Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜(Cassandre) | It's like the wind changed your mind
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : Précédent  1, 2

Admin - Falling Away with You
avatar
23/09/2016 MysteryLight Liam, Near, Elijah, Saoirse, Jade 2729 Natalia Dyer Amnesis (Ali ♥) gif profil Murphy ** Signa, Sial (Alaska), crackship Ali ♥ Onerepublics Colors Cuistot Odyssée 9
Admin - Falling Away with You


Sujet: Re: (Cassandre) | It's like the wind changed your mind
Dim 10 Déc - 21:48





It's like the wind changed your mind


Cassandre & Elias -  le 02 octobre 2116


Elle avait toujours cru les terriens plus curieux que cela. Elle avait du mal à croire qu’Elias était à sa première rencontre de l’un d’entre eux. Elias était quelqu’un de particulier mais ça restait étonnant cette question, de voir comme s’il n’avait pas été ne serait-ce que curieux de rencontrer ceux qui étaient une petite nouveauté dans les parages depuis tout ce temps. Elle ne disait pas cela parce qu’elle pensait qu’ils étaient importants, c’était même le contraire, elle n’aimait pas tout ce bruit que l’on faisait autour d’eux alors qu’ils désiraient juste s’installer sans créer des problèmes mais voilà des problèmes il y en avait déjà avant eux et elle ne pouvait pas dire si l’arrivée d’une nouvelle vague de personnes venues droit du ciel empirait ou non la situation sur terre. Elle avait eu vent de quelques informations sans trop s’en faire, avait vraiment souhaité pouvoir s’y faire sur terre sans pour autant s’embarquer dans une situation qui la dépassait au plus haut point. La politique, ce qui ressemblait à de la politique terrienne mélangée à celle des cent et de l’odyssée était beaucoup trop compliquée pour celle qui s’était rapidement faite à celle simple et établie sur l’Odyssée. Il y avait beaucoup d’éléments à prendre en compte désormais mais, pour le moment, le seul élément qu’elle prenait en compte, maintenant, était sa rencontre avec Elias. Elle préférait ne pas laisser d’autres facteurs extérieurs s’impliquer dans une rencontre qui ne les concernait pas.

Pour le moment il ne lui avait rien fait de mal et avec tout ce qu’elle avait pu entendre à propos des terriens, c’était une petite chance à elle qu’elle ne comptait pas gâcher. « Chez moi aussi. Chacun place. Mais tous savoir faire à manger. » Elle a un sourire amusé parce qu’évidemment il ne peut pas comprendre leur fonctionnement de là-haut, il ne l’a pas connu, personne ne lui a expliqué tout comme elle ne sait pas du tout comment les terriens vivent, se débrouillent sur cette terre depuis que tout a été fichu en l’air. « Disons qu’on avait une grande cuisine pour beaucoup de monde. Là haut. Il était impossible pour chacun de se faire à manger soi-même. » Il y avait beaucoup moins d’espace. Certes, il était possible que certains d’entre eux aient appris à cuisiner sur terre, elle en voyait bien qui essayaient de s’y mettre, d’apprendre, mais c’était de toute façon mieux quand ceux qui s’y connaissaient rien qu’un peu plus, le faisaient. Du reste lorsqu’ils partaient en exploration pour plusieurs jours, ils se débrouillaient. Ce n’était jamais le grand luxe mais ça restait mangeable. Elle espère qu’elle s’exprime bien, a cette difficulté parfois de se mettre à leur niveau. Et c’est la même de leur côté, puisque s’il lui parlait dans son langage, elle ne comprendrait strictement rien, resterait un peu surprise sans doute du aux sons qu’elle entendrait.

« Toi devoir être courageuse et motivée si vouloir apprendre. » Elle était tout ce qu’il disait sauf qu’il l’ignorait pour tout un tas de raisons, principalement celle qui lui disait qu’il ne la connaissait depuis seulement peut-être deux trois minutes. Elle s’était débrouillée pour savoir respecter des lois sévères sur l’odyssée, pourrait apprendre les lois de la terre, la façon de survivre dans cet univers était certes différente de celui qu’elle avait toujours connu mais pas moins réalisable. Elle pouvait s’adapter pour réussir à s’en sortir comme elle le prouvait en se tenant à ses côtés après un peu plus d’un an passé sur terre. Elle avait souhaité devenir professeur, la voilà qui deviendrait élève. C'était plutôt étrange mais elle aimait bien. « D’accord. » Cueillir des plantes ne l’intéressait plus du tout, elle avait ce côté déterminé qui l’avait maintenu en vie à présent, loin des prisons de l’odyssée, loin des problèmes sur une terre qu’elle découvrait à peine. « On a peut-être pas beaucoup de temps pour tout apprendre mais on est un peu comme des bébés qui viennent de naître sur un lieu inconnu. Faut nous laisser du temps. Rien qu’un peu. Un jour on agira exactement comme vous. » Elle en était persuadée. Ils avaient des problèmes à gérer en plus de juste l’arrivée sur terre et l’adaptation, il y avait la différence entre leur vie sur l’Odyssée et un peuple divisé. Tant de critères à prendre un compte qu’un an sur terre n’aurait jamais été suffisant pour qu’ils réussissent à s’adapter totalement à cette autre vie qu’ils commençaient tout juste.  



— code by lizzou —


Admin
avatar
20/01/2016 avengedinchains Charlie, Baelfire, Richard, Astrid & Meeka 939 Tom Hardy signa by beylin guerrier Athna 21
Admin


Sujet: Re: (Cassandre) | It's like the wind changed your mind
Mar 26 Déc - 15:59



It's like the wind changed your mind

Elias ne connaît pas les choses qu’ils ont pu faire et il n’a jamais voulu y réfléchir.D e toute manière, à quoi bon ? Le monde du ciel lui échappe et il n’a pas vraiment envie d’y comprendre quelque chose. C’est compliqué disons. L’homme de la montagne n’a pas envie de se prendre la tête avec tout ça. Il estime que tout est toujours plus facile, c’est un fait. Et dans le fond, c’est un peu un mensonge. Il a envie de savoir mais il ne s’agit pas d’une chose qu’il est facile à admettre. Sa fierté ne le lui permet pas. Les choses, il a toujours tendance à les garder pour lui, il ne dit jamais rien et il sert les dents. Il est plus facile d’air ainsi que de prétendre que oui, il est curieux de ce monde qu’il ne comprend pas. Ces gens ont vécu dans l’espace, ils se sont installés quelque part sur un truc en métal et ils sont restés là haut pendant un siècle. De ce qu’il a entendu, du moins. Il aimerait en savoir plus, il aimerait comprendre comment ça pouvait fonctionner ou même ce qu’ils ont vécu là-haut. Deux modes de vie complètement différents qui doivent désormais vivre au même endroit. En tout cas, il peut comprendre que ça n’ait rien de facile du tout. Mais ça ne veut pas non plus dire que ça change quelque chose. Malgré tous les avis de l’homme, et le fait qu’il ait envie d’en savoir un peu plus, il n’a pas envie de partager sa planète juste pour ça. Il se dit simplement qu’ils n’avaient qu’à rester là-haut ou bien user de leurs intelligences pour trouver une autre planète. Ils n’étaient pas obligés de venir ici. Et ce n’est pas parce qu’il en trouve quelques uns sympas que ça va y changer quelque chose. Ils n’ont aucune raison de rester sur cette planète mais il pourrait comprendre que ça puisse se passer comme ça. C’est une affaire un peu compliquée.

Cassandre pourtant, ça paraît être différent, un sujet à part, une lumière au milieu de toute cette histoire. C’est un peu compliqué mais ça ne le concerne pas forcément. Et puis, là n’est pas non plus le sujet. Elle est différente et bien qu’elle ne ressemble pas autant à Clara qu’il ne pouvait bien le croire au début, elle lui fait penser à elle et ça change un peu tout. Mais s’ils n’avaient pas atterri ici, au moins, il ne l’aurait pas vu et ses songes n’auraient donc jamais changé. Enfin bon, pour le reste, il ne voit pas ce qu’il pourrait vraiment dire de plus. Disons que ça ne sert à rien, en plus de ça. C’est une affaire un peu plus compliquée que ça. On ne va pas se mentir. « Disons qu’on avait une grande cuisine pour beaucoup de monde. Là haut. Il était impossible pour chacun de se faire à manger soi-même. ». Donc s’il comprend bien, et avec cette langue, ce n’est pas certain, il y a quelqu’un qui fait à manger pour tout le monde et ils mangent tous ensemble ? ou du moins, c’est comme ça que ça fonctionnait lorsqu’ils étaient dans l’espace. Intéressant. Il ne pourrait pas. Il aime manger ce qu’il chasse et estime ça beaucoup plus facile ainsi. ” Donc personne sait faire manger ?”. Cela n’a pas de sens. Si une personne en particulier fait à manger pour tous, ou même un groupe de personnes, si les autres se retrouvent un jour perdu en forêt, ils ne sauront pas se débrouiller seul ? Disons que ça manque de sens aux yeux de l’homme. Il faut apprendre à se débrouiller. ” Pourquoi impossible pour chacun ?”. Il n’a jamais mis les pieds sur leur campement, il ne s’en est même jamais réellement approché pour pouvoir jauger de la situation. Est-ce que chacun possède une maison ? Ils ne sont pas là depuis si longtemps que ça mais avec les compétences, ils devraient être en mesure de faire ce qu’ils veulent non ? D’une certaine manière du moins. Dans le fond, il n’en sait absolument rien.

Apprendre à survivre, apprendre à vivre. Les choses ne sont pas faciles, pas faciles du tout et quand il voit sa carrure et le visage délicat qu’elle a, il a l’impression que ce serait compliqué. S’il la formait, par exemple, ce serait presque une catastrophe. Il n’est pas doué avec les gens et il ne l’a jamais été, il n’a jamais cherché à l’être. Il est dur, quand il entraîne. Trop, sans doute. Il n’est pas délicat, il est brutal, parfois, il blesse, mentalement. Physiquement. Rien n’est facile et il ne cherche pas à faire en sorte que cela le soit. Il n’est pas mauvais pourtant, dans ces leçons. Il est capable d’en donner à foisons et il maîtrise tout ce qu’il fait. Mais les choses sont comme elles sont et on ne peut pas vraiment aller contre ça. C’est compliqué mais les choses sont comme elles sont. Enfin bon, c’est ce qu’il a envie de croire ? Il ne sait pas et il n’a pas du tout envie de réfléchir. « D’accord. ». Et puis dans le fond, elle ne lui a pas demandé de la former non ? Elle ne l’a pas inclu dans l’idée. Elle a seulement lancé l’idée qu’elle voulait être formée. Qu’elle voulait apprendre, mais c’est une autre histoire à laquelle elle ne veut pas penser, c’est une affaire un peu compliquée. Mais ça ne le concerne pas vraiment. Et il ne risque pas de la forcer à parler, d’une quelconque façon. Ce n’est pas comme ça que ça marche, évidemment. Mais… Qu’est-ce qu’il pourrait y faire hein ? Il ne saurait le dire. « On a peut-être pas beaucoup de temps pour tout apprendre mais on est un peu comme des bébés qui viennent de naître sur un lieu inconnu. Faut nous laisser du temps. Rien qu’un peu. Un jour on agira exactement comme vous. ». Peu de temps pour apprendre oui, surtout s’ils veulent garder un semblant de vie normal ou au moins, parvenir à obtenir ce qu’ils veulent.

Les choses ne sont pas toujours faciles mais il faut juste faire avec et c’est la seule chose qui ait de l’importance. Ce monde pourrait être en mesure de les dévorer sans même qu’ils ne parviennent à s’en rendre compte. Ce n’est pas toujours facile en tout cas. Mais il faut savoir faire la part des choses. Ce n’est pas toujours facile mais on apprend à faire en sorte que ça se passe bien. Pour autant, ils auront beau y mettre toute la volonté qu’ils veulent, ils ne réussiront jamais à faire en sorte de se fondre dans la foule et ils ne parviendront pas à agir comme eux, il en a conscience, lui au moins. Mais il peut comprendre que ce soit la volonté. Histoire de ne plus paraître différent, sûrement. Mais c’est une autre histoire sans doute. ” Vous devoir essayer fort. Car pas facile du tout”. Et la condition physique n’est pas la seule chose qui ait de l’importance dans tout ça, il y a aussi le relationnel et la langue. Ils ne parlent pas la même langue et ça garde donc une certaine différence, une marque d’écart, si on peut le dire ainsi. ” Toi savoir où trouver force et comment utiliser force ?”. Sans doute qu’une telle réflexion doit paraitre bizarre. Il veut juste savoir vers qui elle va se tourner pour devenir forte, et si elle a quelqu’un qui pourrait être en mesure de la protéger, également. Il ne sait pas, il ne cherche jamais vraiment.

notes » w/ Cassandre, en forêt, le 02 octobre 2116.

Admin - Falling Away with You
avatar
23/09/2016 MysteryLight Liam, Near, Elijah, Saoirse, Jade 2729 Natalia Dyer Amnesis (Ali ♥) gif profil Murphy ** Signa, Sial (Alaska), crackship Ali ♥ Onerepublics Colors Cuistot Odyssée 9
Admin - Falling Away with You


Sujet: Re: (Cassandre) | It's like the wind changed your mind
Sam 10 Fév - 22:55





It's like the wind changed your mind


Cassandre & Elias -  le 02 octobre 2116

C’est compliqué parce qu’ils sont différents mais elle a envie d’essayer. Ils auront beau essayer, elle sait que rien ne sera jamais facile autant pour lui que pour elle, que pour ceux de la terre et ceux venus du ciel. Il y aura toujours malheureusement ce barrage de la compréhension et des façons de faire qui ont été différentes pour chacun d’entre eux depuis bien des années qu’il est difficile de les changer. C’est ça aussi qu’ils ont du mal à comprendre qu’ils aient fonctionné de façon aussi drastiquement différente selon les us et coutumes de leur peuple qui a eu la facilité et à la fois la difficulté de vivre sur Terre. Chacun pourra l’interpréter de façon différente. Elle ne sait pas s’il comprend. Ils ont été habitués depuis longtemps à cette vie.

Pas eux.

Elle ne sait pas comment l’expliquer autrement. C’est juste comme ça. Ils essayent de s’y faire. Certains y parviennent d’autres pas. Le choc a été bien trop violent. « Donc personne sait faire manger ? » « Beeen, c’était ça oui au départ. Puis ceux qui ont voulu ont appris. » Ils ne savaient pas non plus tout cuisiner au départ, juste quelques plats toujours les mêmes. Elle n’est pas une cuisinière accomplie, espère simplement que ce qu’elle prépare reste mangeable. Elle a un sourire amusé à ce qu’il soit s’imaginer de leur peuple d’incapables. C'est ainsi qu'ils ont du s'organiser là-haut pour que tout le monde soit utile à ce qu’ils savaient le mieux faire. Il y avait beaucoup de cuisiniers mais y’a eu beaucoup de morts aussi. Il y en a encore beaucoup pour l’aider dans les cuisines, chacun s’y essaye, oui, beaucoup de choses ont changées depuis qu’ils étaient  là-haut. « Pourquoi impossible pour chacun ? » « C’est ceux qui ont construit le vaisseau. Ils l’ont pensé comme ça. Sans cuisine pour chacun. C’était plus pratique, plus rationné, plus contrôlé. Enfin de compte un jour ou l’autre si ça n'avait pas été l’air manquant, ça aurait été la nourriture. On aurait été forcé de venir heu vous embêter. » Vous embêter, vous envahir, changer votre petit train de vie sans le vouloir puisqu’ils ne savaient pas qu’ils étaient là. Enfin si grâce aux Cent mais avant, c’était qu’un maigre espoir que de savoir la terre viable qui les avaient fait penser à ce projet de dingue.

Elle ne sait pas de quoi demain sera fait, elle sait que certains pensent à déménager, déjà. Ils veulent vivre comme les terriens qu’ils ont rencontré, ceux qui ont préféré l’échange à l’ignorance de leur existence, au jugement vite fait de ceux qui ne cherchent pas à faire avec cette nouvelle donnée qu’ils sont, ceux qui préfèreraient être débarrassés d’eux au plus vite. Elle n’ignore rien de tout ça même si elle n’en a que peu rencontré, elle a toujours eu beaucoup de chance et le sait bien. Si elle ne veut pas changer totalement qui elle est, elle a envie d’apprendre, d’en savoir toujours un peu plus sur ce monde encore nouveau pour elle malgré tout. « Vous devoir essayer fort. Car pas facile du tout. » « On devinera toujours que je suis pas d’ici hein ? » Elle a la réponse sans même avoir à la poser. Ce n’est pas forcément parce qu’ils ne parlent pas la langue, ils ont une façon de penser et d'être aussi bien différente et ne comprennent pas toujours celles de ceux qui sont là depuis des générations. « Je sais. » « Toi savoir où trouver force et comment utiliser force ? » Elle secoue négativement de la tête, cela ne servirait à rien de mentir. Elle n’a jamais eu à être forte autre que mentalement, ça c’est autre chose. Elle sait qu’elle a déjà beaucoup enduré, qu’elle endurera encore beaucoup sur cette terre. Elle ne sait pas si elle tiendra le coup avant qu’elle ne la brise mais tentera, du moins. Pour le moment elle parvient à se tenir debout sans flancher et c’est déjà plutôt pas mal. Elle ne comprend pas bien la question étrange qu’il lui pose. « J’en ai jamais eu besoin aussi, enfin jusqu’à présent. » Elle a toujours su se débrouiller, su tomber sur les bonnes personnes. « Mais j’peux m’entraîner sur le campement si c’est ça ta question. » Elle a souvent observé les entraînements sans véritablement y prendre part. La chasse, la traque avec Murphy, s’occuper des repas c’était tout autre chose, ça lui paraissait beaucoup plus simple que l’idée de devoir apprendre un jour à se battre.





— code by lizzou —


Admin
avatar
20/01/2016 avengedinchains Charlie, Baelfire, Richard, Astrid & Meeka 939 Tom Hardy signa by beylin guerrier Athna 21
Admin


Sujet: Re: (Cassandre) | It's like the wind changed your mind
Mer 20 Juin - 17:54


it's like the wind changed your mind


2 octobre 2116 ;; Il ne lui est pas facile de faire face à cette enfant. Bien qu’elle ne soit plus vraiment une enfant. Ce monde ne lui permet plus d’en être un, il ne lui permet plus d’avancer et d’agir comme si elle en était toujours un. Elle reste jeune, et il lui est impossible de faire autrement que face à cela. Mais en même temps, ça ne veut pas dire que c’est plus facilement supportable, au contraire. Il ne prétend pas qu’elle lui ressemble comme deux gouttes d’eau mais l’erreur est facile lorsque l’oeil est tremblant et que la vue se brouille. C’est un peu ce qu’il se passe lorsqu’il a ces hallucinations. Elles n’existent pas vraiment mais une simple ressemblance et la souffrance l’aide à se faire berner. Il n’arrive pas toujours à faire les choses comme il faut. Et les choses ne risquent pas de s’arranger, non, pas comme ça, quoi qu’il en dise. Certains traits peuvent paraître semblables mais la réalité ne vient pas uniquement de là et ce n’est pas seulement ce qui est censé développer tout ça. Et ce ne sera jamais aussi simple que ça. Mais il y a cette douceur, qui se dégage d’elle, une légèreté qu’il n’est pas toujours à même de comprendre, et qu’il trouvait aussi chez sa fille. Elle n’était pas comme lui, en réalité, personne n’était comme lui et encore aujourd’hui, il se demande comment sa femme a pu un jour s’intéresser à elle. Mais cette douleur, il tente du mieux qu’il le peut de ne pas l’affronter. S’il n’y arrive pas, il ne sait guère comment passer au-dessus de ça. En réalité, il n’a pas particulièrement envie d’y réfléchir parce que les choses sont déjà bien assez compliquées comme ça. Il n’y a rien à ajouter, et il n’y a jamais rien eu à ajouter. Elias est un homme qui n’affronte pas ses peurs et qui ne parviendra jamais à affronter ses peurs.

Bien sûr qu’ils ont dû apprendre sur le tas. Là-haut, dans l’espace, Elias imagine qu’on ne mangeait pas la même chose. Il n’imagine d’ailleurs pas vraiment qu’ils aient pu amener de la nourriture de la Terre et il ne voit pas non plus comment ça aurait pu évoluer. Pas d’animaux, il suppose, pas de fruits, parce qu’il aurait été impossible de planter un arbre dans le métal de l’appareil. Il ne saurait le dire et en réalité, il n’a pas particulièrement envie d’y réfléchir. « Beeen, c’était ça oui au départ. Puis ceux qui ont voulu ont appris. ». C’est un peu partout pareil, sauf que dans son village et dans ceux de la planète, les choses paraissent plus faciles parce qu’elles ont toujours été comme ça et qu’il n’a jamais été question de changer la donne. Il le sait. Tout s’est fait naturellement, et pour eux, il est question d’apprendre une chose pour laquelle ils ne sont pas forcément préparés, c’est vrai que ça n’a rien d’évident. Il n’est pas facile d’apprendre une chose à laquelle on ne s’est pas vraiment intéressée, c’est vrai. ” Personne malade ?”. La remarque est sans doute maladroite, et stupide, mais que pourrait-il dire ? Mais il ne voit pas comment il aurait pu dire les choses et cela ne les facilite qu’à demi-mots. Il n’est peut être pas juste mais il n’a jamais prétendu qu’il l’était et c’est souvent l’aspect compliqué de la situation. Il le sait. Elias souffre, parfois, de sa manière de parler et de blesser. Mais ça n’arrive que rarement. Et pour l’heure, il essaie de comprendre un campement qu’il n’a jamais cherché à comprendre avant. N’est-ce pas une manière comme une autre de voir les choses évoluer dans le bon sens ? Cela change tout, ou du moins, c’est l’impression qu’il peut avoir, parfois, au milieu des choses. Il n’avait pas porté d’attention à ce peuple, avant de se retrouver face à cette fille. Et les choses ne peuvent pas changer avec une facilité déconcertante parce que ça n’a jamais fonctionné de cette manière. Et ce ne sera jamais le cas. C’est une avancée, peut-être mais une avancée un peu légère à laquelle il est difficile de penser. On finit toujours par évoluer ou du moins, on finit toujours par essayer d’évoluer. Ce n’est juste pas toujours une réalité évidente ou même facile. Et ça peut facilement être une complication qu’il ne comprend pas.

« C’est ceux qui ont construit le vaisseau. Ils l’ont pensé comme ça. Sans cuisine pour chacun. C’était plus pratique, plus rationné, plus contrôlé. Enfin de compte un jour ou l’autre si ça n'avait pas été l’air manquant, ça aurait été la nourriture. On aurait été forcé de venir heu vous embêter. ». Donc s’il suit bien son raisonnement, il n’était pas possible pour eux de se sustenter eux-mêmes et ils n’ont donc pas pu développer une autonomie évidente. Dépendants les uns des autres, ils ne se sont pas développés comme eux l’ont fait sur cette planète. Sans doute était-ce susceptible de fonctionner là-haut, sans doute était-ce possible, à ce moment-là. Mais ici, il faut savoir survivre de son côté, il faut savoir être en mesure de faire ce qu’il faut et elle n’a été en mesure de faire tout ça que dans son coin, sans y comprendre quoi que ce soit. Il l’observe, un instant, tente de comprendre mais n’y parvient qu’à demi-mot. Il analyse ses mots, cependant, mais c’est une affaire différente. ” Vous jamais chance survivre seuls.”. Et c’est le point qu’il ne parvient justement pas à comprendre. Comment peut-on tourner les choses de cette manière, le vouloir, le faire volontairement ? Qui peut être suffisamment stupide pour amener la situation dans ce sens ? ” Pourquoi ?”. Mais est-ce qu’au moins, elle est susceptible d’avoir une réponse à cette question ? C’est bien là que se trouve le problème de tout ceci, il ne le sait pas. Et dans le fond, est-ce qu’il doit vraiment s’en soucier ? Ce n’est pas certain non plus.

« On devinera toujours que je suis pas d’ici hein ? ». Ils sont loins, différents, ne ressemblent à rien de ce qui pourrait être confondu. Il ne saurait vraiment dire comment les choses pourraient se produire ou ne pas se produire. Disons juste que c’est une affaire considérablement différente de ce qu’on pourrait imaginer. Ils ne peuvent renier qui ils sont, et ça ne risque pas d’aller dans un autre sens, parce que ça n’a jamais fonctionné de cette manière. Tout a toujours été tout blanc, ou tout noir pour lui, préétabli, si on peut le dire ainsi. Ils sont venus avec une langue étrangère, des habits différents et plus de choses encore. Certains aspects de l’existence peuvent se révéler compliqué. Ils évolueront, et peut-être qu’au fil des générations, s’ils restent, il sera possible d’aller dans le bon sens. Mais il lui est impossible de vraiment le savoir ou de vraiment le comprendre. Il ne sait pas et dans le fond, il ne veut même pas y réfléchir ou chercher plus loin. Les choses sont déjà suffisamment compliquées comme ça. ” Oui.”. Est-il vraiment nécessaire de chercher plus loin ? Il n’y croit pas vraiment. Pour lui, les mots doivent se savourer et il ne sert à rien d’en utiliser à trop forte dose. Mais ce n’est que son avis personnel et il ne voit pas ce qu’il pourrait dire. Il ne voit pas à quoi ça servirait. Clairement. Elle ne fera jamais croire qu’elle est native de cette planète, des habits n’y changeront rien. Et même si elle apprend sa langue, ça n’y changera rien. Deux mondes différents. Et ça s’arrête là. « Je sais. ». Bien sûr qu’elle le sait, et il aurait été stupide de sa part de ne pas le savoir. Bien sûr, il peut se tromper, d’une quelconque façon, et c’est une chose à laquelle il ne préfère pas penser. Elle aurait pu être plus stupide mais il en doutait, il en doutait sincèrement. Et c’est sans doute pour cette raison qu’il continue de lui parler. Il ne saurait le dire. Il n’ajoute rien, n’y voit guère d’intérêt.

« J’en ai jamais eu besoin aussi, enfin jusqu’à présent. ». Cela ne veut rien dire. Il comprend qu’elle ait pu ne jamais y avoir recours mais il ne comprend pas qu’elle puisse s’imaginer que ça pourrait n’avoir aucun intérêt ou aucun impact dans son existence. Ce monde est hostile et malgré la paix fragile qu’on trouve, elle n’est pas infaillible et pourrait ne jamais l’être. Il faut que les choses se passent dans le bon sens mais ce n’est pas forcément une réussite. C’est justement le problème principal de toute cette histoire. « Mais j’peux m’entraîner sur le campement si c’est ça ta question. ». Au moins, elle semble avoir la possibilité d’apprendre. N’est-ce pas une nécessité, aussi ? Il ne saurait le dire, il ne connaît pas les gens de son campement et ne risque pas de s’y attarder. Il n’en éprouve pas un réel besoin. C’est compliqué, en tout cas. Mais que pourrait-il dire ? il n’est pas en position de juger une situation qu’il ne comprend pas totalement. Pouvoir s’entraîner à se défendre et ne pas le faire, quel est le sens de tout ça ? ” Monde dangereux, toi devrait apprendre.”. Oui, il le faut. Mais en a-t-elle envie, elle ? Elle ne doit pas mourir pour sa naïveté.

Spoiler:
 
AVENGEDINCHAINS

Contenu sponsorisé


Sujet: Re: (Cassandre) | It's like the wind changed your mind

 

(Cassandre) | It's like the wind changed your mind

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Ana • The wind in my mind
» Cassandre
» A la recherche de son passé [PV Cassandre]
» ENORA ϟ ta gueule, cassandre.
» Le syndrome de Cassandre... [Rp Darren - Cassandre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: place of death :: La forêt profonde-