Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Attention à ton pied | Cassandre
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : Précédent  1, 2

Admin - Falling Away with You
avatar
23/09/2016 MysteryLight Liam, Near, Elijah, Saoirse, Jade 2929 Natalia Dyer loudsilence. gif profil Murphy ** Signa, Sial (Alaska), crackship Ali ♥ Onerepublics Colors Cuistot Odyssée 92
Admin - Falling Away with You


Sujet: Re: Attention à ton pied | Cassandre
Dim 11 Fév - 0:31



Elle était attentive à la fois à la jument et au terrien qui lui parlait, qui lui en racontait peut-être un peu plus que tout ceux qu’elle avait déjà pu rencontrer. C’était différent. Gen était posé come si ça avait été dans sa nature d’être toujours calme, de ne perdre patience que lorsque c’était nécessaire. Elle supposait, elle ne le connaissait pas. Il était patient avec elle et encore une fois elle avait de la chance, n’était pas tombée sur un terrien lui voulant du mal, il l’avait aidée. Elle lui racontait ce qu’elle vivait au campement, lui donnait des informations sur son mode de vie à elle sans forcément lui déballer toute leur façon de vivre qu’ils devaient de toute façon connaitre, enfin, ils avaient un mode de vie plutôt rudimentaire : les terriens semblaient tous le savoir et se dire aussi qu’ils doutaient que cela change un jour chez eux, qu’ils ne réussiraient pas véritablement même en essayant de s’adapter ici. C’était compliqué les préjugés mais après tout avant de les rencontrer, elle n’avait pas pensé qu’un dialogue aurait été possible entre elle et les terriens, entre elle et ceux qui avaient causé tant de tension entre les premiers arrivés de son peuple et eux alors que tout aurait peut-être pu se passer autrement. Elle était peut-être trop idéaliste mais aimait à penser que les choses n’iraient qu’en s’améliorant. S’ils pouvaient petit à petit avoir des échanges avec les terriens sans que cela ne se passe mal, c’était que c’était bien parti, non ?

« Tu ignores ce que c’est une fête ? » « Humm non. Je sais ce que c’est dans la théorie. Enfin. Une fête ici ça doit être plus joyeux et moins contrôlé que celles qui se sont passées là-haut sur l’Odyssée, enfin le vaisseau. Alors, hum, les fêtes devaient être plus calmes enfin je suppose. » Elle ne savait pas trop comment s’exprimer sur le sujet parce que la définition de fête était présente mais peut-être pas autant festive et joyeuse que celles qu’ils avaient en tête lorsque le mot fête était mentionné. Ils y avait eu quelques fêtes, certaines même organisées par le Conseil de l’Odyssée mais une fête entre jeunes juste pour le plaisir de se retrouver, ça avait toujours été un peu compliqué à organiser chez eux. Elle ne savait pas s’ils comprenaient à quel point leur vie la haut avait été rigoureuse sans possibilité de faux pas. C’était différent ici. Le faux pas était permis même si toujours autant dangereux, pour des raisons différentes.

Le désert lui paraissait si loin, comme une notion éloignée de la réalité. Elle était curieuse oui, voulait un peu tout voir de cette île quand elle serait prête mais ce n’était pas pour aujourd’hui. Pour le moment parler du peuple du désert lui faisait penser aux disparitions, à ce qu’elle avait entendu sans vraiment comprendre de ce qu’il s’était réellement passé pour eux là-bas. Si ce n’était pas un sujet tabou, c’était une discussion qu’ils évitaient pour beaucoup et n’étant que peu souvent allée du côté du campement des Cent, elle n’y était jamais allée pour poser des questions, pour poser ces questions. « Tu étais déjà là quand cela a eu lieu ? C’était il y a de nombreuses années. Mais oui, ce sont ceux qui vivent dans le désert. » Elle secoua la tête en dessinant la crinière de la jument qu’elle aurait eu du mal à imaginer si elle ne l’avait pas vu de ses propres yeux. Elle bougeait un peu de la tête mais restait plutôt calme devant quelqu'un de totalement étranger qui la fixait juste pour la dessiner et lui offrir des regards rassurants pour qu’elle n’ait aucune crainte à avoir d’elle. Elle ne la jugeait pas par sa difformité qui la rendait unique et spéciale.

« On est arrivé quand on a ramené les nôtres du désert. On a stoppé la guerre. » Petit sourire à cette pensée qui n’était pas totalement fausse. L’arrivée des kidnappés par qui la guerre d’un jour avait été déclenchée s’était accumulée d’une arrivée encore plus surprenante, d’autres arrivés du ciel. Elle s’arrêta en lui montrant ce qu’elle avait tenté de dessiner avec cette impression de volume qu’elle ne maitrisait pas encore très bien. C’était un essai. « Ah encore plus ? » Tout était différent pour elle même si elle comprenait que pour avoir enlevé des leurs et des terriens, il fallait être vraiment très différent de tout ce qu’elle connaissait ou apprenait à connaitre pour agir ainsi. « C’est dommage qu’on ne puisse pas voir comment c’est chez vous. » Dans vos villages, chez les terriens sans pour autant vouloir aller jusque dans le désert. « On comprendrait mieux comment cela se passe. » Parce qu’ils étaient souvent mis à l’écart de ce qu’elle avait compris. C’était pas évident d’essayer de s’adapter quand on ne les aidait pas rien qu’un peu à s’y retrouver dans cet univers.

avatar
04/10/2014 neko Eirik Thorvald, Skylar Rees, Leary Wrath, Cyd Raye 1267 Godfrey Gao AVENGEDINCHAINS.(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) cavalier, archer Athna 31


Sujet: Re: Attention à ton pied | Cassandre
Dim 4 Mar - 22:30

C’était difficile de comprendre comment le peuple du ciel vivait. Ils avaient beau parler, c’était un dialogue de sourds. « Contrôler ? Comment peut-on contrôler une fête ? » Il ne comprenait pas et cela se voyait. Lui quand il imaginait une fête, il imaginait quelque chose d’animé, vivant. Comment pouvait-on contrôler ? C’était tout simplement impensable pour lui. Lui avait vécu des fêtes où on dansait, buvait, qu’on oubliait qui on était et qu’on s’embrassait. Il se souvenait des fêtes de sa jeunesse, de la chaleur des corps contre lui, du plaisir. L’homme détourna le regard, troublé par toutes les pensées qui venaient de le traverser. La guerre lui semblait tellement lointaine, comme si cela avait appartenu à une autre vie. Il s’en souvenait encore, de cette guerre, de sa peur, de lui tentant d’aider Parvati, de la flèche perdue. Il avait aimé cette femme, sincèrement et il l’avait perdue, incapable de la sauver. Gen regarda Cassandre dessiner, elle semblait tellement concentrée. Il n’osait pas la déranger. Il était curieux de voir le résultat, presque impatient. « Stopper la guerre, ce n’est pas rien. » Mais vrai, ces jeunes l’avaient fait. Les terriens avaient menacé de détruire la première tribu du ciel, de les rendre poussière. Les Rahjaks étaient sans pitié, ils mettaient tout ceux qu’ils pouvaient à l’esclavage. Gen les craignait même s’il ne l’avouerait jamais.

L’athna regarda le dessin de la femme et fut soufflé par les détails et tout ce qu’il voyait. On aurait dit l’image de Yuki figée. « C’est magnifique. » Il sentit l’émotion le gagner. Il en avait vu des dessins, mais là, il trouvait sublime. Jamais personne n’avait dessiné Yuki. La jument secoua la tête et son cavalier caressa son cou, sa femme aurait été touchée par ce dessin, il le savait. Le cadeau de mariage qu’était Yuki, était tout simplement magnifique sur ce papier. Gen se sentait honoré. « Que tu es belle Yuki. » Murmura-t-il dans sa langue natale. La jument bougea les oreilles et l’homme fut convaincu qu’elle comprenait. Il leva son regard foncé alors que la fille du ciel parla de visiter leur tribu. « C’est compliqué. Ton peuple est divisé, la première partie qui était là avant toi, cela a été difficile avec eux. » Vraiment difficile. Il avait fallu s’apprivoiser, s’accepter. « Nous-mêmes avons mis du temps à nous unifier. Chaque tribu a ses mœurs et ses chefs. » C’était un secret qu’il lui dévoilait, mais il commençait à croire qu’elle n’était pas si dangereuse que cela. Il l’espérait du moins, qu’elle ne ferait rien de mal. « Il faudra le temps Cassandre du ciel, beaucoup de temps. Ils ne sont pas tous comme moi et les gens de ton peuple ne sont pas tous comme toi. »

Il la complimentait sans vraiment le dire à voix haute. Un léger sourire leva ses lèvres. « Sinon nos problèmes seraient déjà réglés. Vous n’êtes là depuis pas longtemps. Certains d’entre nous ne peuvent même pas communiquer avec vous. » Et cela créait la méfiance, la barrière de la langue, de la vie. « Vous venez du ciel, tu as vécu toute ton enfance dans le ciel. J’ai vécu mon enfance sur Terre, dans la dureté de ce lieu. » Et il désigna la zone de manière large sans préciser qu’il venait de la montagne. « Certains se méfient et pensent que vous ne serez jamais fiables, que vous n’avez pas compris les erreurs du passé. » Gen soupira légèrement, comprenant les arguments des siens, mais aussi ceux du peuple du ciel, sinon il ne se serait jamais intéressé à eux. Néanmoins, ils n’étaient pas tous comme l’athna. Il regarda Cassandre, il pouvait comprendre qu’elle veuille visiter les tribus, mais il l’imaginait très mal parmi les siens. On aurait dit une petite fleur fragile, mais comme toute fleur fragile, elle devait avoir un côté très piquant.

Admin - Falling Away with You
avatar
23/09/2016 MysteryLight Liam, Near, Elijah, Saoirse, Jade 2929 Natalia Dyer loudsilence. gif profil Murphy ** Signa, Sial (Alaska), crackship Ali ♥ Onerepublics Colors Cuistot Odyssée 92
Admin - Falling Away with You


Sujet: Re: Attention à ton pied | Cassandre
Lun 21 Mai - 21:51




Elle avait envie d’en apprendre d’avantage, ne connaissait que peu de choses sur les terriens en réalité. Elle avait passé souvent le plus clair de son temps près du campement ou aux alentours mais jamais bien loin. Elle n’osait pas s’aventurer bien plus loin que ça et même lorsqu’elle n’était pas si loin comme aujourd’hui, il y avait des chances pour qu’elle court un danger qu’elle ignorait parce qu’elle ne connaissait que peu de choses, des réalités de la terre. Elle connaissait la terre bien évidemment, ce qu’elle avait appris sur tablettes sur l’Odyssée. Elle avait eu de la chance aujourd’hui d’être tombée sur ce terrien comme elle avait eu tout autant de chance de trouver Elias sans qu’il ne lui veuille le moindre mal. Elle était une chanceuse qui aurait pu peut-être perdre la vie aujourd’hui et qui se retrouvait à la place en bonne compagnie avec cet homme et sa jument qu’elle dessinait encore. Elle savait qu’elle n’aurait probablement pas le temps de la dessiner de façon méticuleuse mais elle aimait bien, n’avait pas la façon de dessiner de scientifiques. Elle dessinait ce qu’elle ressentait en voyant la jument sans forcément la dessiner dans les moindres détails. C’était important oui de connaitre la constitution de sa jument lorsque l’on était cavalier comme Gen, elle voulait garder cet instant sur papier.

Elle lui en avait dit un peu sur la vie la haut, pas beaucoup du moins parce qu’elle ne savait pas réellement ce qu’il voulait savoir. Au fil de leur conversation elle avait simplement répondu à ses questions. Elle se sentait bien chez les siens mais c’était vrai qu’aussi elle aurait voulu pouvoir voir de ses propres yeux comment c’était là-bas. Pour le moment et pour elle ne savait combien de temps encore, elle ne pourrait traverser toute l’île pour aller par exemple jusqu’à la montagne des Athnas. Elle l’écoutait parler du désert sans trop savoir que penser d’eux. Ils avaient leur coutumes qui étaient bien différentes des leurs, c’était perturbant. Elle n’allait pas dire qu’elle était compréhensive et qu’elle accepterait tout ce qu’elle saurait qu’ils avaient fait mais si c’était dans leurs us et coutumes d’agir ainsi depuis probablement un peu plus de cent ans, qui étaient-ils pour les contester. Ce n’était pas pour autant qu’elle cautionnait ce qu’ils faisaient, c’était juste qu’elle voyait mal comment ils pourraient changer parce que c’était trop ancré dans leurs mentalités et également dans leurs croyances : plus que probablement.

« Contrôler ? Comment peut-on contrôler une fête ? » Elle voulait bien l’admettre qu’il n’avait pas tort, même d’en organiser ça avait du être compliqué pour les officiels. « Et bien, il ne pouvait pas y avoir de débordement. Le vaisseau était fragile, construit depuis longtemps. Quand une de vos maisons brule, vous pouvez éteindre le feu par de l’eau. Dans un vaisseau dans l'espace tout est beaucoup plus compliqué, régulé. » C’est pour ça qu’ils avaient leurs propres prisonniers, ceux qui ne pouvaient pas respecter les règles. « C’est parce qu’il commençait à se faire vieux qu’on est redescendu. » Autrement, s’ils ne le savaient pas de façon certaines, elle s’en doutait, ils auraient fini par mourir là-haut. Par manque d'air ou pour une toute autre raison encore qu'elle ignorait. Il ne semblait pas savoir grand-chose sur eux. Le vaisseau, c’était un peu leur planète, une planète beaucoup plus petite, beaucoup plus fragile.  Cassandre avait fini par se poser lui tendre ce dessin qui n’était pas parfait mais qui représentait la jument et surement plus son âme que sa représentation physique parfaite. Elle n’avait jamais fait de dessin pour quelqu’un, c’était un compliment qui la touchait et la gênait à la fois. « C’est compliqué. Ton peuple est divisé, la première partie qui était là avant toi, cela a été difficile avec eux. » Et celui qu’elle avait pensé ne pas en savoir beaucoup sur leur monde à ceux venu du ciel, venait d’en comprendre une bonne partie de lui-même par la simple observation de ceux qu’ils avaient vu descendre sur terre en premier. Elle aurait pu mentir, détourner la vérité mais elle se voyait incapable de mentir sur une vérité telle que celle-là. C’était plus complexe mais à la fois si simple. Elle savait pertinemment que ceux qu’on avait lâché sur terre pour voir si elle était viable, ne pouvaient pas les voir en peinture. Elle espérait qu’ils n’étaient pas tous ainsi tout comme elle espérait que tout ceux qui était resté là-haut n’était pas comme le conseil, que même au sein du conseil il devait y avoir des personnes pour qui cette décision avait été délicate mais pourtant nécessaire. Elle essayait de peser le pour et le contre, que se serait-il passé s’ils étaient tous descendus ? « On aurait pu descendre tous ensemble c’est vrai mais on aurait été beaucoup plus nombreux. C’est peut-être un mal pour un bien, cela se passe mieux maintenant, cela va se passer mieux. » « Nous-mêmes avons mis du temps à nous unifier. Chaque tribu a ses mœurs et ses chefs. » Elle hocha la tête, compréhensive. Elle le voyait bien avec les quelques informations qu’elle avait pu glaner jusque là même si il lui semblait n’avoir rencontré que des Athnas, des gens les plus éloignés de leur campement.

C’était dommage.

« Il faudra le temps Cassandre du ciel, beaucoup de temps. Ils ne sont pas tous comme moi et les gens de ton peuple ne sont pas tous comme toi. » Elle allait trop vite. Ils devaient tous apprendre à se connaitre ou alors ça serait la guerre comme celle que les cent ont connue. Elle n’a pas envie qu’une guerre se déroule sous ses yeux. Elle était pour que le traité établi perdure encore longtemps, pour que cela s’arrange pour tout le monde, que chacun y trouve son compte. Elle avait rangé son crayon, croisa les bras, bougonnait peut-être un peu. Elle savait qu’elle espérait beaucoup trop de ce monde même si c’était tout autant possible que tout se déroule bien dans les années à venir. Elle ne parvenait pas à garder pourtant bien longtemps cet air bougon qui était loin d’être celui qu’elle arborait tous les jours. « Je suis contente d’avoir eu de la chance pour le moment. » Elle avait envie de ne se baser que sur sa chance pour la suite qui l’attendrait mais se doutait bien qu’ils la regarderaient tous comme si elle était une folle de penser ainsi. Mais c’était parce qu’elle ne paraissait pas violente que la discussion était possible, qu’ils apprenaient petit à petit à mieux se connaitre alors pourquoi pas ? Pourquoi toujours penser que tout se passera mal.

« Sinon nos problèmes seraient déjà réglés. Vous n’êtes là depuis pas longtemps. Certains d’entre nous ne peuvent même pas communiquer avec vous. Vous venez du ciel, tu as vécu toute ton enfance dans le ciel. J’ai vécu mon enfance sur Terre, dans la dureté de ce lieu. Certains se méfient et pensent que vous ne serez jamais fiables, que vous n’avez pas compris les erreurs du passé. » Elle l’avait écouté sans l’interrompre. Parfois elle comprenait tout à fait, d’autres, elle avait du mal. « Dans la dureté de ce lieu ? Nos vies étaient certes différentes que les vôtres mais toutes aussi difficiles à gérer. Les difficultés sont simplement différentes, encore aujourd’hui. » Elle avait du mal avec cette notion de vie dans l’espace, vie facile, moins dure automatiquement que celle sur terre. Elle ne parvenait pas à s’énerver, ne s’énervait d’ailleurs pas mais c’était une notion qu’elle avait besoin d’éclaircir avec celui qui semblait les connaitre mais peut-être pas assez bien : ce qui était normal. Il n’y avait eu aucun réel échange entre les terriens (Non Naoris) et les Odysséens pour le moment, comment pouvaient-ils donc penser autrement sur le comment c’était leur vie là-haut. « Je pense que la confiance ou plutôt la méfiance, elle est des deux côtés. Quelles erreurs du passé ? Ceux qui sont partis ? Ceux qui vous ont compliqué la vie sur terre ? Vous ne pouvez pas nous comparer à ceux qui ont pris les décisions il y a un siècle. Tout est différent, ce n’est pas comparable. Nous ne sommes pas eux. » Tout était différent à l’époque et elle ne comprend pas comment ils peuvent faire la comparaison. C’est qu’ils ne possèdent même pas d’arme.

avatar
04/10/2014 neko Eirik Thorvald, Skylar Rees, Leary Wrath, Cyd Raye 1267 Godfrey Gao AVENGEDINCHAINS.(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) cavalier, archer Athna 31


Sujet: Re: Attention à ton pied | Cassandre
Dim 24 Juin - 18:37

Gen essayait de comprendre comment les gens du ciel faisaient la fête de cette manière. Il put ainsi comprendre comment ils contrôlaient la fête. « Un vaisseau fragile. Je comprends. » Il hocha la tête. Il eut aussi une autre explication du pourquoi ils étaient ici. Le vaisseau était vieux, cela voulait-il dire que s’il n’avait pas été vieux, ils ne seraient pas descendu ? Gen décida de ne pas poser la question. C’était beaucoup de supposition et de toute manière, ils étaient en bas donc fin de l’histoire. Il ne les voyait pas remonter dans le ciel, ce serait du suicide. Elle lui expliqua qu’ils auraient pu descendre ensemble, mais le nombre avait été un frein aussi. Gen était indulgent avec elle, lui disant qu’il faudrait du temps, beaucoup de temps. Ils n’étaient pas tous pareils. L’athna ne précisa pas qu’il était différent des autres. Il adorait voyager, il aimait découvrir. Il n’était pas aussi fermé que les gens de sa tribu. Il restait ouvert d’esprit. Le brun regarda la femme ranger son crayon, croiser les bras et… bouder ? Un léger sourire passa sur son visage. Il décida de ne rien dire. Il n’avait pas envie de l’embarrasser. Peut-être que cela ne se faisait pas. Gen décida d’agir avec elle comme si c’était une guerrière et ne pas pointer le moindre signe de faiblesse, donc le fait de bouder.

Oui elle avait eu de la chance. Certains terriens étaient sanguinaires, ils frappaient d’abord et questionnaient après. « Sois prudente, vraiment. » Dit-il en la regardant droit dans les yeux. « Certains cachent bien leur force. » Certains préféraient paraître faibles avant de frapper encore plus forts. Gen le savait bien. Il fallait se méfier de l’apparence, les plus faibles d’apparence étaient bien souvent les plus vicieux, les plus manipulateurs. Il fallait bien compenser. Il la regarda alors qu’elle tenta de lui expliquer que la vie là-haut était dure. « Avez-vous connu les maladies, les guerres ?  Les prédateurs ? » Il n’était pas arrogant dans sa manière de parler, juste curieux. Il voulait tout simplement savoir. Qu’allait-elle répondre à cela ? D’un côté, être enfermé sur un vaisseau, cela devait rendre fou n’importe qui, lui le premier. Peut-être avait-il raté quelque chose. Peut-être que là-haut, ils s’étaient frappés, entre-tués. « Certains des vôtres se sont égarés. » Il se souviendrait longtemps de Tristam. Son fils spirituel qu’il avait achevé. Il avait vu son esprit errer et ne jamais revenir. Peut-être que finalement, vivre dans un vaisseau avait de lourdes conséquences, plus lourdes qu’ici. Il ne dit rien, étrangement pudique pendant un instant.

Il la regarda avec réflexion quand elle affirma qu’ils étaient différents. « Ton peuple a abandonné le mien. Ceux qui sont restés ici, ont dû survivre dans des conditions extrêmes. On raconte bien des histoires. Il eut bien des guerres. En a-t-il été de même dans ton peuple ? Tes anciens ont-ils souffert là-haut alors que les miens mourraient ? » Il se souvenait des histoires que les anciens racontaient au coin du feu. Cela parlait de feu, de pluie brûlante qui existait encore, de monstres, de mort. Il y avait eu des famines, des familles séparées. On parlait d’un ancien monde qui n’existait plus. « Ton peuple a réussi à se battre avec le nôtre. Peut-être ne ferez-vous pas les mêmes erreurs ou peut-être que certains ont soif de reprendre les terres abandonnées. » Et Gen savait que son peuple ne céderait rien. Il y avait eu des années et des années pour former les tribus, pour choisir les bons emplacements pour survivre. Peut-être était-ce là la limite de Gen. Il avait été nourri de ces histoires, alors il les croyait et au fond de lui, il y avait du ressentiment. Le ressentiment du peuple abandonné ici. Il espérait que cette conversation ne tournerait pas au vinaigre et qu’il n’allait pas se bagarrer avec Cassandre.

Admin - Falling Away with You
avatar
23/09/2016 MysteryLight Liam, Near, Elijah, Saoirse, Jade 2929 Natalia Dyer loudsilence. gif profil Murphy ** Signa, Sial (Alaska), crackship Ali ♥ Onerepublics Colors Cuistot Odyssée 92
Admin - Falling Away with You


Sujet: Re: Attention à ton pied | Cassandre
Jeu 16 Aoû - 18:05

Elle était confuse. Elle s’était emportée alors que ça lui arrivait très rarement. Elle avait du mal à comprendre cette forte méfiance contre eux. Gen semblait comprendre certaines facettes de leur vie sur l’Odyssée mais elle comprenait bien qu’ayant vécu sur terre de façon si différente d’eux que cela soit bien difficile. Ils se parlaient à tâtons, ne sachant pas ce qui déclencherait les hostilités pour l’un ou l’autre, chose qu’elle ne voulait pas, qu’elle avait faite de façon bien inconsciente, ne mesurant pas la force de ses propos. « Avez-vous connu les maladies, les guerres ?  Les prédateurs ? » « Des prédateurs différents, des maladies différentes. La guerre c’était la mort. On ne peut pas s’amuser à comparer la vie sur terre et celle là-haut. Ils se méfient pour la rancune, on connait déjà ça par les premiers descendu en premier. Je me suis emportée, désolée. » Elle ne savait pas trop comment arranger les choses, c’était compliqué de parler avec quelqu’un venant d’un peuple qu’elle ne connaissait pas tout comme Gen qui ne devait connaitre que des bribes d’histoire de leur vécu là-haut, des morceaux d’histoires pas forcément juste, peut-être déformée par beaucoup de ressentiment des Cent comme ceux des Terriens par l’abandon de leur ancêtre sur terre. Elle ne sait pas comment ça s’est passé sur terre au moment même de la sélection, ne le saura probablement jamais. Est-elle chanceuse ? Elle n’en sait rien. C’est deux vies totalement différentes. Celle de Gen. Celle de Cassandre.

« Certains des vôtres se sont égarés. » Elle hoche la tête. Ils se sont égarés de bien des façons. Ce ne sera pas la dernière fois même si elle espère que les choses iront en s’arrangeant dans le futur tout en se doutant que cela ne se fera pas d’un claquement de doigts juste comme ça. Dommage, ça aurait été de suite beaucoup plus simple. « Ton peuple a réussi à se battre avec le nôtre. Peut-être ne ferez-vous pas les mêmes erreurs ou peut-être que certains ont soif de reprendre les terres abandonnées. » Elle ne savait pas tout ce qu’il s’était passé pour les cent depuis qu’ils étaient arrivés sur terre. Des faux pas il y en a eu, c’est normal lorsque l’on arrive dans un terrain inconnu. Ils ne connaissaient rien de la terre en y arrivant. De la faute de leur dirigeants, de cette peur qui vous fait faire bien des actes irréparables lorsque l’on se trouve ainsi balancé dans une terre habitée alors qu’on la pensait vide de tout habitant. « On veut juste vivre ça serait déjà pas si mal. » Elle a le ton amusé alors qu’elle a promis qu’elle ferait attention, qu’elle mesurerait ses paroles lorsqu’elle croiserait la route d’autres terriens qu’elle ne connait pas. Peut-être se montre t-elle trop familière comme elle l’a toujours fait parce qu’elle a la conversation facile, qu’elle est curieuse d’avoir les avis des autres même s’ils se heurtent facilement et parfois de manière féroce aux siens. « Puis si elles sont inhabitées c’est pour une raison non ? » Elle réfléchi un moment. « J’pense qu’on ne cherche pas les problèmes plus qu’on en a déjà créé … sans forcément le vouloir. Ils auraient pu s’écraser n’ importe où sur l’île, peut-être à côté de chez vous. Ce n’était pas hum … ils devaient atterrir quelque part, peut importe où c’était. La vie sur terre les a surpris. » Et ils en ont commis des erreurs, en commettront surement plusieurs vu leur connaissance approximative des terriens même depuis tout ce temps. Elle ne disait pas ça comme elle aurait souhaité qu’il n’y ait personne, c’était tout le contraire, la vie sur terre promettait des échanges comme celui-ci. Des échanges un peu étranges, parfois mal mené par manque d’habitude de parler à d’autres que son peuple mais aux moins ils apprenaient à leur rythme, finiraient pas s’y faire à ce nouveau monde, cette vie si complexe.

avatar
04/10/2014 neko Eirik Thorvald, Skylar Rees, Leary Wrath, Cyd Raye 1267 Godfrey Gao AVENGEDINCHAINS.(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) cavalier, archer Athna 31


Sujet: Re: Attention à ton pied | Cassandre
Mer 19 Sep - 20:59

C’était la première fois que Gen échangeait autant avec une fille du ciel et encore plus, avec quelqu’un d’extrêmement jeune. Néanmoins, l’athna la respectait car elle tenait une conversation face à lui sans broncher. Les jeunes de sa tribu ne lui auraient jamais tenu tête de la sorte, même si le brun était toujours respecté. Il se sentait respecté par Cassandre et il la respectait bien sûr. Le brun avait besoin de savoir ce que la tribu du ciel avait vécu. Pas pour être celui qui se plaindrait le plus, mais pour comprendre la brune. Il allait devoir se contenter de la réponse de Cassandre qui parla de prédateurs et de maladies différents sans rien citer. Il allait rester sur sa faim. Gen devait au moins reconnaître que leurs vies n’étaient pas comparables. Ils pourraient faire comme ils voulaient, leurs vies étaient trop différentes pour faire celui qui avait le plus souffert. En tout cas, il comprenait peu à peu que Cassandre n’était pas dans le groupe des premiers descendus comme elle disait. En tout cas, vu comment elle parlait, il ne l’imaginait pas dans l’autre groupe. Il devait prendre sur lui pour ne pas lui demander si elle connaissait Tennessee. C’était son petit secret qu’il connaissait Ten. Il n’avait pas envie de le partager, même s’il savait que quelques connaissances de Ten le connaissaient. Il était étonné de recevoir des excuses. Il était vraiment touché.

« Merci, j’apprécie. Je me suis emporté aussi, je suis désolé. Je vous ai cherché un petit peu. » Avoua-t-il. Il se sentait un peu penaud même s’il ne l’avouerait pas vraiment. C’était déjà beaucoup pour lui de s’excuser, alors il n’en dirait pas trop. Il espérait que cela passerait. En tout cas, cela permettait de calmer les tensions que l’athna avait pu ressentir quelques instants auparavant. Gen se sentait mieux et prêt à aborder d’autre sujets. Il voulait voir ce que Cassandre en pensait au fond d’elle. Il ne manqua pas de lui demander le fond de sa pensée car clairement, il avait besoin de savoir. Juste vivre, une simple demande sans prétention. Tout être vivant voulait juste vivre, c’était déjà pas mal en effet. « Je sais et ce n’est pas si facile. » Il avait fi du ton amusé, n’ayant pas vraiment relevé. Est-ce qu’il s’en fichait ? Pas forcément. Il supposait que Cassandre ne se moquait pas de lui et que c’était juste sa manière de s’exprimer. Il avait parlé bien souvent avec des enfants du ciel pour comprendre que clairement, ils n’avaient pas la même manière de s’exprimer qu’eux. Ce n’était pas basé sur la même construction de phrase, ni même sur le même respect. Il tiqua légèrement quand la brune dit que si les terres étaient inhabitées, c’était pour une raison. Clairement, il ne savait pas comment prendre cette phrase et la regarda droit les yeux, éprouvant un étrange sentiment entre deux. Il ne devait pas la juger.

C’était ce que se répétait l’homme pour ne pas céder à une quelconque colère. « Je sais qu’ils devaient atterrir quelque part. Nous ne sommes pas tous avenants. » Dit-il avec calme. Ils auraient pu atterrir n’importe où, mais tomber sur des tribus pire qu’eux et il pensa aux Rahjaks. Ils étaient connus pour être terrible et sans pitié, mais Gen n’en dit rien du tout. Il ne se doutait pas que certains enfants du ciel avaient été heurtés par la violence des Rahjaks et avaient fini dans leur cité. Il ignorait tout de cela. Bien sur que la vie sur la terre était surprenante et pouvait dérouter. Gen n’osait imaginer comment il aurait réagi s’il avait fini du jour au lendemain dans l’espace. Peut-être aurait-il été comme le peuple du ciel qui était arrivé ici. Il essayait de se mettre à la place de l’autre tribu, mais c’était difficile. Il se souvenait enfant, quand il avait visité d’autres tribus que les athnas, cela l’avait choqué. Les siens étaient durs, sérieux, droits dans leurs bottes. Ils étaient différents des calusas et des pikunis, chaque tribu avait sa manière de penser. Gen s’était toujours demandé comment aurait été sa vie s’il était né dans une autre tribu que la sienne. Certains membres de la tribu du ciel s’étaient-ils posés cette question ? Le cavalier se le demandait.

Il regarda Cassandre. Il avait l’impression qu’elle essayait de comprendre leurs mœurs. « Il y a effectivement des zones inhabitées. Mais cela ne veut pas dire que tout le monde va vous accepter. » Gen savait que ce n’était pas logique, mais c’était ainsi. Il haussa les épaules pour montrer qu’au fond de lui, il pensait comme la brune, mais par fidélité pour son peuple, il ne le dirait pas.

Admin - Falling Away with You
avatar
23/09/2016 MysteryLight Liam, Near, Elijah, Saoirse, Jade 2929 Natalia Dyer loudsilence. gif profil Murphy ** Signa, Sial (Alaska), crackship Ali ♥ Onerepublics Colors Cuistot Odyssée 92
Admin - Falling Away with You


Sujet: Re: Attention à ton pied | Cassandre
Sam 10 Nov - 23:47



Elle essayait de se rattraper mais elle avait aussi envie de montrer qu’ils étaient bien différents et pas forcément comparables. C’était normal qu’il veuille comparer parce qu’il ne connaissait rien d’autre que la terre, elle rien d’autre que le ciel, enfin ils commençaient à comprendre la terre. A peine. Elle avait plein de piège tout comme ce piège dont il venait de la libérer. Elle voulait qu’il comprenne, que les autres comprennent aussi tout comme elle pouvait comprendre que la vie sur terre était compliquée parce qu’elle n’en comprenait pas encore toutes les nuances. Il y avait les conflits qu’ils n’avaient pas vécus, qui s’étaient déroulés peut-être par la faute de la décision des membres du Conseil de l’Odyssée d’envoyer des leurs sur terre. Mais c’était cela soit la mort alors à choisir elle préfère penser que Miles a été envoyé sur Terre avec une chance de survie. C’est de la survie des deux côtés, des trois côtés, simplement vue, perçue de façon différente. C’est un débat sans fin, elle s’en rend compte maintenant. « Merci, j’apprécie. Je me suis emporté aussi, je suis désolé. Je vous ai cherché un petit peu. » « Cela risque d’arriver souvent, je pense. » Et c’était certain, il ne l’avait peut-être pas forcément fait pour la titiller, juste pour réfléchir un peu à tout ça, la faire réfléchir à la terre, à ce qu’ils avaient vécu depuis le début, depuis que leurs ancêtres avaient choisi de les abandonner sur terre, de fuir de façon bien lâche, elle devait bien l’admettre. Ce qu’elle admettait aussi était qu’elle était consciente aussi d’avoir eu de la chance de faire partie de ceux-là.

« Je sais et ce n’est pas si facile. » Elle grimace un peu. Ce n’est pas contre lui ni même contre cette Terre. Elle sait, ce n’est pas simple même quand on fait attention, même là haut ce n’était pas simple. Ici elle est juste beaucoup trop distraite. « J’suis trop distraite c’est de ma faute. » Elle parle du piège, de sa façon d’être ici qu’elle devra changer surement. Ce n’est que le début pour eux après tout. « Il y a effectivement des zones inhabitées. Mais cela ne veut pas dire que tout le monde va vous accepter. » C’est un peu un casse tête tout ça, elle n’aura probablement jamais gain de cause du moins, il ne le dira peut-être pas, elle ne le connait pas assez que pour pouvoir définir ce qu’il pense, loin de la. Elle n’arrive pas du tout à ne serait-ce que deviner. « Encore merci de m’avoir aidée. » Elle a envie de le redire comme pour laisser de côté leur querelle qui n’en n’est pas une, juste deux avis exprimés de façon malhabile. « Je vais faire surement beaucoup d’erreurs avant de bien vous cerner. Désolée pour ça aussi. » Elle s’excusait beaucoup mais c’était histoire de mettre les cartes sur table parce que c’était ce qui allait se passer souvent peut-être s’ils se rencontreraient à nouveau comme ici, c’était une réalité pour eux qui ne pouvaient pas vraiment apprendre plusieurs cultures différentes si peu de temps.

« Tu venais d'où alors quand tu m'as trouvée ? » Elle se demandait s'ils pouvaient marcher encore un moment ensemble, elle avait envie de l'entendre parler de ses voyages, lui qui voyageait beaucoup, lui qui ne devait rentrer chez lui que demain. « Tu échanges beaucoup quand tu es sur les routes ? » Elle se demandait ce qu'ils pourraient échanger, comme un souvenir. « Oh je suis bête! » Elle s'exclamait soudainement parce qu'elle avait la réponse sous les yeux. A force de parler, elle en avait oublié de terminer le dessin de la jument. Elle allait terminer puis en faire un autre. Peut-être que cela ne serait pas aussi bien réussi que si elle avait tout le temps devant elle mais Gen avait bien aimé le dessin alors c'était important et l'autre serait tout autant réussi. Elle le ferait simplement à un autre moment avec l'aide de ses souvenirs. « Tiens. » Elle défi soigneusement la page du carnet qui était déjà quasi volante. Le carnet ne durerait pas une éternité. « Elle semble importante à tes yeux, ce serait égoïste de le garder juste pour moi. » Elle pouvait dessiner encore un peu mais il était peut-être pressé sauf s'il décidait de rester. Elle serait ravie qu'il décide de papoter encore un peu avec elle malgré ce qu'il s'était passé quelques minutes auparavant.

Contenu sponsorisé



 

Attention à ton pied | Cassandre

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Cassandre
» ATTENTION ,HAUTE TENSION...
» Attention, araignées qui tuent ..
» Trouver chaussure à son pied...
» A la recherche de son passé [PV Cassandre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: welcome to hell :: Aux alentours de l’Odyssée-