Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Tic... toc... Look at the clock [Shell]
maybe life should be about more than just surviving


avatar
28/02/2016 Glacy 725 Jessica Parker Kennedy bazzart esclave de Roan en fuite ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée 52
† Game of survival †


Sujet: Tic... toc... Look at the clock [Shell]
Lun 19 Sep - 22:00

Et de plus en plus, je continuais de m'éclipser. Me faufilant la nuit, alors que le crépuscule était tombé, dans l'ombre. Camouflant ma peau nue, camouflant mes cheveux bruns et toutes traces qui me conduiraient à être reconnue. Petit à petit, cela n'en devenait qu'un peu plus facile. Mentir. Cela devenait toujours un peu plus facile à chaque fois que l'on recommençait. Comme une seconde langue. A chaque fois que j'en venais à changer de peau, à m'enfoncer dans la nuit pour faire ce que j'avais besoin de faire, cela devenait plus simple. Cela l'était chaque fois un peu plus parce que je mémorisais le moindre de mes pas, le moindre recoin de la demeure de Roan. Bien entendu, je connaissais déjà les pièces avant par coeur alors que j'y travaillais, faisant le ménage et tout ce qu'il m'ordonnait de faire. Mais désormais, je n'avais même plus réellement besoin de réfléchir pour me diriger dans la nuit, pour me diriger dans le noir. Je n'avais pas à craindre de heurter un meuble et de réveiller toute la demeure et surtout lui en m'éclipsant même si je continuais de faire attention à chaque mouvement que j'effectuai. Mon cerveau en était juste venu à assimiler tous ces petits détails qui me permettaient de sortir de là avec une certaine facilité, de sortir sans faire de bruit. Je savais par où allait, si je n'avais la faculté de voir réellement dans le noir, il ne restait pas moins que mon cerveau en était que venu à s'adapter et désormais c'était bien plus facile, encore plus quand quelques rayons du clair de lune parvenaient jusqu'ici. Si la demeure en avait pris un coup avec le tremblement de terre, il n'en restait pas moins que cela serait surtout Roan qui en prendrait un coup bientôt. Tout comme Shanareth. Ma décision était prise, et je savais que je ne reviendrai pas en arrière. De toute façon, désormais le plan était en marche. Le pacte avec Arméthyse avait été conclu. Et dans l'espace d'un jour ou deux, je serai partie. Il fallait juste que je m'assure d'avoir ce que je voulais, si je n'avais pas encore trouvé Ozvan, je ne m'étais pas moins déjà rendue chez lui, repérant les lieux. Effectuant cette démarche alors que je revenais du marché, en profitant alors que cette demeure était à quelques pas que celle de Roan. Si dans un sens j'aurai pu me sentir gênée d'en venir à le plumer de la sorte, d'en venir à l'embobiner il n'en restait pas moins qu'il s'agissait juste d'une question de survie. J'étais juste passée à un stade où je ne pouvais plus revenir en arrière, encore moins en venir à renoncer. Je ne pouvais pas. Pas maintenant. Plus maintenant. Je ne pouvais me permettre d'être faible, de ressentir quoique ce soit même si je savais que mon geste scellerait à jamais mon destin. Mon destin qui serait à jamais scellé dans la cité mais tout aussi auprès de Shanareth, de Roan et de tous les autres. Penser à la mercenaire n'en devenait d'ailleurs qu'un peu plus difficile et encore plus maintenant alors que longeant les murs, j'en venais qu'à me diriger vers chez elle.

Je savais exactement ce que je faisais, et où j'allais. Prenant garde à ne croiser personne, évitant la foule et les ruelles animées de la cité, empruntant plutôt des passages de traverses que je connaissais et qui me serviraient à bon escient, je continuais d'évoluer parmi les ombres. Je continuais à rester discrète, voulant m'assurer que personne ne me suive, n'hésitant pas à jeter de brefs regards en arrière pour voir si quelqu'un avait remarqué ma présence ou même aperçue ma silhouette. La peur qui était toujours là alors que je craignais qu'on me stoppe et que l'on me demande ce que je faisais dehors, que la situation se complique. Mais je ne vis personne. N'en venant qu'à continuer mon chemin jusqu'à la demeure de Shanareth. Je connaissais déjà les lieux mais tout aussi j'allais avoir besoin d'elle indirectement, tel qu'il ne me fut pas bien difficile de trouver son bien le plus précieux, son compagnon de route le plus ancien. Son chameau. Argo. Et pendant un instant, je m'arrêtai, regardant le chameau qui sembla me reconnaître. « Tu dois te sentir seule sans elle... Ne t'inquiète pas, tu ne le seras bientôt plus. Toi et moi, on va partir faire un grand voyage et je te promets que je prendrai soin de toi comme elle l'a fait. » Ma main posée sur le flanc du chameau alors que de l'autre, mes doigts en venaient à enserrer le pendentif en forme de serpent qu'elle m'avait offert. Un pendentif qui n'avait pas quitté mon cou même si ce n'était que plus dangereux de le porter, encore plus quand j'étais à ses côtés. Je restai un petit moment auprès de son compagnon de route, parlant à voix basse. Ma voix résonnant dans le vide avant que je n'en vienne à faire demi-tour, non sans m'assurer que personne ne pourrait l'atteindre. Je quittai la propriété sans un bruit, sans me retourner hormis pour m'assurer que personne ne m'avait suivi. Jusqu'à là, tout s'était bien passé mais tout allait changer. Sauf que cela je ne le savais pas encore. N'en venant qu'à effectuer le chemin inverse. Je n'avais que passer deux blocs de maisons après la sienne, continuant de suivre le même chemin que je sus que j'étais suivie. Du moins j'avais cette impression que j'étais suivie. Mon instinct me criant de fuir et comme toujours, je n'en vins qu'à écouter ce que me dictait mon esprit, me mettant subitement à accélérer le pas. Tournant dans l'angle de la ruelle, jetant un rapide coup d'oeil en arrière pour voir une ombre se dirigeait vers moi. La peur conduisant les battements de mon coeur à battre un peu plus rapidement alors que j'en venais à accélérer le pas, me traitant soudainement d'idiote. Je ne pouvais pas perdre, ni mourir, ni me faire prendre, pas alors que j'étais si prête du but, m'y refusant. M'y refusant alors que je ne venais qu'à tourner l'angle d'un mur, ne sachant ce que me réservait subitement le destin hormis que je savais que la peur était là, ayant retrouvée sa place. Là où elle était.

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: Tic... toc... Look at the clock [Shell]
Sam 12 Nov - 18:25

look at the clock
ezra ∞ shell

One night of the hunter. One day I will get revenge. One night to remember. One day it'll all just end. Blessed by a bitch from a bastard's seed. Pleasure to meet you, prepare to bleed. ✻✻✻ Elle serpentait entre les ruelles, féline. Les révélations de Radoslav, l'autre soir, lui avaient été grandement utiles. Désormais, elle connaissait la faiblesse de sa rivale, pouvait enfin lui rendre la monnaie de sa pièce. Shanareth avait touché à ses affaires ; Shell allait toucher aux siennes. La blonde souriait malgré elle, de ce sourire mauvais qui déformait ses traits, habillait son regard d'une violence sans nom, son âme pourrissant dans un coin. Peu importe ce qui s'était passé à Al-Amra, en sortant des tunnels, le regard des deux femmes avait été clair: rien ne changerait entre elles. Elle se respectaient toujours, savaient quand il était vital de faire équipe. Mais la compétition continuait de régner, les tambours de la revanche battaient encore leur plein dans les oreilles de l'ex-mercenaire. Le goût âcre de la vengeance lui empoisonnait depuis trop longtemps la gorge, perdant le goût des choses. Mais désormais... Désormais, elle allait pouvoir assouvir sa soif de représailles, mener sa vendetta personnelle. Elle serpenta entre les rues, silencieuse, perfide reptile. Et puis, elle la vit.

La jeune femme aux cheveux de jais se tenait devant elle, à quelques mètres de là. Bingo. Elle était bien de sortie ce soir, petite escapade nocturne interdite. Mais si l'esclave connaissait Shanareth, partageait sa couche même, il était évident qu'elle ne devait pas être si docile que ça. Ralentissant le pas, se terrant dans l'ombre, elle profita de renfoncements dans la pierre, d'objets décoratifs pour rester inaperçue. La rumeur de la ville était loin, à cette heure. Seule la lune, brillant haut dans le ciel, reflétait sa pâleur morbide sur la cité. Nerveuse, jetant des regards par-dessus son épaule, l'esclave parut sentir qu'on la suivait. Accélérant le pas, Shell en fit de même. Elle connaissait la cité comme sa poche, les rues étant sa maison, les quelques passages secrets menant au Palais ou aux prisons étant sa prédilection. Quand bien même Ezra le voudrait, elle ne pourrait pas lui échapper. Prenant un embranchement, Shell disparut alors dans un autre. Et son sourire s'étira, alors que la Lune devant tant de mal, préféra un instant se cacher derrière de timides nuages. Les rues se rejoignaient au loin, et en quelques en enjambées, Shell finit par arriver à l'embranchement, bifurquant dans celui d'où allait arriver la belle. Apparaissant d'un seul coup devant celle-ci, le regard mauvais, elle siffla: « On va quelque part? » La lame de son coutelas sortie, brillant dans la nuit sous les yeux ahuris, Shell l'apposa sous le menton de la brune, ricanant. « Pourrais-tu me dire, ce que fais une esclave seule si tard dans la nuit? » demande la bellâtre, sa voix roucoulante, mélange d'acide et de miel. Elle la tenait, sa vengeance. Elle la tenait enfin.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


Dernière édition par Shell Sarkhej le Lun 14 Nov - 0:39, édité 1 fois

avatar
28/02/2016 Glacy 725 Jessica Parker Kennedy bazzart esclave de Roan en fuite ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée 52
† Game of survival †


Sujet: Re: Tic... toc... Look at the clock [Shell]
Dim 13 Nov - 10:15


Quelqu'un me suivait, j'en étais certaine. C'était plus qu'une impression. Je me forçai à respirer, à garder mon calme. M'agiter ne ferait que me rendre plus suspecte aux yeux de la population. Ce n'était pas comme s'il y avait grand monde mais juste une personne au moins. Et j'en avais peur, j'avais en effet peur que cette personne me poursuive. A vrai dire je ne pouvais faire que défiler une liste de nom dans ma tête. Qui pourrait être prêt à me suivre dans la nuit ? Un fou ? Un psychopathe ? Un mercenaire ? Il y avait tellement de personnes possibles qui puissent vouloir faire cela. Pas forcément des psychopathes mais ici dans jeu, j'étais une proie. J'étais une proie, je le savais et je n'avais pas moyen de changer cela si ce n'était de me dépêcher. Espérer être assez rapide pour fuir cette ombre et arriver à la demeure de Roan. Là-bas je serai sous sa protection, à vrai prononcer son nom devrait suffire dans le pire des cas mais en vue de ma sortie nocturne j'en doutais réellement. J'allais devoir faire mieux que cela. Et soudain je m'arrêtai net. Je n'avais pas été assez rapide. Je me figeai littéralement en voyant cette ombre se dessinait devant moi. Une ombre qui prenait la forme d'une mercenaire. Elle connaissait les ruelles mieux que moi. En effet ce n'était pas tant un mercenaire qu'une mercenaire. Une mercenaire que je reconnaissais pas seulement de nom mais parce que l'on m'avait décrite, et en vue de son regard, il était certain qu'elle n'était pas venue en amie. « On va quelque part? » Je repérai la lame de son couteau, étincelant dans le noir. Je me forçai à rester calme, me rappelant immédiatement les conseils de Shanareth ne serait-ce qu'au cas où. Me forçant à rester immobile même si les battements de mon coeur s'accélérai, n'en venant qu'à relever la tête avant de lui répondre calmement, me forçant à adopter une expression humble. « Je rentrai juste à la demeure de mon maître, Roan Ezekiel. »
Me servant de lui tout comme un bouclier alors que tout autant je me forçai à adopter à une attitude soumise. Mieux valait que je ne tente pas de jouer le feu avec elle. Elle ricana, plus que jamais sûr d'elle. Elle savait ce qu'elle faisait, attendant sans aucun doute ce moment depuis longtemps. Cela ne faisait aucun doute à mes yeux qu'elle avait prévu cela, qu'elle avait juste dû attendre le bon moment. Ce qui voulait dire que quoique je répondrai, elle s'assurerait d'avoir tous les moyens pour me venger, me piéger et dire le nom de mon maître ne servirait à rien. Ce qui voulait dire aussi que j'aurai plus de chance de sortir mal en point de cette rencontre que vivante, enfin, à cet instant je n'avais sans doute plus rien à perdre. D'autant que Shanareth n'était pas là, ce qui voulait dire que c'était en occasion en or pour elle. Je me forçai pas moins à rester calme avant d'en venir à prendre la parole comme s'il n'en n'était rien. « J'imagine que tu sais qui je suis, après tout tu m'attendais. Ce qui voulais dire que tu veux te servir de moi, peut-être faire payer Shanareth parce que tu es jalouse d'elle.. ou Radoslav ? Mais sache le, Shell, cela ne marchera pas. Et oui, j'ai entendu parler de toi. »

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: Tic... toc... Look at the clock [Shell]
Sam 11 Fév - 12:05

look at the clock
ezra ∞ shell

One night of the hunter. One day I will get revenge. One night to remember. One day it'll all just end. Blessed by a bitch from a bastard's seed. Pleasure to meet you, prepare to bleed. ✻✻✻ La perfide lui barre la route, à cette belle tentant vainement de rentrer chez elle, sans histoires. C'était sans compter sur l'humeur de Shell, ce qu'elle savait, ce qu'elle voulait faire. La vengeance est un plat qui se mange froid, dis-t-on. Elle, le préférait brûlant. Ses doigts roulent ainsi sur le pommeau de son fouet, le caressant innocemment. Relevant la tête, plantant son regard chocolat dans les émeraudes empoisonnées, la brune souffle: « Je rentrai juste à la demeure de mon maître, Roan Ezekiel. » Foutaises. Et quand bien même, Shell se contrefichait de la raison qui pouvait l'amener là, dans les rues sombres et seule, si tard dans la nuit. Pauvre petite chose. Elle sourit plus encore, dévoilant ses canines, amusement lugubre qui passe sur son visage. « Et pourquoi n'es-tu pas avec lui en ce moment-même? Baisses les yeux, quand je te parle!! » feule-t-elle. Lionne enragée, succube maléfique, elle sait ce qui va arriver, tôt ou tard. Elle ne se doutait seulement pas que tout ça allait arriver si vite. A l'annonce du nom de Radoslav, pourtant, Shell tique. Comment ose-t-elle parler de lui, dans sa bouche infecte, comme si elle le connaissait personnellement? Elle enrage, et ça se lit sur son visage. Perdant tout sourire alors que les mots de la brune se déversent dans l'air frais, la température monte considérablement, le sang battant aux tempes de la blonde. Jalouse de Shanareth? Jalouse de quoi, ce qu'elle aurait pu faire avec... Elle ne se contient plus et alors que la vérité la frappe, elle lève la main, l'abattant avec une violence inouïe sur la joue de la malheureuse. « Ne prononces pas son nom!! » lui crache-t-elle, la giflant avec force. Qu'elle tangue, qu'elle s'outre, s'offusque, quand bien même elle n'en a pas le droit. Qu'elle la maudisse pour son geste, l'insulte intérieurement, elle n'en a rien à faire. Attrapant sa chevelure de jais, elle la tire en arrière sans douceur aucune, les dents grinçant. Ses yeux ne forment plus que deux fentes ténébreuses, avides de représailles alors que ses lèvres parjurent une fois de plus l'honneur de l'esclave. « Comment oses-tu... Tu ne connais donc pas ta place? Laisses-moi te rafraîchir la mémoire.. » Et sur ces mots, ses doigts riant toujours plus fort la chevelure en arrière, son pied s'invite contre les chevilles de la belle, lui donnant un grand coup dans les mollets pour la faire tomber. Croche-patte mauvais, doigts qui relâchent la tignasse, elle s'approche alors de l'esclave à terre, touchant sa joue du bout du pied. Elle n'a aucun respect pour elle. Aucune estime. Et pire que tout, elle se sent plus en colère encore qu'au départ, sa rancœur grandissant à mesure que l'autre tentait d'apaiser les choses. Elle voulait la détruire, la rendre en morceaux à Shanareth ; la casser en deux. Elle le voulait si fort, et pourtant. Elle savait au fond d'elle que rien, absolument rien ne pourrait effacer l'ébat des deux dans sa mémoire. Elle sait. Et elle n'y peut rien changer. « Nt nt ntt...si faible.. C'est donc de ça que Shanareth s'est entichée? Pathétique. » raille-t-elle, s'accroupissant finalement à ses côtés. « Et si je te brisais la mâchoire...crois-tu que ça, ça marcherait? Ou Shanareth joue-t-elle avec toi comme avec toutes les autres? Pauvre idiote.. » ricane-t-elle, dessinant les contours de celle-ci de ses doigts, ironique.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

avatar
28/02/2016 Glacy 725 Jessica Parker Kennedy bazzart esclave de Roan en fuite ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée 52
† Game of survival †


Sujet: Re: Tic... toc... Look at the clock [Shell]
Dim 19 Fév - 12:07


Mon regard ne cessait de la fixer, faisant de rapide aller retour entre son visage et ses doigts qui couraient sur le pommeau de son fouet. Un frisson qui me parcourait le dos. L'odeur de la peau. Une odeur que les mercenaires pouvaient sentir comme des chiens enragés. Difficile de ne pas trembler devant eux, difficile de rester insensible et faire comme si de rien n'était. Pourtant c'était ce que je tentais de faire, ayant appris depuis bien longtemps que dans toutes les circonstances il ne fallait pas montrer sa peur. Encore moins à un mercenaire. Ceux sur qui on racontait des histoires terrifiantes pour effrayer les enfants, ceux que les esclaves craignaient. Ceux que l'on craignait toujours. Là seule que je ne craignais pas était Shanareth. Mais c'était une toute autre histoire alors que les liens étaient venus à se tisser sans que l'on puisse s'en empêcher. Une histoire interdite, une histoire qui finirait mal, dans le sang. Roan était au courant et je me doutais que Shell le savait aussi. Cela ne faisait aucun doute que cette rencontre ne risquait pas de bien finir. Et autant que j'avais toujours réussi à l'éviter, je savais que ce soir il serait vain de fuir. Ne pouvant que voir la jalousie dans son regard, la colère aussi. Dangereuse. Et tout autant que je ne pouvais que haïr Roan et vouloir être près de lui, réussissant à voir l'homme derrière la bête, je ne pouvais qu'espérer que son nom et la réputation qui le précédait suffirait à faire en sorte que la jolie blonde renonce. Bien que j'en doutais. Je savais que si elle le connaissait, si elle savait que Roan prenait comme affront qu'une seule personne pose la main sur moi, il n'en restait pas moins que si elle voulait aller jusqu'au bout alors elle le ferait. Elle avait tous les pouvoirs. Presque. La regardant alors qu'elle souriait un peu plus, dévoilant ses canines. Sûre d'elle. Une tigresse. « Et pourquoi n'es-tu pas avec lui en ce moment-même? Baisses les yeux, quand je te parle!! » Je m'exécutai, sachant qu'il serait que trop dangereux de tenter de la chercher. Même si elle n'était qu'une mercenaire et non mon maître, il n'en restait pas moins que si elle ordonnait, je devais me plier en partie à ses ordres. Alors je le fis, me forçant à baisser les yeux, à adopter une attitude humble. « J'obéis à ses ordres.  »  Je n'avais pas à en dire plus alors que chaque maître avait ses secrets. Et autant que c'était un mensonge, je savais que si cela aurait été la vérité que le résultat était le même. Cela importait peu à la guerrière qui n'en venait qu'à rechercher une faille dans mon raisonnement. Un prédateur qui attendait que sa proie fasse un faux pas, qui attendait que sa proie se démasque pour lui bondir dessus et lui arracher la tête. Des intentions que trop claires.

Il aurait été plus simple de baisser la tête et de ramper à ses pieds. Mais je savais pour autant que tout moyen serait bon pour m'humilier, que cela ne changerait rien au sort qu'elle me réservait. Alors malgré les règles qui m'étaient imposées, j'en venais qu'à relever la tête pour lui faire face, la regardant droit dans les yeux alors que j'en venais à la défier ouvertement pour lui dire que si elle voulait rendre jalouse que ce soit Shanareth ou Radoslav, cela ne marcherait pas. Un affront réel. L'imprudence. L'arrogance. Je cherchais le diable et je savais que j'allais le trouver alors que cela ne faisait aucun doute qu'elle allait me faire payer cet affront de la manière la plus brutale que ce soit. Pour autant à cet instant, je n'arrivais pas à m'écraser, à me coucher pour ramper à ses pieds comme le ferait n'importe quel esclave censé. Comme si j'avais passé un point où je ne pouvais pas accepter son regard si arrogant alors que je savais qu'elle cherchait tous les moyens pour se venger de Shanareth. Jalousie. Vengeance. Colère. Tout se mêlait. Tout se confondait.  

Sa main qui se levait avant qu'elle ne l’abattis avec violence contre ma joue, me forçant à reculer. L'empreinte de ses doigts sur ma joue alors que je reprenais mon souffle face à l'impact du choc. « Ne prononces pas son nom!! » Ses doigts qui attrapèrent des mèches de ma chevelure ébène, tirant ma tête violemment en arrière sans me laisser le temps de réagir. Manquant de pousser un cri alors qu'elle n'en venait qu'à se montrer que plus violente. « Comment oses-tu... Tu ne connais donc pas ta place? Laisses-moi te rafraîchir la mémoire.. » Son pied. Trop rapide. Mon corps qui n'en venait qu'à tomber dans le sol, mordant la poussière alors que la pointe de sa botte se posait sur ma joue. Dominante. Appréciant un peu plus le pouvoir qui lui était conférée alors que je restais à terre, reprenant mon souffle. « Nt nt ntt...si faible.. C'est donc de ça que Shanareth s'est entichée? Pathétique. » Des mots qui ne m'atteignirent pas, alors que je me forçais à reprendre mon souffle. L'ombre de sa silhouette qui se détachait sur le sable alors qu'elle en venait à s'accroupir à mes côtés. « Et si je te brisais la mâchoire...crois-tu que ça, ça marcherait? Ou Shanareth joue-t-elle avec toi comme avec toutes les autres? Pauvre idiote.. » Des mots piquants non sans rappeler que je n'avais pas été la seule catin entre les mains de Shanareth. La naïveté qui m'était conférée alors que je savais pas moins qu'à tout moment la mercenaire à la chevelure ébène pouvait me rejeter pour une autre, pouvait passer sa nuit avec d'autres. Libre de faire ce qu'elle voulait alors qu'en effet j'étais peut-être qu'un jouet entre ses mains. Et pourtant je continuais de croire que j'étais plus alors qu'elle me l'avait montré, refusant que le venin qu'elle propageait m'atteigne. Et tandis qu'elle passait ses doigts sur mes joues, je n'en venais qu'à lui cracher à la figure. Un nouveau geste qu'elle me ferait payer. N'en venant qu'à prendre la parole non sans cesser de regarder. « Si je suis pathétique, qu'en est-il d'une mercenaire qui s'en prend à une esclave d'un autre sans défense ? ... Tu sais... je prierai le dieu soleil d'avoir pitié de toi.. il n'y a que lui qui puisse faire quelque chose pour toi désormais. »

Admin △ I'll dream you real
avatar
05/10/2015 Electric Soul 5933 Dan Stevens Avengedinchains ♥ & tumblr Professeur de litté/philo sur l'Odyssée, s'occupe des cultures sur Terre | Education & notions d'agriculture 8
Admin △ I'll dream you real


Sujet: Re: Tic... toc... Look at the clock [Shell]
Dim 4 Juin - 10:06

Ce rp est archivé pour n'avoir pas reçu de réponse depuis plus de trois mois. Si vous souhaitez néanmoins le poursuivre, merci de MP un membre du staff

Contenu sponsorisé


Sujet: Re: Tic... toc... Look at the clock [Shell]

 

Tic... toc... Look at the clock [Shell]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Quête NS] Punir les soldats ! [Shell Town, Rang C, Pirates & Révolutionnaires, Baston]
» Shell Fitzpatrick (Gryffondor)
» Qu'avez vous pensez de Crimson Shell?
» Crimson shell
» Ghost in the shell : un remake en live ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: Il était une fois des jolies histoires-