Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Attention à ton pied | Cassandre
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : Précédent  1, 2

Admin - Falling Away with You
avatar
23/09/2016 MysteryLight 2590 Natalia Dyer Amnesiart (Ali ♥) gif profil Murphy ** Signa, Sial (Alaska), crackship Ali ♥ Onerepublics Colors Cuistot 135
Admin - Falling Away with You


Sujet: Re: Attention à ton pied | Cassandre
Dim 11 Fév - 0:31



Elle était attentive à la fois à la jument et au terrien qui lui parlait, qui lui en racontait peut-être un peu plus que tout ceux qu’elle avait déjà pu rencontrer. C’était différent. Gen était posé come si ça avait été dans sa nature d’être toujours calme, de ne perdre patience que lorsque c’était nécessaire. Elle supposait, elle ne le connaissait pas. Il était patient avec elle et encore une fois elle avait de la chance, n’était pas tombée sur un terrien lui voulant du mal, il l’avait aidée. Elle lui racontait ce qu’elle vivait au campement, lui donnait des informations sur son mode de vie à elle sans forcément lui déballer toute leur façon de vivre qu’ils devaient de toute façon connaitre, enfin, ils avaient un mode de vie plutôt rudimentaire : les terriens semblaient tous le savoir et se dire aussi qu’ils doutaient que cela change un jour chez eux, qu’ils ne réussiraient pas véritablement même en essayant de s’adapter ici. C’était compliqué les préjugés mais après tout avant de les rencontrer, elle n’avait pas pensé qu’un dialogue aurait été possible entre elle et les terriens, entre elle et ceux qui avaient causé tant de tension entre les premiers arrivés de son peuple et eux alors que tout aurait peut-être pu se passer autrement. Elle était peut-être trop idéaliste mais aimait à penser que les choses n’iraient qu’en s’améliorant. S’ils pouvaient petit à petit avoir des échanges avec les terriens sans que cela ne se passe mal, c’était que c’était bien parti, non ?

« Tu ignores ce que c’est une fête ? » « Humm non. Je sais ce que c’est dans la théorie. Enfin. Une fête ici ça doit être plus joyeux et moins contrôlé que celles qui se sont passées là-haut sur l’Odyssée, enfin le vaisseau. Alors, hum, les fêtes devaient être plus calmes enfin je suppose. » Elle ne savait pas trop comment s’exprimer sur le sujet parce que la définition de fête était présente mais peut-être pas autant festive et joyeuse que celles qu’ils avaient en tête lorsque le mot fête était mentionné. Ils y avait eu quelques fêtes, certaines même organisées par le Conseil de l’Odyssée mais une fête entre jeunes juste pour le plaisir de se retrouver, ça avait toujours été un peu compliqué à organiser chez eux. Elle ne savait pas s’ils comprenaient à quel point leur vie la haut avait été rigoureuse sans possibilité de faux pas. C’était différent ici. Le faux pas était permis même si toujours autant dangereux, pour des raisons différentes.

Le désert lui paraissait si loin, comme une notion éloignée de la réalité. Elle était curieuse oui, voulait un peu tout voir de cette île quand elle serait prête mais ce n’était pas pour aujourd’hui. Pour le moment parler du peuple du désert lui faisait penser aux disparitions, à ce qu’elle avait entendu sans vraiment comprendre de ce qu’il s’était réellement passé pour eux là-bas. Si ce n’était pas un sujet tabou, c’était une discussion qu’ils évitaient pour beaucoup et n’étant que peu souvent allée du côté du campement des Cent, elle n’y était jamais allée pour poser des questions, pour poser ces questions. « Tu étais déjà là quand cela a eu lieu ? C’était il y a de nombreuses années. Mais oui, ce sont ceux qui vivent dans le désert. » Elle secoua la tête en dessinant la crinière de la jument qu’elle aurait eu du mal à imaginer si elle ne l’avait pas vu de ses propres yeux. Elle bougeait un peu de la tête mais restait plutôt calme devant quelqu'un de totalement étranger qui la fixait juste pour la dessiner et lui offrir des regards rassurants pour qu’elle n’ait aucune crainte à avoir d’elle. Elle ne la jugeait pas par sa difformité qui la rendait unique et spéciale.

« On est arrivé quand on a ramené les nôtres du désert. On a stoppé la guerre. » Petit sourire à cette pensée qui n’était pas totalement fausse. L’arrivée des kidnappés par qui la guerre d’un jour avait été déclenchée s’était accumulée d’une arrivée encore plus surprenante, d’autres arrivés du ciel. Elle s’arrêta en lui montrant ce qu’elle avait tenté de dessiner avec cette impression de volume qu’elle ne maitrisait pas encore très bien. C’était un essai. « Ah encore plus ? » Tout était différent pour elle même si elle comprenait que pour avoir enlevé des leurs et des terriens, il fallait être vraiment très différent de tout ce qu’elle connaissait ou apprenait à connaitre pour agir ainsi. « C’est dommage qu’on ne puisse pas voir comment c’est chez vous. » Dans vos villages, chez les terriens sans pour autant vouloir aller jusque dans le désert. « On comprendrait mieux comment cela se passe. » Parce qu’ils étaient souvent mis à l’écart de ce qu’elle avait compris. C’était pas évident d’essayer de s’adapter quand on ne les aidait pas rien qu’un peu à s’y retrouver dans cet univers.
En ligne

avatar
04/10/2014 neko 1054 Godfrey Gao AVENGEDINCHAINS.(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) cavalier, archer 124


Sujet: Re: Attention à ton pied | Cassandre
Dim 4 Mar - 22:30

C’était difficile de comprendre comment le peuple du ciel vivait. Ils avaient beau parler, c’était un dialogue de sourds. « Contrôler ? Comment peut-on contrôler une fête ? » Il ne comprenait pas et cela se voyait. Lui quand il imaginait une fête, il imaginait quelque chose d’animé, vivant. Comment pouvait-on contrôler ? C’était tout simplement impensable pour lui. Lui avait vécu des fêtes où on dansait, buvait, qu’on oubliait qui on était et qu’on s’embrassait. Il se souvenait des fêtes de sa jeunesse, de la chaleur des corps contre lui, du plaisir. L’homme détourna le regard, troublé par toutes les pensées qui venaient de le traverser. La guerre lui semblait tellement lointaine, comme si cela avait appartenu à une autre vie. Il s’en souvenait encore, de cette guerre, de sa peur, de lui tentant d’aider Parvati, de la flèche perdue. Il avait aimé cette femme, sincèrement et il l’avait perdue, incapable de la sauver. Gen regarda Cassandre dessiner, elle semblait tellement concentrée. Il n’osait pas la déranger. Il était curieux de voir le résultat, presque impatient. « Stopper la guerre, ce n’est pas rien. » Mais vrai, ces jeunes l’avaient fait. Les terriens avaient menacé de détruire la première tribu du ciel, de les rendre poussière. Les Rahjaks étaient sans pitié, ils mettaient tout ceux qu’ils pouvaient à l’esclavage. Gen les craignait même s’il ne l’avouerait jamais.

L’athna regarda le dessin de la femme et fut soufflé par les détails et tout ce qu’il voyait. On aurait dit l’image de Yuki figée. « C’est magnifique. » Il sentit l’émotion le gagner. Il en avait vu des dessins, mais là, il trouvait sublime. Jamais personne n’avait dessiné Yuki. La jument secoua la tête et son cavalier caressa son cou, sa femme aurait été touchée par ce dessin, il le savait. Le cadeau de mariage qu’était Yuki, était tout simplement magnifique sur ce papier. Gen se sentait honoré. « Que tu es belle Yuki. » Murmura-t-il dans sa langue natale. La jument bougea les oreilles et l’homme fut convaincu qu’elle comprenait. Il leva son regard foncé alors que la fille du ciel parla de visiter leur tribu. « C’est compliqué. Ton peuple est divisé, la première partie qui était là avant toi, cela a été difficile avec eux. » Vraiment difficile. Il avait fallu s’apprivoiser, s’accepter. « Nous-mêmes avons mis du temps à nous unifier. Chaque tribu a ses mœurs et ses chefs. » C’était un secret qu’il lui dévoilait, mais il commençait à croire qu’elle n’était pas si dangereuse que cela. Il l’espérait du moins, qu’elle ne ferait rien de mal. « Il faudra le temps Cassandre du ciel, beaucoup de temps. Ils ne sont pas tous comme moi et les gens de ton peuple ne sont pas tous comme toi. »

Il la complimentait sans vraiment le dire à voix haute. Un léger sourire leva ses lèvres. « Sinon nos problèmes seraient déjà réglés. Vous n’êtes là depuis pas longtemps. Certains d’entre nous ne peuvent même pas communiquer avec vous. » Et cela créait la méfiance, la barrière de la langue, de la vie. « Vous venez du ciel, tu as vécu toute ton enfance dans le ciel. J’ai vécu mon enfance sur Terre, dans la dureté de ce lieu. » Et il désigna la zone de manière large sans préciser qu’il venait de la montagne. « Certains se méfient et pensent que vous ne serez jamais fiables, que vous n’avez pas compris les erreurs du passé. » Gen soupira légèrement, comprenant les arguments des siens, mais aussi ceux du peuple du ciel, sinon il ne se serait jamais intéressé à eux. Néanmoins, ils n’étaient pas tous comme l’athna. Il regarda Cassandre, il pouvait comprendre qu’elle veuille visiter les tribus, mais il l’imaginait très mal parmi les siens. On aurait dit une petite fleur fragile, mais comme toute fleur fragile, elle devait avoir un côté très piquant.
 

Attention à ton pied | Cassandre

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Cassandre
» ATTENTION ,HAUTE TENSION...
» Attention, araignées qui tuent ..
» Trouver chaussure à son pied...
» A la recherche de son passé [PV Cassandre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: welcome to hell :: Aux alentours de l’Odyssée-