Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Etre naïf se paie cher. [Antanas et James]
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
05/10/2016 Ipiutiminelle 186 Hugh Jackman So' Guerrier & Chasseur > ₪ Combat au corps à corps et armes blanches. Doué aux armes de jets et à l'arc. ₪ Chasseur ₪ Eleveur et dresseur d'oiseaux de proie pour la chasse et la livraison des messages. ₪ 0
Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever


Sujet: Re: Etre naïf se paie cher. [Antanas et James]
Sam 22 Juil - 17:58

Être naïf se paie cher#James Isaï

« La chance est un oiseau de proie survolant un aveugle aux yeux bandés »

[ Serge Gainsbourg ]

Il semblerait que le fait que je ne le juge pas sur ses préférences et que je les partage même le détende un peu. Je me demande s'il a pu connaître des préjugés au sein de sa tribu ou avec des connaissances autre. Je sais que ce n'est pas une chose très facile à vivre et à assumer... Personnellement même si je n'en fait pas étalage à longueur de journée et que je suis bien loin d'être le type même de l'efféminé, je ne m'en suis jamais réellement caché. Lors des longues campagnes j'ai d'ailleurs pris quelques fois des jeunes hommes dans mon lit sans que quiconque n'y trouve à redire. Bien évidement ce n'était pas non plus là un étalage. Je suppose encore aujourd'hui que bien des guerriers ignorent où vont mes préférences et ne s'en soucient pas. Certains, je le sais, imaginent même que je suis l'archétype même du loup solitaire qui ne connait nulle étreinte. Il est vrai qu'à mon âge, j'aurai sans doute dû prendre femme depuis longtemps... Je suppose que parfois cela jase dans les chaumières. Qu'importe...

« Ce n'est pas le nombre qui est important mais la qualité »

Petit sourire simple sur mes lèvres alors qu'il enchaine sur un questionnement personnel. Je n'ai pas pour habitude de me confier beaucoup sur moi et je cherche sur son visage une raison de le faire. Nous sommes deux dans un endroit perdu au milieu de nulle part et nous sommes bien. Je suppose que parler un peu ne peut faire de mal.

« Je crois qu'au fond de moi je l'ai toujours su mais il m'a fallu un peu de temps pour que je le comprenne vraiment »

Je pourrai lui dire qu'une femme mature fut la première à m'initier au contact de la chair, je pourrai lui raconter mes premiers émois, mais je ne crois pas que ce soit cela qu'il attend et attentif je le regarde sortir un carnet et lancer sur le papier des traits sombres. Il semble sur de lui en cet instant et son tracé est sûr. Je ne peux m’empêcher de m'attarder sur ses mains. Elles sembles si délicates... On dirait presque qu'elles ne sont pas calleuse alors qu'il doit manier au jour le jour des cordages. Les miennes... Elles le sont un peu. Rugueuses.

« Je crois que tu n'as pas attendu ma permission »

Sous mes yeux peu à peu le dessin se fait plus précis et je reconnais, à mesure que les secondes s’égrainent, un peu plus mon visage. Il est doué. C'est un talent que je n'ai jamais eu, le dessin, et je n'ai jamais voulu persévérer dans cette voie. Je crois bien que cela n'aurait servi à rien. Il faut parfois être capable de reconnaître le point de nos failles et de ne pas poursuivre inlassablement un chemin qui n'est pas pour nous.

« Je n'aurai pas vu les choses autrement, c'était pour moi une évidence »

Ne pas l'aider alors que j'en étais capable n'avait même pas une seconde effleuré mon esprit. Au moment où j'avais entendu dans les ruines que quelque chose n'était pas normal, que quelque chose se passait, j'avais accouru. C'était peut-être une attitude stupide, j'aurai sans doute dû réfléchir, peser le pour et le contre, mais j'avais juste agi. J'étais parfois plus impulsif que je ne l'aurai dû avec les années et pourtant je ne le regrettais pas. Me penchant un peu plus vers le dessin, je touchais involontairement sa cuisse. Je tournais alors mon regard vers lui, cherchant à savoir si je devais m'excuser ou prolonger le contact. Dans la nuit, le feu lui continuait de crépiter.

© 2981 12289 0

avatar
06/10/2016 Mr Hyde 83 Sam Way Cosmic light Pêcheur 20


Sujet: Re: Etre naïf se paie cher. [Antanas et James]
Mar 8 Aoû - 20:45

Habituellement James n’est pas le genre de personne à s’étendre sur des questions très personnelles. Bien que sa naïveté l’entraîne à parler de beaucoup de choses, il n’est pas quelqu’un de très expressif. Disons du moins le minimum, il sait convenablement entretenir une conversation, s’intéresser au sujet des autres et enrichir les sujets par des expériences personnelles, des anecdotes et des blagues. Néanmoins en le voyant la plupart des gens peuvent y voir un garçon renfermé et assez dans son monde. Une étoile qui brille un peu à l’écart des autres et qui se contente de créer son propre monde pour ne pas à s’adapter à celui dans laquelle elle devrait vivre.

La réponse qu’avance Antanas ne le surprend pas vraiment. En le voyant, le jeune calusa ne peut voir qu’un homme très fier de lui et en sachant où il va. Un homme qui s’assume et semble ne pas se soucier du regard des autres avec des principes bien à lui. Un homme qui l’a sauvé sans doute d’une blessure peut être fatal pas plus tard qu’il y a quelques heures. Un sourire se dessine sur ses lèvres tandis qu’il réfléchit lui-même à sa situation. A-t-il toujours su qu’il était amoureux des hommes ? De leur corps virils ? A-t-il toujours su qu’il tomberait un jour sous le charme de l’un d’eux au détour d’une plage comme avec Adriel ? Peut-être que oui au final.

Pensivement il dit tout en dessinant : « Peut-être que ce sont des choses qu’on a en nous et qu’on sait sans vraiment se poser la question. » Pour lui rien n’a été tout blanc ou tout noir. Le corps d’une femme est agréable à voir, d’une perfection presque irréelle et les dessiner est un passe-temps très amusant. Les dessiner habillées, nues, en rire ou en larme. Mais le corps d’un homme est sans doute d’une teneur différente et quand il pose les yeux sur eux ce n’est pas que le regard de l’artiste mais un peu celui du poète, du rêveur et de l’amoureux transit.

« J’ai toujours su sans jamais vraiment savoir on va dire. » Il ne comprendra sûrement rien à son charabia, mais lui se comprend. « Alors jeune inconnu, quel secret dois-je savoir sur vous ? » Un sourire espiègle se porte sur ses lèvres tandis qu’il contemple son visage un moment. En cet instant il pourrait presque montrer de l’amour du respect. Et peut-être qu’en cette soirée, rien que pour quelques heures il est amoureux. Amoureux de son sauveur, quelques minutes d’amour gratuite à défaut de la haine. Demain il n’en sera rien, parce que James n’est pas de ce genre-là. C’est un coup de vent qui frôle tout sur son passage. Mais ne sommes-nous pas tous un peu amoureux de nos proches ? D’une manière juste saine et franche, être amoureux de l’autre et l’aimer sans condition pour ce qu’il est.

Sous ses mains le visage se forme et le portrait apparaît. Pendant un instant le moment se marque sur le papier, comme pour ne pas oublier. Dans dix ans qui sait, il se souviendra sans doute de lui. « Tout le monde n’a pas ton sens moral. D’autres seraient parties. Je sais me défendre pourtant, j’ai déjà fait la guerre. » Bien que son corps svelte ne trahisse pas bien ce secret.

avatar
05/10/2016 Ipiutiminelle 186 Hugh Jackman So' Guerrier & Chasseur > ₪ Combat au corps à corps et armes blanches. Doué aux armes de jets et à l'arc. ₪ Chasseur ₪ Eleveur et dresseur d'oiseaux de proie pour la chasse et la livraison des messages. ₪ 0
Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever


Sujet: Re: Etre naïf se paie cher. [Antanas et James]
Lun 4 Sep - 14:11

Être naïf se paie cher#James Isaï

« La chance est un oiseau de proie survolant un aveugle aux yeux bandés »

[ Serge Gainsbourg ]

Jeune inconnu ? D'un autre cette phrase aurait sans doute pu se faire moqueur mais dans celle de ce jeune homme qui me fait face je ne trouve nulle ironie. Pourtant selon les critères deux ceux qui arpentent la terre des hommes, je ne peux plus être considéré comme un jeune et fringuant jeune homme. Pour beaucoup j'aurai déjà dû prendre femme et procréer même. Mais en ce instant cela n'a pas d'importance et je m'amuse à sourire simplement sous ce regard espiègle qui tant à croquer chacun de mes traits.

« On a tous un jour une faiblesse, je suis heureux d'avoir été là »

Est-il encore importun de parler alors que lentement en moi s'anime certaines braises ? Le feu ronflant nous apporte sa chaleur et chauffe nos peaux et nos sens. Je ne sais pourquoi mais cette nuit semble propice aux rapprochements. Je me lève un peu et me rapproche de ce jeune homme sans rien dire. Il n'a pas repoussé ma main tout à l'heure, je me permets de penser que ce soir peut-être il aurait envie de compagnie. Je ne lui ai rien promis pas plus que lui ne l'a fait. C'est juste le moment, simplement l'instant. Sans doute que demain nous repartiront tous deux de notre côté, à moins qu'il ne rentre à son village, dans ce cas nous pourrions faire un bout de chemin ensemble. Je sais déjà au fond de moi que cette histoire ne donnera rien, une simple parenthèse dans nos existence, un souvenir qui restera peut-être comme la concrétisation d'une rencontre du hasard, comme une prédestinée.

Doucement je pose ma main au creux de son cou et je me permets de lui effleurer sa nuque. Je suis doux et mes mains quelque peu rugueuses se veulent douces. Il peut encore me repousser, il peut encore dire que je me suis trompé ou que la fatigue et l'alcool m'emportent. Oui il lui suffit d'un mot pour m'éloigner. Mais le prononcera-t-il ? Le voudra-t-il ?

© 2981 12289 0

avatar
06/10/2016 Mr Hyde 83 Sam Way Cosmic light Pêcheur 20


Sujet: Re: Etre naïf se paie cher. [Antanas et James]
Sam 23 Sep - 19:53

Il est évident que de la part de James, un homme timide qui n’aime pas s’ouvrir aux autres, accepter ouvertement une faiblesse face à un réel inconnu est globalement très ponctuel et à remarquer. Le pêcheur est plutôt partant pour en dissimuler le plus possible, même s’il est assez sociable et discute facilement, il ne donne pourtant pas beaucoup d’éléments sur lui. Pas assez pour qu’on cerne le personnage mais tout juste pour qu’on l’apprécie correctement.

Doucement donc, il sourit à son sauveur du jour en n’ajoutant rien de plus face à cet épisode-là. Que dire de plus ? Antanas lui a sans doute sauvé la vie aujourd’hui et pour n’importe quel terrien dans ce monde cela représente une dette à vie. Personne n’oublie quand on doit la vie à quelqu’un et il compte bien un jour lui rendre la pareille si l’occasion se présente. Il n’oubliera jamais que l’homme lui a épargné une situation critique alors qu’il ne le connaissait pas du tout. Pour quelqu’un comme James c’est également un peu plus que ça car il porte un point très important sur l’honneur et l’amitié.

Non sans oublier cela, il est surprit lorsque sa nouvelle connaissance pose sa main sur la sienne. Croyant tout d’abord à un geste de réconfort, il esquisse un sourire pour le remercier mais se rend compte dans son attitude que ce n’est sûrement pas que cela. L’homme semble un peu plus passionné et désireux d’une tournure plus romantique. Surprit notre jeune calusa en perd son sourire, l’observant avec le cœur battant un peu plus vite. Comment a-t-il pu savoir qu’il aimait les hommes ? Généralement, il essaie de ne pas trop en parler car l’homosexualité est souvent très taboue pour les terriens. Cependant, la plus grande question ici est est-ce que l’homme partage son attirance pour les hommes ? Ou bien est-ce juste une blague ?

Un peu méfiant comme à son habitude, et sûrement pour les mauvaises choses, il retire doucement sa main non sans lâcher son regard. Timidement il demande « Qu’est-ce que…tu veux ? » Ce n’est pas un refus, juste une mise en garde. James est un garçon timide qui n’a pas l’habitude des manières aussi équivoques. Alors forcément, le geste un peu coutumier le désarçonne mais il ne niera pas qu’il trouve l’homme en face de lui attirant. Pour une nuit ou deux, pour le côté émotionnel il ne peut pas en juger, mais il sait qu’un homme tel qu’Antanas n’est peut-être pas de la trempe à s’engager sur le long terme.

« Si c’est une blague ou autre chose ce n’est pas très correcte »

Contenu sponsorisé


Sujet: Re: Etre naïf se paie cher. [Antanas et James]

 

Etre naïf se paie cher. [Antanas et James]

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» perte d'un etre cher
» Faites un souhait à un ami, une amie ou un être cher ici au forumHaiti.
» [Divers] Menu transcendant et prêche
» Mort d'un jeune journaliste/Adieu Bien-Cher, adieu mon ami
» Le 30 mai 1431... Jeanne d'Arc est brulée vive à Rouen...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: place of death :: Les ruines-