Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Attention à ton pied | Cassandre
maybe life should be about more than just surviving


avatar
04/10/2014 neko 796 Godfrey Gao AVENGEDINCHAINS.(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) cavalier, archer 112


Sujet: Attention à ton pied | Cassandre
Jeu 29 Déc - 11:32

Gen appréciait le moment de l’hiver. Il faisait froid et l’air était frais en montagne, il appréciait cela. Malgré tout, les premiers flocons tombaient et les repas importants arrivaient. Les récoltes étaient moins importantes que l’année dernière et ce manque se ressentait. Dai avait fait avec les moyens du bord. Elle avait troqué un mouton avec un des éleveurs, contre des objets de valeur. Le repas avait été délicieux et l’archer était sorti du camp avec son fils Ephraim, après. Il lui avait offert un arc et père et fils avaient passé des heures à s’entraîner. Le froid mordait leur chair, mais cela ne dérangeait pas les deux athnas. En retournant dans la tante, l’homme effleura le bras de sa sœur qui le regarda quelques secondes, l’air lasse. « Je dois descendre en plaine. » Elle hocha la tête. Récemment, ils s’étaient bagarrés car il voyageait énormément. Elle n’était pas contente, elle voulait qu’il prenne son fils en voyage, mais Gen refusait. Son fils devait être formé en tant que guerrier. Gen n’avait pas le temps de le prendre en voyage. Il le regarda discrètement, le garçon jouait calmement, assis dans un coin du logement sommaire de son père et de sa tante. Le cavalier s’approcha du petit garçon, l’embrassa sur le front et sortit de la maison. Il se dirigea vers Yuki qui mangeait calmement son foin. L’homme la caressa lentement, passant les mains sur son corps, vérifiant chaque muscle, chaque membre.

Il s’occupait d’elle et elle renâcla, heureuse de se sentir les mains de son cavalier sur son corps. L’homme comptait redescendre en plaine pour voir comment se portaient les enfants du ciel. Il avait envie d’aller voir Tennessee. Ils n’avaient rien prévu, mais il espérait qu’en traînant dans le coin, il la trouverait. Gen s’occupa de préparer Yuki et vérifia les sacoches sur la selle avant de la sortir, toute prête. Dai ne l’attendait pas pour dire au revoir, mais son fils oui. L’homme savait que sa sœur cesserait de bouder, mais pour l’instant, elle portait trop de rancœur à son égard. Gen embrassa son fils sur le dessus de la tête. « Ecoute bien ta tante. » Il monta en selle, alla à l’entrée prendre son arc et un couteau. Il partit, laissant derrière lui la dureté des montagnes. Il en avait bien pour une demi-journée de cheval, si Yuki allait à un bon rythme. L’homme connaissait par cœur le trajet jusqu’à l’Odyssée. Il l’avait souvent fait. Les souvenirs remontaient et il pensait à Tristam, son petit cent qu’il avait tué. Il l’avait tué pour sauver Tennessee. Un acte de bravoure ou de folie selon les avis. Il n’en savait trop rien et laissa ses pensées divaguer. La plaine les accueillit, avec son froid et son lot de voyageurs que Gen croisa.

Il salua quelques têtes, ne s’arrêta qu’une heure pour laisser Yuki souffler et lui manger, avant de repartir. Ils passaient par des grandes forêts, longeait les calusas sans s’y arrêter et se dirigeaient vers l’Odyssée. Le chemin était long, fatiguant et l’homme se demandait s’il faisait bien de retourner là-bas. Il s’absentait moins de sa tribu en ce moment, se montrant présent pour son fils. Gen était aussi un guerrier, même si en tant qu’archer, ce n’était pas un guerrier très important. Son regard foncé se posait sur les sapins et il s’entoura mieux de la fourrure qui couvrait le haut de son corps. Les températures étaient moins glaciales ici qu’en montagne, même si bien souvent, il y avait bien du soleil chez les athnas alors qu’en plaine, c’était couvert de brume ou de nuages. L’homme fit ralentir Yuki, voyant non loin d’eux le marécage et le piège mortel que ce lieu représentait. Il longeait la rivière du coin et descendit bientôt de selle, laissant sa monture s’abreuver. Gen remarqua alors des traces de pas au sol et s’accroupit, observant les marques. Il se redressa et se mit à marcher, tenant sa jument par la bride. Celle-ci, malgré les heures de marche, restait encore dynamique, sa petite jument noire. Sa double mâchoire située sur sa joue gauche mâchait un peu l’air. Vestige de la radiation, sa déformation ne faisait absolument pas peur à Gen.

L’homme s’arrêta en voyant un piège, grossier, mais bien présent. Il voyait bien que c’était un trou, visiblement pour attraper un gros animal. Un bruit, sûrement pas fait par un animal, lui fit redresser la tête et il se cacha dans les ombres des arbres, cachant sa monture qui se laissait guider. Il vit une silhouette brune, bien trop proche du piège. Si elle n’y prenait pas garde, elle tomberait ! L’athna n’y tint pas et surgit des arbres. « Arrête-toi ! » Il parlait en anglais, sa voix était ferme et autoritaire. Il donnait un ordre, un ordre de survie. Son regard foncé croisa le regard de la femme. « Il y a un piège. » Il désigna la petite zone aux pieds de la femme, quelques pas de plus et elle tomberait dans un piège mortel. Il aurait pu la laisser tomber là-dedans, mais Gen avait bien trop bon cœur pour ne pas bouger.

Modo - Falling Away with You
avatar
23/09/2016 MysteryLight 1863 Natalia Dyer Luxaeterna (Murphy ♥) . gif profil Murphy ** Signa, Ali ♥ Eilyam – EYLIKA, crackship Ali ♥ Cuistot 91
Modo - Falling Away with You


Sujet: Re: Attention à ton pied | Cassandre
Dim 8 Jan - 2:37



Elle avait eu soudainement envie de voir la nature en hiver. Elle aimait beaucoup cette saison, avait comme avantage de ne pas avoir facilement froid même si elle n’avait pas souvent connu de température en dessous de zéro degré. Juste l'année passée. Le froid lui faisait du bien, avait cette faculté de lui aérer la tête. Elle se sentait plus vivante lorsque le vent menaçait à chaque pas de l’emporter avec lui. Elle n’était pas partie bien loin, avait fait attention de suivre certaines chemin qu'elle avait déjà empruntés lorsqu’elle jugea bon de s’arrêter un moment pour souffler, pour observer la nature pas encore réellement recouverte de neige. Il n’y avait pas encore eu tant de neige mais ils avaient pu voir tomber quelques flocons ce matin et la jeune fille avait espéré en voir tomber d’avantage en vain. Elle était partie carnet sous la main, grosse veste sur le dos. Elle aimait observer la nature selon les saisons. C’était surprenant pour quelqu’un qui avait vécu toute sa vie sur l’Odyssée de voir autant de différences se développer sous ses yeux et changer à son aise sans que l’homme ne puisse y changer quoique ce soit. Elle se promettait de faire attention, de ne pas s’éloigner trop : elle avait envie de dessiner, elle n’avait pas besoin de trop s'éloigner pour que quelque chose d’incongru attire son attention.

Des croquis rapides suffiraient avant qu'elle ne décide de retourner au campement. Cassandre n’avait fort heureusement pas croisé la route d’un animal sauvage affamé. Elle croyait en sa chance d’être encore assez proche du campement pour que cela les dissuade de se pointer pour faire d’elle leur repas. Elle était bien trop consciente des dangers que représentaient certains animaux que pour s’asseoir à quelques mètres d'eux juste pour les dessiner. Elle ne s’était contentée que de dessiner certains lapins et deux trois biches qu’elle avait laissé tranquille quelques minutes après. Elle tentait de se faire discrète pour laisser la nature faire son œuvre comme pour pouvoir la dessiner à l’état pur sans qu’aucun d’entre eux ne sente l’humain s'approcher. Dans ces cas là le verdict était terrible : zéro occasion de dessiner ces adorables créatures qui finiraient un jour ou l’autre dans son estomac.

Elle le savait bien. Le lapin qu’elle avait dessiné une semaine plus tôt était sans doute celui qu’elle avait dépecé la veille avec Murphy. Elle essayait de ne pas penser ainsi. Chaque être vivant était forcé de se nourrir s’il voulait survivre. Elle s’efforçait juste de se dire qu’ils ne souffraient pas au moment de leur mort et qu’ils avaient eu une vie heureuse jusque là. C’était tout ce qu’elle pouvait faire pour ne pas jouer à la grève de la faim pour sauver toutes les merveilles de la nature. Non. Elle le savait bien. C’était indispensable pour eux, pour elle, qu’ils chassent et qu’ils mangent à leur faim pour subsister à cet hiver qui serait peut-être plus rude que le précédent. Elle était là tête en l’air à observer ce ciel qu’ils ne prenaient jamais le temps d’observer maintenant qu’ils l’observaient d’un regard tout différent. Pendant tout un temps ils n’avaient que pour vue les étoiles et ce manteau indéfiniment sombre comme vue lorsqu’ils pouvaient le voir. Maintenant ils pouvaient y voir toutes les nuances de ce ciel qui s’offrait à eux dans tout son éclat avec tous les caprices de cette Terre qui semblait les jauger du regard à chaque intempérie, à chaque sècheresse, à chaque fois que les tempêtes de neige décideraient de pointer le bout de leur nez cet hiver. Un sourire s’afficha sur le visage de la jeune femme qui avait décidément autre chose en tête que de se préoccuper de ce qui se trouvait à ses pieds quand un spectacle aussi beau et diversifié se situait au-dessus de sa tête.

« Arrête-toi ! » Elle sursauta en s'arrêtant néanmoins. Ohlala. Qui avait parlé ? Qui était-ce ? Pourquoi ne devait-elle pas bouger ? Devait-elle garder la tête en l’air aussi ? Ah non. Non. Sage décision. Elle ne voulait pas se doter d’un torticolis pour avoir été aussi sotte, pour avoir été simplement un peu plus rêveuse que d’ordinaire. Elle baissa la tête sans pour autant bouger, figée dans son mouvement de se déplacer qu’elle s’apprêtait à effectuer. Posant le pied en arrière, elle se massa la nuque, un peu gênée de s’être faite prendre par la beauté de cette nature qui ne cessait de l’émerveiller jour après jours. Elle n’était pas chasseuse mais avait réussi jusqu’ici à éviter de tomber dans des pièges parfois même réalisés par les siens. Elle pouvait être si distraite parfois.

Elle leva la tête vers l'homme qu'elle n'avait même pas vu s'approcher. « Merci. Et pardon, j’étais … disons distraite. C’est le ciel. Il est beaucoup plus beau que vu de l’espace. » Piètre excuse pour dire que la Terre parvenait toujours à l’éblouir.

avatar
04/10/2014 neko 796 Godfrey Gao AVENGEDINCHAINS.(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) cavalier, archer 112


Sujet: Re: Attention à ton pied | Cassandre
Jeu 26 Jan - 10:04

Cette jeune femme était particulière. Elle fixait le ciel et Gen aurait parié que son pied aurait glissé dans le piège s’il n’avait rien dit. Il avait bien trop tendance à sauver les enfants du ciel. Un bref soupir glissa de sa bouche et il se sentit respirer à nouveau. Tout allait bien, il n’aurait pas un corps à ramasser ou quelqu’un à soigner. Il ne bougeait pas, les sens aux aguets et étonné que la femme ne soit pas plus étonnée que cela de le voir. Elle ne hurlait pas, ne semblait pas grandement inquiète. Elle semblait à la rigueur, nerveuse. Ou alors elle cachait parfaitement ses émotions. Gen s’approcha lentement, une main levée en signe de paix même si elle ne semblait pas inquiète par lui. « Regardez le ciel alors, ne bougez pas. » Il se rapprocha, pas après pas. Il était extrêmement calme et la traitait comme une biche prête à courir. Un pas de travers et elle pourrait se faire mal. Il remarqua quelque chose dans ses mains, sans pour autant l’identifier et savoir précisément ce que c’était. Il était plus occupé par le piège non loin. L’athna s’accroupit aux pieds de la fille du ciel. Elle aurait pu lui faire du mal, clairement, mais Gen resta étonnement calme. Il repoussa quelques feuilles mortes qui couvraient un bête piège. C’était un piège pour un gros animal qui était pour le blesser suffisamment. Un pied humain aurait été dans un sale état là-dedans.

Les doigts agiles, Gen défit le piège. Il était parfaitement conscient d’être dans une position de faiblesse et avait comme une boule au ventre malgré le fait qu’il gardait le silence. Cette femme paraissait faible, mais il ne voulait pas tomber dans ce genre de piège. Il redressa la tête très calmement, la détaillant depuis en bas. « C’est tout bon. » Le cavalier se redressa et la détailla soigneusement, le regard toujours attiré par ce qu’elle tenait entre ses mains. « Qu’est-ce donc ? » Il était un peu abrupt, interrogeant directement. Il ne s’était pas présenté et n’avait pas cherché à savoir plus sur elle. Il ne se méfiait plus autant des enfants du ciel. On ne pourrait pas dire que Gen était lassé d’eux, mais pas loin. Dans sa tête, cela était clair qu’ils faisaient partie maintenant de l’équation. Même si certains membres de sa tribu étaient encore méfiants et c’était bien normal après tout. Les ententes se faisaient progressivement. Le cavalier décida de reculer un peu. Il se demandait si cette femme avait peur de lui ou si elle était trop fascinée par le nouveau monde pour avoir peur des inconnus. Pourtant cela faisait un moment que les cents étaient ici. Gen fronça les sourcils. « Toi… Tu es nouvelle ici ? Pourtant ton peuple est là depuis longtemps. »

Enfin longtemps, c’était relatif, mais certains considéraient que cela faisait longtemps maintenant. L’athna avait entendu parler de deux peuples du ciel. Il ne voyait pas la différence entre les deux, ne se penchant pas sur l’histoire de ces gens du ciel si différents. Ils avaient leurs apparences physiques, mais c’était bien tout. Pour le reste, ils étaient sensiblement différents. Ils étaient encore trop fragiles mais au lieu de se braquer, Gen s’occupait à les instruire. Tennessee n’était pas une cent, mais jamais il ne lui avait posé des questions sur les différences avec les cents. Il savait vaguement qu’il y avait des histoires, des tensions. Mais après tout, n’était-ce pas le cours normal des choses entre tribus ? C’était ce que se disait Gen. L’homme se demandait jusqu’à quel point elle était curieuse. Avait-elle déjà été en contact avec des gens d’autres tribus ? Bien des questions se bousculaient dans la tête du brun, mais il restait silencieux.

Modo - Falling Away with You
avatar
23/09/2016 MysteryLight 1863 Natalia Dyer Luxaeterna (Murphy ♥) . gif profil Murphy ** Signa, Ali ♥ Eilyam – EYLIKA, crackship Ali ♥ Cuistot 91
Modo - Falling Away with You


Sujet: Re: Attention à ton pied | Cassandre
Jeu 9 Fév - 13:39



Faisait-elle plus attention d’habitude ? Elle croyait bien que non. Elle s’estimait juste chanceuse de ne jamais être tombée bêtement dans un piège bien dangereux pour elle. Aujourd’hui elle avait bien faillit ne plus avoir de pied mais grâce à l’intervention du terrien qu’elle écoutait avec précaution, elle n’aurait de nouveau aucune égratignure. Elle se savait chanceuse, ne comptait plus le nombre d’Odysséens en route pour l’infirmerie depuis qu’ils avaient atterrit. Elle n’était pas assez prudente, aurait des problèmes un jour où l’autre mais puisque rien de bien terrible ne lui était encore arrivé, elle comptait sur sa petite étoile qui devait bien briller au-dessus de sa tête. La chance était de son côté et même si elle n’était pas imprudente par pure volonté de l'être, elle ne comptait pas tant changer. Elle n’avait plus envie de se brider comme elle avait pu le faire là-haut dans leur vaisseau de métal. Elle vaincrait sa peur de l'inconnu petit à petit et ce n'était pas en restant trop ancré sur sa prudence qu'elle n'aurait pu peur. Pour le moment en tout cas elle n'avait pas peur.

« Regardez le ciel alors, ne bougez pas. » La remarque la fit sourire et bien que consciente du danger qui trônait près de son pied, sa seule préoccupation fut de penser qu’il devait sans doute la prendre pour une idiote. Elle s’en fichait. Elle apprendrait de ses erreurs. C’était bien de ça dont il s’agissait. Elle avait été imprudente à s’émerveiller de la nature qui s’offrait à eux. Quelques semaines ne suffisaient pas à la blaser de cet endroit et plusieurs mois ne suffiraient pas à l’empêcher d’observer les multiples bijoux cachés de la nature. Elle attendit patiemment, tout en appréciant pas particulièrement de devoir rester ainsi immobile, que l’inconnu lui dise que tout danger était écarté. Elle n’était pas particulièrement craintive de savoir ce que l’inconnu allait faire ensuite. Elle avait juste eu de bonnes expériences avec les précédents terriens et ne voyait pas encore pourquoi elle devait s’inquiéter de celui-ci. Il était peut-être un peu sec dans sa façon d’agir mais il l’aidait. C’était tout ce qui comptait. Elle ne l’avait d’ailleurs à peine regardé puisqu’il lui avait ordonné de continuer à observer les nuances du ciel pour qu’elle ne le dérange pas dans sa tâche. Elle doutait qu’un simple regard observateur ne l’amène à faire des erreurs mais soit, elle lui avait obéit et attendait l’annonce qui lui dirait qu’elle pourrait à nouveau bouger comme elle le souhaitait.

« C’est tout bon. » Cassandre soupira, soulagée débloquer ses petits muscles qui étaient restés dans la même position pendant ce court laps de temps. La tête levée vers le ciel, ce n’était pas la position la plus agréable si elle était maintenue pendant une durée relativement longue. Tout n’était qu’une question de perception du temps. Cela ne l’avait pas dérangé pour le moins du monde mais peut-être aurait-elle ressenti quelques douleurs au niveau du cou si elle avait du rester ainsi plus longtemps que prévu. « Merci. »  Elle se répétait mais sentait qu’il était bon d’agir ainsi devant ceux qui voulaient bien l’aider dans des situations telle que celle-ci. Elle s’était déplacée en douceur pour ne pas esquisser de geste brusque à la fois pour son bien à elle et pour ne pas esquisser de gestes qui pourraient être mal interprétés par l’homme qui lui faisait face. Il était curieux, bien différent de celui qu’elle avait rencontré quelques semaines plus tôt. Puis il avait une jument ou peut-être un cheval mais l’intuition lui soufflait que l’animal était une femelle. « C’est un carnet de dessins. C’est votre jument ? » Elle le serra contre elle. Il contenait des éléments précieux de son passé, de son présent, un objet qu’elle ne voulait pas voir partir trop loin d’elle. Son regard se porta sur l’animal un peu plus loin d’eux. Elle avait toujours adoré les animaux et toujours également eu le contact qui passait bien avec eux. Enfin, c'était plutôt récent et, pour le moment, elle ne pouvait se baser que sur des chiens et autres petits rongeurs croisés lors de ses courtes ballades pour le dessin. Elle n’avait pas fait la folie de s’essayer de se frotter à un animal plus sauvage comme un ours ou elle ne savait quel autre type d’animal plus féroce pouvait se retrouver dans cette région. « Toi… Tu es nouvelle ici ? Pourtant ton peuple est là depuis longtemps. »

Elle se demanda un moment quelle était la question. Ils étaient arrivés depuis un petit temps. Depuis cet été pour être plus précis. Peut-être lui reprochait-il de ne pas avoir fait assez attention depuis l’temps qu’ils se retrouvaient sur Terre. « Je viens de la deuxième arrivée. » Elle ne savait pas trop comment lui formuler tout ça, se demandait qu’était la vision des terriens de ce deuxième peuple du ciel. « Je ne serais jamais blasée de ce changement. Je ferais peut-être un peu plus attention aux alentours avant de m’émerveiller devant la Terre à l’avenir. » Devait-elle se présenter, lui demander d’où il venait ? Elle ne connaissait pas grand-chose de cette Terre, de ces habitants. Tout ce qu’elle connaissait d’eux se résumait en un Athna. « Je m’appelle Cassandre. » Elle hésita à lui tendre la main. Il lui semblait bien stoïque et à cheval sur les manières d’être et de se présenter alors qu’elle restait gauche, maladroite, un peu trop franche et fort peu attentive de ce qui les entourait. Deux personnes qui n’auraient pas forcément eu grand chose à se raconter dans d’autres circonstances mais elle était Odysséenne et lui terrien, beaucoup de différences, beaucoup de chose à apprendre des deux côtés, du moins le pensait-elle.

avatar
04/10/2014 neko 796 Godfrey Gao AVENGEDINCHAINS.(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) cavalier, archer 112


Sujet: Re: Attention à ton pied | Cassandre
Dim 26 Fév - 14:27

C’était tout naturellement que Gen avait aidé. Il se sentait gêné pour une raison qu’il ne s’expliquait pas. Il ne tenta pas d’analyser plus loin ses émotions, restant extrêmement calme. En réalité, il ne voulait surtout pas perdre le contrôle. Il était relativement fier et voulait bien souvent donner une très bonne image de lui, surtout à des étrangers. Il ne manqua pas de poser des questions et encore plus sur ce que l’inconnue tenait entre ses mains. Il fut étonné de la voir rapprocher le carnet d’elle dans un geste de protection évident. Gen se demandait si elle voulait protéger cet objet, mais ne le demanda pas à voix haute. Il comprit que probablement, il n’en saurait pas plus quand elle dit que c’était un carnet de dessin. Il tourna la tête vers Yuki quand elle lui demanda pour elle, qui broutait calmement, profitant de cet instant de calme. Sa double mâchoire qui se situait sur sa joue se voyait très bien. L’archer regarda la femme et se demanda si elle allait avoir peur ou se montrer curieuse pour le reste. Gen ne lui proposa pas d’aller voir sa monture, partant du principe que si elle le voulait, elle le demanderait, tout simplement. « Oui c’est la mienne. » Il ne l’avait jamais vue et sa curiosité était pas mal titillée. Alors il lui demanda d’où elle venait, curieux. Il n’avait pas formulé très bien sa question, mais l’anglais n’était aucunement sa langue maternelle. La deuxième arrivée, il tenta de situer cela et crut plus ou moins comprendre. Il se demanda si elle connaissait Tennessee. Probablement, mais d’un côté, il ne demanda pas.

Il ne savait pas si c’était un secret ou non qu’il entraîne la femme. Alors le brun décida de garder l’information pour lui. Il pencha la tête de côté, l’écoutant décrire la Terre et son émerveillement. « Cette Terre peut être sans pitié et dévoreuse. Elle possède des créatures qui peuvent te faire mourir rapidement ou alors, certaines te sauveront. » Il regarda un instant sa monture sans qui, il aurait probablement péri de nombreuses fois. Il ignorait son nom, mais elle se dévoila et Gen se décida à faire de même. « Gen Deng de la tribu Athna. » Il ne savait pas quel genre de salutation il devait faire, alors il décida d’être simple. « Tu es vraiment fascinée par ces terres. Les as-tu visitées ? » Il ne lui fit pas l’affront de lui demander si elle avait été capable de visiter seule. Il imaginait que l’avoir sauvée d’un piège n’était que la première fois. Il l’espérait vraiment. « Tu connais bien le coin ? » D’accord, sa phrase était étrange, mais il l’avait posée volontiers. Se sentait-il d’une humeur assez généreuse pour proposer un tour du coin ? Pourquoi pas, l’idée ne le dérangeait absolument pas, bien au contraire. En fait, il préférait savoir Cassandre avec lui plutôt que seule et peut-être le pied pris dans un énième piège. Il pouvait être très prévenant quand il s’y mettait.

Le cavalier alla auprès de sa monture, la détacha très calmement s’approcha de Cassandre avec Yuki. Il tenait la jument par la bride, celle-ci broutait encore quelques brins d’herbe dans la gueule. Elle était relativement calme, ne réagissant pas à la présence de l’étrangère. S'ils devaient bouger, il ne laisserait pas sa monture seule.

Modo - Falling Away with You
avatar
23/09/2016 MysteryLight 1863 Natalia Dyer Luxaeterna (Murphy ♥) . gif profil Murphy ** Signa, Ali ♥ Eilyam – EYLIKA, crackship Ali ♥ Cuistot 91
Modo - Falling Away with You


Sujet: Re: Attention à ton pied | Cassandre
Ven 17 Mar - 19:00



Elle était contente de pouvoir bouger normalement et se promis de faire plus attention à l’avenir même s’il était vrai qu’un rien la faisait se détourner d’une prudence qu’elle n’effectuait que très rarement. Ce n’était pas de sa faute si tout était nouveau pour elle même après plus d’un an passé à fouler cette Terre qu’ils pensaient inhabitable, non habitée. Elle était soulagée de retrouver son pied en entier tout en ne semblant pas paniquée à l’idée de ce qui aurait pu se produire si elle avait posé le pied sur se piège grossier. L’aurait-elle remarqué en faisant plus attention : plus que probablement. Aurait-elle fait plus attention ? La réponse ne fusa pas comme tout être humain doté de bon sens. La jeune fille se savait bien trop facilement distraite que pour faire attention même lorsque la situation l’exigeait. Elle se félicitait cependant de ne pas avoir paniqué. La panique aurait surement rendu le travail du terrien beaucoup plus pénible et peut-être aussi aurait-il été agacé par son comportement à un tel point qu’il l’aurait laissé poser le pied sur le piège. Possible aussi. Les gens qui paniquaient facilement se repéraient un kilomètre à la ronde. Elle n’était pas de ceux-là, ne semblait pas l’être. Elle n’était pas à l’aise mais montrait un gros effort pour ne pas le montrer, pour se présenter à lui comme elle était le plus souvent avec ceux de son clan.

De la deuxième arrivée. Cela ne voulait rien dire sauf peut-être pour ceux qui n’avaient pas passé leur vie dans une caverne. Deux crashs, deux arrivées. Elle en oubliait parfois que certains d’entre eux avaient un anglais rudimentaire. Elle essayait de parler de façon posée sans pour autant exagérer, sans pour autant les prendre pour des débiles qui ne comprenaient rien à rien. Elle ne voulait pas froisser les rares qu’elle avait rencontré. C’était sa jument. Il avait une jument à lui et non quelque chose à devoir partager avec le reste du monde. C’était un chanceux cet homme-là, les terriens avaient cette possibilité de se la jouer en solitaire alors qu’eux ne l’avaient jamais pu. Depuis le départ ils étaient un groupe, uni ou désuni mais s’étaient vu entrer dans le groupe dès la naissance sans autre choix (ou choix forcé) que d’y rester. Elle n’avait pour autant jamais été contre le fait d’appartenir à un groupe mais parfois elle s’était demandé ce qu’il se serait passé si rien de tout ceci n’avait eu lieu, s’ils avaient pu vivre dans des villes ou dans la campagne comme elle avait pu en voir dans les films. Tout était si différent maintenant.

Elle n’avait jamais eu l’occasion d’y réfléchir réellement mais s'était toujours su beaucoup plus forte en faisant partie d’un groupe. Si certains odysséens avaient décidé de se la jouer en solitaire, ce n’était pas son cas. Cela ne le serait sans doute jamais. Gen Deng de la tribu Athna avait peut-être fait ce choix-là. Elle hocha la tête sur les paroles de l’homme. « Je n’ai pas beaucoup voyagé. » Elle l’admettait assez facilement, n’avait aucune honte à dire qu’elle préférait rester en groupe ou faire le voyage accompagnée. Elle ne se voyait tout simplement pas passer des journées avec elle comme simple compagnie. L’athna avait sa jument : il n’était pas seul. « Je n’aime pas trop la solitude. Je l’aime juste pour dessiner. » Deuxième aveu à celui qu’elle ne connaissait pas. Elle afficha un air contrit contre elle-même devant cette facilité qu'elle avait à dévoiler. « Comme les êtres humains. » Elle n’avait pas pipé mot sur le sujet des créatures mais voyait le parallèle facile que l’on pouvait faire sur tout ce qui peuplait la terre finalement. « Je n’aimerais pas rencontrer un ours ou d’autres de ces créatures que je n’ai pu voir qu’en dessin. » Elle observa la jument et aperçu finalement la malformation de l’animal comme d’autres qu’elle avait pu voir dans le carnet comme aux alentours de l’Odyssée. Elle s’approcha un peu tout en gardant ses distances pour le cas ou Gen refuserait qu’elle s'approche de trop près de sa jument. « En souffre t-elle ? » C’était une question qu’elle se posait depuis qu’elle en avait vu ci et là. Elle supposait que non, elle supposait qu’ils s’y étaient habitués comme l’on s’habitue à un nouveau lieu de vie. Elle pouvait supposer plein de choses, seul Gen pouvait lui révéler si ses conclusions approchaient de la vérité ou étaient complètement fausses.

avatar
04/10/2014 neko 796 Godfrey Gao AVENGEDINCHAINS.(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) cavalier, archer 112


Sujet: Re: Attention à ton pied | Cassandre
Lun 27 Mar - 22:14

Gen ne savait pas pourquoi il restait là. Peut-être parce qu’il était curieux et voulait en apprendre plus. Il posait une série de questions, curieux. Il hocha la tête quand elle affirma ne pas avoir beaucoup voyagé. Bien sûr. Cela ne l’étonnait même pas. Le contraire l’aurait vraiment étonné pour le coup. Elle affirma ne pas aimer la solitude, mais seulement pour dessiner. Une artiste donc. Gen la détailla, il était évident qu’elle était vulnérable et que si quelque chose arrivait, il ne donnait pas cher de sa peau, bien évidemment. Néanmoins, il décida de ne pas le dire, elle devait le savoir après tout. « Je ne suis seul que sur certaines périodes. Je vis en tribu… Je ne suis qu’un curieux qui se balade. Je fais en sorte de trouver le meilleur pour les miens. » Il n’aimait pas complètement la solitude même s’il avait un esprit relativement libre. Néanmoins, Gen revenait toujours chez lui, pour son fils, mais il ne le précisa pas. Il cachait bien souvent cette information. C’était son talon d’Achille. Ce petit lui avait pris son épouse en naissant. Gen avait eu un fils, mais avait perdu la mère de celui-ci qui s’était éteinte en donnant la vie. L’athna avait toujours eu du mal avec cela. Mais il avait fini par aimer son fils et à l’élever dans les traditions des Deng. Elle était intrigante cette fille du ciel. Elle semblait curieuse alors qu’elle n’avait rien pour se défendre. Il n’y avait qu’à voir sa posture du corps. Une vraie proie. Cela ne la rendait qu’encore plus intrigante.

« Ce sont des animaux qui se méritent et qui te tueront. Ils ne sont pas faits pour être dessinés. Il n’y a que les idiots pour perdre leurs temps ainsi. » Lui ne le ferait pas en tout cas. Son ton était clair et net. Il respectait la Nature, mais pas assez fou pour aller l’observer l’air de rien comme un imbécile. Il était un guerrier qui tuait sans réfléchir s’il le fallait. Il avait bien tué Tristam sans réfléchir ou du moins en réfléchissant rapidement. Gen faisait tout pour survivre et la Nature était cruelle. Elle tuait les faibles et les imbéciles. Il alla chercher Yuki et la tint à ses côtés. Gen oubliait souvent la malformation qu’elle avait. Il se rendit compte que cela se remarquait bien quand Cassandre posa une question qui l’interpella. Jamais on ne lui avait demandé si sa monture souffrait. On la trouvait monstrueuse, on voulait la tuer, mais souffrait-elle ? Cela, peu de monde semblait s’en soucier. Le meilleur moyen d’atteindre l’athna c’était de porter de la considération à Yuki. Elle était l’entrée de son âme, le vestige du passé et le reflet de sa défunte Enako. « Elle ne souffre pas. Quand un animal souffre, il se laisse mourir. » Il la caressa avec une tendresse évidente. Son regard se posa sur la fille du ciel. « Veux-tu la toucher ? Sa mâchoire n’aboutit à rien. Ce ne sont que des dents et une structure osseuse qui bouge, mais il n’y a aucun œsophage. Je l’ai vérifié. » Il ne précisa pas comment il avait vérifié, il n’y avait pas mille moyens de le faire non plus.

Il appréciait toujours la curiosité des gens et encore plus quand elle allait vers sa monture. Il se sentait soudainement moins stressé et plus enclin à la patience. Gen se demandait si elle allait accepter de toucher sa monture ou alors allait-elle reculer ? Jusqu’où irait le courage de la fille du ciel ? Avait-elle fait semblant de se soucier de sa monture ? Il le saurait rapidement.

Modo - Falling Away with You
avatar
23/09/2016 MysteryLight 1863 Natalia Dyer Luxaeterna (Murphy ♥) . gif profil Murphy ** Signa, Ali ♥ Eilyam – EYLIKA, crackship Ali ♥ Cuistot 91
Modo - Falling Away with You


Sujet: Re: Attention à ton pied | Cassandre
Mar 23 Mai - 15:17



« Je ne suis seul que sur certaines périodes. Je vis en tribu… Je ne suis qu’un curieux qui se balade. Je fais en sorte de trouver le meilleur pour les miens. » Elle hocha la tête avec un sourire. Ce simple commentaire lui montrait qu’ils n’étaient pas si différents après tout. Elle aidait elle aussi à sa façon en dessinant même si certains pouvaient croire que c’était un art bien futile. Ils pouvaient ainsi répertorier des fruits, des plantes, des animaux qui étaient bien différents de ce qu’ils avaient connus là-haut dans leurs bouquins et archives. Cette jument, par exemple, ressemblait bien à ceux qu’elle avait vu en image tout en étant complètement différente et au lieu d’en être apeurée, elle était bien fascinée par l’évolution que la nature avait subie par la faute des Hommes. Ils s’en étaient sortis parce qu’ils n’avaient pas eu d’autre choix. Les Hommes aussi avaient fait ce choix choisissant de marcher sur leurs deux pieds en se tenant le dos droit plutôt que de le garder courbé, les yeux rivés sur le sol. Tout n’était qu’une question d'évolution.

« Ce sont des animaux qui se méritent et qui te tueront. Ils ne sont pas faits pour être dessinés. Il n’y a que les idiots pour perdre leurs temps ainsi. » Et bien en voilà un qui ne mâchait pas ses mots mais la jeune femme ne s’en formalisa pas, choisissant le geste du haussement d’épaules comme pour le lui prouver même si elle sentait bien qu’il ne se souciait pas vraiment de savoir si ses paroles pouvaient blesser même s’il lui avait tiré d’un fameux pas en l’aidant avec ce piège. « Elle ne souffre pas. Quand un animal souffre, il se laisse mourir. » C’était triste comme réflexion. Si le mal dont un animal souffre était soignable, ils se devaient de tenter de les secourir comme ils le pouvaient avec les moyens du bord. Elle se demanda un moment s’il en ferait de même pour cette jument qu'il affectionnait particulièrement malgré cette allure d’homme stoïque qu’il voulait lui montrer. Elle évita néanmoins de lui demander s’il laisserait crever sa jument si un jour elle se sentait mal, non, elle n’irait pas jusque là. Elle lui lança un regard un peu surpris, ne connaissait à vrai dire déjà pas grand-chose aux chevaux non touchés par la radioactivité alors ceux-là ... elle était un peu perdue. Elle s’approcha néanmoins de la jument en tendant au monsieur son carnet comme pour lui dire qu’il pouvait y jeter un coup d’œil s’il en avait envie ou juste pour le tenir le temps qu’elle reste près de la jument. Elle aurait pu tout aussi bien le mettre dans son sac mais ayant quelque chose en tête, elle préférait le lui donner. « Vous savez que si je dessine votre jument avec vos explications, cela nous aidera à mieux prendre soin d’eux. » Ça c’était dans l’optique de si un cheval ainsi touché par la radioactivité se pointait chez eux et s’ils étaient plusieurs comme elle à être curieux de ce phénomène qu’ils avaient juste pensé de façon théorique sur le vaisseau.

« Comment ? » Elle préférait poser la question plutôt que de mettre sa main dans la gueule de l’animal sans trop savoir comment s’y prendre au risque de blesser la jument plus qu’autre chose. Elle n’était pas zoologiste, ne connaissait rien à l’étude des animaux et n’avait pas peur de poser des questions ni même d'avoir l'air d'une idiote qui ne savait que dessiner. Elle se montrait curieuse, avait envie d’en apprendre d’avantage sur les terriens, leur façon de vivre dans cet univers dont elle avait tout à apprendre. Le tout était de savoir si sa curiosité allait se retrouver devant une porte fermée par un terrien bien trop fermé d’esprit pour comprendre qu’ils ne pouvaient pas tout savoir et tout apprendre en un claquement de doigt et ce même si cela faisait plusieurs mois qu’ils habitaient sur terre. Quel âge avait-il déjà ?

Spoiler:
 

avatar
04/10/2014 neko 796 Godfrey Gao AVENGEDINCHAINS.(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) cavalier, archer 112


Sujet: Re: Attention à ton pied | Cassandre
Mar 13 Juin - 21:52

Gen prit le carnet tendu par la femme alors qu’elle s’approchait de sa monture. Le cavalier ne se gêna pas et ouvrit avec précaution le carnet. Il regarda les pages dessinés qui représentaient bien des choses. « La dessiner ? » Cassandre ne devait pas se rendre compte de l’honneur qu’elle lui ferait. Il la regarda plus en détail, découvrant une femme prête à dessiner son cheval qui faisait tant peur. Gen était soudainement plus enclin à discuter et se rapprocha de la brune. Il tendit sa main vers celle de Cassandre. « Le permets-tu ? » Sa formulation était étrange, dans sa langue natale cela aurait donné autrement, mais là il faisait avec les moyens du bord. Gen prit doucement la main de la fille du ciel et la rapprocha d’abord de la joue sans déformité. « Dans notre peuple, ce genre… d’apparence n’est pas bonne. J’aurais dû l’abandonner, mais je n’ai pas eu le cœur. On a vu très tard. Au début cela ne semblait être rien et puis, on a mieux vu. » Et c’était trop tard, il y était attaché et Enako aussi. Gen murmura doucement dans sa langue natale, apaisant sa monture qui ne bronchait pas, se laissait toucher. Il lui murmurait des doux, des mots gentils. Progressivement, il guida la main de Cassandre vers le côté étrange, troublant. Cette seconde mâchoire était légèrement entrouverte. « Elle a été examinée. Elle ne contrôle pas vraiment cette… mâchoire. Elle ne te mordra jamais volontairement de ce côté. » Il parlait facilement, Yuki était son point faible, tout comme son fils Ephraim.

L’homme glissa son doigt de son autre main dans cette mâchoire inutile qui s’ouvrit par réflexe mécanique. Dedans il y avait des dents, une langue qui n’aboutissait à rien. C’était comme le vestige d’un membre fantôme. « Les êtres différents doivent normalement mourir. » Et cela en était ainsi depuis que la radioactivité avait envahi le coin. Il regarda Cassandre, se demandant si elle allait demander des explications et oser mettre son doigt dans la gueule. Que voudrait-elle savoir, le supporterait-elle ? « Tu peux la dessiner, ce serait avec honneur. » Il retira sa main de celle de la brune, elle pouvait ainsi explorer si elle le désirait sans qu’il ne la supervise. Gen caressa avec douceur sa monture qui ne bougeait pas, très calme. « Avez-vous des animaux là où vous vivez ? » Il n’avait jamais posé certaines questions aux autres enfants du ciel dont il avait croisé la route. Cette femme semblait prête à parler et surtout, elle avait su l’amadouer involontairement. Elle ne jugeait pas sa jument qui avait été souvent qualifiée de difforme par d’autres personnes. Il avait hâte de la voir dessiner. Il se demandait comment il pourrait raconter cela à son fils qui serait extrêmement fier que quelqu’un ait dessiné la jument familiale. « Ne te choque-t-elle pas ? » Il se sentait obligé de le demander et de l’interroger là-dessus.

Était-elle dégoûtée par la difformité ou fascinée ? Et même si elle disait dégoûtée, comment réagirait-il ? Il n’en savait fichtrement rien. Il avait été vexé au début face à des paroles ou des regards dégoûtés, puis il s’y était fait. C’était ainsi. Il avait vu des enfants abandonnés car ils étaient difformes à cause des restants de la radioactivité. Mais sa jument, il avait refusé de l’abandonner. Elle était le symbole de son mariage qui n’en était plus. Elle était le symbole de sa vie de jadis. Gen regarda cette femme qui avait failli perdre un pied, mais qui tout de même, continuait de vivre. Il se demanda un instant quel âge elle avait. Elle semblait si jeune, une jeunesse qu’il ne possédait plus. Les fantômes du passé le dévoraient un peu plus chaque jour, il vieillissait. La mort qui était devenue régulière dans sa vie semblait ronger sa vie de vivant. Il n’avait pas encore mal au corps, mais peut-être que cela ne saurait tarder.

Spoiler:
 

Modo - Falling Away with You
avatar
23/09/2016 MysteryLight 1863 Natalia Dyer Luxaeterna (Murphy ♥) . gif profil Murphy ** Signa, Ali ♥ Eilyam – EYLIKA, crackship Ali ♥ Cuistot 91
Modo - Falling Away with You


Sujet: Re: Attention à ton pied | Cassandre
Sam 29 Juil - 0:30





Elle aimait bien comprendre. C’était difficile parfois d’essayer de comprendre les autres qui pensaient de façon si différente d’eux. C’était parfois bien impossible que de se mettre dans la peau de quelqu’un d’autre pour tenter de le comprendre lui et sa façon de vie parce qu’ils avaient eu tous les deux des expériences différentes. Elle essayait pourtant comme elle essayait de comprendre comment cela pouvait-il bien se passer pour cet homme et sa jument si atypique de la vision qu’elle s’était faite d’un cheval. Elle avait pourtant envie d’essayer d’élucider ce mystère qui se trouvait devant elle. Elle ne mentait pas, dessiner aidait parfois à comprendre comment les choses avaient elles été pensées lors de la création de l’univers. C’était dans le détail qu’ils en avaient le plus appris pour différencier une plante d’une autre, les rouages du fonctionnement du corps humain pour le soigner et autres inventions humaines qui sans le dessin ou les schémas de l’idée qui s’était imbriquée dans la tête d’un chercheur n’aurait pu être concrétisées. Le dessin aidait beaucoup même si pour certains, il était inutile. Elle ne s’en faisait pas tellement. Chacun avait son avis sur la question. Il avait le sien comme elle ne comptait pas arrêter le dessin juste parce que quelqu’un avait émis un jugement négatif sur sa passion.

« La dessiner ? » Cassandre hocha la tête sans trop savoir quoi répondre à cette question. Elle n’avait rien d’une dessinatrice professionnelle. Elle tentait souvent de rendre ses dessins le plus juste possible tout en se disant que la complexité de la jument de Gen ne serait pas facile à rendre sur papier même si elle tenterait si le terrien la laissait faire. Elle hocha à nouveau prudemment la tête à la question du terrien qui la guida vers la partie la plus normale de l’animal même si ce qui l’intéressait énormément était plutôt l’autre partie. « Dans notre peuple, ce genre… d’apparence n’est pas bonne. J’aurais dû l’abandonner, mais je n’ai pas eu le cœur. On a vu très tard. Au début cela ne semblait être rien et puis, on a mieux vu. » Il lui racontait son histoire qu’elle écouta en silence. « Elle ne méritait pas d’être abandonnée pour une différence. » C’était comme rejeter quelqu’un parce qu’il était différent. Les gens étaient beaucoup trop superficiels et Cassandre doutait qu’aucune autre jument n’aurait pu aider Gen comme celle-ci malgré sa difformité. Une double mâchoire n’empêchait pas l’animal d’être un cheval. C’était étrange cette sensation de vide de ce côté. « C’est curieux mais elle ne me fait pas peur. »

Elle aurait eu peur d’un loup même non déformé mais d’une jument déformée, non, elle ne lui faisait pas peur. « On est différents nous aussi. » Ils étaient différents des habitants de cette planète même si cette différence n’était pas physique même si elle pouvait en partie l’être.  Ils ne méritaient pas de mourir par leur différence, cette jument le méritait encore moins. Elle resta un moment à agiter curieusement sa main dans le vide comme pour tenter d’attraper ce qu’ils ne pouvaient voir avant de ramener son bras contre son corps. Ses yeux brillèrent plus que d’ordinaire au mot dessin, lui qui avait émis un jugement plutôt négatif sur ses dessins acceptait qu’elle dessine cette jument si particulière. « Malheureusement non. C’était grand là haut mais pas assez pour garder des animaux. D’ailleurs j’ai mangé de la viande pour la première fois en arrivant sur Terre. C’était curieux. » Mais pas dégoûtant. La nourriture avait une saveur contrairement à ce qu’ils consommaient sur l’Odyssée parce qu’ils n’avaient pas eu d’autre choix. « Avoir des animaux là haut, ça n’aurait juste pas été possible. » Pas gérable. Seuls les êtres humains avaient été autorisés à vivre dans l’espace. Certains d’entre eux. « Des plantes mais pas beaucoup, juste ce qui était nécessaire pour la survie. Pas d’arbre, de rivière et de soleil, Pas de ciel changeant toutes microsecondes. Tout est beaucoup plus beau et intriguant vu d’ici que de là-haut. »

avatar
04/10/2014 neko 796 Godfrey Gao AVENGEDINCHAINS.(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) cavalier, archer 112


Sujet: Re: Attention à ton pied | Cassandre
Mer 9 Aoû - 19:34

Gen se dévoilait sans se gêner et parlait facilement. Ce n’était pas si facile que cela, mais il le faisait. Il avouait les fondements même de son peuple et les coutumes par rapport aux individus différents. La malformation dut à la radioactivité était considérée comme quelque chose de mauvais qui devait être abandonnée. Des individus qui soient humains ou animaux qui ne devaient pas survivre. Cela pouvait surprendre et choquer, mais c’était la culture de l’athna. « Certes, mais nous avons toujours été ainsi. Cela peut te paraître cruel, mais nous abandonnions aussi les enfants déformés pour que la nature les reprenne. J’ai changé à ma façon une règle en acceptant de garder Yuki. » Il caressa sa jument alors qu’il en parla tendrement. Sa petite Yuki qu’il affectionnait tant. Il appréciait sa nature et ce qu’elle était au fond d’elle. Il l’aimait énormément. Il avait refusé de la repousser, de l’abandonner ou de la tuer selon la règle en vigueur sur les êtres atteints par la radioactivité. « Tu es une femme noble alors si tu vois ce qu’elle a au fond d’elle et que tu ne la crains pas. » C’était ainsi que Gen considérait l’attitude de Cassandre. C’était probablement de la flatterie, mais elle le méritait. Oui ils étaient différents et l’homme consentit à sourire. « Et pourtant, nous sommes semblables. » La tribu du ciel était différente, mais elle leur ressemblait. Ils n’avaient pas les mêmes coutumes, mais Gen voyait bien la ressemblance et cela lui plaisait.

C’était pour cela à son sens que le troc et la trêve avaient lieu d’être, que cela plaise ou non à certains. L’homme se demanda bien pourquoi la brune agita ainsi sa main dans le vide, mais ne dit rien, se contentant de la fixer avec une certaine patience et douceur. Il l’interrogea sur la vie dans le ciel et sur l’existence des animaux. Il apprit avec tristesse que non. Ce que la vie devait être ennuyeuse et morne sans vie là-haut. « Comment avez-vous fait tous pour survivre dans cet état ? » Il n’aurait pas pu. Il fut surpris d’apprendre qu’elle avait mangé tard de la viande. « Que mangeais-tu là-haut ? » Il n’avait jamais exploré ce genre de détail avec Tennessee. Mais sa soif de curiosité ne s’arrêtait pas et il avait envie de savoir ce que la femme désirait bien lui dire. Il se dit qu’au moins, les gens du ciel avaient eu la décence de ne pas entasser des animaux là où ils ne pouvaient pas. Ils n’avaient pas forcé la chose et c’était bien. « J’imagine, je serais mort là-haut. Tu as eu la force de survivre. » Il devait au moins le reconnaître. Les enfants du ciel avaient des forces que les tribus natives n’avaient plus. Gen n’aurait pas eu la force, il serait mort de folie. Il avait toujours connu la liberté, le ciel. Là-haut, il se serait laissé mourir, tout simplement. Il n’avait pas honte de l’avouer à cette femme. Elle ne semblait pas le juger malgré leur différence de culture et même s’il avait été agacé par elle au début, maintenant il commençait à l’apprécier.

« J’imagine que tu dessineras quand tu seras prête. Je ne pars pas tout de suite. » Il voulait ainsi continuer le dialogue. Il n’avait pas froid grâce à la peau de bête sur son dos. Il s’appuya sur sa jument et la caressa tendrement, faisant courir ses doigts dans sa crinière. La jument se laissait gentiment faire. Ils ne formaient qu’un sans même que l’homme s’en rende compte. Yuki était comme une extension de lui. Ils avaient noué un tel lien après la mort de sa femme. L’animal sombre avait été le souvenir du passé et lui avait permis d’avancer le plus possible.
 

Attention à ton pied | Cassandre

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cassandre
» A qui est cette chaussette ? JEAN CHARLES AU PIED ! { Libre ♥
» ATTENTION ,HAUTE TENSION...
» Attention, araignées qui tuent ..
» Trouver chaussure à son pied...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: welcome to hell :: Aux alentours de l’Odyssée-