Aller en bas
Ozvan Hickok-Cannary
† Hell Ain't Civilized †
Ozvan Hickok-Cannary
DATE D'INSCRIPTION : 27/05/2015 PSEUDO/PRENOM : I MULTICOMPTES : My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam MESSAGES : 4865 CELEBRITE : Anson Mount COPYRIGHT : AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette METIER/APTITUDES : Eclaireur & Orientation & Combat TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 10

Seagull carry me, over land and sea. To my own folk, that's where I want to be... - Page 3 Empty Re: Seagull carry me, over land and sea. To my own folk, that's where I want to be...

le Sam 29 Juin - 0:10

Liam & Ozvan & Elle @The Spring & @The Summer


La journée se déroulait tranquillement, dispersant un peu les diverses histoires personnelles de la vie du vagabond dans le vent, le temps d'une ballade avec l'ami cher de Laserian. En arrivant il n'avait pas prévu de plan précis, sans doute une ligne de conduite, mais la vie vous mène souvent comme elle l'entend. Et surtout on ne présume pas d'avance des réactions de ceux à qui l'on fera face. Jamais il ne se serait imaginé, Ozvan, conduire qui que ce soit dans une de ses cachettes. Et certainement pas un débarqué. Non pas qu'il s'en méfiait - Et malgré tout certains ne se montraient pas forcément très avenants -, mais il n'offrait pas sa confiance si facilement. Cependant la situation ne présentait rien de commun avec ce qu'il avait affronté jusqu'ici. Elle découlait de la rencontre mouvementée avec l'explorateur voguant désormais au large. Ainsi que du temps si précieux passé avec lui, et volé en quelque sorte à Liam.

Le Rahjak, d'ailleurs, eut souhaité offrir beaucoup plus de concret au jeune homme, autrement que de simples paroles. Alors oui, il ne comptait pas s'attarder, mais en contrepartie de toute cette peine souterraine qu'il lui infligeait, il s'efforçait d'adoucir l'ours qui respirait en lui.  L'éclaireur eut souhaité lui promettre plus, mais il savait que la meilleure façon d'honorer ses mots demeuraient de ne pas en dire de trop. Discuter de toutes les différentes manières de s'envoyer des messages n'assurait en rien qu'on les reçoive.

Les jours, semaines, mois ou années à venir verraient bien s'ils restaient en contact. Lui il voyagerait tant qu'il en aurait les capacités, car il s'imaginait très mal vivre en sédentaire, même s'il consentait à s'arrêter plusieurs mois pour sa nièce. Ils évoquèrent l'ancien monde. Ozvan ne se montrait pas réfractaire à cette technologie qu'il ne comprenait pas toujours, tout en déterrant parfois des étranges objets porteurs d'une ère fantomatique.

Songeur il écouta avec attention l'enfant du ciel « Je me demande parfois si on en à les vrais souvenirs, vous deviez en être plus proche dans votre mode de vie que nous qui vivions prêt de ses ruines... En aviez vous encore des images ?  » Des rumeurs circulaient sur ses étranges appareils, désormais défectueux mais qui emmagasinaient des photos, comme dans les livres... Mais était-ce bien représentatif, n'en avaient-ils pas complétement perdu l'essence de cette vie si moderne ? En cet instant il hésitait encore à se décider s'il souhaitait revoir une civilisation renaître, alors il faudrait supposer qu'ils ne répéteraient pas les fautes des anciens

« Oui. De toute façon il faudra joindre nos savoirs. Mais je sais qu'il y à assez de curieux en ce monde pour imaginer que certains essayent déjà  » Des bâtisseurs, des chercheurs, des génies il en existait dans chaque groupe d'individus. Tout seul, ils se trouvaient probablement bloqués face à une énigme insoluble, et il suffirait de la venue providentielle d'un autre pour provoquer le déclic...

Mais il préférait vivre dans le présent, ne pas s'encombrer d'un futur aléatoire. Revenir vers tous ces objets qu'il entassait depuis des lustres. Ozvan hocha la tête, parce que c'était tellement vrai, les souvenirs ça ne vous laissaient pas le choix, ils s'accrochaient à vous avec une indécence si effrontée, ils ressurgissaient au moment les moins opportuns. Pourtant parmi les indésirables flottaient ceux qui réussissaient à faire rayonner votre cœur « Je crois pas qu'on s'en sépare, et si on essaye, ils reviennent vous hanter... »

Le voyageur ne désirait pas assombrir ce tranquille intervalle, bien que ces paroles pussent sonner sinistrement, il savait qu'on se devait de porter les mauvaises comme les bonnes mémoires. Parce qu'elles nous forgeaient, nous apprenait à grandir qu'on ait vingt ou quarante ans. Mais il quitta ses réflexions pour diriger un peu les fouilles, il ne doutait pas que ce capharnaüm troublait le regard de Liam. Il souleva deux ou trois caisses pour dégager cette relique qu'il conservait et soignait au mieux de ses capacités. Une brouette dont il pensait qu'elle dépannerait le groupe de l'ami de Lasérian. Il la gardait comme un trésor, sachant pertinemment qu'il ne s'en servirait pas, elle le ralentirait dans ses marches s'il devait se trimballer avec elle. L'éclaireur esquissa un sourire à la plaisanterie du garçon « Ça je crois bien mais ça risque quand même de te les muscler ainsi que les jambes »

Ça intéresse le cent, aussitôt le vagabond dégage les alentours de cette ancêtre qui fait piètre figure, pourtant bien conservée. Il attrape les bras, puis avec une douceur qu'on ne lui soupçonnerait pas fait tourner "la chose" avant de la reposer à terre « On pourrait déjà regarder ensemble ce qui cloche et apporter chacun de notre côté ce qu'on dégote pour la réparer »

Lui non plus il n'est pas menuisier, mais on lui à enseigner quelques bricoles, et au pire, il demandera de l'aide à un connaisseur. Faudrait déjà la dépoussiérée afin de vérifier tout le travail qui va les attendre, et concocter un coin ou ils se découvriront bien à l'aise pour travailler autour « Si ça te dit tu pourrais déjà commencer à la nettoyer quand tu passeras, pendant que je chercherais tout le nécessaire pour lui redonner son ancienne allure » Bien entendu ça va prendre un peu de temps, certainement qu'ils ne se verront pas chaque fois, mais ils pourront juger du passage de l'autre, de l'avancée de la réparation ... Et le lien ténu, invisible continuera à perdurer au travers de cette remise à neuf « Je prétendrais pas que ça ira vite, parce que je crapahute beaucoup, puis faudra surement que je me rende chez moi.. Dans le désert, mais à deux je suis persuadé qu'on peut en venir à bout »

@Liam Cohen Y a pas de soucis Seagull carry me, over land and sea. To my own folk, that's where I want to be... - Page 3 171928021 Seagull carry me, over land and sea. To my own folk, that's where I want to be... - Page 3 171928021 Seagull carry me, over land and sea. To my own folk, that's where I want to be... - Page 3 171928021
Liam Cohen
Admin - Supermassive Black Hole
Liam Cohen
DATE D'INSCRIPTION : 04/11/2014 PSEUDO/PRENOM : Mystery Light MULTICOMPTES : Elijah & Near & Saoirse & Cassandre & Jade MESSAGES : 30619 CELEBRITE : Thomas B.-Sangster COPYRIGHT : @Gallifreys. Signa HERESY METIER/APTITUDES : ancien patrouilleur, désormais leader diplomatie. TRIBU : Cent (ancien kidnappé) POINTS GAGNES : 225
Admin - Supermassive Black Hole

Seagull carry me, over land and sea. To my own folk, that's where I want to be... - Page 3 Empty Re: Seagull carry me, over land and sea. To my own folk, that's where I want to be...

le Lun 30 Sep - 0:54
SEAGULL CARRY ME, OVER LAND AND SEA. TO MY OWN FOLK, THAT'S WHERE I WANT TO BE...

The world was on fire and no one could save me but you. It's strange what desire will make foolish people do. I'd never dreamed that I'd meet somebody like you. And I'd never dreamed that I'd lose somebody like you.



Il était dans cet endroit qu’il n’avait pas imaginé pouvoir exister pas si loin de chez eux, finalement. Il y avait encore des choses à découvrir sur cette île plutôt secrète par ses habitants aux multiples facettes. Il ne savait pas ce que leur réserverait cet avenir mais il avait envie d’espérer que tout se déroule au mieux, qu’il n’y ait pas d’autres guerres, de disparus. Il avait envie de pouvoir penser à un avenir un peu plus radieux sans forcément avoir à penser à ce qu’il pourrait bien se passer de terrible cette prochaine fois-là. Ils n’étaient à l’abri de rien, ça il l’avait compris depuis un moment maintenant mais il y avait aussi cette possibilité d’un avenir ensemble qui n’était pas à négliger. Il était peut-être idéaliste sur le moment mais le fait qu’il puisse parler à certains d’entre eux était déjà une avancée. Certes il ne connaissait que quelques mots dans leur langue mais pour le moment en tout cas il était toujours tombé sur certaines personnes sachant du moins se débrouiller en anglais.

C’était la facilité, il le savait bien mais il avait encore un peu de temps devant lui, du moins l’espérait-il, pour tenter d’apprendre. Pas tout de suite, il se débrouillerait plus tard. Pour le moment il était concentré sur tout ce qui se trouvait devant ses yeux. C’était impressionnant tout ce stockage sans que personne n’ait réussi à y voler quoique ce soit. Il n’en oubliait pas qu’il fallait être suicidaire pour vouloir voler à un Rahajk (ou de voler quelqu’un tout court) mais c’était ça aussi, ceux d’ici ne savaient peut-être pas qu’Ozvan en était un, il ne savait pas comment cela se passait les relations entre les membres de la tribu du déserts et celles du reste de l’île. Pas très bien, enfin il le suppose.

Il a plein d’histoire à raconter Ozvan avec son trésor qui pourrait ne pas en être un pour d’autres. C’est important pour lui et ça suffit. Il hoche la tête quand il lui raconte qu’il leur invente des histoires. « Vous devez en avoir des tonnes d’histoires en tête. » Des tonnes pour chacun d’entre eux. « Comme quand on rencontre quelqu’un en fait, c’est bête mais on s’imagine toujours plein de choses avant de savoir. Avec vos trouvailles au moins y’a pas de problème comme ça. » C’était plus facile avec elles, c’était vrai, c’était plus étrange aussi. Du moins ça le serait peut-être s’il les leur racontait à voix haute. Il lui propose de voir s’il y a quelque chose qui l’intrigue et il a un peu de mal avec cette idée d’être comme un intrus même s’il l’invite comme toutes ces probables autres fois où il pourra se rendre ici pour récupérer la nourriture pour Elle pour repartir aussitôt, il ne se voit pas rester plus longtemps que nécessaire. « Je me demande parfois si on en a les vrais souvenirs, vous deviez en être plus proches dans votre mode de vie que nous qui vivions près de ces ruines... En aviez vous encore des images ? » Il hoche la tête, il peut visualiser. « Il n’y a plus rien maintenant, enfin je crois. C’est peut-être mieux. Tout est beaucoup moins… figé. » Il ne sait pas trop comment l’expliquer. Les images qui bougent restent figées, comme le fait de rester dans l’ancien temps sans jamais évoluer, de regarder par le passé avec ce ‘c’était mieux avant’. « C’est plus vivant ici même si y’a pas d’image. » Il n’y a pas toujours besoin d’image pour se les inventer.

Il plaisante un peu mais il préfère l’idée de réparer avec lui cette brouette plutôt que de choisir un objet juste comme ça, juste parce qu’il lui en a donné ce droit qu’il ne se donne pas. C’est ceux dont il a du mal à se séparer, il ne se voit pas les lui en priver même si vu comme ça on a l’impression qu’il les entasse juste pour les entasser quelque part. Il sait bien que ce n’est qu’à moitié le cas. Tout le monde n’invente pas des histoires aux objets qu’ils trouvent. Ozvan aurait fait un bon antiquaire, du moins il pense que c’était ainsi que l’on nommait ceux qui repèrent les trouvailles, celles qu’ils retiennent : chacune d’entre elles. Faire revivre l’ancien temps. C’est lui qui pose la question alors qu’il se dit parfois, vient de le dire aussi, que c’est peut-être tout aussi bien de ne pas y revenir. C’est compliqué parfois la vie ici mais de temps en temps il se dit qu’ils n’ont pas à se soucier d’autre chose que de rester en vie, ce qui en soit n’est déjà pas si mal alors rajouter d’autres problèmes liés à cet ancien temps, il n’en sait trop rien. Peut-être. Combiner leurs forces serait bien oui mais peut-être pas pour un retour à l’ancien temps. Qui sait. Personne ne peut prédire l’avenir.

« Oui. De toute façon il faudra joindre nos savoirs. Mais je sais qu'il y à assez de curieux en ce monde pour imaginer que certains essayent déjà. » Il a un léger sourire pour la hantise mais hoche la tête : il voit ce qu’il veut dire.  « Si ça te dit tu pourrais déjà commencer à la nettoyer quand tu passeras, pendant que je chercherais tout le nécessaire pour lui redonner son ancienne allure. » Il est ravi finalement que ça soit l’explorateur qui lui propose cette alternative. Ca lui arrive de prendre des décisions, c’est vrai mais avec eux, il préfère attendre de voir, de prendre ses marques dans cet univers et ces personnes assez étranges car différentes mais tout autant intéressantes. Il n’aimerait pas faire un faux pas pour une décision pas assez réfléchie. Il comprend très bien que cela prendra du temps, lui aussi parfois il ne pourra pas être là bien longtemps, sera juste de passage pour Elle parce que cette fois-ci, il fera plus attention même avec tout ce qu’il pourrait bien se passer. « Mais vous ferez attention là-bas pas vrai ? » Parce qu’il a bien envie de le revoir un jour, cet autre Rahjak qu’il apprécie. Puis Elle aussi, elle le sentirait si le voyageur n’était plus là, il serait triste de la voir dépérir.

Spoiler:
@Ozvan Hickok-Cannary Si tu veux à ta prochaine rep on peut aller vers une clôture et voir pour un autre rp plus récent ? Ou avec Tael aussi Seagull carry me, over land and sea. To my own folk, that's where I want to be... - Page 3 13787583


CODAGE PAR AMATIS
loudsilence. & la peau bleue


Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum