Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Wrong Crowd (ft Varghause)
maybe life should be about more than just surviving


Modo - The Kids From Yesterday
avatar
25/05/2015 Emma, plum 1595 Colin Morgan Luxaeterna (Murphy ♥), perséphone, whatliesbeneathshouldbeleft.tumblr gif, Konoba paroles principalement pêcheur mais aussi amateur de troc 111
Modo - The Kids From Yesterday


Sujet: Wrong Crowd (ft Varghause)
Dim 30 Oct - 22:41



Tout avait bien commencé pourtant. Rien en ce début de journée idyllique n’aurait pu présager qu’une catastrophe d’une telle ampleur ne pointe le bout de son nez pour tout gâcher. Near n’était pas un visionnaire, ne visualisait jamais ce qu’il pourrait se passer même une demi heure après s’être posé à un endroit. Il réfléchissait, cela lui arrivait, mais il n’aimait pas se prendre la tête avec des ‘et s’il se passait ceci et s’il se passait cela ?’ Il préférait penser de façon positive sans chercher à déceler ne serait-ce qu’une ombre au tableau et cette ombre de la Terre qui avait eu envie de leur faire une petite surprise : il ne l'avait pas vu venir. Comme il n’aurait jamais imaginé que ses petites potions foireuses faites maison pourraient lui apporter des problèmes dans un futur plus ou moins proche. Potions qu’il avait gardées dans la poche de son sac qu’il trimballait depuis quelques années déjà, qui avait survécu à maintes et maintes chutes et aléas de la vie. Si le mystère de la vie changeait les hommes, ce sac et son contenu restait immuables si bien qu’il en avait quasiment oublié qu’il lui en restait quelques unes planquées dans un coin lorsqu’il s’était mis en route ce matin là. Ce ne fut lorsqu’il se posa quelques heures plus tard qu’il observa l’élément oublié avec curiosité. Au fond, cela pouvait toujours servir. Ces breuvages n’étaient pas mortels. S’il ne connaissait rien en la confection des potions pour soigner les malades, il savait distinguer les plantes qu’il valait mieux éviter de cueillir. S’il était inconscient, il n’était pas fou au point d’ignorer cela, au point de vouloir consciemment attirer des problèmes dans sa tribu. C’pour ça qu’il avait bien vite décidé qu’ils ne seraient que des remèdes pour des maux communs. Maux de ventre, maux de tête. Ce n’était pas bien compliqué, il recherchait juste, à l’époque, de quoi réussir quelques trocs sans devoir se séparer d’objets ayant plus d’importance à ses yeux tel le petit dragon en bois qu’il gardait toujours dans la poche de son pantalon.

Il était bien debout sur ses deux jambes (il avait bien appris à ne se reposer sur les branches d’arbres depuis sa chute datant de l’arrivée des Débarqués) quand la secousse avait commencé. Et elle avait été si forte qu'il avait bien vite perdu l'équilibre trouvé sur ses deux pieds. Les humains n'étaient pas les seuls à être surpris bien qu'un peu paniqués de la situation. Les oiseaux filaient droit vers le ciel. Petits veinards. La sécurité du ciel. Les Débarqués avaient du connaître une certaine sécurité là-haut dans leur coque en métal. Comme quoi rien n’était stable bien longtemps dans les airs, tout retombait indéniablement sur le sol comme cette branche qui manqua de lui tomber sur la tête. Il tentait de ne pas bouger, ne savait d’ailleurs ou aller ni même que faire dans des situations telle que celle-ci. La Terre avait déjà tremblé une fois mais cela s’était produit juste autour du campement des Cent, là, il était certain que toutes les tribus avaient du subir des dommages, personne n’en serait sorti indemne, sans perte. Il croisait des doigts pour qu’il les retrouve tous en entier en rentrant. Il n’avait pas envie de subir des pertes de cette Terre fourbe qui venait de les surprendre aussi sournoisement. Aussi méchamment.

S’il était inquiet pour eux, en plus d’être encore un peu sous le choc de ce qu’il venait de se produire, il se demandait si la Terre s’était décidée en accord avec la nature de le mettre à terre à chaque petit, moyen, grand tremblement. Il n’était pas tombé de bien haut cette fois-ci mais il en venait à croire que l’eau était définitivement son élément. S’il n’en avait jamais eu le moindre doute, des petits événements tels que celui-ci le faisait naïvement croire que l’eau était de loin l’élément le plus sûr peut importe les marins qui ne revenaient jamais, peut importe la mer capricieuse et dangereuse. Il s’était de toute façon toujours mieux senti sur l’eau que sur la Terre ferme. La mer avait ce don de l’apaiser. Il tenta de se lever pour voir s’il était d’attaque, s’il l’état de choc dans lequel il se trouvait quelques instants plus tôt était parti pour de bon. Quand au premier pas esquissé, il vit le sol bouger à nouveau, il se douta que non, il n’était pas près de pouvoir se déplacer de si tôt, qu’il lui faudrait d’abord manger un morceau. Juste une pomme suffirait. Oui. Il avait juste besoin d’un peu d’énergie avant de continuer sa route et de faire une pause pour que l’affolement ressenti quelques instants plus tôt s’en aille pour de bon.

avatar
30/07/2016 Nexus 1216 Katie Mcgrath Nexus Druidesse 0
La Ciguë Noire


Sujet: Re: Wrong Crowd (ft Varghause)
Jeu 10 Nov - 18:21

La secousse l'avait surprise.
Durant un instant, peur et méfiance avait saisit Varghause, la figeant de stupeur alors qu'elle était occupé à sceller sa monture. Elle s'était arrêté quelques heures pendant son voyages alors qu'elle prenait la direction de l'ouest, vers les Calusa. Le roncin avait eu peur, s'était cabré et avait même menacé de simplement fuir quand la terre s'était soudainement mit à trembler. Non loin, des arbres s'était même écroulé dans la forêt, la faune avait prit peur et la flore avait subit les conséquences du tremblement de terre. Il avait été court mais intense, trop intense. Même Varghause qui n'était pourtant pas en proie à la peur, avait sentit une angoisse violente et saisissante au moment de la secousse...

Autant dire qu'elle n'avait pas traîné à maîtriser son cheval, de monter dessus et de le pousser au triple galop pour éviter les endroits susceptible d'abriter un quelconque danger. S'éloigner des arbres qui pouvaient chuter à tout instant, ne pas croisé d'animaux qui pouvaient fuir, ici les prédateurs étaient nombreux, au cœur de la forêt... Une chevauché qui lui avait remit les idées en place, rare étaient les fois où la druidesse perdait ainsi le contrôle de ses émotions. Mais lorsque la terre se montrait capricieuse, elle savait que la seule chose à faire, était encore de trouver un abri et d'attendre que les choses se calment...

Les choses justement, semblaient s'être calmé, la nature avait retrouver son calme, sa sérénité et la druidesse ne s'en portait que mieux. Ce fut finalement le bruit d'un choc qui attira l'intention de la naori. Méfiante, elle se laissa glisser de son cheval et l'attacha rapidement à l'arbre le plus proche puis se dirigea vers le bruit. Caché das, les fourrés, Varghause observa la silhouette humaine qui tentait bien de se dépatouiller au mieux. Un homme, c'était un homme.. Pas bien vieux de ce qu'elle voyait et qui avait bien du mal à rester debout. Sans doute avait-il besoin d'aide, après cette secousse, ce ne serait pas étonnant. Tel un félin, la druidesse s'était frayé un chemin hors de sa cachette, et pas à pas, elle s'approcha doucement, dans le dos de jeune inconnu. Lentement, elle se rapprocha avant de se pencher, posant une main sur son épaule sans geste brusque. Sans doute allait-il être surprise, d'autant que l'ombre sinistre qu'elle était, placé à contre-jour, avait tout pour effrayé ce pauvre homme.


Modo - The Kids From Yesterday
avatar
25/05/2015 Emma, plum 1595 Colin Morgan Luxaeterna (Murphy ♥), perséphone, whatliesbeneathshouldbeleft.tumblr gif, Konoba paroles principalement pêcheur mais aussi amateur de troc 111
Modo - The Kids From Yesterday


Sujet: Re: Wrong Crowd (ft Varghause)
Jeu 5 Jan - 1:54



Pomme en main, il était paré. La secousse n’avait pas été grande. Il ne s’était pas retrouvé sur un arbre lorsqu’elle avait eu lieu. Il avait retenu la leçon. S’il grimpait c’était pour cinq minutes, le temps d’échapper à un prédateur, jamais pour trop longtemps, surtout jamais pour dormir. Puis de toute façon il ne pouvait pas aller bien loin. S’il n’avait pas encore trop mal en marchant, dès qu’il esquissait un effort physique plus lourd qu’à l’ordinaire, sa cheville lui lançait des piques de douleur pour lui rappeler qu’elle était toujours entière quoiqu’un peu abimée. Un peu. Elle n’avait pas été cassée, rien de tout cela. Il lui fallait juste … la ménager. Mais pour la ménager d’abord il devait se lever. Butin en main, le jeune Calusa se leva avec précaution. Tout était bon. Pas de casse. Juste une énième incompréhension depuis l’arrivée des Débarqués et de ces autres venus du ciel. Était-ce la Terre qui n’avait pas supporté qu’on lui tombe dessus aussi férocement deux fois de suite ? Il n’en savait rien, n’avait pas envie de savoir. Tant qu’elle ne s’ouvrait pas sous ses pieds c’était que tout allait bien, du reste, il verrait bien au moment venu si elle tenait bon ou non.

Il se retourna en sentant une main se poser sur son épaule. Il était surpris, pas vraiment effrayé. Avait-il réellement été effrayé par quelqu’un ou quelque chose ? Par Aedan le jour ou il avait cru qu’il allait lui couper le pieds, peut-être mais sinon oui on pouvait dire que c’était juste la surprise qui pouvait se lire sur les traits du jeune homme en visant la femme qui s’était sans doute arrêtée pour l’aider. « Je vais bien, merci. J’ai juste deux trois choses à récupérer. » Il croqua dans sa pomme en en cherchant une autre qui était tombée lors du tremblement de terre. « C’est marrant dès que la Terre tremble, je tombe. Vous en voulez une ? » Il pouffa de rire en la lui lançant sans vraiment faire attention à l’aspect sombre de celle qui était désormais dos à lui. Ne jamais tourner le dos à quelqu’un, n’avait-il donc rien appris ? Bah si elle avait voulu l’éliminer elle l’aurait surement déjà fait voilà tout. Qu’avait-il en tête déjà avant qu’elle n’arrive ? Oh oui, ses affaires étalées par terre, un sac à moitié renversé de choses importantes et futiles, de choses dangereuses comme non dangereuses. Un couteau, un reste de potion dans une gourde et un couteau. Son objet fétiche ? Toujours dans la poche de son pantalon. Il était trop précieux pour qu’il ne le lance vulgairement dans un sac qu’il était si facile de perdre. « La Terre en a assez qu’on lui tombe dessus sans prévenir vous croyez pas ? » Question lancée comme il l’aurait lancée à Aedan sauf qu’elle ne ressemblait en rien à son ami le marin. Elle était étrange. Une dame étrange qu’il n’avait encore jamais rencontrée.

avatar
30/07/2016 Nexus 1216 Katie Mcgrath Nexus Druidesse 0
La Ciguë Noire


Sujet: Re: Wrong Crowd (ft Varghause)
Ven 13 Jan - 11:47

Juste de la surprise. Pas la moindre forme de dégoût, de colère. L'homme assit au sol semblait étrangement détendu et surtout très familier mais pas grossier. Ce fut finalement Varghause la plus surprise des deux, sans doute parce qu'elle était plus habitué au regard méfiant et haineux des gens bien qu'elle ne le prenait plus en compte depuis longtemps. Cet inconnu... N'était clairement pas de cette trempe. Était-ce présomptueux que de trouver cela agréable ? Cela n'allait peut-être pas duré après tout... La naori l'observa un instant, silencieuse. Il tombait quand la terre tremblait ? Cela semblait l'étonner pourtant rien n'était plus normale que cela. Il était dur de garder son équilibre avec de telle secousses ! Cela rendait la Ciguë inquiète en réalité, non pas qu'il en soit tomber sur les fesses, mais bien pour les secousses elles-même. Une chance que l'un comme l'autre n'aient pas été blessé. Quand la pomme vola dans sa direction, la sombre femme l'attrapa maladroitement, jonglant avec alors qu'elle manqua de lui échapper des mains puis souffla.

« Euh... Merci... ? »


Que dire de plus ? Elle n'était pas affamé mais lui semblait trouver normale que de lui proposer cette pomme. Il était amusant de petit homme dont l'humeur ne semblait pas le moins du monde entamé par le tremblement de terre. Si cela ne pouvait l'atteindre, qu'est-ce qui le pouvait, alors ? Varghause l'enviait de cette insouciance qu'elle n'avait plus de puis un moment déjà. La femme baissa les yeux sur la pomme, la frotta contre son manteau puis criqua dedans. Non, pas de la faim, plus de la politesse envers cet homme qui avait eu la... délicatesse... de partager sa trouvaille. L'ombre d'un sourire passa sur les lèvres de la druidesse qui observa ce jeune homme occupé à ramassé ses affaires. Elle l'aurait bien aider, mais il semblait très bien y arriver seul. La question arracha un faible rire à Varghause qui fini enfin par lâcher.

« Étrange déduction mais je présume que oui... Cela ne vous inquiète pas plus que cela ? Ces secousses, je veux dire... »

Qu'est-ce qu'elle faisait encore là à grignoter une pomme en faisant la discutions à cet inconnu ? Bonne question. A croire que la bonne humeur de ce jeune homme semblait contagieuse. Pourquoi pas en profiter finalement ? Cela lui changerait de son amertume habituelle...

« Vous alliez quelque part ainsi ? »

Ses dents se plantent à nouveau dans la pomme alors que la chair juteuse du fruit libère un crissement particulier. Le regard de la sinistre femme se pose sur la rondeur du fruit, l'observe un instant avant qu'elle ne souffle, sans la moindre once de joie.

« Je m’appelle Varghause... Je suis Naori. Et...vous ? »

Finalement non, elle n'avait plus faim. D'un geste quasi identique à celui de l'homme quelques instants plus tôt, elle lui jette la pomme avec un rictus au coin des lèvres. La femme fini par détourner le visage, observant les alentours d'un regard plissé. Elle restait méfiante néanmoins, d'autres secousses pouvaient faire leur apparition et cette fois, peut-être n'auraient-ils pas la même chance.

Modo - The Kids From Yesterday
avatar
25/05/2015 Emma, plum 1595 Colin Morgan Luxaeterna (Murphy ♥), perséphone, whatliesbeneathshouldbeleft.tumblr gif, Konoba paroles principalement pêcheur mais aussi amateur de troc 111
Modo - The Kids From Yesterday


Sujet: Re: Wrong Crowd (ft Varghause)
Mer 15 Fév - 17:01



La terre n’avait pas pour habitude de trembler par ici. Elle l’avait fait légèrement par deux fois quand les deux groupes de Débarqués avaient atterris sur terre et cette fois-ci. Cette fois-ci était quelque chose de différent sans qu’il ne puisse en définir la cause. La chute des enfants du ciel n’avait pas fait de dégâts et sans pouvoir mettre le doigt sur ce dont il s’agissait, il était certain que ce tremblement là ne trouvait pas sa cause du ciel. C’était quelque chose de différent, qu’ils n’avaient pas encore connu ou alors pas depuis si longtemps qu’ils en avaient oublié que le mot ‘tremblement de terre’ pouvait exister. Il n’avait rien eu de grave, juste une bête chute et des affaires éparpillées sur le sol. Ce n’était rien si on savait ce qu’il avait vécu deux ans plus tôt si bien qu’il ne s’en formalisait pas tant que cela. Il avait même plutôt faim, se demandait comment cela se passait chez les Calusa ou ailleurs sur l’île. Il espérait que ses proches n’aient pas été mis en danger par ce tremblement mais autrement, il se sentait parfaitement bien, parfaitement à son aise devant la nature qui avait repris son calme habituel.

La femme qu'il venait de rencontrer n’avait pas non plus semblé plus affectée que cela par ce tremblement. Il lui en était reconnaissant de ne pas se mettre à paniquer. S’il n’était pas quelqu’un de raisonnable, dans ce genre de situation, il mettait sa raison en avant. Rien de grave ne leur était arrivé, ils pouvaient passer à autre chose, manger cette pomme, par exemple. Il crevait de faim. Il avait cette façon de se comporter avec familiarité avec les autres sans trop se soucier de savoir si cette familiarité pouvait être dérangeante pour la personne en question. Il savait pourtant que chacun était différent, qu’ils n’étaient pas tous autant à leur aise que lui face à des inconnus. Il avait choisi de ne pas faire attention, de ne pas mettre cette épée de Damoclès de la prudence au-dessus de sa tête à chaque rencontre. Il verrait bien comment cela se passerait. Il n’était pas plus perturbé que cela face à l’attitude peu commune de la brune. « Étrange déduction mais je présume que oui... Cela ne vous inquiète pas plus que cela ? Ces secousses, je veux dire... »

Il avait pensé aux gens du ciel, c’était peut-être pour ça que la Terre avait tremblé. C’était une déduction comme une autre après tout. De quoi donner un sens à un évènement qui ne le perturbait pas tant que cela. « Tant que je suis entier et en vie … comment dire … non ? » Il se demandait comment allaient les siens, ce qu’il se passait dans les environs en ce moment même mais elle parlait de son inquiétude par rapport à eux, à la situation qu’ils vivaient sur le moment même alors il lui avait répondu de façon franche. Non. Cela ne l’inquiétait pas. Était-elle inquiète de la situation ? Surement un peu plus que lui même si elle n'avait pas l'air de quelqu'un d'affecté par tout ceci. Il restait content de l’avoir fait un peu rire bien malgré lui. S’il ne passait pas son temps à rassurer le monde entier, quand il sentait que la personne se détendait petit à petit, il en était plus que ravi. « Cette fois-ci j’me suis rien cassé alors voyez, j’fais la part des choses. » Voilà, il avait peut-être un peu mieux expliqué sa nonchalance par rapport à l’évènement qui aurait du le surprendre ou le paniquer ne serait-ce qu’un tout petite peu. « Vous alliez quelque part ainsi ? » Il ne sait pas si elle mange la pomme parce qu’elle a faim ou pour ne pas le froisser. Lui croque dans la sienne jusqu’à ce qu’il n’en reste que le trognon. Il n’aurait pas été contre un morceau de poisson ou quelques morceaux de viande mais ni l’un ni l’autre ne sont en sa possession. A cette époque, la nature lui offre tout ce dont il a besoin. Le tremblement de terre a été bénéfique, les pommes sont tombées. Il n'a plus qu'à les ramasser. Il hoche la tête à sa question quoique … il était juste parti se promener sans raison particulière. Peut-être que l’idée d’aller du côté des Cent l’avait effleurée en chemin mais l’idée lui paraissait encore bien saugrenue tellement il était plus simple de rester parmi les siens. « Pas forcément, enfin peut-être pour recroiser des têtes connues. » Il reste dans le vague. Peut-être souhaite t-il recroiser le visage de ce vieil homme du désert, peut-être souhaite t-il faire du troc avec deux trois gens du voyage même s’il n’a rien à offrir cette fois-ci parce que l’idée du troc est bien lointaine depuis quelques temps. Il n’y pense plus, a d’autres préoccupations en tête bien trop personnelles pour les dévoiler à une inconnue. Elle lui renvoie la pomme après y avoir croqué et Near la rattrape avec un sourire. Joli lancé.

« Je m’appelle Near, je suis Calusa. Ravi, c'est la première fois que j'croise une Naori. » Il est plutôt fier de le lui dire, beaucoup plus joyeux. L’air sombre de la dame est totalement absent chez lui. Insouciant qu’il est, insouciant il le sera toujours. « J’espère juste qu’il n’y aura pas eu trop de casse dans mon village. Vous êtes angoissée ? J’aurais pas cru. » Elle ne lui donnait toujours pas l’air de quelqu’un d’angoissé. Il y avait juste cette apparence qui aurait pu angoisser les plus craintifs d’entre eux mais ça c’était tout autre chose. En attendant il croque dans la pomme entamée. C’est du gâchis de ne pas la terminer et la secousse lui a donné faim.

avatar
30/07/2016 Nexus 1216 Katie Mcgrath Nexus Druidesse 0
La Ciguë Noire


Sujet: Re: Wrong Crowd (ft Varghause)
Mer 22 Fév - 12:16

Quel optimisme ! C'était rafraichissant pour Varghause éternellement plongé dans des idées sombres et négatives. Un fin sourire s'étire aux coins de ses lèvres alors que des yeux elle suit la silhouette du jeune homme ravie d'être encore entier, comme il le dit si bien. Faire la part des choses ? Voilà une chose que la naori devrait apprendre un faire. Elle hausse les épaules, continue de l'observer en silence. Plus il parlait, plus elle observait son attitude et plus Varghause avait cette sensation atrocement douloureuse qui enserrait son cœur. Cet homme, il lui rappelait cruellement Jalan. Cette même attitude, comme si rien ne pouvait l'attendre, l'impression qu'il vivait dans sa bulle. La femme baisse les yeux, évite de le fixer. Cela la rend plus malheureuse encore alors que lui semble ravie d'être vivant, ravie de sa chance. De leur chance à tout les deux. Alors quand il mentionne la possibilité de croiser des gens qu 'il connaît, Varghause arque un sourcil et rétorque.

« Et alors quoi ? Vous... misez sur la simple possibilité de les croiser ? Sans savoir si cela arrivera ? »

Quel étrange concept. Cette idée lui arrache un sourire en coin, amusé par l'audace du garçon. Quand il se présente, Varghause incline respectueusement le visage alors qu'il précise croisé une naori pour la première fois. Elle doit lui faire une bien drôle d'impression... mais Varghause ne mord pas, c'est déjà une bonne chose. Elle garde cet étrange sourire qui déforme son faciès pâle et fatigué mais lui donne un air un peu plus enjoué. Même si c'est léger, sourire lui va bien. Son visage semble moins triste, moins austère, seul ses yeux reste d'une éternel froideur à toute épreuve.

« Enchantée Near. Vous n'êtes pas le premier Calusa que je rencontre mais c'est toujours un plaisir de voir quelqu'un de si... bonne humeur. »

La femme soulève légèrement son manteau et les jupons de sa sombre robe, faisant un pas vers lui pour se poser à ses côté. Elle pivote le visage, le regarde croquer dans la pomme entamé sans craindre un instant que leur mélange de salive puisse apporté son lot de difficulté. Un rire léger passe les lèvres de la femme, pourquoi le regarder la rendait soudainement si légère ?

« Si je suis angoissé ? Bien évidemment. J'ose espérer que mon village aussi, aura vécu cette épreuve sans trop de soucis. »

Mais elle en doutait, honnêtement. Mais Varghause n'avait vraiment pas le cœur à briser l'humeur exemplaire de son comparse alors qu'elle reprend la parole une fois encore.

« Je n'avais... Aucune destination en particulier. Je me demandais si cela vous gênerais si l'on voyageait un peu ensemble ? »

Elle plonge ses yeux froid dans ceux d'un bleu océan de Near. Oui, il ressemblait à Jalan en bien des points. Son cœur se serre et s'allège à la fois, c'est aussi bon que désagréable cette sensation auquel elle s'accroche avant de lâcher un soupir tout en détournant le visage.

« J'admire votre insouciance, Near. Je dois admette que... C'est très rafraîchissant. Je ne vous connais pas mais votre présence à quelque chose d'agréable. Navré si cela semble soudain comme révélation. »

Modo - The Kids From Yesterday
avatar
25/05/2015 Emma, plum 1595 Colin Morgan Luxaeterna (Murphy ♥), perséphone, whatliesbeneathshouldbeleft.tumblr gif, Konoba paroles principalement pêcheur mais aussi amateur de troc 111
Modo - The Kids From Yesterday


Sujet: Re: Wrong Crowd (ft Varghause)
Ven 17 Mar - 15:49



Étaient-ils entrain de philosopher sur son insouciance ? Near ne parvenait pas à bien exprimer son point de vue sur la situation parce qu’il ne réfléchissait que très rarement aux conséquences de ses actions, à la vie qu’il mènerait dans le futur. Il avait fait le pari de ne pas s’inquiéter et de vivre les évènements tels qu’ils se présenteraient à lui. La réponse à la question de son inquiétude fusa toute seule. Non. Cela ne servait à rien de s’inquiéter plus que raison. La terre avait tremblé. Point. Que pouvaient-ils faire face aux caprices de celle qui les hébergeait ? Ils n’avaient rien pu faire pour les précédentes catastrophes et ne pourraient rien pour les prochaines sauf s’en tirer comme ils pouvaient. Il avait l’impression que, quelque part, elle essayait de voir comment il fonctionnait. C’était ça les questions ou était-ce autre chose ? Il avait bien le droit d’aller où bon lui semblait pour chasser ou juste pour flâner. S’il avait eu l’envie de se plancher sur une de ses barques et machins flottants en tout genre, il serait resté chez les Calusa. Il n’aimait pas forcément qu’on lui pose tout un tas de questions parce qu’il n’avait tout simplement parfois pas de réponse à donner. Ou du moins pas de réponse qui soit satisfaisante à leurs yeux.

Il était content d’être entier, de pouvoir continuer sa randonnée à la découverte de l’inconnu et l’inconnu s’était présenté cette fois en une inconnue bien curieuse : Varghause. « C’que vous êtes curieuse. J’vous ai pas demandé ce que vous comptiez faire avant que la terre ne tremble. » Il n’était pas forcément fâché, juste décontenancé par tant de questions à son égard. « Et alors quoi ? Vous... misez sur la simple possibilité de les croiser ? Sans savoir si cela arrivera ? » « Ouais, c’est tout à fait ça. On a pas toujours besoin de tout prévoir à l’avance. J’aime l’imprévisibilité. » Il espérait que la femme atténue son envie de l’interroger sur ses façons de faire. Chacun sa méthode. Elle avait la sienne, il avait la sienne. C’était tout. « Vous aimez bien tout contrôler. » Ce n’était qu’un constat par rapport aux questions qu’elle avait eu à son égard. Avoir cette envie de tout contrôler vous laissait dans l’incertitude quand l’imprévu se pointait. Il se demanda un moment comment elle gérait ce tremblement de terre sans trop le lui demander. Parce que s’en était une chose qu’elle n’avait pas prévue dans l’emploi du temps de sa journée.

« Enchantée Near. Vous n'êtes pas le premier Calusa que je rencontre mais c'est toujours un plaisir de voir quelqu'un de si... bonne humeur. » Un sourire étira ses traits un peu bougon de s’être fait ainsi questionné. C’était déjà oublié. Il était content qu’elle le décrive ainsi. Il n’aurait pas aimé qu’on le traite du bougon de service ce n’était pas son genre. Au contraire, par des blagues souvent idiotes, il aimait bien rendre le sourire aux bougons qui croisaient son chemin. Et Varghause, avec son besoin de contrôle et son air tout drôle d’être aussi sombre, était peut-être sa bougonne de la journée. Il ne connaissait pas vraiment les Naori, en avait peut-être croisé sans réellement le savoir. « Je n'avais... Aucune destination en particulier. Je me demandais si cela vous gênerais si l'on voyageait un peu ensemble ? » Un hochement de tête suivi la proposition de la Naori.

« On peut aller plus ou moins n’importe où. Ils ont besoin de quoi les Naoris ? » Même si la question était plutôt ‘c’est quoi un Naori’ mais soit il avait décidé de ne pas la froisser en posant une question aussi directe montrant ainsi son ignorance sur la tribu dont elle faisait partie. « J'admire votre insouciance, Near. Je dois admette que... C'est très rafraîchissant. Je ne vous connais pas mais votre présence à quelque chose d'agréable. Navré si cela semble soudain comme révélation. » « Avec ce qu’il se passe j’sais pas trop ce qu’il va m’arriver dans six mois ou dans un an alors l’insouciance c’est comme une porte de secours. » Il n’avait pas participé à la guerre d’un jour qui avait opposé les cent et leur peuple, tentait de se retrouver loin de tout conflit parce qu’il ne voulait tout simplement pas que sa vie soit mêlée plus que nécessaire à ces derniers. Beaucoup trop de membres de sa famille et des amis proches en étaient mort ou portés disparus. Il préférait vivre sa petite vie tranquille, sans tracas autre que de savoir s’il y aurait à manger pour le diner ou s’il serait rentré à temps avant une pluie d’acide. Rien de bien compliqué finalement, du moins pour le moment ses petites affaires se portaient bien et aucun problème ne lui était tombé sur les bras.

avatar
30/07/2016 Nexus 1216 Katie Mcgrath Nexus Druidesse 0
La Ciguë Noire


Sujet: Re: Wrong Crowd (ft Varghause)
Ven 24 Mar - 19:44

C’que vous êtes curieuse. J’vous ai pas demandé ce que vous comptiez faire avant que la terre ne tremble.
Vargghause s'offusque et cela se voit sur son visage soudainement tiré par la vexation. Sourcils froncé, elle jette un regard décontenancé au jeune homme à ses côtés. En voilà un qui jouait les girouette, adorable une seconde, piquant celle d'après. La naori soupir mais garde le silence, se retient de faire une de ses habituelles remarques acerbes. Ce n'est pas tant la peur de le vexer qu'elle craint. Non, elle est toujours sans pitié mais elle sait aussi que parfois, il est bon de savoir se taire. Alors elle reste silencieuse, tâche de retrouver une bonne figure et attend. Elle jauge, observe les mouvements de Near, son regard qui flirte avec le décor alors que déjà, il enchaîne, cause de son besoin d'être confronté à l'imprévisible.

Vous aimez bien tout contrôler.

La remarque fait soudainement tiquer la druidesse qui fixe son comparse perplexe. C'est bien la première fois que quelqu'un lui dit une chose pareil. Elle y réfléchis, peut-être un peu trop longuement au vu du silence qui entoure la sinistre femme. Est-ce qu'elle avait ce besoin de contrôle ? Elle n'en avait jamais eu l'impression mais maintenant qu'il le disait, il était vrai qu'elle n'aimait pas... perdre le contrôle. C'est pourquoi elle était d'ailleurs si bonne dans son métier. Et que les shamans lui en soit témoin, comme elle était intransigeante ! Sans doute même plus envers elle-même qu'envers les autres. L'échec n'était clairement pas admis. La faiblesse encore moins.

« Je supporte qu'il doit y avoir de cela, oui... »

Admet Varghause dans un souffle, un pâle sourire sur les lèvres qui vient mourir aussi vite qu'il était né. La femme baisse le visage, faciès caché sous sa lourde capuche alors qu'elle avance, dos courbé. Ce n'est pas tant qu'elle cherche à se cacher, c'est surtout le sol qu'elle observe. Elle regarde ce qui défile sous ses pieds, la vie qu'elle effleure, qu'elle écoute, tout ce qui l'entoure. Sait-on jamais ce qu'elle pourrait trouver qui serait nécessaire aux soins qu'elle prodigue. Garder l'oeil ouvert, l'esprit à l'affut. Une règle d'or qui valait aussi pour la prudence.

On peut aller plus ou moins n’importe où. Ils ont besoin de quoi les Naoris ?

Cet homme avait l'art de la prendre au dépourvue. Durant un instant elle a encore cette désagréable sensation d'entendre Jalan alors qu'elle relève le visage et s'arrête soudainement. Elle le fixe de plus belle, visage crispé et inspire avant de lâcher, visiblement agacé.

« De la même chose que tout le monde. Qu'est-ce que vous croyez ? Qu'on des racines d'arbres ? Qu'on dort accroché aux branches la tête en bas ? »


Cynique est la druidesse qui soupir longuement, secoue la tête. Elle perd son calme alors que Near n'a rien de méchant dans son attitude.

« Je suis druidesse, ce qu'il me faut, à titre personnel évidemment... ce sont des plantes. Pas n'importe quoi évidemment mais... Si vous êtes désireux de me donner de l'aide, nous pourrions chercher ensemble de quoi... m'aider à pratiquer mon art. »

Modo - The Kids From Yesterday
avatar
25/05/2015 Emma, plum 1595 Colin Morgan Luxaeterna (Murphy ♥), perséphone, whatliesbeneathshouldbeleft.tumblr gif, Konoba paroles principalement pêcheur mais aussi amateur de troc 111
Modo - The Kids From Yesterday


Sujet: Re: Wrong Crowd (ft Varghause)
Mar 2 Mai - 1:02



Il n’aimait pas l’idée que la vie soit prévisible. Il aimait au contraire que rien ne soit calculé d’avance. La routine était ennuyante pour celui qui aimait vivre à cent à l’heure. Il n’avait rien contre un peu de calme mais il était inutile de nier qu’il préférait quand il y avait de l’animation autour de lui, quand les gens parvenait à le surprendre et tant pis s’il y avait des conséquences. Pour le moment il ne lui était rien arrivé de bien fâcheux et il comptait bien poursuivre sur ce chemin des petits des bonheurs simples sans avoir à se soucier de se tracasser sans cesse à savoir s’il allait lui arriver une tuile ou non. Dans ces cas-là on en oubliait de vivre et il ne voulait pas vivre en reclus par crainte d’avoir des problèmes.  « Je supporte qu'il doit y avoir de cela, oui... » Et puis après tout chacun sa façon de voir la vie, c’était ce qui la rendait aussi intéressante. Il dodelina de la tête avec un sourire en se demandant effectivement ce que pouvait avoir besoin ce peuple qu’il ne connaissait pas vraiment. S’il avait rencontré deux trois personnes de la tribu du désert, c’était tout le contraire par rapport à cette tribu là. Il avait entendu des murmures de la forêt, des discussions entre voyageurs mais ne s’y était pas plus intéressé que cela à cette tribu différente d’eux. Et maintenant qu’il croisait l’un d’entre eux, il avait envie d’en savoir d’avantage.

« De la même chose que tout le monde. Qu'est-ce que vous croyez ? Qu'on des racines d'arbres ? Qu'on dort accroché aux branches la tête en bas ? » « Des chauves-souris à taille humaine, c’est un peu ça. » Il n’en pensait pas un mot mais il était vrai qu’il avait le désavantage de ne rien connaître d’eux alors qu’elle semblait en connaître un bout sur les autres tribus de l’île. Déséquilibre évident qu’il lui faudrait contrecarrer en posant des questions. Il reste lui-même, le Calusa, peut importe les personnes qu’il croise. Il n’est pas caméléon, ne se montre pas tel que les autres ont envie de le voir. Il reste droit dans ses bottes même face à quelqu’un qui lui est bien différent, qui pourrait ne pas supporter bien longtemps son humour et son insouciance. Rafraichissant ? Oh bah puisqu'elle l'affirmait. « Oh et bien c’est parfait. Même si entre nous j’aurais pas changé pour autant si je ne l'avais pas été. » Near n’existait qu’en un seul exemplaire tant pis pour ceux qui l’auraient souhaité autrement. Il l’écoute un moment avec un calme qui ne le caractérise en rien. « Druidesse ? Soigneuse ? Médecin ? C’est bien ça ? » Il était curieux de savoir pourquoi ils avaient choisi ce terme plutôt qu’un autre plus courant que tous pourraient comprendre sans s’imaginer un truc mystique de part le terme utilisé dans l’ancien temps. Très ancien temps. « Parce que là de suite j’vous imagine avec un vieux chaudron, de la fumée sortant par les oreilles à force de fabriquer potions et divers sorts. » Il s’arrêta un moment avant de lâcher. « Je plaisante. » Pour la partie sorts. Il plaisantait pour la partie sorts.

La question n’en restait pas différente pour autant. « C’est quoi l’nom des plantes dont vous avez besoin ? C’est pour quoi ? J’les reconnais facilement mais j’ai aucune idée de ce à quoi elles peuvent servir. J’sais juste qu’elles soignent ou qu’elles peuvent rendent malade, c’est selon. » Il n’allait pas pour autant dire à cette druidesse qu’il avait fait quelques expériences juste pour s’amuser. Parfois sur lui-même, parfois sur d’autres. Le plus souvent sur lui-même parce que c’était fun, que ça trompait le quotidien d’un pêcheur qui même s’il adorait la mer, avait foutrement besoin de plus d’aventure que celles d’attendre qu’un poisson morde à l’hameçon.

avatar
30/07/2016 Nexus 1216 Katie Mcgrath Nexus Druidesse 0
La Ciguë Noire


Sujet: Re: Wrong Crowd (ft Varghause)
Mar 2 Mai - 13:53

Des chauves-souris à taille humaine, c’est un peu ça.

Il n'avait pas l'air de prendre la chose au sérieux. Non, c'était même une évidence à dire vrai. Varghause l'ignore, purement et simplement. C'est qu'elle n'était pas connu pour son humour, la druidesse, plutôt pour son cynisme grinçant, sa verve acerbe et sa répartie piquante. Son visage se baisse, son regard se pose sur les plantes environnantes.

Druidesse ? Soigneuse ? Médecin ? C’est bien ça ?

« Tu est finalement moins bête que tu en a l'air. »

Rétorque Varghause sur un ton froid et moue. Elle s'ennuie déjà de lui ? Non, c'est plutôt sa jugeote qui l'agace. Égale à elle-même, la femme ne se montre pas plus poli qu'elle n'est patiente. A présent ce qu'il l'intéresse, c'est la raison de sa venu ici, dans cette étendue verdoyante avant d'être secouer par un tremblement de terre.

Parce que là de suite j’vous imagine avec un vieux chaudron, de la fumée sortant par les oreilles à force de fabriquer potions et divers sorts.

La jeune femme se fige et relève le visage. Varghause toise Near d'un regard froid. En voilà un qui n'avait clairement pas peur des conséquences que pouvaient avoir ses paroles. Cela dit, au fond, elle s'en amusait, combien l'avait comparé ainsi à ces vieilles femmes austère et machiavélique issue d'anciennes légendes ? Touilleuse de chaudron, nez croché et attention malsaine. Voilà comment on la voyait ? Elle renâcle Varghause sans pour autant imposer son éternelle mauvaise humeur, son regard parle pour elle.

Je plaisante. C’est quoi l’nom des plantes dont vous avez besoin ? C’est pour quoi ? J’les reconnais facilement mais j’ai aucune idée de ce à quoi elles peuvent servir. J’sais juste qu’elles soignent ou qu’elles peuvent rendent malade, c’est selon.

Oui, qu'ils revienne à l'essentiel et vite avant qu'elle ne cherche un moyen pour se débarrasser de lui de façon discrète et malhonnête. Varghause reprend sa marche, lente et prudente mais cependant assurée. Ses yeux vague sur la flore, observe les fleurs, les fougères, les cuissons, les herbes . Rien n'échappe à son regard de glace alors qu'elle murmure, la voix absente.

« Conium maculatum... Une plante d'environ un mètre de hauteur...tige robuste, divisé en segments triangulaires orné de petites fleurs blanches. »

Méticuleuse, elle ajuste ses gants de cuir noirs qui grince sous sa gestuel alors qu'elle s'arrête pour s'accroupir, écartant les buisson à l'abandon, la végétation chaotique environnante.

« Très toxique, cette plante... Elle a fait de grands ravages par le passé... Ah ! Là ! »

Le faciès de la naori s'illumine d'une joie presque dérangeante alors que ses mains se tendent vers la plante en question. Elle est joli et pourtant se fond parfaitement dans la masse, ne semblant pas étouffé sous;les décombres environnants et la flore abondante. Elle s'empare de sa serpe et bien couper la plante à la racine avant de se redresser et d'en humer l'odeur. Son regard se lève, ses yeux de biche d'un froid amer se remplissent de malice alors que ses lèvres s'étirent en un sourire sournois, malsain.

« La ciguë... »

Un rire grinçant s'échappe de ses lèvres. N'est-ce pas là, en toute ironie, le nom dont on l'avait ardemment affublé ? S'en délecte presque, toujours avec ce plaisir dérangeant alors qu'elle souffle à son comparse, non sans soutenir son regard.

« Finalement tu n'as peut-être pas tord... Je fais une excellente sorcière. »

Modo - The Kids From Yesterday
avatar
25/05/2015 Emma, plum 1595 Colin Morgan Luxaeterna (Murphy ♥), perséphone, whatliesbeneathshouldbeleft.tumblr gif, Konoba paroles principalement pêcheur mais aussi amateur de troc 111
Modo - The Kids From Yesterday


Sujet: Re: Wrong Crowd (ft Varghause)
Mar 4 Juil - 0:53




Il aimait bien ne pas se prendre la tête Near. La ou d’autres y voyaient un laisser-aller net lui préférait dire qu’il avait une vision de la vie qu’il ne voudrait changer pour rien au monde. Il était comme ça, droit dans ses bottes sans changer parce que son interlocuteur aurait voulu qu’il soit quelqu’un d’autre. Il ne savait pas trop quoi penser de cette Naori. Malgré son caractère qu’il peine à cerner malgré ses tentatives, il pense bien qu’il l’apprécie. Il aime bien jouer de cet humour dont elle ne comprend décidément rien. C’est qu’il fallait qu’elle change cette mine un peu sombre ou elle finirait par se faire peur à elle-même. Peur ? Peur. Faisait-elle peur. Son manque d’humour faisait peur, certes mais la Naori en elle-même malgré l’allure qu’elle semblait vouloir se donner ne lui faisait pas peur. Il n’avait pas souvent peur sauf lorsqu’il s’agissait de devoir rester au lit sans pouvoir errer dans la forêt ou pêcher ça oui. Il avait peur de l’inertie mais peur de quelqu’un qui avait choisi d’être ainsi, non : il n’avait pas peur d’elle.

Ça avait commencé par une bête phrase de sa part. Noari hein. Il ne connaissait rien d’eux. Elle avait mal pris sa question qui n’avait pour l’heure pas forcément eu pour but d’être moqueuse. Ils ont besoin de quoi les Naori. Question naturelle pour celui qui ne sait même pas où cette tribu se cache, qui ne connaissait encore aujourd’hui presque rien d’eux. La suite était venue toute seule. Au lieu de se calmer, elle l’avait à son tour un peu agacé en prenant la mouche comme ça. Il l’avait montré en se moquant un peu mais jamais de façon bien méchante de cette tribu inconnue. Puis il avait fini par laisser tomber tout en gardant cette nonchalance propre à lui même lorsqu’on l’attaquait à son tour. « Tu est finalement moins bête que tu en a l'air. » « C’est ce que les gens remarquent souvent ouais. » Et il aimait bien ça : les surprendre, même rien qu’un peu ça faisait plaisir. Mais dans le cas présent de la Varghause, il doutait bien que ça n’allait pas être si simple tant ils étaient opposés sans changer d’un iota en fonction de l’autre. Ça allait être compliqué mais qu’à cela ne tienne, Near n’avait pas envie de changer pour une Naori qu’il venait tout juste de rencontrer.

Elle sembla trouver ce qu’elle cherchait. Il ne comprenait pas grand-chose à son charabia de médecin qui était, inutile de ne nier, beaucoup plus développé que le sien. A vrai dire, la médecine, il n’y avait jamais compris grand-chose. « Pourquoi la Ciguë ? » Pourquoi en avait-elle besoin ? Si lui avait fait des petites mixtures sans vraiment chercher à savoir quel effet elles pourraient faire à autrui, elle au contraire, avait toutes les connaissances pour préméditer chacun de ses coups. Que voulait-elle faire avec la Ciguë. Pourquoi la recherchait-elle ? Son ton avait changé, sa voix avait peut-être voulu lui faire peur mais glissa sur lui comme la pluie, c’était bien ça son problème, il n’avait peur de rien, faisait face aux autres quels qu’ils puissent être avec cette insouciance qui le caractériserait jusqu’à la toute fin.

avatar
30/07/2016 Nexus 1216 Katie Mcgrath Nexus Druidesse 0
La Ciguë Noire


Sujet: Re: Wrong Crowd (ft Varghause)
Dim 9 Juil - 22:44

Pourquoi la Ciguë ?

Le sourire de la naori fane doucement mais reste néanmoins en suspens sur ses lèvres charnues. El silence, elle dévisage son comparse du moment. N'avait-il pas comprit le sous-entendu ? Varghause l'avait pensé évident pourtant. Lentement, elle agite la plante, affichant une moue faussement contrit et murmure.

« Pour tuer des gens. »

La réponse tombe comme un couperet. La druidesse s'approche lentement, caressant les branches de la plantes, jouant avec ses fleurs blanches. Était-il possible que cet homme soit aussi insouciant ? Varghause le dévisage longuement, allègrement et se fichant éperdument de savoir si cela pouvait le mettre mal à l'aise.

« Qu'est-ce que tu croyais ? »

Souffle faiblement la sinistre femme dont les yeux et perçant le jauge froidement. La druidesse étire un sourire malingre, suintant d'une sournoisement à peine voilée alors qu'elle agite encore une fois la plante avant de finalement ouvrir sa besace et fourrer sa précieuse trouvaille dedans.

« Mais rassures-toi... je ne tues pas les gens. En revanche mes poisons sont idéale pour le troc, quand on sait à qui les proposer, évidemment. »

Varghause se détourne Near, faisant de longue enjambée à travers la végétation des lieux, soulevant le bas de sa robe et de son long manteau pour mieux circuler. Elle cherche, observe, attentivement à tout ce que la nature aurait à lui offrir. Car la ciguë n'est pas la seule chose qui pourrait lui être utile.

« Et toi, Near ? Dis moi, qu'est-ce qui occupe tes journées à part vagabonder en pleine nature et à manger des pommes ? »

Souffle la sombre femme avec un sourire amusé aux lèvres. Elle taquine, gentiment. Au moins Near n'avait pas affronter la méchanceté qu'elle offrait à d'autre. Pivotant le visage, la Druidesse le toise, le pressant sans la moindre gêne.

« Eh bien alors ? Vas-tu m'aider ou comptes tu rester là à ne rien faire ? »

Modo - The Kids From Yesterday
avatar
25/05/2015 Emma, plum 1595 Colin Morgan Luxaeterna (Murphy ♥), perséphone, whatliesbeneathshouldbeleft.tumblr gif, Konoba paroles principalement pêcheur mais aussi amateur de troc 111
Modo - The Kids From Yesterday


Sujet: Re: Wrong Crowd (ft Varghause)
Lun 11 Sep - 13:38




« Pour tuer des gens. » Bon et bien au moins il aurait appris quelque chose. Ce n’était pas l’information la plus joyeuse du monde mais il était bon de la retenir. Il ne chercha pas à savoir pourquoi ou plutôt pour qui elle en avait besoin ce n’était pas ses oignons et ça ne l’intéressait pas. Il n’aimait pas tellement sa façon d’agir envers lui mais soit c’était sa façon d’être alors et bien il ferait avec sans trop se prendre la tête. Il n’avait pas pensé se prendre la tête avec quelqu’un en se levant ce matin là alors sauf si elle s’amusait à le provoquer, il ne ferait rien. Du moins, pas grand-chose. Elle avait ses plantes, pourrait se débrouiller pour les ramasser non ? Ce n’était pas comme s’il lui devait quelque chose. « Qu'est-ce que tu croyais ? » « J’en ai jamais eu besoin alors hein. » En deux mots de cette plante il n’en avait rien à battre. « Toi par contre t’as l’air de bien la connaitre. » Un peu trop bien. Il avait envie de savoir si elle l’avait déjà utilisée contre des gens qui voulaient du mal à sa tribu mais ne fit que l’observer sans lui poser de question. il ne savait pas trop comment s’y prendre avec elle.

Elle prenait des intonations faites pour lui flanquer la trouille alors qu’il n’en avait passablement rien à faire. Il l’écoutait en faisant abstraction de tout le reste. Seule l’information était importante, pas la façon dont elle avait été dite. « Mais rassures-toi... je ne tues pas les gens. En revanche mes poisons sont idéale pour le troc, quand on sait à qui les proposer, évidemment. » « Tu te salis pas les mains quoi. » Enfin. Un peu. Il avait fait pareil avec des plantes qu’il avait trouvé ci et là en évitant peut-être les descriptions de plantes dont il avait oublié le nom. Peut-être avait-il retenu de ne jamais s’approcher d’une Ciguë tout en oubliant directement son nom puisqu’il n’y avait jamais vu l’intérêt de s’y intéresser d’avantage, dites bonjour à la mémoire sélective.

« Alors tu les proposes aux Rahjaks pas vrai ? » Il y allait au pif au mètre. Il faisait des clichés gros comme une maison mais de ce qu’il avait entendu de la tribu du désert n’aidait pas à faire la part des choses quant à ceux qui s’y trouvaient. Il préférait parler d’elle plutôt que de lui. Il était bien en icognito et n’avait de plus pas grand-chose à cacher mais c’était toujours plus cool d’en savoir sur son interlocuteur plus que son interlocuteur en savait sur soit. « Et toi, Near ? Dis moi, qu'est-ce qui occupe tes journées à part vagabonder en pleine nature et à manger des pommes ? » « Y’a un mal à ça ? » Elle faisait une caricature de lui-même comme il en avait fait pour les Naoris ou même la tribu du désert. Chacun son tour, heureusement son sens de la répartie n’était pas mort et encore moins sa bonne humeur. « Ca m’arrive faire de bonnes affaires au troc aussi même si je préfère pêcher pour en échanger parfois au marché. Puis ça au moins c’est de la bouffe que j’dois à personne. » Ca lui arrivait de chasser aussi mais juste en hiver. « Ca m’est arrivé d’en faire des mélanges aussi mais jamais des aussi dangereuses que les tiens. » S’il n’avait jamais pris le temps de mémoriser le nom de la plante qu’avait cueillie Varghause, il en avait retenu l’apparence pour ne jamais s’en approcher pour les tests qu’il avait pu réaliser quelques mois plus tôt. Et ça avait été ainsi pour toutes les plantes dites comme ayant des propriétés plutôt dangereuses lorsque l’on réalisait des mixtures à partir d’elles. « Eh bien alors ? Vas-tu m'aider ou comptes-tu rester là à ne rien faire ? » Il hausse les épaules, pas le moins du monde affecté encore une fois par sa façon d’être. « J’peux toujours te regarder faire. » Elle en avait besoin plus que lui après tout et il était curieux de voir comment elle s’y prenait pour réaliser ces potions qu’elle confectionnait pour certaines personnes bien ciblées. Soit disant bien ciblées.

Spoiler:
 

avatar
30/07/2016 Nexus 1216 Katie Mcgrath Nexus Druidesse 0
La Ciguë Noire


Sujet: Re: Wrong Crowd (ft Varghause)
Mer 11 Oct - 10:45

Si elle connaissait bien cette plante . Cette plante lui avait valu le terrible surnom de ciguë Noire. Oui, oui elle était familière avec, comme deux vieilles amies qui avaient plus de tendresse l'une pour l'autre que pour n'importe d'autre dans ce monde. Varghause esquisse un sourire plein de mystère, restant là à fixer Near d'un regard insistant et froid.

« Je suis druidesse Near, la nature c'est mon domaine. »

Se contente-t-elle de répondre pour ne pas avoir à avouer ses pratiques douteuses et blasphématoires. La femme le contourne à nouveau, écartant les hautes herbes, son regard scrutant les alentours à la recherche d'un ou plusieurs pieds de Ciguë qui pourrait encore traîner dans les parages.

« Pas uniquement les Rahjaks... Disons à tous ceux qui savent apprécier mes... talents. »

Souffle la sombre Naori lorsque son comparse la questionne sur les clients à qui elle offre ses poisons. Et très souvent, c'est aux plus offrants. Il n'y a rien de glorieux à cela, mais Varghause à une façon bien à elle de s'attirer les faveurs des autres ou même de tisser des liens de confiance. Ce qui expliquait aussi pourquoi elle avait survécu si longtemps alors même que beaucoup de gens la craignaient ou bien la haïssaient. Alors quand le jeune homme parle de son propre troc mais mieux, qu'il s'abandonnait lui-même à l'art les potions, la sinistre Naori se fige avant de se redresser pour tourner à sombre carcasse vers lui. Ah, voilà qui l'intéressait bien plus que des histoires de pêche.

« Ah oui... ? » Souffle-t-elle d'une voix doucereuse. « Je suis curieuse d'en savoir plus à ce sujet. As-tu une formation quelconque dans le domaine médical ? »

Il n'a étrangement pas la carrure d'un guérisseur mais plutôt celle d'un garçon touche-à-tout qui aime faire des expériences. De ce fait, quelqu'un de potentiellement dangereux qui s'amuserait à donner des choses par forcément efficaces à des gens dans le besoin. Un amateur, en somme. Et rien n'était pire que ce genre d'individu pour causer des ravages considérables.

« Peut-être devrais-je envisager de te rendre visite un jour... Et de voir comment tu te débrouilles, ou mieux... t'apprendre deux trois petites choses qui pourraient t'être utile. Qu'en penses-tu, Near ? Ce ne sera toujours plus intéressant que de rester là à manger des pommes. »

Modo - The Kids From Yesterday
avatar
25/05/2015 Emma, plum 1595 Colin Morgan Luxaeterna (Murphy ♥), perséphone, whatliesbeneathshouldbeleft.tumblr gif, Konoba paroles principalement pêcheur mais aussi amateur de troc 111
Modo - The Kids From Yesterday


Sujet: Re: Wrong Crowd (ft Varghause)
Mer 29 Nov - 1:01




Puis bon ce n’était qu’une question et elle ne semblait pas avoir l’habitude qu’on lui en pose surtout sur ces plantes. Elles servaient un but précis, son troc. Elle était druidesse alors c’était son domaine de concocter différents breuvages qu’ils soient mortels ou non. C’est vrai qu’il avait fait un simple raccourci mais c’était tentant de lier cette tribu étrange et barbare à ce besoin d’avoir des poisons. Ils avaient une réputation plutôt mauvaise dans le coin depuis quelques années alors qu’elle était plutôt neutre avant qu’ils ne s’amusent à kidnapper un peu tout le monde. Heureusement à présent tout étant rentré dans l’ordre, enfin presque. Il y avait encore le mystère de la mort de l’un des chefs Pikunis et personne n’avait trouvé de réponse mais tout le monde pensait poison enfin, il n’était pas là pour l’accuser, il mettait juste les faits. Peut-être que l’un de ses poisons avait causé la morts d’innocents mais soit, à première vue sa conscience ne semblait pas trop chagrinée par cette possibilité. A première vue, il n’en saurait surement jamais plus.

Il avait parlé des siens, de ses breuvages, parce qu’il savait qu’ils n’avaient jamais causé la mort de personne. Il avait entendu vaguement parler de quelques malades sans gravité, juste des problèmes intestinaux pas très agréables mais au moins quand il avait su, il n’avait plus jamais refait le même mélange et très vite, de toute façon, s’était arrêté parce qu’il valait mieux s’arrêter lorsque l’on ne contrôlait rien et que ça avait été rapidement le cas dans ce petit passe-temps qui l’avait tout de même aidé de temps à autres. Maintenant il troquait au port avec ses pêches et ça marchait presque encore mieux parce que tout le monde avait toujours faim. La bouffe était l’élément essentiel et si le gibier était tout aussi demandé, la demande de poissons diversifiés n’avait jamais faibli.

« Je suis curieuse d'en savoir plus à ce sujet. As-tu une formation quelconque dans le domaine médical ? » « Pas vraiment non puis j’ai plus une tête à pêcher qu’à guérir. » La tête d’un bon vieux Calusa mais avait-elle pour autant la tête d’une Naori ? Il n’en savait trop rien mais penchait pour la négative alors qu’elle en était une. « Je ne tenais pas assez en place pour être guérisseur mais j’écoutais aux portes alors j’ai testé. » Mais y’avait eu deux trois ratés, quelques malades pas bien graves mais des malades qu’il avait fallut guérir pour de vrai mais heureusement aucun de ces incidents n’avaient eu des conséquences chez les Calusas tellement les conséquences de ses potions avaient été bénignes, parfois simplement le breuvage n’avait rien fait du tout à part donner cette impression de boire un bon thé.

« Peut-être devrais-je envisager de te rendre visite un jour... Et de voir comment tu te débrouilles, ou mieux... t'apprendre deux trois petites choses qui pourraient t'être utile. Qu'en penses-tu, Near ? Ce ne sera toujours plus intéressant que de rester là à manger des pommes. » Un sourire amusé sur les lèvres du Calusa. Décidément, cette femme avait un problème avec les pommes, un problème avec l’idée de vivre sa vie à fond sans se soucier du reste mais pourquoi pas, l’idée était tentante. « Tu peux toujours venir chez les Calusas mais tu finiras dans une barque en route pour la pêche plutôt que dans mon antre inexistante. Enfin. Une maison sur pilotis c’est comme si s’en était une mais vraiment tout ce que tu auras de mieux à faire pour comprendre ce que je sais faire de mieux c’est de venir manger à la maison. » Il n’avait pas peur de lancer l’invitation, le Near, de lui dire cash ce qu’il savait faire et ses lacunes totales dans cette médecine qu’il s’était amusé à apprendre juste pour le fun, juste parce qu’il avait toujours eu trop de choses en tête par peur de s’ennuyer. « Mais si t’as la dose de patience pour m’apprendre deux trois choses je veux bien. En échange du diner bien entendu. » Il y tenait, avait lancée l’idée juste comme ça au départ mais n’était pas connu pour être du genre à faire trois pas en avant pour cinq en arrière alors il n’allait pas commencer aujourd’hui.

Contenu sponsorisé


Sujet: Re: Wrong Crowd (ft Varghause)

 

Wrong Crowd (ft Varghause)

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 03. What's wrong with you ?
» [1616] Right way to do Wrong.
» Keith Graham ~ Love all, Trust a few, do Wrong to none. [FINI]
» lito / i'm weak. and what's wrong, with that?
» Haitian Population: Sick and Tired but Still an Asset‏

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: memories are precious :: Zone de Flashback-