Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜{{ Murph ➜ Maybe we foolishly wasted our time away.
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
06/12/2015 Lux Aeterna Nope 32920 Sophia Bush AVENGEDINCHAINS de mon ♥ (vava) ; Lux Aeterna (sign & gifs & fiche rp) ancienne militaire - lieutenant, stratège, garde et patrouilleuse. Quelques notions de médecine et bases en maniement des armes. 453


Sujet: {{ Murph ➜ Maybe we foolishly wasted our time away.
Dim 6 Déc - 20:16

Code:
✜ [color=firebrick]Sophia Bush[/color] →  Murphy Cavendish



SURNOM
Murph, princess (loin d'être un compliment)
ÂGE
33 ans
ORIENTATION SEXUELLE
hétérosexuelle
SITUATION AMOUREUSE
célibataire
MÉTIER / FONCTION
ancienne militaire - lieutenant
APTITUDE(S)
stratège - garde et patrouilleuse
Murphy est une grande enfant. Ça ne devrait pas être le cas, pas si la raison avait bien fait les choses. Mais si elle est réfléchie, Murph n'en est pas pour autant fataliste. Malgré ce qu'elle est devenue, elle aime la vie et tout ce dont elle est synonyme. Elle a un côté insubordonné qui lui a valu de nombreuses remarques, pas toujours cordiales, de ses collègues et supérieurs militaires. Même si elle respecte la hiérarchie et lui donnera bien souvent raison, elle est ce que l'on appelle une grande gueule. Tout sauf discrète, Murph est rapidement du genre à se faire remarquer, pour le meilleur, mais aussi et surtout pour le pire. Elle était le genre de militaire, sans doute en voie de disparition (et heureusement), qui, lors de missions, s'insurgeait facilement d'un ongle cassé ou d'une blessure inesthétique. Pourtant, elle n'est pas une mauviette. Au contraire, même, Murph a les épaules solides. Vulgaire, Murphy est de celle que l'on remarque assez vite, et c'est loin de la déranger. Il lui arrive de rester en retrait dans de rares situations, qu'elle sent trop délicates pour qu'elle puisse les gérer, mais elle a le sens des relations humaines. C'est sans doute sa mère, ancienne aide-soignante, qui le lui inculqué, d'ailleurs. Sans elle, elle n'aurait probablement pas cette capacité d'empathie qui mènent facilement les gens à se confier à elle. Sans elle, elle ne connaîtrait pas non plus le b.a.-ba de la médecine, juste ce qu'il lui a fallu pour monter les grades militaires et devenir lieutenant. C'était cette caractéristique, la seule réellement positive, qui avait réussi à la démarquer de ses collègues. Assez peu sensible en règle générale, elle prendra soin de masquer tout signe de faiblesse émotionnelle. Elle préfère garder le sourire en toutes circonstances, et démontrer de ses capacités lorsqu'elle en a l'occasion. Comme la gamine qu'elle est, Murph aime amuser la galerie. Elle est très sarcastique, pince-sans-rire, et si ça en déboussole plus d'un, ceux qui la connaissent savent qu'elle a juste un humour particulier. Elle est très -trop- protectrice envers ce qu'elle aime, même s'ils se font rares. Pour eux, elle est capable du meilleur et du pire; ce qu'elle souhaite avant tout étant de leur permettre la vie à laquelle ils aspirent. Si l'un d'eux leur demandait de tuer quelqu'un, vous pouvez pratiquement être sûre qu'elle considérerait très sérieusement l'option de le faire. Envers les autres, Murph est plus banale. Accueillante, elle n'ira jamais jusqu'à risquer sa vie, en dehors de ses apparats de militaire, pour quelqu'un qu'elle ne connait pas. Depuis qu'elle est arrivée sur Terre, Murph a perdu ses repères. Elle se réfugie dans ce qu'elle connaît, dans cet humour foireux qui la caractérise, dans cette spontanéité qui a toujours fait débat, dans cette irrévérence qui l'a démarquée au sein des rangs militaires. Elle essaie de se rendre utile, de donner un sens à ce qu'elle a appris et de trouver une fin et un objectif à ce nouveau monde qu'elle découvre à tâtons.
+ Comment se passait ta vie, ton quotidien sur l'Odyssée ? Quelles étaient tes fonctions ?

Son quotidien sur l'Odyssée était parfaitement établi. Les choses étaient simples, à ce moment-là, elles paraissaient même immuables tant elles étaient bien installées. Murph était lieutenant dans la garde, et c'était un rôle qu'elle remplissait plutôt bien, malgré parfois quelques hésitations de ses collègues et de sa hiérarchie. Elle s'est toujours montrée assez tenace et spontanée, ce qui n'a pas fait d'elle un cadeau pour la garde. Elle a cependant rapidement su faire preuve de qualités qui la rendaient presque indispensable. Sous l’œil condescendant des autres militaires, Murphy a toujours été celle du groupe qui savait écouter et rassurer. Elle a toujours défendu sa façon de faire, et peu à peu, a marque de fabrique a fait d'elle une évidence aux yeux de ses supérieurs. Ferme dans son travail, elle perdait tout sérieux lorsqu'il s'agissait de retrouver sa vie posée de civil lambda. Elle était dans l'aile du Waldon. Elle passait beaucoup de temps avec sa mère, sa seule famille, mais on la retrouvait parfois dans des situations périlleuses que n'auraient sans aucun doute par approuvé ses supérieurs s'ils en avaient eu conscience. Elle a d'ailleurs été, à plusieurs reprises, sauvée de cette situation par certains collègues qui, pour une raison qui lui était inconnue, éprouvaient une certaine compassion pour elle. Entourée quotidiennement d'hommes, Murph a appris à se faire respecter pour son travail, ses compétences, son caractère et sa façon d'être.

+ Ton opinion sur les cents envoyés sur Terre, et sur la manière dont tu envisages la relation avec eux une fois que vous les retrouverez ?

Elle n'a jamais particulièrement approuvé cette idée. Elle était nécessaire, bien entendu : elle le sait, l'Odyssée n'aurait plus tenu très longtemps. Mais elle n'aimait pas l'idée d'envoyer des jeunes inexpérimentés avec l'idée de leur confier l'avenir de l'humanité. Le vaisseau portait des militaires bien plus chevronnés, qui auraient accepté la mission sans ciller si on la leur avait proposée. Du moins, c'était son cas. De plus, elle en a sans doute enfermé quelques uns parmi eux. C'est elle qui les a envoyés, en partie, dans la gueule du loup. Du coup, les cent, même aujourd'hui, elle n'en pense pas grand chose. En réalité, elle préfère ne pas en penser grand chose, c'est plus facile que de se tordre les méninges dans tous les sens. Ils ne représentent qu'un échantillon de l'humanité, un échantillon qui a été jeté malgré lui dans une mission qui n'aurait pas du être la sienne.

+ Comment as-tu réagi en voyant la Terre pour la première fois quand tu as atterri ?

Elle a eu peur. Elle n'osait pas réellement bouger. Peut-être aussi parce qu'elle n'était pas dans le plus beau des états à leur atterrissage. Même si elle avait entendu parler du vent, du ciel, des arbres... tout lui paraissait fictif. Très certainement comme lorsque l'humanité a embarqué dans l'Odyssée cent ans auparavant : la vie dans l'espace, ils ne se l'imaginaient pas. Et elle, la vie sur Terre, elle ne se l'imaginait pas. Elle la testait pour la première fois. La sensation du vent sur sa peau et dans ses cheveux était une drôle de chose. La pluie, aussi, avait quelque chose d'effrayant. Elle n'était plus libre, à la conquête du vide, en orbite autour de leur belle planète. Cette planète, maintenant, elle avait les pieds dessus, et elle dépendait de tout ce qui l'entourait. Voilà aussi la dure réalité à laquelle elle se savait confrontée lorsqu'elle avait atterri : ici, ils ne pourraient plus rien maîtriser. Ils étaient à la merci de ce qui se trouvait sur Terre, peu importe ce que c'était. Les climats, les denrées, les animaux, les compagnons, les ennemis... ici, ils ne maîtriseraient plus rien. Et rien que cette réalité avait quelque chose d'agressif.

+ En toute franchise, des regrets sur ta vie, et certaines actions avant d'arriver ici ?

Pas réellement. Murphy vivait une vie que l'on pouvait qualifier de paisible. Peut-être un peu trop pour elle, ceci dit. Elle a toujours eu soif d'aventures. Mais ces aventures, elle aurait aimé les vivre dans d'autres circonstances. Elle aurait peut-être aimé aider plus de gens sur l'Odyssée, protéger certaines personnes qu'elle a vues éjectées sans pouvoir rien y faire. Elle aurait sans doute pu ouvrir sa gueule, elle qui sait si bien le faire, pour se faire entendre des plus grands et des plus influents. Mais sa voix n'a guère porté plus haut que ses supérieurs directs. Elle aurait peut-être aimé parler plus avec sa mère aussi. Apprendre plus d'elle, de ses convictions, de son métier, mais aussi de son père.

+ Ton opinion sur les terriens ? En as-tu déjà rencontré ?

Elle en a déjà rencontré un, très brièvement, pendant une ronde autour de l'Odyssée. Ils se sont regardés pendant de longues secondes, sans doute aussi dubitatifs l'un que l'autre, puis il a fait demi-tour sans attendre son reste. Murph, elle, est restée incrédule pendant quelques secondes, avant de se rendre compte de son état de vulnérabilité et de reprendre sa ronde avec la plus grande des précautions. Car, à dire vrai, les Terriens lui font un peu peur. Parce qu'elle ne les connait, ne sait pas qui ils sont, et que, quelque part, ils ont subi les affres de la radioactivité de laquelle les Odysséens, eux, ont réussi à échapper. Ils peuvent avoir muté de toutes les façons possibles, et, sans parler de cela, elle s'imagine un certain ressentiment de leur part. Ils sont les mêmes, mais ils sont si différents... Qu'est-elle supposée en penser ?

+ Qu'apportes-tu à la vie au campement ? Quelles sont les tâches que l'on t'attribue habituellement ? Voudrais-tu quitter les tiens maintenant que tu vis sur Terre ?

Murph est très majoritairement chargée de protéger le campement. Elle fait des rondes quotidiennes, et est régulièrement chargée de faire des gardes nocturnes. De temps à autres, elle s'occupe des premiers soins de certains blessés et accidentés avant qu'ils rejoignent les équipes médicales. Il lui est déjà arrivé, une fois, de revenir avec un animal. Malgré tout, ceux qui la côtoient quotidiennement doivent lui reconnaître une qualité : elle est fin stratège. Elle sait organiser les choses pour qu'elles soient les plus efficaces possibles. Même lorsqu'il s'agit de chasse, elle peut élaborer les plans les plus farfelus possibles pour être sûre que le groupe recueillera au moins un animal. Les autorités se confient souvent à elle et à d'autres pour proposer des idées qui pourraient les aider. Qu'ils aient un problème précis à régler ou pas, Murphy est toujours à l'affût de la moindre idée qui pourrait leur servir ne serait-ce qu'à améliorer leurs conditions de vie. Elle profite de ses rondes pour repérer le coin, les potentiels abris, mais également les lieux les moins accueillants qui pourraient les piéger. A l'heure actuelle, elle considère la vie en société comme la meilleure des solutions pour elle. Elle est seule, n'a plus de famille, et ne se voit pas quitter les lieux pour partir seule à l'aventure. Elle n'est pas capable d'assurer toutes les tâches nécessaires à ses besoins par elle-même. Et puis, rester avec les autres lui permet de se trouver quotidiennement de nouveaux objectifs.

+ Des angoisses/craintes/phobies/problèmes de santé à signaler?  

Même si elle ne l'admet pas, le climat terrestre lui fait extrêmement peur. Elle a peur des températures trop élevées ou trop basses, des vents trop forts ou des pluies trop abondantes. Bien avant les Terriens, c'est ce qui lui fait le plus peur. Elle redoute également l'impossibilité de se faire à leur nouvelle habitation. Ils ne vivent plus dans cet univers quasiment stérile qu'ils ont toujours connu, et Murph sait ce que sont les microorganismes et les dégâts qu'ils peuvent causer. Elle sait aussi que si les rations étaient parfaitement maîtrisées sur l'Odyssée, c'était pour survivre. Maintenant, ils n'ont aucune promesse d'un prochain repas; rien n'est prévu, planifié et assuré. C'est ce qui lui fait peur : qu'ils n'arrivent pas à s'adapter à cette course constante contre la mort. Quant au passé et à ce qu'elle a connu, elle préfère ne plus y penser. Elle s'est construit un mur infranchissable : l'Odyssée, c'était une autre vie. Elle n'a pas le temps d'avoir des regrets et des remords.

+ Le péché capital/la vertu qui te représentent le mieux ?

Comme si elle avait le temps et l'envie d'y penser... Bon, d'accord. Quitte à choisir une vertu, attribuons-lui la force d'âme. Car si Murph a bien des défauts, elle s'efforce coûte que coûte de surpasser ses peurs et les limites que sa conscience lui dicte de s'imposer. Elle cherche à se surpasser à chaque instant, se refusant l'immobilité face à une situation qui nécessite des actions. Même si elle ne pique jamais de crises de colère, cette dernière est sans doute le vice qui s'accorde le mieux à son teint. Elle exècre la stupidité et a du mal à concevoir que l'on puisse avoir des différents du sien, et ce d'autant plus s'ils concernent l'avenir de leur groupe. Si elle est quelqu'un d'humble, elle considère généralement que ses avis sont les plus réfléchis, et par conséquent, les plus justifiables. Les autres n'ont pas lieu d'être.


Le vide était majestueux, sombre et infini. De temps à autres, l'angle du hublot la laissait voir la Terre qui s'étendait sous ses pieds, vaste terrain clair dans cette immensité noire. Ce qu'elle savait d'elle lui venait des livres et des films, de toutes ces archives inutiles qui étaient censées leur rappeler une vie qu'ils n'avaient jamais connue. Sa vie à elle, c'était l'Odyssée. C'était le rationnement, les appartements tous plus ou moins identiques, la garde dont elle faisait partie, et sa mère. C'était cette inconnue qui le resterait toujours : son père disparu, celui qui avait été éjecté sans que sa mère n'ose jamais lui dire pourquoi. C'était cette incertitude, cette raison qui les restreignait dans l'aile du Waldon sans qu'elle n'en connaisse les exactes raisons. Elle n'en voudrait jamais à sa mère de garder le secret, elle l'aimait trop pour ça. Sa vie à elle, c'était une promesse d'unité, car ils n'avaient pas d'autre choix. Sur l'Odyssée, c'était tous ensemble, ou ce n'était plus rien du tout. Tout était conditionné, tout était calculé, et tout était parfaitement calibré. Murphy n'avait jamais eu de frère ou de sœur. Elle se demandait parfois ce que ça aurait changé à sa vie, ce à quoi pouvait réellement ressembler une relation fraternelle, mais c'était une idée qu'elle oubliait presque aussitôt, parce qu'elle n'avait aucun sens. Son quotidien, c'était la sécurité des habitants de l'Odyssée, c'était aussi choisir d'en isoler certains ou de rapporter les faits aux instances supérieures, sachant pertinemment que ça leur coûterait la vie. On ne s'y faisait jamais, à ces choses-là. Le lendemain, elle devrait éjecter son neuvième condamné, et c'était des moments qu'elle appréhendait toujours. Personne ne méritait un tel sort, mais elle savait que les conditions dans lesquelles ils se trouvaient impliquaient des résolutions bien particulières. Chaque mole de ressource était précieuse, ici, et pas question de les gaspiller pour des êtres qui ne faisaient que troubler l'ordre public. Car c'était ce qu'ils faisaient, non ? Ronger la cohérence et l'unité de l'Odyssée ? « L'ordre est donné, on a plus le choix », semblait répéter une voix masculine dans son dos. Murph jeta un coup d'oeil à un homme sur sa gauche, qui semblait fixer la Terre. L'astre bleuté s'étendait sous leurs pieds, protégé par une épaisse couche de nuages. « C'est pour quand ? » demanda la brune, hésitante. Elle ne le sentait pas, et les autres lieutenants ne le sentaient pas non plus, elle le sentait. La décision était bien trop précipitée. « Demain. » Elle leva les yeux au ciel alors que le silence, de plomb, s'installait à nouveau. Ses trois collègues semblaient chacun concentré sur autre chose. « Vraiment ? On a pas le temps de réfléchir ? Y'a une semaine, c'était même pas une option... ! Je suis la seule à trouver ça foireux ? » Le blond, sur sa droite, se tourna vers la pièce, laissant leur planète dans son dos. « Murph, il y a pas à argumenter. Tout le monde a du s'accorder sur cette décision, même les scientifiques. » Elle pencha la tête, agacée. « Oui, bien sûr, allons tous crever sur Terre alors qu'on est à peine capables de survivre dans le ciel. » Elle fusilla du regard son supérieur. Il avait du la voir venir, cette réaction. Pourquoi ne lui avait-on parlé de ce plan avant ? Sans doute parce qu'ils savaient pertinemment qu'elle ne l'aurait pas approuvé. Elle tourna à nouveau sa tête vers le hublot. Son son regard, à présent, l'infini de l'obscurité. C'était probablement l'une des dernières fois qu'elle le verrait, d'ailleurs. Elle pouvait faire ses adieux à toutes ces étoiles qu'elle avait apprises à connaître au fil du temps. Il paraissait qu'on ne les voyait presque plus, sur Terre. Elle ne verrait plus non plus leur Terre sous cet angle; elle n'aurait plus jamais conscience de la minceur de la couche atmosphérique. Elle ne verrait plus le soleil se coucher et se lever plusieurs fois dans la même journée.

Le ciel était clair, l'air était frais, et l'infinité n'était plus. Lorsqu'elle ouvrit les yeux, Murphy était allongée sur le ventre, à moitié recouverte de plaques de plaques métalliques. Des câbles électriques déchirés grésillaient partout autour d'elle. Plus rien n'était hermétique, mais elle le savait, plus rien n'avait besoin de l'être. Dès qu'ils avaient pris la décision de descendre rejoindre les Cent, ils avaient décidé que l'air terrestre ne serait plus leur ennemi. Par contre, ce qu'ils n'avaient pas prévu, c'était tout ça. Ils avaient foiré leur coup. Murph ne se souvenait pas de grand chose. Elle avait du s'évanouir assez tôt dans leur chute. Elle tenta de se redresser, hésitante. Elle essayait de tout appréhender en même temps, mais c'était trop. A côté d'elle gisait à de ses anciens collègues, transpercé de part et d'autre par ce qui semblait être une large tige métallique. Elle, de son côté, était recouverte d'une lourde plaque qu'elle essayait de glisser. Elle se posait un million de questions à la seconde, mais ce qu'elle souhaitait avant tout, c'était s'extraire de cette situation. Elle se rappelait peu à peu de ce qui s'était passé dans les airs. Ils avaient perdu une partie du vaisseau en arrivant dans l'atmosphère. On avait cherché à l'arrêter, mais Murph avait voulu vérifier que sa mère était en sécurité, qu'elle n'avait pas été lâchée dans les confins du néant interstellaire sans aucune ressource. Et puis, plus rien. Elle avait du être assommée par un objet, la différence de gravité ou un collègue. Elle suspectait celui qui gisait à côté d'elle, d'ailleurs, mais pour tout dire, elle n'en avait rien à faire. Elle voulait juste savoir où était sa mère. Elle était coincée. Elle se débattait, mais elle était épuisée. Elle observa autour d'elle, curieuse, à l'affût du moindre outil qui pourrait l'aider. La tige métallique qui traversait sa collègue pourrait peut-être servir de levier. Et le corps pourrait servir de poids. Grimaçant en tentant d'attraper la barre métallique, Murph mit encore plus de temps à l'extraire du militaire. Elle espérait qu'il était bel et bien mort, mais, au pire, si ce n'était pas le cas, ça ne saurait tarder. L'extraction de la barre s'en chargerait. Elle poussa un soupir de soulagement lorsqu'elle eut le morceau de métal dans la main. Sa respiration s'était saccadée. Partagée entre l'angoisse et l'espoir de se tirer de cette situation précaire, Murphy glissa la barre sous la plaque qui immobilisait ses jambes. Le plus dur restait à faire. Son ancien collègue, paix à son âme, ne suffirait sans doute pas à contrebalancer le poids de la plaque. « Murph... » entendit-elle un peu plus loin. Elle ne voyait rien ni personne, pas encore. Quelqu'un d'autre qu'elle avait survécu. Peut-être que la situation n'était pas si catastrophique que ça, après tout. La carcasse de l'Odyssée était loin d'être en excellent état, mais elle avait encore un espèce de plafond au-dessus de la tête. Peut-être même qu'ils pourraient encore utiliser les panneaux solaires et vivre avec l'électricité. « Murph... » répétait-on. « Sean, viens m'aider s'il-t-plaît... ! » s'agaça-t-elle avant de le voir apparaître, une main posée sur le ventre. « Ça va ? » s'enquit-elle malgré elle, inquiète pour son collègue. « C'est superficiel, jcrois... » Elle essaya de bouger, et continuait de chercher du regard quelque chose qui pourrait l'aider. Sean s'arrêta à côté d'elle, le regard posé sur leur défunt collègue. « Tu peux plus rien pour lui ! Par contre, pour moi... » le brusqua-t-elle. Il tourna la tête et la regarda avec un faible sourire. « J'ai pas vu beaucoup de survivants de ce côté... » Du regard, Murphy le somma de l'aider. Ils discuteraient plus tard. Avec la force de gaillard qui était la sienne, Sean réussit à lever la plaque métallique quelques instants, juste suffisamment pour qu'elle puisse glisser sur le côté. « Tu sais ce qui s'est passé ? » demanda-t-il alors qu'elle se redressait comme elle le pouvait, les muscles affaiblis. « Non, mais tu vois, j'avais raison... » Elle essayait d'évaluer l'état de ses jambes, qui, fort heureusement, lui répondaient encore. « Je devrais faire medium. C'est bien ça, comme situation, medium ? » Il se rapprocha d'elle pour s'asseoir par terre, face à elle. Elle n'arrivait pas à croire en la gravité de la situation. Tout ce qu'ils avaient connu venait de lamentablement s'écraser sur cette planète qui leur était étrangère. Elle relava ses prunelles noisette vers son collègue. « Montre... » dit-elle presque à regret, remettant à un peu plus tard la recherche de sa mère. Il releva son t-shirt clair pour lui montrer la plaie, de laquelle elle s'approcha en se traînant sur ce qui leur servait de sol. « C'est pas grand chose. Il faut te désinfecter et veiller à ce que ça dégénère pas. » Surtout vu l'environnement. Elle ne le dit pas, mais n'en pensait pas moins. Ici, tout leur serait hostile. Le vent faible qui les rafraîchissait à présent leur rappelait que les problèmes ne faisaient, au final, que commencer.

Et sa mère, Murphy ne la retrouverait jamais. Elle reposait au fond de l'océan, la seule immensité qu'elle connaîtrait à jamais.
DERRIÈRE L’ÉCRAN

Je m'appelle Diane/Lux Aeterna et j'ai 25 ans. Vous pouvez donc vous en douter, je suis une fille. J'ai connu le forum grâce à une de ses fondatrices (wesh meuf, si t'arrives à me reconnaître je t'offre un temple de sushis !) et je le trouve marvelous !


Mon personnage est un inventé et je ne vous autorise pas à en faire un scénario si mon compte se retrouve supprimé.







Murphy Cavendish
« It is not the strongest of the species that survive, nor the most intelligent, but the one most responsive to change. » Charles Darwin.


Dernière édition par Murphy Cavendish le Sam 15 Juil - 19:38, édité 17 fois

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: {{ Murph ➜ Maybe we foolishly wasted our time away.
Dim 6 Déc - 20:18

MURPHY !!! J'approuve et réapprouve ce nom Puis ce vava Je t'aime de foliiiiie

Ah et bienvenue

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: {{ Murph ➜ Maybe we foolishly wasted our time away.
Dim 6 Déc - 20:20

Cavendish comme dans Cloud Atlas ? Et ça faisait longtemps que j'avais pas vu Sophia Bush sur un fo

Bienvenue en tout cas Tu as 7 jours pour terminer ta fiche. N'hésite pas à t'adresser au staff si tu as des questions

Admin △ I'll dream you real
avatar
05/10/2015 Electric Soul Harlan Tikaani 6373 Dan Stevens Tag & tumblr Professeur de litté/philo sur l'Odyssée, s'occupe des cultures sur Terre | Education & notions d'agriculture Odysséen 62
Admin △ I'll dream you real


Sujet: Re: {{ Murph ➜ Maybe we foolishly wasted our time away.
Dim 6 Déc - 20:20

Bienvenue et bon courage pour la fiche

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: {{ Murph ➜ Maybe we foolishly wasted our time away.
Dim 6 Déc - 20:23

Bienvenue

avatar
06/12/2015 Lux Aeterna Nope 32920 Sophia Bush AVENGEDINCHAINS de mon ♥ (vava) ; Lux Aeterna (sign & gifs & fiche rp) ancienne militaire - lieutenant, stratège, garde et patrouilleuse. Quelques notions de médecine et bases en maniement des armes. 453


Sujet: Re: {{ Murph ➜ Maybe we foolishly wasted our time away.
Dim 6 Déc - 20:29


    Thaïs Shacksfil a écrit:
    MURPHY !!! J'approuve et réapprouve ce nom

    Je me demande bien pourquoi, tiens

    Katelynn >> Non, malheureusement j'ai toujours pas vu ce film/lu ce livre, mais il est sur ma liste interminable ! C'était plus Cavendish comme Henry... (moins glamour, j'avoue).

    En tout cas, merci à vous tous, quel accueil


Dernière édition par Murphy Cavendish le Mar 2 Fév - 3:33, édité 1 fois

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: {{ Murph ➜ Maybe we foolishly wasted our time away.
Dim 6 Déc - 20:33

Bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche !
J'ai hâte de voir ce que tu vas faire du perso, et je plussoie pour l'avatar et le pseudo ! C'est classe !

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: {{ Murph ➜ Maybe we foolishly wasted our time away.
Dim 6 Déc - 20:36

Oh, la si jolie Sophia en odysséenne en plus.
Bienvenue à toi et réserve-moi un lien.

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: {{ Murph ➜ Maybe we foolishly wasted our time away.
Dim 6 Déc - 20:40

Bienvenue ici et bon courage pour ta fichette

avatar
27/07/2014 Sammix Adriel 17113 Barbara Palvin Mayumi + Tumblr Ramasseuse de fruits & plantes / Agricultrice / Parcourir la forêt à la recherche de nouvelles plantes & fruits Les 100 264
Sans peurs et presque sans reproches


Sujet: Re: {{ Murph ➜ Maybe we foolishly wasted our time away.
Dim 6 Déc - 20:50

Bienvenue dans le coin
Bonne chance pour ta fiche

Admin
avatar
05/03/2015 avengedinchains baelfire, astrid, richard, meeka & elias 3117 Juno Temple signa Beylin 47
Admin


Sujet: Re: {{ Murph ➜ Maybe we foolishly wasted our time away.
Dim 6 Déc - 20:56

bienvenue toi
si tu as la moindre question, hésites pas. courage pour ta fiche !

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: {{ Murph ➜ Maybe we foolishly wasted our time away.
Dim 6 Déc - 21:07

Bienvenue sur TH !
J'espère que tu vas te plaire parmi nous :siwan:

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: {{ Murph ➜ Maybe we foolishly wasted our time away.
Dim 6 Déc - 21:25

Wesh meuf j't'ai reconnue, tu m'as prise pour qui
En même temps, Bush, ça ne pouvait être que toi  lol
Il était temps que tu craques
(mais j'attendais tout de même d'avoir confirmation dans la partie "derrière l'écran" )
Hâte de pouvoir te stalker

Admin - Tears of the phoenix
avatar
12/10/2014 Brimbelle Sibylle Fabia 47862 Jessica Chastain Shizophrenic Médecin / Herboriste Pikuni 40
Admin - Tears of the phoenix


Sujet: Re: {{ Murph ➜ Maybe we foolishly wasted our time away.
Dim 6 Déc - 21:30

Bienvenue

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: {{ Murph ➜ Maybe we foolishly wasted our time away.
Dim 6 Déc - 21:35

Bienvenue, Odyssééenne en plus avec Sophia en avatar

Contenu sponsorisé


Sujet: Re: {{ Murph ➜ Maybe we foolishly wasted our time away.

 

{{ Murph ➜ Maybe we foolishly wasted our time away.

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: personnages :: Présentations :: Fiches validées-