Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Intrigue n°7 : We can't deny it anymore
maybe life should be about more than just surviving


Admin
avatar
28/05/2014 Partout et nulle part 1734 Nobody 39
Admin


Sujet: Intrigue n°7 : We can't deny it anymore
Dim 6 Sep 2015 - 11:16

WAR IS COMING


IT'S A BRAVE NEW WORLD FROM THE LAST TO THE FIRST


Un peu plus d’une année est passée depuis l’arrivée des 100. Et même si ceux-ci ont encore des difficultés à se faire à cette nouvelle vie, la majorité d’entre eux s’est plutôt bien adaptée. Abris, enclos, potager… on peut dire qu’ils ont appris à dompter l’environnement. Mais, bien évidemment, tout n’est pas aussi facile. En dépit de tous leurs efforts, et même s’ils font face à une nature des plus hostile, un autre danger et non des moindres les guette : les terriens.

Jusqu’à présent, ils ont appris à cohabiter ensembles, ne se mêlant pas à eux. Mais plusieurs événement ont animé les tensions, envenimé la situation. Des morts des deux côtés, mais pire que tout, la mort de l’un des chefs de clan Pikuni. La plupart des terriens mettent ça sur le compte des 100, pendant qu’une infime poignée arrive encore rationaliser, et affirmer que ces gamins du ciel n’ont pu commettre un acte aussi barbare. Mais personne n’écoute, et le sentiment de vengeance ne cesse de grandir dans leurs cœurs. Chez les 100, le sentiment  de rancœur est présent depuis longtemps. Beaucoup se méfient de ces natifs, alors que d’autres savent que ce ne sont pas tous des sauvages sans cœur car les fréquentent dans le plus grand secret…

Un dernier événement en date a mis un point final sur tout ça : la disparition de terriens, soi-disant kidnappés par les gamins du ciel. Du côté des 100, des membres du campement ont également disparus, et malgré les recherches, aucune piste à suivre. Bien évidemment, ils rejettent la faute sur les natifs… Les leaders décident alors de former tout le monde : entrainement drastique et utilisation des armes à feu, trouvées lors de la dernière expédition de nourriture.

Deux mois se sont écoulés et la tension est à son comble. Si l’attaque imminente a été repoussée pour cause de moisson, les terriens sont désormais prêts à affronter leurs ennemis du ciel. Habitants du ciel, soyez prêts car l’adversaire est à vos portes, prêt à fondre sur vous comme une tornade. Quant à vous, natifs de la Terre, ne soyez pas trop sûrs de vous et restez sur vos gardes, car votre ennemi a des ressources dont vous ignorez tout…



EN BREF


- Quelques terriens ont prévenu leurs amis 100 d’une guerre imminente.

- Les 100 s'organisent et prennent les devants en partant à la rencontre des terriens, une boule au ventre et armés jusqu’aux dents.

- L’affrontement a lieu près du pont.
Les deux "ennemis" se font face, chacun sur une rive. Dernière tentative de pourparler. Chaque camp sait qu'il suffit d'une étincelle pour que tout s'enflamme.

- Certains 100 sont restés au campement, "au cas où" les terriens aient dans l'idée de tout venir saccager ou piller leurs ressources.



RÈGLES À RESPECTER


- Côté 100, n'oubliez pas que vos personnages ne sont pas des machines de guerres, même avec des armes à feu. Aussi tous les 100 n'ont pas forcément une arme de ce type.
- Vous n'avez pas de munitions illimitées, restez logiques dans le nombre de tirs et préservez vos balles au maximum.

- Pour les terriens, il est moins facile que prévu de battre les gamins du ciel. Forcément, un entrainement de deux mois se ressent.

- Si vous voulez infliger de profondes blessures à votre adversaire à un endroit spécifique, discutez-en avec lui au préalable. Bien évidemment vous ne pouvez pas mortellement le blesser sans son accord. Vous pouvez tuer des adversaires "pnj" mais n'en abusez pas non plus.


Pour le rp, rendez-vous ici

Admin
avatar
28/05/2014 Partout et nulle part 1734 Nobody 39
Admin


Sujet: Re: Intrigue n°7 : We can't deny it anymore
Dim 6 Sep 2015 - 11:16

WAR IS COMING


TAKE OFF YOUR CHAINS AND LISTEN TO IT...


IT'S CALLED FREEDOM


Alors que la guerre se prépare, pointant le bout de son nez, ce sont des prisonniers épuisés et traités en véritables animaux de compagnie qui s'entassent dans les prisons royales. Certains connaissent déjà leur destin, vendus comme du bétail à quelque famille richissime de la citadelle. D'autres se voient mépriser, certains gardes ou enfants malicieux leur glissant qu'ils sont bons pour les arènes, ou pire, les mines. Triste destin pour ces hommes et ces femmes, ces jeunes enfants même, qui se retrouvent amaigris, se cachant derrière les barreaux de fer froids et humides. Mais qu'attendent-ils donc pour les sortir de là? Ne leur a-t-on pas déjà dévoilé leur devenir, scellant leurs misérables vies? Mais non, c'est une attente longue et interminable qui commence là, derrière les barreaux. Les visites se font de plus en plus rares, les regards de plus en plus mesquins pour les rares visiteurs. Que se passe-t-il donc là-haut?

Le grand chaman l'avait prévenu...le jour où Varfolomei romprait ses engagements, la nuit engloutirait sa cité bien aimée. Le feu se verrait éteindre par la nuit la plus noire, emprisonnant tout rayon de soleil. Et alors que les prisonniers arrivent à la citadelle, le roi fanfaronne, maudissant ce vieux rusé qui ne psalmodiait que des âneries. Pourtant, alors que les ventes étaient fixées, sachant déjà quel esclave serait donné à qui et bavant sur cet or fraîchement arrivé dans ses caisses, le fléau s'abattit. Peu à peu, le soleil se vit englouti par la nuit, dévorant chaque once de lumière sur son passage. Pourtant, n'étaient-ils pas en pleine journée? C'est alors que les paroles du vieillard lui revinrent en mémoire.

Terrorisé, maudissant ses propres sorciers qui n'ont su prédire cette approche, il réunit alors ceux-ci. Aucun d'eux n'était capable pourtant de faire partir cette accalmie, certains sorciers âgés même, osèrent lui parler de phénomène "naturel" et "hasardeux" nommé éclipse. Foutaises, ils seraient exécutés dès le lendemain pour s'être joués de lui. Mais alors que sa colère montait, les cornes trompetèrent. Les Naoris venaient lui rendre une visite. Un rayon de soleil entra alors faiblement par la fenêtre du Palais, découvrant un Soleil timide qui tendait à réapparaître. Chance ou sorcellerie, le roi fut bien dérouté par les caprices de cette météo. Et si son pouvoir était réel...était-il réellement prêt à prendre le risque pour quelques chiens galeux vendus comme des moutons?



EN BREF


- La bagarre générale survient en plein centre de la cité rahjak, ceux-ci exprimant leur mécontentement face à ce "vol" d'esclaves.

- Les Naoris et prisonniers tentent de se frayer un passage jusqu'à la sortie de la citadelle, rendant les coups lorsqu'ils y sont obligés.

- Une fois les portes franchies, ils sont sauf et peuvent se remettre tous en route, libres.



RÈGLES À RESPECTER


- Côté naori, n'oubliez pas que vos personnages ne sont pas des machines de guerres, même s'ils se font agresser. Pour les prisonniers, souvenez-vous qu'ils ont passé deux mois en prison, ils sont donc fatigués. Aussi ripostez tout en essayant au maximum de sauver votre peau plutôt que véritablement vous battre.

- Côté rahjak, évitez de trop en faire. Si vous voulez blesser votre adversaire à un endroit spécifique, discutez-en avec lui au préalable. Bien évidemment vous ne pouvez pas mortellement blesser l'autre. Vous pouvez mettre à mal des naoris/cent "pnj" mais n'en abusez pas non plus.


Pour le rp, rendez-vous ici
 

Intrigue n°7 : We can't deny it anymore

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Résumé de l'intrigue
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.
» "Une femme d'esprit est un diable en intrigue." [Eléonore - Emmanuelle]
» Intrigue 3 - Carnaval de Broadway [terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: Partie administrative :: Intrigues & Animations :: Les anciens événements-