Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Move A Little Faster
maybe life should be about more than just surviving


avatar
14/11/2015 Isa & I 3165 Katie Melua Kyran adorable & Avengedinchains & Lux aeterna Mécanique & Nanotechnologie 105
ψ Cat on a Hot Tin Roof ψ


Sujet: Move A Little Faster
Dim 22 Jan - 21:41


Sam & Tennessee


Penchée sur le tapis blanc qui s'étale à ses pieds Tennessee examine les traces qui traversent son chemin. Il ne s'agit pas d'un homme, elle n'en à encore jamais vu qui produisait de telles empreintes. Alors quel animal ? Gros, petit, dangereux ? Elle hésite la mécanicienne regrettant ne pas s'être muni de sa lance, désormais bien améliorée sur les conseils de Gen. Peut-elle Miser sur la possibilité plutôt logique que la créature ne rebroussera  jamais en la prenant pour une éventuelle proie ? Et si elle dissimulait son passage avec ... Cette branche qui traine pas loin ? Non elle secoue ses boucles avec force, malheureusement son odeur restera. Si seulement elle savait déterminer de quel côté arrive le vent, la brune en tiendrait compte. Mais cette science - Ou cette habilité - lui échappe encore. Aujourd'hui, en matinée, elle parcourait L'odyssée et ses alentours dans l'espoir de découvrir une occupation quelconque. Rien à bricoler que l'on pourrait réellement tester dans ce froid. Cultiver sous la neige lui parait tout aussi impossible. Du bois il en ont refait une provision suffisante les jours précédents. Les armes elle les sait bien dissimulées. Il ne lui reste donc qu'à arpenter la nature pour dépenser son trop plein d'énergie. Pourquoi pas, peut-être que sous cet angle elle découvrira des faits intéressants.

La voilà donc parti avec son petit sac, de quoi manger et boire si jamais elle se retrouvait dans un piège quelconque. Les terriens on ne peut pas toujours bien savoir ce qu'ils bâtissent comme Astuce pour attraper leur nourriture. Baelfire lui à évoqué ses collets, alors l'Odysséenne se méfie, ses mésaventures la rendent légèrement plus prudente! Et puis son Ouïe intercepte quelques craquements, alors elle tourne la tête vers la droite et devine une silhouette encore gracile à travers le rideau de ses boucles sauvages. On la suit, aurait-elle hérité d'un nouvel espion digne de Sadik ? Pendant un instant son regard devient vague à l'évocation du défunt blond. Elle ignore encore comment considérer cette disparition. Bien qu'il la provoqua souvent et la soupçonna - après tout très justement - de ne pas toujours agir très légalement, elle découvrit qu'elle le regrettait. Alors parfois elle se rendait sur les lieux de leur pique-nique improvisé pour y manger ou y boire un petit quelque chose, et elle lui racontait comme à un ami imaginaire tout ce qui lui arrivait dans sa vie. Étonnant pour une personne si peu encline au sentimentalisme. Cette terre vous obligeait à changer.

Se relevant elle cru entendre quelques pas étouffés par la poudreuse, on se mettait à l'abri de son regard. Cependant Tennessee possédait sa petite opinion sur l'espion en question, et une idée germait dans sa tête. Elle recula de quelques pas, posant ses mains sur les hanches puis adopta un air inquiet.  « J'hésite quand même entre un ours et un ... loup peut-être ... Ou quelque chose de plus gros que je n'ai pas encore croisé ?  » Et pourtant une bête étrange croisa son chemin quand elle se retrouva enfermé dans le phare avec Skylar. Elle en frissonnait encore. Et Honnêtement elle ignorait à quoi s'en tenir à propos de cette piste mystérieuse. La curiosité insatiable de son caractère l'encourageait à la suivre, au cas ou ça représenterait une menace pour le camp ? Mais pouvait-elle se permettre d'entraîner un plus inexpérimenté à sa suite - Pour autant qu'elle le fut - ? Et pourquoi pas, un peu d'aventure ne se refusait jamais surtout à cet âge-là. Celui-là il devait drôlement s'ennuyer des fois sur le campement.  « C'est bon ... A la chasse au monstre ! » La bouclée entreprit d'ouvrir sa besace pour récupérer un ou deux morceaux de viande séchée à mâchonner mais surtout pour laisser tomber sa gourde par inadvertance - exprès oui -, Afin de voir si le cachotier s'en saisirapour lui rapporter, Ou retournera au camp. Dans le cas contraire elle se trouverait fort dépourvue sans boisson. Néanmoins Tennessee décida de prendre le risque. La voilà qui se décide à suivre les indices, elle accélère le pas, un, deux, trois, hop ... Il faut se presser !


Dernière édition par Tennessee Brontë-Sand le Dim 9 Avr - 22:10, édité 1 fois

avatar
28/12/2016 FLY 1647 Colin Ford Ava + LUX ♥ • Signa + ASTRA • Gifs + TUMBLR • Icons + EYLIKA & VALKYRIES Zoologiste + Stratège + Diplomate 61
✣ Lonely Boy ✣


Sujet: Re: Move A Little Faster
Lun 23 Jan - 20:03


- MOVE A LITTLE FASTER -

On lui avait dit de rester tranquille, il n'avait pas écouté. Pourquoi on prend tous les ados pour des bons à rien ? Sam se le demande à chaque fois. Et blabla ils y connaissent rien, et blabla ils savent rien faire. En même temps, comment ils peuvent savoir si personne ne leur apprend ? Heureusement qu'ils ne sont pas tous pareil, sinon se serait impossible à vivre ! Alors, Sam il boude, seul dans son coin, comme il a l'habitude de le faire. Le gamin, il aime pas être comme ça, ça lui rappelle tellement son arrivée sur terre. Et puis quand il est comme ça, il peut pas s'empêcher de penser à tout un tas de choses qui n'ont ni queue ni tête. Trop intelligent pour se retrouver parmi les plus jeunes mais pas assez grand pour aller parmi les adultes. Il est un peu perdu au milieu de cette foule de gens, ne sait toujours pas quelle place il a réellement au sein de ce campement. Certes il se considère comme un zoologue à part entière mais à chaque fois qu'il vaut s'investir dans cette branche, certain le stop, jugeant surement ce travail insignifiant. Et pourtant, s'ils savaient à quel point il est primordial de connaitre la nature qui les entoure... Enfin bref.

Qu'est-ce qu'il aimerait retourner dehors, ses notes sous le bras, près à reporter chaque petite trouvaille qu'il fera. Un sourire apparaît alors sur le visage boudeur du blond. Son regard se pose au loin et fixe une silhouette féminine se diriger vers l'extérieur. Ces longs cheveux, bruns, bouclés, ça ne peut être qu'une seule personne, Tennessee ! Doucement, le jeune homme prend l'initiative de la suivre. Pourquoi ? Pour s'occuper l'esprit, pardi ! Et puis il pourra en profiter pour peaufiner ses recherches. A pas de loup, suivant les traces que sa cible a laissées dans la neige, Sam inspecte en même temps les environs. Celle-ci se retourne une ou deux fois, surprenant le jeune homme beaucoup absorbé par ce qui l'entoure. Doit-il aller lui parler ? Nan. Il va encore se faire sermonner et ça, il en est hors de question. Malgré la distance qui les sépare, le gamin réussit à l'entendre parler des empreintes non identifiées qui se trouvent enfoncées dans la neige. Lui aussi les a remarqués et lui aussi a cédé à la curiosité. Certes il a peur, peur de ce qu'ils vont pouvoir trouver au bout du chemin que forment les pâtes de l'animal inconnu. Malgré ses difficultés en dessin, le gamin a tout de même essayé de griffonner quelque chose sur le bout de papier qu'il garde toujours sur lui. Il demandera à Cassie en rentrant de le refaire, elle avait du talent pour ça et surtout pour l'aider lui. Souriant à l'image de la jeune fille qui se dessine dans son esprit, le gamin continu de suivre l'Odysséenne qui s'enfonce de plus en plus dans la forêt. Elle lance vivement ses quelques mots, comme pour faire comprendre à Sam qu'elle sait déjà qu'il est là.

- C'est bon ... A la chasse au monstre !

C'est alors qu'elle ouvre son sac. Le gamin c'est caché derrière un arbre, continuant d'observer la jeune femme solitaire. Sam remarque sa gourde, tombée malencontreusement du sac. L'a-t-elle fait intentionnellement ? A vrai dire il s'en fiche de savoir si oui ou non c'est le cas. Il attend bien sagement de voir disparaître la chevelure brune pour se précipiter vers l'objet qu'il ramasse vivement. Il doit lui rendre, sinon sa sortie risque de se finir plus tôt que prévu, ainsi que celle du gamin. Levant le regard vers le point où il l'a vu disparaître, il suit les traces laissées dans la neige. Sam accélère, ne voulant pas la perdre de vu, voulant aussi lui rendre ce qui lui appartient. Il remarque rapidement que les empreintes de pas sont de plus en plus espacées, signe que Tennessee avait accélérée la cadence. A-t-elle eu peur de lui ? Ou du bruit qu'il a pu faire ? Peut-être a-t-elle pensée à un animal ? Ou un terrien ? C'est vrai qu'il peut en avoir quelques-uns qui rodent autour du campement. Sam soupire. C'est alors que, sans y faire attention, il entre en collision avec quelque chose...ou plutôt quelqu'un.

- Tenn !

Il laisse échapper un cri, surpris par le choc des deux corps. A vrai dire, il commençait vraiment à s'inquiéter lorsqu'il l'avait perdu de vu.

- Je crois que c'est à toi.

Sam lui tend la gourde qu'elle a fait tomber quelques secondes plus tôt. Le gamin sourit gêné, se grattant la tête de sa main gauche.

- Je voulais savoir si...je pouvais rester avec toi.

Il marque une légère pose puis se met à essayer d'argumenter sur le pourquoi du comment il doit/peut rester à ses côtés.

- C'est cool le camp mais c'est pas mal ennuyeux, surtout à cette période de l'année. Et puis si je veux m'améliorer, être sur le terrain c'est plus intéressant que de rester enfermé.

Le surdoué fixe la jeune femme les yeux suppliants. Il ne veut pas rentrer, pas maintenant. Le gamin, il a soif de savoir, il veut encore et encore expérimenter ce monde qui s'offre à lui, explorer les endroits qui ne le sont pas où qui l'on été, encore et encore jusqu'à en connaitre chaque détail.

by exception

avatar
14/11/2015 Isa & I 3165 Katie Melua Kyran adorable & Avengedinchains & Lux aeterna Mécanique & Nanotechnologie 105
ψ Cat on a Hot Tin Roof ψ


Sujet: Re: Move A Little Faster
Dim 5 Fév - 20:40


Sam & Tennessee


Doucement ... Mais pas trop. Il faut que ce soit un peu ardu pour l'amusement. Elle avance en prenant soin de bien laisser sa trace à coté de celle qu'elle à décidé de suivre. Le gamin ... ô plus vraiment, ne doit pas non plus s'égarer. Cependant la bouclée doute que ça lui arrive. Sam il est bien trop intelligent pour son bien. Du coup ça complique toujours les relations avec les autres. Oui, qu'on les qualifie comme on le souhaite : normaux, idiots, banals ... Juste différents pour la plupart. Et ce n'est pas qu'on ne puisse pas bien s'entendre avec certains, mais ça reste trustant. Elle s'en souvient bien Tennessee de son enfance de gosse surdouée. Et puis elle l'aime bien Sam. Même si elle ne le voit pas très souvent, ça l'amuse toujours quand il vient rôder dans "l'atelier" pour passer son temps. L'odysséeene, qui portant n'aime pas perdre son temps, accepte facilement de lui expliquer différentes choses sur sa propre spécialité : la nanotechnologie. Pour une fois qu'elle n'a pas l'impression de se trouver face à quelqu'un qui la regarde comme si elle s'exprimait dans une autre langue. La brune pense que ce serait bien que le môme la rejoigne, mais si ce dernier préfère retourner vers l'odyssée ou emprunter un chemin différent elle comprendra.

L'invitation à la suivre semble atteindre son but quand elle capture une petite voix la hélant derrière son dos. Poum ! Elle se retrouve les genoux dans la neige. La bouclée fronce les sourcils, tentant de masquer son visage de sévérité avant de se retourner vers celui qui vient de la percuter. Seulement Tennessee s'avoue depuis toujours une piètre menteuse, même pour jouer la comédie, et ce petit accroc ne revêt que peu d'importance à ses yeux. Parce que ce léger accident démontre l'enthousiasme du garçon, ou son désespoir à ne pas vouloir rester dans le camp. Alors aussitôt que la mécanicienne pose les yeux sur Sam son masque s'envole comme l'hirondelle qui se sauve devant l'arrivée de l'hiver ! La coquine feint alors la surprise en attrapant sa vieille gourde des mains tendues du garçon un peu échevelé, dont les joues rougies par le froid lui accorde une expression particulièrement enfantine. « Ah merci je serais bien ennuyée sans elle si je venais à me perdre » En Même temps il lui restera malgré tout la neige pour se désaltérer dans la pire des situations. Tranquillement elle se relève la bouclée pour ensuite remettre son bien dans sa besace quand une petite phrase la supplie de le prendre avec elle.

« Est-ce bien raisonnable ? » Non. Elle le sait. Il le sait. Ils s'en moquent. Et Sam expose ses raisons, Tennessee écoute, déjà convaincue, en attendant elle époussète ses vêtements couverts de neige. Quand le môme se tait elle lui tape l'épaule de manière un peu rude, mais la jeune femme ne mesure pas toujours ses forces. Généralement elle se découvre très maladroite avec les enfants, ils aiment pleurer entre ses mains, elle préfère donc se tenir loin d'eux, ils se vexent moins facilement que les grands mais sont encore plus ennuyeux. Mais pas ce "mioche" là du plus loin qu'elle s'en souvienne. « Tu as raison ! en plus j'aurais besoin de toi ! On pourra toujours dire que je t'ai réquisitionné et que tu avais pas le choix » Ca évitera qu'on fasse la morale à Sam. Quant à elle, la plupart du temps elle n'écoute plus vraiment les recommandations, mais hoche de la tête pour faire plaisir aux gardes qui savent pourtant très bien à quoi s'en tenir avec elle. Alors elle lui indique cette piste qui l'intrigue « Je me demandais ce que ça pouvait être, toi qui t'y connais dans la zoologie tu aurais une idée ? J'ai quand même l'impression que c'est assez gros » Et surtout d'avoir eut la chance de ne pas croiser son chemin avant aujourd'hui.

la prudence muselée cherchait bien à lui murmurer de chercher du renfort avant de se lancer à la poursuite d'une bête inconnue, mais l'aventure sentait trop bon. Tout comme Sam, il arrive à la Bouclée de s'ennuyer dans leur grand bivouac improvisé dès qu'elle se trouve sans occupation. Et depuis la disparition de l’électricité elle doit faire preuve d'imagination pour ne pas s'arracher les cheveux d'ennui. Rien de mieux que de s'occuper des armes des rebelles. Cependant elle se refuse à impliquer le mioche la dedans. Pas pour le moment. Alors il reste l'exploration des lieux pour recenser d’éventuels dangers et de d’intrigants mystères. « J'espère malgré tout qu'on va pas envoyer une équipe à ta recherche, faudra pas traîner en chemin, c'est bon tu es prêt à mettre le turbo ? » Parce que les autres se montreraient encore capable de venir leur gâcher leur plaisir, tout en les accusant d'inconscience. « Sinon tu as de quoi te défendre ? Parce qu'il serait bon que oui, dans un tel monde même si tu as envie d'être pacifiste faut se rendre à l'évidence il y en à qui se moquent de tes convictions, et dans ce cas je te filerais un truc que tu pourras dissimuler facilement ! »


Dernière édition par Tennessee Brontë-Sand le Dim 9 Avr - 22:12, édité 1 fois

avatar
28/12/2016 FLY 1647 Colin Ford Ava + LUX ♥ • Signa + ASTRA • Gifs + TUMBLR • Icons + EYLIKA & VALKYRIES Zoologiste + Stratège + Diplomate 61
✣ Lonely Boy ✣


Sujet: Re: Move A Little Faster
Mer 8 Fév - 22:04


- MOVE A LITTLE FASTER -

Peut-être que partir de la sorte n'était pas une si bonne idée que ça au final ? Suivre les pas d'une personne qu'il ne connaissait pas plus que ça, s'éloigner de la sécurité que pouvait lui apporter les gardes…et si quelque chose de grave leur arrivait durant cette escapade ? Après tout, ils ne sont pas à l'abri d'une attaque surprise de bestiole pas très commodes. De plus, les traces de pâtes qu'il a remarquées, enfoncées dans la neige, ne lui disent rien qui vaille. Un ours ? Un loup peut-être ? Il n'en sait trop rien, il n'a pas encore assez de données pour en déduire la provenance de ses empreintes peu rassurantes. Cependant, le gamin continu de s'enfoncer dans cette sombre forêt, illuminée par les rayonnements du soleil qui se reflètent sur le beau manteau blanc qu'a créée la neige. C'est alors qu'il perd de vu celle qu'il suit depuis quelques minutes maintenant. Où peut-elle être passée ? Accélérant la cadence, sentant son pouls augmenter, le jeune s'inquiète, se demande ce qui lui a pris de partir comme ça, sans rien avoir sur lui pour se protéger.

BAM. Sam vient d'entrer en collision avec le dos de la bouclée. La jeune femme se retrouve les deux genoux dans la neige et le gamin n'a pour seule réaction qu'un cri, surement de soulagement. Tenn se relève. Elle n'a pas l'air très contente, Sam sent les reproches arriver, celles qui vont s'abattre sur lui.

*Elle va me demander de rentrer…*

Que ne fut alors sa surprise quand le visage de la jeune femme s'illumine d'un léger sourire. Soulager?  Il l'est. Inquiet ? Un peu moins maintenant qu'il n'est plus seul. C'est étrange cette sensation d'abandon qu'il a ressenti pendant ses quelques secondes de panique. Sans vraiment s'en rendre compte, c'était comme s'il avait été de retour dans cette carcasse vide, le corps de sa mère entre les bras. L'image s'échappe bien vite de ses pensées alors que la jeune femme prend la parole. Puis le gamin se met à parler lui aussi, suppliant, demandant bien gentiment à l'aventurière de l'emmener avec elle. Il ne veut pas rentrer, pas tout de suite. Tel un enfant, les yeux remplis d'étoiles, Sam s'explique, tente comme il peut de convaincre sa future accompagnatrice.  Son visage s'illumine quand la réponse devient rapidement positive. Qui plus ai, la brunette propose déjà un alibi, une raison bien valable pour qu'il se retrouve dehors.

- Je me demandais ce que ça pouvait être, toi qui t'y connais dans la zoologie tu aurais une idée ? J'ai quand même l'impression que c'est assez gros.

Le gamin baisse le regard vers les traces de pâtes qu'il a remarqué un peu plus tard. Haussant les épaules, il laisse apparaître une moue, déçus de ne pas pouvoir être plus utile que ça.

- Ça ressemble aux traces d'un loup mais elles sont trop petites. Peut-être un renard ? Ce serait chouette d'en croiser un ! Les seuls que j'ai pu étudier c'était dans les bouquins de l'Odyssée.

Soudain, l'idée de passer son après-midi à l'extérieur, l'idée de peut-être pouvoir en apprendre plus sur l'univers animalier qui les entoure ravis le gamin qui ne tient plus en place.

- J'espère malgré tout qu'on va pas envoyer une équipe à ta recherche, faudra pas traîner en chemin, c'est bon tu es prêt à mettre le turbo ?

Il n'y a pas pensé. C'est vrai que les autres ne savent pas qu'il est parti. Et elle alors ? C'est-elle échappée de cet enclos qui les maintient loin de la nature environnante ? Il a bien envie de lui poser la question mais il ne veut pas se faire plus imposant et maladroit qu'il ne l'est déjà. Mais elle n'a pas tort et lui, lui ne veut pas rentrer en campement, pas tout de suite.

- Sinon tu as de quoi te défendre ? Parce qu'il serait bon que oui, dans un tel monde même si tu as envie d'être pacifiste faut se rendre à l'évidence il y en à qui se moquent de tes convictions, et dans ce cas je te filerais un truc que tu pourras dissimuler facilement !

Tapotant ses poches, l'enfant vérifie que la dague que lui a donnée son père est bien sur lui. D'habitude il la laisse dans sa poche. Après tout, on ne sait jamais. Cependant, la seule fois où il en a vraiment besoin, l'objet tant convoité par l'esprit de Sam n'est plus à sa place. Il commence à paniquer, se demandant ce que son acolyte allait pouvoir faire face à ça. Allait-elle le renvoyer ?

- Je…j'ai laissé la dague de mon père dans la tente. J'suis vraiment pas doué…

Le gamin soupire, ne sait plus vraiment où se mettre. Pourtant, la situation n'est pas si grave que ça. Mais Sam dramatise tous, remet toujours toute la faute sur lui. Soudain, son regard fixe un objet situé quelques mètres devant lui. Rapidement, le zoologue se dirige vers le trésor qu'il vient d'apercevoir. Ce baissant pour le ramasser, il tient entre ses mains un long bâton de bois, robuste mais pourtant assez fin pour en faire une arme. Souriant, il montre sa trouvaille à Tennessee.

- T'as vu mon épée, elle est belle hein ?

Content de sa trouvaille, il retourne au côté de sa nouvelle compagnie. Tel un gamin à qui l'on vient d'acheter le dernier jouet à la mode, Sam tranche l'air de son arme de bois. Hochant la tête de haut en bas comme pour juger la fiabilité de l'objet, il tourne son regard vers la brunette et annonce gaiement :

- C'est parti !

Le garçon prend alors les devants et marche à vive allures avant de s'arrêter net et de se retourner perplexe vers l'Odysséenne.

- Euh…on va vers où au fait?


by exception

avatar
14/11/2015 Isa & I 3165 Katie Melua Kyran adorable & Avengedinchains & Lux aeterna Mécanique & Nanotechnologie 105
ψ Cat on a Hot Tin Roof ψ


Sujet: Re: Move A Little Faster
Lun 27 Fév - 13:57


Sam & Tennessee


Ce gamin qui la poursuit dans l'espoir de se retrouver un peu moins seul, et surtout d'éviter l'ennui, Tennessee connait son prénom. Ce qui annonce déjà un bon point pour le garnement. Bien que ce soit étonnant, et malgré sa très bonne mémoire la jeune femme peut complétement ignorer le dénominatif d'une personne qu'elle croise régulièrement. Parce que cette dernière n'attire pas son intérêt, tout comme la plupart de ceux qui l'entourent. Nul besoin de savoir le prénom d'une personne pour échanger selon Tennessee, ni tout le reste, pour elle au cours de ses journées, il s'agit d'un détail aléatoire. Mais parfois on se retrouve dans l'obligation de faire cet effort au risque de vexer les autres. Voilà ce qu'on lui serine régulièrement. Pour celui-ci, sans raison particulière - Outre le fait de sa grande intelligence -, Tennessee éprouve une certaine solidarité. Elle n'ira pas jusqu'à dire qu'il l'attendrit, mais on peut le supposer. Donc Sam, La bouclée le distingue déjà parmi les autres, mais elle ne connait pas son histoire, et elle ne cherchera pas à la connaître à moins qu'il ne désire s'épancher prêt d'elle. Dans ce cas elle écoutera. Parce que c'est Sam. Elle comprendra mais elle ne sera jamais cette personne qui le regardera avec pitié à cause de ses malheurs. Non elle lui dira de se relever et continuer pour honorer ceux qu'il aime et qui ne sont plus.

Elle aussi à tenu son père mot dans ses bras au milieu de la carcasse fumante de L'Odyssée. Et certainement beaucoup l'ont jugé sans cœur quand elle à continué sa vie sans rien montrer de son chagrin. Mais le mot chagrin n'a pas grand signification pour elle, son père lui manque oui, elle souhaiterait remplir le trou béant qu'il à laissé dans sa tête, mais surtout elle pense qu'il approuverait qu'elle continue à se battre contre l'adversité. Au fond, il avance tous les jours avec elle dans son ADN, il est son géniteur, il ne disparaitra jamais véritablement qu'avec Tennessee. Voilà son rapport aux êtres. Simple pour elle, compliqué pour eux. Mais ça les regarde eux, pas elle. Pour ce qu'il en retourne du petit génie, à aucun moment le besoin de le gronder ne prend racine en elle. Elle le sait assez malin pour savoir ce qu'il risque, peut-être pas assez armé, mais qui peut y prétendre désormais ? Les terriens, elle les découvre plutôt doués pour les surprises, bonnes comme mauvaises. Avant de vraiment prétendre en connaître un bout à leur sujet il faudra encore beaucoup de jours, mois, années probablement s'écoulent ... Mais maintenant l'aventure commence, la bouclée se penche vers les empreintes alors qu'elle écoute attentivement les théories du jeune Odysséen. Elle pose sa main à coté afin de mesurer la différence, dubitative quant à l'appartenance éventuelle à un renard.

« Mouaih ... C'est un Renard Géant alors  » Laisse échapper cette dernière pensive. Non que Tennessee ne mette en doute les compétences de son compagnon explorateur, mais une partie d'elle espérerait se retrouver face à un animal inconnu ou déroutant. Sans que ce soit conscient la bouclée développe une espèce d'addiction à l'effet que lui procure les montées d'adrénaline lorsqu'elle se retrouve dans des situations légèrement risquées. « Oui si ça se trouve c'est un géant de sa race ... »  Son adoration, conquise la première fois qu'elle tomba sur cet adorable quadrupède à la queue touffu, explique l'acceptation rapide de cette éventualité. Malgré l'envie de rencontrer quelque chose qui ressemblerait à un lion. La mécanicienne elle rêve d'en serrer un petit rouquin dans ses bras, ainsi que de caresser sa douce fourrure. La voilà encore décidée à poursuivre les investigations avec son second. Bien entendu il ne faut pas négliger une bonne défense, et le bâton que lui tend tout guilleret le garçon lui parait déjà un bon début. Mais il faudrait le rendre un peu plus efficace, aussi va t'elle chercher la lame de Baelfire dans sa ceinture, pour la tendre à Sam « C'est parfait mais aiguise le avec ça pour le rendre plus efficace et tranchant » Car oui, si tout se gâte il ne s'agit pas que de faire des bleus, mais bien de blesser aussi profondément qu'on le puisse pour ralentir l'ennemi.

« Et fais attention à tes doigts je veux revenir avec un Sam entier, et en plus je suis pas médecin et je voudrais pas te voir te vider de ton sang devant moi  » Lui déclare la brunette sérieusement, alors qu'il prend les devants à toute vitesse comme pour lui prouver qu'il ne trainera pas derrière elle. Parfait, la bouclée emboite le pas derrière alors qu'il s'arrête soudainement pour s'enquérir de la direction. « Et si on allait ou il va le renard juste ... Pour s'assurer que ce ne soit pas un nuisible ..., Sinon tu crois qu'on saurait l’attraper ? » Oui elle aimerait bien voir cette petite bête de plus prêt, mais ne risqueraient-ils pas de se faire mordre ? Elle se souvient avoir lu des articles sur les renards enragés dans les archives. Ceci dit il parait que ça se voit tout de suite, qu'ils foncent tout droit sur vous, la langue pendante, les yeux rouges ... « Tu y connais quelque chose au sujet de la rage ? » S'informe t-elle alors au prêt du génie en le rejoignant, puis l'entrainant par le coude rejoindre la trace qui l’intrigue depuis le départ. Autant prendre les informations à la source. « Puis tu n'oublieras pas de me rendre ma lame quand tu auras finit, c'est un Terrien qui me l'a offert, j'y tiens, mais si tu aimes je t'en confectionnerais une si tu veux ? »


Dernière édition par Tennessee Brontë-Sand le Dim 9 Avr - 22:16, édité 2 fois

avatar
28/12/2016 FLY 1647 Colin Ford Ava + LUX ♥ • Signa + ASTRA • Gifs + TUMBLR • Icons + EYLIKA & VALKYRIES Zoologiste + Stratège + Diplomate 61
✣ Lonely Boy ✣


Sujet: Re: Move A Little Faster
Mer 22 Mar - 20:46


- MOVE A LITTLE FASTER -

Sam, il aime la forêt, il l'adore. Quand il est au milieu de cette nature qui lui était encore inconnue il y a quelques années, il ne peut s'empêcher d'afficher sa bonne humeur. Alors qu'il observe le sol, se demandant bien quel genre de bestiole a pu passer par là, il sent le goût de l'aventure lui monter à la bouche. Il frétille d'impatience de pouvoir partir à la découverte de ce bout de forêt qu'il ne connait que peu malgré les quelques aventures qu'il a pu y mener. Il reste encore tant de choses à découvrir au sein de ce monde qui est toujours si nouveau aux yeux du garçon. Jamais il n'aurait imaginé se passionner autant pour la nature et son environnement. Cependant, il finit par hausser les épaules, et annonce sans fierté qu'il n'a aucune idée de qui ou quoi pourrait venir les empreintes laissées dans la neige. Tout au fond de lui, il espère sincèrement qu'un renard se cache au bout du chemin, magnifique, flamboyant au milieu de ce manteau blanc.

- Mouaih ... C'est un Renard Géant alors... Oui si ça se trouve c'est un géant de sa race ...

Il laisse échapper un sourire à la remarque de son aîné. Ça ne l'étonnerait même pas de croiser une de ses bestioles avec le double de son volume habituel. Après tout, les radiations avaient changées bien des choses dans cet environnement qui n'avait plus la même allure depuis cette fin du monde prématurée. Alors que le garçon tâtonne sa veste et les poches de son pantalon, il se rend compte avec désarroi qu'il n'a ni arme, ni de quoi manger ou boire. Il était parti comme un sauvage, n'avait même pas eu l'idée de prendre de quoi survivre une journée. Il soupire, son regard passe de la mécanicienne à la terre couverte de neige. C'est alors qu'au milieu de la forêt, un bout de bois sort du décor immaculé. Sam se précipite pour retirer l'objet de sa convoitise du manteau blanc. Tout sourire il revient au côté de Tennessee en lui montrant fièrement son arme de fortune. Qu'il est bien loin ce gamin qui n'osait pas sortir de la carcasse du vaisseau, ce gamin qui déprimait seul dans son coin à ce morfondre au milieu de ses idées noires. Le Sam d'il y a deux ans étaient toujours là mais bien enfouie sous dix mètres de bonne humeur et d'esprit aventureux. Enfin c'est ce qu'il essayait de laisser paraître.

- C'est parfait mais aiguise le avec ça pour le rendre plus efficace et tranchant.

Maladroitement, comme à son habitude, le gamin prend de sa main libre le couteau que la jeune femme lui tend. Il lui sourit gentiment et ne se fait pas attendre pour commencer à tailler son bout de bois. Plutôt habile pour le coup, habitué par le maniement du couteau sur ce support, le gamin s'en sort plutôt pas mal. Comme quoi, s'essayer à tailler des pièces d'échecs ça sert toujours.

- Et fais attention à tes doigts je veux revenir avec un Sam entier, et en plus je suis pas médecin et je voudrais pas te voir te vider de ton sang devant moi.

Un sourire en coin, cela l'exaspère un peu qu'on le prenne pour un enfant, comme-ci il ne savait rien faire de ses dix doigts. Cependant, il ne dit rien, continue de rester concentré ce qu'il a entreprit. Alors que gaiement il prend la tête du petit groupe, il s'arrête et s'interroge sur la direction à prendre. Il se sent un peu bête d'être parti aussi vite sans vraiment savoir où il allait.

- Et si on allait ou il va le renard juste ... Pour s'assurer que ce ne soit pas un nuisible ..., Sinon tu crois qu'on saurait l’attraper ?

Sam acquiesce et prend donc la direction, faisant bien attention de laisser les empreintes telle qu'elles étaient. Si jamais ils venaient à se perdre, ils pourraient très bien suivre leurs traces pour revenir en arrière. Cela l'amusait énormément de se retrouver à la recherche d'un animal inconnu accompagné de Tenn. Il ne lui avait jamais vraiment adressé la parole mais il l'admirait pour ses connaissances et ce côté rebelle qu'elle pouvait avoir. Sam ne pourra jamais être comme ça, à défier les lois et partir comme si de rien était… enfin aujourd'hui c'était une exception.

- Tu y connais quelque chose au sujet de la rage ?

La rage ? Il avait pu lire deux ou trois trucs dessus mais il ne s'était jamais penché plus que ça sur le sujet. Quel intérêt quand dans l'espace aucun animaux ne peut voir le jour ? Il regarde la brunette, désolé.

- Pas grand-chose mis à part les trucs que j'ai pu lire ça et là dans les bouquins de l'Odyssée. Mais on va dire qu'on n'était pas les mieux renseigné sur le monde naturel. Je pense pas que ça avait été leur priorité quand tout ça à explosé.

D'un geste de la main il montre les alentours. Malgré les livres qu'il avait pu lire, ceux-ci n'auraient jamais pu décrire aussi précisément ce qu'il pouvait maintenant voir de ses propres yeux.

- Sinon la rage c'est une maladie virale qui touche tous les mammifères dont nous dû coup. C'est causé par un virus qui provoque une encéphalite – soit une inflammation du tronc cérébrale. Les symptômes sont souvent nerveux et reflète une grande agressivité.

Il sourit après avoir terminé son petit speech et ajoute :

- Donc si jamais tu croises quelqu'un d'un peu trop énervé, je te conseille de partir en courant…qu'il ait la rage ou non.

Il dit cela sur le ton de l'humour. A vrai dire, Sam a souvent eu du mal avec les gens qui avaient tendance à s'emporter facilement. Lui qui était du genre calme se sentait en danger quand quelqu'un commençait à hausser un peu trop le ton.

- Puis tu n'oublieras pas de me rendre ma lame quand tu auras finit, c'est un Terrien qui me l'a offert, j'y tiens, mais si tu aimes je t'en confectionnerais une si tu veux ?

Il repense alors à ce qu'il était en train de faire. Terminant enfin de tailler son bout de bois, il tend la lame vers son amie, le sourire aux lèvres, fière de son entreprise.

- Merci! Je suis invincible comme ça!

Il bouge son bâton comme si celui-ci était une épée aussi tranchante que robuste. Sam ne sait pas s'il sera d'une grande utilité avec cette arme de fortune mais au moins il a de quoi se défendre un minimum.

- Un terrien ? Il était sympa ? J'ose pas trop m'approcher d'eux, ils me font un peu peur...certains. Pourtant ils ont pas l'air si méchant que ça dans le fond…


by exception

avatar
14/11/2015 Isa & I 3165 Katie Melua Kyran adorable & Avengedinchains & Lux aeterna Mécanique & Nanotechnologie 105
ψ Cat on a Hot Tin Roof ψ


Sujet: Re: Move A Little Faster
Mar 4 Avr - 23:10


Sam & Tennessee


Ce monde valait le coup que l'on s'intéressa à des sciences sur lesquelles on ne se penchait jamais. La Zoologie par exemple, La Mécanicienne n'y connaissait pas grand chose. Pour ne pas dire rien du tout, elle eut avoué facilement, qu'avant de se prendre de passion à parcourir cette terre, jamais elle ne se pencha véritablement sur sa faune. Pour elle, la cause était entendu, sur terre rien ne subsistait alors pourquoi perdre du temps à s'attrister sur le passé ? Elle préférait offrir son temps sur ce qu'elle imaginait possible, de peut-être un jour reproduire. Comme toutes les techniques de pointe ayant menées à cette terrible catastrophe. Mais pour les utiliser mieux et de façon beaucoup plus raisonnable. Sauf que la donne venait de changer cette toute dernière année, à se retrouver sur un terrain parfaitement inconnu. La Bouclée qui ne s'émouvait pas particulièrement sur les êtres humains en général, se découvrait cependant fascinée par la règne animal. Aussi elle devenait preneuse dès qu'une aventure se présentait, aussi enthousiaste que Sam, elle le comprenait parfaitement et retrouvait, au fond, ravie de sa présence. Parfois, elle trouvait, comme lui, le train-train du camp un peu ennuyeux, d'autant qu'elle pouvait plus pratique ce pourquoi elle étudia toute les années principales de sa vie : La nanotechnologie. Alors tout ce mystère qui l'attendait dehors, surtout quand il revêtait la forme d'un renard géant ne pouvait que la pousser à explorer toujours plus loin.

« Ca aurait presque la taille d'une chien ou même d'un loup  » Laissa t-elle échapper tout haut. Mais désormais son intérêt se fixa sur "l'arme" de Sam, auquel elle donna quelques conseils pour l'améliorer tout en lui tendant sa lame. Ainsi le regarda t-elle faire sans intervenir parce qu'elle estimait qu'il devait savoir se débrouiller tout seul s'il désirait retourner en solitaire dans la nature. Et aussi, surtout, parce qu'à sa place, Tennessee eut détesté qu'on prétendit le guider en l'interrompant à tout propos. Mais la brune ne tarda pas à remarquer qu'il s'en sortait haut la main. « On dirait bien que tu as déjà pratiqué cet exercice » Déduisit-elle plus pour elle même que pour l'adorable garnement. Peut-être pourrait-elle lui demander des conseils d’ailleurs, pour le manche qu'elle s'efforçait de sculpter pour le terrien - Baëlfire -, lui ayant éviter le pire dans la tourbière. Parce que pour le moment elle jugeait ne pas avancer vers le chef d’œuvre « Dis moi tu donnes des cours ? Parce que je sais bien assembler toutes sortes de pièces ensemble, mais pour leur donner une aussi belle allure je suis plutôt nulle »  Et ça, il fallait avouer que Sam ne l'entendrait pas souvent des lèvres de la Bouclée. Elle détestait reconnaître ne pas s'en sortir dans quelque domaine que ce soit. Parce qu'elle prétendait toujours s'améliorer un jour, au point de devenir experte. Cependant il lui arrivait de reconnaître le talent chez les autres. Il ne s'agissait donc en aucun cas d'une flatterie.

Bien entendu elle lui à parlé de ses doigts, non parce qu'elle le croit maladroit, mais surtout si il lui arrivait quelque chose de grave, elle ne connaissait pas tous les gestes nécessaires pour lui venir en aide. Bien sur elle ne l'abandonnerais jamais là à se vider de son sang, mais la mécanicienne préférait éviter tout incident. Elle le traite comme elle le ferait d'une autre elle-même. Et puis pendant ce temps ils avançaient, et au fond voilà le plus important de tout. Un sourire éclatant orna la visage de la jeune femme ,quand le brun, acceptant sa suggestion, prit la même direction que le supposé Goupil éventuellement surexposé aux radiations. A deux, Aventuriers qu'ils se persuadaient d'être, ils pouvaient désormais affronter le monde. Et Cerise sur le gâteau n'allaient-ils pas faire une découverte importante, qui apporterait une grande aide tout leur groupe ? Mince restait la ligne à franchir avant de se prendre pour une héros ou une héroïne. Tennessee fut tirée de ses songes par la définition de la rage que lui offrait Sam. Et oui elle se trouvait en accord avec lui sur la façon dont il envisageait les priorités anciennes de l'Odyssée. Parce que de sa petite place de Mécanicienne à l'époque, elle ne se souvenait pas de s'être plus renseigné que ça. Et une fois que la révolte naquit dans son âme, elle ne se fixa que sur un moyen de libérer tous ses jeunes promis injustement à une mort certaine.  « Mais existe t-il des indices entre un prédateur qui nous attaquerait sans et avec la rage ? »

Alors qu'elle se renseignait, son oreille capta un bruit furtif. Alors elle se retourna vivement, afin d'observer leurs arrières, mais son regard perçant ne détecta rien. Néanmoins son attention fut rapidement détournée par l'intérêt de Sam pour les terriens, alors qu'il lui rendait sa lame précieuse.  « Ah ah je pense qu'on l'est tous les deux, et tu sais je crois que ces terriens ne sont pas si différents de nous malgré les apparences. Oui, ils ont des coutumes et des pensées qui diffèrent, mais je suppose que c'est parfaitement normal. Il y en à donc certains agréables mais méfiants qui parfois nous aident, mais d'autres un peu dingues qui ne sont pas très ... faciles à comprendre. Puis quelques uns nous détestent vraiment. Une fois j'en ai rencontré un qui m'a donné un coup de son épée juste là  » Elle indiqua son flance tout en mettant un doigts sur sa bouche  « C'est un secret je l'ai pas répété parce que je voulais pas qu'on en fasse toute une histoire. Et puis c'est un autre grounder qui m'a soignée, alors pour une première rencontre c'était à la fois déplaisant et agréable, Si tu le souhaites je pourrais t'en présenter un ? Mais bien sur il faudra que je lui demande si il est d'accord » Elle songeait à Gen, celui qui lui apprenait à se battre, mais certes elle ne pourrait pas lui amener le garçon sans le prévenir, L'Athna trouverait ça beaucoup trop irrespectueux.

avatar
28/12/2016 FLY 1647 Colin Ford Ava + LUX ♥ • Signa + ASTRA • Gifs + TUMBLR • Icons + EYLIKA & VALKYRIES Zoologiste + Stratège + Diplomate 61
✣ Lonely Boy ✣


Sujet: Re: Move A Little Faster
Mer 12 Avr - 20:37


- MOVE A LITTLE FASTER -

La lame entre ses longs doigts fins, Sam taille sa futur arme de pointe. Cela lui rappelle à quel point il aime cette action du fer dans le bois. C'est intéressant de voir comment les choses se forment à partir de rien.  Le plaisir de se dire qu'on en est le créateur, la réminiscence de ses souvenirs enfantins, se revoyant construire et détruire ses propres créations de jeu. Tel n'est pas le but de l'homme au final ? Faire et défaire pour ensuite tout oublier et repartir sur d'autre base ?  Il se rappelle parfaitement de ses cours allant à la fois de Louis XIV au problème nucléaire, de la cosmogonie à l'évolution de l'art. Eux aussi savaient tailler dans du bois mais également dans de la pierre ou encore du marbre, comme ces diptyques qu'il aimait tant étudier. Il y avait aussi la vénus callipyge ou la statue d'Auguste, ronde bosse de l'Antiquité latine. Au final, il est un peu comme tous ces gens qui ne sont plus, ils se ressemblent tous d'une certaine manière. Perdu dans ses pensées, la voix de sa nouvelle amie le ramène sur terre, le faisant un peu sursauter :  

- On dirait bien que tu as déjà pratiqué cet exercice.

Sam se met à sourire à la réflexion de la brunette. Il prend cela comme un compliment. Il les aime même s'il ne le montre pas forcément. Quand ils viennent du cœur, quand ceux-ci sont francs, ils portent une valeur bien plus importante que n'importe quel autre mot.

- Dis moi tu donnes des cours ? Parce que je sais bien assembler toutes sortes de pièces ensemble, mais pour leur donner une aussi belle allure je suis plutôt nulle.


- Bien sûr ! Ça me ferait très plaisir de te montrer. C'est beaucoup plus simple qu'il n'y parait, contrairement à d'autre chose comme l'arpège ou la cuisine par exemple.

Oui, il n'est ni doué en musique ni en préparation de plat. A vrai dire, le blondinet est une vraie catastrophe dans ses deux catégories. Heureusement pour lui, il a des capacités toutes autres qui lui permettent de se rendre utile autrement. La théorie est pour lui bien plus préférable que la pratique même si les baladent en forêt comme celle-ci l'attirent toujours autant. Découvrir ce nouvel environnement qu'ils connaissent trop peu le met particulièrement en joie, surtout quand l'aventure se déroule au côté d'une personne qu'il juge de confiance.

Voilà qu'ils s'enfoncent tout deux dans cet immense amas de branche et de neige blanche. Des sapins disséminés ça et là donnent quelques touchent de verdure à ce paysage bien trop lisse. Il est clair que l'endroit ne ressemble en aucun point à un caravansérail. La netteté du sol, le froid glacial de l'hiver est vraiment en inadéquation avec ces lieux chaleureux et orientaux qu'était le Moyen-Orient. Il devait faire bon vivre là-bas, loin du froid de décembre, perdu au milieu d'un vaste territoire. Mais, bientôt, les beaux jours re-pointeront le bout de leur nez permettant aux marguerites, hortensias et rhododendrons de renaître de leurs cendres. Sam se met alors à penser que maintenant leurs vies sont régit par les saisons, le soleil qui passe, la lune qui veille sur leur nuit, la nature qui parle et les animaux qui vivent à leur côté. Bien des choses ont changées en deux ans...

Alors qu’il commence à définir la maladie qu’est la rage, le blondinet se sent à la fois fière et utile. Quand il peut rendre service, cela le met de bonne humeur. Un sourire satisfait et blagueur apparaît sur son visage alors qu’il termine sa tirade.

- Mais existe t-il des indices entre un prédateur qui nous attaquerait sans et avec la rage ?


- Je sais pas…la bave surement. Tu sais que les animaux sécrètent plus de …

Tennessee vient alors de se retourner dans un geste vif et surprenant, stoppant le gamin dans sa réponse. Celui-ci penche sa tête de côté afin d'observer lui aussi ce que sa collègue a pu entendre. On peut voir alors sa petite tête dépasser sur le côté, les yeux ronds, cherchant la présence de n'importe quelle bestiole qui pourrait le rassurer. Il préférait de loin rencontrer des animaux. Les hommes l'effrayent, bien plus qu'un renard difforme. Comme pour oublier ce moment d'anxiété qui l'a submergé, Sammy se remet à tailler son arme de fortune. C'est alors qu'il tend la lame à son interlocutrice, montrant, fièrement, de l'autre main, son entreprise. Alors que la jeune femme reprend son bien, celle-ci répond aux inquiétudes du garçon sur les terriens. Il écoute attentivement, acquisse et regarde avec effroi le flanc qui avait été touché d'une épée. Comment pouvaient-ils faire ce genre de choses ? Tenn n'est pas méchante, elle ne mérite pas ça. Elle avait dû avoir mal, horriblement mal. Sam frissonne à l'image du sang qui coule, à la tête grimaçante de sa nouvelle amie. C'est alors qu'elle lui demande de garder le secret, le regard malicieux. Comme si de rien était elle lui explique sans vraiment entrer dans les détails pourquoi cette lame et en sa possession et pourquoi elle n'a pas voulu en faire toute une histoire. Le gamin comprend.

- Promis, je dirais rien !

Comme quand il était gamin, il ferma sa bouche comme une trousse, ferma à clef au niveau de la commissure labial et jeta celle-ci dans la nature. Cela lui rappela bien des souvenirs, des moments entre sa mère et lui, avec son meilleur ami…

- S’il accepte de voir un monsieur je sais tout, pourquoi pas.

Malgré la peur qui peut le tirailler à l'idée de rencontrer un grounder, il ne peut s'empêcher de s'émerveille, d'être impatient de le rencontrer. Certes, il en a déjà vu et ce ne sera pas la première ni la dernière fois qu'il en croisera. Mais là, se serait créer une relation concrète, pas juste un simple visage vu au loin, au milieu de la foule.

- En tout cas il m’a l’air sympa ton terrien. Je suis sûre qu’il doit bien t’aimer !

Il lance ça comme ça, sans vraiment savoir quel est vraiment la nature de leur relation. Sam a de l'imagination, un peu trop parfois. Il se marre à imaginer Tenn au beau milieu d'un champ en compagnie de cet inconnu. L'image s'évapore petit à petit alors qu'il continu son chemin, reprenant ce pourquoi ils étaient partis tous les deux en exploration. Les empreintes étaient de plus en plus accentuées, les deux odysséens doivent se rapprocher un peu plus à chaque pas de cette drôle de bestiole.

- On doit plus être très loin, t'as vue comment les empreintes sont super bien définit !


Maladroitement, il sort de son sac un petit carnet, un vieux truc qui appartenait à son père, et il se met à dessiner, comme le lui a apprit Cassie il y a pas si longtemps.

*si seulement il existait encore des appareils photos…*

by exception


Dernière édition par Sam Colins le Jeu 8 Juin - 19:55, édité 1 fois

avatar
14/11/2015 Isa & I 3165 Katie Melua Kyran adorable & Avengedinchains & Lux aeterna Mécanique & Nanotechnologie 105
ψ Cat on a Hot Tin Roof ψ


Sujet: Re: Move A Little Faster
Jeu 18 Mai - 23:27


Sam & Tennessee


Chaque journée, elle l'entame comme si elle se levait à l’aube pour découvrir un trésor. Elle partirait bien le ventre vide chaque fois, mais l'expérience lui à prouvé que ça finissait par la faire se sentir faible ou lui tourner la tête. Du coup elle s'estime beaucoup moins utile, puisque le travail se retrouve à moitié fait. Alors elle se prépare régulièrement une petite "tambouille" le matin, souvent son repas principal, mais aujourd'hui ça lui reste un peu sur l'estomac. Qui se met à gargouiller étrangement alors qu'elle admire la dextérité de Sam. Peut-être n'aurait-elle pas du y rajouter ces espèce de noix ressemblant à des "pistaches", et découvertes lors de ses investigations du printemps. Elle se demande intérieurement si elle ne les à pas laisser "murir" trop longtemps. Cependant la voix du jeune homme la tire de ses songes alors qu'il accepte à la grande joie de La Bouclée de lui enseigner l'art de bien sculpter. Elle frappe alors ses mains l'une contre l'autre comme une petite fille, car Tennessee ne filtre jamais rien de ce qu'elle pense ou ressent. « Ah mais c'est parfait, on en reparlera quand on sera de retour au camp pour voir comment ça peut s'organiser » Et certes elle n'oubliera pas de lui rappeler !

Oui pour la musique voilà un art qui ne la touchait pas vraiment, du moins pas assez pour occuper son esprit quand elle ne trouvait rien à faire. Mais peut être qui si elle devait prendre un instrument dans ses mains afin de lui faire chanter une mélodie ça se révélerait un défi intéressant pour elle. Quant à la cuisine Cassandre s'en chargeait alors que demander de plus ? De façon ironique le petit rebelle et la "vieille aventurière" se complètent d'étrange façon, puisque la mécanicienne préfère de loin la pratique à la théorie. Mais comme avancer dans cette neige qui ne leur facilite pas la tâche ? Ils se battent tous les deux pour progresser sans parler pendant un petit moment. Évidement marcher dans les pas de l'animal resterait plus pratique, ça les mouilleraient beaucoup moins et éviteraient à leurs habits de gelés trop vite. Et après tout ils les ont bien inspectés, visiblement elles ne disparaissent pas avant un moment selon l'horizon. Alors Tennessee saute à l'intérieur de l'une d'elles, pendant que la conversation reprend de plus belle à propos de la rage. Et la jeune femme récite silencieusement une petite prière "jaculatoire" intérieure afin qu'ils fussent épargnés par cette maladie. Elle ne croyait pas en dieu, trop pragmatique pour ça, mais il ne fallait rien négligé, de plus elle se retrouvait avec charge d'âme à ses côtés.

Un bruit furtif attira son attention mais pas asse pour oblitérer la réponse du jeune Odysséen qui l'accompagne « De la bave, ah oui, ça doit pas se rater ça alors, on se fera pas surprendre si on aperçoit des baveux dans les environs  » Commente t-elle en imaginant une créature mythique comme le "Yéti" surgissant furieux, et les babines dégoulinantes de glaires. Finalement un renard, même géant lui conviendrait beaucoup mieux, surtout quand la "remembrance" de l'incident avec Skylar lui revint à l'esprit. Cette grosse bestiole puante qui chercha à les dévorer, heureusement qu'ils furent alors secourus par des natifs. Ensuite elle récupère avec Bonheur sa lame, non pas qu'elle soupçonna Sam de vouloir lui voler mais elle pour une raison qu'elle ne s'explique pas toujours elle tenait fermement à cet objet. Puis la voilà, la brune, qui devient bavarde à conter ses aventures terriennes qu'elle se garde bien de révéler à qui que ce soit. Mais étonnamment avec Sam les perspectives lui semblent différentes. Avec lui la bouclée devine qu'elle pourrait l'entrainer en rencontrer ceux qu'on qualifie parfois de barbares. Lui il n'opposerait aucune résistance, il la suivrait même de bon cœur. D'ailleurs sa réponse le prouve ! « Je le savais ! »

« S'il m'aime bien ? je sais pas c'est une question que je ne me pose jamais ! » Depuis toute petite La surdouée connaissait les gens qui lui offrait ce qu'on désigne par le mot cœur. Quatre personnes en  tout : Son père, sa mère, Faust et Zachary. Après il s'y greffa Tristam. Désormais il ne lui à été octroyé de garder que Zachary. Cet état des choses lui creuse, quand elle y pense, un énorme trou dans le ventre. Alors la plupart du temps elle préfère l'ignorer. Mais chaque fois qu'elle se retrouve oisive les souvenirs resurgissent. Elle n'apprécie pas. Et refuse de laisser pénétrer plus de personnes dans son petit cercle, malheureusement certaines s'invitent toutes seules. Comme Murphy, Ou Gen, peut-être même Sam qui sait ? « Mais probablement qu'il doit m'apprécier oui sinon je crois qu'il m'aurait chassé depuis longtemps !, et puis tu es pas un monsieur je sais tout, tu es simplement très intellgent et cultivé » Autant qu'on puisse l'être en tout cas dans les conditions actuelles. Mais c'est décidé, la prochaine fois qu'elle rencontrera L'Athna elle le lui demandera. Sauf qu'elle n'en fait pas la promesse tout haut afin de ne pas donner de faux espoirs à Sam. Il sera toujours temps d'en reparler quand le moment viendra.

Pour l'instant le garçon attire son attention sur la fraîcheur des traces. « Ah oui elles sont de la grosseur d'un "Ananas", Crois-tu que l'on ne devrait pas mieux d'être silencieux maintenant et de se fondre au piège afin de le surprendre et pouvoir l’observer ? Il parait qu'il faut se mettre contre le vent afin qu'il ne respire pas notre odeur » Sans doute eut-elle du signalé ça plutôt mais la simple idée de voir leur "proie" se retourner contre eux fait resurgir un article lu autrefois. « Il parait qu'on doit élevé son doigt en l'air pour découvrir la direction du vent  » Tennessee joint alors le geste à la parole mais aucune illumination ne se produit « A moins que tu n'aies une meilleure idée ? »

avatar
28/12/2016 FLY 1647 Colin Ford Ava + LUX ♥ • Signa + ASTRA • Gifs + TUMBLR • Icons + EYLIKA & VALKYRIES Zoologiste + Stratège + Diplomate 61
✣ Lonely Boy ✣


Sujet: Re: Move A Little Faster
Jeu 15 Juin - 22:20


- MOVE A LITTLE FASTER -

Sam aime sortir sa science sans vraiment s'en rendre compte. Il apprécie que les autres l'écoutent, aime avoir raison et que les gens le reconnaissent. Cependant, jamais il ne l'avouera clairement, jamais il ne le montrera. Il trouve que se vanter de choses que l'on connait n'est pas très malin et préfère rester en retrait sur ce point-là. Alors qu'il répond à la question de son acolyte, celle-ci se retourne vivement ce qui intrigue et inquiète à la fois Sam qui essaye de percevoir ce que Tennessee a entendu. Alors qu'il pense qu'elle n'a rien retenu de ce qu'il avait pu dire, la jeune femme lui répond comme si de rien n'était : 

- De la bave, ah oui, ça doit pas se rater ça alors, on se fera pas surprendre si on aperçoit des baveux dans les environs.

Sam acquiesçe avec un sourire amusé sur les lèvres. L'image d'hommes baveux les entourant était plutôt comique et cette scène le fit rire intérieurement. Tendant la lame vers sa propriétaire, le jeune homme en a enfin fini avec son bout de bois. Il ne sait pas si avec ça il va pouvoir battre un animal qui a la rage mais c'est toujours mieux que rien. Il promet de ne rien dire, de rester motus et bouche cousue en ce qui concerne la provenance de l'arme et la relation que la jeune femme entretenait avec le terrien. Il se demande comment ils peuvent penser, eux, ces gens qu'ils ne cannaient presque pas. Eux aussi doivent-ils rester dans la confidence ? Eux aussi ont-ils peur des hommes descendus du ciel ? Rencontrer un terrien, sympathiser avec lui…voilà une chose que Sam évitait. Pourquoi ? La peur de l'inconnu peut-être? C'était certainement ce qui l'avait poussé à rester en arrière à chaque venu des habitants de la terre. Pourtant, il ne veut pas croire toutes ces histoires que l'on a comptées sur eux, ni même se faire une idée sans y être confrontée. L'imagination a un pouvoir bien plus important que ce que la plupart des gens peuvent penser. Il suffit d'y croire dur comme fer et n'importe quelles fausses idées peuvent devenir réelles et se propager comme une traînée de poudre. Cependant, il a toujours eux cette envie d'en savoir plus sur eux, sur leur façon de vivre et de penser mais n'a jamais eu le courage de faire le premier pas. Peut-être que Tennessee pourrait l'aider à le faire ?

- Mais probablement qu'il doit m'apprécier oui sinon je crois qu'il m'aurait chassé depuis longtemps !, et puis tu es pas un monsieur je sais tout, tu es simplement très intelligent et cultivé.

La voix féminine le fait sortir de ses pensées. Il hoche la tête et sourit légèrement à son acolyte, les joues rosies. Était-ce le froid ? Ou bien le plus ou moins compliment que sa voisine venait de lui faire? Dans tous les cas cela lui fait plaisir de savoir que la jeune femme le considère comme une personne cultivée, intelligente, tel les mots qu'employait jadis sa mère pour décrire son bout de chou.

Alors qu'ils continuent tous les deux de s'enfoncer dans la forêt, les traces de pas qu'ils suivent deviennent de plus en plus fraîches. Le mammifère ne doit plus être bien loin à présent. Les palpitations du cœur de Sam s'accélèrent. Il reste sur ses gardes, s'impatiente et ressent une certaine peur de cette chose encore inconnue. Sur quoi vont-ils tomber ? Un renard ? Un loup ? Peut-être quelque chose de plus imposant et d'encore plus dangereux ? Il n'aimerait pas y laisser sa vie, il n'aimerait pas finir ses jours maintenant, pas maintenant qu'il a retrouvé le goût de la vie. Il commence à penser à Cassandre, son père et surtout sa mère. Il veut vivre pour eux, il veut être heureux pour qu'ils puissent l'être aussi.

- Ah oui elles sont de la grosseur d'un ananas. Crois-tu que l'on ne devrait pas mieux d'être silencieux maintenant et de se fondre au piège afin de le surprendre et pouvoir l’observer ? Il parait qu'il faut se mettre contre le vent afin qu'il ne respire pas notre odeur.

Sam laisse échapper un rire à la comparaison faite pas Tennessee. Puis, continuant de divaguer entre l'amusement et le sérieux, le blond se reconcentre rapidement sur la « mission » qu'ils se sont donné. Découvre d'où viennent ces traces étranges et examiner la chose qui est en ressortira. Le gamin est déjà près à s'armer de son crayon et de sa pauvre feuille de papier déjà bien entamée. A voix basse, continuant d'avancer de plus en plus lentement, l'oreille attentive, Sam répond calmement à son interlocutrice :

- Tu as raison….Pour le vent, ça me semble logique. Il vaudrait mieux décaler de ce côté.

Faisant signe de la main de bouger vers la gauche, le jeune homme reste à l'écoute de ce que la brune ajoute à la fin de sa phrase. Comme si cela avait été un ordre, il lève le doigt en l'air, légèrement humidifié par sa salive, et attend qu'une légère brise se lève. Ils sont sur la bonne voie. Si avec tout cela la bestiole les surprend, c'est qu'ils ne sont vraiment pas faits pour la chasse. C'est alors que doucement ils arrivent tous deux dans une sorte de prairie entourée d'arbre blanc et de trace de pattes encore fraîches. Ils y sont, l'animal ne doit plus être bien loin à présent. Sam à l'œil et aperçoit au loin une petite crevasse dans le sol. Un terrier ? Certainement ! Sans faire de bruit, comme s'il avait perdu le sens de parole, il pointe du doigt l'endroit pour le montrer à sa suiveuse. Posant ce même doigt sur sa bouche, il lui fait signe de s'avancer à pas de loup. Que vont-ils découvrir ? Est-ce que la bête y est encore ? Ou est-elle déjà repartie en quête de nourriture ? Rare sont les animaux qui restent encore éveillés durant cette période de l'année. Certes le printemps n'est maintenant plus très loin mais le temps de l'hibernation reste encore bien long pour ces animaux de la terre. Les voilà maintenant tous les deux à quelques mètres du terrier. Sam élève la tête, essayant de percevoir ce qui peut s'avérer être un renard. Tout porte à croire que la bestiole s'y trouve encore…à moins qu'il ne soit deux, facteur que le jeune homme n'a pas pris en considération. C'est alors qu'il entend un grondement sourd situé dans son dos. Il sait à quoi s'attendre en se retournant. Il sent son cœur s'accélérer et sa peau frissonner. Que va-t-il bien leur arrivée? Ils sont en territoire inconnu dos à une chose qui l'est tout autant.

by exception

Admin
avatar
28/05/2014 Partout et nulle part 1682 Nobody 95
Admin


Sujet: Re: Move A Little Faster
Jeu 15 Juin - 22:20

Le membre 'Sam Colins' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Mésaventure (Terre)' :

avatar
14/11/2015 Isa & I 3165 Katie Melua Kyran adorable & Avengedinchains & Lux aeterna Mécanique & Nanotechnologie 105
ψ Cat on a Hot Tin Roof ψ


Sujet: Re: Move A Little Faster
Dim 9 Juil - 16:53


Sam & Tennessee


Il arrive que les paroles de Tennessee se calquant sur une interprétation de mot à mot prêtent à sourire, car elles détonnent des discours ordinaires. Bien qu'elle remarque que le plupart des Odysséens ouvrent grands les yeux quand elle s'exprime, la mécanicienne, libérée depuis leur arrivée sur terre, estime ne plus avoir à faire attention à chaque interprétation de paroles ou d'expressions. Soit on lui dira qu'elle se fourvoie, soit on se taira, et si cela amène un sourire sur les lèvres de son interlocuteur elle ne s'en formalisera pas. Après, s'amuser ne tient pas du crime, même si parfois il se trouve que ce soit aux dépends d'un autre. De plus il en faut beaucoup plus pour la vexer, car la bouclée préfère encore ouvrir la fenêtre à un beau soleil qu'a une averse torrentielle. Les gens contents et satisfaits causent beaucoup moins de problèmes c'est bien connu. Néanmoins devant l'expression rieuse de Sam, elle capte que sa vision d'hommes enragés frôle sans doute un peu l'exagération. Tout en lui adressant un clin d'œil complice elle récupère sa lame qu'elle choisit de ne pas ranger pour se prémunir à l'avance, s'il déboulait un événement imprévu. Bien qu'elle ne distingue rien de vraiment suspect autour d'eux, un sentiment désagréable parcourt son corps sans qu'elle puisse définir exactement ce dont il s'agit.

Néanmoins elle ne dit rien, ne voulant pas provoquer le mauvais sort - Ou effrayer le petit Génie -. De plus elle ne se fit pas à ce qu'on appelle communément "les signes", surtout parce que ça ne suit aucune logique ! Ainsi continuent-ils leur marche sans appréhension, toujours teintée par l'excitation de l'aventure et de la découverte. Et si Tennessee ne manque pas de noter les joues soudainement plus roses du jeune homme, elle ne s'en attribue pas la cause. Mais plutôt au froid qui règne en ces lieux plutôt déserts. Car pour elle il ne s'agissait aucunement de compliments, mais bien de la réalité ! Biens qu'ils échangent encore leurs impressions, ils finissent par devenir presque muets en observant les traces de plus en plus précises qu'ils traquent depuis un petit moment. Bien entendu aucun des deux n'émet l'idée de rebrousser chemin afin de se préserver d'une éventuelle tragédie. Ces aventuriers en herbes sont bien trop impatients pour s'imaginer un instant que leur conduite irait les mettre en danger. Un mot rare s'échappe des lèvres de l'un pour atterrir dans l'oreille de l'autre jusqu'à ce qu'ils se réveillent en décidant de se mettre contre le vent pour ne pas attirer l'attention de leur proie. Car ils ne veulent pas l'attraper mais simplement l'observer pour découvrir un peu plus ce monde étrange qui se dérobe trop souvent à eux !

La brune le laissait mener la danse, juste derrière, la main sur son arme blanche prête à sauter sur n'importe quoi de vivant qui les menacerait. Mais surtout elle retenait son souffle, se questionnant sur ce que leur révélerait les prochaines minutes. Elle se décala donc de côté, laissant son imagination voguée. Et pour donner un petit côté lyrique et inoubliable à ce moment elle entonna une chanson qu'elle appréciait particulièrement dans son enfance « Promenons-nous dans les bois, Pendant que le loup n'y est pas. Si le loup y était Il nous mangerait, Mais comme il n’y est pas, Il nous mangera pas. Loup, y es-tu ? Que fais-tu ? M'entends-tu ? » Mais elle finit par laisser place au silence quand Sam lui indique en mettant posant un de ses doigts sur sa bouche que se taire serait une meilleure option. Alors qu'elle suivait docilement le jeune Odysséen, tout en sautillant, pour éviter que la neige n'envahisse complètement ses chaussures refroidissant ainsi ses orteils au point qu'elle ne pu plus les sentir. Distraite par ses détails alors qu'elle s'appliquait à ouvrir, puis fermer son poing pour que la circulation de ses mains ne se fige pas, elle percuta le dos du jeune homme. Là-bas plus loin il semblait y avoir un terrier ou du moins un trou dans la terre. Mais le garçon regardait dans une direction opposée. Seulement alors, un étrange bourdonnement envahit ses oreilles,  Tennessee se retourna vivement.

Au début elle ne comprend pas bien ce qui git sous son nez, et tout d'abord elle pense à des tas de vieux vêtements abandonnés qu'on a laissés pourrir là. Cependant l'odeur de fer mélangée à autre chose qui lui soulève gravement le cœur, mais dont elle ne parvient pas à identifier la provenance déclenche une alarme dans son cerveau. Tout d'abord elle vérifie que Sam se trouve toujours derrière elle, puis elle menace, avec sa lame, un agresseur pour le moment invisible. Tout en faisant quelques pas pour prendre la mesure de ce qui se trouve juste en face d'eux. Des corps. Des morts. Des cadavres ... « Des terriens » Affirme-t-elle car elle n'en reconnait aucun. Enfin elle voudrait en être persuadée, sauf qu'il faudrait les examiner de plus prêt pour en acquérir la certitude. « Ils ont du se battre entre eux  » Ajoute-t-elle car elle ne veut pas imaginer un seul instant retomber sur cette abominable chose qui les a embusqués sur un arbre, elle et Skylar. « Je vais voir d'un peu plus prêt  » Averti-t-elle en se rapprochant de quelques mètres pour examiner l'affreux spectacle. La mort ne la dégoûte pas, elle l'a croisée déjà quelques fois, lors du crash, puis le tremblement de terre et enfin la fin de Sadik. La bouclée a accepté depuis le départ qu'elle se retrouve devant un fait inéluctable. Et que parfois il faut soulager les êtres, si on ne peut pas les guérir. Puis surtout qu'on découvre qu'à court terme ils sont condamnés. Ici on ne pourra rien sauver. Un autre adulte conseillerait à Sam de s'éloigner afin de ne pas être traumatisé. Mais elle estime qu'il doit savoir tout affronter pour mieux se préparer pour ce nouveau monde.

Son pied qui se heurte contre une pierre puis glisse, les genoux à terre, un bruit étrange. Des vêtements sur un corps s’agitent, deux yeux jaunes au milieu d'une fourrure rousse en émergent, la gueule sanglante. Il montre ses crocs, Un loup ? Un Renard géant ? Un lynx ? Tennessee l'ignore alors qu'elle se relève pour mieux lui faire face tandis qu'il s'élance vers eux ... « Prépare toi Sam ! »

avatar
28/12/2016 FLY 1647 Colin Ford Ava + LUX ♥ • Signa + ASTRA • Gifs + TUMBLR • Icons + EYLIKA & VALKYRIES Zoologiste + Stratège + Diplomate 61
✣ Lonely Boy ✣


Sujet: Re: Move A Little Faster
Jeu 5 Oct - 15:37


- MOVE A LITTLE FASTER -

Sam ne sait pas sur quoi ils vont pouvoir tomber et à cette brulante envie de la savoir. Mais d'un autre côté il y a aussi cette peur qui le tourmente et le mange de l'intérieur. C'est un stress, la peur de l'inconnu, un stress qu'il n'a pas ressenti depuis bien longtemps. A vrai dire, la dernière fois qu'il a ressenti ce frisson c'était le jour où ils sont descendus sur terre, lâché dans la nature sans le vouloir, loin de leur petit confort d'extraterrestre. Parfois sa vie sur le vaisseau lui manque, sa mère lui manque, son meilleur ami aussi. Puis il se remémore tout ce qu'il a fait ici, tout ce qu'il a pu accomplir, ces choses qu'il n'aurait jamais fait s'ils étaient restés là-haut.

Droit devant, le dos bien droit, Sam est en tête du petit groupe qu'ils forment tous les deux. De temps à autre il jette un coup d'œil en arrière, pour vérifier que Tenn est toujours là, qu'elle suit ses pas. Il n'a pas envie de se retrouver seul, de se perdre au milieu de cette immensité qui l'effraie toujours un peu. Malgré le temps qui est passé, le garçon a toujours autant de mal avec les grands espaces si peu présent quand ils étaient sur leur vaisseau. Le monde est vaste, bien trop vaste pour de petits êtres tel qu'eux. Et pourtant, chaque jour il surmonte cette peur qui le ronge de l'intérieur, ce laissant bercer par la douce mélodie de la curiosité. En parlant de mélodie, son acolyte se met doucement à chantonner une comptine pour enfant qu'il n'avait pas entendu depuis des années. Puis s'ensuivit le silence, silence demandé par le blond qui voit rapidement les empreintes de pas devenir de plus en plus fraîche. Posté devant l'entrée du terrier, Sam se voit alors pétrifié de la tête au pied au moment où un bourdonnement sourd vient se loger dans son oreille. C'est alors que la jeune femme percute le garçon qui ne comprend pas tout ce qui se passe. Déboussolé, paralysé par une imagination bien trop débordante, le gamin perd l'équilibre et se retrouve à terre. D'un geste las il se relève et secoue ses vêtements pleins de neige. Il ne fait alors pas attention au comportement étrange de sa voisine et en a presque oublié les bruits étranges qu'il a pu entendre quelques secondes avants. Cependant, les bruits persistent et font redescendre le zoologue sur terre. Cette fois-ci il est sur le qui-vive, son arme de fortune à la main, près à attaquer. Une odeur pestilentielle vient jusqu'à ses narines ce qui lui cause des hauts le cœur.

*Mais qu’est-ce que…*

Il n’a pas le temps de dire quoi que ce soit que Tenn rompt le silence morbide qui s’était installé.

- Des terriens ? Ils peuvent faire ce genre…d’horreur ?

Sam est à la fois terrifié et intrigué. Comment ont-il pu en arriver à un tel stade de non humanisme ? Des cadavres laissés à pourrir, en pâture aux animaux sauvages. La jeune femme s'approche doucement et avec précaution des quelques corps qui se trouvent à terre. Sam avance de quelques centimètres, méfiant, comme si l'un d'eux allait se réveiller et leur sauter dessus. Il tend son cou et essaye de voir par-dessus l'épaule de Tennesse, bien plus téméraire qu'il ne le sera jamais. C'est alors que la jeune femme se retrouve un genou à terre, glissant sur une pierre qui traînait là, caché par la poudreuse. Le garçon tente de la rattraper mais il est trop tard.C’est alors qu’un bruit étrange se fait entendre, un corps bouge. Peut-être que Sam n’est pas aussi imaginatif qu’il le pense ? Les Zombis ça existent pas pourtant ? Enfin pas encore…pas à sa connaissance. Son souffle s’accélère à la vue de deux yeux jaunes, perçant et d’un pelage couleur feux. Un renard…ou un loup ? Une fusion des deux. La radioactivité n’a pas fait qu’altérer le comportement des hommes, elle aussi beaucoup influencé la génétique animale. Dans sa main, il ressert la pression qu’il a sur son bout de bois. Il ne fera certainement pas le poids face à la bête. La brune se relève, fait face à l’animal qui s’élance d’un geste vif vers eux.

- Prépare toi Sam !

Le garçon n'a pas le temps de comprendre ce qu'il se passe qu'il se retrouve projeté en arrière par la puissance impressionnante de l'animal. A terre, son bâton pour seul défense, il tente comme il peut de se défaire de l'emprise du Lounard. Sa force est herculéenne, Sam ne fera pas long feu si Tenn n'intervient pas rapidement. Il sent le bois craquer sous le poids de la bête, l'odeur du sang mélangé à la bave qui s'écoule sur son visage. Et dire qu'il mourrait d'envie de voir une de ces bêtes…

by exception
 

Move A Little Faster

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MOVE SON NAN MIZIK LA
» ☆ MOVE YOUR BODY.
» 04. Let's move like Jagger ! Uh... Who ?
» [Propose] Évoli egg Move (Voeu)
» Liste des attaques apprises par Move Tutor ROSA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: welcome to hell :: Aux alentours de l’Odyssée-