Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜from earth to earth, from dusk til dawn
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
06/05/2016 Dandan/Sonia Aucun. 275 Jason Momoa lux #demonkeur Garde pour sa tribu, il s'occupe aussi parfois des oiseaux messagers. Athna, à la vie, à la mort. 10


Sujet: from earth to earth, from dusk til dawn
Ven 6 Mai - 12:38

Code:
✜ [color=firebrick]Jason Momoa[/color] → Isdès Hakantarr



SURNOM

Avec un prénom aussi court, il est difficile de lui donner des surnoms. Cependant, grâce à son métier et à sa situation, il n'est pas rare de le désigner comme le Hawkru, qu'on pourrait traduire en anglais "appartenant à l'oiseau".
ÂGE

Il vient d'atteindre les 34 ans, une moitié de vie qu'on estime dépassée. Il est prêt à accueillir la mort comme elle viendra, en bon terrien.
ORIENTATION SEXUELLE

L'homme ne s'enivre que des courbes des femmes et de leur chevelure qui rivalise avec la sienne.
SITUATION AMOUREUSE

Trop enfermé dans son devoir, Isdès ne connaît pas l'amour, tout juste l'affection.
MÉTIER / FONCTION

Alors qu'il était destiné à être éleveur d'oiseaux messagers, comme sa mère, ses capacités l'ont mené à être un garde très zélé qui ne quitte cependant jamais sa buse.
APTITUDE(S)

stratégie/pistage
TRIBU

Il est né dans la tribu Athna de parents eux-mêmes Athna. Il respire l'air des montagnes et mourra au milieu de celles-ci.
+ La loyauté du sang. La dévotion à sa tribu, c'est sans doute le cœur de la personnalité d'Isdès. Il s'est forgé son caractère et ses ambitions à partir de ce respect profond pour son peuple. Il se sent à part entière avec eux et il ferait tout pour en préserver l'intégrité. On peut parfois lui reprocher d'être docile, de ne pas forcément réfléchir aux raisons qui poussent aux actes puisqu'il se contente d'écouter et d'obéir les siens. Sa loyauté est sa plus grande qualité comme son pire défaut car c'est à partir de celle-ci que se développent ses vices et ses desseins.

+ La susceptibilité de l'homme. Isdès n'accepte pas la critique, il n'accepte pas qu'on remette en question ses actes et ses idéaux. Il se considère comme seul être apte à se comprendre et à se juger. Cette susceptibilité mène souvent à un certain penchant colérique et il n'est pas rare de voir Isdès tourner le dos à l'un des siens pour aller fulminer dans son coin, plutôt que de risquer de faire une esclandre. L'égo de l'homme est aussi grand que sa carrure et ne supporte pas les entailles tout autant superficielles que plus profondes. Mais ses colères sont aussi éphémères que le jour et même si Isdès n'est pas homme à la rancœur, il n'est pas rare de le voir guetter d'un œil le pardon implicite.

+ La turbulence de la passion, car Isdès n'a pas peur de mourir. Il fonce tête baissée, il agit, il prend les choses en main. Isdès est un être sensitif, qui marche à l'instinct. La possessivité du mâle est caractéristique lors d'une relation affective, quand l'homme grogne à l'approche d'un être rôdant autour de son bien aimé. La relation physique est elle caractérisée par l'ardeur insatiable, par le besoin d'entrer en contact avec la personne désirée ou même la personne détestée. Il est souvent comparé à l'animal totem l'ours qui défend sans relâche, qui n'a pas peur de son animalité. Il protège, il fait survivre, il donne, quitte à ne rien recevoir. Et qu'importe s'il se cogne, il finit toujours par se relever.

+ Le regard loin. L'instinct, l'esprit visionnaire. Isdès a appris à écouter ce qui l'entoure, à regarder au-delà du moment présent et du paysage illusoire que lui offre la nature. C'est la méfiance incarnée, celui qui craint d'abord l'étranger parce qu'il ne sait comment s'en garder. Il peut paraître au contraire borné et enfermé dans son carcan mais c'est parce qu'il réfléchit toujours à l'avenir. Car il le craint. Isdès est perspicace, il décèle chez l'autre les évidences comme le secret. Il prend toujours de la distance, de la hauteur pour mieux cerner la personne. Peut-être est-ce pour cela qu'il peut paraître impressionnant et très froid au premier abord.

+ Aptitudes : l’œil de faucon (stratégie). Depuis son enfance, Isdès a toujours été en contact avec les oiseaux messagers, par sa mère. Il a toujours admiré et tenté de reproduire leur façon de se poser, de s'écarter pour mieux épier. Par son éducation au sein de sa tribu comme de ces oiseaux indispensables, il a appris à évaluer l'adversaire, à savoir jauger l'environnement dans lequel il se trouve. Car toute branche n'est pas propice à l'envol, Isdès sait lorsqu'il faut battre retraite ou lorsqu'il faut attaquer. Il a appris à ressentir une situation pour mieux l'appréhender. Et parce que tout oiseau n'accorde pas sa confiance, il sait estimer qui vaut la peine de survivre et qui ne le vaut pas. & l'odeur de la survie (pistage). Isdès est capable d'évoluer dans la nature par lui-même après tant de temps passé seul au milieu des roches et des bois. Il est capable de fabriquer ses propres flèches de fortune ainsi qu'un arc rudimentaire. Il sait évidemment s'en servir et il est capable de planter la pointe au centimètre près. Il reconnaît l'empreinte d'un animal et il est ainsi en mesure de construire le piège approprié. Il se sert souvent de ces compétences pour son métier de garde, pour prendre au piège une menace. Car il n'y a pas que les bêtes qu'il peut traquer mais toute âme qui vive acquiert toute son attention. Isdès est une âme qui s'adapte et qui est capable d'une discrétion toujours étonnante au vu de sa taille impressionnante.

+ Quelle est la pire chose que tu aies faite ? Des regrets quelconques sur ta vie ?


« Odon, bro. » Le tatoueur redressa la tête, un air satisfait sur le visage. Il était l'unique personne qui avait les droits sur la peau d'Isdès, le seul qui comprenait l'art et la volonté de l'homme, ce qu'il voulait transmettre à travers ce tatouage. Les pigments bleus n'étaient pas les plus faciles à obtenir, ils tenaient rarement plusieurs semaines mais sur Isdès, rien de tel. Son premier tatouage, cette première ligne bleue sur son épaule gauche, il l'avait fait suite à la mort de sa première victime innocente. Quand on était garde et aussi impulsif que lui, le jeune âge n'était pas toujours raisonnable. Il avait commis des fautes, il avait tué une personne - un dommage collatéral nommé en d'autres circonstances - mais pour lui une façon de se rappeler qui il était. Alors il avait immortalisé sa mort de cette ligne dure bleutée qui contrastait avec sa peau hâlée. Elle ne passait pas inaperçue et peu à peu, les Athnas comprirent sa signification sans même demander. Il n'avait aucun regret, les erreurs faisaient partie des actes mais chaque fois qu'il commettait cet impair, une ligne de plus s'ajoutait sur son torse. Il ne tuait pas pour le plaisir et il savait que certains lui portaient encore de la rancœur à ce sujet mais il assumait. Aujourd'hui, c'était la huitième. Isdès ne portait pas le masque de la culpabilité et du remord. La douleur physique remplaçait la souffrance psychologique qu'il aurait dû ressentir à cet instant-là. Il souriait à son tatoueur, il souriait à la vue de son corps qui portait les marques de son vécu d'Athna. « Mochof. »

+ Ton opinion sur les cents ? En as-tu déjà rencontré ? Face aux récents événements (cf intrigues) ta première impression depuis leur arrivée a t-elle changée ? D'autres personnes sont également tombées du ciel (Odyssée), que penses-tu de ça ? Est-ce que tu te sens menacé ? Fasciné ? Penses-tu qu'il y en aura d'autres ?


Reclus derrière les troncs d'arbre épais, Isdès épiait le groupuscule d'adolescents qui s'étaient aventuré dans des forêts bien lointaines de leur camp de fortune. Son chef lui avait ordonné de surveiller leur moindre fait et geste, de rapporter la moindre action suspecte. Jusqu'ici, les Cents n'avaient pas gravi la montagne et n'avaient aucune connaissance de l'existence du camp Athna. Jusqu'ici, ils demeuraient ignorants et tant que la menace ne pesait pas sur la sécurité de son peuple, on avait ordonné au garde de n'ouvrir aucune hostilité. Cependant, il ne pouvait s'empêcher de garder son arc armé, à portée de main, prêt à tirer sur la silhouette un peu trop aventureuse. Ça n'était pas la première fois qu'il les surveillait mais rares étaient les Cents qui avaient pu faire la connaissance d'Isdès, ou même l'approcher sans risquer quelques représailles. Au même titre que les siens, il était méfiant et il voyait d'un mauvais œil l'arrivée des humains sur la Terre. Et alors que les Cents pouvaient sembler n'être que des gamins paumés dans un environnement dont il ignorait tout, la chute récente de l'Odyssée, avec ses technologies et ses ingénieurs, réveillait les craintes. On redoutait la fin de la liberté, l'annexion de leurs terres, de leurs ressources, de leur descendance. Isdès trépignait, partagé entre le besoin de remédier à la naissance des ennuis et la curiosité de l'explorateur. Sa main ne tremblait pas, mais son esprit lui cogitait. La buse, partie donner des nouvelles, n'occupait plus son épaule droite, striée des légères marques de ses serres. Le regard noir de l'homme continua sa quête, suivant durant de longues minutes les aventuriers insouciants. Les Cents auraient un jour leur peau, c'était la croyance la plus épouvantable mais la plus solide qu'il avait eue jusqu'ici. Et son instinct ne l'avait jamais trompé. Jus drein jus daun.

+ As-tu déjà envisagé de quitter la tribu dans laquelle tu évolues ? Si oui, pour quelle(s) raison(s) et pour faire quoi ?


Isdès descendit de son cheval brun dont les sabots épais avaient soulevé la poussière sur son passage. Il balaya du regard le nouveau paysage qui se présentait à lui : de l'eau à perte de vue, des demeures qui s'élevaient de la terre sur pilotis, des barques à n'en plus finir et surtout cette brise. La brise de la côte des Calusas était si particulière, si unique. Elle était douce mais bien présente, faisant s'envoler délicatement la longue tresse épaisse de l'Athna. Bien qu'il était amoureux de ses montagnes, Isdès avait toujours été sensible au climat océanique de la tribu voisine. Il prenait toujours un plaisir à y mettre les pieds, à laisser ses orteils connaître la sensation du sable, à s'immerger dans un autre monde. Isdès quittait toujours à regret son camp, redoutant ce qui pourrait arriver en son absence, mais c'était toujours éphémère. Il n'abandonnait les Athnas que pour justement et loyalement remplir son rôle de représentant. Il avait toujours été curieux des autres environnements qu'offrait la Terre qui lui avait permis de survivre même s'il ne le montrait pas. C'était toujours dans le silence et dans le retrait qu'il explorait les terres inconnues, tout en songeant à la roche stable qui l'attendrait à son retour. Les yeux d'Isdès se délectaient toujours de l'ailleurs tandis que son instinct se nourrissait de l'inconnu. Isdès flatta l'encolure de sa monture avant de rejoindre Winema qui l'attendait. Il reviendrait toujours au point de départ, irrémédiablement.


+ Quelle place accordes-tu à ta famille, tes proches ? Te sens-tu bien intégré(e) parmi les tiens? D'ailleurs, dans quelles activités t'épanouis-tu ?


« Bien, heda. » Le chef des Athnas posa une main déterminée sur l'épaule d'Isdès en guise de remerciement. Il était l'un des rares qui n'avait pas peur de poser la main sur lui, qui n'était pas impressionné par ses deux mètres. On pouvait tout lui confier, les yeux fermés, puisque l'homme obéirait toujours sans questionner l'ordre. Isdès n'était peut-être pas le meilleur conseiller du camp mais il était l'un des meilleurs gardes qui puissent exister. On lui confiait la sécurité d'un important représentant de leur peuple, on l'envoyait rôder autour du camp à la recherche d'un potentiel ennemi. On accordait une entière confiance au fils Hakantarr parce qu'il ne faisait presque aucune différence entre sa famille de cœur et de sang. C'était peut-être la raison pour laquelle ses relations avec cette dernière sont plus tendues - Isdès était si bien intégré aux Athnas qu'il en devenait quelque peu aveugle. Au-delà de ses compétences de garde et de stratégie, il avait également pris le relais de sa mère et s'occupait des oiseaux messagers. Isdès était un véritable lien entre les Athnas et le monde extérieur, au sein du peuple lui-même. Et comme toujours, jusqu'à ce qu'il n'ouvre les yeux, il inclinerait la tête et murmurerait, déterminé: « Bien, heda. »

+ Des angoisses/craintes/phobies/problèmes de santé à signaler?


Isdès n'a pas d'angoisse ni de crainte, c'est ce qu'il aime montrer de par sa posture fière et ses actes engagés. Pourtant, on aura remarqué que son for intérieur n'est pas si certain. Cependant, il n'en a jamais et ce sont des choses qu'on est seulement capable de découvrir une fois qu'on le connaît, qu'on l'a côtoyé durant des années - chose qui est rare et les chanceux se comptent sur les doigts d'une main. Outre cet équilibre fragile qui est certainement inhérent à l'être humain, Isdès ne peut pas déplorer d'avoir d'autres réelles faiblesses. De constitution solide, il n'a jamais réellement eu de problème de santé. La montagne prévient bien des maladies et renforce le système immunitaire des Athnas. La seule chose qu'on peut remarquer c'est qu'il ne supporte pas du tout les grosses chaleurs, il a tendance à rapidement subir des vertiges et il n'avouera jamais que les petites bêtes (scorpions, araignées, etc) ne sont pas ses meilleurs alliés.


+ Le péché capital/la vertu qui te représentent le mieux?


Devant ses yeux, au cœur de la nuit, brûlait le corps d'un guerrier disparu. L'Athna allait s'envoler vers les sommets des montagnes et chaque membre de sa tribu était présent pour cet ultime voyage. Isdès assistait, silencieux et paisible, à la scène. Il se demandait : était-on jugé à la fin ? La mort résumait-elle la façon dont l'homme avait vécu, ce qu'il avait accompli ou échoué ? C'était de ces questions ancestrales, de ces interrogations mythiques qui obsédaient Isdès. Le péché d'orgueil était sans doute sa plus grande faiblesse : cette façon de chercher l'approbation des autres, de vouloir être de la plus grande utilité, de vouloir être le meilleur de tous. Sa loyauté avait toujours été dénuée d'intérêt, matériel ou spirituel, mais au fond il avait toujours su qu'il était la principale personne qu'il souhaitait convaincre. Prêt à tout pour accomplir, pour s'accomplir, Isdès n'acceptait pas la défaite. C'était cet orgueil qui lui avait également conféré sa plus grande vertu : le courage. Ne pas craindre de foncer tête baissée, de mourir pour la cause. Disparaître ne lui faisait pas peur parce que c'était sa destinée. C'était selon cette fin que chacun construisait sa propre personnalité et ses propres desseins. Il était prêt à brûler, à l'image de ce frère en face de lui.


+ Quelle est ton opinion sur les autres tribus ? Face aux récents évènements (cf intrigues) penses-tu qu'il faudrait se méfier de certaines d'entre-elles ?  


Le soleil commençait à prendre de la hauteur sur leurs montagnes. La neige avait laissé place à la roche brute et le paysage lui-même semblait prendre de nouvelles couleurs tout en gardant les mêmes reliefs au sein desquels Isdès avait grandi. La température demeurait fraîche et à cet instant, l'homme se remémora combien il était heureux d'être Athna, même si la vie au camp n'était pas de tout repos. Il se souvenait encore de l'avalanche qui les avait frappés l'hiver dernier mais celle-ci n'avait pas réussi à entamer leur moral. Les siens avaient reçu l’aide des Calusas et des Pikunas, leurs alliés de toujours. Les tensions ne perduraient toujours jamais et depuis aussi longtemps que les mémoires pouvaient se souvenir, les trois tribus s'étaient soutenues et entraidées. Malgré des affinités plus ou moins fortes entre certaines personnalités, Isdès ne s'était jamais réellement méfié de ses comparses. Il s'était toujours efforcé de faire confiance à leur jugement et à leur loyauté - peut-être parce que c'était un élément essentiel à la fréquentation d'un Athna... Les Naoris étaient encore un cas indécis. Du moins, Isdès était méfiant : ils étaient assez proches des peuples du ciel et il craignait que tôt ou tard, cette alliance ne se retourne contre les terriens. Il ouvrait l'oeil et fermait la bouche en bonne vigie. Quant aux Rahjak, malgré la cordialité apparente, elle s'agissait de la tribu qu'Isdès estimait la plus à même de trahir. Leur avidité de tout, leur territoire à la fois isolé et vaste, il y avait trop de mauvaises augures pour qu'ils n'en profitent pas tôt ou tard. A l'évocation de leur nom, Isdès grognait et il allait en falloir beaucoup pour que la garde ne baisse.

+ Que penses-tu de la radioactivité, de tes ancêtres ayant détruit leur habitat un siècle plus tôt ? Quelle est ta relation avec la nature ?


Intérieurement, Isdès n'avait jamais accepté le sort qui était réservé à ses ancêtres et à sa descendance. Il avait toujours accepté le sort des siens, son propre sort et les conditions de vie de son peuple. Il avait toujours acquiescé sans un mot, subi tant bien que mal les circonstances d'une Terre maltraitée qui avait repris ses droits. Il n'avait pas connu l'ancienne planète, les anciens temps où l'homme contrôlait tout et les récits oraux qui traversaient les générations ne donnaient rien à envier. Isdès n'avait pas mal lorsqu'il posait les yeux sur les animaux à deux têtes ou sur les plantes vénéneuses qui surprenaient par leur beauté pour mieux se défendre de l'intrus. Après tout, il n'avait connu que ça et il avait appris à en apprécier la pureté comme le danger. Isdès portait un grand respect à la nature puisqu'il évoluait sans cesse dans celle-ci. La nature était son repaire, sa cachette, son alliée comme sa rivale selon les temps. C'est grâce à celle-ci qu'il remplit son rôle et ce sera grâce ou à cause de la nature que les Athnas assureront leur prospérité à venir. Isdès en avait été toujours intimement convaincu : une fois de plus, elle aurait le dernier mot.

DERRIÈRE L’ÉCRAN

Je m'appelle Dandan alias Sonia et j'ai 24 ans. Vous pouvez donc vous en douter, je suis une fille. J'ai connu le forum grâce à la belle Ashiri qui m'a soudoyée et je le trouve absolument magnifique et très bien ficelé.


Mon personnage est un inventé et je ne vous autorise pas à en faire un scénario si mon compte se retrouve supprimé.







Isdès Hakantarr
from earth to the earth, from dusk til dawn


Dernière édition par Isdès Hakantarr le Jeu 12 Mai - 22:23, édité 5 fois

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: from earth to earth, from dusk til dawn
Ven 6 Mai - 12:44

MON AMOUR, MON CŒUR, MON ÉTOILE BRILLANTE DANS LE CIEL ! :tessiver:
Tu n'as pas idée, de la joie que tu me fais en venant ici, vraiment, beaucoup, j'ai pas de mots, ou je te les dirai via Skype.
J'ai hâte de te lire, de voir ce que tu vas faire d'Isdès, de Momoaaah.


avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: from earth to earth, from dusk til dawn
Ven 6 Mai - 12:46

Momoa

Bienvenue officiellement Tu as 7 jours pour terminer ta fiche, n'hésite pas à t'adresser au staff si tu as des questions

Admin
avatar
05/03/2015 avengedinchains baelfire, astrid, richard, meeka & elias 3167 Juno Temple signa Beylin 13
Admin


Sujet: Re: from earth to earth, from dusk til dawn
Ven 6 Mai - 12:47

bienvenue alors
Hâte de voir ce que tu nous réserves
tu as sept jours pour terminer ta fiche, n'hésite pas si tu as une question

edit : grillée :alex:

avatar
16/04/2015 Isaïah/Burning Soul Ozvan & Hyacinthe & Ten & Celeste ( ex Elouan ) & Tam-Tam 12480 Aneurin Barnard Alex Tempêtueuse :) & AVENGEDINCHAINS & Lux Aeterna & Rowen & Harlan Cuisinier - Aide soignant/Leader Camp de vie Cent / Ex-kidnappé 118
- Hit the Road -


Sujet: Re: from earth to earth, from dusk til dawn
Ven 6 Mai - 12:52

Bienvenue Isdès, ton personnage me semble vraiment intéressant, j'ai hâte d'en lire plus, en tout cas bon courage pour terminer la rédaction de ta fiche !


Dernière édition par Taël D'Arbanville le Ven 6 Mai - 13:06, édité 1 fois

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: from earth to earth, from dusk til dawn
Ven 6 Mai - 13:03

Ton choix d'avatar, ton idée de personnage, ton titre, je meurs. :gnaah:

Bienvenue parmi nous, bon courage pour la rédaction de ta fiche, j'ai hâte d'en savoir plus!

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: from earth to earth, from dusk til dawn
Ven 6 Mai - 13:21

Momoaaa (je me lasse pas de le dire *momoa*) Non, vraiment cet homme est parfait, surtout dans un contexte comme celui-là Et j'adore les images que tu as choisis !!

Le personnage promet en tout cas, trop hâte d'en lire plus Bienvenue parmi nous et courage pour la suite

Admin △ I'll dream you real
avatar
05/10/2015 Electric Soul Harlan Tikaani & Einar Helgusson 6482 Dan Stevens Schizophrenic & tumblr Professeur de litté/philo sur l'Odyssée, s'occupe des cultures sur Terre | Education & notions d'agriculture Odysséen 66
Admin △ I'll dream you real


Sujet: Re: from earth to earth, from dusk til dawn
Ven 6 Mai - 13:29

Un Athna + Momoa, combo de fou

Bienvenue et bon courage pour la fiche, éclate-toi bien parmi nous

avatar
27/07/2014 Sammix Adriel 17249 Barbara Palvin Mayumi + Tumblr Ramasseuse de fruits & plantes / Agricultrice / Parcourir la forêt à la recherche de nouvelles plantes & fruits Les 100 181
Sans peurs et presque sans reproches


Sujet: Re: from earth to earth, from dusk til dawn
Ven 6 Mai - 16:14

Bienvenue dans le coin

Admin - Tears of the phoenix
avatar
12/10/2014 Brimbelle 47958 Jessica Chastain Shizophrenic Médecin / Herboriste Pikuni 6
Admin - Tears of the phoenix


Sujet: Re: from earth to earth, from dusk til dawn
Ven 6 Mai - 17:09

Bienvenuuuuue

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: from earth to earth, from dusk til dawn
Ven 6 Mai - 17:14

Bienvenue ici officiellement
Si tu veux qu'on développe plus notre lien, ma boîte mp est graaande ouverte
Bon courage pour la rédaction, le début promet déjà

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: from earth to earth, from dusk til dawn
Ven 6 Mai - 17:44

Ton personnage promet de grande chose, très bon choix de tribu.
Bienvenue sur The Hundred, amuse-toi bien. :siwan:

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: from earth to earth, from dusk til dawn
Ven 6 Mai - 18:04

Bienvenue

Admin - Supermassive Black Hole
avatar
04/11/2014 Mystery Light Elijah & Near & Saoirse & Cassandre 27247 Thomas B.-Sangster kane. Signa perséphone Aaron Ancien kidnappé des Rahjaks. ancien traqueur, co leader. Cent 282
Admin - Supermassive Black Hole


Sujet: Re: from earth to earth, from dusk til dawn
Ven 6 Mai - 18:06

Bienvenuue J'suis curieuse d'en savoir d'avantage **
Courage pour la suite de ta fichette

avatar
20/04/2016 FLY AEDAN + SAM + ANDREW + KARAH 8549 ADELAIDE KANE AVATAR - LUX • SIGNA - SIAL • GIF - ORESTE CARTOGRAPHE + PATROUILLEUR DE DANA 19
✣ Speedy Gonzales ✣


Sujet: Re: from earth to earth, from dusk til dawn
Ven 6 Mai - 18:32

Biiiienvenue
Bonne chance pour finir ta fiche

Contenu sponsorisé


Sujet: Re: from earth to earth, from dusk til dawn

 

from earth to earth, from dusk til dawn

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» From Dusk Till Dawn [PV Mü - Shion - Ahina - Alucar]
» but you'll never be alone, I'll be with you frow dawn till dusk (ft. Richerd)
» Between dusk and dawn
» As inaccessible as dusk and dawn : Untouch girl | Emilia Daniels
» EARTHQUAKE WARNING FROM RUSSIAN INSTITUTE of PHYSICS of the EARTH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: personnages :: Présentations :: Fiches validées-