Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé Empty Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé

le Mer 4 Mar - 19:21


In My Veins
feat Hestia & Lucas


Lucas avançait doucement, le jeune homme essayait de se faire le plus discret possible et pour cause, il avait repéré un ou une grounders qui s’était approché du camp. Il l’avait pris en chasse, tentant de comprendre les raisons pour lesquelles, le ou la grounder s’était avancé autant vers eux. Il savait que quelqu’un l’avait remplacé à la patrouille et heureusement car le jeune homme n’aurait jamais osé s’avancer autant si il n’avait pas été sûr que ses arrières étaient couverts. Les yeux fixés sur sa cible, il suivait ses pas, marchant aux mêmes emplacements de peur qu’un piège ne se trouve à quelques mètres de ses pieds. La tâche s’avérait ardue car à force de tenter de suivre le même chemin que sa cible, le patrouilleur commençait à perdre du terrain. Et il devait bien admettre qu’il était angoissé, il se dirigeait peut être droit dans un piège mais sa curiosité le poussait à suivre l’inconnu à travers les bois. Il ne savait pas depuis combien de temps il suivait sa cible mais ses jambes commençait à être lourdes et la fatigue de la journée commençait à se faire ressentir.

Moins prudent mais désireux d’en finir plus rapidement avec cette course poursuite, il accéléra le rythme, prenant le risque de tomber dans un piège. Au fur et à mesure qu’il parvenait à gagner un peu de terrain, il réalisa que sa cible était une femme. Il tenta d’accélérer encore mais en vain. Tentant de garder un rythme stable, il essaya de garder un œil sur le sol dans le but d’éviter les trous et de se blesser par la même occasion. Il sentait sa respiration devenir de plus en plus difficile à mesure qu’il s’essoufflait. Lucas ne pouvait s’empêcher de penser qu’il avait eu une bien mauvaise idée en courant de la sorte à la poursuite d’une grounder qui potentiellement pouvait le tuer. Malgré tout ses efforts il se sentait faiblir physiquement et alors que le terrain était en pente descendante, il se prit les pieds dans une racine et chuta. Il roula de tout son long jusqu’à atteindre assez douloureusement le pied de la pente. Sonné mais conscient, il mit quelques instants à se relever. Il le savait dans un endroit aussi hostile, rester à terre était comme signer soi même son arrêt de mort. Se relevant avec énormément de difficultés, il aperçut alors la grounder qu’il suivait depuis tant de temps. Effrayé par la menace imminente, il attrapa son couteau de fortune qu’il avait fabriqué avec l’aide d’Apollo pour se défendre et le pointa en direction de l’inconnue.

Posant les yeux sur le visage de la jeune femme, il resta hébété face à la beauté de cette dernière. Il devait bien l’admettre pour une fille qui vivait dans un environnement aussi hostile elle était vraiment charmante. Et dire que quelques jours plus tôt il faisait limite une leçon de moral à Anastasia lui disant de ne pas faire confiance aux grounders. Ce souvenir fit sourire le jeune homme. Mais alors qu’il fixait toujours la jeune femme, il se sentit pris de malaise. S’appuyant contre le tronc le plus proche, il ressentit un violent élancement dans le bras. Portant ses yeux vers ce dernier, il vit ce dernier tout ensanglanté et le liquide rouge poisseux lui coulait tout au long du bras, tandis que d’autres gouttes allaient elles finir leurs courses sur le sol. Ainsi, il était face au principal danger qu’avait eut à affronter les cent et en plus de ça il s’était blessé stupidement en tombant. Décidément, les choses ne semblaient pas tourner en la faveur du jeune homme.    



made by lizzou – icons & gif by tumblr


Dernière édition par Lucas Wilson le Mer 18 Mar - 23:31, édité 3 fois
Invité
Invité
Anonymous

Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé Empty Re: Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé

le Jeu 5 Mar - 1:02



   


Lucas & Hestia
In my Veins



Andrew Belle - In my veins

Une petite ce tenait devant moi les bras croisés et le regard déterminée. Elle me répéta plus d'une fois la situation dans laquelle elle ce trouvait et ce qu'elle voulait que je fasse. En clair, cette petite voulait que j'aille dans la forêt rechercher son chien qu'elle avait perdu. Y'avais d'autre personne dans le cas mi à part moi, mais bizarrement c'était toujours vers moi que ce retournais les choses comme ça. Je levais un sourcil, tout en la dévisageant. Aller chercher un chien dans les bois. Es ce que j'ai une tête à arpenter une forêt entière avec le camps des cents pour trouver un minuscule petit chien de salon ? Non pas vraiment. Mais elle me toisait avec un regard dur, avant de passer du dur au plus adorable regard que j'ai jamais vue. Dans qu'elle embarras elle me mettait celle là ! Puis dire non à une petite, quand même. Même ma sœur décédé je lui disais pas non. En même temps, avec ça maladie je faisais mon possible pour ne pas lui dire non. Même à ça mort, quand elle m'a supplier d'achever ces souffrances parce qu'elle avait mal, j'avais accepter. Je me revoyais encore tenir le poignard dans mes deux mains et le soulever avec toute la tristesse que j'avais au dessus de son cœur. Et l'abattre d'un coup, emportant avec lui le dernier souffle de vie de la petite. Ce souvenir qui ne c'était jamais estompée de mon esprit faisait mal quand il remontait à la surface. J'avalais une boule de chagrin qui c'était formée dans ma gorge et tournais mon regard vers la petite. Elle me suppliait toujours. Je sais pourquoi elle était venu me voir : Parce qu'elle savait que les autres allait l'envoyer balader en lui disant surement que son chien ferait un bon diner au cent. Ce qui était sadique en un sens je l'accorde. Et comme j'ai tendance à faire des choses plutôt dépassant la réalité, elle c'était tournée vers moi. Trop bonne Tia, trop bonne. Mais si elle tenait vraiment à son chien, alors j'allais faire mon possible pour le retrouver. Apercevant mon regard devenu soudainement déterminée, elle ce réjouie en hurlant dans tout les sens. Je la calmais en quelque instant avant de prendre mon épée que j'attachais dans mon dos avec le fourreau. La petite alla chercher son poignard et déclara qu'elle m'accompagnais. Ce que je m'empressais de refuser. La forêt était dangereuse et avec les Cents, c'était encore pire. J'en avais déjà croisée des agressif qui te saute à la gorge comme pour rire. Mais comme je suis plus entrainer qu'eux, là n'est pas le problème de les intercepter au bon moment : C'est plutôt de protéger une gamine qui n'a pas encore les réflexe d'une guerrière. Je me penchais à sa hauteur et posais un bras sur son épaule en lui soufflant que j'allais faire mon possible pour retrouver sa bête. Je lui adressais un regard avec douceur avant de prendre de l'assurance. Je me redressais et quittait sa maison d'un pas décider. J'allais dans ce que j'appelais mon espèce d'écurie afin de seller mon cheval. Je ferais un bout de chemin avec lui avant de continuer à pied afin de ne pas effrayer le petit animal de la fille.

Si je devais le rechercher, autant ne pas lui faire peur parce qu'il risquerait de ce cacher, ce qui me compliquerait la tâche. De toute manière, il ne fallait pas ce faire des allusions : Son chien était perdu pour toujours et les chances de le retrouver était mince. Je montais sur le dos de Caliban, mon cheval, et le talonnais avec force avant de décollé au galop. Mon cheval était l'un des plus rapide et pour preuve, quand il faisait froid je mettais ma tête à la même hauteur que la sienne, me cachant du vent froid et saillant. Les arbres défilèrent à toute allure et je lui ordonnais de sauter au dessus d'une tronc abandonnée qui barrait la route. Mes fesses attérrir lourdement sur la selle quand il retoucha le sol, m'arrachant une grimace. Pourquoi je faisais ça déjà ? Ah oui, parce qu'une gamine l'avait décidé. J'ordonnais à Caliban de ralentir l'allure, allant au pas. Je regardais autour de moi si j'apercevais les moindres poils d'un canidé. Mais je ne voyais rien, comme je le craignais. Je fis halte et descendis de ma monture. J'attachais la corde à une branche et et décidais de continuer à pied. Mais des hurlement de bête me prirent au dépourvu et je m'arrêtais, figer sur place. Je savais qu'il y avait des mutants dans cette forêt, cependant je pensais qu'ils vivaient loin, quelque part au nord. Je gardais ma mains sur mon épée tout en reprenant ma marche. C'était rien. Peu être un animal chasser par une panthère ou autre. Dans tout les cas j'avais mon épée avec moi. Je continuais ma recherche, quand j'entendis des pas bien précis derrière moi. Je me retournais discrètement et conclu que j'étais suivis, par un cent. Mais au lieu de me confronter à lui, je décidais de continuer de chercher l'animal tout en restant vigilante. Laissons lui l'espoir d'être tellement bien cachée que je ne l'avais pas vue. Même si sa filature était une des plus bruyantes que je connaisse. Bon sang, si t'essaye de suivre une Grounder, fais le bien au moins ! Pour lui compliquer les choses, je décidais de me mettre à courir. Mes pieds cavalait sur le sol boueux, pendant que j'entendais des pas me suivre avec ardeur pas très loin de moi. Je redoublais l'allure et me réfugiais derrière un arbre. Au bout de quelque instant, j'aperçus le Cent qui tomba dans mon piège et continua sa trajectoire sans remarquer la pente qui l'attendais. Et droit – au – but. Il dévala la pente comme je l'avais prédis. Je me dépêchais de le rattraper tout en faisant attention de ne pas tomber moi aussi. L'avantage de connaître la forêt, c'est qu'on pouvait faire des pièges sans que les autres ne s'en rende compte. Il ce releva et prit son couteau qui pointa directement sur moi. Je me mis ricaner. « Oh non je crois pas. » Assurais-je tout en pointant mon épée dans sa direction. Je pouvais enfin le détailler de prêt et remarquais aussitôt qu'il était beau jeune homme. Son physique impressionnant et sa beauté ne me laissais pas indifférente. Mais le sang qui coulait le long de son bras m'alarme plus qu'autre chose. « Comme c'est vilain. Et ton camp est trop loin pour que tu puisse arriver avant la nuit. » J'avais dis ça sur un ton purement ironique. Et oui, parce que malheureusement le soir allait bientôt tombée et moi même je savais que je ne reviendrais pas avant la nuit non plus. « Pourquoi tu me suis ? » Ai-je sortis menaçante.


(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Invité
Invité
Anonymous

Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé Empty Re: Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé

le Jeu 5 Mar - 20:44


In My Veins
feat Hestia & Lucas


Visiblement la posture défensive du jeune homme faisait rire la jeune femme face à lui mais elle le dissuada rapidement, montrant simplement son épée qu’elle portait dans son dos. Elle porta ensuite son attention au bras ensanglanté du jeune homme qui continuait de ruisseler de sang, déclarant que sa blessure était vilaine et qu’il n’aurait pas le temps de rentrer au camp avant la nuit. Pour être tout à fait franc, il n’était même pas sûr de pouvoir rentrer au camp tout simplement. Il avait été tellement concentré sur le fait d’atteindre sa cible qu’il avait oublié de faire attention aux divers détails qui auraient pu l’aider à retrouver son chemin. De plus la grounder semblait visiblement amusé par la situation du moins elle était plutôt ironique à ce qu’avait pu percevoir Lucas avec le ton sur lequel elle s’était adressé à lui. Finalement se faisant menaçante, elle lui demanda pourquoi il la suivait. Lucas aurait voulu répondre aussitôt mais son bras lui faisait un mal de chien et il devait bien admettre qu’il était plus choqué par le fait que la jeune femme parle anglais plutôt que par le fait qu’elle était une potentielle menace pour lui. Baissant son arme, économisant ainsi le peu de force qui lui restait pour tenter de rester concentré, il répondit. « Tu t’es approcher du camp, je me suis dis que c’était peut être ma seule chance de savoir ce que vous nous voulez ton peuple et toi. » Il avait parlé sur un ton calme, ne voulant pas brusquer cette dernière, d’une part parce qu’elle était armé et qu’il n’était pas sûr que l’énerver lui serait d’un grand secours et d’autre part parce qu’il était simplement curieux et étonnamment pas sur la défensive pour une fois.

Lucas sentait les picotements parcourir son bras. Son t-shirt était lui aussi en train de se tâcher au fur et à mesure que le sang coulait le long de la manche du jeune homme. Il était d’ailleurs tout déchiré par la chute et une longue entaille parcourait la manche suivant la même trajectoire que la coupure dans le bras de Lucas. Il s’assit sur le sol, se fichant alors de savoir si la grounder voulait sa mort ou non, estimant qu’après tout si elle voulait le tuer il ne pourrait pas y faire grand-chose dans l’état dans lequel il se trouvait. De sa main valide et à l’aide de son couteau, il entreprit d’arracher le bout de manche qui était couvert de sang. Une fois cela fait, il tenta de faire de bander comme il le pouvait sa blessure, enroulant maladroitement la bande de tissu autour de son bras. Ce bandage de fortune ne lui serait pas nécessairement salvateur mais il avait au moins le mérite de permettre de laisser moins de sang au sol. Il serra autant qu’il le pouvait, grimaçant au passage alors que le tissu se serrait autour de son bras. Se relevant difficilement et à l’aide d’un tronc d’arbre proche, Lucas fit de nouveau face à la grounder. La regardant droit dans les yeux, il resta un instant silencieux, perturbé par le regard profond de la belle. Il devait bien admettre que cette terrienne était plutôt jolie et il réalisa alors que même ceux qui étaient considérés comme leurs ennemis pouvaient eux aussi être attirant et qu’ils se ressemblaient beaucoup. Il n’avait jamais vu de grounder de près si ce n’est le prisonnier que les cent avaient capturés quelques semaines auparavant mais il l’avait juste entre aperçut et n’avait pas véritablement eu l’occasion de voir à quel point les deux peuples étaient semblables. Si elle ne portait pas des vêtements typiques de son peuple, la jeune femme pourrait certainement être confondue avec un de ses compagnons, cela faisait peu de doute pour Lucas. Ayant répondu à sa question précédente, il décida qu’il pouvait à présent poser les questions lui aussi. « Et toi que faisais-tu près de notre camp ? Et où as-tu appris ma langue ? » demanda-t-il encore choqué d’avoir appris que les grounders eux aussi pouvaient communiquer en anglais.


made by lizzou – icons & gif by tumblr


Dernière édition par Lucas Wilson le Lun 9 Mar - 22:52, édité 1 fois
Invité
Invité
Anonymous

Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé Empty Re: Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé

le Ven 6 Mar - 23:49



   


Lucas & Hestia
In my Veins



Andrew Belle - In my veins

Les Cents qui me suivent, je commençais à avoir l'habitude. Mais au bout d'un moment ils finissaient par tous avoir la même raison '' Que faite vous chez nous ?'' Doucement, au départ c'était chez nous jusqu'à ce que votre navette arrive. Mon regard ne quittait pas le jeune homme. Il avait une tête de plus que moi et son impressionnante musculature laissait des traits à travers son tee-shirt. Les gars, quand ils étaient musclés leur musculature saillait sous leur tee-shirt la plupart du temps. Puis il faut bien avoué qu'il était vraiment beau et sexy. Mais je ne devais pas laisser mon coté séductrice prendre le dessus. Parce que je n'avais tout simplement pas le droit de courir après les beaux garçon du camps. Même si il m'est arrivé d'avoir une ou deux nuits avec l'une d'eu. L'un d'eux d'ailleurs avait été une erreur monumentale, ou j'avais tellement été ivre que je ne contrôlais plus mes gestes. Alors ce réveiller le lendemain nu dans un lit avec un garçon à coté, ça fait tout drôle. Surtout que je n'avais aucun souvenir, mais alors aucun de ce qui avait pu ce passer. J'avais juste trop bu et j'avais la tête qui me tournais. Du coup j'étais encore plus vigilante qu'avant et je ne me laisserais plus jamais attraper à ce petit jeu. Pourtant, celui là me détaillait avec un regard bien observateur, ce qui me fit poser des questions dans ma tête. Je ne baissais pas mon épée. Il semblait choquée par le faite que je parlais anglais. Il finit part me répondre que je m'étais trop approcher du camps, et voulait savoir ce que je voulais moi et mon peuple. Mon peuple ne voulait rien, notre Chef, Winema, je prêtais aucune intention envers eux. C'était bien l'une des seules, comparés au Athnas qui leur avait voués une guerre. Quant au Pikunis, trop peace and love, ils s'en fichaient complétement. La jeune homme semblait souffrir de sa blessure qui continuait de couler et de tâcher son tee-shirt. Des traces rouges ce formait, tâchant le beau tissu. Des trous trônait sur son torse, révélant quelque petit trait qui ne me déplaisait pas. « C'est marrant, je me pose la même question à propos de vous. Après tout, c'était aussi chez nous ici avant que vous débarquiez. » Ma première phrase penchait sur le sarcasme, mais à la deuxième j'avais réservée un ton plutôt méfiant. Je n'avais toujours pas ôter mon épée, encore un peu trop méfiante. Il finit par baisser son couteau pour s'arracher un bout de manche déjà tâcher de sang. Il l'enroula maladroitement autour de son bras. Ce n'était pas comme ça qu'il fallait faire. Pire, le tissu étant déjà tâcher il ne servait pratiquement à rien. Il s’essaya sur un rocher et ne semblait plus me porter attention. Comme ci le faite d'avoir une épée devant lui était habituelle. Eh, réveil toi ! Je peu te tuer sur le champs si je le désirais. Mais ils semblaient plus me craindre et c'est à ce moment là que je décidais moi aussi de ranger mon épée dans son fourreau. Si il aurait vraiment voulu me tuer, il aurait déjà tenter de le faire.

Je profitais de ce moment pour soupirer. « Oh et puis zut ! » Si je l'aidais pas, il allait ce vider de son sang. Je fis un rapide récapitulatif dans ma tête et me dirigeais vers l'arbre le plus proche de moi pour y prendre de la mousse et une grande feuille avec un tissu tellement épais qu'elle ferait l'affaire en guise de pansement. Une fois tout cela en mains, je m'approchais du jeune homme et porta ma mains à sa blessure. Je fis attention, de peur qu'il n'en profite pour ce jeter sur moi. Je dénouais son nœud et relevais sa manche jusqu'à la fin de ses bras. L'entaille n'était pas belle. Je pris la mousse et la taponna sur sa blessure afin d'absorber tout le sang qui coulait. Mes mains devinrent rouge et les mousses firent leur effet, distribuant un peu de feuillages sur la blessure. Elles absorbait bien le liquide rouge. Je les jetais au sol ayant retirer le plus gros et taponnais à présent la feuille afin de finir le travail. Je me suis mise à appuyer de toute mes forces pour arrêter l'hémorragie, ce qui allait sûrement déclencher un cris chez le jeune homme. Je restais une minute comme ça et mes yeux croisèrent les siens, ce perdant dans une immensité bleus. Ils était d'une couleur sublime, qui encore une fois ne me laissaient pas indifférente. J'avais appris à me méfier des garçons beaux. C'était généralement ceux qui recherchait qu'une chose chez les filles : Une nuit, pas plus. Ils étaient habituellement lourd et plein d'expression vulgaire. Les comme ça, je leur foutais une bonne claque dans la tronche pour calmer leur hormones. Me rendant compte que je le fixais depuis une bonne minute, je détournais le regard et retirais la feuille. Enormément de sang l'avait imprégner et plus rien de coulait. Je la jetais également et me relevais pour cueillir une fleur au pétale jaune. Je les retirais un par un et jetais la tige avant de revenir vers lui. « Tiens, mange ça, ca va calmer la douleur. Et ne croit pas que je vais t'empoisonner, si tu as été à l'école tu sera suffisamment intelligent pour la reconnaître. » Oui parce qu'on les connaissaient bien au bout d'un moment ses gamins. Ils avaient peur qu'on ne les empoisonnes. Les Athnas étaient les pro du poison comparée au Calusa. C'était eux d'on ils devaient ce méfier. Je mis la moitié des feuilles dans le creux de sa mains et entreprit d'écraser les autres de toute mes forces, jusqu'à ce que le liquide coule dans la blessure. Puis, je repris une de ses feuilles épaisse et l'enroulais autour de son bras avant de former un nœud. Je reculais de quelque pas, et il ce leva en plantant de nouveau son regard dans le miens. Je lui fis face en m'approchant le plus prêt de lui possible. Nos torses ce touchèrent presque, et les mots qui sortirent de bouche fut clair. Je mis un moment avant de lui répondre, détaillant les traits plutôt carrés de son visage. Comme je n'avais aucune peinture de guerre sur le visage, je devais avoir l'air complètement normal, comme une des leurs. « Je recherchais quelque chose. » Oui parce que dire que je cherchais un stupide chien, qu'es ce que ca avait l'air menaçant ! Je le contournais en ne le quittant pas des yeux, et lui fit de nouveau face. « L'anglais était notre langue d'autrefois. Il est normal pour nous de continuer de la parler, et je vois qu'on est pas les seuls. » Fis-je en le désignant. Et mon regard pénétra une nouvelle fois dans le siens, saillant.


(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Game Master
DATE D'INSCRIPTION : 28/05/2014 PSEUDO/PRENOM : Le Grand Manitou MESSAGES : 2272 CELEBRITE : Nobody POINTS GAGNES : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Admin

Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé Empty Re: Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé

le Ven 6 Mar - 23:49
Le membre 'Hestia Griffin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Mésaventures' :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Invité
Invité
Anonymous

Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé Empty Re: Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé

le Sam 7 Mar - 1:09


In My Veins
feat Hestia & Lucas


Se réinstallant sur un rocher pour refaire son bandage de fortune qui se détachait déjà, Lucas fut interrompu par l’intervention de la jeune femme. Elle le soigna, appuyant au passage sur sa blessure ce qui le fit souffrir mais il tenta de ne pas faire trop de bruit bien que la surprise l’ait fait lâcher un juron dans un premier temps. Il aurait bien retiré son bras mais il n’était pas sûr que cela aurait été une bonne idée ainsi, s’était il abstenu, décidant de faire confiance à l’inconnue pour la laisser le soigner. Après tout si elle cherchait à l’empoisonner, il était à présent trop tard pour y faire quoi que ce soit alors autant la laisser faire avait il pensé. Il repensa à ce qu’elle avait répondu quelques instants auparavant, cette dernière ayant les mêmes interrogations que Lucas sur la présence des 100 sur ce qui était leur terre. Il devait bien admettre que même si ils craignaient les grounders, les cent et lui-même n’étaient ni plus ni moins que des envahisseurs venu de l’espace. La jeune femme lui tendit une fleur qu’elle lui indiqua de manger, lui expliquant qu’il pourrait facilement la reconnaître si il avait été à l’école. Une fois de plus Lucas était surpris par la quantité de chose que la terrienne connaissait sur son peuple. Mais il s’exécuta sans véritablement hésiter. En revanche, il était bien incapable de reconnaître ce qu’il était en train de manger, les sciences n’avaient pas véritablement son sujet de prédilection lorsqu’il était plus jeune et il devait bien admettre que quelques connaissances supplémentaires dans ce secteur pourrait être un plus et il avait bien l’intention de se renseigner auprès des spécialistes du camp.

Lorsque la femme eut finit de le soigner, Lucas se leva, la remerciant en soutenant son regard et esquissant au passage un léger sourire. Puis il répéta les questions qu’ils avaient posées auparavant. Il eut finalement ses réponses, puisqu’elle lui indiqua qu’elle s’était approchée du camp à la recherche de quelque chose, ce qui suffit à Lucas qui n’avait pas particulièrement l’intention d’en savoir plus de toute manière. De plus, elle ajouta que l’anglais était leur ancienne langue tandis qu’elle constatait qu’ils n’étaient visiblement pas les seuls, faisant ainsi allusion à Lucas et ses compagnons de survie. Ils restèrent silencieux un instant, s’observant pour se découvrir l’un l’autre sans un mot. Et alors que la luminosité se faisait de plus en plus faible dans les bois, Lucas constata qu’il était surement temps de trouver un lieu où passer la nuit auquel cas, ils allaient surement mourir de froid. Il se rendait d’ailleurs compte qu’il commençait déjà à faire assez frais et était impatient de se trouver auprès d’un feu. Fort heureusement, c’était l’une des premières choses qu’il avait appris à réaliser en arrivant au camp, conscient que le feu était un élément de survie indispensable et qu’apprendre à en faire un serait surement un avantage dans les cas où il se retrouvait piéger à l’extérieur du camp en pleine nuit comme c’était le cas cette nuit.

S’adressant à l’inconnue, il parla avec calme. « Je crois qu’on devrait trouver un endroit où passer la nuit, je doute que nous soyons en sécurité en plein milieu du bois et puis j’aimerai éviter de mourir de froid. » Se rendant alors compte qu’il venait de l’inviter à passer la nuit avec lui, il s’empressa de reprendre la parole. « A moins que tu souhaites rentrer de ton côté, c’est toi qui voit mais quoi que tu décides, merci de m’avoir soigné. » Réalisant qu’il n’avait guère le loisir d’attendre une réponse de la jeune femme, il commença à marcher, espérant trouver rapidement un abri tel qu’une grotte ayant entendu qu’ils y’en avait de nombreuses dans les bois. Avançant à un rythme régulier, il constata que la jeune femme avait pris la décision de l’accompagner. Il marcha à ses côtés en silence, la laissant guider la marche en direction d’un abri. Il en profitait de temps à autre pour jeter des coups d’œil dans sa direction, remarquant un peu plus chaque instant la beauté du visage de la jeune femme. Finalement, le duo arriva devant une grotte. Lucas entra le premier et au fur et à mesure que sa vue s’acclimataient à l’obscurité, l’horreur qui s’étalait sous ses yeux l’effrayé. La grotte était remplit de cadavres qui jonchaient le sol. Dégoûté, il sortit rapidement ayant besoin de prendre l’air. Calmé, après cette crise de panique légère mais effrayante, il retourna auprès de la jeune femme. « Je crois qu’on devrait trouver un autre endroit. Je ne sais pas ce qui s’est passé ici mais je ne compte pas passé ma nuit dans un tombeau. » déclara le jeune homme visiblement encore sous le choc de cette macabre découverte.  



made by lizzou – icons & gif by tumblr
Invité
Invité
Anonymous

Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé Empty Re: Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé

le Sam 7 Mar - 2:48



   


Lucas & Hestia
In my Veins



Andrew Belle - In my veins

Il esquissa un léger sourire que je retenu aussitôt. Qu'elle beau sourire, vraiment. Peu importe. Je rêve ou il venait de m'inviter à la rejoindre passer la nuit ? C'est un rapide celui là. De plus, qu'elle courage d'inviter une Grounder qu'il venait à peine de rencontrer ! Pourtant il ce rendit aussitôt compte de bourbe et tenta de ce rattraper en me disant que je n'étais pas obliger de lui suivre. J’esquissais un sourire amusée. Il était plutôt mignon quand il paniquait ainsi. Je m'approchais de lui. « Tu serais pas capable de tenir une nuit sans moi ! » J'avais glissée ça dans le creux de son oreille avant de lui passer volontairement devant en affichant un petit sourire malicieux. La luminosité baissais à une allure folle. L'hiver il faisait malheureusement nuit très tôt, ce qui écourtait la chasse. Moi je ne chassais pas, j'étais tellement nul à ça. Après tout, c'était lors des partis de chasse ratés que je m'étais entaillé le poignet, laissant une cicatrice à vie. Non en faite, c'était l'un de ces idiots du camps qui m'avait fait ça. Il avait prit le risque de tirer ça flèche dans ma direction parce que la biche était juste à deux centimètre de moi. Résultat, j'avais une belle entaille qui me couvrait le poignet à cause de la flèche qui m'avait frôler. Cela me fit instantanément baisser le regard sur ma mains que je portais devant moi. Je tirais ma manche et observais ma plaie, encore fraîche mais moins gonflée qu'avant. Ont pouvait y voir les files qui reliais les deux plaies afin de resserrer le tout. Je chopais une fleurs épaisse que je coupais en deux. Un liquide blanc ce mit à couler de la tige. Je le basculais sur mon poignet et entreprit de l'étaler tout en grimaçant par rapport à la douleur. Une fois finis, je jetais la tige et ressuya ma mains sur mon vêtement. Puis, j'entrepris de jeter des rapides coups d'oeil en passant afin de voir si le chien de la petite était dans les environs. Avec la nuit qui tombait et les bêtes de sortis, il n'allait sûrement pas faire long feux. Ce que je craignais d'ailleurs. Malheureusement, j'avais beau regarder de loin les buissons, les arbres – qu'elle drôle d'idée vue que c'est un chien- mais rien de familier qui pourrait être queue et poils. Le ciel bleu de la journée baissais et laissais enfin place au noir. J'avais même pas fait attention, Lucas était juste à mes cotés. Un mur apparu sur notre champs de vision, suffisamment creuser pour pouvoir faire une grotte. Le Cent ce dirigea le premier devant, mais le temps que je comprenne quoi ce se soit il revenu aussitôt avec une tête effroyable et en disant qu'il ne souhaitait pas passer la nuit ici par rapport à ce qu'il y avait là dedans. Je fronçais le sourcils et décidais d'aller voir moi même.

J'aperçus aussitôt de quoi il voulait parler. Des cadavres, des tonnes de cadavres dans la grotte. Il y avait des Grounders, mais aucun que je ne connaissais. Ma mine s'assombrit aussitôt. J'ignore ce qu'il c'est passée ici, mais je ne souhaitais pas rester plus longtemps. Je sentis comme oppression me prendre au poumon et j'avais l'impression de manquer d'air. Je tournais les talons et me dirigeais vers le jeune homme avant de lui lancer un regard sombre et de passer devant. J'aimais pas qu'on massacre mon peuple, même si j'étais sur qu'il n'y avait pas que mon peuple là dedans. Je repris donc le chemin en laissant derrière moi cette grotte qui m'étais inconnu jusqu'à maintenant. Je continuais de jeter des coups d'oeil par ci, par là au cas ou je verrais ce chien. La nuit était bien là, je faisais attention ou je marchais, même si maintenant cela faisait un moment et que je commençais à avoir faim. L'ennuie, c'est que je chasse tellement mal que j'aurais plus de chance de me casser la jambe que de dénicher une biche. Je me tournais vers mon convive. « Tu suis, Speedy ? C'est quoi ton petit nom ? » J'avais dis cela sur le ton de la plaisanterie. Speedy était le seul nom qui m'étais venu à l'esprit. Ca faisait déjà un petit moment qu'on était en quête de grotte et un petit moment que je n'avais pas sortis de phrase sarcastique. Record record. J'avais une petit air amusée avant de me tourner de nouveau sur le chemin et d'éviter quelque racine. Le ciel contenait plusieurs étoiles, et je me demandais laquelle de toutes celles ci était le fameux engin spatial dans lequel vivait encore certaine personne. Après tout, mise à part ce que m'avais raconté Ailina je ne connaissais pas grand chose d'eu. Juste qu'ils étaient tous des criminels envoyés ici comme expérience. Je me demandais ce qu'avais bien pu commettre celui qui était en ma présence. Pas le meurtre en tout cas, il n'avait pas l'air de quelqu'un qui tue sans raison. Un nouveau mur apparu dans mon champs de vision. Je courais subitement dans sa direction, fatigué de marcher depuis une heure peu être ? Je sais plus. J'ai juste faim mais comme je suis nul en chasse, il fallait pas compter sur moi pour trouver à manger. Le Cent ? Il sait à peine soigner une plaie. J'aperçus ce qui devait être l'entré d'une grotte. Je poussais quelque mauvaises herbes qui barrait la route et prit le risque d'entré. L'épée à la mains, je n'entendis rien de suspect. On peut toujours tomber sur quelque chose de dangereux. Surtout les grottes. Je remis mon épée et cherchais du bois pour allumer une torche. Je chopais le plus gros baton que je pu dénicher, pris deux petits et commençais à frotter avec vitesse les deux bouts de bois. Des crépitements apparurent et en quelque seconde un feu commençait à prendre forme. Accroupie sur le sol, je soufflais pour que la flamme prenne plus d'importance et l'alimentais avec de l'herbe. Puis, je pris mon gros bout de bois, y mis un bout de tissu qui trainait dans ma poche et le laissais prendre feu afin d'éclaire rplus l'endroit qui avait déjà pris des lumières. Je visitais alors l'endroit tout en éclairant les murs. « Finalement, ont dormira au chaud cette nuit. » Déclarais-je en me tournant vers lui, torche à la mains. Le jeux des ombres avec le feux éclairait sont visage et ses yeux bleus. Je lui adressais un petit sourire charmeur avant de continuer de regarder l'endroit.


(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Invité
Invité
Anonymous

Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé Empty Re: Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé

le Dim 8 Mar - 1:48


In My Veins
feat Hestia & Lucas


Suite à sa sortie, la jeune femme entra à son tour avant de ressortir peu de temps après visiblement sous le choc elle aussi de tout ses cadavres qui se trouvaient dans la grotte. Il la laissa alors prendre les devants, et la suivit avec attention alors qu’elle partait à la recherche d’un nouvel endroit où dormir. La nuit était tombée et il devenait urgent de trouver ce fameux endroit où ils pourraient passer la nuit. Bizarrement, le jeune homme n’était pas effrayé à l’idée de passer la nuit avec une inconnue, elle ne l’effrayer pas et peut être était ce justement ce qu’elle recherchait mais Lucas arrivait à trouver chez la jeune femme quelque chose qui faisait qu’elle ne l’effrayait pas contrairement à ce qui aurait du être son sentiments à l’idée de passer la nuit avec une grounder. Au fur et à mesure qu’ils avançaient, Lucas recherchait d’éventuelles ressources de vivres mais il était bien gêner par la pénombre. Il trouva plus par chance qu’autre chose quelques baies qu’il avait déjà eut l’occasion de goûter mais très clairement leur repas risquait d’être bien maigre. Alors qu’elle maintenait son rythme, la jeune femme lui demanda si il suivait avant de lui demander son nom. Il ne répondit pas aussitôt, le vent qui venait de se lever aurait de tout manière couvert le son de sa voix et puis il préférait être au calme avant de discuter avec elle. Il continua donc à suivre la terrienne, ne trouvant rien de plus de potentiellement mangeable à récolter et dû se contenter de ce qu’il avait ramassé précédemment.

La terrienne trouva finalement une grotte. Alors qu’elle dégainait son épée, Lucas avança avec encore plus de prudence, prêt à se servir de son couteau malgré son bras toujours blessé. Alors qu’elle partait cherche du bois, Lucas déposa ce qu’il avait trouvé pour manger sur un petit morceau de rocher suffisamment plat pour éviter que tout tombe au sol, puis il alla à son tour chercher du bois. L’inconvénient était que la plupart du bois qu’il trouvait était mouillé ainsi, il mit pas mal de temps à trouver du bois convenable avant de le ramener en direction de la grotte. Lorsqu’il arriva, la jeune femme venait tout juste d’allumer un feu. Il devait bien admettre qu’il n’était pas mécontent qu’elle se soit chargée de cette tâche d’autant que bien qu’il sache le faire sans trop de soucis, cela demandait de l’énergie et il n’en avait plus énormément à revendre. Il déposa le bois au sol, puis croisa le regard azur de la jeune femme. Le reflet des flammes dansaient dans ses yeux ce qui était un spectacle remarquable, et Lucas se surprit à apprécier ce regard échange. Elle lui annonça alors qu’il pourrait passer la nuit au chaud, ce qu’il avait comprit en voyant la flamme mais qui le rassurait également car sans feu, la température extérieure étant ce qu’elle était, il n’aurait jamais pu passer la nuit. Il la laissa observer un peu plus la grotte, la suivant de près sans pour autant être trop proche. En avançant un peu plus, la grotte s’ouvrait sur une antre un peu plus large, où ils avaient largement la place d’installer un feu de camp. De plus la position de ce qui pouvait ressembler à une pièce si l’on comparait cette grotte à une habitation basique, leur permettaient d’être à l’abri du vent. Ainsi, Lucas retourna récupérer le bois qu’il avait laissé à l’entrée de la grotte pour l’installer dans l’autre partie où ils allaient certainement s’installer pour la nuit. Il rapporta ensuite les quelques baies qu’il avait trouvé. C’était fort maigre comme repas et il n’aurait pas été contre de la viande, mais chassé à l’heure qu’il était, était non seulement dangereux mais surtout, il y’avait peu de chance qu’il revienne avec quoi que ce soit, son état ne lui permettant pas de chasser de manière convenable. Préparant ce qui leur servirait de feu de camp, Lucas laissa l’inconnue plonger la torche dans le tas de bois. Malgré les faibles réserves qu’ils avaient, ils avaient tout de même de quoi tenir jusqu’au lever du jour ce qui en soit n’était pas si mal. S’asseyant à même le sol, Lucas était épuisé. Il tenait dans ses mains ce qui allait leur servir de repas et ce fut tout naturellement qu’il tendit une partie de ce qu’il avait récolté à la jeune femme. « Tiens, ce n’est pas grand-chose mais ça nous évitera d’avoir le ventre entièrement vide. » assura le jeune patrouilleur. « Au fait je m’appelle Lucas, et toi quel est ton prénom ? » demanda-t-il curieux d’apprendre enfin le nom de celle qu’il côtoyait depuis déjà plusieurs heures.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Invité
Invité
Anonymous

Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé Empty Re: Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé

le Lun 9 Mar - 20:59



   


Lucas & Hestia
In my Veins



Andrew Belle - In my veins

Je sentis soudainement une présence dans mon dos qui me suivait. Je ne pris pas le soin de me retourner pour deviner qui c'était. Il était sûrement curieux de savoir ce qu'il pouvait bien y avoir dans cette grotte et l'on pouvait pas lui reprocher. La grotte laissait place à une seconde partis plus profonde et plus grande. C'est là qui serait préférable de dormir. Non seulement pour éviter le froid, mais aussi les animaux sauvage qui viendrait essayer de nous dévorer. Et oui, après la radioactivité la nourriture ce faisait rare. Et je vous parle même pas de l'hiver. C'est déjà compliqué de devoir chasser tout court pour ma part, alors quand y'a de la neige partout et aucune trace d'animaux c'est pire. Mais de toute façon, c'est pas moi qui chasse au camps alors. Je m'occupe plus de soigner les vilaines blessures et le combats. Des formes noirs, pendu au plafond ouvrirent de grand yeux jaunes tous mesquin. Leurs ailes s'étendirent dans la lumière et une volée de chauve souris vola dans les airs. Je baissais ma tête, le temps de les laisser sortir de la grotte dans des cris strident qui me cassait les tympans. « Bon. Beh ça c'est fait. » Avais-je déclarer. Je mis le reste de ma torche dans le feu afin de l'alimenter un peu plus. Même si les petits bout de bois qu'avait ramener ce Cent me faisait plus rire qu'autre chose. Voilà comment on reconnaissait quelqu'un qui n'avait pas l'habitude de vivre dans le froid de l'hiver. La moitié de ce qu'il avait ramener était trop humide pour alimenter le feu. Je les allongeais prête des flammes afins de le sécher, et je pourrais le mettre dans le feu par la suite. La jeune homme s'asseya sur le sol, comme ci il était fatigué de sa journée. En même temps, cela ne devait pas être facile d'essayer de survivre dès que quelque chose ce passe. La preuve, j'avais sauvée une Ailina de la noyade. Ils dépendent tellement, que n'importe quoi pouvait leur arriver. Pas la peine de demander à celui là si il savait nager. Je voyais déjà la réponse de ''non'' arriver. Il sortit de sa poche des baies et m'en tendis quelque une en déclarant que sa allait nous faire tenir jusqu'à demain matin. Je les pris de sa mains et les étudia de prêt vite fait. Juste au cas où elles seraient empoisonnée. Non que je sois méfiante qu'il m'empoisonne – quoi que, ça m'étonnerais pas- c'est juste que comme il ne connait pas grand chose à la nature, il pourrait facilement ce tromper dans les baies et en manger des mauvaises. Cela arrivait couramment au camp et par moment il était trop tard, ont ne pouvait plus agir face au poison. Toujours assis, il déclara s'appeler Lucas, avant de demander mon propre nom.

J'avalais les baies, d'on la saveur ne m'étais pas inconnu et entrepris de m’asseoir prêt lui. « Hestia. Mais mes amies m'appellent Tia. » Répondis-je en avalant une nouvelle baie. Tia. Qu'elle drôle de surnom avait t-ils tous décidés de me donner. Cela me donnait plus un air d'ange qu'autre chose. J'avais beau avoir l'air menaçante quand je le voulais, cela était encore plus impressionnant avec mes peintures de guerre sur le visage. Je me demande pourquoi je n'avais pas pensé à les mettres. Il devait sûrement me trouver presque innocente maintenant. Non non, j'ai rien d'innocente. J'ai déjà fallis tuer une certaine Lindy et j'ai tapé sur la tête d'un certain Dwayne qui me faisais des avances pour s'en sortir. On ne m'a pas comme ça, moi. Mais grâce à Ailina, j'avais réussis à avoir certaine information sur eux. Et j'étais curieuse de savoir de qu'elle crime il était coupable. Je me penchais vers lui, un sourire malicieux au lèvre et un air mesquin dans les prunelles. « Alors, qu'es ce que ta bien pu faire pour te retrouver ici ? » j'avais demandée ça avec un certaine cynisme. Même si par là je voulais dire qu'es ce qu'il avait bien pu faire pour être un criminel. C'était des bébés criminel, oui. Rien de bien meurtrier. Nous les Grounders, nous sommes habitué à sauter à la gorge des petits. Nous sommes donc des tueurs nés et nous savons très bien qui est notre ennemis. Je reculais la tête et mis mes jambes en papillons. L'ironisme du sort. Je viens pour chercher un chien et je tombe sur un étalon. J'eu un petit sourire amusée par ma propre pensé. Fallais avoué que la moitié des cents n'étaient pas moche. Un grognement non loin de la grotte fit reporter mon attention vers la sortie. Je fis signe à Lucas de ce taire avant de trouver mon épée juste à coté de moi. C'était surement une bête sauvage un peu trop curieuse qui venais voir ce qui ce tramais. Je sortis silencieusement ma lame de mon fourreau et installais l'épée sur mes cuisses. Puis, je me levais et à pas feutré, me déplaçais tout prêt de la sortie pour voir ce qui pouvait bien y avoir dehors. Malheureusement je ne voyais rien, j'étais à peu prêt certaine que la bête était caché dans les buissons et attendait qu'on sorte. « Elle est caché dans les environs. Ne fait plus de bruit si tu en es capable. » Non que je ne le croyais pas capable, mais avec les gamins de l'espace ont pouvait s'attendre à tout. Ils étaient tellement maladroit qu'ils en venaient à faire n'importe quoi.


(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Invité
Invité
Anonymous

Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé Empty Re: Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé

le Mar 10 Mar - 23:00


In My Veins
feat Hestia & Lucas


La jeune femme ne tarda pas à lui répondre et de l’inconnue, elle devint aux yeux du jeune homme, une femme répondant au nom original mais très jolie de Hestia. Alors qu’il ne s’y attendait pas elle lui demanda ce qu’il avait fait pour se retrouver ici. Ainsi donc elle en savait déjà énormément sur les cent au point de savoir qu’ils avaient été envoyés ici pour des raisons particulières, chacun étant bien entendu différents, même si certains crimes étaient identiques, les motivations ayant poussé à les commettre étaient quant à elles propres à chacun. Mais alors qu’il s’apprêtait à répondre, la jeune femme lui fit signe de se taire, des bruits étranges provenant de l’entrée de la grotte. Il la suivit discrètement alors qu’elle se dirigeait vers la sortie. Son couteau en main, Lucas savait qu’ils étaient peut être sous le coup d’une menace et même si ce n’était pas grand-chose, les baies qu’il avait rapidement avalé lui donnait un petit supplément de force qu’il n’était pas mécontent de retrouver. Il avait d’ailleurs pu se reposer brièvement ce qui était un soulagement pour lui et lui permettrait peut être d’être plus efficace en cas de besoin. Hestia s’adressa à lui. Elle lui demanda de ne plus faire de bruit si il en était capable. Un sourire fusa brièvement sur les lèvres de Lucas. Elle le sous estimait, c’était à présent assez clair à ses yeux. Et bien qu’il en soit ainsi. Sans faire de bruit, alors que la jeune femme sortait tout doucement de la grotte, son épée bien en évidence en cas d’attaque, Lucas prit la décision d’escalader la paroi de la grotte dans laquelle ils avaient trouvés refuges. Ses qualités de voleur lui était d’une aide merveilleuse et il se déplaçait en faisant le moins de pas possible ainsi que le minimum de bruit pour ne pas attirer l’attention sur lui.

Estimant être assez haut, il se tourna, s’agrippant comme il le pouvait à la paroi tout en se permettant d’observer la scène sous ses yeux. Il était déjà à quelques mètres au dessus du sol et il se sentait libre comme l’air. Aussi loin qu’il se souvenait, il avait toujours été plus ou moins attiré par tout ce qui pouvait être escaladé et adorait pouvoir grimper dans les coins et recoins qu’abritait les couloirs de l’Odyssée. Si il n’avait pas été attrapé aussi jeune, il aurait surement pu devenir mécanicien, son agilité lui aurait sans mal permis de réparer les points difficiles d’accès pour la plupart de ses compatriotes. Observant la scène en contrebas, il aperçut Hestia toujours l’épée au point, visiblement elle n’avait pas remarqué son absence signe qu’il avait véritablement réussi à être silencieux. Puis il chercha des yeux la fameuse bête à l’origine du bruit qu’ils avaient entendus dans la grotte. Ses yeux habitués à la relative pénombre qu’offraient les arbres, il finit par trouver cette fameuse bête non loin de lui. En réalité, elle était même quasiment en dessous de lui et il espérait qu’elle ne parviendrait pas à sentir sa présence sinon sa tentative serait voué à l’échec. C’était une bête difforme, un cerf probablement à en juger par l’apparence qu’il semblait apercevoir. Soudain l’animal leva la tête dévoilant deux têtes. Bien que répugnait, Lucas ne pouvait s’empêcher de voir la bête que comme un potentiel repas. Il n’était pas particulièrement fan de la chasse et n’était pas le premier fan de l’idée de tuer un être vivant mais il n’avait pas d’autre choix.

Mais alors qu’il s’apprêtait à fondre sur la bête, couteau en main, la lame déjà dirigée vers le bas, pour entrer dans la chair de l’animal, celui-ci commença à bouger. Lucas avait bien songé à lui lancer le couteau en direction du cou, où l’animal aurait été suffisamment blessé pour être chassé plus facilement mais le lancer était difficile et il avait bien trop peur de rater sa cible et de la faire fuir. La bête commença doucement à avancer, jusqu’à ce qu’elle aperçoive Hestia. Elle s’apprêtait à charger en direction de la terrienne quand l’adrénaline ressentit par le jeune homme depuis quelques instants le poussa à passer à l’acte. Bien aidé par l’élan qu’il avait pris en poussant avec ses pieds, il fondit depuis les airs sur la bête surprise qui s’écroula sur le poids du cent. Le criminel sentit la lame se planter dans l’animal qui fut bientôt pris de convulsions tandis que le sang giclait partout. Après quelques instants, la pauvre bête rendit l’âme, non sans que Lucas soit touché par l’événement. Jamais auparavant il n’avait ôté la vie et c’était un sentiment fort inhabituel qui l’habitait. Finalement, il retira son couteau de la bête, l’essuyant sur son t-shirt déjà inondé de sang. Puis il l’attrapa non sans difficultés et la traîna en direction de la grotte bientôt aidé par Hestia. Finalement après être parvenu à ramener la bête près du feu où il pourrait en profiter pour manger à leur faim finalement, Lucas répondit enfin à la question que lui avait posée la jeune femme. « J’ai été condamné pour vol. C’est une longue histoire mais c’est en gros ce que tu peux retenir. » assura-t-il sur un ton agréable bien qu'il ne soit pas spécialement enclin à se confiait à une inconnue dont il ne connaissait que le nom.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Invité
Invité
Anonymous

Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé Empty Re: Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé

le Mar 10 Mar - 23:54



   


Lucas & Hestia
In my Veins



Andrew Belle - In my veins

Mon regard ce baladait dans les fourrés. Il faisait noir, trop noir. Mais j'avais déjà été dans ce genre de situation. J'avais sentis Lucas sur mes talons, présence qui commençait à me devenir habituellement. Sa grande taille qui me dépassait facilement par contre m'offusquais. J'aimais pas me sentir petite et frêle fasse au autres. Mais vue la carrure, cela ne me dérangeais absolument pas. J'ignorais ça présence afin de me concentrer sur les fourrés. Je finis par repérée l'animal. Il tourna la tête vers moi, comme alarmer. C'était un cerf à deux tête. J'eu un sursaut sur place. J'ignorais pourquoi j'avais sursauter. Avec toute ces radiations j'avais l'habitude de voir des choses étranges. Mais un Cerf à deux tête, c'était suffisamment déstabilisant pour que je me fige sur place. Apparemment, mon sursaut l'avait alerter, et il ce mit à courir dans ma direction avec des cornes grosses capable de me broyer en quelque mouvement. Mince alors. Habituellement, le gibier ont le chasse non ? L'a jamais fortement l'impression que c'était lui qui voulait me chasser. Je reculais de quelque pas, mis mon épée en avant. Je tournais la tête pour dire à Lucas d'être prudent, que le cerf débarquais. Mais il avait disparu. Je penchais la tête vers la grotte afin de le chercher des yeux, mais ils n'était plus à l'intérieur. Oh non, me dite pas qu'il va jouer les imprudent ? Je l'aperçus, bien placé sur l'une des parois de la grotte. Il sauta sur le cerf qui ce dirigeais vers moi et planta son couteau dans sa chaire. La chute fut incroyable. J'ouvris grand la bouche, avec des yeux écarquillée. Mince, je les savais suicidaire, mais pas à ce point ! Mais bon, il m'avait quand même sauvée et je sentais que cela allait le faire sûrement briller. Il ce releva et pris la carcasse de l'animal qu'il ce mit à trainer vers la grotte. Je remis mon épée dans mon dos et sortis le rejoindre afin de l'aider. Je n'avais pas encore de mot à dire, j'étais encore impressionnée par son acte courageux. Mes mains saisirent l'une des pattes et je tirais de toute mes forces jusqu'à la grotte. On va dire que le problème de la chasse venait d'être réglée en quelque minute. Comme ci je l'avais souhaiter et que pouf, un cerf apparaît ! Luam ne voudra jamais me croire quand je lui raconterais ça. Elle si doué en chasse, qui tentait de m'apprendre à attraper un animal correctement, serait choquée d'apprendre que finalement c'est pas moi qui chasse la nature, mais la nature qui me chasse elle même. Bon sang, j'étais tellement nul que c'était finalement la nature qui me chassait ? Je ne devais pas me poser de question idiote, j'aurais l'air d'une sotte. Ce que je ne suis pas. Lucas fit presque tout le boulot, il avait largement plus de force que moi. La force n'était pas mon fort, j'étais surtout rapide et agile moi. Je bougeais tout le temps pour déconcentrer mon ennemis, afin de pouvoir le tuer sans qu'il ne s'y attende. Ne jamais le laisser mettre la mains sur moi, ou la force ne me serais pas vraiment de grand secours. Sauf les coups.


Le Cerf trônait au milieu de la grotte, tel un trophée de chasse. Lucas répondit à ma question précédente. Je mis un temps à comprendre, parce que j'avais oubliée que je lui avais demandée pourquoi il était enfermée. Pour vol ? J'avais envie d'en savoir plus, mais il me fit bien comprendre que c'était tous ce que j'avais besoin de savoir. J'allais lui répondre, quand des tâches de sang tombait de la manche de Lucas. Je m'approchais de lui et saisie son bras que je retournais pour mieux le regarder. « Oh c'est pas vrai ! Tu as du rouvrir ta plaie en tombant sur le cerf... » Petit diagnostique vite fait qui sortais automatiquement de ma bouche. Je plaquais mes mains sur son torse chaud, et lui ordonnais de s'assoir. Mon regard traversa le sien un bref instant, me déconcentrant. Je reportais mon attention sur son bras que je mis sur mes genoux. Mes doigts longèrent la blessure que j'avais envelopper dans un tissu afin de faire un pansement. Il était chaud. Son corps avait l'air d'être chaud. Pourquoi je pense à son corps moi ? J'entrepris de dénoué le tissu que je jetais au sol. Je découvrir une plaie vraiment, vraiment laide. Ouverte, profonde, avec du sang qui s'en échappais. Je soupirais. « Je n'ai pas le choix. Je vais devoir faire quelque chose que tu ne vas pas aimer. » Et je voulais dire par là, que j'allais devoir brûler mon épée et cicatriser la plaie. « Retire moi ton tee-shirt. » C'était un ordre. J'en avais besoin pour ça blessure. J'attendis qu'il me le donne, et je fus déconcentrer par son imposante musculature. Mon regard s'attarda sur ces abdos, que j'eu plaisir à regarder. Je mis un moment avant de sortir de ma contemplation. Je me maudit encore une fois d'être attiré si facilement par un Cent. Je mis son tee-shirt sur son bras et appuyait de toute mes forces éponger le sang. Je devais absolument arrêter l'hémorragie avant de devoir cautériser. Mon regard s'attarda dans le siens, bleu océan. J'aurais bien voulu regarder un peu plus bas, vers sont torse, mais je détournais aussitôt le regard pour ne pas me déconcentrer. Je retirais le tee-shirt. Le sang avait cesser de couler, seule des légère goûtes tombaient encore. Je mis son vêtement sur le coté et me levais pour aller chercher mon épée. Je la sortis de son fourreau et la pendait au dessus des flammes, attendant que la lame prenne une teinte orangée. « Ca va faire mal, et tu vas probablement t’évanouir. » Je préférais l'informer, qu'il sache à quoi s'attendre. La lame de mon épée était devenu orange, ardent. Je m'approchais de Lucas et m'accroupie en face lui. Nos visage ce touchèrent presque, et je ne pu m'empêcher de le regarder une nouvelle fois. « Prêt ? » Je pris une inspiration et posais la lame sur la blessure. Un bruit de crépitement eu lieu, comme quelque chose qu'on faisait fondre. Je maintenais son bras avec toute la force que je pouvais pour l'empêcher de bouger. La blessure ce mit à fondre légèrement. Je retirais le bout de ma lame et la remis une nouvelle fois dessus, avec un nouveau bruit de fondant. Après avoir bien appuyer pendant quelque minute, je retirais la lame et me rendit compte que je n'avais plus besoin de maintenir son bras. Il c'était évanouis. Je portais une mains sur sa joue, et l'autre sur son torse afin de me pencher sur lui. Pas de fièvre, et heureusement.


(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Invité
Invité
Anonymous

Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé Empty Re: Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé

le Mer 11 Mar - 18:27


In My Veins
feat Hestia & Lucas


Il allait retourner s’asseoir quand Hestia lui attrapa le bras, il n’avait pas remarqué que du sang s’écouler de sa manche, de toute manière, il n’aurait sût dire si il s’agissait de son propre sang ou celui du cerf à deux têtes. Ce ne fut que lorsque Hestia y regarda qu’elle constata qu’il avait rouvert sa blessure. Elle plaqua une main sur son torse, le forçant alors à s’asseoir. Leurs regards se croisèrent tandis qu’elle s’afféra ensuite à un examen plus approfondi du bras du jeune homme. Elle lui annonça qu’elle allait alors devoir faire quelque chose qu’il n’allait pas aimer. Le jeune homme fronça alors les sourcils. A moins qu’elle ait une aiguille qui traîne, il ne voyait pas de quoi il pouvait s’agir. Il fut d’autant plus surpris lorsqu’elle lui demanda d’enlever son t-shirt, les pensées qui lui vinrent alors étant tout sauf désagréable. Ce fut lorsqu’il vit qu’elle avait plongé sa lame dans les flammes qu’il comprit ce qu’elle comptait faire. A vrai dire, il n’avait pas testé la méthode mais les soigneurs du camp avaient eu à le faire et à en croire ses pairs, c’était loin d’être l’expérience la plus agréable d’une vie. Elle lui annonça que cela allait faire mal ce qu’il savait déjà et qu’il risquait probablement de s’évanouir. Prêt à subir l’opération, Hestia lui demanda si il était prêt ce à quoi il répondit par un hochement de tête après avoir soufflé un bon coup. A peine la lame eut elle le temps de toucher le bras de Lucas que son cerveau se déconnecta, laissant son corps souffrir sans qu’il ne s’en rende compte.

L’odeur de la viande en train de cuire parvenait à ses narines, groggy, Lucas émergeait peu à peu de son sommeil. Il avait froid et surtout, il ressentait une douleur énorme au niveau du bras. Il ouvrit les yeux doucement et découvrit Hestia qui était penché sur lui. Au fur et à mesure que son cerveau reprenait conscience de ce qui l’entourait, Lucas perçut la main de la jeune femme qui était posé sur sa joue tandis qu’une autre était posé sur son torse. A en juger par la pression exercé sur ce dernier, elle se servait de son torse comme appui. Leurs regards se croisèrent à nouveau, si proche l’un de l’autre. Cette tension qui s’installait entre eux était étrange, Lucas était comme envouté, et il était plus que tenté d’embrasser la jeune femme, mais il ne le fit pas. Il était en train de reprendre ses esprits et même si la tentation était grande, il savait ce qu’un geste comme celui-ci pourrait impliquer. Il se redressa légèrement, appuyant son dos un peu plus contre la paroi de la grotte dans laquelle ils avaient trouvés refuges. Malgré la chaleur dégagée par le feu de camp, Lucas souhaitait avant tout récupéré son t-shirt. Il prit alors la parole mettant fin au léger malaise qui s’était installé entre eux. « Merci Hestia. Tu m’as encore soigné même si je dois t’avouer que c’est assez douloureux cette fois. » déclara-t-il le sourire aux lèvres. Il s’aida de la paroi pour se mettre debout, chancelant un peu, il finit par se stabiliser. « Tu peux me donner mon t-shirt s’il te plaît. » demanda le jeune homme impatient de se revêtir. Elle le lui tendit alors, leurs mains se touchant un bref instant le temps de l’échange. Et la tension qui sévissait entre eux revint de plus belle, laissant les deux jeunes gens interdits, ne sachant trop quoi faire. Finalement, Lucas reprit son t-shirt, remercia la terrienne et se rhabilla. Il alla ensuite s’installer à côté du feu où visiblement, Hestia avait commencé à préparer de quoi se nourrir. Il tendit ses mains en direction du feu pour se réchauffer, apercevant au passage un bandage de fortune couvrant son avant bras droit. Il en était certain, lorsqu’il l’enlèverait il aurait le droit à une belle cicatrice.

A en juger par sa couleur, la viande semblait être cuite. La retirant précautionneusement du feu, Lucas tendit un morceau à Hestia qui avait également prit le temps de fabriquer des brochettes pour éviter de prendre la viande à pleine main. Prenant à son tour un morceau, il s’assit, laissant la terrienne en faire de même à ses côtés. « Dis moi j’ai dormi longtemps ? » l’interrogea-t-il curieux de savoir combien de temps s’était écoulé depuis qu’il s’était évanoui. Ce n’était pas véritablement son genre de tomber dans les pommes, c’était même la première fois que cela lui arrivait et il était un peu déstabiliser. Il n’osait pas vraiment lancer la conversation non plus d’ailleurs, perturbé plus que de raison par la terrienne. Il était attiré par elle, cela ne faisait aucun doute mais il ne savait pas vraiment de quoi discuter, bien qu’il sache qu’il voulait apprendre à mieux la connaître.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Invité
Invité
Anonymous

Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé Empty Re: Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé

le Mer 11 Mar - 22:52



   


Lucas & Hestia
In my Veins



Andrew Belle - In my veins

Mes yeux butait sur son torse. Je voulais le toucher. J'étais penché sur lui, vérifiant ça température. J'avais envie de rester comme ça longtemps. Sentir son corps contre le miens. Mais je ne pouvais pas. Pourtant. Je ne me relevais pas. Pas encore. Je fermais les yeux et me relevais. Mes yeux devait arrêter de buter contre son corps si attirant. Mes yeux ce tournait vers ça blessure. Il fallait que je la nettoie avec de l'eau. Je tâtais ma ceinture à la recherche de la gourde familière. Une fois que je l'eu saisie, je m'approchais de nouveau de Lucas et m’accroupie prêt de son entaille. Je versais un peu d'eau dessus, qui fit glisser les saletés et qui nettoyais le rouge qui avait sécher. Un liquide tombait sur le sol, à la fois rouge et transparent. Un mélange de sang et d'eau. Mes yeux ce baladèrent de nouveau vers la caverne. Je ne voyais aucune plante qui allait m'aider. Je me relevais et prit mon épée dans le creux de ma mains. Je sortis de la grotte et regardis vite fait entre les fourrés. La plante que je voulais chevauchais quelque ronce. Je reculais et donnais quelque coups vifs d'épée afin d'éloigner les piquants. Puis je saisie la plante et une feuille, avant de revenir en quelque enjambée dans la grotte. Je me baissais de nouveau et coupais la plante en deux. Le jus coula de ces longues tiges et vain tomber sur la blessure de Lucas. Avec un doigt, je l'étalais tel une pommade afin que cela endorme un peu la douleur. Je grimaçais, sentant que mon doigt c'était lui aussi endormie à cause de ce jus anesthésiant. Puis je plaquais la feuille dessus, l'enroulais – elle était assez grande pour- et l'attachais en faisant un espèce de noeux bizarre. C'était pas terrible, mais c'est tout ce que j'avais pour le soigner. Je le regardais un moment dormir, esquissant un sourire. Je sentais quelque chose ce reveiller au niveau de mon ventre. J'avais envie de l'approcher, de me faufiler entre ces bras et e le regarder dormir. Mais je ne devais pas jouer la carte de la séductrice. Je ne pouvais pas me le permettre. Avec un soupire bien lasse, j'eu du mal à sortir de ma contemplation. Tandis que mon envie devint de plus en plus forte, je décidais de me relever et de m'attaquer au Cerf. Ca me sortira de ma folle envie de lui sauter probablement dessus. Je pinçais mes lèvres. Non. Tu ne le touchera pas. Je fis quelque pas et tirais à moi toute seul le cerf vers le feu. Enfin, du moins j'essayais. Ca pesait lourd ces bêtes dic donc ! Mes mains resserrait leur prise tandis qu'un essoufflement me brûlait les poumons. Je tirais de toute mes forces, mais la bête bougea de quelque pas, pas plus. Frustrer de me sentir incapable de tirer cette bête, j'allais chercher mon épée, bien décidé à en découvre. Je me baissais tandis que mes mains ce refermais sur la poigne familière. Revenant sur mes pas, je levais mon épée afin de couper la tête de l'animal. Elle s'abattit sur son cou dans une affreux bruit de carcasse. Du sang s'écoula de sa gorge, la jugulaire était tranchée et vain m'exploser en plein visage. « Ah non ! Super ! Abrutis de cerf ! » Je hurlais toute seul dans la caverne, ronchonnant, grognant ma désapprobation.

Du sang de l'animal dégoulinait de mon visage. Heureusement que Lucas était dans les vappes, j'aurais eu la honte moi comme ça. Je ressuyais mon visage, mais du sang avait commencer à sécher. Bien. Je vais bien lui faire peur quand il va ce réveiller. L'idée ne me déplu pas et un sourire amusée esquissais mes lèvres. Je pris les cornes de l'animal et mis la tête de coté. J'avais pas froid au yeux. J'avais l'habitude. Ont était entraîner pour ça. Je revint vers l'animal et coupais encore certaine partis de son corps. Puis, je chopais un bâton afin de construire une espèce de brochette pour y mettre la viande. J'avais mis toute ce qui était dépouille et inutile dans le fond de la grotte et tout ce qui était mangeable prêt de moi. Assise, je retirais la beau avec ma seule et unique dague. J'avais l'impression éplucher un fruit. Je n'avais jamais vraiment fait la cuisine dans ma vie. Je laissais ça à ma mère, ou autre personne du village. Mais bon, j'avais suffisamment vue ma mère le faire pour savoir comment ont faisait. J'avais enfin finis de faire ce que j'avais à faire. Je fis quelque pas vers Lucas et me repenchait comme tout à l'heure, mains sur sa joue et l'autre sur son torse pour vérifier une dernière fois la température. Seulement, je m'étais un peu trop pencher vers lui, a vrai dire, plus que tout à l'heure. Il ce réveilla pile au moment ou je le contemplait. Il plongea ces yeux dans les miens, brûlant d'un étrange sentiments. Je fus hypnotiser et je restais comme ça un moment, oubliant complètement ma position sortant de l'ordinaire. Quand je m'en rendis compte – trop tard – je me reculais pour qu'il puisse ce relever, et il fut bien en face de moi, à quelque hauteur de plus. Nos visage ce touchèrent presque, et j'eu un étrange sentiment de vouloir passer mes mains autour de son cou, de parcourir les moindres fibres de son torse. Je plongeais une dernière fois mon regard dans le siens, tandis que son corps chaud touchait presque le miens. J'aurais voulu rester comme ça, j'aurais voulu toucher ça joue. Puis il me demanda de lui passer son tee-shirt. J'eu une petite grimace. « Avec ton sang, j'ai bien peur qu'il est une nouvelle teinture... » Oh, une blague ? Voyons Tia, tu peu faire mieux. J'avais dis ça d'un air amusée avant de lui tendre et de le regarder lèvre pincée le remettre. Fallait que j'arrête de le dévorer des yeux. Sa présence m'hypnotisais. Sa beauté m'attirais. Je reculais même si ma tête me criais de ne pas le faire. Ca voix résonna, douce mélodie qui me fit parcourir un frisson. Je fis un hochement de tête en réponse. Puis, il continua de me contempler, déclenchant automatiquement mon regard dans le sien. Vous la sentez, la tension là ? Moi oui. Je me retenais autant que je pouvais, mais je brûlais d'envie de poser mes lèvres sur les siennes. Il prit un morceau de viande en constatant que j'avais fais à manger. Oui, c'est pas tout les jours qu'un grounder fait à manger à un cent. Il me tandis un morceau de viande et ma mains effleura la sienne, douce caresse qui me fit esquisser un sourire approbateur. Je relevais les yeux vers lui. Combien de temps ? « Assez pour que je puisse préparer tout ça. » On sentait bien qu'on ce retenait mutuellement de ce sauter dessus. Conversation totalement inutile.


(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Invité
Invité
Anonymous

Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé Empty Re: Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé

le Jeu 12 Mar - 19:32


In My Veins
feat Hestia & Lucas


Elle lui annonça qu’il avait dormi le temps qu’elle prépare le repas, ce qui eut don de faire sourire le jeune homme. C’est comme si à l’idée de manger, son esprit s’était repris et qu’il avait par conséquent repris conscience. Il mangea en silence, savourant son repas, lui qui n’avait pas toujours la chance de manger à sa faim. C’était d’ailleurs le cas pour tout ses camarades, tout dépendait de la chance ou non des chasseurs mais heureusement ces derniers étaient assez efficaces, et il était rare qu’ils reviennent les mains vides. Son repas fini, Lucas jeta la brochette faite par Hestia au feu, nourrissant ainsi ce dernier d’un peu de bois bien qu’il n’en ait pas nécessairement besoin. Il pivota alors en direction de la jeune femme. Elle était vraiment jolie et le jeune homme se plaisait à la regarder. De plus, il avait également remarqué qu’il ne semblait pas la laisser indifférente. C’était un sentiment étrange qu’il sentait naître de son côté. Jamais il n’avait ressenti ce genre d’attraction, mêlé qui plus est à un interdit qui était celui d’être avec les grounders. En tout les cas, Hestia avait permis à Lucas d’apercevoir qu’il y’avait aussi du bon chez eux et qu’ils n’étaient peut être pas tous de guerriers assoiffés de sang et sans scrupules. Si ça avait été le cas, Lucas ne serait certainement plus de ce monde à l’heure qu’il était.

Voyant qu’elle ne semblait pas très bavarde, il décida de prendre les choses en main. Il était forcé de passer sa nuit en sa compagnie, compagnie qui n’était pas si désagréable par ailleurs, donc autant apprendre à la connaître. « Alors dis moi Hestia, tu as toujours vécu ici ? Je veux dire dans ton village ? » Il supposait qu’elle vivait dans un village, il avait entendu des rumeurs et puis il imaginait de toute façon mal les grounders vivre dans des villes comme l’était autrefois New-York ou encore Londres. Il se demandait également l’âge qu’elle avait et si il savait que ce n’était pas forcément une question à poser à une femme dans son mode de vie, il était tout de même curieux de le savoir. Du coup, il ne mit pas longtemps à reprendre la parole. « D’ailleurs quel âge as-tu ? » demanda-il alors curieux. Conscient d’être peut être un peu intrusif, il s’excusa aussitôt. « Excuses moi de poser tant de questions, mais je me dis que si on doit passer la nuit ensemble, autant apprendre à se connaître tu ne penses pas ? »

Peu à peu, Lucas commençait à avoir une image claire de la jeune femme. Elle paraissait forte du moins c’était ce qu’elle cherchait à montrer et il avait bien remarqué qu’elle semblait fortement sous estimé les cent ce qui d’après Lucas était une grave erreur, ils avaient peut-être grandis dans l’espace mais tous étaient des criminels, lui y comprit et s’il était relativement agréable à vivre, ce n’était pas nécessairement le cas de tout ses congénères, certains étant même particulièrement dangereux. Malgré tout, il n’arrivait pas à savoir si c’était parce qu’elle était hautaine ou bien simplement par mégarde, mais il était certain qu’un peu plus de méfiance de la part de la jeune femme ne serait pas de trop. De plus, il avait remarqué qu’elle se trouvait assez débrouillarde et forte, estimant certainement être capable de se sortir de toutes les situations par elle-même. Lucas avait eut l’occasion de côtoyer beaucoup de personnes comme cela et cette espèce d’arrogance qui n’était pas nécessairement volontaire pour certains finissait toujours par leur retomber dessus. Il se remémora une fois où un garçon arrogant s’en était pris à lui à bord de l’Arche, il devait avoir deux trois ans de plus que lui et s’était dis qu’embêter Lucas pourrait être une bonne idée sachant qu’il était plus fort que le jeune garçon. Lucas était parvenu à lui tenir tête assez longtemps malgré la différence d’âge, mais l’égo du garçon l’avait perdu, tellement persuadé d’être le plus fort, il n’avait pas vu Rhys débarqué pour prendre la défense de Lucas et il s’était retrouvé sacrément amoché. Il ne savait pas si Hestia était de ce genre là mais au fond de lui, il savait que sur cette planète une attitude pareille pouvait s’avérer mortelle et il n’avait pas envie de la voir mourir.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Invité
Invité
Anonymous

Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé Empty Re: Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé

le Jeu 12 Mar - 23:16



   


Lucas & Hestia
In my Veins



Andrew Belle - In my veins

Il sourit à ma question, mais je ne le pris pas vraiment en compte. Je comprenais pas en quoi c'était réjouissant. Je portais le bout de viande à ma bouge, profitant de cette douce saveur plutôt rare quand l'hiver arrivait. Le silence s'intalla. Un long silence que je qualifiais de gênant. Ses regard envers moi ne m'avais pas échappée. J'avais l'impression qu'il avait l'air de craquer pour moi. Devrais-je m'en sentir flatter ? Après tout, c'était pas la première fois que l'un des l'heure craquait pour moi. Je m'en voulais de ne plus être aussi méfiante envers lui. Après tout, les Grounders détestait les 100, non ? Moi je les détestais en tout cas. J'avais toujours ce sentiments de colère familier qui me boostais les intestins quand j'en croisais un. On avait beau leur en vouloir de nous avoir abandonnée ici, ce n'était pas vraiment leur faute à eux, plus celle de leur ancêtre. Mais le comportement de certaine m'irritais, comme ce Dwayne à qui j'ai refais le portrait. J'étais loin de la Grounder agressive qui tuais dès qu'elle croisait quelqu'un. J'étais une redoutable combattante, habile et rapide. Mais surtout réfléchie. C'était le faite de me servir de ma tête et non de mes poings qui faisait de moi une redoutable combattante. Certains fonçais dans le tas sans vraiment savoir ce qui leur attendait. Moi, je préférais voir et tester avant d'attaquer. Certains valent vraiment le coup d'être botter au fesses, d'autre non. La voix de Lucas brisa le silence, faisant levée mes yeux vers lui. Si j'avais toujours vécu ici ? Bien sur que oui, j'étais une Calusa, pas une vagabonde. Il essayait de faire la conversation. Il essayait d'en savoir plus sur moi. Et je décidais de me prêter à ce jeux, qui me semblait interessant. Moi aussi, je poserais les question. « Je viens des Calusa. Et j'ai toujours vécu là bas, à ce que je sache. » Oui, si j'avais été née ailleurs je l'aurais su. A peine eu-je pu répondre à cette question qu'il m'en posa une autre. Mais celle ci ce fit plus personnelle, plus demandée. J'entrepris d'hausser un soucil avec un air amusée au lèvre. Je faisais jeune. On me le disais tout le temps. On me prenait souvent pour une jeune fille de 16 ans, voir 18 ans parfois. Mais j'avais 21. Et oui, et quand la plupart des gens me croisait il me prenait encore pour une jeune adolescente. Je me revoyais la dernière fois, au combat avec un ennemis qui m'avait sortis qu'il ne combattrais pas une gamine. J'avais tellement été frustrée, qu'il croit que j'ai 16 ans ou je ne sais quoi. Parfois, c'était frustrant de faire en dessous de son âge. Et comme j'étais loin d'être robuste et grande, cela agissait encore plus. Petite, fine, on me croyait trop frêle, ce qui m'agaçais également. J'inclinais la tête sur le coté, plongeant mes yeux dans les siens, un sourire malicieux au lèvre. Une flamme amusée et désireuse de jouer illuminait mes prunelles.

« On passe au question personnelles à ce que je vois. » Enjoueuse, charmeuse, ma voix ce fit douce et délicieuse. «  Je vais te laisser y réfléchir, ce sera autant plus amusant. » Et tu n'aura pas plus. Les prunelles de plus en plus brillante, je ne pouvais m'empêcher de sourire malicieusement. Il s'excusa de poser autant de question et me confiais que si ont devait passer la nuit ensemble, autant apprendre à ce connaître. Je le trouvais bien courageux d'essayer d'interroger un grounder. Après tout, pourquoi répondre puisque qu'on risquais pas de ce recroiser par la suite ? Pourtant, je ne quittais pas mon sourire et mes prunelles brillantes de malices et charmes. Je me levais de ma place, fis quelque pas en contournant le feu et vain m'assoir à coté de lui, bien à coté. « Pourquoi pas. » J'avais céder. Mais j'avais vraiment envie de lui poser une colle sur mon âge. Juste pour le voir galérer avec son air mignon et ces petits froncements de sourcil adorable. Je repliais mes genoux contre ma poitrine, posa mes bras en croisement et appuyais ma tête sur mes mains, le regard profondément encré dans le sien. Observatrice, séductrice, enjoueuse. Qualités ou défault ? Je formulais mes mots dans ma tête, cherchant des questions à lui poser. Coté informations, j'avais déjà interroger Ailina. Mais lui semblait vouloir jouer la carte de la vie personnelle. Alors, moi aussi j'allais jouer. Je voyais que je lui plaisais, ça ce remarquais tout de suite. « Pourquoi tu n'a pas peur de moi ? C'est parce que je te plais ? » Tac au tac. N'avais-je pas dis que j'étais franche aussi ? Carte sur table, c'est partis. J'esquissais un sourire en approchant mon visage du siens, ma bouche frôla la sienne, s'entend la chaleur que cela provoquais d'être aussi proche. Nos nez ce touchèrent, mes yeux brûlait d'intensité dans les siens. j'esquissais un nouveau sourire. Une attraction. Une attraction forte. Je me permettais de rester un moment ainsi. Mes yeux ne le quittais pas. Ma respiration s'accélerais Explosion de désir et de sentiments.  Puis, je reculais lentement la tête. Un sentiment de frustration ne devrais pas tarder à l'envahir, voulant sans doute plus. Mais c'était le jeux de la séduction, non ? Je reposais ma tête sur mes bras, un sourire amusée.  

HS:
Voilà un peu prêt ce que devrait ressentir Lucas quand elle recule la tête ( frustrés comme ça Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé 3395933406) =>
Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé Tumblr_melbu5f5jE1qd47aao3_r1_250


(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Contenu sponsorisé

Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé Empty Re: Lutia - In My Veins [HOT p2] - RP terminé

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum