Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜I slither like a viper and get you by the neck ~ feat. Melody [HOT]
maybe life should be about more than just surviving


avatar
Invité
Invité


Sujet: I slither like a viper and get you by the neck ~ feat. Melody [HOT]
Ven 23 Sep - 14:39

I slither like a viper and get you by the neck.

Voilà bien cinq années que tu n'es plus retournée en terre calusa, et comme tu t'y attendais le village de tes vieux souvenirs de ces cinq dernières années a bigrement changé. En revanche, ce qui n'a pas changé c'est cette odeur forte et quelque fois désagréable de poisson frais - chez vous dans le désert, ce genre de met est inexistant - donc, ton odorat n'a jamais eu vraiment le temps de s'habituer à cette effluve si particulière venant de la mer. Hormis l'arôme marin, ce qui n'a pas bougé non plus sont les jolies filles du village - elles étaient déjà mignonnes à croquer il y a cinq ans en arrière et aujourd'hui, elles le sont encore plus. Comme quoi ton détour en terre calusa n'était pas une mauvaise idée que ça - en vue des belles choses qui s'offrent à ta vue perçante. Normalement, t'aurais du prendre le même chemin qu'à l'allée pour livrer l'objet de ta mission, empocher la récompense et retrouver rapidement celle que tu aimes, mais voilà en chemin, tu as rencontré les rats du désert et ces messieurs se sont proposés pour t'acheter l'esclave en échange du même prix de la récompensé qu'il valait sur l'avis de recherche. Alors pour te délester d'un poids et pouvoir profiter des trois jours restants, t'as accepté leur proposition et est directement partie en terre calusa. Pourquoi là bas précisément ?! Une vieille connaissance y vit. Non pas vieille par l'âge, mais vieille par le temps dont tu la connait. Autrefois, elle était fiancé à un jeune homme qui paraissait bien pour elle, pour le peu que tu as connu de lui - mais à ce que tu as compris les sentiments de la jeune femme n'ont jamais été réciproques pour lui. À ce qu'on dit, le pauvre bougre le cœur brisé s'en est allé du village pour ne plus avoir à croiser le regard de celle qui l'a fait tant souffrir - mais est-ce réellement la meilleure solution que de fuir son passé ?! Personnellement toi, tu serais restée et aurait pourri la vie de la jeune femme - jusqu'à ce qu'elle n'en puisse plus et quitte de son propre chef le village. La fuite ça n'a jamais été pour toi - enfin, quoi qu'il en soit - la vie continue. D'ailleurs, un marchand de fruits et légumes rahjak né calusa t'a raconté que la jeune femme avait trouvé une autre compensation pour oublier une bonne fois pour toute son fiancé déchu. Non pas un homme comme tu l'aurais pensé, mais une femme. Cette annonce t'a fait monter le sourire jusqu'aux oreilles - elle t'a bien fait rire aussi, mais tu pouvais lui donner que raison à sa décision - la vie étant bien trop courte pour se cantonner à n'aimer qu'une personne ou un genre spécifique d'individus. Toi, tu aimes les deux genres - aucune distinction - pourquoi faire, mourir bête sans avoir connu le plaisir de la chair avec le même sexe et le sexe opposé ça ne t’intéresse pas. Alors qu'elle est refait sa vie avec une autre femme ne t'a pas surpris - bien au contraire. Et puis, il y a pas si longtemps, ce même marchand t'a annoncé que l'idylle entre les deux jeunes femmes s'est fini aussi vite qu'il a commencé et que Melody en est ressortie avec une grosse peine de cœur. Cette information cruciale n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd et déjà l'opportuniste vipère que tu es, s'est promise de faire un tour en terre calusa pour panser ses blessures. Voilà pourquoi tu es ici, pour Melody et pour l'aider à oublier sa peine le temps d'une nuit - c'est la seule solution que tu connaisses et qui a toujours fait ses preuves - être une oreille attentive, ne t'a jamais suffit, ayant constamment ce besoin viscéral d'en vouloir toujours plus, surtout si la fille est jolie. Et Ezra dans tout ça ?! Elle n'a rien à voir dans tout ça - le lien que tu partages avec elle est le plus puissant de tous les liens qui partagent ton existence - alors pourquoi aller voir ailleurs ?! C'est simple, tu ne veux décidément pas t'en empêcher - toute ta vie tu as été une femme libertine, volage qui ne s'est jamais soucié des sentiments que pouvaient avoir les autres à son égard. Et puis, du jour au lendemain, elle te tombe dessus et te demande honnêteté et allégeance - chose que ni elle, ni toi ne pouvait promettre. De un parce qu'elle appartient à un autre et de deux parce que tu en es bien incapable. Tu l'aimes à en crever, mais tu as besoin d'aller voir ailleurs - c'est comme un exutoire pour empêcher la monotonie de s'installer entre elle et toi - parce que tu as peur de te lasser si tu restes trop proche d'elle, sans possibilité de liberté et d'aller voir si l'herbe est plus verte dans le jardin d'à côté. Avec Melody, tu as cette possibilité - contrairement à Ezra, tu ne ressens rien pour elle - aucun sentiment, juste une envie de chair fraîche après une semaine et demi d'abstinence. Et enfin l'objet de tes désirs se dessine devant tes iris - elle tient une devanture de poissonnerie - la même que la première fois de votre rencontre. Descendant de cheval, tu fais le reste du chemin à pied - te plantant devant l'étalage, sourire en coin - tu viens prendre la parole : « Salut jolie sirène ! Alors, il paraît qu'on a une peine de cœur ?! » c'est ton petit doigt qui te l'a dit, mais si elle savoir qui l'a balancé - tu le lui dira. « J'ai le remède qu'il te faut pour passer à autre chose, mais avant ça j'aimerais manger. » C'est que faire une centaine de kilomètres, ça creuse drôlement. « Qu'est ce que tu me proposes ?! » du poisson bien sûr, t'aimes pas spécialement ça, mais c'est déjà meilleur que la viande rouge et t'es prête à faire un effort - parce qu'il parait que certains poissons et crustacés ont des vertus aphrodisiaques, à voir si tout ça est vrai.


Dernière édition par Shanareth Zamarguilea le Lun 7 Nov - 15:24, édité 1 fois

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: I slither like a viper and get you by the neck ~ feat. Melody [HOT]
Mer 28 Sep - 16:30

    L'espoir était bien présent dans tes veines, dans ton coeur, dans ton esprit, mais petit à petit, il devenait de moins en moins fort, de plus en plus faible, de plus en plus lointain, comme si finalement, tu avais espérée dans le vide, comme si le néant était en train de s'emparer de toi. Mais étant connue de tous les calusas, ta peine de coeur s'était propagée jusqu'au lointain pour ceux qui te connaissait un peu, pour ceux qui avait un intérêt à te connaitre bien évidemment. Et si ton visage ne retrouvait pas véritablement son sourire, le temps faisait son œuvre depuis le début du printemps. Pourtant, tu te persuadais que même si l'espoir n'était pas très important, qu'il était toujours existant, comme s'il restait ton leitmotiv pour te lever le matin et te donner la force d'avancer, d'aller de l'avant malgré tout cela. La journée avait donc été comme toutes les autres à vrai dire, tu avais fait ta besogne durant la matinée, à pêcher du poisson notamment, mais surtout à récolter les huitres. Parce que c'est visiblement une bonne saison cette année, la récolte se fait un peu en avance. Il est possible d'en avoir durant certaine période, notamment en fin d'année, mais là, tu as pu en avoir suffisamment pour en vendre une bonne quantité à un prix disons raisonnable par rapport à ce qui peut se faire habituellement fin septembre. Et cela te ravie parce que tu connais certaines personnes capables de venir d'un peu plus loin que le village pour pouvoir déguster quelques huitres bien fraîches. Pourtant le succès n'a pas été aussi fort que tu l'espérais pour une raison que tu ignores en partie. Le bouche à oreille habituel n'a peut être pas été aussi fort que précédemment, peut être que c'est tout simplement ta réputation de coeur brisé qui donne un goût tout autre à tes huitres, tu ne saurais dire. Ce n'est pas la mer à boire comme tu dirais, tu as de quoi vivre sans te soucier de trop de choses, c'est alors qu'une vieille connaissance arrive sur son fidèle destrier. A quand remonte votre dernière rencontre ? Trop longtemps sans doute pour que tu te souvienne véritablement de quoi vous aviez bien pu parler, ce que vous aviez bien pu faire ce jour là. Et visiblement, elle est aussi au courant de ta peine de coeur alors que pourtant, elle vient de loin, du désert, et ce n'est pas la porte à côté. Sans doute est-elle de passage dans nos contrées pour une petite affaire bien juteuse, parce qu'il ne fait aucun doute qu'elle est toujours dans ce genre de business là, c'est même une certitude. Et la vision de cette jeune femme te redonne le sourire, parce que tu sais ce qu'il va être possible de faire, même si elle n'est peut être là que pour parler du bon vieux temps et déguster quelques victuailles qui se trouve sur ton étale. Mais ces paroles ne laissent pas de place au doute, bien au contraire. Pourtant la route qu'elle a entrepris semble avoir été bien longue. Elle ne semble pas si fatiguée que ça mais elle a faim. Au vue de l'heure, tu ne pense pas avoir véritablement d'autres clients de la journée, alors tu sais ce qu'il te reste à faire.

    " Je vois que les nouvelles se propagent au delà de ce que j'aurais pensé. Mais j'ai de quoi largement te satisfaire, surtout que je doute que tu puisse te procurer beaucoup de ces choses sur tes terres. J'ai ce qu'il nous faut en tout cas pour te donner l'énergie qui pourrait te manquer. "

    Tu lui fait signe de patienter quelques minutes, le temps que tu fasses un peu de rangement, le temps de mettre tout cela à l'abri sans que tu ne puisses avoir de réelles pertes. Tu prends avec toi un panier, que tu remplis d'huitres donc, parce que c'est le repas que vous allez déguster, chez toi évidemment, ce sera plus confortable.

    " Ceci devrait satisfaire nos papilles, mais nous allons les déguster chez moi, ce sera plus confortable assurément, parce que tu n'as pas fait un si long chemin simplement pour rester plantée là. "

    Et tu lui prends la main pour l'inciter à te suivre, l'autre main tenant le panier remplis de ces belles huitres que tu as fraichement ramassée dans la matinée. Tu ne sais combien de temps Shanareth a prévu de rester dans le coin, peut être une seule journée, une seule nuit, peut être réussiras-tu à l'inciter à rester un peu plus, mais déjà ta journée sera meilleure que la précédente, à n'en pas douter.

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: I slither like a viper and get you by the neck ~ feat. Melody [HOT]
Jeu 29 Sep - 23:58

I slither like a viper and get you by the neck.

En fait, le fait d'un marchand rahjak soit né calusa aide beaucoup aussi - sinon, tu n'aurais jamais su pour sa peine de cœur et n'aurait même pas pris la peine de faire un tel détour juste pour lui faire oublier sa dulcinée. À l'heure qu'il est, tu serais chez toi - dans ton lit à dormir - pour te réveiller le lendemain et aller sous le fenêtre de la chambre d'Ezra pour lui faire la surprise de ton retour. Et la suite, tout le monde la connait. Ça aurait été un bon plan aussi, mais celui de partager un délicieux moment avec ta vieille connaissance est pas mal non plus - et depuis le temps que tu rêves de lui mettre le grappin dessus, c'est le moment ou jamais. Alors c'est sans détour que subtilement tu lui as proposé l'éventualité de partager sa couche ce soir pour lui penser à autre chose - que celle qui n'a pas mérité son cœur. Mais avant tu avais envie de manger quelque chose - tu ne peux décidément pas te dépenser avec le ventre vide. Assez d'énergie pour marcher, mais certainement pas pour faire des galipettes toute la nuit. Déguster du poisson et quelques crustacés, ça t'aidera à récupérer - à l'odeur ça donne pas spécialement envie, mais t'as pas beaucoup le choix - le menu que tu sois calusa ou rahjak est le même pour tout le monde. Dans ce cas de figure, elle te dit avoir ce qu'il te faut pour te donner l'énergie qui pourrait te manquer. Bras croisés, un sourire en coin t'écorche les lèvres - peu importe ce qu'elle pourrait de présenter comme mets de la mer, tu n'as pas chez toi et ça sera toujours nouveau pour toi, quoi qu'elle est décidée de te faire ingurgiter. T'es pas difficile - surtout si c'est la seule chose dans le coin à manger. Elle te fait signe d'attendre le temps pour elle de ranger tout son fourbi, pour ne pas qu'il y est de perte dans la pêche qu'elle a dû sans aucun doute faire ce matin. Sans un mot, tu l'as regarde œuvrer à la tâche - ton regard vert perçant, suit chacun de ses faits et gestes, l'observe et dessine chacune de ses jolies courbes : de ses lèvres pulpeuses à ses hanches de jeune femme parfaitement développées. Elle n'a plus rien à voir avec la jeune fille que tu as connu il y a cinq ans. Elle est encore plus belle que dans tes souvenirs - et tu ne regrettes pas du tout d'avoir attendu si longtemps pour saisir ta chance - car, tu y as largement gagné au change. Puis, la voilà qui revient avec un panier en bois vide - arquant un sourcil, tu te demandes bien ce qu'elle va y mettre dedans. Et la réponse à ta question arrive bien vite - lorsqu'elle y met à l’intérieur une bonne bourriche pleine de coquillage. Des huîtres - il te semble que c'est comme ça que ça s'appelle, t'en as déjà vu sur d'autres établies, mais n'en a jamais mangé. Est-ce que c'est bon ?! T'imagine que oui, sinon elle n'aurait jamais pris la peine d'en prendre. Et puis, comme pour toute chose, il y a toujours un début à tout - et si ça se trouve peut-être que tu vas aimer ça, qui sait. Enfin, elle prend la parole assurant que ceci pourrait ravir nos papilles - tu l'espérais vraiment, parce que sinon, c'est elle que tu mangerais et tant pis pour la politesse. Les déguster chez elle et une excellente idée- car comme elle le dit si bien, tu n'as pas fait tout ce chemin pour rester planter au milieu du marché et des regards indiscrets. Déjà qu'une rahjak fait tâche dans le paysage - c'est pas pour déguster des huîtres comme si de rien n'était. Un hochement de tête et elle vient te prendre par la main - ton autre main elle, tient les rênes du cheval - afin que celui-ci te suive jusqu'à la demeure de la belle. En arrivant, tu attaches ta monture à proximité d'une fenêtre - là où tu aurais l'oeil sur lui - avant d'emboîter le pas de Melody en entrant à l'intérieur de la bâtisse. Une fois fait, tu t'installes à table - attendant d'être servie comme une reine. Les huîtres devant toi, tu les regardes d'un air suspicieux - des tas de questions se bousculent dans ta tête, mais pour avoir les réponses - il faudrait d'abord que Melody y réponde. « Bon alors, comment on ouvre ces machins ?! Ça se mange comment ?! J'espère sincèrement que c'est bon, parce que sinon c'est toi que je mange à la place. » Taquine, tu lui lance un regard de défi - t'es certaine que c'est bon, mais tu veux lui laisser le bénéfice de te le prouver. Puis, tu commences aussi à avoir soif. Une bière te tenterait bien, mais peut-être que ça se marie pas avec les huître - qu'importe ce qu'elle pourra te servir pour étancher ta soif, te suffira amplement. « T'as pas de la bière qui traîne quelque part ou quelque chose de plus fort, j'ai soif. » Puis, tu regardes à nouveau ton assiette d'huîtres - vraiment pas appétissantes ces bestioles, mais pour la jeune femme pour qui ça n'a pas du être facile de les pêcher, tu feras un effort - bien que tu ne promettes pas, de ne pas recracher dans ton assiette si tu n'aimes pas.

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: I slither like a viper and get you by the neck ~ feat. Melody [HOT]
Jeu 6 Oct - 18:50

    Elle te faisait la surprise de venir te voir, et tu ne t'y attendais pas vraiment. A quand remontait la dernière fois que tu avais bien pu la voir ? Quelques années déjà, mais elle n'avait pas vraiment changé, toujours aussi croustillante à regarder. Sans doute était-elle de passage dans le coin pour tu ne sais quelle raison, mais une chose était certaine, elle avait bien fait de passer par ici, par ton étale afin que vous puissiez profiter du restant de la soirée, à manger des huitres et sans doute plus si affinités, assurément plus même devrait-on dire. Parce que tu avais sentie que si elle était passé par ici, le passage devant toi n'était pas une étape obligatoire, mais elle avait tenu à être là, et sans aucune hésitation, tu l'avais invité chez toi, parce que tu as ce sens de l'hospitalité auprès des grands voyageurs et tu savais clairement qu'elle ne venait pas du village d'à côté, ô non, mais d'infiniment plus loin, là où il n'y a pas de coquillages et de crustacés. Mais tu en avais à foison, toi, même si tu avais clairement choisie les huitres parce qu'elles avaient soit disant des propriétés agissant sensiblement sur la libido, et Shanareth avait un corps tout simplement parfait pour ce genre de choses. Mais peut être que l'étape du repas n'était qu'un prétexte, peut être que la belle brune aux yeux verts n'aimera pas ce que tu placeras devant elle et qu'elle sautera plusieurs étapes pour se retrouver en face de toi, dans une tenue adéquate. Peut être que les choses allaient se passer de la sorte, peut être que non, mais le scénario idéal serait qu'un bon repas soit pris pour que le repas suivant soit bien plus chaud encore si vous voyez ce que je veux dire. Mais peut être n'en serait-il rien du tout parce qu'elle ne l'aura pas décider même si dans ton corps, dans ton coeur, dans ton esprit, cela te ferait un bien fou. Ceux qui l'avait vu embarquer la belle chez elle ne pouvait pas se douter de l'issue de cette rencontre. Tout le monde sait que Melody est en peine, parce que tu le montre de façon visible, plus que ça même. Un jour elle te reviendra, celle que tu aimes mais en attendant tu n'es prise dans aucune entrave vraiment. Tu peux faire ce que tu désire de ton corps, avec qui tu le désires, c'est comme ça que ça marche. Alors, le chemin pour arriver à ta demeure était très court. Shanareth arrima son canasson non loin de la fenêtre menant sur la rue, comme pour ne pas le perdre de vue. Il faut dire que c'était une belle bête, capable de parcourir des kilomètres sans se fatiguer et qu'il vaut son pesant de cacahuètes. Et la jeune femme ne perds pas de temps, s'installant immédiatement à table, là où tu as posé les huitres. Tu vas chercher un citron, ainsi que deux verres pour boire avec ces quelques aliments. Alors qu'elle demande comment tout cela se mange, tu lui apportes un couteau afin d'ouvrir les coquilles et de manger l'intérieur de la bête. Elle te taquine sur le fait qu'elle veut te manger, mais cela ne te dérangerait pas un seul instant, puisque tu sais que le fin but de cette visite est fait pour ça, n'est ce pas ? Elle est si loin de chez elle que ce qui se passera dans ce lieu ne sortira pas de ce lieu, sauf si son cheval se mets à parler ce qui ne devrait pas être le cas, en théorie.

    " Tu sais que je pourrais faire exprès de ne pas te montrer la bonne façon de manger ces huitres avec des phrases comme ça ? "

    Tu lui faisais un regard qui ne laissait pas de place à l'interprétation alors que tu lui montrais comme faire en ouvrant ta première huitre. Il fallait la prendre dans la main en ouvrant avec le couteau afin d'avoir accès à l'intérieur iodé du coquillage. Tu gobais ta première huitre avec un sourire non dissimulé et satisfait. Si tu veux, j'ai un peu de citron si le goût de base ne te plait pas, peut être que ça passera mieux pour toi ainsi. Elle te réclame alors de la bière. Bien entendu que tu as ça en réserve, tu lui en apporte donc une, même deux chacune parce que vous le valait bien.

    " Tiens, si tu veux épancher ta soif, j'ai ce qu'il te faut. On va commencer par deux bières, puis plus si nous avons encore soif. "

    Tu t'installais donc en face d'elle pour déguster tes huitres. Et tu les enfilais comme des perles tellement tu aimes ça. Peut être que ta comparse n'aimera pas autant que toi, mais peu importe, au moins tu te seras ravis les papilles avant de te ravir d'autres parties de ton corps. Cette visite te plaisait en tout cas, plus que tu ne l'aurais cru.

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: I slither like a viper and get you by the neck ~ feat. Melody [HOT]
Lun 10 Oct - 23:24

I slither like a viper and get you by the neck.

Elle pourrait faire exprès de ne pas te montrer la bonne façon de manger ces huîtres avec des phrases comme celles que tu lui as sorti quelques instants auparavant. Un sourire en coin, n'ayant pas plus besoin de définition sur tes intentions et tes pensées à son égard - déforme la commissure de tes lèvres. Ça ne serait pas une si mauvaise idée - en fait, ça te plairait bien qu'elle ne te montre pas comment on ouvre ces satanés coquillages et que vous sautiez directement à la case dessert. Cependant, t'es quand même curieuse de connaître le goût et la consistance de cette petite chose, si précieuse et apparemment si nourrissante pour le peuple de la mer. Alors comme un professeur avec son élève - la jeune femme attrape une première coquille, la place parfaitement dans sa main avant de l'ouvrir à l'aide du couteau - qu'elle avait emporté avec elle. La regardant gober la bestiole gluante avec appétit et délice - une moue dégoûtée déforme tes lèvres. Puis, tu fais de même - mais reste longtemps planté devant la coquille ouverte - hésitante. Car, tu ne peux pas croire que ce petit mollusque d'eau douce soit si délicieux que ça - c'est son apparence grisâtre qui te gêne et qui te répugne à la fois. Inspirant un bon coup, tu prends ton courage à deux mains - si elle l'a fait tu peux le faire - et gobe à ton tour l’huître. Ton poing cogne sur la table avant d'avaler une bonne gorgée de bière - qu'elle vint apporter tout de suite après. Un frisson de dégoût te traverse tout le corps - c'est dire comme tu n'aimes pas ça. Décidément, les fruits de la mer c'est pas pour toi. Pourtant, tu en prends une deuxième - mais cette fois, tu mets du citron dessus - peut-être que l'acidité du citron cachera le goût salé de la mer. C'est un petit peu mieux, mais ce n'est pas encore ça - non vraiment tu n'aimes pas du tout ça - mais si il n'y a que ça à manger, tu ne décidément pas te permettre de faire la fine bouche - te forcer un petit peu c'est tout ce que tu as à faire. Soudain une idée te vient - pourquoi ne pas les tremper dans la bière ?! Ça passera peut-être mieux que tes dernières bouchées. Alors tu t’exécutes et trempe un premier mollusque dans ta chope. Tu le gobes, boit un peu de bière et mélange le tout en mâchant - avant d'avaler. Un sourire ravie cette fois illumine tes lèvres. Tu savais bien que finirait par passer - il suffisait juste que tu vois plus loin que le bout de ton nez. Et comme c'est bon de cette manière - tu renouvelles l'expérience avec bonheur. « C'est pas si dégueulasse une fois qu'on les trempe dans la bière. confirmes-tu avant d'en avaler une énième. Enfin c'est pas pour ça que j'en mangerais tous les jours. Au moins, j'aurais goûté. » Dix. C'est le nombre d'huîtres que tu as mangé en tout - c'est vraiment peu, mais c'est le maximum que tu peux avaler. Buvant une longue gorgée - tu finis ta première chope - avant de t'attaquer à la seconde. Il te faudra bien ça pour enlever le goût des derniers mollusques que tu as ingurgité. Puis, ton regard divague sur Melody - si elle prend tant plaisir à manger ses huîtres - t'espères qu'elle mettra autant de bonne volonté dans vos ébats. Parce qu'après tout, c'est pour ça que t'es là, non ?! Demander à manger n'a été qu'une façade - qu'une mise en appétit. Et c'est maintenant que tu as véritablement les crocs. Une énième gorgée et tu te lèves de table - avant de faire le tour de la table pour te glisser telle une vipère derrière la jeune calusa. Délicatement, tes mains se posent sur ses épaules pour les masser. Perfide - sourire lubrique, carnassier qu'elle ne peut voir, mais qu'elle peut parfaitement ressentir. Tes lèvres épousent la douceur de son cou - remontant doucement jusqu'à la naissance de son oreille que tu effleures du bout des dents : « J'espère qu'il te reste encore de la place pour le dessert ?! » Suave est ta voix, alors que tes dents égratignent pour de bon son oreille. Parsèment son cou de baisers brûlants - tu mords la chair, alors que tes mains se baladent tout contre son corps. Les calusas disent dans les fruits de la mer procurent des endorphines, procurent à foison de la testostérone ou procurent encore de l'excitation et c'est bien ce que tu ressens en ce moment - mais tu ressentais tout ça, bien avant même que la jeune femme ne te fasse découvrir les biens faits aphrodisiaques des produits régionaux.

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: I slither like a viper and get you by the neck ~ feat. Melody [HOT]
Mer 19 Oct - 17:47

    Tu souris, parce que tu es en train de te délecter tout simplement de ces beaux coquillages, de ces belles huitres qui ravissent ton gosier, qui excite en toi des envies beaucoup moins nutritives, tout du moins, pas de la même façon. Elle veut de la bière, alors tu lui en apporte parce que tu en as toujours à disposition, c'est en partie avec ça que tu échanges tes huitres, ou tes poissons en temps normal alors qu'est ce que tu ne ferais pas pour la belle Shanareth qui est absolument resplendissante devant toi. Tu souris, tu as l'impression d'être à la fois une grande gamine parce que tu as hâte de passer au dessert comme si c'était une de tes premières fois, mais tu as aussi cette impression d'apprendre à manger à la brune en face de toi, comme si tu étais en quelques sortes sa mère qui lui apprenait à manger de nouvelles choses, de nouvelles saveurs qu'elle n'avait encore jamais explorer véritablement. Il faut dire qu'elle vient du désert, elle vient de ce qui es opposé à toi, puisque tu viens de la mer, et de ta mère bien évidemment. Tu l'observes donc, et sa tête après une très longue hésitation pour sa première huitre te fait mourir de rire. C'est fou, mais tu pourrais en manger sans te lasser ou presque alors que ce n'est pas du tout son cas, loin de là même. Tu n'as pas compté combien tu en as mangé, qu'elle tente l'expérience avec un peu de citron, mais elle ne semble toujours pas convaincue. Elle fait un ultime test, avec un peu de bière et visiblement, même si ce n'est toujours pas à son goût, elle arrive à les avaler sans trop de difficulté, ce qui te fait bien sourire. Elle te dit donc que ce n'est pas si mauvais que ça, une fois que l'on trouve la façon de les manger, c'est à dire pour son cas avec un peu de bière. Du coup tu décides de faire comme elle, et tu ne trouves pas ça mauvais même si pour toi qui à l'habitude d'en manger, le goût est un peu dénaturé malheureusement. Mais tu es tellement souriante, cette venue ravie complètement ta journée qui n'était pas si mauvaise jusque là, simplement très ordinaire.

    " Ta langue n'est pas habituée à ce genre de saveur et de consistance, c'est simplement cela. Mais si tu viens plus souvent, tu pourrais t'y habituer tu sais. "

    Est ce que cela signifiait que tu désirais la voir ici plus souvent ? Oui, on pouvait considérer cela comme une invitation, comme un passe droit illimité du moment que tu n'étais pas en couple, parce que si Nymeria revient, pardon, quand elle reviendra, sans doute ne te permettras-tu plus ce genre de petit extra aussi belle soit la plante sonnant à ta porte. Mais pour le moment, tu ne vas pas te poser la question, parce que si Shanareth est à ta table, ce n'est pas pour la repousser dans quelques instants, parce qu'il est évident qu'elle en veut à ton dessert, à votre dessert et ceci le plus rapidement possible. Tu descends les huitres à la vitesse de la lumière, enfin peut être pas, mais tu en as facilement manger le double de la femme se tenant en face de toi, finissant tes deux chopes de bières par la même occasion. Le timing semble en tout cas parfait pour vous deux lorsqu'elle se lève, sans doute pour commencer sa parade nuptiale qui te fait sourire. Elle se place derrière toi, te massant les épaules, et visiblement, elle sait bien y faire, plus que tu ne l'aurais cru. Elle aurait pu te masser pendant des heures sans que cela ne te gêne d'aucune façon, sans que cela ne te lasse. En un instant, elle élimine les quelques tensions que tu pouvais avoir dans tes épaules avant de commencer quelques choses de plus sensuel, tu le sens. Ses lèvres se promènent alors sur ton cou, doucement, langoureusement, puis jusqu'à ton oreille qu'elle mordille légèrement avant qu'elle ne te glisse quelques mots de façon sensuelle. Elle te mordille encore un peu plus l'oreille ce qui te fait sourire, parce que tu lui prends la tête pour que ta bouche puisse atteindre son oreille à elle.

    " Je suis même prête à reprendre du dessert encore et encore, parce que c'est le dessert acidulé que je préfère. "

    Puis tu lui lèche légèrement le bout de l'oreille avant de relâcher sa tête pour que vous puissiez commencer à consommer le dessert sans plus attendre laissant la table en plan. La maison est assez grande pour prendre toutes les parts de dessert qu'il faut. Tu lui laisse donc prendre le contrôle, avant d'échanger les rôles plus tard, histoire de voir quel dessert elle veut te faire voir.

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: I slither like a viper and get you by the neck ~ feat. Melody [HOT]
Mer 26 Oct - 23:57

I slither like a viper and get you by the neck.

« Je crois que même en restant ad vitam aeternam ici, je ne pourrais jamais m'habituer à ce genre de saveur et de consistance. C'est beaucoup trop visqueux pour moi. » Avoues-tu avec sincérité - parce que les crustacés et autres produits de la mer ne sont décidément pas ta tasse de thé. Tu aimes moyennement les saveurs de la mer - si tu aurais été une Calusa de naissance, peut-être aurais-tu dit le contraire et que tu aurais vu les fruits de mer d'un œil différent - mais étant née Rahjak, tu ne peux comprendre ce que Melody peut trouver de bon et de nourrissant dans ces petits mollusques et répugnants trônant au centre de la table. Un rire t'échappe, alors que tu viens seulement de comprendre le sous-entendu dans sa phrase. Bien entendu que tu es disposée à venir la voir aussi souvent que possible, aussi longtemps que son petit cœur restera brisé et aussi longtemps qu'elle aura besoin de ton corps pour s'y blottir. Parce qu'une fois qu'elle retrouvera une vie de couple saine, tu sais que le petit jeu sera finie et dans ce cas, tu ne chercheras pas plus loin et tu ne cherchera même plus à la revoir. Contrairement à toi coureuse de jupons invétérée, elle semble être quelqu'un de fidèle. Toi normalement, tu devrais l'être - mais ta grande faiblesse face aux courbes t'en empêche bien malgré toi. C'est une excuse comme une autre et qui la plus part du temps, suffit à faire oublier que tu n'es qu'une sale vicieuse que tu ne peux pas avoir les yeux ailleurs que sur la poitrine ou les fesses d'une femme. Pourtant au fond de toi, tu sais que tu aimes ta belle, tu l'aimes comme tu aimes une bonne bière bien brassée ou encore l'or pure - mais lorsque d'aussi belles courbes comme celles que te présente Melody - il t'est extrêmement difficile de faire taire cette petite voix dans ta tête qui te dit de la croquer toute crue, de dire non ou encore d'y résister. C'est comme lâcher un renard dans un poulailler - il est clair qu'à la fin, il ne restera plus que des plumes et des ossements. Eh bah là, c'est pareil - en te laissant avec une belle poule comme la Calusa en face de toi, il est évident que tu vas en faire qu'une seule bouchée. C'est comme ça, c'est plus fort que toi. Et puis de toute façon, tu es bien trop vieille pour changer, à trente-six ans, c'est bien trop tard pour faire de toi une femme docile capable de faire preuve de fidélité absolue et aveugle. « D'ailleurs en parlant de ça, je comptais rester deux, trois jours de plus. Comme ça tu pourras me faire découvrir d'autres facettes de la mer aussi spéciales que les huîtres. Et bien d'autres choses encore. » À ton tour, tu lances un sous-entendu grivois, facile à déchiffrer quand celle en face connaît bien le fonctionnement de ton esprit malsain et perverti par l'immondice. Beaucoup te considère comme un être abjecte, dénuée de tout sens moral et le pire dans tout ça, c'est que tu le sais et que tu ne ferais rien pour changer cette image que les gens ont de toi. Au lieu de ça tu en joues, en à même fait ta marque de fabrique pour charmer. Ça plait à certaines comme ça déplaît à d'autres - mais faut admettre que si t'arrives à séduire autant c'est aussi et en grande partie grâce à ta beauté de glace, pâle et mystérieuse. T'as encore beaucoup de chance de l'avoir celle-là, sans elle tu n'aurais pas eu toute ces conquêtes que tu exhibes fièrement lors de tes discussions bien arrosées à la taverne en compagnie des rats du désert. Et l'instant d'après, tu délaisses les huîtres pour la jeune femme - te plaçant derrière elle pour la masser et lui susurrer des mots à l'oreille. Espérant qu'après ce copieux repas, elle ait encore assez de place pour le dessert. Répondant que oui et qu'elle serait prête à en reprendre encore et encore. Un sourire libidineux écorche tes lèvres. Tu es évidemment ravie de l'entendre - après tout c'est pour ça que t'es là. Lui donner envie de reprendre encore et encore du dessert, jusqu'à plus faim. Un grognement de bête t'échappe, alors que le bout de sa langue passe sur ton oreille. Elle réveille des pulsions animales en toi, mais tu ne dois pas les laisser prendre le contrôle - tu veux prendre le temps, mais bien plus facile à dire qu'à faire. « On dit que la gourmandise est bien vilain défaut, mais la tienne est tout sauf un défaut, c'est un ravissement. » Une susurre à son oreille, avant de faire volt-face, ton corps plaque avec violence et dureté celui de la jeune femme contre le mur. Ton souffle chaud se pose contre ses lèvres, tes mains dans les siennes que tu plaques à leur tour au dessus de sa tête. Maîtrisant la situation, dominante comme toujours, tes lèvres emprisonnement finalement celles de Melody dans un baiser plein de fougue. Puis, tu délaisses ses lèvres pour son menton que tu mordilles légèrement, avant de t’intéresser à son cou de cygne. Tes dents blessent sa chair, laissant de belles marques rougeâtres, presque violacées. Puis, c'est au tour de ta langue de caresser cette chair si douce - pareil à une peau de pêche. Un peu de douceur dans ce monde de brut. Mais comme toute chose que tu fais - la douceur ne dure qu'un temps et n'est jamais éternelle avec toi. Tu reprends ton masque de brutalité en déchirant telle une bête assoiffée de sang le haut de la Calusa. La rondeur parfaite de ses formes te font de l'oeil et un sourire carnassier t'écorche les lèvres. Pressant ton corps contre le sien, ton rythme cardiaque s'accélère - tu sens le sang pulser dans tes veines et dans ton cerveau. L'explosion est imminente.

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: I slither like a viper and get you by the neck ~ feat. Melody [HOT]
Jeu 3 Nov - 22:52

    C'était donc trop visqueux pour elle, dommage, parce que c'est quelques choses que tu adores, tu en raffole, mais c'est parce que tu es issue de la tribu de la mer, des calusas sans aucun doute. Si comme elle tu venais d'ailleurs, de plus loin, sans doute que tu n'apprécierais pas ce met de cette façon là, mais tu n'y pouvais strictement rien du tout, tu adorais ça, véritablement, et chaque année tu en mangeais de belles quantités, en n'importe qu'elle saison, enfin quand il y en a et pour n'importe qu'elle raison. Certains calusas les mangent pour les grandes occasions, mais pas toi, parce que c'est tout simplement trop bon pour se priver de la sorte. On dit bien que les meilleures choses sont celles que l'on a rarement, mais tu n'es pas d'accord avec ça Melody. Tu aimes grandement les choses même si celles-ci peuvent coûter chère, tu ne te prive pas, jamais, ce n'est pas dans ta philosophie de vie à vrai dire. Et là, tu n'allais pas te priver de la présence de la jeune femme, ô non, tu le savais très bien, parce qu'elle était la première à allumer la mèche du désir en implorant la prise de dessert, ce qui te fit sourire. Si tu lui donne une sorte d'invitation permanente chez toi, à travers ce sous entendu, elle y répond en disant qu'elle avait l'intention de passer plusieurs jours dans le coin, histoire que vous vous fassiez plaisir, que tu lui fasses découvrir d'autres facettes de la mer, ou tout simplement que vous vous envoyez en l'air durant encore plus de temps que tu ne l'aurais pensée, mais ce n'est pour te déplaire, les garçons pourront survivre sans toi un jour ou deux, au vue de la saison sur le navire de pèche, ou simplement pour la récolte des huitres dans les bassins prévus à cet effet. Tu ne sais pas encore comme tu vas faire, mais tu as assez d'influence dans le coin pour te permettre de prendre quelques jours de très bon temps avec une si charmante femme à tes côtés. Shanareth est un peu plus âgée que toi, mais elle n'a absolument rien perdue de sa superbe plastique irréprochable. Elle est très différent de Nyméria, mais elle n'en reste pas moins sublime à regarder. Ces formes sont aussi généreuses que les tienne, si ce n'est plus encore, alors tu sais que tu vas pouvoir pleinement en profiter, un peu trop peut être même. Mais qui sera là pour te dire que ce que tu fais est mal ? Personne, et ta conscience ne ta chatouillera même pas, parce que tu sais que tu peux t'amuser, tu n'as aucune obligation même si ton cœur est brisé à cause de la dernière citée. Mais Shanareth est là pour passer du baume et faire en sorte que ce cœur vibre à l’unisson avec elle durant quelques heures, quelques jours même peut être. Elle passe alors derrière toi, et son contact te fait du bien, elle te masse doucement, commençant les préliminaires pour que tout soit parfait, mais tu ne peux t'empêcher de vouloir brûler ces étapes. Tu iras au rythme qu'elle désirera, après tout, elle est ton invité, et les invités sont les rois quand ils sont chez toi, la brune n'échappant pas à la règle. Elle te fait sourire en parlant de gourmandise, mais s'il fallait comparer les deux, tu es certaine que la plus gourmande, c'est elle, et pas toi, ô oui. Et le ravissement est totale, lorsqu'elle commence par te plaquer contre le mur, la partie peut commencer. La température dans la pièce s'élève alors de quelques degrés et comme une petit marionnette, tu te laisse faire, juste ce qu'il faut, en ayant un peu de répondant pour que la partie soit la plus exquise possible. Et vos lèvres viennent s'emprisonner les unes dans les autres, comme une doucereuse caresse pleine d'une fougue contrôlée. Mais très vite cette fougue ne semble plus l'être et ses lèvres délaissent les tiennent pour venir lécher ton menton avant d'aller dans ton cou, te mordant plus ou moins violemment, mais ce mal te fait pousser un petit râle de plaisir, tu sais que ce n'est que le commencement et déjà le plaisir est en train de monter, doucement mais sûrement. Après la morsure, tu sens sa langue parcourir ton cou, l'espace d'un instant, mais tu sais très bien que cela ne durera pas. Elle te fait alors face, usant de force pour mettre en pièce ton haut poisseux que tu ne remettras sans doute jamais pour lui laisser voir tes généreuses formes, ces monts de chairs qu'elle peut à présent apprécier avec une plus grande délectation encore. Vos corps se pressent l'un contre l'autre, pour faire monter le pression, pour faire en sorte que le plaisir grimpe, pour que vous puissiez monter au 7ème ciel. Tu aimes la sensation de son corps contre le tien. Tu aimes cette fougue, cette rage, cette envie, tu ne voudrais pas que cet instant cesse un jour, tu aimerais que ton corps sont empli de cette sensation en tout temps.

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: I slither like a viper and get you by the neck ~ feat. Melody [HOT]
Lun 7 Nov - 16:55

I slither like a viper and get you by the neck.



Dernière édition par Shanareth Zamarguilea le Mar 22 Nov - 11:50, édité 1 fois

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: I slither like a viper and get you by the neck ~ feat. Melody [HOT]
Jeu 10 Nov - 18:07


avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: I slither like a viper and get you by the neck ~ feat. Melody [HOT]
Mar 22 Nov - 15:46

I slither like a viper and get you by the neck.


avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: I slither like a viper and get you by the neck ~ feat. Melody [HOT]
Jeu 1 Déc - 18:00


avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: I slither like a viper and get you by the neck ~ feat. Melody [HOT]
Jeu 30 Mar - 20:02

I slither like a viper and get you by the neck.


avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: I slither like a viper and get you by the neck ~ feat. Melody [HOT]
Jeu 4 Mai - 19:05


Admin - Tears of the phoenix
avatar
12/10/2014 Brimbelle 46413 Jessica Chastain Lux Aeterna Médecin / Herboriste 322
Admin - Tears of the phoenix


Sujet: Re: I slither like a viper and get you by the neck ~ feat. Melody [HOT]
Sam 9 Sep - 21:08

Ce RP est archivé pour n'avoir pas reçu de réponse depuis trois mois. Merci de contacter un membre du staff si vous souhaitez néanmoins le continuer
 

I slither like a viper and get you by the neck ~ feat. Melody [HOT]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Finlay vs Randy Orton
» Viper’s Creed
» Le Galactica+ ses chasseurs
» « Laissez un message après le cri d'agonie. AAAAH ! » | VIPER
» Seviper / Seviper

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: Il était une fois des jolies histoires-