate bien ? Tu lui a trouvé un nom ?
Demanda-t-il en tournant sa tête vers le chien avant de voir son attention être attirée par une délicate odeur de poisson grilé. Il adressa alors un sourire à Hyacinthe.
- Ah, ça sent le poisson à la broche ! Super timing ! J’ai une faim… De loup !
Dit-il avant de pouffer de rire.

avatar
04/10/2014 neko 867 Godfrey Gao AVENGEDINCHAINS.(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) cavalier, archer 66


Sujet: Re: It Goes To Show You Never Can Tell
Ven 24 Fév - 21:40

« Brosse-la ainsi, regarde. » La voix ferme de Gen guidait son fils qui brossait la nouvelle jument du cavalier. En réalité, cette bête n’était pas pour lui, mais pour Hyacinthe. Il l’avait achetée à un éleveur pikuni et avait passé les derniers mois à la dresser et l’habituer à des cavaliers novices. Ephraim savait monter depuis sa tendre enfance, mais il s’était prêté au jeu et son poids léger avait facilité l’apprentissage de la monte. Gen avait beau être un homme fin et athlétique, il pesait son poids. Il avait accepté que son fils s’occupe de la jument, mais à la seule condition qu’il devait être bien au courant que quand il serait temps, elle partirait pour vivre auprès de Hyacinthe. La jument s’était aussitôt entendue avec Yuki qui s’avérait être à présent une jument d’âge bien mûre qui n’avait plus la fougue de la jeunesse. Gen s’appuya contre sa monture sombre, caressant sa double mâchoire imparfaite. La jeune jument quant à elle ne comportait aucun défaut physique, elle était belle comme un cœur. « On va y aller. » Dit-il calmement, observant son enfant tresser la crinière et la queue du cheval. Son fils avait un sacré doigté, les doigts agiles, rien ne semblait lui résister. Gen harnacha sa monture sombre, se préparant aux heures de monte qui l’attendait. Il vérifia ses réserves et remercia son fils d’un baiser sur le front. Il attacha la jument sur le côté, pour éviter que Yuki donne des coups de sabots.

L’homme les approcha de la grande porte centrale, récupérant ainsi son arc et une autre arme, une petite dague. Avec adresse, il grimpa en selle et salua d’un signe de main son fils. Il le voyait bien, il voyait qu’il était ému, mais préféra taire cela. Son fils se devait être fort et c’était lui qui avait tenu à s’occuper de la grande jument blanche avant son départ. Elle était relativement calme, même si elle avait son petit caractère. Gen s’était dit qu’elle ferait parfaitement l’affaire avec Hyacinthe. Elle n’était pas compliquée à monter et était relativement calme. Le cavalier fit galoper un petit moment les deux juments. Il faisait encore frais, mais l’air se réchauffait légèrement, le soleil tapait sa peau mate. Il se sentait bien, étrangement en paix. Les derniers événements lui avaient remonté le moral. L’homme traversa la plaine, ses montures au trot à présent. Il passa par les pikunis, contournant la tribu sans se stopper. Il était pressé, il avait bien envie de voir Hyacinthe et de voir sa réaction face à la jument plus grande que Yuki. Son pelage blanc contrastait étrangement avec le noir sombre de sa monture. Gen les fit passer au pas, flattant sa monture et tendant la main pour effleurer l’encolure de son présent qui semblait contente de se faire flatter. L’homme distingua au loin la plage. Ils avaient avancé vite, même s’il avait fallu compter sur plusieurs heures de monter pour arriver aux abords de la plage.

L’eau se voyait et donnait envie. Gen fit approcher les chevaux de l’eau, mais il avait oublié un point essentiel, la jeune jument n’avait jamais vu l’eau. Elle se stoppa nette, forçant ainsi Yuki à s’arrêter. « J’avais oublié ce détail. » Marmonna le cavalier qui décida de s’éloigner de l’eau, pour le plus grand bonheur de la grande blanche qui semblait plus à l’aise sur le sable. Gen distingua le cabanon de Hyacinthe, mais aussi une autre silhouette. Il plissa les yeux, l’arc en travers de son torse, le haut du corps couvert par une peau de bête chaude. L’homme se stoppa, voyant quelque chose aussi, quelque chose de rapide et de visiblement, très canin. Il passa son arc autour de son torse et automatiquement, banda une flèche, visant la bête, au cas où. Et mer**. Il sentait la nervosité gagner la jeune jument blanche, ainsi que Yuki. Les chevaux étaient des proies, des animaux très sensibles et nerveux. « Hyacinthe ? » Sa voix grave porta plus loin, il distingua les deux hommes et ce qui semblait être clairement, un loup.

avatar
28/07/2015 I 2262 Chris Brown ( model )/Cristopher Mason Thaïs/Oreste & Lux Aeterna Verrier & Parfumeur 87
« Entre le † Ciel † et l' ☿ Enfer ☿ »


Sujet: Re: It Goes To Show You Never Can Tell
Sam 11 Mar - 22:02


Hiro & Gen & Hyacinthe @Yuki @Le chien-loup @Le cheval

L'animal courrait bien trop vite pour que le blond puisse le rattraper, et Hyacinthe ignorait complétement ce dernier réagirait face à Hiro. Jusque la, le canidé se contentait de gronder sur les intrus. Mais il donnait la nette impression au calusa, de se sentir de plus en plus en terrain conquis, comme si la ou habitait le verrier lui appartenait désormais. Mais en voyant que Lou se contentait de faire la fête au nouvel arrivant il ralenti pour les rejoindre doucement. Reprenant sa respiration afin que son cœur battit beaucoup moins vite. Bien qu'il ne connaissait le jeune Naori que depuis une année il l'appréciait grandement et ne souhaitait pas le voir blessé. Visiblement l'animal possédait une bonne mémoire car il ne se montrait jamais content de se trouver face à un étranger. Même ses clients plus réguliers, la bête ne cessait de les observer avec un regard soupçonneux. « Hiro Hiro Hiro ça me fait plaisir de te voir  » Déclara gaiement le parfumeur en plantant son harpon dans la terre. L'émotion l'obligeant à user de ses Toc, il le reprit donc pour le replanter une seconde fois, puis une troisième. Et la seulement il tendit la main à son jeune invité. Car oui quelques mois auparavant il lui offrit de venir auprès de lui afin de découvrir les plaisirs de la pêche « Oui je n'ai pas su résister, je suis retourné le voir, je l'ai porté jusqu'ici en pensant qu'il reprendrait la chemin de la liberté quand il irait mieux. Mais visiblement il préfère prendre racine ici »

Il y aurait beaucoup de choses à dire sur ce chien-loup, mais il préférait laisser profiter les deux acolytes de leurs retrouvailles. Ça l'émouvait de voir que le jeune chasseur montrer du plaisir à découvrir cette fin inattendue de leur sauvetage. Lou émit même quelques étranges aboiements joyeux tout en tournant autour de Hiro pour finir par se retrouver couché à ses pieds. « En réalité je ne sais vraiment pas s'il s'agit d'un chien, d'un loup, ou d'un métissage, la dernier supposition étant la meilleur je pense. Alors je lui dit simplement Loup ce qui à l'air de lui convenir mais si tu penses à quelque chose de mieux on peut essayer » Au finale Hyacinthe restait persuadé que ce serait le canidé matiné de loup qui aurait le dernier mot, en décidant de répondre aux consonnes et voyelles assemblées qui le charmeraient. Soudainement une expression mutine transparut sur le visage du blond. L'organe olfactif du jeune naori brun lui jouait des tours. « Odeur de poisson grillé ? Oh je pense que c'est celle qui n’imprègne car je ne mange pratiquement que ça. En vérité j'allais pécher, veux tu te joindre à moi ? On se fera un bon repas en rentrant parce qu'il fait un encore un peu froid pour allumer et cuisiner un feu sur de la plage  » A peine terminait-il sa proposition que Lou décampa dans la direction opposée sans prévenir.

Alors le blond se retourna vivement mais tout ce qu'il commença par distinguer fut une tache noire, puis une tache blanche. Dans la précipitation il se frotta la yeux puis essaya de se concentrer davantage. Trop de données qui ne lui laissaient pas le temps de s'adapter. Finalement il reconnu Yuki, puis Gen qui chevauchait sa jument. Il resta un peu déstabilisé car il ne l'attendait pas du tout. Mais il finit par entendre la voix de celui-ci « C'est Gen » Expliqua t'il à Hiro en se tournant vers celui-ci « Un ami ... » Car décemment depuis leur dernière conversation et le lien qui se forgeait entre eux il ne voyait plus désormais comment le nommer autrement, même s'il demeurait un client. Mais maintenant il remarquait la nervosité des chevaux - Pourquoi se ramenait-il avec un deuxième ? -, puis seulement il vit la flèche pointée en direction du chien-loup. « Lou lou lou lou lou lou  » Appela t-il avec force en sautillant sur place avant de s'adresser à nouveau au Naori « Faut qu'on réussisse à calmer Lou ou l'attraper sinon il va lui planter une flèche dans la tête ... » Ou le coeur, ou les flancs ... mais il le tuera en toute bonne foi, et rendra leur geste à lui et au naori complétement inutile. Et puis surtout il comprenait à quel point il se découvrait attaché à cette bête.

Le verrier en oublia son harpon fiché dans le sol, il se rapprocha du chien-loup pour essayer de l'attraper par le cou, mais ce dernier s'esquiva avec habilité, il n'obéissait qu'à la liberté. Du coup Hyacinthe se posta entre le canidé et la flèche de Gen, osant espérer que le Naori se débrouillerait mieux que lui avec la bête. « Je ... s'il te plait, ne le tue pas Gen, lui ... » Le blond indiqua d'un signe le jeune chasseur derrière lui « Hiro et moi lui avons porté secours, il n'est pas méchant juste encore très sauvage ... Il ne fera rien à tes chevaux » En réalité il ne pouvait pas s'en porter garant, mais il ne se souvenait d'aucun incident regrettable avec des clients précédents « tu je ... je pense que si on les laissait prendre connaissance ... sinon on fera en sorte de l'enfermer le temps que tu sois ici ici ici  » Hyacinthe déplorait que la rencontre se fit dans de telles conditions, il priait pour tout ça ne prenne pas un tour dramatique, et fit un signe de tète à l'Athna pour lui octroyer un bonjour pas encore exprimé. A présent immobile, il détaillait le blanc équidé qui accompagnait le guerrier. « Elle il est magnifique et tu voyage désormais avec deux ? Transporte tu plus de matériel ? » Hyacinthe tentait d'instaurer un échange agréable pour ne pas que l'agressivité s'invite dans la rencontre, et fasse dérailler le tout.


Dernière édition par Hyacinthe Bosco le Dim 9 Avr - 19:56, édité 1 fois

avatar
04/11/2015 Hiro 88 Kamiki Ryunosuke Aucun normalement Chasseur/animiste 10


Sujet: Re: It Goes To Show You Never Can Tell
Dim 12 Mar - 22:47

C’est avec un plaisir non dissimulé (et non simulé) que le jeune Hiro serra la main du Calusa. Maintenant que l’hiver était terminé, ils auraient, du moins l’espérait-il, l’occasion de se revoir de manière plus fréquente tout de même. Il baissa ses yeux attendris vers le chien et constata rapidement qu’il semblait apprécier de plus en plus le contact avec l’homme… Ou du moins le contact avec eux, Hiro Kobayashi et Hyacinthe Bosco. Ce que Hiro ignorait d’ailleurs, c’était qu’il n’allait pas tarder à le démontrer…

Mais pour le moment, le jeune asiatique profitait surtout des retrouvailles avec son ami et l’écoutait avec attention alors qu’il lui expliquait la manière dont il s’occupait maintenant de leur nouvel ami à fourrure. Cette explication fit glousser Hiro qui se pencha de nouveau pour caresser Lou qui accueillit ce geste avec une relative bienveillance. Tandis qu’il faisait ça, Hiro ne manqua pas une occasion d’exposer un peu de sa science.
- Eh bien, son corps me fait penser à un loup ouais, je pense que c’est un hybride mais il peut y avoir une autre solution. Nos ancêtres avaient des chiens de compagnie partout, certains ne ressemblaient à rien alors ils n’ont pas du survivre, mais d’autres si et si toutes les races qu’ils avaient crée venaient à se reproduire ensemble, au bout de plusieurs générations, l’espèce serait homogène et ressemblerait sûrement à Lou si présent.
Il termina son explication en lui tapotant le ventre et en se redressant.
- C’est comme pour nous. Toi et moi, on est manifestement différents, mais si nos lignées se mélangent, elles vont s’homogénéiser. Je te montrerais un jour si tu veux, c’est un scientifique qui a écrit ça il y a des centaines d’années, Darouin il me semble, un truc comme ça. Ca doit pas être dur à trouver ses écrits, c’était la référence il parait, même encore 150 ans après sa propre mort.
Puis, ils parlèrent de bouffe, et là Hiro sortit à Hyacinthe son plus magnifique air faussement vexé en apprenant qu’en fait, aucun poisson cru n’était prévu pour lui.
- Comment ? Monsieur reçoit des invités sans avoir rien à servir ? Mais c’est inqualifiable ça !
Dit Hiro en cognant ses poings contre ses hanches et en adoptant une fausse grimasse dont l’authenticité laissait comprendre sans aucun problème qu’il blaguait.

Cependant leurs retrouvailles furent rapidement interrompues par la réaction de Lou qui se tapa un sprint dans une direction inconnu sous les yeux abasourdis des deux amis. Après avoir brièvement échangé un regard, ils se lancèrent à la poursuite du chien qu’ils retrouvèrent nez à nez avec un arc le tenant en joue, tenu par un homme monté sur un cheval.
Hiro se demanda un moment s’il devait se préparer au combat, mais l’intervention d’Hyacinthe lui fit rapidement comprendre que son ami connaissait le nouvel arrivant. Il lui laissa donc faire la parlotte et, heureusement, réussi à éviter que Lou ne se prenne une flèche dans le crâne. Hiro soupira alors et se rapprocha du nouvel arrivant. Accueillant comme à son habitude, l’asiatique tendit alors sa main.
- Bonjour Hiro Kobayashi, ravi de vous rencontrer…

avatar
04/10/2014 neko 867 Godfrey Gao AVENGEDINCHAINS.(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) cavalier, archer 66


Sujet: Re: It Goes To Show You Never Can Tell
Mer 22 Mar - 21:05

Gen était extrêmement tendu alors qu’il voyait ce prédateur devant lui. Il sentait Yuki sous lui, extrêmement nerveuse. La jument sombre avait les oreilles couchées sur le crâne, prête à fuir. Les chevaux n’étaient pas des animaux d’attaque. Le regard foncé de l’homme se posa brièvement sur la jument blanche qui était encore plus nerveuse que son aînée, mais visiblement plus agressive. Intéressant. Mais pour l’instant, il n’avait qu’un objectif, protéger ses montures coûte que coûte, peu importe ce que cela impliquait. Son regard acéré était posé sur l’espèce de loup proche de ses montures. Il cligna des yeux quand il vit Hyacinthe entre lui et sa cible. Il prit la peine d’écouter son ami et son regard se posa sur un homme derrière le blond. Gen pinça les lèvres, mais Hyacinthe était son ami et il décida de lui obéir. Il abaissa son arc, signe qu’il ne ferait absolument rien de mal. « Avec tout le respect que je te dois Hyacinthe, mes chevaux ne se laisseront pas approcher de la sorte. » Les juments étaient clairement hostiles, Gen retenait Yuki de déguerpir. La jument foncée s’agitait, laborant le sol de ses sabots, visiblement agacée par la situation. Elle aurait pu faire ce qui lui chantait, mais le fait qu’elle soit domestiquée la contraignait à une certaine soumission. Gen décida de descendre calmement de selle alors que son ami l’interrogea sur la jument claire. « Surprise ! Je vais t’expliquer. Non, juste pour elle, son harnachement que j’ai fait à sa mesure. » Cela comprenait une selle que la jument ne portait pas.

Le cuir était un chargement. Gen serra la main de l’inconnu qui vint à sa rencontre et son nom lui rappela la consonance très asiatique d’Enako, sa femme défunte. Aujourd’hui, ils n’étaient que des mélanges, plus de pays, plus d’ethnie vraiment distinct. Mais malgré tout, on reconnaissait certains types. « Gen Deng de la tribu Athna, enchanté. » Il le regarda discrètement, observant les traits et les yeux de l’autre homme, mais ne fit aucun commentaire. Son regard était de temps en temps posé sur l’espèce de loup. « A qui appartient cette bête ? » Il fallait le reconnaître, elle n’était pas moche, presque sublime. « Au fait. » Il tourna la tête vers Hyacinthe et désigna la jument blanche qui s’était calmée, Yuki aussi d’ailleurs. « Je t’ai ramené un présent. Je l’ai dressée pour toi. C’est une jument, jeune, mais elle fera une bonne monture. » Il était extrêmement fier et cela se voyait. Il avait le menton levé, le regard brillant. « Mon fils s’en est occupé pour toi. » Il posa son regard sur l’autre brun. « Sais-tu monter à cheval Hiro ? » Il l’incluait naturellement dans la conversation, curieux de cet homme. Il se demandait comment Hyacinthe allait réagir. La jolie jument blanche secoua sa tête, faisant danser les tresses de sa crinière. Yuki allongea le cou et ronfla des naseaux, la jument grattait le sol, visiblement frustrée de n’avoir rien à brouter.

Gen se fit la réflexion qu’elles formaient un duo étrange. Mais il était convaincu que la jument qu’il avait acquis et dressé pour Hyacinthe serait parfaite. « Je ne lui ai donné aucun nom. » Il s’approcha des juments et détacha la petite blanche qui redressa la tête, soudainement curieuse. Gen flatta Yuki et s’approcha des deux hommes, la jument claire derrière lui était visiblement toute contente de découvrir du monde. Elle était relativement sociable et cela venait de son tempérament. Il y avait des chevaux plus vifs, moins accessibles, plus méfiants. L’éleveur avait affirmé que celle-ci, même petite elle était très curieuse et dépassait sa peur. Cela pouvait être un désavantage compte tenu du fait que c’était une proie. Mais il en parlerait plus tard. Gen se demandait comment son ami réagirait. Eux qui avaient parlé cheval plusieurs mois auparavant, serait-il touché par ce geste, gêné ? Il était curieux. Et d’un autre côté, ce serait mentir que de ne pas sentir son cœur se serrer à l’idée de se séparer d’une jument qu’il avait dressé lui-même ces derniers mois.

avatar
28/07/2015 I 2262 Chris Brown ( model )/Cristopher Mason Thaïs/Oreste & Lux Aeterna Verrier & Parfumeur 87
« Entre le † Ciel † et l' ☿ Enfer ☿ »


Sujet: Re: It Goes To Show You Never Can Tell
Sam 1 Avr - 19:41


Hiro & Gen & Hyacinthe @Yuki @Le chien-loup @Le cheval

La grande connaissance de Hiro sur autant de sujets épatait particulièrement Hyacinthe, probablement parce que le naori, encore assez jeune ne donnait pas forcément une impression de sagesse à première vue. Et si le blond ne s'accordait pas toujours avec les idées de ce dernier, il les écoutait toujours avec attention. Ensuite il donnait son avis selon qu'il le pensait approprié ou non. Généralement à moins qu'on le harcela, ou le lui demanda spécifiquement le verrier préférait garder ses pensées pour lui. Mais tout doucement depuis l'année dernière, avec la disparation de Shane, puis thy, ses seuls véritables proches, il commença à s'ouvrir avec Rose, Puis Gen et enfin Hiro. De plus il en était arrivé à recoller les morceaux avec Baelfire, et ça il ne l'aurait jamais cru si qui que ce soit lui eut prédit. Bien qu'il souhaita que Lou se révéla un véritable loup il supputait bien que ce compagnon à quatre pattes représentait l'hybride dans toute sa splendeur. Alors il hocha la tête pour laisser entendre au jeune chasseur qu'il rejoignait son avis. Par contre il ne connaissait pas ce "Dard Ouin" que l'archer évoquait mais il restait vraiment curieux de le découvrir « Ah ce que tu me dis est vraiment très intrigant, je viendrais te rendre visite la prochaine fois pour que tu montres tout ça » Qui sait si il ne trouverait pas dans tous ses écrit des réponses à ses propres questions.

Le Blond eut souhaité en apprendre davantage mais il furent interrompus pas la venu inopinée, mais heureuse - Malgré les folies de Lou - de Gen. Néanmoins il semblait que les deux équidés n'appréciaient pas du tout la présence l'animal qui avait décidé de rester auprès de lui, alors que sa liberté l'attendait à chaque coin d'arbre. Après un début d'explication l'Athna fit clairement comprendre que si lui comprenait la situation, les juments non, et qu'elles ne toléreraient pas la présence de Lou. Alors le blond acquiesça de la tête tout en regardant derrière lui, puis si dirigea vers la porte de sa demeure, en ouvrit la porte. Ensuite il déposa une assiette avec les restes du poisson qu'il venait de cuir tout en regardant Hiro « Il va falloir pêcher notre ration mon ami » L'Hybride se précipita alors pour dévorer tout, alors que Le blond s'en retournait vers Gen qui voulait lui expliquer plusieurs choses. « Ça va l'apaiser et après il restera probablement couché loin de nous sans nous perdre de vue cependant » Expliqua le blond aux deux hommes un peu à la cantonade pendant que les autres faisaient connaissance. Le Calusa resta silencieux pour ne pas les interrompre. Puis il essaya de trouver une réponse satisfaisante à propos de l'appartenance du canidé. « Hiro et moi l'avons sauvé, puis je l'ai ramené ici pour sa convalescence, je pense qu'il n'appartient à personne. Il à choisit de resté, il montre les dents si on me parle mal, mais je ne lui ai jamais demandé de le faire .. »

La nouvelle que lui annonça le laissa abasourdi. Hyacinthe se demanda pour commencer si ses oreilles ne lui jouaient pas des tours. Pour lui ? Bien sur le blond se souvenait qu'ils avaient évoqué le sujet à leur dernière rencontre mais n'eut jamais imaginé une tel dénouement. « Pour moi ? Pour moi ? Pour moi ? » Demanda t'il trois fois n'arrivant pas à réaliser ce qui lui tombait dans les bras. « Elle est tellement belle belle belle  » Le verrier n'osait pas l'approcher, ni même ne réussissait à savoir comment réagir tellement Gen le prenait au dépourvu. Il éprouvait l'envie de se jeter dans ses bras pour le remercier, mais son déplaisir à trop de proximité l'en empêchait. Et sans doute que Le guerrier eut jugé cette réaction bien trop enfantine. Il faudrait aussi qu'il lui construise un abri pour le mauvais temps, heureusement que l'hiver tirait sa révérence. Néanmoins prêt auprès de l'océan le vent soufflait encore très fort. « Il faudra que je vienne remercier ton fils en personne » Déclara le blond avec un zest d'émotion dans la voix, lui qui se faisait champion à toujours savoir les retenir. Bien qu'elles trouvassent un moyen de s'exprimer grâce à ses TOC. « Et je te remercie mon ami de ce précieux don qui tu vois me laisse sans voix ... Nous pensions aller pêcher, veux-tu te joindre à nous ? Mais tu as fait une longue route, auparavant souhaites tu quelque chose à boire ? » Puis il se tourna curieux vers Hiro curieux de savoir si il pratiquait le monter de cheval.


Dernière édition par Hyacinthe Bosco le Dim 9 Avr - 19:58, édité 1 fois

avatar
04/11/2015 Hiro 88 Kamiki Ryunosuke Aucun normalement Chasseur/animiste 10


Sujet: Re: It Goes To Show You Never Can Tell
Lun 3 Avr - 19:34

Hiro sourit à la proposition du Calusa et lui répondit en hochant la tête.
- Aucun problème, je te montrerai un jour si tu veux ! Nous les Naoris, nous avons beaucoup de livres de l’ancien monde. Ce n’est pas parce qu’on rejette leur technologie et leur société que nous n’essayons pas de nous familiariser avec, c’est justement le meilleur moyen d’éviter de retomber dans les mêmes travers qu’eux. Je t’en ferais passer en douce si ça t’intéresse, à condition que tu me les rende bien sûr.
Hiro dit cela par quasi automatisme, cela faisait un moment que le Calusa avait l’entière confiance du jeune asiatique et si il était prêt à lui confier sa vie, il était certainement également prêt à lui confier quelques vieux livres, aussi précieux soient-ils. D’ailleurs cette pensée l’intrigua  un moment donné : pourquoi les livres étaient-ils si précieux chez eux ? C’est vrai qu’on ne pouvait pas reproduire l’erreur des ancêtres, et pas se lancer dans l’élaboration de machines trop complexes, mais serait-ce vraiment un problème s’ils abattaient un arbre ou deux pour faire du papier et copier ces livres afin que leur savoir soit préservé un peu mieux pour les générations futures ? D’autant que certaines machines primitives de l’époque permettaient de reproduire un livre à plusieurs exemplaires en un temps record, alors pourquoi ne pas s’en inspirer ?
Tout cela laissait perplexe le jeune indigène. Avoir toutes ces connaissances à porter de main et ne pas les utiliser ne serait-ce qu’un tout petit peu, ça lui paraissait stupide…. Mais bon, les anciens avaient sûrement leurs raisons !
C’est tandis qu’il était plongé en plein dans cette réflexion qu’il finit par faire la connaissance de Gen. Une rencontre pas spécialement partie du bon pied étant donné qu’il avait commencé en menaçant Lou, mais bon… Hiro ne lui en tiendrait pas rigueur bien longtemps, après tout, à sa place, il aurait sans doute eu la même réaction. En revanche l’action suivante de Hyacinthe le fit rire un peu plus alors qu’il utilisait le poisson pour appâter la bête. Hiro haussa les épaules en riant.
- Bah… Ça ne change pas du plan initial ! AU moins on a une motivation : nos estomacs !
La suite des évènements le surpris néanmoins : un cheval ? Pour Hyacinthe ? Eh bien décidément, le bègue n’était pas si rejeté qu’il ne voulait bien le dire ! Tant mieux après tout ! Hiro se contenta donc de se maintenir un peu en retrait observant avec amusement et bienveillance l’expression choquée et ravie de son ami jusqu’à ce que ce dernier ne propose à Gen de les accompagner à la pêche, ce pour quoi Hiro n’avait aucune objection.

hrp : je change de couleur pour les dialogues car je me suis rendu compte que sur fond noir, c'est une torture pour les yeux ! ><

avatar
04/10/2014 neko 867 Godfrey Gao AVENGEDINCHAINS.(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) cavalier, archer 66


Sujet: Re: It Goes To Show You Never Can Tell
Jeu 13 Avr - 21:40

Gen observa l’espèce de loup. L’animal semblait vraiment libre. Il l’observa s’éloigner pour se jeter sur un plat de poisson, visiblement affamé, ou tout simplement gourmand. L’athna hocha la tête quand Hyacinthe lui expliqua que le prédateur resterait loin d’eux, mais les observerait. « Ça me va, je ferai de même pour lui. » Il n’était pas archer pour rien après tout. Le cavalier ne quittait pas du regard le prédateur alors que Hyacinthe lui expliquait la rencontre entre ces trois-là. C’était vraiment intéressant. « Peut-être qu’il te remercie de l’avoir sauvé. La Nature sait se montrer reconnaissante. » Mais aussi terriblement cruelle. C’était vite fait de se faire piquer, mordre ou empoissonner par quelque chose ici-bas. L’homme décida de se lancer et présenta la jument à Hyacinthe. Il se rendit bien compte que cela troublait son jeune ami, mais décida de rester indulgent avec lui. « Tu peux la toucher. » Dit-il calmement alors que Hyacinthe venait d’affirmer qu’elle était belle. Il se demandait si le jeune verrier était timide et n’osait pas la toucher. Peut-être que le calusa aussi avait besoin d’être apprivoisé. Gen décida de poser une question à Hiro, mais le concerné ne lui répondit pas. Bien sûr, cela le vexa et il le dévisagea d’un air songeur. « De quelle tribu es-tu ? » Peut-être qu’une question plus personne attirerait une réponse. Il était plus piquant dans sa manière de parler soudainement L’athna était quelque peu orgueilleux et si on ne lui répondait, il avait tendance à mal le prendre.

Il entendit son ami blond parler d’un abri. Oui ce serait mieux pour cette jeune jument, même si elle avait bien survécu à l’hiver dans les montagnes. Pour Gen c’était le signe qu’elle avait une excellente santé, mais il ne le dit pas. Son humeur changeait et il se sentait moins sympathique qu’au début. Heureusement que Hyacinthe était là pour le remercier de la bonne manière. « Bien sûr que je veux me joindre à vous ! Un ami m’a appris à pêcher. » Petit menteur, il considérait Ozvan plus qu’un ami, mais il décida de taire ce détail. Il retourna auprès de Yuki, attachant la jument blanche à la selle de son aînée sombre. Il préférait les laisser ensemble, elles s’entendaient bien. C’était l’idéal. Il prit sa jument par la bride et revint auprès des deux hommes. « Je veux bien quelque chose à boire. Je vais laisser Yuki et ta jument à côté de chez toi. Elles se tiendront bien compagnie. » Et elles pourraient observer de loin l’hybride, bien sûr. Gen se sentait mieux. Voir Hyacinthe accompagné le rassurait. L’autre homme n’était pas complètement seul. Il fallait bien l’avouer, l’athna avait eu la crainte que le calusa soit seul. Il était content de le retrouver en bonne compagnie. Le cavalier avait hâte de commencer la pêche. Il était curieux de voir s’il serait capable d’attraper quelque chose dans la mer. Il avait bien réussi dans la grotte, mais il imaginait aisément que c’étaient d’autres conditions ici. L’homme mena les juments jusqu’à la petite maison de Hyacinthe et les laissa là. Il espérait que le soleil ne taperait pas trop.

Il ne voulait pas qu’elles souffrent sous la chaleur nouvelle du printemps. Mais normalement, cela devrait être doux. Le vent marin soufflait sur la zone et allégeait les âmes. Même si Gen appréciait moyennement l’eau, il trouvait toujours le spectacle de la mer fascinant.

avatar
28/07/2015 I 2262 Chris Brown ( model )/Cristopher Mason Thaïs/Oreste & Lux Aeterna Verrier & Parfumeur 87
« Entre le † Ciel † et l' ☿ Enfer ☿ »


Sujet: Re: It Goes To Show You Never Can Tell
Jeu 4 Mai - 19:17


Hiro & Gen & Hyacinthe @Yuki @Le chien-loup @Le cheval

la petite froidure qui les englobe disparait doucement alors que les rayons du soleil réussissent à percer à travers les nuages. La douc brise se réchauffe donnant ainsi, l'air de rien, une atmosphère plus chaleureuse à cette rencontre plutôt inattendue. Hyacinthe n'a jamais évoqué Hiro à Gen, parce qu'il s'agit d'une amitié plutôt nouvelle, et qu'il n'a pas l'habitude de se répandre en confidences. De plus La relation avec l'Athna, toujours très cordiale à travers les années, à soudainement évoluée de façon plus que positive alors que le blond ne s'y attendait pas. Le calusa il apprécie ses deux visiteurs et jamais une seconde il n’a songé se retrouver dans une telle position, avec un chien-loup à moitié sauvage veillant sur lui alors qu'il restait persuadé le voir retourner à la vie sauvage très vite. La preuve étant qu'on ne peut jamais rien prédire ! La proposition du jeune Archer l'enchante, parce que le verrier il aime les livres, son père en à récoltés quelques uns précieusement au cours de sa vie, qu'il à transmis au blond. Et bien entendu il ne comprend pas toujours les écritures, mais souvent il imagine dans sa tête ce que les pages jaunies, qui parfois s'effritent avec le temps, peuvent raconter.

Pour la technologie, Hyacinthe ne se prononce pas vraiment, il semble d'un commun accord que ce fut une catastrophe pourtant sur certaines images il se laisse croire que pour certains travaux ça se révélait bien pratique. Mais pour le moment il ne s'agit pas vraiment de ça « Oui ça me semble une bonne idée de ne pas demeurer dans le noir, et bien sur que je te les rendrais, je dois passer prêt de chez toi du coté du printemps alors j'en profiterais pour venir te les emprunter » En échange il lui en proposera d'autres, mais il le fera à ce moment pour que ce soit une surprise. En attendant il ne perd pas de vue son Lou afin qu'il n'aille pas rendre nerveux les deux chevaux  apparus avec Gen. Ce dernier peut se montrer surpris de la présence de la bête sauvage, et bien qu'anxieux de sa réaction, Hyacinthe l'accepte et la comprend. Il hoche la tête devant l'explication du guerrier, en silence, car pour lui ça demeurera toujours un mystère que l'animal ne soit pas retourner tout simplement en forêt. Çà complique beaucoup les choses avec ses visiteurs et clients, mais le blond ne se résout pas à le chasser. Et d'ailleurs lui obéirait-il ? Derrière lui Hiro rêve légèrement, enfoncé dans ses réflexions et n'entend probablement pas la question de Gen à propos de l'équitation. Un fin sourire illumine le visage de Hyacinthe alors qu'il s'approche de la jument sous les encouragements de Gen.

Se faisant il ne manque pas de voler une caresse à Yuki si compréhensive et douce quand il fit ses premières armes sur son dos. Mais l'autre ne le connaissait pas alors elle se méfierait peut-être, il avança doucement sa main pour qu'elle puisse la sentir tout en manifestant sa joie quand Gen décida de se joindre à eux pour la pêche « Ah c'est parfait ! veux tu que je prête un Harpon ou as tu tout ce qu'il te faut avec toi ? » Hyacinthe proposait un outil, non qu'il mésestimait Gen, mais probablement en venant ne s'imaginait-il pas qu'ils iraient tous taquiner le poisson. De l'autre côté son jeune ami Naori se réveilla en manifestant à sa manière que l'arrivée impromptue d'un troisième larron ne changeait rien à leur plan. « Parfait Hiro, je je je vais vous préparer rapidement un petit quelque chose de chaud à boire et on ira de ce pas, du thé thé thé ? du café ? De l'eau tout simple ?  » Questionna t-il en se tournant vers chacun des deux. La blanche explore avec ses naseaux la paume de la main de Hyacinthe. « Sinon tu peux les mener derrière la maison dans le jardin, j'ai nettoyé tous les verres et désormais il y pousse de bonne herbe ! »

avatar
04/11/2015 Hiro 88 Kamiki Ryunosuke Aucun normalement Chasseur/animiste 10


Sujet: Re: It Goes To Show You Never Can Tell
Ven 12 Mai - 14:57

Bien que la culture de sa tribu réprouvait l’élevage des animaux car c’était là l’un des premiers travers de l’homme qui l’avait conduit à se croire supérieur à la nature, Hiro ne pouvait s’empêcher d’être intrigué et même fasciné par la présence de ces deux équidés parfaitement dociles et domestiqués face à lui. La dernière fois qu’il en avait vu, c’était il y a 6 mois et il l’avait tout simplement chassé comme n’importe quel autre gibier, aussi voir l’animal tenir ainsi compagnie à l’homme amena le jeune Naori à une sorte de réflexion sur la justesse de chasser ou non certains animaux dont la nature paisible était si prononcée… Un peu comme si il se livrait là à une attaque qui n’était pas équitable, voir même une violation de son rôle de gardien de la nature en tant qu’être humain… Mais après tout, la domestication n’était-elle pas elle-même une violation de l’esprit sauvage de la nature ?

Décidant de chasser de ses pensées ces réflexions philosophiques qui lui prenaient la tête, le jeune Hiro sauta sur l’occasion de changer de sujet lorsque Gen lui demanda d’où il venait. C’est donc avec un sourire qu’Hiro lui répondit.
- De la tribu Naori ! Je suis un Naori. Mon métier c’est chasseur-cueilleur… Enfin un genre de chasseur-ceuilleur avec une dimension spirituelle rajoutée par-dessus si tu veux tout savoir.
Hiro laissa passer quelques secondes chargées d’un ennuyeux silence avant de lui demander.
- Et toi ? Qu’est-ce que tu fais dans la vie ?
Tout en regardant les chevaux alors qu’il se doutait de sa réponse : au vu de son arc, il devait être un guerrier ou bien un chasseur/éleveur. Là aussi, c’était un type de profession dont l’existence échappait totalement aux systèmes de logique de Hiro : le métier de guerrier… Pourquoi s’entraîner à devenir un tueur d’autres êtres humains ? Quelle était la finalité ?! Bien sûr, dans notre monde, il était important de savoir se battre, pour pouvoir se défendre ne serait-ce que contre des grands prédateurs, mais guerrier, soit le métier dont la seule finalité est de tuer les autres, dans quel but au final ? Pour de bêtes et stupides luttes de pouvoir ? Rien n’était gagné par le guerrier lui-même, il subissait tout simplement… Une drôle de vie…
Mais Hiro garderait bien ses réflexions pour lui si Gen se trouvait être un membre de cette caste, à commencer par le fait qu’il serait certainement capable de casser en deux le jeune asiatique si jamais ses paroles ne lui plaisaient pas ! Au lieu de ça, il préféra s’en retourner vers ce cher Hyacinthe qui n’avait pas tardé à lui fournir une réponse positive quand il lui avait proposé de lui mettre de côté quelques livres sur la technologie pour la prochaine fois qu’ils se verraient.
- Ok ça marche ! Je ferais ça !
Répondit le jeune homme avec entrain, toujours fait à faire partager un peu plus de connaissances aux personnes qu’il appréciait.

Puis vînt le moment de se préparer et alors qu’Hyacinthe proposait un harpon à Gen, le jeune Naori leva la main.
- Hé par ici ! j’ai aucun équipement moi, je dirais pas non à un harpon ou autre !
Dit-il en riant même si, il n’y pensa qu’après, son arc et ses flèches équipées d’un fil pourraient être de très efficaces pour la pêche. Pour la suite, même si la proposition bienveillante de Hyacinthe de se prendre un thé était tentante, Hiro déclina poliment la proposition, préférant préserver le plaisir de boire un délicieux thé pour plus tard, une fois qu’ils seraient revenus avec le fruit de leurs efforts et que les poissons seraient sur le grill alors qu’ils profiteraient d’un repos bien mérité.

avatar
04/10/2014 neko 867 Godfrey Gao AVENGEDINCHAINS.(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) cavalier, archer 66


Sujet: Re: It Goes To Show You Never Can Tell
Mar 23 Mai - 22:01

Hiro était quelqu’un qui intriguait Gen et il ne manqua pas de l’interroger sur sa tribu. Ah un Naori. L’homme en connaissait peu sur eux, mais il imaginait bien. « La Nature hein ? » Sa demande n’était pas agressive, juste très calme. Gen croyait aussi en la Nature, mais bien différemment qu’un naori. Chasseur-cueilleur avec une dimension spirituelle, le cavalier se demandait bien ce que cela voulait dire. « Tu ne tues pas les animaux ? » L’athna était ainsi, il demandait sans sourciller, disant volontiers toutes les pensées qui le traversaient. Il pouvait blesser ou chambouler, mais il s’en fichait bien quelque part. « Je suis cavalier et archer. » Pas guerrier, mais les archers avaient leurs avantages. Il pouvait tuer au loin sans broncher. Il avait appris l’art de se battre, ses parents avaient tenu à ce qu’il sache se battre correctement. Ses parents avaient été des guerriers, lui avait choisi quelque chose de plus subtile. Gen s’était détendu au fil des minutes, parlant avec énormément de calme. Au final Hiro n’était pas un mauvais gars. C’était juste l’athna qui était particulièrement sur les nerfs. Il avait parfois l’humeur instable. Peut-être était-ce dû au fait qu’il avait vu beaucoup de gens qu’il aimait mourir. Et qu’il avait dû tuer celui qu’il avait considéré comme son fils spirituel. Gen chassa ses pensées, ne voulant pas y penser. Ce n’était franchement pas le lieu.

Penser à la pêche le fit penser à Oz automatiquement. Il ne pouvait pas y penser maintenant. Ce n’était ni le lieu, ni le moment. « Je veux bien un harpon oui. » En tant que cavalier, il ne se baladait jamais avec du matériel en rapport avec la pêche. Gen n’aimait pas vraiment l’eau. Alors tant qu’il s’en tenait loin, tout allait bien. La rudesse de la montagne l’avait forgé d’une certaine manière. Il avait vu des rivières, les avait traversées, mais les mers, par contre, cela avait le don de lui glacer complètement le sang. Il pouvait éprouver une vraie angoisse sur l’eau. Rien que se rendre dans la tribu des pikunis réussissait à le rendre moite de frayeur. Mais Gen n’en parlait pas. Il était extrêmement fier et cachait ce qu’il était au fond de lui. Peut-être bien avait-il peur d’une certaine manière. « Je veux bien du café s’il te plaît. » Le voyage l’avait exténué mine de rien. Quelque chose pour l’exciter ne serait franchement pas de refus. Sinon franchement, il ne donnait pas cher de sa peau. L’homme tenait toujours les deux juments qui se tenaient sagement derrière lui. Il hocha la tête face à la proposition de Hyacinthe de les mener dehors. « Je vous rejoins. » Dit-il aux deux hommes avant de se diriger vers l’arrière de la maison du blond. Il marchait calmement, mais il ressentait quelque chose.

Un petit pincement au cœur le fit tressaillir. Ouais il s’était attaché à la jument blanche et il était en train de payer le prix de cet attachement. Un prix dont il ne s’attendait absolument pas à payer. Cela faisait étrange. Il regarda le jardin arrangé et attacha les chevaux dans un coin. Elles furent visiblement contentes car elles se mirent aussitôt à brouter l’air de rien. Gen leur donna une petite caresse et partit rejoindre les deux hommes au bord de mer. Il se sentait détendu. Il s’installa auprès d’eux l’air de rien. « Alors dis-moi Hiro, que fait un homme si loin de la forêt ici ? » D’accord cela aurait pu paraître arrogant comme question, mais il se permettait de la poser. Il regarda l’autre homme. Il n’avait pas posé sa question de manière arrogante, juste par curiosité. Maintenant qu’il savait que c’était un naori, il était curieux de cette tribu dont il connaissait peu de choses. L’homme préparait le harpon pour la pêche. Il avait les doigts agiles et était concentré. « Tu penses qu’on pêchera quelque chose Hyacinthe ? » Demanda-t-il calmement. Il avait bien hâte de manger soudainement. Il en avait presque l’eau à la bouche pour le coup.

avatar
28/07/2015 I 2262 Chris Brown ( model )/Cristopher Mason Thaïs/Oreste & Lux Aeterna Verrier & Parfumeur 87
« Entre le † Ciel † et l' ☿ Enfer ☿ »


Sujet: Re: It Goes To Show You Never Can Tell
Sam 24 Juin - 18:48


Hiro & Gen & Hyacinthe @Yuki @Le chien-loup @Le cheval

Solitaire la plupart du temps, à par quand les clients l'honoraient de leur présence. Le blond aimait à imaginer sa vie comme un mécanique bien huilée qui comptait les minute sans jamais se lasser. Ce qu'on appelait montre dans l'ancien temps. Les temps modernes. Il avait pu contempler des photos ou des dessins de ces petits objets dans des livres. Ceux que son père conservait comme un trésor refusant de les prêter à trop de monde. Et que lui, Hyacinthe s'empressa de parcourir à la mort de ce dernier. Une manière de passer encore quelques instants précieux avec le défunt. Ces petits bidules le fascinait, le calusa eut aimé en posséder un afin d'en étudier le fonctionnement, le recréer peut-être ? Il y voyait un immense pouvoir. Aussi, aimait-il à se persuader qu'il possédait le même sur ses propres terres. Les dunes sauvages. Le verrier les considérait comme siennes bien qu'elles n'appartiennent en réalité à personne. Il n'existait pas d'acte de propriété à proprement parlé, mais là où on s'installait, si personne ne venait à le réclamer on estimait au bout de quelques années qu'il s'agissait de son terrain. Et bien qu'il fût le roi en son domaine il ne lui revenait la possibilité d'obliger qui que ce soit à s'entendre.

Pour le moment aucun des deux intervenants n'en était venu aux mains. Aucune injure non plus ne transperça les airs, à moins que Hyacinthe ne fut pas subtil assez pour mettre le doigt dessus. Néanmoins une atmosphère un peu étrange régnait autour de lui, ou il percevait de la crainte, de l'angoisse ou peut-être même de la colère ! Après se il méprenait probablement, observant le visage de Gen dont visiblement les pensées le troublaient, ou le contrariaient. Evidemment ça ne concernait pas forcément le moment présent mais d'autres problèmes de sa vie d'Athna. Comme ses deux invités conversaient, le blond préféra ne pas intervenir, sachant que parfois on provoque le pire en espérant le meilleur. Finalement comme le Naori n'exprima aucun préférence pour une boisson particulière, ils décidèrent de partir vers la plage pendant que Gen laisserait les juments dans le jardin ou elles se trouveraient en parfaite sécurité durant leur absence. Lou, sauvage, mais néanmoins attaché à ses sauveurs décida de se joindre à eux malgré la curiosité que suscitait les chevaux dans ce qu'il considérait sa maison. Tant pis pour les intrus il viendrait se mouiller les pattes dans la mer avec les autres ! Il gardait malgré tout les oreilles dressées, donnant l'impression qu'il écoutait à distance l'Athna resté en arrière.

La mer s'agitait ramenant des vagues un peu fortes sur lesquelles survolaient de la mousse blanche. On aurait pu en venir à la conclusion que ça ne prévoyait rien de bon pour la pêche. Mais que du contraire ! Laissant apparaître un sourire Hyacinthe tendit un harpon à à Hiro « Ne va pas te blesser parce que je ne suis pas une très bonne infirmière, Lou était surtout un très bon patient, je pense qu'on peut déjà avancer ? » Alors qu'il terminait sa phrase, le guerrier se retrouva derrière eux, rapide comme toujours, il s'inquiétait de savoir si ils trouveraient du poisson dans ces eaux « Oh je suis rarement revenu bredouille après il n'y à que moi qui exerce dans le coin alors ça aide mais je pense qu'on peut se trouver de quoi se mettre sous la dent  » Au pire il restait toujours les coquillages ou les moules qui s'accrochaient toujours aux rochers pas loin. « Puis si vous êtes un peu aventurier ou peut tenter l'étoile de mer, un oursin qui traînerait ou même un crabe trop curieux ?  » Des merveilles, de la nourriture en quantité, ça pullulait pour celui qui vivait des produits de la mer, ou qui savait exactement ou poser ses yeux. « Tout va bien Gen ? »  Demanda Hyacinthe à brûle-pourpoint s'inquiétant pour son ami avant de ses renseigner « Quelqu'un à besoin d'une une une leçon ? »

avatar
04/11/2015 Hiro 88 Kamiki Ryunosuke Aucun normalement Chasseur/animiste 10


Sujet: Re: It Goes To Show You Never Can Tell
Mar 4 Juil - 14:08

La réponse de Gen laissa Hiro dubitatif, un guerrier... Sans surprise. Par contre lui avait l'air d'avoir autant de mal à comprendre la profession du jeune asiatique qu'Hiro en avait à comprendre l'intérêt du métier de guerrier.
- Ah ah non... C'est juste que nous sommes animistes, nous ne prenons que ce dont nous avons besoin et remercions la nature de ses fruits. A mon sens, ces croyances sont une chimère, mais il y a quelque chose d'apaisant là-dedans... C'est plus par tradition que véritable conviction que je respecte nos croyances.
Dit-il sans détour.

Le silence retomba ensuite et devant la pression populaire, le jeune Naori céda et se laissa tenter par un bon café qu'il dégusta avec Hyacinthe et Gen. Tandis qu'il savourait la boisson, Hiro se demandait tout de même d'où pouvaient bien venir ces grains là ! Après tout il ne semblait pas y avoir de cultures dans le coin et le café était une denrée tellement rare de nos jous que profiter de ne serait-ce que quelques gouttes de ce nectar était un luxe presque un peu gâché alors qu'ils étaient en train de l'apprécier d'une façon on ne peut plus banale.

Hélas le fait de partager une bonne boisson n'eut pas l'effet qu'avait escompté Hyacinthe ! Même s'il n'était en aucun cas hostile à Gen, il était pour autant aisément visible qu'Hiro n'était pas non plus aussi sympathique avec cet homme qu'il ne connaissait pas qu'avec Hyacinthe. Cependant la réciproque était vraie également mais même s'il était trop exagéré de parler de méfiance, les deux hommes continuaient malgré tout à se jauger mutuellement, telles des bêtes essayant de se comprendre.

Finalement, ce n'est que lorsqu'ils se mirent en marche que Gen finit par profiter des atouts que leur avait donné mère nature (la parole) pour apprendre à mieux connaître Hiro. Ce dernier répondit avec un certain entrain :
- Oh, eh bien tout simplement pour voir un ami ! Et vérifier que notre copain à quatre pattes se soit bien remis également !
Dit il en passant sa main sur le dos de Lou qui venait de le doubler. il se tourna ensuite vers Gen.
- Et toi ? D'où tiens-tu ces magnifiques bêtes ? Cavalier d'accord, mais es-tu éleveur aussi ? Comment faites vous pour apprivoiser les animaux ? Ça c'est toujours quelque chose qui m'a étonné. Nous ne le faisons pas nous.
Dit-il chargé de curiosité.

Puis le trio arriva enfin à destination : une étendue d'eau presque à perte de vue ! Ou peut-être même à perte de vue car Hiro ne savait pas si les arbres qu'il apercevait au loin n'étaient que des réflexions du soleil ou de vraies entitées. Hiro s'empressa d'attraper un harpo et retira ses chaussures avant de s'avancer dans l'eau. Les propositions de Hyacinthe lui mirent rapidement l'eau à la bouche, mais il se sentit tout de même obligé de préciser ses goûts alimentaires.
- Oulà ! un oursin ? Pour ma première partie de pêche j'aimerais éviter de me retrouver avec une aiguille fichée dans le palais !
Plaisanta-t-il juste avant de lancer son harpon dans l'eau, ne réussissant alors qu'à effrayer le poisson qu'il visait. En revanche, les crabes semblaient être une cible plus raisonnable en en en voyant quelques uns se balader non loin de là, Hiro n'ey pas de mal à se les imaginer rôtis avec des herbes. Mais ce serait pour plus tard.

Commençant à se sentir plus à l'aise avec Gen, il se tourna vers lui pour lui poser une autre question.
- C'est ta première partie de pêche à toi aussi Gen ?
Demanda-t-il avec un sourire radieux, puis il leva la main pour signaler au Calusa qu'une leçon ne serait pas de refus pour lui.

avatar
04/10/2014 neko 867 Godfrey Gao AVENGEDINCHAINS.(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) cavalier, archer 66


Sujet: Re: It Goes To Show You Never Can Tell
Dim 16 Juil - 21:47

Animiste, même après l’avoir entendu, le mot tournait encore dans l’esprit de Gen. Il ne savait pas vraiment comment gérer cette information. La seule manière de faire qu’il avait trouvé ça avait été de se taire et d’écouter, rien de plus. Les naoris étaient connus pour ne pas penser comme d’autres tribus. Cela n’en faisait pas forcément des ennemis. C’était bien la première fois qu’il entendait quelqu’un lui dire qu’il faisait tout ceci par tradition que par réelle conviction. Gen n’avait pas commenté, il s’était contenté d’écouter. L’homme avait laissé les juments derrière la maison de Hyacinthe. Même s’il avait une certaine difficulté à créer le lien avec Hiro, il continua de parler et de l’interroger. Le brun restait un homme curieux malgré tout. Peut-être qu’à force de parler avec le naori, il le trouverait sympathique. L’athna décida de lui laisser une chance. Il posa son regard sur Lou, songeur. Il n’avait pas l’habitude d’être au contact de tels animaux. « La noire était un cadeau de mariage, il y a maintenant dix ans. La blanche, je l’ai achetée à un pikuni. Je n’élève pas. » Même s’il aurait pu. Mais ce n’était aucunement la voie qu’on lui avait tracée. Cela ne faisait rien. Il était heureux de son destin comme il était. « Apprivoiser prend du temps. C’est plus facile d’apprivoiser des herbivores que des carnivores comme lui. » Il désigna Lou. « Vous n’avez aucun animal ? » L’étonnement perçait clairement dans sa voix. Il cligna des yeux et réfléchit quelques secondes comment l’apprivoisement se faisait. « Il faut traiter l’animal avec respect et comprendre comment il fonctionne. Ça peut prendre du temps. »

Beaucoup de temps, mais c’était bien la beauté des choses. Même si les troupeaux de moutons, chèvres, cela se faisait depuis des générations, comme les chevaux. Il arrivait de temps en temps de tomber sur un cheval encore très fougueux. Son père avait toujours adoré les chevaux avec quelque chose d’encore sauvage. Gen se souvenait d’un étalon en particulier dont gamin, il avait peur. Il avait alors admiré la sagesse et la douceur de son père pour apprivoiser un animal qui avait de l’énergie à revendre. Les hommes arrivèrent à l’eau et Gen s’installa calmement. Le brun adressa la parole à son ami, curieux de savoir s’ils se mettraient quelque chose sous la dent. « Il paraît que la chair de crabe est délicieuse. » C’était ce qu’on lui avait dit même s’il n’en avait jamais goûté. Il ignorait le goût des autres espèces, mais était bien curieux de le découvrir s’ils en attrapaient. Le cavalier était à moitié dans ses pensées. Peut-être que cela se vit, que son visage était trop fermé. La voix de Hyacinthe lui fit redresser la tête. « Je vais bien. » Il tendit la main et tapota de manière fraternelle l’épaule du blond pour le rassurer. Oui quelque part au fond de lui, il était songeur, mais cela ne concernait aucun des deux hommes présents, alors tout allait bien.

Un sourire étira ses lèvres alors que Hiro commenta la présence des oursins et du risque de finir avec une épine dans la bouche. Il n’avait pas tout à fait tort. « Je sais pêcher, merci. » Le souvenir doux d’Oz flotta dans son esprit, mais il ne dit rien. Gen lança aussi son harpon, regardant ce qui nageait non loin d’eux. Pour les crabes, peut-être faudrait-il y aller à la main avec quelque chose pour les frapper, non ? C’était du moins l’idée qu’il se faisait. Il garda cette idée dans un coin dans sa tête, il la proposerait après. « Non, la deuxième fois. Mais ce n’est pas mon fort. On n’a pas énormément de lac à la montagne. » Dit avec un léger sourire. Chez lui, c’était déjà énorme de sourire de la sorte. Il faisait un grand effort. « Avec un peu de chance, on aura un repas pour plus tard. » Il était particulièrement optimiste pour le coup. De toute manière à trois, ils allaient bien réussir à se faire un repas ! Il se fit la réflexion que c’était un moment bien calme entre hommes et qu’il n’avait pas vécu cela depuis bien longtemps. Passer du temps avec d’autres, profiter simplement sans réfléchir, c’était simple et parfois, si dur à trouver.
 

It Goes To Show You Never Can Tell

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» The Hillywood Show
» Retro Taco Show.
» Rétro Taco Show 2011.
» Armée démon best of show peinture Throne Of Skulls
» Chris Sabin Vs Big Show

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: no one came back :: La mer :: La plage-