Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜[Intrigue 13] Fucking journey, crazy earthquake, anything else ? [ft. Elouan]
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
17/04/2016 I/RiverSoul 358 Mark Ghanimé Lux aeterna Berger / Tisserand & Orientation 32
♆ bad things ♆


Sujet: Re: [Intrigue 13] Fucking journey, crazy earthquake, anything else ? [ft. Elouan]
Dim 18 Juin - 23:10


Arméthyse & Elouan

Une poussière épaisse danse dans leur caverne alors que cette deuxième tentative a provoqué un troisième éboulis. Déjà il sait que Arméthyse est vivante, tout simplement parce qu'il à senti les bras de cette dernière autour de sa taille. Le pikuni comprend bien que ce geste naquit uniquement pour la protéger ou lui, enfin les deux. Et c'est un fait il perçoit la respiration de la demoiselle dans son coup alors qu'elle le relâche. D'un petit pas, tout petit, il avance, car pour le moment le berger ne distingue rien. En dessous de son pied, directement il entre en collision avec une roche. Magnifique ils sont envahis ! Il esquisse un geste, celui d'écarter quelqu'un pour faire fuir l'épaisse poussière qui se dépose sur eux. Oui, ça ne fait pas grand effet que de la rendre plus dense encore quelques minutes. Il pose sa paume fermée sur son nez, dès que le grattement qui le démange indique qu'elle pénètre à l'intérieur de celui-ci. Mais trop tard, le Pikuni se voit prisonnier d’une quinte de toux avant de pouvoir dire quoi que ce soit à sa compagne d'infortune. Il voudrait lui faire comprendre qu'elle doit se protéger, alors qu'elle lui parle de ses genoux. Elouan se retourne brusquement posant sa main libre sur la visage de la jeune femme lui montrant avec des signes ce qu'elle doit faire. Des récits anciens d’hommes prisonniers dans des grottes se racontent parfois au coin d'un feu. Il a bien retenu que trop particules toxiques dans les poumons provoquaient parfois la mort ou pire.

Oui il pourrait la laisser là, sans l'avertir, qu'elle s'étouffe et il récupérerait tout l'oxygène pour lui. Mais ce stade est désormais dépassé, ça ne lui servirait à rien de rester enfermer une heure de plus à côté d’un cadavre pour le rejoindre tôt ou tard. Maintenant c'est ensemble qu’ils doivent s'en sortir. On reparlera des genoux plus tard, tantôt demain ou même dans quelques mois. Il devine aussi que de son côté elle se penche pour écarter les pierres importunes afin de leur déblayer une petite place. Mais l'amie de la princesse - Non ce n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd même si il ne l'a pas relevé tout haut - se redresse soudainement. La main du berger serre davantage sa houppette qu'il n'a plus abandonnée depuis qu'il s'en est à nouveau emparé. Si jamais des ennemis approchent, le voilà préparé. Mais aussitôt il se rend compte de l'idiotie de ses pensées, si quelqu'un se trouvait ici avec eux, ça fait des heures qu'ils s'en seraient aperçus, lui comme elle. Arméthyse lui tend soudain un espoir à bout de bras, un puits de lumière s'est ouvert, une sortie, certes réduite mais possible. Il ne l'interrompt pas tant qu'elle explique, et même il ne laisse pas divagué son raisonnement parfois tordu. Désormais ils luttent côte à coté alors ils doivent s'accorder, comme des violons.

Elouan ne trouva aucune objection pour passer devant, non parce qu'il voulait jouer à l'homme fort. Mais surtout parce qu'il pressentait la fatigue, ou la faiblesse qui s'emparait de la jeune femme. Bien qu'au départ il sembla le plus atteint des deux, maintenant les circonstances érodaient beaucoup plus sa partenaire. Peut-être la promiscuité ? L'enfermement la gênait sans qu'elle ne s'en aperçoive ou d'autres raisons qui ne le regardaient pas.  « Très bien je vais faire ça maintenant, je vais me faufiler dans ce tunnel en t'envoyer les pierres, et si jamais je restais coincé tu me tireras par les pieds » Encore faudra-t-il qu'elle en trouve l'énergie. Néanmoins le Berger n'émet pas de doutes susceptibles de grignoter la résolution de la Brune. Bien qu'il ne soit pas effrayé facilement, l'idée de ramper dans une si étroite galerie qui menace de s'écrouler sur lui à tout moment le rend légèrement septique. Cependant le pikuni s'y engage avant de changer d'avis, même s'il s'aperçoit qu'avancer dans cette position se révèle plutôt compliquée. Surtout désagréable et douloureux avec toutes ces roches qui  se meuvent sous ses mouvements. Peu importe la douleur, s'il se déchire les vêtements ou s'entame la peau car il faut atteindre la lumière, il faut survivre. Avec Rage il fait roules les galets vers l'arrière, il s'enfièvre, il se surpasse pour finalement attendre l'ouverture et s'extirper au dehors. Son chien blanc qui l'attendait, fidèle, lui saute dans les jambes, alors que le berger tend les bras vers l'intérieur de la grotte « C'est bon Arméthyse tu peux venir  » Elouan n'a pas encore eu le courage de regarder tous les dégâts qui l'entoure et qu'il devra affronter dès qu'il s'y aventurera

avatar
21/04/2016 Arméthyse 547 Dichen Lachman None! Garde royale - stratégie et combat 271
What Is Dead May Never Die


Sujet: Re: [Intrigue 13] Fucking journey, crazy earthquake, anything else ? [ft. Elouan]
Jeu 22 Juin - 20:12




♦ Fucking journey, crazy earthquake, anything else ? ♦

Elouan Ҩ Arméthyse
« Because we believe that our ethnic group, our society, our political party, our God, is better than your God, we kill each other. » Neale D. Walsch











Le Pikuni ne fit pas de chichi, ne protesta pas et accepta de passer le premier. Ce n’était non à cause de la fatigue que la demoiselle lui avait demander cela, même si elle l’était en réalité beaucoup. Elle se voyait d’ailleurs assez mal reprendre la route jusqu’à la cité du désert. Tout en sachant, qu’elle n’avait pu rendre visite à l’ami qu’elle voulait aller voir, les oiseaux étaient à présent mort, le cadeau n’existait plus, et arriver les mains vides… non, c’était de mauvais goût. Et avec ce tremblement de terre, il était impératif de rentrer, avec ou sans force, elle devait s’assurer que son entourage allait bien. Mais enfin, avant d’arriver à bon port, il fallait sortir de là, ce n’était toujours pas une mince affaire, bien qu’ils en voyaient enfin le bout. Un infime bout, mais un bout quand même ! Ainsi donc, elle avait demandé au garçon de passer devant, parce qu’elle avait l’espoir qu’il réussisse à passer. Il suffisait qu’il grimpe, qu’il rampe entre l’amas de pierre et le haut de la grotte et qu’il retire les cailloux, lui passant vers l’arrière pour qu’elle les mette dans le peu de place qui restait encore, place qu’il avait occupé juste avant de grimper d’ailleurs. Petit à petit, elle était obligée d’être en équilibre. La raison qui l’avait poussée à rester en arrière était simple : le sacrifice. Si jamais un seul d’entre eux réussissait à sortir, elle préférait que ça soit lui. Ne serait-ce que pour l’adorable toutou qui l’attendait dehors. Alors qu’elle, la princesse trouvait quelqu’un pour la remplacer, elle ne se faisait pas de soucis à ce sujet-là en vérité.
Ce n’est qu’ensemble qu’ils parvinrent enfin à la créer cette sortie. Elle le vit descendre et atteindre l’autre côté. Mais elle hésita avant de s’engouffrer à la place vide qu’il venait de laisser. Est-ce que ça n’allait pas s’ébouler encore et ne finirait-elle pas écrasée ? En tout cas, elle pensa à son ex petit-ami claustrophobe, enfermé dans cette grotte avec si peu d’air et d’espace, il aurait pété un capable, il en serait peut-être même mort à cause de la peur. Mais enfin, ça n’était pas elle, heureusement. Elle entendit alors le feu vert du berger et elle se glissa dans le trou lui permettant de sortir. Jouant des coudes sur les rochers pour avancer plus rapidement, elle sentait facilement le poids des pierres s’écrouler derrière elle et terminer de combler les trous du fond de la grotte. C’était moins une en vérité. Le pied à travers, elle poussa un soupire démentielle, démontrant toute la fatigue accumulée. Mais le chien s’approcha en aboyant toujours et elle tendit sa main pour qu’il la renifle « Je suis là en amie. » Lui lança-t-elle avec un petit sourire. Les animaux, la nature, elle aimait ça. Rien à avoir avec les autres membres du désert. Mais enfin, elle n’était pas la seule sans doute. « Bien, Elouan, nous sommes saint et sauf. Entier. » Elle tâtonna son corps pour en être certaine puis observa le garçon « Et je te remercie pour ton aide précieuse. J’imagine parfaitement ce que tu as dû penser en te voyant prisonnier avec une Rahjak, tu aurais pu me faire la peau mais tu ne l’as pas fais non plus… alors je ne peux qu’être redevable. » Elle se baissa alors en direction de l’animal et caressa allègrement son pelage en souriant toujours « T’es tout beau toi. Je reviendrais te voir et j’espère que tu auras une jolie nana à me présenter. »

fiche par century sex

avatar
17/04/2016 I/RiverSoul 358 Mark Ghanimé Lux aeterna Berger / Tisserand & Orientation 32
♆ bad things ♆


Sujet: Re: [Intrigue 13] Fucking journey, crazy earthquake, anything else ? [ft. Elouan]
Lun 17 Juil - 23:04


Arméthyse & Elouan

Une fois échappé de l'éboulis qui bloquait l'entrée de la grotte, le berger eut pu simplement continuer son chemin sans se retourner. Il n'estimait pas devoir quoi que ce soit à la jeune femme. Enfin il reconnaissait en son fort inférieur qu'elle lui avait tendu la main alors qu'elle aurait pu ne pas s'en préoccuper. Que tous deux unirent leur force pour venir à bout de ce piège. En échange il lui épargnait la vie non ? L'homme ignorait bien sur la notion de sacrifice pour les autres et ne possédait pas la plus petite idée de ce qu'il lui devait en réalité. A moins qu'un bout de conscience en ces temps difficile ne décida de surnager dans les eaux troubles de son esprit. Puisque finalement il passa ses bras dans l'étroit couloir tout en appelant la terrienne afin qu'elle le rejoigne. le pikuni l'entendit haleter alors qu'elle se rapprochait. Il fit en sorte de dégager la sortie de pierre trop pointues pour qu’elle ne s'y blesse pas. Puis la tira vers l'extérieur se reculant alors qu'elle se secouait. Néanmoins ça ne le dispensait pas de se retrouver couverte d'une poussière qui donnait une couleur brune à toute sa peau. Une étrange vision quand il dévisagea Améthyse tout aussi souillée que lui. « Je me demande bien ce qu'on va découvrir dehors »

Le berger remarqua seulement que l'oiseau ne l’accompagnait pas. Mort sans doute. Forcément avant de faire une dernière fois s'écrouler les rochers ils étouffaient sentant leur mort prochaine. Pas loin du délire. Dans l'air traînait une étrange odeur de moisie, d'humidité et de flagrances que le Pikuni n'identifiait pas. Ca présumait des découvertes étranges une fois qu'ils auraient franchi les derniers pas qui les amèneraient au seuil de la grotte. « J'espère qu'on ne sera pas les derniers survivants ! » Le berger pensa à sa fille, il s'imaginait déjà courir sur le flanc de la montagne pour rejoindre le village Athna.

Arméthyse laissa quelques traces brunes sur le poil blanc de son grand patou. Mais il ne s'interposa pas, l'animal et la demoiselle ayant l'air si heureux de faire connaissance. Avoine reconnaissait sans doute la voix de la jeune fille, sûrement perçue à travers le mur qui les séparait. « Mais on ne va pas s'en plaindre  » Alors qu'elle continuait à bavarder la donzelle. Lui qui avait fait en sorte d'oublier son évidente appartenance, elle la lui agitait sous le nez. « Ah faut pas trop me remercier ma belle, j'étais bien trop fatigué pour te faire la peau  » Répliqua-t-il toujours décidé à lui accorder cette exception. Mais fallait qu'elle déguerpisse vite avant qu'il ne change d'avis. Pourtant il l'attrapa pour la serrer quelques minutes dans les bras pour finir par la relâcher « Et va pas faire de mauvaises rencontre sur le chemin du retour parce que les voyous profitent toujours de ce genre de situation pour dévaliser les victimes... Mais avec ta tète toute charbonneuse te voilà sauvée parce que tu risques de leur faire une belle peur » Il se félicitait d'en avoir éliminé une bonne partie, mais probablement pas encore assez. Alors que la Rahjak se penchait vers Avoine, Elouan se dirigea avec inquiétude vers l'extérieur « Si il en rencontre une je te réserve un de leurs bébés  » Mais il s'interrompit soudainement en découvrant le paysage ravagé par la colère de la terre ...
 

[Intrigue 13] Fucking journey, crazy earthquake, anything else ? [ft. Elouan]

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» 7.0 earthquake hits Haiti / Puissant tremblement de terre en
» Résumé de l'intrigue
» Chomsky: Haiti earthquake a "class based catastrophe"
» EARTHQUAKE WARNING FROM RUSSIAN INSTITUTE of PHYSICS of the EARTH
» First Night : " A Crazy Man in Délirium" [pv Ed Free & Hélène Metz]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: no one came back :: La montagne-