Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Liam { Father and son
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Admin
avatar
23/05/2015 avengedinchains 1273 Andrew Lincoln lux ♥ / sign by Alas Chef de secteur devenu chef de la garde après le crash. 10
Admin


Sujet: Liam { Father and son
Jeu 19 Mai - 13:57

FATHER AND SON
Lorsque Majda lui a demandé de l'accompagner au campement des gamins, il n'a pas hésité en disant oui. Et pourtant, au moment où le mot sortait de sa bouche, il le regrettait déjà. Cela peut paraître stupide sur bien des points. Puisqu'il n'y est jamais allé, on ne peut pas vraiment dire que ça ait vraiment du sens, qu'il n'y aille pas et qu'il ne veuille, surtout, pas s'y rendre comme ça. Disons que c'est logique au moment où on met en place toute l'histoire et au moment où on y réfléchit un peu plus. Mais ce n'est pas aussi simple que ça et c'est justement le point qui lui tape le plus sur les nerfs. Il n'est pas prêt ou en tout cas, il n'est pas particulièrement certain de l'être. Disons qu'il n'est pas non plus certains que ses enfants soient eux-même prêts. Autumn a sans doute révéler le lourd message à Liam et maintenant, il n'est pas certain qu'il ait vraiment envie de le voir. Parce que c'est aussi de ça qu'il est question. D'un garçon, de plus de vingt ans, qui n'a pas forcément envie de voir un homme qui prétend maintenant qu'il est son père. Sauf que ça, ce n'est absolument pas de sa faute, et c'est justement ce qui se trouve être un gros problème. Mais il est un homme, de plus de 40 ans et il n'a pas à craindre un gamin. Disons juste qu'il se sent un peu con, disons juste qu'il se sent un peu maladroit sur les bords et qu'il n'est pas certains de pouvoir faire le nécessaire, qu'il n'est pas certain de ne pas faire une gaffe. Parce que bon, peut être que le gamin s'en moque, peut être qu'il ne veut juste pas avoir à se prendre la tête avec quelqu'un, peut être qu'il ne veut juste pas avoir à lui faire face. N'est-ce pas une possibilité, ça aussi ? Dans le fond, il est toujours bien difficile de savoir. Il aurait voulu lui laisser le temps, l'inviter à venir le voir lorsqu'il se sentirait prêt. Dire oui à Majda, sans doute était-ce une erreur et en même temps. Peut-il se reprocher de ne pas avoir pris contact avec un gamin dont il ne connaissait même pas l'existence ?

Sur le trajet, il se fait un peu trop silencieux, sans doute. Il n'est pas vraiment stressé, ce n'est pas ça qui lui coupe la parole sinon, disons-le, il perdrait clairement de sa superbe. Disons plutôt qu'il s'agit là d'un manque de chose à dire. Il n'apprécie pas tant que ça Majda, même s'il tend à croire que ça peut aller en s'arrangeant. Disons qu'il faudra du temps pour ça aussi. Et dans un monde où il est question de survie, il n'est pas vraiment possible de prendre son temps. Comment savoir de quoi sera fait demain ? Pire encore, comment savoir, pour le coup, s'ils ne vont pas perdre la vie dans la minute, rien que sur le trajet pour s'y rendre hein ? Il faut se méfier de tout, faire attention à tout le monde également. Et au milieu de tout ça, il n'y a strictement rien d'évident. Il n'a pas envie, disons-le, de mourir sans avoir eu l'occasion de lui parler. Surtout que, il ne l'imagine que trop bien, il doit le détester. Sans raison, sans qu'il ne puisse vraiment y comprendre quelque chose. Mais se retrouver avec un nouveau père, comme ça, sans raison, disons que ça fait un peu soudain et qu'il comprendrait assez bien qu'on puisse le reprocher. Hors contexte, seulement. Parce qu'étant parfaitement hors sujet avec toute cette histoire, disons qu'il n'a absolument pas envie de se tracasser pour des broutilles pareil, disons que ça lui prendrait sévèrement la tête, de voir qu'on lui en veut alors qu'avant le crash, il ne savait rien. Elle lui a demandé de le protéger, il ne l'a jamais vu. On ne peut pas vraiment dire que ce soit aussi simple que ça.

Quand ils arrivent au campement, ça va pas très vite. Ils doivent attendre qu'on remarque leur présence, qu'on le svoit. Et ils ne sont pas toujours très alertes. Mais c'est un peu pareil chez eux alors… Mais ils finissent par les repérer et ils finissent par être accueilli sur le campement. Autumn sera son garant, oui, elle accepterait du moins, il se permet de le croire. Et il finit par pénétrer sur le campement. Quelques pas et déjà, Majda s'arrête et lui montre un enfant du doigt. Pas si enfant que ça, bien qu'il ait des traits enfantins. Liam, il suppose. Il la remercie et elle s'éloigne déjà, sans doute pour retrouver sa fille. Et lui, il s'avance vers le jeune homme, les mains dans les poches, un peu gêné malgré tout parce que bon… Ce n'est pas facile de trouver ce qu'il sera bon de dire. Une fois à sa hauteur, il réalise qu'ils font la même taille. Faut dire qu'ils frôlent tous un peu le mètre 80, entre Emilia et lui. Mais bref, pas la peine de réfléchir à tout ça, ça ne les amène pas bien loin.  « Je suis venu pour voir si… Tu désirais qu'on parle ensemble, ou non. Je crois que l'on t'a parlé de moi ». Il se veut réconfortant et poli. Mais il n'en mène pas large. Parce que le gamin, il ne le regarde déjà pas d'un très bon œil.
avengedinchains


Dernière édition par Richard Coben le Lun 23 Mai - 9:24, édité 1 fois

Modo - Supermassive Black Hole
avatar
04/11/2014 Mystery Light 22650 Thomas B.-Sangster Lux Aeterna Signa Ali ♥ Unicorn, crackship soeur d'arme, paroles City Light Blanche Ancien kidnappé des Rahjaks. Apprenti soignant ancien traqueur 235
Modo - Supermassive Black Hole


Sujet: Re: Liam { Father and son
Sam 21 Mai - 3:42

Le problème avec cette instauration de visites surveillées c’est que s’il n’a pas encore décidé d’aller là-bas : les deux adultes peuvent le faire à sa place et Liam n’est pas prêt.  S’il ne se sentait pas prêt d’aller voir sa mère quand il l’a dit à Gamora : il l’est mille fois moins depuis qu’Autumn lui a révélé la triste vérité. Son père n’était pas son père. Bien. Et maintenant, que pouvait-il en faire de ce véritable père ? C’était un peu tard non ? Celui qui l’avait élevé et aimé comme un fils était mort. Ce n’était pas ce mec qui avait cherché à savoir qui il était vingt-trois ans plus tard qui allait changer ça. Il aurait pu ne pas croire Autumn mais Lina lui  avait fait la description de la personne qui le cherchait. Deux annonces faites en si peu de temps : cela ne pouvait être une coïncidence. Sous le choc, il lui avait été incapable de penser à autre chose et l’envie de partir fut grandissante à tel point qu’il était parti une dizaine d’heures histoire de faire le point. Seul.

Il s’était dirigé vers les ruines d’habitations et était tombé sur Billy. Le plus comique dans cette histoire était de penser en moins d’une journée aux trois personnes qui reflétaient une figure paternelle à ses yeux. S’il ne pouvait pas dire que ce ‘Richard’ avait joué son rôle de père, il ne pouvait pas non plus nier le fait qu’il n’était pas le sien. Si sa mère lui avait caché la vérité c’était pour une bonne raison, du moins le pensait-il. Pour leur famille, pour garder l’illusion qu’elle était unie alors qu’elle n’était que mensonge. N’était-elle que mensonge ? Sa mère leur avait menti mais n’avaient-ils pas pour autant été une famille ?

Il était plus silencieux ces derniers temps. S’il ne s’était pas complètement effondré en apprenant la nouvelle il l’avait très certainement mal pris et s’était posé d’avantage de questions qu’il ne s’en posait déjà. S’isoler avait eu le don d’éviter de répondre aux questions de ceux qui l’avaient trouvé étrange mais s’évanouir dans la nature à chaque fois qu’un problème pointait le bout de son nez n’était pas la solution. Liam soupira. La vérité était que. Il ne savait pas quoi faire de ce père qu’on lui foutait dans les bras. Il restait un inconnu, quelqu’un qui avait une vie … du moins … celle qu’il lui restait depuis qu’ils s’étaient crashés. Beaucoup de morts. Sa mère était vivante. Qu’avait-il perdu lui pour qu’il veuille à ce point le rencontrer ? S’il venait de l’apprendre : se retrouver avec un bâtard ne fait-il pas donc faire tache ? Il se sent mal. Cette situation qu’on lui impose, les doutes qui l’assaillent sont trop lourds à porter. Il était bien avec cette idée qu’il s’était fait de sa famille. Elle n’était pas parfaite mais c’était la sienne.

Des patrouilleurs étaient venus quelques minutes plus tôt leur annoncer la nouvelle comme à chaque fois mais il n’avait pas osé voir qui était là. Il était resté à l’écart près des tentes sans trop savoir quoi faire. Après tout, cela pouvait très bien être n’importe qui. Pas forcément quelqu’un qu’il connaissait. Et justement, il ne le connaissait pas. Il croisa des bras et soupira de mécontentement avant de tourner la tête pour finalement voir ce qu’il se passait. Il avait jeté un rapide coup d’œil pour détourner tout aussi vite du regard quand les deux personnes s’étaient séparées. Il avait reconnu la mère de Siwan accompagnée d’un barbu. C’était fou ça comme indication. Et sans savoir réellement pourquoi il avait attendu alors qu’il aurait très bien pu aller s’occuper des blessés ou tout simplement trouver quelque chose pour fuir toute rencontre avec cet individu qui avait des chances d’être son père. Un grognement agacé lui échappa lorsqu’il entendit des bruits de pas se diriger vers lui. C’était idiot. Cela pouvait être quelqu’un d’autre tout comme l’homme pouvait bifurquer et aller trouver quelqu’un d’autre. Pourquoi, soudainement avait-il la sensation que ce type était venu pour le voir ? Il n’en savait rien. Et lorsqu’il se décida à affronter du regard celui qui s’avérerait plus tard être bien évidemment son père, il ne savait juste pas. Quoi faire, quoi dire, comment agir, comment réagir devant cet individu qui se pointait comme ça dans sa vie.

Le point positif dans toute cette histoire de paternité c’est que l’homme qui lui fait face à l’air aussi à l’aise que lui. C’est que ça commence bien. Liam lâche un rire nerveux. « On peut dire ça oui. Mais faudrait préciser un peu. Je suis sensé deviner ? Je ne connais même pas votre  nom. » Menteur. Mais ce type là il pouvait très bien aussi ne pas être son père. « Mais on peut parler si vous voulez. C’est bien pour ça que vous êtes venu non ? » S’il n’est pas à l’aise face au garde, il ne perd pour autant pas de sa mauvaise habitude à agir comme un enfant capricieux et peut-être un peu con, quand la situation l’agace.

Admin
avatar
23/05/2015 avengedinchains 1273 Andrew Lincoln lux ♥ / sign by Alas Chef de secteur devenu chef de la garde après le crash. 10
Admin


Sujet: Re: Liam { Father and son
Lun 30 Mai - 9:48

FATHER AND SON
Il n'est pas facile de savoir comment parler à un enfant. Il n'est plus tant enfant que ça mais elle ne cache pas que toute cette histoire lui échappe. Il n'est pas fait pour ça, et ça n'a jamais été le cas. Il ne sait pas ce qu'il peut être supposé dire face à la situation actuelle et il ne cache pas non plus qu'il n'a absolument pas envie de se prendre la tête. Tout ça lui échappe, il n'y comprend rien. Et de toute manière, il n'a pas vraiment envie d'y penser non plus. Il n'a pas envie de s'imposer dans la vie d'un garçon qui n'a pas envie d'entendre parler de lui. Et en même temps, ce n'est pas non plus ce qu'il demande. Il a uniquement envie de sympathiser et de comprendre un peu ce qui se passe. Ne serait-ce qu'un peu ouais. Il n'a pas envie de réfléchir à tout ça et disons-le, il n'a pas non plus le choix. Il fait face à une situation qui lui échappe un peu, une situation qu'il ne comprend pas vraiment et sur laquelle il n'a pas particulièrement envie de s'arrêter. Cela l'agace, au plus au point. Il n'y a pas de méthode pour satisfaire chaque campement. Il ne risque pas d'en faire tout un foin parce qu'il sait que ça n'a rien de facile. Richard ne veut pas s'imposer dans la vie d'un gars, juste parce qu'il en a envie, ce n'est pas ainsi que ça fonctionne. Il ne cache pas que ça l'ennuierait, qu'on refuse de lui donner sa chance, qu'on refuse de lui parler d'entrée. Mais il comprendrait, parce que ce n'est pas à lui de dire non, ce n'est pas à lui de dicter sa conduite à ce garçon. Surtout que dans le fond, s'il tient de lui, il a un caractère assez particulier. Mais peut-il lui en vouloir hein ? Il s'agit d'un enfant qu'il n'a pas élevé, vers qui il ne s'est jamais tourné. Liam doit bien se moquer de savoir que lui, il ne savait rien et qu'il ne l'a appris que quelques mois plus tôt. Qu'il a dû faire avec et que ça a pris du temps. Pour l'accepter, pour trouver quoi dire. Dans le fond, il n'en sait pas plus aujourd'hui. Il ne veut rien forcer, il ne peut pas lui forcer la main. Il ne veut juste pas se faire rejeter pour une raison qui n'est pas la bonne. Et pourtant, même là, il ne pourrait pas vraiment le lui reprocher. Il ne sait plus sur quel pied danser, il s'y perd, c'est tout ce qu'il sait, et il est hors de question pour lui de se prendre la tête pour tout ça. Et pourtant.

Il n'a pas la patience, il n'a pas les épaules pour porter une telle situation. Il n'y comprend pas grand-chose et pour tout dire, il n'a pas non plus envie de comprendre. Il s'y perd, il perd le contrôle, le pouvoir, la force même. Il n'a pas envie de réfléchir à tout ça parce qu'il voit bien que tout ceci pose problème et que ça ne va pas s'arranger. Il ne veut juste pas voir la haine sur les traits d'un garçon qui ne sait rien. L'ignorance ne rend pas la relation plus facile mais à côté de ça, tant que l'on ne sait pas, il est difficile de comprendre aussi. Voilà où intervient l'échange. Mais… Il faut lui laisser une chance de se défendre, au moins un peu. Mais ça ne veut rien dire. Et à cause de ça, il ne sait pas, il ne voit pas ce qu'il pourrait bien faire pour que cela s'arrange. Il a déjà perdu un fils, il aimerait avoir la chance de connaître celui-ci, il aimerait ne pas être rejeté sans même avoir été connu. Il ne demande pas grand-chose, juste une chance. Et s'il ne l'apprécie pas et le repousse, et bien soit. Il ne cherchera pas plus loin.

Mal à l'aise, en arrivant à son niveau, il se sent con. Et du haut de ses 42 ans, il se met presque à se comporter comme un enfant, comportement ridicule qui le dépasse et contre lequel il ne peut absolument rien faire. Lui parler n'est pas facile, surtout qu'il ne donne pas l'impression d'en avoir envie. Chose qu'il comprend. Il ne devrait pas être là, il ne devrait pas avoir besoin de se prendre la tête, comme ça. Parce que s'il avait su plus tôt, tout aurait été un peu différent. Sans jouer le rôle de père pour ne pas les mettre en danger tous les deux, comme il a pu le faire pour Autumn. Mais aujourd'hui, puisque c'est ainsi, il ne peut pas revenir en arrière. Il en est incapable, et il n'a pas non plus le choix. « On peut dire ça oui. Mais faudrait préciser un peu. Je suis sensé deviner ? Je ne connais même pas votre  nom. ». Il soupire. Evidemment, le gamin, il ne lui facilitera pas la vie, quoi de plus logique hein ? Il va pousser jusqu'à ce qu'il soit incapable de faire la part des choses et cela l'agace déjà maintenant. « Mais on peut parler si vous voulez. C’est bien pour ça que vous êtes venu non ? ». Le but n'est pas ici de se vendre, ou de dire des choses déplaisantes. Le but c'est d'avoir un premier contact. Et il faut bien commencer quelque part, n'est-ce pas ?  « J'imagine que tu sais que je suis ton père. Biologique, du moins ». Il aborde le sujet, met les pieds dans le plat. Les mains dans les poches, il ne sait pas vraiment comment aborder la chose différemment. De toute manière, il sait aussi qu'il ne sert à rien de tergiverser, non plus.  « Je ne veux pas que tu imagines que c'est parce qu'on est sur Terre que je veux entrer dans ta vie, ou que je m'y prends à l'envers ou autre ». Ouais là, il patauge, mais il est difficile de se défendre pour ça.  « Je ne sais pour toi que depuis l'atterrissage. Ta mère a mis… Quelques années avant de me le dire ». Plus de vingt ans. Il ne lui pardonnera jamais.
avengedinchains

Modo - Supermassive Black Hole
avatar
04/11/2014 Mystery Light 22650 Thomas B.-Sangster Lux Aeterna Signa Ali ♥ Unicorn, crackship soeur d'arme, paroles City Light Blanche Ancien kidnappé des Rahjaks. Apprenti soignant ancien traqueur 235
Modo - Supermassive Black Hole


Sujet: Re: Liam { Father and son
Mar 31 Mai - 15:09








Phillip Phillips
Can't Go Wrong
#papafilston
#ilssontvraimentpasdoués
« Father and son »

« J'imagine que tu sais que je suis ton père. Biologique, du moins. » Il n’est pas ravi de le trouver là. Ce n’est une surprise pour personne. Liam ne fait pas d’effort, attend de voir comment les choses vont se passer. Il se doute de qui il est avant qu’il ne lui sorte cette phrase fatidique, tout juste sortie d’un vieux film qu’il a du regarder plusieurs fois dans les archives. Une envie de rire le prend. C’est vraiment ridicule mais il ne peut s’en empêcher. Toute cette pression qu’il se met inutilement sur les épaules tend à s’échapper en cet instant. Qu’est-il sensé faire maintenant ? C’est bien gentil d’être venu le prévenir mais c’est qu’il ne sait pas trop comment réagir face à cette information pas si nouvelle depuis qu’il le sait. Doit-il être en colère, doit-il s’en foutre complètement ? Il est désorienté, c’est certain mais ne sait qu’elle attitude adopter alors que le vieux continue de parler. Il n’a pas l’air bien méchant, il veut bien faire même s’il se montre plutôt gauche. Avec un père tel que celui-là et sa mère, pas étonnant qu’il soit devenu ce qu’il est même sans le savoir. De base c’était mal parti.

Mais ça ce n’est pas l’important. Il s’en fiche un peu du comment il peut paraitre bizarre parfois. L’important, aujourd’hui c’est de toiser ce père pour tenter de deviner ce qu’il doit en faire et ça, ce n’est pas évident. Il n’a pas encore décidé et ne trouvera pas la réponse tout de suite, ne l’a même pas trouvé en croisant Billy l’autre jour. Il est juste revenu aussi désorienté qu’auparavant. Il ne veut pas se montrer distant mais c’est, évidemment, la seule arme qu’il lui reste face à la réponse qu’il n’a pas, que Richard lui donne. Mais alors pourquoi est-il venu ? Pourquoi est-il là à lui dire, en gros, que c’est comme il veut ? Il est compliqué ce père. Peut-être bien tout aussi compliqué que lui. Liam lui jette un regard un peu perdu. Ca doit se voir non que malgré les paroles qu’il lui lance, qu’il a juste besoin de temps avant de se faire une idée, de décider. Il lui en a toujours fallut. Du temps.

Il lui explique et Liam a une mine boudeuse quand le sujet de sa mère est avancé. Il ne sait toujours pas quelle attitude développer par rapport à elle. Il est tout aussi perdu avec elle que pour celui qui se trouve à ses côtés après vingt-trois ans. Il n’a même pas envie de lui rétorquer qu’il n’est pas son père, que son père à ses yeux est mort quand il avait treize ans. C’est injuste de lui balancer ça alors que s’ils ont fauté tous les deux, ça reste sa mère qui s’est tue pendant tout ce temps. Il ne veut pas savoir ce qu’il s’est passé entre eux, ne veut pas se dire qu’au fond, il n’était peut-être pas désiré. Une erreur. « Alors pourquoi tu es là ? » Le tutoiement reste plus direct. C’est vrai. Il a besoin de savoir, un peu, que les autres soient clairs alors que lui ne l’est presque jamais. Si Richard sait pour lui depuis leur atterrissage c’est différent pour lui. Il l’a appris depuis quelques semaines. Il n’a pas eu le temps de se faire à l’idée, a eu peut-être la pire des personnes pour le mettre au courant. « Autumn n’est pas là. » On ne sait jamais hein. Il a l’air de penser qu’il ne veut pas forcément qu’ils apprennent à se connaitre. Ou bien est-ce simplement le contraire et qu’il s’exprime mal mais ça, ce n’est pas son problème. Il peut interpréter les choses comme il veut, peut très bien se dire qu’il était venu voir son autre enfant illégitime et qu’il est tombé sur Liam alors, autant faire une pierre deux coups. « Tu viens juste d’apprendre qu’une erreur te retombe sur la gueule. C’est gérable sur vingt-trois ans. En deux semaines j’ai appris que j’avais une sœur et un père. En un ans j’ai eu d’autres soucis beaucoup moins gérables que l’annonce tardive d’avoir des gamins sur les pattes. Je vais peut-être ressembler à un gamin chiant voir peut-être un peu con sur les bords mais je sais juste pas ce que tu veux, en fait. Je ne sais pas ce que je veux non plus. C’est con à dire mais on a l’air de se ressembler plutôt pas mal. » Il s’excusera peut-être plus tard, dans cinq minutes, mais le temps qu’il le dise, ça sera déjà trop tard. Ce qu’il pense, il ne le dit pas forcément à voix haute, pas forcément de façon aussi dure. C’est de la faute à toute cette situation dans laquelle ses parents l’ont mis sans forcément se rendre compte des réactions qu’il pourrait avoir.

Il lui faudra décidément bien plus qu’une conversation pour se faire à l’idée qu’il a un père, pour trouver résolution à son problème d’ajustement face à ce nouveau cadre familial qui est désormais le sien.

© 2981 12289 0

Admin
avatar
23/05/2015 avengedinchains 1273 Andrew Lincoln lux ♥ / sign by Alas Chef de secteur devenu chef de la garde après le crash. 10
Admin


Sujet: Re: Liam { Father and son
Lun 6 Juin - 16:57

FATHER AND SON
Le fait qu’il puisse vouloir savoir pour quelle raison il est là est relativement légitime et évidente. Il ne peut clairement pas aller contre ça ou prétendre que cela ne le surprend pas. Il comprend. Et il comprend bien plus qu’on ne pourrait bien l’admettre. Il ne va certainement pas se mettre à prétendre que toute cette histoire ne le surprend pas, au contraire, disons juste que c’est plus difficile qu’il ne pourrait bien vouloir l’admettre et que ça ne risque pas de changer. Richard ne peut pas lui reprocher son ton, sa façon de se tenir ou même de le regarder. Il ne peut rien lui dire et ça ne risque pas de changer. Pour autant, ça ne veut pas non plus dire que c’est facile. « Alors pourquoi tu es là ? ». Forcément, qu’il lui pose cette question est logique mais ça ne veut pas dire que c’est plaisant à entendre. Déjà, il ne cache pas que le fait que d’un seul coup, il se met à le tutoyer et ça change la gravité de la conversation tout en ne changeant pas tant que ça. Disons que le ton de Liam se fait plus agressif, plus fort et plus étrange. Ils se ressemblent finalement. Ou alors, c’est une impression qu’il possède sans vraiment savoir si c’est pleinement le cas. Mais disons en tout cas que ça s’en rapproche et que ça fait bizarre. Une sensation qui démarre au creux des reins et contre laquelle il n’est possible de rien. Son fils. Quoi qu’ils puissent en dire, c’est un véritable lien du sang qui les unit. Et il se dégoûte d’avoir dû attendre si longtemps pour pouvoir le savoir.

Que pourrait-il faire hein ? Il est parfaitement impossible de revenir en arrière et de prétendre que tout va bien. Et c’est sans doute mieux comme ça. Sans doute mais comment vraiment le savoir. Pour l’heure, il n’a qu’une envie : celle de davantage le connaître, celle de pouvoir l’entendre parler et de pouvoir en entendre davantage sur son compte. Ce n’est pas toujours facile et c’est ce qu’il y a de plus insupportable. Mais pour le reste, il est hors de question pour lui de se faire marcher sur les pieds. Il veut connaître ce gamin, mais c’est bien parce que pour le moment, il ne lui manque pas de respect. Richard n’est pas stupide, il peut comprendre l’amertume qui peut se dégager de ses lèvres. Mais pour autant, ça ne veut pas dire qu’il est si facile de gérer tout ça. Lui aussi, il ne sait pas quoi faire. Ils n’en mènent pas plus larges l’un que l’autre. « Je suis là parce que j’ai imaginé que nous pourrions parler ensemble, de tout ça ». Tout ça étant sa découverte, ou le fait que Liam ait appris que son père n’était pas son père. Situation compliquée contre laquelle il n’y a pas grand-chose à faire. Disons qu’il faut faire de son mieux, disons qu’il faut juste faire le nécessaire à tout ça. Mais Il comprend que ça ne soit pas facile, ou qu’il n’ait peut-être même pas envie de lui parler. Il le comprend très bien. Pour autant… Il ne va certainement oublier le fait que la situation ne soit pas toujours évidente. Richard a envie de connaître ce fils mais s’il ne veut pas le connaître… Il ne forcera rien. « Autumn n’est pas là. ». D’ailleurs, on ne peut pas vraiment dire qu’il lui facilite vraiment la vie, en agissant comme il le fait. « Ce n’est pas nécessaire, je l’ai vu lorsqu’elle est venue à l’Odyssée ». Et elle, il l’a vue grandir. Une nouvelle fois, les choses sont un peu différentes.

« Tu viens juste d’apprendre qu’une erreur te retombe sur la gueule. C’est gérable sur vingt-trois ans. En deux semaines j’ai appris que j’avais une sœur et un père. En un ans j’ai eu d’autres soucis beaucoup moins gérables que l’annonce tardive d’avoir des gamins sur les pattes. Je vais peut-être ressembler à un gamin chiant voir peut-être un peu con sur les bords mais je sais juste pas ce que tu veux, en fait. Je ne sais pas ce que je veux non plus. C’est con à dire mais on a l’air de se ressembler plutôt pas mal. ». Il n’a qu’à moitié écouté ce qu’il dit, après le mot « erreur ». Ce n’est pas un terme qu’il utilise pour parler d’enfant qu’il a pu avoir. L’erreur n’a jamais été d’avoir Liam, l’erreur est de ne pas l’avoir su plus tôt. Voilà où elle se trouve vraiment. Et il est absolument hors de question pour lui d’agir comme s’il s’agissait d’autre chose, ou comme si tout était différent. Ce n’est pas comme ça que ça fonctionne, bordel. « Je ne suis absolument pas de ceux qui agissent et qui parlent ensuite d’erreur. J’assume absolument tous mes actes mais je ne peux pas assumer ceux des autres. Si ta mère ne m’a rien dit plus tôt, il est logique pour moi de n’avoir rien fait auparavant, je ne savais même pas que tu existais. Je ne mets pas en doute ton passif sur Terre, je ne suis pas venu pour parler de ça. Et je suis venu ici pour savoir ce que tu veux, pas pour te bassiner avec mes volontés personnelles ». Son ton est bien plus froid qu’il ne l’aurait voulu, c’est vrai. Il n’y peut rien si les mots du garçon l’agace plus qu’il ne peut l’admettre.
avengedinchains

Modo - Supermassive Black Hole
avatar
04/11/2014 Mystery Light 22650 Thomas B.-Sangster Lux Aeterna Signa Ali ♥ Unicorn, crackship soeur d'arme, paroles City Light Blanche Ancien kidnappé des Rahjaks. Apprenti soignant ancien traqueur 235
Modo - Supermassive Black Hole


Sujet: Re: Liam { Father and son
Sam 11 Juin - 19:06







Phillip Phillips
Can't Go Wrong
#papafilston
#ilssontvraimentpasdoués
« Father and son »

Sa présence le déstabilisait. Il ne parvenait pas à faire la part des choses et encore moins à être raisonnable. Tout ce dont il était capable était rendre la tâche difficile au père qui avait appris la nouvelle à quelques mois près, en même temps que lui. Ce n’était pas en quelques mois que l’on s’habituait à une telle nouvelle, ce n’était donc pas en quelques jours qu’il ferait les choses tel un adulte l’aurait fait. Richard avait vécu sa vie, avait probablement vécu des choses pas bien jolies tout comme lui mais il avait peut-être eu plus de temps pour se construire et réagir avec du recul. Chose que Liam ne pouvait faire, du moins pas autant. Il ne savait pas, au fond, comment l’homme qui lui faisait face avait réagit à la nouvelle. Il n’en avait aucune idée. Maman. Papa. Ils étaient des adultes après tout alors même si la nouvelle n’avait pas été forcément bien appréciée avec tant de retard, le nouveau papa avait assumé. Tout autant que sa mère quelques fussent les conséquences d’une telle décision. Elle n’avait probablement pas suffisamment bien réfléchi aux conséquences d’une telle annonce, au fond, et il s’en doutait bien, la seule information utile dans sa tête de maman inquiète avait été de savoir si Liam allait bien. Si Liam était en vie.

Il est désolé quelque part d’agir ainsi devant celui qui a du être tout aussi surpris et dépassé que lui lors de l’annonce. Il ne sait pas que penser de celui qui, non content d’avoir eu une fille hors mariage, l’a eu également. Cette sensation lui est désagréable. Il aurait préféré naître dans des conditions différentes, avoir un vrai père mais il est inutile de vouloir cela, n’est-ce pas ? Ce qu’il a devant lui c’est son père alors que celui qu’il croyait être le sien est mort il y a bien longtemps déjà. Cela ne veut pas dire qu’il accepte. Il lui balance Tumn à la tête pour lui montrer qu’il ne sait pas encore quelle décision il va prendre à son égard, qu’il ne sait pas comment réagir par rapport à cette annonce qui change tout. Ce que Richard semble ne pas comprendre c’est que Liam ne remet pas en doute ce que sont les faits. Ils pensent de façon différente : l’un comme un adulte et l’autre comme celui qui se découvre une nouvelle famille et qui le prend peut-être plus mal qu’il ne le devrait. S’il peut comprendre qu’il ne peut pas changer la façon de penser de sa mère, ce n’est pas pour autant qu’il lui aura été doté en moins d’une semaine la façon de penser d’un vieillard de cinquante ans. Il n’est pas sage, il y a des choses qu’il n’assume pas, des vérités qui sont difficiles à entendre. L’homme devrait être capable de comprendre au moins ça.

Au fond, peut importe ce que Liam veut, il faut d’abord qu’il apprenne à gérer cette nouvelle un temps, avant de prendre une décision pour être sûre qu’elle sera la bonne. « Je veux bien parler. Cela ne servirait à rien de t’ignorer parce que viendra un moment où cela sera impossible et je doute que cela soit la meilleure solution pour tout le monde. Ce que je veux, pourtant, comme je te l’ai déjà dit, c’est une réponse que je ne peux pas te donner. Je n’en sais rien. J’ai appris il y a quelques jours que j’avais un père et une sœur. J’ai juste besoin de temps pour m’y adapter. Je ne peux pas juste t’accepter comme père comme ça. C’est beaucoup trop tôt. Mais je veux bien apprendre à te connaître. »

Avec tout le recul dont il était capable, c’était la seule décision qu’il pouvait lui donner pour le moment.


© 2981 12289 0

Admin
avatar
23/05/2015 avengedinchains 1273 Andrew Lincoln lux ♥ / sign by Alas Chef de secteur devenu chef de la garde après le crash. 10
Admin


Sujet: Re: Liam { Father and son
Jeu 30 Juin - 17:53

FATHER AND SON
Depuis que je sais que j’ai un fils, j’ai déjà imaginé tous les scénarios possibles. Je l’ai imaginé avec le caractère de sa mère et j’ai un peu paniqué, j’avoue. Je n’ose pas imaginer à quoi il peut ressembler, s’il était têtu ou manipulateur. Comme elle. Comment imaginer que ça pourrait être différent, alors qu’elle s’est servie de moi ? Elle a attendu que l’on atterrisse, que l’on se crash pour me dire que j’étais le père. Pour que j’aille le trouver, moi. Et je ne lui pardonnerais jamais sn comportement parce qu’elle s’est clairement servie de moi hein. Je ne suis pas stupide. Je suis presque content de ne pas l’avoir ramené, c’est vrai. Egoïstement, je n’aurais pas voulu lui mâcher tout le travail. Je n’irais pas pour autant dire que je suis contente que Leary se soit fait mal ce jour où nous avions décidé de faire ça. C’est vrai. Mais bon, dans le fond, je suis content d’avoir un fils, je n’irais pas prétendre le contraire. Bref. J’ai aussi craint qu’il ait mon caractère. Qu’il soit froid et distant, pas forcément doué pour parler. Finalement, c’est cette option qui me fait face. Je n’irais pas dire que ça me déplaît ou que cela me plaît. Dans le fond, je suis content de voir que malgré le fait que l’on ne se connaisse pas, il ait quelques uns de mes traits de caractère. Je n’irais pas dire que je suis content pour lui pourtant. Je sais que ce n’est pas toujours supportable. J’en suis même le premier conscient. Nous ne sommes pas doué avec les mots. On blesse et… Ouais, on essaie ensuite de se rattraper, parfois. Disons qu’être face à lui n’est pas uniquement un plaisir. Avec son caractère et sa façon de me parler, je ne cache pas qu’il y a un petit quelque chose d’agaçant dans l’échange.

« Je veux bien parler. Cela ne servirait à rien de t’ignorer parce que viendra un moment où cela sera impossible et je doute que cela soit la meilleure solution pour tout le monde. Ce que je veux, pourtant, comme je te l’ai déjà dit, c’est une réponse que je ne peux pas te donner. Je n’en sais rien. J’ai appris il y a quelques jours que j’avais un père et une sœur. J’ai juste besoin de temps pour m’y adapter. Je ne peux pas juste t’accepter comme père comme ça. C’est beaucoup trop tôt. Mais je veux bien apprendre à te connaître. ». En effet, s’il choisit de m’ignorer, il sera le premier agacé. Je ne prétends pas que je peux le forcer à me parler ou à me regarder ou autre. Je tiens juste à dire que je déteste l’ignorance et que je trouve plus facile l’idée qu’il puisse me tourner le dos et s’en contenter. Disons que ça me paraîtrait presque plus facile. Je refuse de le voir me tourner le dos s’il ne veut pas me parler, et si c’est pour me repousser, il n’a qu’à ouvrir la bouche. C’est tout. Pour ce qu’il veut, par contre, bien sûr, je ne peux pas attendre une réponse de sa part dans la minute parce que ce serait un peu trop facile. Je ne veux pas le pousser à bout parce que je suis sûre que ça poserait problème, je n’en doute pas. « Je ne te force à rien. Je voulais qu’on se voit pour que je puisse te connaître, et encore, je sais que ça ne se fait pas en un jour. Je ne veux pas te pousser, je veux me montrer, et te dire que j’existe, tu vois ? T’as besoin de temps ? Moi aussi. J’ai perdu un fils dans le crash, et je te trouve toi. Je ne dis pas que je n’apprécie pas, je dis juste que je ne peux pas juste remplacer mon autre fils, pas juste comme ça, d’un claquement de doigts. Je ne te connais pas quoi. Du temps, j’en veux pour assimiler tout ce bordel, pour apprendre à te connaître. Je ne te demande pas de m’appeler papa ». Je me tais enfin. Il serait temps. J’ai une nouvelle fois trop parlé. J’en ai le souffle court. Mais je veux qu’il comprenne que je ne suis pas là pour jouer à un jeu, que je ne suis pas venu ici pour m’amuser et le rendre chèvre. Je suis là parce que je veux le connaître, parce que je veux qu’il me connaisse. Je veux être là pour lui, même si je ne sais pas encore comment.

avengedinchains

Modo - Supermassive Black Hole
avatar
04/11/2014 Mystery Light 22650 Thomas B.-Sangster Lux Aeterna Signa Ali ♥ Unicorn, crackship soeur d'arme, paroles City Light Blanche Ancien kidnappé des Rahjaks. Apprenti soignant ancien traqueur 235
Modo - Supermassive Black Hole


Sujet: Re: Liam { Father and son
Dim 24 Juil - 4:27



Il ne savait pas trop quoi lui dire à ce père qui désirait tant apprendre à le connaitre. Il avait appris la nouvelle sur Terre, un peu comme lui. Il ne pouvait pas vraiment lui en vouloir d’avoir voulu faire le premier pas même si une part de lui aurait peut-être souhaité ne rien savoir. Pourquoi sa mère avait-elle eu tellement besoin de le lui dire ? La  réponse était facile : pour savoir s’il était en vie. Il lui en voulait mais là aussi ne pouvait pas rester fermé à cet instinct maternel qu’il n’avait pas si souvent connu, qu’il n’avait peut-être pas voulu voir. Le problème avec lui était qu’il n’avait jamais imaginé que sa vie puisse changer à ce point. Il n’était peut-être pas autant ouvert d’esprit qu’il le pensait mais cette réalité restait difficile à digérer. Comme il le lui avait dit : il avait besoin de temps. Une semaine, trois mois, quatre ans, il n’en savait rien. Il ne savait pas comment réagir à cette nouvelle autrement que par le choc du à la surprise peu commune qu’il venait de lui annoncer juste comme ça en espérant qu’il comprenne. S’il devait être honnête, Richard lui semblait être aussi mal à l’aise que lui pouvait l’être mais la conclusion restait la même. Il ne savait juste pas comment réagir. Sa mère avait beau avoir eu la meilleure intention du monde en avouant la vérité à ce nouveau père mais son intelligence n’avait pas eu suffisamment de jugeote pour lui souffler toutes les conséquences d’une telle décision.

Il voulait bien se comporter en adulte, agir sans rejeter ce nouveau personnage dans sa vie. Lui demander ce qu’il voulait était bien drôle venant de celui qui lui imposait en quelque sorte sa présence mais il comprenait. Il lui demandait en gros s’il voulait qu’il reste dans sa vie ou le laisse tranquille. C’était tentant. Il était habitué Liam à vivre dans le déni, c’était d’ailleurs bien pratique de nier l’existence d’un problème pour ne pas avoir à le régler mais pouvait-il agir ainsi envers cet homme ? Il le regarda un moment sans rien dire, se contentant de l’écouter comme si cela allait lui donner la solution du comportement à adopter à son égard. « Je ne te force à rien. Je voulais qu’on se voie pour que je puisse te connaître, et encore, je sais que ça ne se fait pas en un jour. Je ne veux pas te pousser, je veux me montrer, et te dire que j’existe, tu vois ? » Il hocha la tête. Bien sur qu’il voyait. Il n’était pas débile. D’une façon où d’une autre, il aurait finit par apprendre son existence. Ou peut-être pas. Si sa mère n’avait pas jugé bon de dire à Richard qu’il était son fils au crash de l’Odyssée, peut-être ne le lui aurait-il jamais dit. Le déni était-il donc la façon de faire Cohen ? Il se pinça le bout du nez. Aucune idée. Peut-être. Il se demanda s’il devait remercier sa mère de ne pas lui avoir dit les choses plus tôt, à l’âge ou tout adolescent tente de se construire. Il était plus âgé maintenant, peut-être un peu trop porté sur la réflexion que pour partir sur un coup de tête. Il quitterait surement le campement un petit temps pour prendre sa décision mais ne partirait pas en mode mélodrame parce que cela n’aurait servit à rien. Il allait s’agacer contre ces vieux qui étaient parfois encore plus inconscients que les jeunes mais tenterait de se poser ailleurs pour avoir l’esprit clair, non embrouillé par le mouvement ambiant au sein du campement.

Il avait tout simplement besoin de temps. Richard aussi, du moins le supposait-il. « T’as besoin de temps ? Moi aussi. J’ai perdu un fils dans le crash, et je te trouve toi. Je ne dis pas que je n’apprécie pas, je dis juste que je ne peux pas juste remplacer mon autre fils, pas juste comme ça, d’un claquement de doigts. Je ne te connais pas quoi. Du temps, j’en veux pour assimiler tout ce bordel, pour apprendre à te connaître. Je ne te demande pas de m’appeler papa. » Un rire moqueur lui échappa pour masquer le malaise qu’il ressenti quelques secondes plus tôt. L’appeler papa ? Pas pour aujourd’hui. Pas pour demain. Il n’était pas certain de pouvoir l’appeler papa un jour. Ce qui l’agaçait plus était qu’il le compare à son fils décédé. Il était désolé. Il était sincèrement désolé pour cette perte douloureuse. Il était trop jeune pour comprendre, pour mesurer les conséquences de la perte d’un fils. S’il était jeune, il savait néanmoins désigner les failles dans la façon de parler des autres. A être aussi taiseux à l’atterrissage du vaisseau, il avait appris à comprendre les nuances du langage tout faisant parfois attention pour le sien. Sauf qu’aujourd’hui il repérait les erreurs du père sans repérer celles du fils.

Les bras croisés, il jugeait plus que ne compatissait ce nouveau père. Il ne voulait pas être un remplaçant. Il ne voulait pas être ce fils par défaut parce qu’il était là alors que l’autre n’était plus. Ce n’était pas forcément ce que l’adulte avait voulu exprimer mais c’était ce Liam avait compris. Ces paroles l’avaient blessé et la moquerie dans un tel moment lui avait paru l’outil idéal pour ne pas montrer que malgré toute l’incompréhension qu’il ressentait face à toute cette situation, il s’était senti blessé d’avoir à la fois compris qu’il avait un père, qu’on lui avait menti toute sa vie et que, pensant bien faire en montrant à son fils qu’il n’était pas obligé de le considérer comme père, ce père, le considérait tout juste comme un remplaçant, une pâle copie de l’original qu’on apprenait à connaître juste parce que c’était ce qu’il fallait faire, que c’était le devoir du père d’assumer ses conneries de jeunesse. « J’veux pas le remplacer ton fils. J’aimerais juste essayer d’apprendre à te connaitre sans avoir la continuelle sensation que t’aurais voulu que je meurs à sa place. » C’était ça au fond, ce qu’il avait compris dans le discours du paternel mal à l’aise dans son nouveau rôle survenu trop tôt après la mort de l’autre. « J’suis désolé. C’est pas mon truc de parler aux gens mais apparemment c’est pas le tiens non plus. » C’était bien beau de les mettre face à face mais là, tout de suite, c’était juste obligé que cela ne fonctionne pas. Ils avaient tous les deux besoin de temps. Autant de temps que l’autre pouvait leur donner.

Admin
avatar
23/05/2015 avengedinchains 1273 Andrew Lincoln lux ♥ / sign by Alas Chef de secteur devenu chef de la garde après le crash. 10
Admin


Sujet: Re: Liam { Father and son
Sam 13 Aoû - 22:10

FATHER AND SON
Le fait que l’on se ressemble ne risque pas de nous faciliter la vie. Des caractères forts, qui n’ont pas envie de voir leurs habitudes changer. Qui sont bien dans ce qu’ils font et qui n’ont pas envie de se tracasser plus longtemps. Je le comprends, je comprends son caractère et son humeur. Je sais que c’est ennuyeux. Et ça l’est pour moi, également. Le problème vient de sa mère bien sûr. C’est par là que tout a commencé et c’est à cause d’elle que tout se fait si compliqué et épuisant. Je Ne vais pas lui en vouloir éternellement mais je ne vais pas non plus la remercier de m’avoir avoué que j’ai un fils qui a plus de vingt ans. J’aurais aimé le savoir bien longtemps avant. Une histoire sans complication, une simple nuit et tellement de complications aujourd’hui. Non qu’il s’agisse d’un regret, c’est juste que je n’apprécie pas de me découvrir un enfant après autant d’années. Voilà ce qui m’irrite le plus, ce qui m’énerve, ce qui m’agace. Elle aurait dû m’en parler plus tôt. Si elle l’avait fait, je ne me serais pas retrouvé dans une situation aussi compliquée. Surtout quand on voit que l’échange avec lui est aussi complexe. Il ne veut pas que je sois là, il ne veut pas me parler et pour cette raison, il fait le ronchon qui n’est pas content. C’est un comportement que je comprends mais qui reste considérablement épuisant. Je ne peux pas lui en vouloir mais il serait bon pour lui d’arrêter d’être agaçant, comme ça. Je suis dans son cas, moi aussi on m’a menti hein. Pas de la même manière et ça n’a pas forcément les mêmes conséquences mais même.

« J’veux pas le remplacer ton fils. J’aimerais juste essayer d’apprendre à te connaitre sans avoir la continuelle sensation que t’aurais voulu que je meurs à sa place. » Le problème avec ce gosse, finalement, c’est surtout qu’il comprend tout de travers et qu’il s’en vexe. Peut-être que je ne m’exprime pas bien non plus, c’est une possibilité aussi. Mais ce n’est pas évident. Je doute que l’on puisse se préparer à un tel échange. « Je n’ai jamais parlé de remplacer mon fils. Ne mélange pas tout. J’ai juste eu l’impression que ta mère m’a parlé de toi parce que je l’ai perdu, lui. J’aurais aimé savoir que tu existes avant que tu naisses, voilà la nuance. Je n’ai jamais souhaité ta mort. Ne mélange pas tout ». Et nous sommes là, tous les deux, incapable de comprendre l’autre, incapable de se parler sans s’offusquer ou mal interpréter quelque chose. Je suis peut être maladroit mais il y a une certaine limite. S’il se contente d’écouter ce qui l’arrange, on ne risque pas de s’améliorer ou de s’entendre. J’ai même l’impression qu’il fait exprès.

En tout cas, nous avons l’air malin à être ainsi incapable de communiquer l’un envers l’autre, parce que c’est de ça qu’il est question, ici. C’est un peu compliqué que les bords. « J’suis désolé. C’est pas mon truc de parler aux gens mais apparemment c’est pas le tiens non plus. ». Le gros point commun, le gros trait de caractère. J’imagine un des trucs qu’il a hérités de moi. Je ne vais pas prétendre que j’en suis fier, mais je ne vais pas non plus cacher que ça m’amuse. Bien malgré moi, cependant. « ça doit être ça oui. ». Mais bien sûr, si je lui fais le délire du point commun, il va se braquer et partir en courant. Autant éviter. « Tout ça pour dire que je ne demande qu’à te connaître. Que je ne demande rien de plus. Et que si tu n’en as pas envie, ça s’arrêtera là ». C’est aussi simple que ça.
avengedinchains

Modo - Supermassive Black Hole
avatar
04/11/2014 Mystery Light 22650 Thomas B.-Sangster Lux Aeterna Signa Ali ♥ Unicorn, crackship soeur d'arme, paroles City Light Blanche Ancien kidnappé des Rahjaks. Apprenti soignant ancien traqueur 235
Modo - Supermassive Black Hole


Sujet: Re: Liam { Father and son
Jeu 8 Sep - 0:05



Cette conversation ne menait à rien. Cette arrivée de ce père ne menait à rien, ne faisait qu’une chose : le mettre dans une situation délicate tout en ne prenant pas des pincettes avec les mots qu’il utilisait. Qu’ils utilisaient. Étaient-ils deux à se débrouiller comme des merdes dans cette nouvelle situation ? Il n’en savait rien, préférait ne pas réfléchir à ce nouveau membre de la famille qu’il n’avait pas encore accepté, pas plus que sa sœur. Demi-sœur. Il n’aurait pas du parler de ce fils mort beaucoup trop tôt, de façon beaucoup trop brutale. La situation ne l’aidait pas à faire la part des choses. Bien sur il pouvait comprendre l’envie de ce père qu’il n’avait pas essayé de comprendre. Il avait juste dit qu’il avait besoin de temps et lui, dans la précipitation et probablement surtout l’énervement ou la colère avait tout mélangé. Il avait appris depuis peu que son père n’était pas son père et qu’il avait une sœur. Il avait besoin de temps pour digérer l’information, pour les accepter dans sa vie qui n’était que changements depuis qu’il avait atterrit sur Terre. Et dire qu’il n’appréciait pas le changement était ce que l’on pouvait appeler un gros euphémisme. Il soupira, devait se reprendre pour tenter d’arranger les choses.

C’est bon, pas la peine de tout lui expliquer, il n’était pas con. Il s’était juste emporté. Compréhensible, non ? Si sa mère lui avait caché l’existence de ce père, une part de lui était soulagée de savoir que Richard aurait préféré être au courant. Il aurait pu s’en être balancé mais dans ce cas là, il n’aurait pas pris la peine d’aller le voir tout en se doutant que l’accueil ne serait pas chaleureux. Qu’il ne mélange pas tout, oui : il allait essayer. D’autres avaient voulu leur mort alors qu’ils étaient encore tranquilles dans leur vaisseau. Les Odysséens n’étaient pas leurs ennemis même si la rancune de ce qu’il s’était produit là-haut restait tenace. Cet homme ne s’était pas mal exprimé, c’était juste lui et ce qui lui était tombé sur la gueule récemment qui faisait qu’il prenait tout au pied de la lettre, prenait la mouche pour un rien, parfois même avec raison. Mais là, cette raison était nulle si ce n’est d’en vouloir à sa mère de le lui avoir caché. Il avait préféré leur balancer la faute à tous les deux plutôt que de prendre le blâme.  

« Je suis d’accord. » Il restait prudent dans ses paroles, encore méfiant envers cet homme qu’il ne connaissait pas.  Dépassant son ressenti sur la situation, il analysa plus attentivement ce qu’il avait retenu de ce qu’il lui avait dit et le réalisa. Sa mère était frappadingue et il savait d’où lui venait ce manque de tact qui avait germé sur Terre. « Elle s’attend à ce que je revienne ? » Vu la façon dont il avaient été accueillit la dernière fois par l’Odyssée, et ce même si les négociations s’étaient plus ou moins bien déroulées - il n’y avait pas eu de mort, il n’était pas prêt d’y remettre les pieds. « Tu pourras lui répondre que c’est non. Après je te demanderais bien ce que tu veux savoir à mon sujet mais je suppose que cela ne se passe pas comme ça. » Et étant très secret de nature, il ne voyait pas l’intérêt d’en révéler plus que nécessaire à cet homme qui n’était encore qu’un étranger à ses yeux. « Je suppose que t’en sais un peu plus qu’après une discussion avec ma mère. » Bah quoi, ils s’étaient vu, ils s’étaient parlés et presque même déjà à moitié engueulés alors, oui, on pouvait dire qu’en peu de temps, Richard disposait de certains informations sur ce fils parfois un peu étrange.

Admin
avatar
23/05/2015 avengedinchains 1273 Andrew Lincoln lux ♥ / sign by Alas Chef de secteur devenu chef de la garde après le crash. 10
Admin


Sujet: Re: Liam { Father and son
Lun 12 Sep - 23:11


Richard & Liam

Father and son


L’échange entre nous me paraît compliqué et un peu vide, c’est vrai. On ne va quand même pas m’en vouloir, n’est-ce pas ? Je ne veux pas me comporter comme ça, je fais même tout ce que je peux pour que ça se passe bien, mais ça ne s’arrange pas vraiment, au contraire. Je ne veux pas me prendre la tête sur des idioties. Et là, en l’occurrence, disons surtout que ça me fait grandement rire. Il me ressemble, finalement, beaucoup plus qu’il ne voudra jamais l’admettre, et bien plus que je ne pourrais bien l’admettre. Et à cause de ça, j’ai du mal à savoir ce que je pourrais bien faire pour que ça se passe bien. Un nouveau soupir s’échappe de mes lèvres, avant même que je n’ai pu le retenir. Qu’il me ressemble, ça prouve que je ne me suis pas fait avoir, qu’il est bien mon fils. Et pourtant, à côté de ça, je ne vais pas prétendre que ce soit une grosse prise de tête. Parce que c’est bien de ça qu’il est question, là, tout de suite. Et à côté de ça, je ne vais pas non plus agir comme s’il n’était pas un peu bizarre avec moi, n’est-ce pas ? Je sais que la situation est bizarre et que ça ne va pas aller en s’arrangeant au fil du temps. Mais pourtant, à côté de ça, je fais de mon mieux pour analyser une situation ou du moins, pour autant essayer d’arranger les choses comme je peux. Mais j’en suis particulièrement incapable. Parce que ce gamin, c’est moi quand j’étais gosse, et j’en faisais qu’à ma tête. La preuve, à son âge, j’avais déjà mis deux femmes enceinte. Quand j’y pense, je suis presque tenté de lui demander s’il est aussi con que son père. Je ne le lui souhaite pas. Mais en même temps, si ça arrive… Disons que de m’imaginer grand père, ça fout un coup au cœur aussi. Bien qu’on en soit loin. « Je suis d’accord. ». On dirait que c’est mieux parti, déjà, ou en tout cas, on dirait qu’il se met enfin à comprendre un peu ce que je dis. Non que je ne comprenne pas qu’il soit un peu perdu mais si on continuait comme ça, j’aurais fini par avoir réellement l’impression que nous ne parlons pas la même langue. Je choisis cependant de ne pas commenter, histoire de ne pas relancer un quelconque débat maladif et maladroit.

Le sujet glisse sur Emilia et je grimace légèrement. « Elle s’attend à ce que je revienne ? ». Non que la question me soit désagréable, disons plutôt que je n’aime pas parler d’elle, parce qu’elle me tape sur les nerfs comme personne ne m’a jamais tapé sur les nerfs. Je la déteste, et je crois même que c’est plus fort encore que ça. C’est la première fois que j’ai envie de frapper une femme, déjà. Et pour moi ça veut vraiment dire beaucoup. Il n’est pas particulièrement nécessaire de continuer sur cette voie, disons que ça ne servirait à rien, déjà. Mais les choses sont comme elles sont. Dans un sens. Alors oui, elle s’attend à ce qu’il revienne. D’ailleurs, pour tout dire, elle ne m’a dit que j’ai un enfant que dans le but que je le lui ramène. Alors bien sûr, je comprends que Liam puisse être un peu réticent à ce sujet. « Oui, elle aimerait que tu reviennes. D’ailleurs, je crois que c’est pour ça qu’elle m’a dit que tu existais ». Je l’aurais tué, si je l’avais appris et que ça n’était pas venu d’elle. Déjà que ça m’a été tentant. Pour le reste… Il est hors de question que je lui obéisse au doigt et à l’œil juste parce que c’est de ça qu’elle a envie. Fort heureusement, ce n’est pas comme ça que ça fonctionne. Ce n’est pas à moi de décider pour lui, et c’est la seule chose que je sais. La seule qui compte, par la même occasion.

« Tu pourras lui répondre que c’est non. Après je te demanderais bien ce que tu veux savoir à mon sujet mais je suppose que cela ne se passe pas comme ça. ». De toute manière, je ne suis pas une girouette et je sais que je n’ai pas la moindre raison de me prendre la tête à ce sujet, je sais que ça ne servirait à rien, en tout cas. Déjà, parce qu’il est parfaitement libre de faire ce qu’il veut, qu’à son âge, il peut y aller quand il le souhaite, que ce n’est pas à moi de venir le chercher. Ensuite parce que je ne lui conseille absolument pas d’aller son idiote de mère. Mais c’est sa mère alors… Ce n’est pas à moi de lui dire quoi faire, encore une fois. « Je suppose que t’en sais un peu plus qu’après une discussion avec ma mère. ». Nuance, au moins, maintenant je sais à quoi il ressemble et comment il est. « Ta mère s’est contentée de me donner ton prénom et de me dire que tu es mon fils. C’est grandement limité. Au moins, maintenant, si je te croise en forêt, je saurais te reconnaître, c’est un changement ». Mais ce n’est pas suffisant. J’aimerais tout savoir mais ça ne me concerne pas et c’est supposé ne pas m’atteindre. Clairement. Je ne vais pas non plus lui reprocher de ne pas me parler de lui, plus que ça. Il est méfiant, je ne peux que le sentir. « Si tu veux savoir quelque chose hein… ». Mais il l’a dit lui-même, ça ne fonctionne pas comme ça. Je ne sais juste pas quoi lui poser comme question et je suppose que lui non plus. Ce bordel. Nous nous ressemblons définitivement trop.
AVENGEDINCHAINS

Modo - Supermassive Black Hole
avatar
04/11/2014 Mystery Light 22650 Thomas B.-Sangster Lux Aeterna Signa Ali ♥ Unicorn, crackship soeur d'arme, paroles City Light Blanche Ancien kidnappé des Rahjaks. Apprenti soignant ancien traqueur 235
Modo - Supermassive Black Hole


Sujet: Re: Liam { Father and son
Mer 2 Nov - 17:16



Il ne savait pas trop se comporter devant ce nouveau père. Nouveau. C’était pas le bon terme mais il s’en fichait un peu. Ce n’était pas le sujet. Ce que l’on pouvait pointer du doigt restait le côté bizarre de cette rencontre qui n’avait pas bien commencé. Liam espérait qu’elle se termine de façon un peu moins mauvaises même s’il ne se voyait pas commencer à lui parler de ce qu’il avait manqué de sa vie maintenant. C’était encore un peu nouveau pour eux deux pour qu’ils en arrivent aussi rapidement à ce qu’allait suivre leur relation père/fils. Il avait ainsi préféré s’interroger sur sa mère parce qu’elle avait été l’investigatrice de tout ceci. Il ne savait pas s’il devait lui en vouloir ou non.

Il regarda un moment celui qu'il appellerait peut-être un jour papa. La nostalgie vint frapper à sa porte lorsqu'il visualisa celui qu'il avait appelé papa, celui qui malgré sa maladie, malgré le choix détestable qu'il avait préféré faire, avait toujours été présent pour lui pendant toutes ces années. Il était dans une situation délicate et ne savait pas trop comment il était supposé agir même si Richard lui avait dit qu’ils avaient tout le temps. Cette phrase était partiellement vraie mais il était vrai que le plus âgé n’était pas sur la planète bleue depuis bien longtemps, qu’il ne savait peut-être pas forcément ce qu’ils avaient traversé pour en arriver là. Sans doute en savait-il une partie. Une partie seulement. Mais une partie était déjà mieux que rien. Il se demandait ce que la délégation avait dit au conseil la dernière fois. Oui. On pouvait dire ainsi qu’il était curieux de ce qu’il s’était dit entre leur Délégation et le Conseil. Lui aussi ne savait qu’une partie qui se résumait en ces points de rencontre pour les deux groupes.

Il ne voit pas que sa question a tendance à agacer l’Odysséen même s’il aurait pu s’en douter. Il n’en est rien. Il n’y a qu’une personne à avoir pu lui révéler la vérité dans cette famille qui lui parait bien complexe alors qu’il n’en était rien avant. « Ta mère s’est contentée de me donner ton prénom et de me dire que tu es mon fils. C’est grandement limité. Au moins, maintenant, si je te croise en forêt, je saurais te reconnaître, c’est un changement. » Il hoche la tête et comprend d’une simple phrase qu’elle n’a pas changé. « Elle ne manque pas d’air. » Mais bon c’est sa mère et lui s’y est fait tout en sachant que certains ne s’y feront probablement jamais à son caractère, disons … un peu spécial. C’est à se demander si sa mère se rend compte des conséquences de ses actions pour les autres. Apparemment non. Mais en y réfléchissant bien, le père qu’il a devant lui a agit de façon similaire avec sa sœur sinon comment aurait-elle su qu’elle avait un frère, comment aurait-elle pu lui dire ce qui l’attendrait dans un avenir proche ? Il hausse les épaules sans en rajouter et c’est un léger malaise qui s’installe quand il se rend compte qu’il ne sait pas réellement quoi lui dire. « Désolé. J’suis pas d’un naturel très bavard. Tu as faim ? » Après la petite trotte qu’il venait de faire il était plus que probable qu’il lui donne une éponse positive. « Tu comptes rester combien de temps ? » Il ne lui posait pas la question pour se réjouir s’il devait partir le lendemain, c’était juste une question pratique pour les jours à suivre même s’ils seraient étranges et ce pour plus d’une raison, c’était certain.

Admin
avatar
23/05/2015 avengedinchains 1273 Andrew Lincoln lux ♥ / sign by Alas Chef de secteur devenu chef de la garde après le crash. 10
Admin


Sujet: Re: Liam { Father and son
Jeu 8 Déc - 11:34

Father and son
Il n’est pas facile de découvrir qu’on a un fils d’une vingtaine d’années. Toutes les belles époques sont révolues, des jours qu’on ne peut plus observer. Toutes les premières fois qui rendent un père fier, aussi. Le premier pas, le premier mot, la première chute et plus encore. Richard n’a assisté à rien de tout ça, vis-à-vis de Liam, et à cause de ça, il ne sait pas forcément ce qu’il pourrait bien faire. Mais il faut faire les choses comme il faut, qu’on le veuille ou non, d’ailleurs, mais les choses sont comme elles sont et on ne peut rien faire contre ça. Encore une fois, on ne peut pas nier que ça n’a rien de simple, ni rien d’évident. C’est une grosse prise de tête sur laquelle on ne peut pas s’attendre à un quelconque miracle. Richard n’est pas parfait et il doit obtenir une place auprès d’un garçon qui ne veut pas vraiment de lui. Parce que c’est un peu de ça qu’il est question, aussi. Liam avait une vie, avant de découvrir que celle-ci n’était pas totalement vraie. Lui, un homme qui n’a rien à voir avec tout ça, voilà qu’il devient son père. Bien sûr qu’il ne va pas l’appeler « papa ». Il n’en a jamais douté et il n’a jamais cru à un truc du genre. Pour autant, il aimerait qu’au fil des années, ça finisse par arriver. Il ne sait juste pas comment il doit s’y prendre. Il a envie de trouver les mots, il a envie de trouver ce qu’il faut lui dire pour qu’il comprenne que les choses ne sont pas toujours supportables. Il faut juste prendre les choses en mains, mais ça n’a absolument rien de simple. Il doit apprendre une leçon qu’il n’a jamais eu. Et il doit, par la même occasion, inciter un jeune homme à lui faire confiance. Autant dire que ça lui donne un temps insupportable. Oui, un pas après l’autre. En effet. Mais ça ne risque pas d’aller en s’arrangeant comme ça. Tant qu’il ne trouvera pas les mots à lui dire, ça ne risque pas d’aller en s’arrangeant.

Il faut qu’il comprenne, il faut à tout prix qu’il soit en mesure de comprendre tout ce qui va et ce qui ne va pas. Il faut faire un pas après l’autre. Et, il est vrai qu’il serait parfaitement ridicule de cracher sur Emilia dans une telle situation. Sauf qu’il lui en donne la possibilité alors, elle ne risque pas de s’en formaliser. Les choses sont comme elles sont. Et on ne peut pas aller contre ça. Qu’on le veuille ou non, il faut savoir faire avec. Pour autant, forcément, la manière avec laquelle il a appris les choses était ignoble. C’est un fait. Apprendre qu’on a un fils, et n’en obtenir que le prénom, ça ne risque pas d’apporter grand-chose. Alors il fait ses propres expériences, prend ses propres décisions et ne risque pas de pardonner à cette folle qui semble croire qu’elle a pris toutes les bonnes décisions. Ce qui, en réalité, est bien loin d’être le cas. Mais ça, encore une fois, elle ne semble pas être en mesure de le réaliser. Un point négatif et assez particulier, il ne le cache pas. « Elle ne manque pas d’air. ». Au moins sur ce point, ils sont d’accord. Elle est particulière et ce n’est pas à lui de la juger parce qu’en dehors d’une nuit partagée ensemble, ils ne se connaissent pas vraiment. Sans doute que les choses auraient été différentes si ça avait été le cas. Mais il ne préfère pas se pencher sur la question. Parce que ça ne servirait pas à grand-chose, n’est-ce pas ? « Elle est particulière ta mère, c’est un fait ». Et un fait qu’on ne peut que difficilement nier, en plus. Mais il n’y a pas de solution miracle, il n’y en a jamais eu. On ne choisit pas sa famille n’est-ce pas ? Et on ne peut pas revenir sur une erreur de jeunesse, surtout lorsque cela nous permet de mettre au monde un enfant comme Liam. Il ne regrette pas, ça. Il regrette juste de ne pas avoir eu la chance de le connaître avant ça.

Lorsqu’un petit silence s’installe entre eux. C’est un peu particulier. Richard imagine que l’un comme l’autre, ils ne savent juste pas comment prendre les choses, comment faire, aussi. Il s’y perd, mais il cherche toujours une manière d’améliorer les choses. Ce n’est juste pas facile. Il veut que Liam lui fasse confiance mais oui, en effet, ça risque de lui prendre du temps. Quoi qu’il puisse en dire, cela dit. Mais pour l’heure, il ne dit pas grand-chose. « Désolé. J’suis pas d’un naturel très bavard. Tu as faim ? ». Oh bah il ne risque pas de lui reprocher un autre trait qu’ils partagent. « J’ai bien un peu faim, oui ». Il se demande comment la vie de camp se passe ici, ils ont l’air, en tout cas, un peu plus développé qu’elle ne pourrait le penser ou même le croire. Et c’est une chose qu’il considère avec une grande attention, d’ailleurs. « Comment ça se passe ici, vous avez de bons chasseurs ? ». Un point sur lequel il ne sait absolument pas quoi faire ou même comment le faire, en fin de compte. Mais Richard se trouve tellement minable sur ce genre de situation. Et là, pour le coup, il ne sait pas quoi faire. « Tu comptes rester combien de temps ? ». LA bonne question, finalement. Parce que c’est un point sur lequel il ne saurait pas quoi répondre. Il a envie de croire que ça pourrait bien se passer mais.. Bon, rien n’est jamais facile. Il ne veut pas s’imposer. « Quelques jours. Pas beaucoup. Juste de quoi me remettre du trajet et ne pas repartir tout de suite. Sauf si c’est ce que tu souhaites ». Ce qui est une possibilité, après tout. Mais un pas après l’autre, c’est comme ça qu’il faut que ça se passe. Bien que ça n’ait rien de facile. Bien sûr, si Liam lui demande de partir, il n’hésitera pas. Il ne veut pas s’imposer.

Spoiler:
 


Modo - Supermassive Black Hole
avatar
04/11/2014 Mystery Light 22650 Thomas B.-Sangster Lux Aeterna Signa Ali ♥ Unicorn, crackship soeur d'arme, paroles City Light Blanche Ancien kidnappé des Rahjaks. Apprenti soignant ancien traqueur 235
Modo - Supermassive Black Hole


Sujet: Re: Liam { Father and son
Ven 30 Déc - 23:39



Sa mère s’était servie de Richard pour savoir s’il était envie. Il ne savait pas s’il préférait cette technique à la voir débarquer au campement. Il n’aurait pas su comment réagir si elle avait débarqué en lui disant tout ça. Certainement beaucoup moins bien. Elle le savait depuis le début et pas Richard. Cela changeait la donne. « Elle est particulière ta mère, c’est un fait. » Il a envie de rire un peu face à ce commentaire mais se contente d’un simple hochement de tête. Elle est particulière. Chacun des membres de cette famille sont particuliers. A la mort de Noah ... Ça lui faisait bizarre d’y penser, de devoir utiliser un autre terme que père pour le désigner. Chacun avait vécu cette perte d’une façon différente et lui avait l’impression de la subir pour une seconde fois. Ce n’était pas de la faute de Richard, il ne pouvait pas tout lui mettre sur le dos alors qu’il avait été que le messager d’une mère folle et inquiète. Il la trouvait complètement folle de le lui avoir caché pendant tout ce temps, de leur avoir menti à tous les trois. Noah était-il au courant ? Lui avait-il également menti par défaut pour ne pas gâcher le temps court qu’il restait à leur famille faussement parfaite ? Faussement ? Il n’aimait pas penser cela, il ne voulait pas penser cela de la famille joyeuse qu’ils avaient formés jusqu’à la mort de celui qui resterait père dans son cœur même s’il pouvait accepter d’en connaitre et d’en apprécier un deuxième. Deux pères. C’était quelque chose de pas commun.

« Comment ça se passe ici, vous avez de bons chasseurs ? » Un petit sourire s’afficha sur son visage qui perdit pour un temps de sa perplexité. « La meilleure. Et un duo de cuisiniers épatants. » Ils s’étaient bien débrouillés depuis qu’ils les avaient envoyés ici. Gamora semblait passer son temps à chasser et quand on parlait de cuisine il suffisait de désigner Taël et Cecily pour qu’ils soient les premiers prêts pour être partant. « J’étais traqueur avant. » Il préférait en parler un minimum, ne pas trop engager une conversation qu’il ne voulait pas avoir d’emblée avec ce nouveau père. « Ça lui fera plaisir d’entendre que j’aide les médecins maintenant. Cela dit la traque me manque trop. C’est trop bruyant par ici. Vous avez de la chance, c’est plutôt calme aujourd’hui. » C’est qu’ils avaient le choix hein. Entre les terriens, les débats sur les nominations de leader et les histoires de cœur. Grimace. Richard était tombé sur un jour plutôt calme.

« Quelques jours. Pas beaucoup. Juste de quoi me remettre du trajet et ne pas repartir tout de suite. Sauf si c’est ce que tu souhaites. » Il n’y avait pas que lui. Il ne lui en voulait pas même s’ils avaient eu des débuts difficiles. « Le problème c’est qu’il n’y a pas que moi. Tumn est concernée aussi. Puis je t’en veux pas. » Il n’était pas non plus super ravi d’avoir à emmagasiner autant d’informations en une fois mais n’en voulait pas à ce père qui n’avait été que le messager d’une femme qui n’avait pas pris en compte tous les paramètres d’une telle rencontre. « Tu peux rester autant de temps que tu veux. Ça te dit de voir comment on s’organise par ici ? » Il faisait des efforts par rapport au début de leur conversation, comprenait qu’il ne servirait à rien de s’en prendre à ce père et qu’il valait mieux tenter d’apprendre à se connaitre pour tisser un lien. Si le mot papa ne viendrait pas tout de suite, il pouvait sans peine s’imaginer le côtoyer et apprendre à le connaitre. L’apprécier même : ils ne semblaient pas si différents. Leur manquait juste un peu de temps pour apprendre à s’apprivoiser.

Admin
avatar
23/05/2015 avengedinchains 1273 Andrew Lincoln lux ♥ / sign by Alas Chef de secteur devenu chef de la garde après le crash. 10
Admin


Sujet: Re: Liam { Father and son
Jeu 9 Fév - 10:42



FATHER AND SON
richard&liam
Ils se retrouvent quand même dans une situation assez particulière, c’est indéniable. Richard ne sait pas sur quel pied danser ni ce qu’il pourrait bien faire pour que ça s’améliore. L’homme se retrouve devant un gamin adulte, face à une vie à côté de laquelle il est passé. Il ne prétend pas que son monde aurait été meilleure ou que les choses l’auraient été. Il a eu James, et cela n’aurait pas été le cas s’il avait été dans la vie de Liam, sans doute. Mais… Ces choses sont arrivées, et maintenant, il ne servirait pas à grand-chose d’en faire toute une histoire ou de se prendre la tête. La vie prend une route qui ne plaît pas forcément. Mais la plupart du temps, il faut faire avec, que cela nous plaise ou non. Ce n’est pas toujours très agréable mais il faut savoir faire avec. Aujourd’hui, il lui faut se reconstruire une existence et ça n’a strictement rien d’évident. Un pas après l’autre, et il saura le connaître, il saura le découvrir et se créer une place. C’est un peu de ça qu’il est question aussi, n’est-ce pas ? Cela prendra sans doute bien plus de temps qu’il ne pourra bien le vouloir. Mais ce n’est pas vraiment lui qui détermine la manière dont les choses doivent ou non se passer. Et ça n’a jamais fonctionné comme ça, en plus. Dans la situation actuelle, il va falloir installer un certain climat de confiance, il faut qu’ils apprennent à se connaître, tout simplement. Et ça, ça prendra clairement plus de temps que prévu. Quoiqu’ils en disent, il faudra juste faire avec. Et si Liam vient à choisir de ne pas passer de temps avec lui, il faudra aussi qu’il prenne la décision de faire avec. Que ce soit facile ou non. Mais il faut faire avec, simplement.

Sa question est-elle de l’inquiétude ? Non pas vraiment. Il veut juste voir à quel point les gamins ont réussi à développer leur campement et à prendre des libertés évidentes par rapport à eux. Ils ne sont arrivés qu’une année après eux et pourtant, ils sont loin de leur niveau, il n’en doute pas. Le campement a une belle allure, à n’en pas douter. Et ça fait du bien à voir. Alors il le questionne, parce qu’il poserait bien quelques questions aux chasseurs d’ici. Rien qu’à l’idée de savoir comment fabriquer une arme de qualité ou quelques pièges. Si la personne veut bien lui parler, ce qui n’a rien de certain. Et ce n’est, au final, qu’une question de curiosité. Il est d’ailleurs amusant de voir le sourire qui se glisse sur les lèvres de Liam alors qu’il vient de lui poser cette question. Disons qu’il ne s’y attendait pas vraiment, déjà. Mais cela doit bien vouloir dire qu’il apprécie ses camarades, visiblement. « La meilleure. Et un duo de cuisiniers épatants. ». Un seul chasseur pour tous les nourrir ? Ce serait étrange. Alors il se permet de croire que c’est un peu plus compliqué que ça. Mais l’idée est intéressante. A quoi bon s’éparpiller, dans le fond ? Il n’est pas toujours nécessaire de grossir les rangs, déjà. Quant à la cuisine, il serait curieux de goûter leurs plats. « Un seul chasseur ? Ou elle, elle est meilleure que les autres ? Quant à la cuisine, je serais curieux d’y goûter ». Il sourit à son tour. Mais faut dire qu’il n’a pas particulièrement envie de s’imposer non plus. S’il ne veut pas de lui ou de sa présence dans le coin, il ne s’imposera certainement pas. « J’étais traqueur avant. ». Donc au final, même Liam est sans doute plus doué que lui. C’est franchement marrant, tout ça, et il ne risque pas de s’en plaindre parce que ça n’aurait pas le moindre sens, faut bien l’avouer. Il se demande comment c’était, mais il n’aborde pas plus le sujet que ça parce que Liam reprend aussitôt la parole et s’éloigne du sujet de la traquerie. « Ça lui fera plaisir d’entendre que j’aide les médecins maintenant. Cela dit la traque me manque trop. C’est trop bruyant par ici. Vous avez de la chance, c’est plutôt calme aujourd’hui. ». Il imagine bien oui. Sur son campement à lui aussi, ce n’est pas une grosse réussite, c’est une prise de tête. Trop de monde qui braille. Trop de personnes qui se mettent à parler dans tous les sens et pour rien. Et lui, pour le coup, il ne parvient pas toujours à déterminer ce qu’il est bon de dire ou non. Faut juste faire avec, la plupart du temps. Mais il ne dit jamais non à une patrouille qui l’éloigne du campement (quoique, heureusement qu’il ne dit pas non, il se les impose à lui-même). « Pareil par chez moi. Beaucoup de monde, du bruit en continue. Pourquoi ne reprends-tu pas la traque ? ». Une simple question. Son but n’est pas de le blesser ou autre. Ni de se faire intrusif. Sait-on jamais.

« Le problème c’est qu’il n’y a pas que moi. Tumn est concernée aussi. Puis je t’en veux pas. ». Levant le nez, il observe autour de lui, décidé à faire le nécessaire pour qu’il se fasse accepter des deux. Il ne la voit pas dans les parages mais il espère bien pouvoir aller lui parler après. Une chose à la fois, bien sûr. Liam, il n’avait encore jamais eu l’occasion de lui parler alors qu’il a toujours vu Autumn grandir. Ce qui est un considérable gros changement. « Oui bien sûr, j’irais la voir tout à l’heure ». Au moins, il lui dit qu’il ne lui en veut pas et c’est tout aussi important que le reste. De son point de vu, du moins. Mais il ne faudrait pas non plus se mettre à perdre le nord dans tout ça. Ce n’est pas parce qu’il lui dit qu’il ne lui en veut pas que d’un seul coup, il doit devenir quelqu’un d’autre. D’une certaine manière, du moins. « Tu peux rester autant de temps que tu veux. Ça te dit de voir comment on s’organise par ici ? ». L’accueil est différent ainsi que la conversation. Voilà que Liam lui propose de rester et même de lui montrer comment ça se passe. Sans doute que ça les aiderait, eux aussi. Ils se ressemblent, faut dire, un point non négligeable qu’il faudrait être aveugle et sourd pour ne pas remarquer. Oh bien sûr, d’un point de vu physique, les traits communs sont presque inexistants. Mais pour le reste… « Avec plaisir ». Un fin sourire se dessine alors sur ses lèvres. Oui, il est content d’être venu.

 

Liam { Father and son

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Liam L. Gibbs [ Terminé ! ]
» Liam comme dans...Liam !
» (M/LIBRE) LIAM PAYNE.
» Ultimatum [PV Noëliam ; Nessa]
» LIAM SHARP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: welcome to hell :: Le campement des Cents-