Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Une rencontre sous le signe de l'eau
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
05/10/2016 Ipiutiminelle 184 Hugh Jackman So' Guerrier & Chasseur > ₪ Combat au corps à corps et armes blanches. Doué aux armes de jets et à l'arc. ₪ Chasseur ₪ Eleveur et dresseur d'oiseaux de proie pour la chasse et la livraison des messages. ₪ 0
Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever


Sujet: Une rencontre sous le signe de l'eau
Dim 9 Oct - 12:15

Une rencontre sous le signe de l'eau  #Lowen Symaethis


Errer dans les montagnes de notre monde n'est guère aisé pour le commun des mortels. Nous, Athnas, les parcourons pour la plupart avec le pied sûr et une endurance peu commune. Pourtant il arrive que certains de nos jeunes ne soient pas adaptés au monde que nous nous sommes choisis et sont alors rejetés... ou partent d'eux-mêmes vers d'autres peuples. Être mis au banc d'une société est une chose que je ne souhaite à personne car il est bien dur de survivre sans jamais pouvoir se reposer sur personne.

J'ai parfois choisi de vivre à l'écart, d'évoluer seul sur les chemins, mais je n'ai jamais renié mon foyer et je suis heureux d'y revenir lorsque le besoin se fait sentir en moi. Je sais que j'ai chez un chez moi et même si je n'y vis pas, cela fait chaleur en moi. Comme une couverture sur mon corps une matinée d'hiver.

Je suis parti faire une chasse de trois jours et voila seulement que je rentre, mon sac plein de petits animaux dont j'ai déjà traité la viande et préparé quelques peaux avec l'intention de travailler le reste plus tard. Ma dernière prise, un sanglier, reposait jusqu'il y a peu encore sur mes épaules et attend désormais sagement à côté du reste de mon chargement. Je n'aurai peut-être pas dû, mais j'ai fait un détour par l'un des chemins secrets propres à notre peuple jusqu'aux sources chaudes. J'avais envie de sentir l'eau sur ma peau, de délasser mes muscles fatigués, de prendre un peu de bon temps, tout simplement.

Fermant les yeux sous une mini cascade, plus un jet d'eau s'échappant de la roche en vérité, je savoure sur ma peau les litres et les litres d'eau qui frappent en cadence mes épaules comme un massage bienvenu. J'aime cet endroit... et je suis seul à en profiter... que demander de plus ? A vrai dire, cette chute étant assez reculée et bien cachée, je n'y ai jamais vu personne. Peut-être aussi parce que son accès est peu aisé. Parfois je la considère comme mon petit domaine privé de détente. Ici... je me dis parfois que je peux être totalement moi-même et avec le bruit de fracas qui règne ici, je suis comme coupé du monde. La montagne s'effondrerait que je n'entendrais surement rien.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: Une rencontre sous le signe de l'eau
Dim 9 Oct - 17:37

Am I making myself clear? 'Cause I am the fear Beg and crawl

(Lowen & Antanas)
A cette heure -ci théoriquement, les guerriers étaient à l'entrainement, les courageux au travail et les chasseurs en chasse. Les sources d'eau chaudes devraient être libres, désertes et je pourrais pleinement savourer  mon bain, ma tentative de glander librement et tranquillement, sans que je n'ai à affronter un corps nu ou un regard malvenu. j'sais bien qu'ils sont pas fan de moi, pas grave c'est assez réciproque, ces gorets puants je les aime pas, ces guerrières trop fières j'en suis encore moins fan, nan mais comment trouver à son gout une fille qui cogne et parle comme un homme? Sérieusement... C'est pas la question du jour en fait, j'parlais du calme de mon futur bain, ouais jusqu'à ce que quelqu'un en décide autrement. Est ce que le destin et la poisse étaient ligués contre moi? Je commençais à me le demander lorsque j'apercevais ce corps nu gisant sous la cascade. Mais qu'est ce que tu fous là toi? Me demandais je en admirant les gouttes frapper de leur violence ce corps généreusement musclé. Un guerrier probablement, qui devait laver sa crasse bien trop encrée à cause des entrainements réguliers et du manque d'hygiène. Jugement hâtif? Comme toujours... mais là encore c'était le cadet de mes soucis. Mon bain allait devoir attendre que cette masse imposante ne se décide à bouger de là. Mais il reste, pourquoi tu restes? T'as pas mieux à faire? Genre cogner un copain ou te rouler dans la boue pour beugler avec les autres sur l'intensité de ta force et la vivacité de tes réflexes? Il est là, sous l'eau, il détend ces muscles certainement sur sollicité vu leur masse et il semble apprécier... eeeeuh... Vous faites pas ça d'habitude? T'aime les bains toi aussi? M'interrogeais je en observant la masse de muscle se mouvoir sous la danse des effluves de vapeur chaude. C'est plutôt agréable à regarder, harmonieux,j'y trouve même un certain attrait agréable alors que j'admire l'au qui ruisselle sur les droites angulaires et généreuse de ces muscles. La peau légèrement dorée, sans trop avoir l'air usé par la brûlure du soleil, semble être caressée par le mouvement de l'eau. C'est plutôt joli, m'avouais-je à moi même en dessinant la peau dénudée qui s'offrait à moi.  Si j'étais censé patienter en silence,endurer la longueur de ce temps que je perdais dans mon bain à te regarder  apprécier, je ne semblais tout à coup pas si ennuyé, attristé, agacé, que j'aurais du l'être alors que tu volais -involontairement- ma place. J'aurais pu me joindre à toi, sans pudeur ni offense, comme beaucoup d'entre nous l'auraient fait avec un naturel déconcertant.. mais le problème? C'est que je n'étais ni partageur ni audacieux ni impudique. Egoiste gamin capricieux qui pensait ces sources à lui juste parce qu'il les usait bien plus que les autres, enfant timide et un brin complexé par la nudité dont il ne faisait jamais usage en compagnie d'autrui. Voilà ce qui me freinais dans mon envie de rejoindre ces eaux chaudes et bouillonnantes.

Mon dos frôle la paroi anguleuse et froide de la montagne, mes pieds trop prudents avancent avec précaution sur  la trop maigre allée de pierre qui me servait de chemin. Te surplombant, je ne trouvais aucun refuge assez large pour prendre siège en attendant que tu finisses, lenteur et précaution, j'arpentais la roche qui s'effritait sous mes pas. quelques cailloux éclaboussant la surface de l'eau auraient pu trahir ma présence si tu n'avais pas eu la tête plongée sous le flux généreux et bruyant de l'eau chaude. Je soupirais de soulagement m'arrêtant un instant pour m'assurer que tu n'avais décelé ma présence, les curieux étaient souvent malvenus chez nous. Je tamponne mon front moite avec mon grand linge épais, rassuré qu'il poursuive sans avoir décelé ma présence et fasciné à la fois par la grandeur de ses mains qui glissent lentement le long de son corps. D'un point de vue esthétique c'est vraiment, fascinant, déroutant et mes lèvres s'entrouvrent légèrement alors que j'admire la scène durant de longs instants. Avais je fais un erreur? Avais je été trop distrait? Ou la roche était elle devenue friable? Je n'aurais pas la réponse alors qu'un bruit de roche précédait un fracas violent dans l'eau chaude. Mon corps, ces cailloux, ils éclaboussent l'homme aussi brusquement que violemment, le faisant se retourner alors que je tousse et suffoque sous la surprise de ma chute et mon apnée improvisée. La panique me fait croire à une noyade alors que je me débats dans l'eau, me rendant compte que mes pieds qui touchent sol peuvent me permettre de me redresser. Ma main libre frotte mes yeux tandis que l'autre cramponne toujours la savonnette. -Pardon... pardon... méfies toi le chemin du haut n'est pas stable. soufflais je en récupérant le grand linge qui flottait dans la marmite d'eau composée par la roche!  Je reculais prudemment le regard paniqué. La voix tremblante, au borde des larmes, je cramponnais le grand linge en le ramenant contre mon torse  -je veux pas mourir noyer, tu vas pas me noyer hein? je venais juste... faire une lessive... menteur, ou est la besace ou la corbeille pleine de linge? Mais je n'allais pas lui avouer que je venais prendre un bain, certains ont bien trop l'esprit débridé pour te proposer des choses étranges... Comme pour prouver mes dires, je frotte vigoureusement le savon contre le linge et mes vêtements encore sur mon corps, c'est ridicule et tellement pas crédible! -j'te promets que j'attendais que t'ai fini, je suis tombé, je voulais pas déranger... j'te déranges pas? Tu veux que je sortes?  poursuivais je tout aussi paniqué. Non mais vous connaissez mes talents -avoisinant le zéro pointé- en combat et vous avez vu la carrure de ce type? D'ailleurs c'est qui ce type? Mon regard remonte le long de son corps pour détailler son visage qui ne m'étais pas inconnu. Quelque part, sans le vouloir, on se connait tous plus ou moins ici, on sait qui fait quoi et on sait bien que je suis le petit trouillard inutile et toi? L'homme aux oiseaux, l'ermite solitaire, le guerrier indomptable.... putain... Ma bouche s'entrouvre et je laisse malgré moi échapper un souffle admiratif , digne d'un grand waaahhhoouuu. Mon regard luit d'admiration et s'échappe un peu sur ce corps robuste avant de s'abaisser vers l'eau -j'ferais c'que tu veux Antanas , mais me tues pas, j't'en supplies.  soufflais je d'une voix à peine audible impressionné par l'ainé aussi puissant et respecté de ma tribu qui se trouvait face à moi. Ouais je suis à deux doigts de chialer ou de trouer mes vêtements tellement je frotte fort ET ALORS?
© 2981 12289 0

avatar
05/10/2016 Ipiutiminelle 184 Hugh Jackman So' Guerrier & Chasseur > ₪ Combat au corps à corps et armes blanches. Doué aux armes de jets et à l'arc. ₪ Chasseur ₪ Eleveur et dresseur d'oiseaux de proie pour la chasse et la livraison des messages. ₪ 0
Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever


Sujet: Re: Une rencontre sous le signe de l'eau
Dim 9 Oct - 18:10

Une rencontre sous le signe de l'eau  #Lowen Symaethis


Prendre son temps sous la douche, passer des heures dans les sources chaudes, certains ne verraient pas là l'attitude d'un guerrier et pourtant ces eaux font miracles sur les corps fatigués. Autrefois il paraissait qu'un peuple appelé ' japonais ' les adoraient. J'ai beaucoup lu par le passé et je sais que certains d'entre eux étaient guerriers comme moi et savouraient ce genre de bienfait. Parfois je me dis que certains devraient passer plus de temps dans cet endroit, bien trop souvent les galeries de la montagne et les maisons des peuples empestent la sueur et la crasse. Je ne suis pas pour l'état purement naturel si l'on peut dire. J'ai toujours aimé passer du temps dans cet endroit après un trop long entrainement et cette habitude je l'ai gardée. Qui aurait pu me juger ? Ils étaient si rares ceux qui venaient ici. Je crois que j'ai passé énormément de temps avec mon meilleur ami et quelques fois mon cousin en ces lieux il y a bien longtemps. Des choses que nous ne ferions certainement plus aujourd'hui... Le premier était mort et quand au second, nous qui ne prenons parfois même plus le temps de nous parler. Des messages parfois... un au bout de plusieurs lunes. Juste pour savoir si l'autre est encore en vie. Quel lien familial fort... Depuis la mort de mon père, je ne peux pas dire que j'ai une vrai famille à moi, si ce n'est mon peuple tout entier. Cela dit... tout le monde le sait, ils ne sont pas ' ma famille '. Ils sont juste des gens de mon clan, des gens que je me suis juré de protéger. Je ne sais même pas si je pourrai avoir un jour une famille à moi... oh je crois que si je regardais vraiment, je trouverai, je n'ai pas été au cours des années sans proposition mais... elles n'étaient jamais ce que je recherchais. Et quant à mes anciens amants... ils m'ont tous, pour la plupart, profondément déçus.

Je sens mes muscles se relaxer sous la force et la chaleur du jet puissant qui s'échappe de la montagne et mon cerveau lui-même se détendre. Je crois que je pourrai passer des heures dans ces sources, et pas que sous le flot tumultueux qui me surplombe. Rester dans un bain et lire... combien de fois ne l'ai-je pas fait pas le passé ? Mais c'était sans compter ce qu'il se produisit soudain.

Un fracas tellement puissant que même la montagne avait dû frémir, des roches me tombant soudain dessus... accompagnées d'un corps. Invraisemblable... J'en évitais la plupart pour me faire toucher par l'une d'entre elle assez pointue qui m'entailla le torse, jusque un peu au dessus de mon cœur.  Lorsque le calme revint, faisant deux pas, je fixais l’importun. Ce regard... cette tignasse, je les connaissais. J'avais entendu parler de lu, comme beaucoup, et pas en termes élogieux. Je crois que ce qui revenait le plus souvent était ' honte de la tribu '. Cependant je n'avais jamais été vraiment en contact avec lui. Tout au plus l'avais-je déjà aperçu une fois où l'autre au loin, toujours un peu distant, toujours un peu ailleurs. Je n'avais pas de jugement particulier à son propos. Je connaissais juste les ' on-dits' et en général, je n'y prêtais pas grande valeur.

" Lowen... c'est ça ? "

Je levais les yeux au ciel quand il me parla de ne pas le noyer. Je savais que j'avais une certaine réputation au sein de mon peuple, mais celle-là... On ne me l'avait jamais faite. Je ne mangeais pas plus les petits enfants pas sages que les croquemitaines inexistants. Je me demandais où il avait pu pêcher une idée pareille... De nos jours on ne noyait même plus les chatons inutiles à ma connaissance, on les mangeait. Croyait-il que je voudrais plutôt le manger ? Son air ahuri et peureux m'aurait presque fait rire si je n'avais été aussi déçu d'effrayer tant un membre issu de mon propre peuple. Je savais que je n'avais pas toujours eu une réputation d'être facile d'accès, mais tout de même. On aurait dit qu'il avait vu un fantôme. Pourquoi donc avait-il si peur de moi ? De mémoire il n'était pas très aimé... c'était peut-être ça. Il avait sans doute dû subir des brimades par certains membres de notre si beau clan. Méthodes que je n'approuvais pas.

" Ferme la bouche, personne ne va noyer personne ici "

Enfin, il aurait pu réussir à me tuer avec un peu plus de chance ou de malchance... Les pierres qu'il avait fait s'écrouler auraient pu faire bien plus de dégâts. Je n'étais même pas certain qu'il se rendre réellement compte de sa bêtise. Certains étaient passés maître dans l'art de paraître contrit sans l'être. Personnellement, je préférais les personnes franches, mais elles étaient bien rares et cela, quel que soit le peuple. Baissant le regard, j'avisais la coupure sur ma peau et je soupirai. Avec un peu de chance je n'aurai pas une cicatrice de plus sur mon corps. Prenant un peu d'eau du jet derrière moi, je nettoyais ma plaie avant de reposer mon regard sur le jeune homme de ma tribu. La plaie, bien sûr, perlait toujours de sang. Quant à lui... il me paraissait incongru, tout habillé et trempé dans mon bassin à... frotter ses vêtements avec une savonnette. Je haussais un sourcil. Que diable essayait-il de faire ?

" Une lessive ? Voyez-vous ça... Tu devrais te déshabiller, je crois que c'est plus ton corps que tu voulais laver que ces vêtements et de toute manière... maintenant ils sont trempés. Tu ferais mieux de les faire sécher avant que le temps ne se rafraichisse plus encore. Nous sommes aux portes de l'hiver après tout "

Et j'imaginais qu'il ne comptait pas passer sa nuit ici... il ne semblait même pas avoir de quoi se loger par ici avec lui.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: Une rencontre sous le signe de l'eau
Dim 9 Oct - 23:40

Am I making myself clear? 'Cause I am the fear Beg and crawl

(Lowen & Antanas)
Comment tu connais mon nom toi d'abord? Question stupide que je n'ai bien fait de ne prononcer à voix haute parce que la logique voulait que dans un village tel que le notre tout le monde connaissait tout le monde. Bien que je passe la plupart du temps à me faire oublier,les autres moments sont réservés à mon attitude insupportable et mes tentatives de fuite. Se faire des ennemis dans un village de guerriers c'est franchement pas l'idée la plus lumineuse du siècle et pourtant dans ce domaine je me débrouille comme un chef, si encore j'étais doué pour me défendre... mais c'est même pas le cas. Je hoche la tête mollement sans ne parvenir à formuler la moindre réponse approbatrice, je préfère m'excuser le plus rapidement possible et tenter de t'amadouer pour éviter de crever si jeune. Ce serait con quand même, surtout que pour une fois, j'ai VRAIMENT pas fait exprès de foutre ma merde. Grimace maladroite alors que tu me dis de la fermer, j'sais bien que je parle trop, mais c'est la nervosité tu sais?  Sauf que ça dure deux secondes, à peine...  -personne... personne.. je suis persuadé que certains seraient ravi d'le faire alors... ok, je la ferme et pour de bon, ton regard sévère braqué sur moi me contraint au silence aussi vite que je ne l'ai fait pour l'ouvrir. Je déglutis bruyamment craignant que ma dernière heure ne se fasse proche alors que je ne peux reculer plus dans le bassin, mon dos heurtant la paroi de pierres. Je tente de me sauver la peau, avec une excuse à la noix, avouons le j'ai trouvé meilleur pour être crédible. Faut pas m'en vouloir j'ai autant la frousse de me faire noyer que de me prendre ses phalanges dans la face, non mais vous avez vu la taille de ces mains, de ces bras, de ses épaules... bien que le monsieur soit humain et ne soit pas un ours j'suis sur qu'il pourrait me décoller la tête sans trop forcer. Mais mon excuse elle prend pas, j'le vois dans ce regard agacé et puis ces paroles me le conforme. Hum, Low' tu te sors comment de ce pétrin au juste?
-baah...eeeuh... Oui? T'es  à court de mots? Le truc hyper pas normal, le truc louche ou peut être tout simplement la preuve que tu sais que t'es dans la merde et que tu sais pas comment te sortir de là. Le visage teinté de carmin je reprenais la parole -Tournes toi! Steuplait? je de ponctuer l'ordre que je n'étais pas en mesure de donner, par une injonction plus polie. Je me mords la lèvre inférieure et te dévisage avec mon plus beau regard de chien battu  -come on tout l'monde ici sait bien que je suis une brêle en attaque rapide , alors tu sais bien que t'as rien à craindre!  argumentais je n'hésitant pas à prouver mon incapacité à te nuire, mais surtout pour te convaincre de ne pas regarder sans avoir à t'expliquer -si tu ne le comprenais pas déja- que je faisais partie de ces rares terriens dont la pudeur était accrue au point de ne pas supporter se dévêtir devant autrui. Je m'attendais à ce que le rouge trône encore de longs instants sur mon visage, alors que tu me dévisagerais sévèrement en train d'ôter mes vêtements, mais a ma plus grande surprise tu accédait à ma demande, sans broncher. J'écarquillais les yeux face à ce dos aussi musclé que ce torse, une facilité tout aussi déconcertante que la façon dont cette vue semblait attirer et perturber mon regard. Je secouais la tête de gauche à droite chassant ces idées incongrues qui me faisaient perdre un précieux temps avant de me tirer hors de l'eau pour retirer -non sans peine et grognements- ces vêtements lourds qui me collaient à la peau. Je les essorais, époustait les pierres pour les étendre,si tu t'étais montré compréhensif, je devais te donner la sensation d'abuser de ta générosité alors que j'étais concentré à éviter tout pli de séchage ou salissure éventuelle. Bah quoi? Chacun ces priorités hein! Je soupire en souriant, fier de mon petit étendoir de fortune j'en avais presque oublié ta présence avant que mon regard ne croise le tien. Horrifié, paniqué, surpris, je saute dans l'eau t'éclaboussant généreusement pour planquer mon corps jusqu'au menton. -eeeh! ralais je en fronçant les sourcils pour te jeter mon faux regard de killer. -t'as triché! te pointant du doigt avant de prendre de l'eau entre mes lèvres pour la crachet en un filet à la façon de ces gros poissons marins. Ou d'un enfant boudeur... Mon regard glisse sur toi -ça t'fais mal?! demandais je en fixant la blessure. -j'suis désolé! grimaçais je avant de lever ma main pour la sortir de l'eau, bras tendu dans ta direction je te tendais le savon. -Tu devrais nettoyer.. tiens j'te le prête! Et crois moi, mon savon c'est sacré et j'suis pas du genre prêteur. T'as plutôt du bol que je doive me faire pardonner, ou peut être était ce ma façon de te remercier pour avoir été plus sympa que les autres.
© 2981 12289 0

avatar
05/10/2016 Ipiutiminelle 184 Hugh Jackman So' Guerrier & Chasseur > ₪ Combat au corps à corps et armes blanches. Doué aux armes de jets et à l'arc. ₪ Chasseur ₪ Eleveur et dresseur d'oiseaux de proie pour la chasse et la livraison des messages. ₪ 0
Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever


Sujet: Re: Une rencontre sous le signe de l'eau
Lun 10 Oct - 0:23

Une rencontre sous le signe de l'eau #Lowen Symaethis

Si je n'avais pas déjà été sûr qu'il avait peur de ma personne, je l'aurai compris en le voyant reculer comme si j'étais une vipère prêtre à mordre. On m'avait dit que sa langue bien pendue n'avait d'égale que sa nullité au combat et je ne peux pas tout à fait donner tord aux rumeurs sur le premier point. Il semble aimer parler pour ne rien dire... et s'enfoncer tout seul. Cela dit, contrairement à ce que j'ai entendu, il ne semble pas vouloir me manquer de respect. Il ne semble pas aussi suffisant et arrogant qu'on me l'avait compté. J'avais cru entendre que son instructeur cherchait un moyen de se débarrasser de lui ou de le dégoûter profondément de venir encore le voir parce qu'il était un inutile. Pour l'heure, il m'avait juste l'air terrifié et un peu paumé. Rien qui ne justifiait tant de haine, si ce n'est peut-être sa maladresse. Etait-elle habituelle ? Je l'ignorais. Je n'avais pas écouté tous les déboires de ce jeune homme.

Lorsqu'il me demanda de me tourner, je me suis exécuté sans rien dire. Si ça pouvait lui faire plaisir... que m'importait moi qu'il voit mon dos nu, il venait de me voir de face tout entier et je n'avais pas fait de simagrées. Il aurait été un peu tard de toute manière et... je n'avais rien qui pouvait me faire rougir. Mes marques, je les assumais totalement. Elles faisaient parties de moi et de mon histoire. Un guerrier sans marque était un pleutre bien souvent... ou pas un guerrier. Un guerrier sans cicatrice n'existait pas. Il me semblait long le temps qu'il mettait à ôter quelques fripes et je me retournais pour le découvrir étendant ses vêtements avec la précision d'une couturière. Sur mon visage se peignit un air amusé. Je ne connaissais pas d'homme au monde à agir ainsi... à part peut-être un efféminé ou l'autre dans d'autres peuplades. Ici, ce n'était pas vraiment le genre de la maison même si moi-même je n'avais pas vraiment de plis dans les vêtements que je portais habituellement. Mine de rien je prenais soin de ce qui était à moi. C'est alors qu'il surprit mon regard et cela sembla une fois de plus l'affoler. Je n'avais pourtant sorti aucune arme et mon engin n'était pas éveillé. Il se précipita vers moi, se transformant en bombe qui me remouilla tout entier. Je recrachais un peu d'eau tout en reposant mon regard sur sa tête qui dépassait à peine de l'eau. Il devait être presque couché.

" En quoi ai-je exactement triché ? Tu voulais que je me retourne le temps que tu te déshabilles. Tu es nu... le contrat est donc rempli "

Mon sourire amusé persistait. Ce petit me faisait rire intérieurement. Il était rafraichissant après trois jours de chasse en solitaire. Cela me changeait des gens brutes de décoffrage que je croisais parfois à la taverne de notre village.

" Je te remercie mais mettre du savon dans la plaie serait stupide, tu ne crois pas ? "

Je n'avais pas du tout mal, cela piquait juste un peu, mais il fallait avouer qu'une plaie à cet endroit saignait toujours beaucoup. C'était plus impressionnant que cela n'était grave pour ce que j'en avais vu et cela se calmerait bientôt. Ce n'était pas la plaie la plus importante que j'avais eu au cours de ma vie et cela ne serait certainement pas la dernière.

" Cesse donc de me regarder avec ces yeux-là... Je ne vais pas te manger "


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: Une rencontre sous le signe de l'eau
Dim 16 Oct - 2:32

Am I making myself clear? 'Cause I am the fear Beg and crawl

(Lowen & Antanas)
Tu me prends aux mots, décontenancé je n'ai que mon regard noir et mes sourcils froncés pour te répondre et te montrer mon désaccord. Hostilité bien vite remplacée par la vue de ton sourire amusé. Si je pouvais aisément croire -par habitude- que t'étais en train de te foutre ouvertement de ma gueule -comme tout tes autres cons qui te servais de potes guerriers- tu ne me servais pas de réflexion désobligeante ni de rire gras. Mais alors pourquoi ce sourire? Troublé, je baissais immédiatement le regard vers l'eau fumante avant de m'inquiéter pour cette plaie sanguinolente dont le ruissellement de l'eau semblait faire penser à une cascade affluente de sang. Dilué bien entendu je constatais que la gravité n'était pas aussi importante que mon esprit voulait bien  croire, mais si j'étais un petit con, je n'étais pas pour autant intentionnellement méchant. Et te blesser n'avais pas fait parti de mes plans. Pas alors que jamais tu n'avais entaché ma vie, pas alors que tu étais toujours resté à distance, pas alors que tu avais fait rapidement taire mes soupçons de menaces à mon égard. Des paroles franches, trop franches, à m'en faire froncer le nez d'outrage, vexé par ce refus sauvagement balayé par des mots rendant mon intention ridicule, je n'appréciais guère qu'une des rares fois ou j'offrais de la générosité gratuite on me rembarre de la sorte. Me faisant bougonner entre mes dents  -eh bah si ça s'infecte.. ce sera pas ma faute... le ton, comme la phrase et ma grimace pourraient être assimilés aux bouderies d'un enfant contrarié.

Et les mots suivant m'arrachent un rire nerveux, uh dude rassurant, j'avais pas pensé à cette option entre l'éventualité d'une noyade ou d'un coup sec contre les pierres. Je glisse une main nerveuse sur ma nuque et frotte vigoureusement l'arrière de mon crane en reculant dans le bassin, boum le rebord encore. -ravi d'savoir que t'es pas cannibale... et surtout que t'ai pensé à ça. T'as d'autres idées flippantes dans le genre? Parce que au cas ou t'aurais pas remarqué bah, j'ai ni la carrure à lutter, ni l'agilité et la technique non plus... donc... en gros je suis dans la merde. Mais ton regard sur moi, il est loin de ressembler à ceux que je connais, agacés, dédaigneux, menaçant, il y a quelque chose de pétillant, rieur, sans que la moquerie ne devienne désagréable. C'est aussi étrange que nouveau pour moi et perturbant au point que mon regard ne désire s'échapper de ses grands yeux verts. Le truc en survie, c'est de jamais tourner l'dos a un potentiel danger, ne pas le lâcher du regard, alors... c'est c'que je fais mais... mon regard dérive, sur ce sang, sur ce torse, sur ses muscles saillants composant sa ceinture abdominale, sur cette ligne brune qui descend jusqu'à une protubérance plus drue, pelage masculin couronnant sa virilité à portée de vue. Mon regard ne s'attarde pas sur cette zone intime mais continue de glisser sur ses cuisses puissantes, arpentant lentement ses jambes jusqu'à ses chevilles. Et il remonte, doucement, lentement, dans un mélange de curiosité et d'appréciation jusqu'à ce que ton regard ne capture le mien et me fasse rougir sur mon manque de pudeur à t'avoir regardé de la sorte. Sourire crispé, aux allures de grimaces, je ne m'excuses pas pour avoir apprécié ce que tu offrais sans gêne, peut être aurais je du mais là encore les codes sociaux sont souvent un mystère pour moi et différent d'une personne à l'autre. -Tu viens?lâchais je d'une voix claire, je tapotais la surface de l'eau pour appuyer ma demande  -si tu restes trop longtemps nu pied sous cette cascade, tu vas attrapper du mal, même si l'eau est chaude, la roche est glaciale en cette saison.  un sourire maladroit mes grands yeux admiratif restent braqués sur toi. -tu en a combien? comme si c'était une évidence, ton regard intrigué m'oblige à préciser -des oiseaux!   
© 2981 12289 0

avatar
05/10/2016 Ipiutiminelle 184 Hugh Jackman So' Guerrier & Chasseur > ₪ Combat au corps à corps et armes blanches. Doué aux armes de jets et à l'arc. ₪ Chasseur ₪ Eleveur et dresseur d'oiseaux de proie pour la chasse et la livraison des messages. ₪ 0
Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever


Sujet: Re: Une rencontre sous le signe de l'eau
Lun 17 Oct - 1:45

Une rencontre sous le signe de l'eau  #Lowen Symaethis

Je crois que le jeune homme ne goûte pas à ma tentative d'esprit. Parfois j'en viens moi aussi à croire les rumeurs selon lesquelles je suis devenu un peu ours à force de vivre souvent à l'écart des gens et pourtant... J'aide. Je ne suis pas qu'un solitaire hermétique à toute forme de contact. Seulement parfois, j'ai l'impression que je ne trouve pas bien les mots qu'il faut. En réponse j'obtiens un regard noir. Est-il vraiment fâché ou est-ce là une tentative de plaisanterie ? Je ne le saurai sans doute jamais, mais je tends à lui sourire et il baisse le regard. Non vraiment, je ne dois pas faire ce qu'il faut.

" Non effectivement, cela, ce ne sera pas de ta faute "

Etait-il utile de lui rappeler que l'origine elle-même de la plaie ne dépendait que de lui ? A vrai dire j'étais vraiment plus amusé que fâché. Il y avait eu plus de peur que de mal et même les plus talentueux de notre peuple arrivaient à être maladroits. Peut-être pas autant que cela, peut-être pas aussi souvent que lui, mais il était certain que si on ne lui donnait jamais sa chance, partant du principe qu'il échouerait, il ne s'en sortirait jamais. Pour l'heure... je réservais mon jugement. Il ne me paraissait en tout cas pas bien méchant ni aussi niait qu'on avait bien voulu me le dire, sans que je ne demande quoi que ce soit. Cela dit, il n'était pas bien épais et je me demandais s'il ne séchait pas plus que de raison ses entrainements, à moins que sa stature elle-même ne soit inscrite ainsi.

Lowen ne cesse de me regarder en coin, il cherche mon regard puis le fuit. J'ai l'impression qu'il hésite entre avoir peur de moi et me faire confiance et je déplore que notre peuple en soi à considérer tellement mal certains jeunes qu'ils ne sont même plus à l'aise avec un membre de leur tribu. Ou alors c'est peut-être juste avec moi qu'il est ainsi... Je me demande quelles choses il a pu entendre sur moi. Il est certain que je n'ai en tout cas jamais sauté sur un petit jeune sans son consentement explicite et que je ne compte rien lui faire. Il n'a rien à craindre de moi, je ne lui veux aucun mal.

Je sens son regard balayer chaque centimètre de ma peau et je lui laisse le temps de se ressaisir. Je crois qu'il a besoin de temps, et que je ne parle pas trop. Je crois que je le rends plus que nerveux et que si je m'approchais soudainement de lui, il s'enfuirait ou s'évanouirait au choix. Je ne suis pourtant pas un monstre... et bien que ma stature soit bien plus épaisse que la sienne, je ne suis pas vraiment en posture de combat en cet instant.

Je capture son regard et ses joues se colorent de rouge. Oui, effectivement il n'a pas vraiment été discret en m'observant, mais je n'ai rien à cacher. Ni mon corps, ni mes anciennes cicatrices, vestiges de mes combats passés. Je ne crois pas avoir à rougir de qui je suis... et je trouve même que son regard sur moi est assez flatteur. Je l'observe à mon tour... hanches étroites, un corps tout en finesse et un visage agréable. Oui... lui non plus n'aurait pas à rougir et à côté des corps parfois trop musclés des gens de notre peuple, je lui trouverai même un certain charme. J'aurai presque envie de le protéger. Ce n'est sans doute pas une chose à dire à un homme... et pourtant c'est ce que je ressens en cet instant. Nul doute que cela ne plairait guère à une dame de notre nation. Pour les Athnas, un homme ne nait pas pour être protégé, mais pour protéger. J'avoue que moi, j'aime lorsque l'on se repose sur moi. J'aime me sentir utile.

Mon petit faon effrayé semble tout doucement sortir du bois et me propose de venir auprès de lui avec forts gestes à l'appui et je souris de son inquiétude à mon sujet. Je crois que jamais personne ne s'est occupé à ce point de mon bien être, et encore moins juste après m'avoir rencontré. D'abord le savon, puis mes petits petons, je finirai par croire qu'il est une vraie mère poule. J'ai dans l'idée qu'il doit aimer la tendresse et je me demande s'il a déjà été aimé... s'il a déjà aimé une femme... ou un homme. Je me rapproche de lui d'un pas félin légèrement alourdi par la masse d'eau nous séparant et je m'arrête à une distance ridicule de lui. Je reste alors interdit quant il me demande combien j'en ai... Je pense tout d'abord aux marques sur ma peau, mais son sourire quelque peu tordu s'ouvre à nouveau pour me préciser la chose. Il parle de mes oiseaux de proie. De ma fierté.

" Sept pour le moment, mais j'envisage d'un dresser d'autres au printemps.  Enfin certains sont encore en apprentissage. Tu aimes les oiseaux de proie Lowen ? "

Depuis le début il me tutoie et j'en ai fait de même. C'est la première fois depuis notre rencontre que je sens un tel enthousiasme en lui. Je n'ai pas l'impression qu'il a souvent eu l'occasion de parler animaux avec ses pairs. Ce n'est pas très courant par chez nous de faire ce type d'élevage, mais je sais qu'au sein de ma tribu, j'ai acquis une certaine réputation et qu'aucun n'oserait se moquer de mes talents. D'ailleurs nombre d'entre eux font aujourd'hui appel à moi. Il leur serait bien mal avisé de me critiquer. Parfois je me dis que j'aurai besoin de prendre un assistant, un apprenti... mais... je n'ai guère encore trouvé la perle rare. Je n'ai pas vraiment cherché non plus, il faut bien le dire.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: Une rencontre sous le signe de l'eau
Lun 17 Oct - 12:37

Am I making myself clear? 'Cause I am the fear Beg and crawl

(Lowen & Antanas)
Ton regard se pose sur moi alors que j'ai eu l'audace et le manque de tenue de laisser trainer le mien sur ce corps humide. Si il m'arrivait de me laisser distraire par ceux de mes camarades à l'entrainement, je dois avouer que la boue et la transpiration avaient toujours eu le don de me rebuter. Mais là, t'es sous l'eau, t'es propre, j'suis sur que tu sens bon, p'tain un guerrier qui sent bon je savais pas que ça existait! Je m'autorise un écart , certainement trop long et peu discret qui me fera bien vite rougir de gêne. M'en veux pas, t'énerve pas, me fais pas d'mal. Pensais je en fixant l'eau alors que je sentais la pression de ton regard sur moi. Prudent, je jette quelques coups d'oeils avant de constater ce que t'es toi même en train de faire. Evaluerais tu la taille de mon ossature et de mes muscles? Cherchais tu cicatrices fraiches ou signes évidents de faiblesse? On dit qu'il faut savoir observer, calculer, prévoir avant de frapper. C'est p'tet bien ce qui est en train d'arriver là. J'avale péniblement ma salive à cette idée, bien que ton attitude semble bien moins hostile et plus patiente avec moi que celle de la plupart de mes camarades. Les guerriers doux et gentil ça existe? Je croyais qu'ils avaient tous des muscles et du sang à la place du cerveau. Tu te rapproche, lentement et je commence à me sentir mal, une chance pour moi l'eau supporte ce corps que mes jambes qui faiblissent ne semblent plus vouloir porter. Qu'est c'que tu fais? Est ce que c'est une façon de m'impressionner, de prouver ta supériorité? Si c'est l'cas man, c'est bon tu sais, c'est déja l'cas et j'te contredirais pas, j'me bas comme un manche et j'ai pas la moitié de ta force alors... c'est bon hein.. pas besoin de faire ça, j'suis pas un loup bêta en quête de la place d'alpha soit rassuré!

Mon regard se plante dans le vert intense, tentant de jauger ses émotions pour deviner ces intentions, anticiper un geste brusque. Mais rien ne vient, enfin rien de menaçant. c'est super pas normal ça, d'habitude ils se moquent, d'habitude ils s'agacent, d'habitude ils se montrent violent. Tu réponds à ma question et mon regard scintille de mille feu, comme si l'enfant se trouvait devant un joli présent ou une excellente pâtisserie au miel -oui... soufflais je admiratif avant de froncer le nez pour ajouter. -on me laisse jamais les approcher, c'pas sympa, bon ok une fois j'en ai perdu, fait envoler, parait que j'suis pas doué pour ça... mais... on m'a jamais laissé apprendre, tout ça parce que...j'suis un peu.. maladroit.  bon ok, il allait pas contredire ta maladresse, surtout après ton entrée brutale accompagnée de cette chute de pierre. Je grimace en portant mon regard sur cette plaie si proche. Je prend de l'eau dans ma bouche après avoir enfoncé mon visage dans l'eau jusqu'à mon nez et ressort la tête pour cracher l'eau en un filet sur ton torse sanglant, comme une petite fontaine. -je pourrais les voir? demandais je sans gêne, bah quoi? Je tente hein, si il dt non, c'est pas comme si j'avais pas l'habitude d'entendre ce mot à longueur de journée. -tu leur a donné des noms cool? 
© 2981 12289 0

avatar
05/10/2016 Ipiutiminelle 184 Hugh Jackman So' Guerrier & Chasseur > ₪ Combat au corps à corps et armes blanches. Doué aux armes de jets et à l'arc. ₪ Chasseur ₪ Eleveur et dresseur d'oiseaux de proie pour la chasse et la livraison des messages. ₪ 0
Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever


Sujet: Re: Une rencontre sous le signe de l'eau
Lun 17 Oct - 17:17

Spoiler:
 

Une rencontre sous le signe de l'eau  #Lowen Symaethis

Je pensais m’être approché du jeune homme avec lenteur et calme, mais je vis son corps se figer tout comme son visage dans l’attente de ce qui semblait être un coup. Coup que je n’avais ni l’envie ni l’intention de donner. Je ne cherche pas à l’impressionner, encore moins à lui faire peur, mais on dirait que je le fais sans même le vouloir. Je me demande comment les autres se comportent généralement avec lui pour qu’il ait de tels réflexes conditionnés. Cela ne devrait pas arriver au sein d’un même peuple et pourtant c’est une évidence. Les faibles sont écartés, les forts sont encensés. Nous sommes ce que l’on appelle communément une tribu guerrière, vivant pour les combats et les entrainements. C’est la Voie.  Ceux qui font des métiers annexes, bien que nécessaires à la survie, sont moins bien vus. Il en a presque toujours été ainsi chez les Athnas. Cela ne veut  pas dire que tous sont boucs émissaires ou victimes. Certains peuvent même être loués pour leurs talents, mais toujours un homme d’arme surpassera un simple manant aux yeux d’une femme. Et d’ailleurs même nos femmes, parfois, se jettent dans les entrainements avec passion.

Cela étant, si j’avais voulu lui faire du mal, je l’aurai fait directement. Nous sommes seuls ici et je n’aurai eu aucun mal à lui faire payer son étourderie. Seulement je n’ai pas voulu ça et j’aurai cru qu’il l’aurait compris. Je ne suis pas homme à garder longtemps une vengeance en moi si elle peut être de suite assouvie, mais lui ne le sait peut-être pas. A-t-il déjà fréquenté des gens lui souriant par devant et le frappant par derrière ? A-t-il déjà dû attendre longtemps avant qu’on lui rende la monnaie d’une de ses maladresses au moment où il s’y attendait le moins ? De ce que j’ai entendu, Lowen n’a jamais vraiment eu beaucoup de chance. Je crois surtout que personne ne désire lui donner sa chance… et pourtant…

" Il faut laisser l’occasion à l’oiseau de déployer ses ailes pour apprendre à voler "

Comment pourrait-il faire ses preuves si toujours on l’empêche de réaliser quoi que ce soit ? Comment pourrait-il apprendre si personne ne désire croire en lui ? Il est bien dur de changer sa vie une fois que l’on est catalogué. Je me dis qu’il aurait peut-être pu être plus heureux au sein d’une autre tribu. Une qui croit en d’autres valeurs. Ce n’est pas normal… Ce n’est pas juste… mais malheureusement c’est ainsi que les choses fonctionnent. Je ne l’ai jamais vu près de l’endroit où je garde mes oiseaux, mais peut-être que quelqu’un d’autre l’a-t-il empêché d’approcher lui racontant des choses et d’autres sur moi. Je ne suis pourtant pas un monstre… Aurait-on voulu le protéger ? Ou simplement le priver pour lui faire du mal ? Je ne sais pas. Je ne l’aurai en tout cas pas touché, ni pour lui faire mal, ni pour le contraindre. Bien que lors des campagnes que j’ai effectué par le passé, certains de mes camarades n’auraient pas eu à se plaindre de moi. Une chose est certaine, je n’ai jamais forcé qui que ce soit. Toujours le consentement a été présent.

" Pour quoi les gens disent-ils que tu es doué ? "

Je ne cherche pas à l’enfoncer, mais j’espère pour lui qu’on lui a déjà affirmé qu’il était bon en quelque chose. Quelqu’un a-t-il seulement pris la peine de lui parler pour lui demander ses rêves ? Quelqu’un a-t-il déjà été gentil avec lui sans avoir une arrière pensée ? Je sais que son instructeur Elias, a depuis longtemps cessé de véritablement croire en lui. Je crois qu'il le garde pour sa mère, ou pour la mémoire de son père. J'avoue ne pas avoir trop prêté attention à cela à l'époque et je le regrette un peu. Pas pour les racontars, mais j'aurai au moins pu cerner un peu plus le jeune homme devant moi. J'espère que je ne l'ai pas blessé, j'espère qu'il ne va pas pleurer. Pour beaucoup les pleurs sont une faiblesse, moi, cela me donne juste envie de protéger, cela attendrit mon cœur, même si c'est un homme qui pleure. Il parait que les hommes ne pleurent pas... Du moins pas en public. Je le regarde s'enfoncer dans l'eau et... m'en projeter ensuite sur ma plaie une fois remonté.

" Tu craches toujours sur les personnes à qui tu veux demander quelque chose ? Je ne crois pas que cela soit vraiment sain sur une plaie "

Je lève un sourcil interrogateur, et puis je fronce les deux. Je ne peux pas dire que je suis ravi alors que le mince filet d’eau qui vient de s’échapper de sa bouche en un jet n’emmène une fine ridule de sang avec elle le long de mon torse. Elle est lente la larme d’eau mêlée de sang qui descend et perle sur mon téton avant de rejoindre ses sœurs à nos pieds. Sa réponse conditionnera la mienne et mes actions. Pour l’instant je n’ai pas dit non. Je réserve mon jugement. J’essaye de ne pas être trop hâtif dans mes conclusions. Peut-être n’a-t-il pas réellement voulu me cracher dessus, peut-être était-il seulement trop près de moi, ou tentait-il d’initier un jeu pour se détendre. Dans l’attente, je ne cherche pas à me montrer menaçant. Pas encore. S’il essayait de se rassurer, je ne peux pas lui en vouloir. J’aimerai aussi qu’il ne paraisse pas si tendu en ma compagnie dans un tel lieu de détente. S’il a voulu me tester ou tenter ma patience, je ne suis pas certain d’être aussi gentil. Une chose est certaine, mon but n’est pas de lui faire du mal et une si petite bravade n’aura rien de définitif pour lui.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: Une rencontre sous le signe de l'eau
Dim 23 Oct - 15:12

Am I making myself clear? 'Cause I am the fear Beg and crawl

(Lowen & Antanas)
C'est vachement joli c'que tu dis, c'est poetique et tellement classe, c'est pas tout les jours qu'on croise des guerriers aussi raffinés dans c'village de bovins! Tu fais naitre un petit sourire au coin de es lèvres, ourlé par un regard chargé d'admiration avant que la curiosité ne me pousse à t'interroger sur tes oiseaux et qui sait j'pourrais p'tet me servir de ta gentillesse à mon égard pour approcher ces ravissantes bestioles à plumes. Je grimace à ta question, me contentant d'hausser les épaules et désigner d'un geste vague le chemin nous surplombant, celui qui m'a entrainé dans une chute et avalanche de pierres, te blessant au passage. C'est pas assez clair comme réponse? Putain c'que t'es curieux toi! Jte lance un regard suspect, me demandant ce que tu comptais faire de ces informations, mais la paranoia s'envole vite devant ton air prévenant. A ton avis Antanas j'suis doué en quoi? En rien.... incapable et lache sont des surnoms qui dansent sur toutes ces lèvres et me collent à la peau. -bah... sourire crispé, je glisse une main nerveuse dans mes cheveux et sur ma nuque avant de répondre à la question -fuir? pleurer? Rien....  j'écarte les bras impuissant te servant mon plus beau minois boudeur-mais ils comprennent rien tu sais. Ils savent pas c'que j'aime vraiment et c'que c'est d'forcer quelu'un dans des trucs qu'il aime pas faire! T'sais, je rate jamais une cible à l'arc, mais ça ils s'en fichent, comme la façon dont je nettoie et décore ma maison... te répondais je avant de me mettre à barboter dans l'eau, faisant des bulles en soufflant dans celle ci pour finir par jouer à la fontaine qui me vaudra un regard menaçant. Oh shit! c'est le moment ou tu vas me noyer? Je blemis, je grimace alors que la question a des allures de réprimande. Euuuuh t'as dit que t'étais un gentil guerrier nan? Nan tu l'as pas dit mais on va faire comme si tu l'avais dit d'accord? Je recule et mon dos heurte la paroi rocheuse, m'arrachant un hoquet, je bafouille, je me met à geindre et mon explication est tellement bancale qu'elle ne ressemble à rien :  -je euh... oui enfin non... pardoooon c'était une blague! euh... Lowen tu peux mieux faire non? Si tu n'fais pas mieux tu peux dire adieu aux oiseaux et certainement à ta vie alors fait un effort sale gland! Mon regard paniqué fait alors des allers et retours entre ton torse et ton visage. Excuses moi man, j'analyse la situation, je tente de trouver une solution, pis c'est pas comme si j'avais l'habitude d'me faire pardonner...enfin... uniquement en cas de question de survie et là, c'est peut être une urgence qui me tombe sur l'coin d'la gueule. Du coup, je me précipite vers toi, arrrosant généreusement ton torse -voila voila... je rince... c'est oublié hein? ça va mieux? tu veux mon savon? Tiens j'te l'prête... non j'te l'donne c'est cadeau! est ce que je céderais à la panique? Un peu, la main tremblante tendue vers l'avant en brandissant le savon. Est ce que ça va suffire à me faire pardonner? Pourquoi tu m'regardes comme ça? ça te fais rire ou t'es juste en train d'imaginer une vengeance satisfaisante? Gloups, je suis pas loin d'avaler ma salive de travers, respires Lowen , respires ou ce coup ci tu vas vraiment crever mais ce sera uniquement ta faute sale imbécile!
© 2981 12289 0

avatar
05/10/2016 Ipiutiminelle 184 Hugh Jackman So' Guerrier & Chasseur > ₪ Combat au corps à corps et armes blanches. Doué aux armes de jets et à l'arc. ₪ Chasseur ₪ Eleveur et dresseur d'oiseaux de proie pour la chasse et la livraison des messages. ₪ 0
Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever


Sujet: Re: Une rencontre sous le signe de l'eau
Ven 28 Oct - 11:48

Une rencontre sous le signe de l'eau  #Lowen Symaethis


Le sourit qui fleurit le rend beau. Cela je peux le remarquer. Son petit air pas sûr de lui me donne envie de le protéger, mais je me doute que pour les autres personnes de mon peuple, cela doit juste leur donner envie de le frapper. Je ne vois pas de grosses marques sur son corps pourtant, en fait je n’en vois aucune sur son corps de face, mais je n’ai vu que peu son dos et le bas de son corps. Je ne  peux donc pas trop en tirer de conclusions et puis peut-être guérit-il vite et bien. Certains, je le sais, ont un meilleur métabolisme que d’autres, comme moi j’ai un certain seuil à la douleur que lui n’a peut-être pas.

Je crois que je le rends nerveux, il ne semble pas à l’aise avec moi et pourtant je n’ai rien tenté contre lui. Je pense que mes intentions ne doivent pas assez se lire sur mon visage, ou alors est-ce que c’est ma question qui le rend ainsi ? De ce que je peux voir, il n’a aucune confiance en lui et je trouve cela dommage. Il est un beau jeune homme, je pense qu’il pourrait tourner des têtes si seulement il pouvait croire un tant soit peu qu’il est capable de quelque chose. Mais comment croire en soi si personne ne vous donne sa chance ? Si personne ne tente de croire un peu en vous ? Si tous le bride, il est certain qu’il ne pourra jamais évoluer et à l’image de l’oiseau tombé du nid, il en mourra. Il est plus que rare que le renard élève l’oiseau au lieu de le dévorer lorsqu’il le trouve.

"  Pourquoi ne leur dis-tu pas ce que tu aimes ? "

Je suppose que ce ne doit pas être facile pour lui et pourtant il ne me donne pas l’impression d’être muet. Il a ce je ne sais quoi d’insolence en lui-même s’il semble me respecter moi pour une raison inconnue. J’avoue que je ne sais pas bien s’il s’agit vraiment de respect, ou d’un simple instinct de survie qui le pousse à ne pas énerver plus fort que lui quand il est dans une situation de faiblesse et seul. Je ne crois pas qu’il sache que je n’ai jamais tenté de blesser intentionnellement un peu faible que moi. Je ne suis pas une brute et je voudrais que cela se reflète dans son regard. J’imagine qu’il ne va pas m’accorder sa confiance rapidement. Oui… de la survie. Il agit comme une proie. Pourtant je ne suis pas son chasseur.

"  Personne n’est bon à rien. La fuite… c’est déjà quelque chose. Être bon à se cacher, et avoir de l’endurance, c’est parfois plus important que de savoir se battre "

Je lui souris. Moi je pouvais croire un peu en lui, après tout. Même s’il n’aurait certainement pas envie de se tourner vers moi avant longtemps. Et pour le qu’en dira-t-on ? Je ne m’en étais jamais soucié plus que de raison, tant que mon père, aujourd’hui décédé, semblait fier de ce que j’étais. Je savais me faire ma propre opinion, depuis toujours, sur les gens. Je n’avais pas besoin d’eux pour juger un homme. Mes hommes, mes amis, j’avais toujours choisi seul.

"  J’aime les armes légères, la précision est importante. Même en mouvement tu en es capable ? "

Après l’incident… je crois que j’avais perdu le peu de confiance qu’il avait consenti à m’accorder. C’était la peur que je voyais dans ses yeux et son attitude. La peur et pas le courage. On m’avait toujours dit que le courage n’était pas l’absence de peur, mais de pouvoir en faire sa force. Je me demandais si cela… on lui avait dit un jour. Il semblait près à se faire dessus et étant donné que j’étais près de lui… Je n’imaginais pas ce que cela pourrait faire. Je faillis rire à mon idée, mais il n’aurait pas compris. Je hausse un sourcil amusé alors qu’il tente de me laver.

"  Je vais finir par croire que tu veux être proche de moi… ou que je te donne la fessée  "

J’essayais une pointe d’humour mais en l’observant je me disais que fin comme il l’était… et avec son talent pour la course, qu’il devait avoir les fesses bien fermes… qui claqueraient bien sous ma paume. Gentiment bien sûr.. Juste pour rire assurément. Je n’avais pas pour habitude de fesser mes amants. J’avais un sourire dans le regard, mais j’essayais de cacher mon sourire alors que je le regardais. Il était vraiment proche pour me tendre son savon. J’attrapais sa main et le tirait vers moi. Puis, prenant son visage en coupe, je lui dis d’une voix douce.

"  Regarde moi… Je ne vais pas te faire du mal  "

Son savon, je n'en avais que faire. Je ne répondis même pas à son offre de me le donner. Ce n'était pas important. Je voulais juste qu'il m'offre sa confiance, c'était tout ce que je voulais en cet instant. Je ne sais pas pourquoi... mais il y avait quelque chose en lui que je voulais voir. Je voulais faire grandir le potientel que je suis sûr qu'il avait en lui. Lui permettre de trouver sa place... quelque part. Non plus que sa place, se trouver lui-même. Peut-être étais-je juste présomptueux ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: Une rencontre sous le signe de l'eau
Sam 12 Nov - 14:16

Am I making myself clear? 'Cause I am the fear Beg and crawl

(Lowen & Antanas)
J'te regarde avec autant d'interrogation que de stupeur alors que tu me demandes pourquoi je ne leur parle pas de ce que j'aime. T'es pas sérieux? Tu crois que ma mère aimerait entendre que son fils est un lâche alors que son défunt mari était un des plus grands et respectés guerriers de cette tribu? Tu crois qu'ils ne se moquent pas assez de moi au quotidien pour m'entendre leur dire que j'ai des loisirs de gonzesse? Dans quel monde tu vis man? Même moi j'ai oublié l'idée d'un monde coloré et doux. J'me tais, j'voudrais pas être amer, j'voudrais pas être vulgaire et j'voudrais surtout pas t'froisser et risquer de m'en manger une dans la gueule. Mes yeux se plissent alors que tu sembles flatter mon égo de façon détournée, est ce que tu trouves toujours une qualité aux cas désésperés? On dirait bien que oui. C'est pas commun mais c'est plutôt amusant à entendre. J'y crois pas trop, sorry mais la vie m'a bien trop prouvé que l'illusion de mène nulle part. Je croise les bras et te dévisage toujours avec intensité, ce sourire semble tellement sincère que s'e, est déroutant, on dirait bien que tu crois à ce que tu dis. Finalement la tribu possède p'tet des guerriers qui ne sont pas prétentieux, des gens qui ne place pas le combat à la tête de leur vie, c'est étrange, c'est déroutant mais j'aime bien l'idée. Un hochement de tête à ta question, je te répond en un souffle -je ne manque que très rarement une cible! à l'arc bien entendu, faut pas croire que le corps à corps soit comparable. En combat à main nues j'suis une merde, j'le sais, tout l'monde le sait, c'est un secret pour personne et j'parle pas des entrainements avec ces objets dangereusement pointus ou lourds, la c'est une cata'!

Avant le drame, avant la mort, je tente de me sauver comme je peux mais... si on pourrait croire que ça fonctionne, que ça me laisse un peu de répit, ça semble frôler la catastrophe. Euuuh? Qu'est c'que t'as dit? C'est étrange comme réplique? Est c'que t'es en train d'me draguer ou signaler un viol prochain? J'voudrais te demander mais la réponse m'fait bien trop peur, en fait je crois que je preferais que tu me noies. J'suis à deux doigts de m'étrangler avec ma salive et on dirait que tu trouves ça amusant. C'pas drôle tu sais? Je te lance un regard noir qui semble avoir autant d'impact que mon agilité au combat, autrement dit avoisinant les zero. Mon coeur manque un battement, avant de partir dans une course effrenée, ma respiration s'encrasse alors que la pression de tes doigts se fait sentir sur mon poignet. J'veux pas mourir, steuplait, pitié? Proche du malaise, de l'attaque cardiaque, du vomissement, d'me faire dessus ou d'me mettre à chialer comme une merde alors que ton corps robuste est si proche -trop proche- du miens. Gémissement, couinement, supplique? Non rien ne s'échappe de mes lèvres, pas même un souffle, vais je m'étouffer tout seul? P'tet bien! Ta main sur ma joue me fait sursauter eeuuh... c'était quoi ça? J'aurais juré que j'allais m'en manger une et... Je bat rapidement des paupières, je crache bruyamment de l'air alors que le feu s'empare de mes joues et mon regard ne peut rester figé dans le tien plus de quelques secondes. Je lutte, je tente de faire c'que tu m'demandes mais la nervosité engage la fuite. Ma main tremble sous la pression de mes doigts, le savon glisse et s'envole, frappant l'eau dans sa chute, je l'ignore alors qu'un mélange de terreur et de chaleur danse dans mon regard. Putain c'est un peu comme dans ces rêves chauds et étranges, avec un mélange de réalité dangereuse. J'me sens pas bien, ma bouche emet de faibles sons avant que je ne bafouille -je..euh... d'accord.. mais... tu sais... j'vais pas... leur donner.. une raison de plus... d'se moquer... de moi... ils. me comparent trop... au héro... qu'étais mon père..alors que... j'préfere.. les trucs... de fille... est ce que ma réponse est compréhensible? Satisfaisante? Est ce que tu pourrais me lacher? T'écarter? J'ai chaud, j'ai peur, j'sais pas trop de quoi j'dois avoir peur en fait.
© 2981 12289 0

avatar
05/10/2016 Ipiutiminelle 184 Hugh Jackman So' Guerrier & Chasseur > ₪ Combat au corps à corps et armes blanches. Doué aux armes de jets et à l'arc. ₪ Chasseur ₪ Eleveur et dresseur d'oiseaux de proie pour la chasse et la livraison des messages. ₪ 0
Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever


Sujet: Re: Une rencontre sous le signe de l'eau
Dim 20 Nov - 1:54

Une rencontre sous le signe de l'eau  #Lowen Symaethis


Pas sûr de lui, je crois que c'est une phrase qui pourrait définir le jeune homme devant moi. Loin de l'esprit de bravade que l'on m'a mainte fois décrit, je le vois tel qu'il semble être. Un jeune homme perdu, que personne ne se donne la peine de connaître et qui cache qui il est en faisant ce qu'il peut pour se cacher. Il a peur d'assumer ce qu'il est, voila ce que je me dis en cet instant et je pense que la philosophie guerrière de notre peuple a une grande part de responsabilité dans cet état de fait. Comment assumer que l'on est peut-être différent ? Principalement si personne ne peut ou ne veut pas vous donner une chance d'être juste vous-même.

Ma main sur sa peau semble le rendre insécure. Je ne me suis jamais montré agressif depuis notre rencontre et pourtant j'ai l'impression que chacun de mes gestes est décortiqué, passé au peigne fin par le radar de ses yeux, comme si rien ne pouvait lui échapper, comme si j'étais un danger, un prédateur devant une proie qui ne sait comment fuir. Je me sens presque mal à l'aise de susciter en lui tant de peur alors que ce n'est pas ce que je souhaite. Vouloir que ses ennemis vous appréhendent est un fait, qu'un membre de votre peuple le fasse est... particulier. Inquiétant aussi. Oh je sais que je ne suis pas connu pour être d'une approche des plus faciles, mais tout de même. Suis-je vraiment si rustre en cet instant ? Est-ce que j'abuse de ma position ? De ma force ?

Le savon disparait dans l'eau dans un bruit sourd et je ne baisse pas le regard, il sera toujours temps de le récupérer plus tard. Il ne devrait pas se dissoudre si rapidement. Les eaux ici ne sont pas si acides. Elles sont même étrangement pures et douces. Une eau si agréable... L'eau des montagnes m'a toujours semblé plus légère que celle des plaines. Pour moi, elle a toujours chanté différemment ici, mais je suis peut-être de parti pris. Je reste calme et je garde ma main sur sa joue, j'attends qu'il se détente, qu'il se calme... qu'il respire juste.

"  Respire, tout va bien "

Sa voix est hachée, mais il ne se dérobe pas et ne me fuit pas. J'imagine que c'est déjà un bon pas. Je caresse sa joue et je retire ma main. Je ne me recule pas cependant. J'aimerai qu'il arrive à s'habituer à ma présence et qu'il puisse se faire à l'idée que je ne suis pas une personne dont il devrait se méfier. Me faire confiance... j'imagine que pour lui cela ne doit pas être des plus faciles, peut-être parce que je ne suis pas du même gabarit que lui... ou peut-être à cause des on-dits. Je ne sais pas.

"  Tu n'es pas ton père, il est stupide de te comparer à qui il était, chacun à ses propres talents. Regarde... à moi tu me parles, et je ne me moque pas. J'aimerai bien voir comment tu as décoré ta maison... la mienne est un peu vide... Je pourrai t'engager qui sait ?  "

Aucune femme n'avait jamais décoré ma maison pour la bonne et simple raison que la seule femme que j'avais fréquenté avait été une femme avec qui je n'avais jamais construit une histoire, une femme qui m'avait simplement appris les choses de l'amour il y a bien longtemps. Quant aux hommes qui avaient traversés ma vie... aucun d'entre eux non plus n'avait fait sa vie avec moi. Partager sa couche et partager sa vie sont deux choses bien distinctes. Trouver la perle rare... je ne l'avais jamais fait.

"  Cela te permettrait de voir mes oiseaux qui te fascinent tant... il se pourrait que je cherche un apprenti ou quelque chose comme ça... Tu pourrais me montrer ce que tu es capable de faire  "

Je te donne une chance si tu veux la saisir Lowen, mais auras-tu le courage de le faire ? Auras-tu l'envie de prendre cette main que je te tends ou continueras-tu à te dire que tu ne sais rien faire ? Je ne sais pas si cette idée que je viens d'avoir est une riche idée, je ne sais pas si je fais une erreur ou non mais une chose est certaine, celui qui ne tente rien ne pourra jamais rien obtenir. Choisir Lowen comme apprenti, je crois que mon peuple tout entier m'aurait ri au nez. Des jeunes gens qui se proposaient à venir, j'en ai refusé plusieurs, et à lui je lui demande. J'entends déjà les miens penser que le vieil ours est devenu fou, mais... je m'en fiche. Nous verrons bien qui est le plus fou de nous tous à l'arrivée. Celui qui offre une chance, ou celui qui la refuse toujours.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: Une rencontre sous le signe de l'eau
Jeu 23 Fév - 19:03

Am I making myself clear? 'Cause I am the fear Beg and crawl

(Lowen & Antanas)
Tout va bien? J'suis pas trop sur là! P'tet pour toi mais moi j'ai l'impression d'être au bord du malaise. J'suis trop jeune pour crever,me suis pas noyé, je sors pas d'un combat héroique ou d'une dangereuse chasse, rien de glorieux, comme toujours alors ça m'déprime! Respirer? Ah ouais p'tet que ça m'aiderait, p'tet que ça m'éviterait une mort merdique. J'inspire, j'expire, profondément, t'as vu je suis sage j'écoute, en même temps dans mon état c'est franchement pas le moment de m'en prendre une tu n'penses pas? Je tente de parler, c'est pas facile et vu comment tu me regardes et c'que tu m'dis, p'tet bien que t'as rien compris du tout. J't'en voudrais pas, même si j'suis de nature rancunière, là c'est un peu ma faute du coup, pour une fois j'veux bien assumer mes tords. Et au moment ou j'pensais que mes mots presque incohérents t ma respiration haletante me donneraient le droit à une grosse claque dans la gueule -histoire d'me réveille, d'me calmer- tes paroles tombent et sans méchanceté aucune, y'a pas de baffe , ni de secousses non plus. Euh? Qu'est ce qu'il se passe? Y'a des Guerriers gentils et doux ou je suis en train de rêver? Parce que faut pas oublier la situation étrange, il est quand même nu devant moi, franchement pas maigrichon et vachement bien dessiné, il a touché ma joue et il est tout gentil. C'est quoi? Un dérèglement hormonal ou un fantasme inavoué? Visiblement rien de tout ça, juste une rencontre dans le monde réél, une rencontre étrange j'veux bien l'avouer, mais une rencontre agréable. Il est gentil, il est mignon et bêtement je souris, je rougis, enfin c'est ce que je semble penser alors que mes joues me brûlent. Long cils noirs qui balaient mes yeux dans de grands mouvements de paupières façon biche -Tu voudrais que j'te fasse ta déco? C'est vrai? soufflais-je aussi admiratif qu'étonné, les larmes aux bord des yeux sous l'affluence d'émotions. Si je ne m'attendais pas du tout à ce que tu sois intéressé par mes talents et désire les voir, j'étais encore plus loin de penser que tu voudrais en profiter pour un usage personnel. Comme quoi tout n'est pas perdu, y'a des guerriers qui ont du gout, y'a des guerriers raffinés, y'a des guerriers doux et gentils.

P'tet qu'il se paie ma tête, mais son regard et son attitude semblent me prouver le contraire, si j'sais que y'en a qui jouent bien la comédie, celui là semble avoir passé l'âge de ce genre d'enfantillages et ne semble pas posséder le gêne de méchanceté gratuite. Tu me parles de tes oiseaux et la proposition faire partir mon coeur dans de grandes embardées. Je pince mes lèvres furieusement avec mes dents, au point de me faire mal, mais faut atténuer ce sourire béat, faut étouffer ce couinement d'admiration et d'excitation qui s'échappe à cette idée. Un peu de dignité Lowen, redresses moi ces épaules, tiens toi correctement et arrête de te comporter comme un enfant ou une jeune pucelles aux hormones déchainés par ces premiers émois. Je baisse les yeux, je glousse, j'ai évité le pire mais j'ai pas réussis à tout contenir, c'est con mon garçon tu perds en crédibilité là! ça m'étonnes pas que la moitié de ce village te traite de fillette. Mais pas lui, pas toi! Je relève les yeux et hoche la tête vivement, sans pouvoir provoquer le moindre son. C'est oui Antanas, c'est oui, je veux les voir, je veux te suivre  -mais tu vas pas me gronder si ils s'envolent.. je... mon rêve c'était écroulé le jour ou j'ai par accident fait envolé les oiseaux d'Isdès, le dresseur m'a dit que j'étais pas fait pour ça et mon coeur c'est brisé, en mille morceaux. Je fais bouger l'eau avec mes mains , fixant les bulles quelques instants -tu sas bien qu'j'suis maladroit et pas très discret... mais.... je relève mes grands yeux humides et suppliants -j'fais pas exprès j'te juuure...  
© 2981 12289 0

avatar
05/10/2016 Ipiutiminelle 184 Hugh Jackman So' Guerrier & Chasseur > ₪ Combat au corps à corps et armes blanches. Doué aux armes de jets et à l'arc. ₪ Chasseur ₪ Eleveur et dresseur d'oiseaux de proie pour la chasse et la livraison des messages. ₪ 0
Live as if you were to die tomorrow. Learn as if you were to live forever


Sujet: Re: Une rencontre sous le signe de l'eau
Sam 25 Fév - 15:31

Une rencontre sous le signe de l'eau  #Lowen Symaethis

A chacun de mes gestes, à chacune de mes paroles, je vois le visage de Lowen changer. Il passe de incrédulité à la peur, et de la peur à l'incrédulité. Un vrai livre ouvert. C'est rare pour notre peuple de montrer avant tant de simplicité ses sentiments et je trouve cela rafraîchissant. Je parle comme un vieux...pourtant dans mon corps et dans ce que je suis, je ne me trouve pas si vieux.

A ma demande, je le vois inspirer profondément, et expirer exagérément, j'ai presque envie de rire ou de lever les yeux au ciel mais je reste stoïque. Il est un vrai spectacle à lui tout seul et j'ai l'impression qu'en sa compagnie on ne risque pas de s'ennuyer. Pour le meilleur et surtout sur le pire si j'en venais à écouter les rumeurs sur son compte. Ils ne sont vraiment pas tendres chez nous à son égard. Pourtant à moi il me semble adorable en cet instant. Du moins si j'oublie que j'ai failli me faire écraser par des roches entraînés par ses soins un peu plus tôt. Il est certainement maladroit mais je crois qu'il est intelligent, et c'est important aussi, l'intelligence, l'ingéniosité...

Après mon toucher, je vois ses joues se teinter adorablement de rouge. Est-ce que je le gène ? Je ne sais pas. Je ne sais pas ce qu'il sait exactement sur moi mais par le passé des jeunes hommes sont passés dans ma couche. Je ne lui ai fait aucune invitation en ce sens, mais je me demande s'il pourrait être plus attiré par les courbes masculines que celles plus voluptueuses des femmes. Sous son regard sur moi, j'en ai l'impression. Ça ne me dérange pas, je ne suis pas le genre d'homme à juger cela et je serai bien mal placé pour le faire. Je me contente de sourire à son observation sans la relever. Il est flatteur son regard et je dois dire qu'il a l'apparence charmante. A mon tour je le détaille sans vraiment me cacher.  Ses yeux papillonnent comme les ailes fines et fébriles des papillons et je pense qu'il peine à croire mes paroles. Il semble ému... je n'ai pourtant pas dit grand chose. C'est en cela que je peux voir combien notre tribu lui a fait du mal à ne jamais croire en lui et en ses capacités. Je crois que personne n'a jamais voulu lui faire confiance pour quoi que ce soit. Et moi, j'ai envie de changer cela, à mon niveau. Je suis entrain de m'attacher à cette jeune pousse d'homme.

"  Oui c'est vrai, tu te sens capable de faire quelque chose qui me ressemble ?  "

Le responsabiliser, lui donner l'occasion de me prouver un peu ce qu'il vaut. Je me demande ce qu'il voit en moi, mais j'espère qu'il ne me changera pas ma maison en un salon de femmes. Ce n'est pas que je n'aime pas les femmes, mais vivre dans un environnement trop féminin n'est pas vraiment ce que je souhaite. Ma maison est assez vide et fonctionnelle, je me demande à quoi elle pourrait ressembler sous ses mains. Peut-être me donnera-il envie d'y passer plus de temps...

Je ne pensais pas que je pourrai le rendre plus heureux qu'en lui témoignant un peu de confiance, mais c'est en voyant ses lèvres devenir blanches sous la pression de ses dents que je l'ai regardé confus. Ses yeux brillaient et on aurait dit qu'il évitait de trop sourire, c'était juste un visage profondément bizarre, presque congestionné... Un instant je me demandais s'il n'allait pas éclater, ou si de la fumée n'allait pas sortir soudainement de ses oreilles comme le gaz le fait d'une fracture lorsqu'un volcan est sous pression. Et soudain... il s'est mis à glousser... à glousser comme une jeune poule. J'ai haussé un sourcil...et j'ai retenu avec peine mon propre rire. Sa joie était communicative. Ça faisait longtemps que cela ne m'était pas arrivé.

"  Les oiseaux sont fait pour voler, si tu abandonnes au premier essai, il est certain que tu n'y arriveras jamais. Il faut tomber et se relever encore et encore pour apprendre à marcher et c'est pour tout comme ça. La seule question que tu dois te poser, c'est est-ce que tu as envie d'y croire ? "

Je m'éloigne un peu de lui et je sors du bassin laissant l'eau couler contre mon corps et se perdre dans la roche. Je frisonne dans l'air. Hors de la source chaude, il ne fait vraiment bon. Il est hors de question de laisser l'air me sécher aujourd'hui et je ramasse un tissu dans mon sac pour m'essuyer. Ici en montagne, ça sent déjà les prémices de l'hiver.

" Je vais rentrer au village, tu n'auras qu'à me dire quand tu as un peu de temps à me consacrer dans les jours qui viennent. A moins que tu ne changes d'avis ? "

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 

Une rencontre sous le signe de l'eau

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Aventure nocturne sous le signe du cactus
» Silvero, voleur sous le signe de la Panthère...
» Nuzlocke été du forum sous le signe de l'amour
» Arrivée sous la pluie, un signe du destin ? | ft. Neal Cochran
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: Il était une fois des jolies histoires-